The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
Forfait mobile sans engagement 200 Go en France + 15 ...
Voir le deal
15 €

Partagez
- Stolen Omen Ft Alan -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaz H. Hargraves
Expendables
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/08/2020
Messages : 179
Age IRL : 35
MessageSujet: Re: Stolen Omen Ft Alan   Stolen Omen  Ft Alan - Page 3 EmptyMar 17 Nov 2020 - 1:43

Stolen Omen -- Hope born in a time that's broken. I pray to the heroes of the damned. I sing with dark devotion a song for what's behind our masks. I can't feel false ideals. Another fool that's blind to what's real.I sing for the hope that's broken, they live for a stolen omen.

Arrête.

Pas entendu, pas écouté. Je refuse, ça ne percute pas. Je n'ai aucunement l'intention de me calmer. A croire que j'ai besoin d'un exécutoire, d'un moyen de faire sortir le trop plein et qu'il faut que ça tombe sur lui. Dans ce genre de cas c'est bien souvent les personnes qui comptent qui se retrouvent fouettée par la tempête. Alors, je continue, sans prêter attention à ce qu'il vient de dire. Je lève un doigt en signe d'avertissement parce que s'il y a bien une chose que jene supporte pas, c'est qu'on retourne ma sensibilité contre moi. Autant qu'il soit prévenu. Cela m'est bien trop souvent arrivé par le passé, mon père même qui ne parvenait pas à gérer ce trop plein d'émotions et me le reprochait à chaque occasion. Parce que au début c'est peut-être touchant, mais ça deviens bien rapidement compliqué. Ça prend trop de place, en dégoutte certains. Il s'approche de moi et me saisit par les épaules pour me soulever de ma chaise. Je trébuche à moitié entre les pieds de la chaise et pousse un profond grognement. Je ne supporte pas qu'on me brusque. Pas comme ça. Le bleu rempli de défis qui vient se figer dans son regard alors que le corps se tend. Il me secoue, d'un coup sec et brutal. Je me retiens tout juste de laisser partir ma main dans son visage.

Arrête.

Je me contente de faire pression de mon poids qui pousse contre ses mains posées sur mes épaules. J'ai le regard mauvais, celui qui indique qu'il n'a pas intérêt à recommencer. Et heureusement pour lui, ses mains relâchent un peu la pression, pas certain que ce soit l'effet de mon regard ou simplement une prise de conscience, mais le résultat est là. Le meuble coincé dans mon dos, je ne supporte pas de me sentir pris au piège quand je ne l'ai pas choisi, quand ce n'est pas un jeu. C'est bien parce que c'est lui que je ne fonce pas dans le tas. Et le bougre s'approche pour venir coller ses lèvres aux miennes. Me forçant à baisser la garde parce que ça me rappelle que fond c'est tout ce que j'attendais. Mais ça se fait toujours lave furieuse dans mes veines. Quand je presse mes lèvres en retour contre les siennes et que mes mains s'accrochent à ses hanches en serrant beaucoup trop fort la peau entre mes doigts. L'intention de faire mal en retour n'est absolument pas déguisée. Et mes mains, il vient les chercher lorsqu'il s'écarte de notre baiser, ses doigts qui se glissent entre les miens. Et c'est là que je serre avec force maintenant. Je relève les yeux vers lui au contact de ses paumes contre les miennes et je desserre directement la pression parce que je sens bien que ses intentions ne sont pas mauvaises. Je sens aussi la force douce et terrifiante à la fois du lien qui se crée entre nous. Alors, oui, je me relâche un peu. Acceptant de tolérer cet égarement. Après tout, c'est normal qu'il soit un peu dépassé avec moi non ? Qui ne le serait pas ?

Ton empathie et ta transparence te rendent unique. Ne t'avise jamais de devenir comme les autres. Si tes cartes te disent qu'il y aura des pertes c'est qu'il y en aura. Il y en aura forcément. Mais surtout pas toi, surtout pas moi. Je m'en assurerais.

Il semble convaincu de ce qu'il avance. Sa main qui passe sur ma joue avant qu'il se recule. Je ne sais pas si j'ai envie de m'accrocher à ses certitudes ou de continuer de les démonter une à une. Parce que il ne sait rien. Il ne contrôle rien. Le monde autour de nous en est la preuve même. De notre incapacité à lutter contre ce qui est immuable. Je serre les dents, mes poings qui remontent devant moi et viennent après une hésitation s'écraser contre son torse. Ça sent plus la lutte que la violence. Je viens ensuite poser mon front entre mes poings contre sa peau et je murmure la mâchoire serrée.

Tu ne te rends pas compte. Tu ne comprends pas. Même si on s'en sort...ça va faire mal.

Je me courbe sous la douleur que je peux déjà sentir au fond de mes tripes. Je pense ne jamais avoir rencontré quelqu'un capable de comprendre l'ampleur de la façon dont je peux me laisser contaminer. La façon dont je peux me replier ensuite pendants des jours, des semaines à devoir rester tout seul pour retrouver l'équilibre entre ce que je ressens et ce qui est venu parasité les sens. Si c'était trop fort surtout. Je ne tue pas sans douleur, sans m'y perdre au moins un peu. Pas sur le moment, mais après ça revient toujours. Ennemi ou pas. Je me perds et continue d'appuyer mon front contre sa peau. Je ne peux pas lui expliquer. Je ne veux pas lui faire peur. Je devrais m'occuper tout seul de gérer les démons, je sais comment on fait après tout. Ce sera t voir plus tard. Maintenant je dois simplement m'accrocher à ce qu'il viens de dire. Être certain que au moins lui et moi on puisse se retrouver après tout ça. Je me recule brusquement pour relever les yeux vers lui.

Alors t'as intérêt Alan. Tu t'en assures. On sera certainement séparés, mais je te prends une partie du boulot , je te promets que je ferai tout pour que cette nuit qu'on vient de passer ne soit pas un adieu.

Mes bras retombent le long de mon corps et après un signe évident de lutte, une hésitation. Je viens me blottir contre lui en grognant comme si je le faisais presque à contre cœur.




    We are not written for an instrument alone; I am not, neither are you. I’m not wise at all. I told you, I know nothing. I know books, and I know how to string words together.It doesn’t mean I know how to speak about the things that matter most to me.
Revenir en haut Aller en bas  
Alan Nielsen
Expendables
Alan Nielsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 189
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Stolen Omen Ft Alan   Stolen Omen  Ft Alan - Page 3 EmptyMar 17 Nov 2020 - 9:11
Stolen Omen

Les dingues et les paumés se cherchent sous la pluie
Et se font boire le sang de leurs visions perdues
Et dans leurs yeux-mescal masquant leur nostalgie
Ils voient se dérouler la fin d'une inconnue


La secousse avait été telle que le galeriste avait ressenti la vibration du corps de Kaz jusque dans ses propres membres. Une sensation insupportable. Comme s'il lui avait transmis ses angoisses, l'espace d'une seconde. Évidemment qu'Alan n'était pas devin, évidemment qu'il ne pouvait savoir comment allait se passer cet assaut. Mais savoir qu'il se battrait pour assurer la survie de Kaz était d'une évidence presque stupide. Et le galeriste ne manquerait pas de le lui rappeler, lorsqu'ils seraient rassemblés autour du feu, un autre soir, plongés dans la réalité de ce qui les attendre. Sans dire un mot, il laissa le visage de Kaz s'enfoncer dans sa poitrine et encore une fois, il sentit comme un courant électrique lui traverser tout le corps. Quelque chose de sincère envahissait le bel éphèbe, une sorte de halo l'entourait, un halo qui le rendait vulnérable. C'était visible, comme le nez au milieu de la figure.

« Kaz... Que veux-tu fais de plus... ? Nous devons affronter la réalité. Elle est crue, douloureuse et disgracieuse. Mais nous n'avons pas le choix. » Alan parlait par expérience. Il avait beau s'être caché pour fuir son destin, il avait été bien obligé d'affronter ce dernier, après s'être littéralement terré dans un trou dans l'espoir qu'il finisse par disparaître. Avec cette épreuve, le cinquantenaire avait bien compris que tout ne tenait qu'à lui. Qu'il soit bourreau ou couard, c'était à lui de décider de ce qu'il pouvait faire pour lutter contre cette aura putride qui les entourait. Cette fois-ci encore, la plus grande menace n'était pas zombie mais bien mortelle. Et il était aussi facile, à force d'entraînement, d'éliminer définitivement la menace. Par la force.

En scrutant le visage du jeune homme qui avait plongé ses yeux bleus dans les siens pour accepter sa promesse, Alan conserva son port de cou, acceptant dignement cette promesse qu'il porterait autour de son cou non pas comme un fardeau mais une force motivation supplémentaire pour coopérer avec la Bête qui n'agirait pas que pour elle-même. Quand Kaz s'abandonna contre Alan, ce dernier le serra dans ses bras, posant son menton sur le sommet de son crâne avant de l'embrasser à cet endroit. Il était hors de question que le galeriste abandonne une personne aussi précieuse dans ce monde qui le répugnait. Le cinquantenaire ne comprendrait peut-être qu'après être revenu de cet Enfer que ce sentiment était en réalité un cri dans la nuit, le cri qui symbolait une alchimie certaine entre les deux hommes, quelque chose de puissant et d'immuable qu'ils ne pourraient pas refouler très longtemps malgré leur jeu du chat et de la souris...

« Ce ne sera pas le cas, je peux t'en assurer. Crois-moi, c'est tout ce que je te demande. » Avoua-t-il alors dans un murmure en glissant ces paroles à l'oreille du bel éphèbe qu'il embrassa délicatement comme pour celler cette promesse.



APOCALYPSE IS A CONCEPT

Revenir en haut Aller en bas  
- Stolen Omen Ft Alan -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: