The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -28%
Xiaomi MI Watch Lite
Voir le deal
49.99 €

Partagez
- Entretien d'embauche || Mary-Abigail -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary-Abigail Gordon
Reign of Venus
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 222
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche || Mary-Abigail   Entretien d'embauche || Mary-Abigail - Page 2 EmptySam 28 Nov 2020 - 20:49
Quand je vois une scène pareille, je repense à ce que me dit Oxana, sur le fait que d’avoir un homme dans sa vie, c’est pas une bonne chose. Après, je sais que toutes les situations sont pas les mêmes, qu’il y a des hommes plus sympas que d’autres mais, ptet qu’on est juste pas faits pour vivre les uns avec les autres. Je saurais pas dire. En tout cas, je soupire longuement avant finir par … déballer un peu tout en fait. Je sais pas trop si je fais bien ou pas de dire ça. J’veux dire, lui mentir aurait été facile, surtout que je fais ça super bien. Mais j’ai pas envie de faire ça à la mère de Gemma. Je l’aime bien cette gamine et j’ai pas envie d’être privée de sa présence juste parce que j’ai eu envie de cacher des choses.

Sauf que je sais pas trop quoi penser quand elle me demande si je veux bien, marcher un peu. Je me gratte le nez, dans ce même geste toujours un peu nerveux, avant de finir par hocher la tête et par la suivre après un « okay… » perplexe. Et j’ai un sourire, alors que je sens mes joues rougir, quand elle parle de mon t-shirt ou de mes baskets. « Ouais ? T’aimes bien ? Cool alors. J’suis sure que je peux te trouver un t-shirt à ta taille si tu veux. » Je continue de marcher, lui jetant des coups d’œil de temps à autre, alors que j’ai l’impression qu’elle essaie de digérer ce que je lui ai raconté, sans que j’arrive à piger vraiment pourquoi. Enfin, ça s’éclaire un peu quand elle parle directement du motel. « Je trouve ça normal que tu saches. Et ça m’étonne pas qu’Isha voulait pas que tu sois au courant. C’est pas… parce que je vis là-bas, que je fais… enfin tu vois quoi. Et les gens sont toujours discrets, sinon c’est bon pour l’image de personne. » J’ai une moue avant de hocher de nouveau la tête. « Non. Comme je te disais, ça reste discret pour tout le monde. Et quand elle est avec moi, on joue dans la cour arrière avec les petits ou dans ma chambre. C’est tranquille. » J’ai un temps avant de souffler, mon regard se perdant un peu dans le vide. « C’est bien. Qu’elle sache pas ce genre de trucs. J’veux dire… on a tous dû grandir trop vite alors, si elle peut être encore innocente, ce serait… cool. J’ferais tout pour qu’elle le reste en tout cas. »

D’un coup, j’ai l’impression d’avoir vachement plus de 13 ans. Mais ça m’arrive parfois, sans que j’arrive à vraiment comprendre pourquoi. J’ai un sourire quand elle me dit que Gemma m’adore, sourire qui se fait plus large quand elle continue. « Mon papa m’a appris les étoiles quand j’étais petite. Je rêvais d’être astronome. Même si c’est plus vraiment au programme, j’aime bien apprendre plein de trucs dessus. » Je lève le museau vers le ciel et je ferme les yeux un instant avant de reprendre. « Une des filles du motel m’a offert un télescope et j’ai plein d’étoiles dans ma chambre. J’aimerais lui montrer le ciel à travers le télescope quand elle sera plus grande. » Et quand Joséphine m’interroge de nouveau sur le motel, j’ai un temps avant de hausser une épaule. « J’pourrais te mentir et te dire que oui, c’est sûr à 100% comme endroit. Mais c’est comme ici… » Je désigne la distillerie d’un mouvement du menton. « Ou comme l’endroit où tu es… on peut plus… garantir ce genre de trucs. Pour personne. Mais j’peux te dire qu’elle est bien plus en sécurité que dans la plupart des endroits que je connais. Et que j’ai pas envie qu’elle ait peur. Parce que je sais ce que c’est… et que si on peut empêcher les petits de grandir avec ça… ce serait bien. Tu trouves pas ? » Je la regarde, le plus sérieusement du monde, comme si elle pouvait avoir une vraie réponse à cette question.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Survivor
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 2386
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche || Mary-Abigail   Entretien d'embauche || Mary-Abigail - Page 2 EmptyDim 29 Nov 2020 - 11:52
Nos pas nous éloignent de la distillerie, pas spécialement parce que j’ai peur de quelconques oreilles discrètes, c’est même le cadet de mes soucis, mais plutôt parce que j’ai besoin de rester en mouvement, toujours. Abi finit par admettre qu’elle vit au motel, là où œuvrent les prostituées du coin, et je comprends un peu mieux pourquoi Isha s’est empressé de répondre à la place de la petite rouquine, comme s’il pensait que ce n’était pas suspicieux, ou que je n’allais pas creuser davantage le sujet. Quoiqu’il en soit, la gamine se montre sincère, et ça, je n’y pas insensible, loin de là. Elle poursuit sur sa lancée, et je ne pense pas à l’interrompre une seule seconde, alors qu’elle m’explique comment ça se passe au motel, quand Gemma y est notamment sous sa garde, avec d’autres enfants. Je dois bien admettre qu’elle a l’air de prendre son rôle de baby-sitter plutôt au sérieux, et de faire ça avec un intérêt sans doute pas uniquement motivé par les ressources que cela peut lui apporter.

Mon regard glisse en biais vers elle quand elle évoque l’innocence de la minimoy, la nécessité que les gamins la conserve le plus longtemps possible, et ses paroles m’arrachent spontanément un élan d’affection envers elle, venu de mes entrailles. Si je partage son point de vue, cent fois même, je ne dis rien, et la laisse parler de son père, de cette passion qu’il lui a transmis pour les étoiles, et qui me renvoie tout droit à Naya, ce qui m’arrache un léger sourire en coin plein de nostalgie. Abi me répond avec une maturité presque désarmante quant à la sécurité du motel, alors que mon regard accroche quelques instants la distillerie, qui ne me semble effectivement pas être l’endroit le plus safe du monde. Il y a eu l’attaque quelques mois plus tôt. Les tempêtes de septembre qui ont fait des dégâts. Nisqually me semble en comparaison être un endroit inatteignable, inviolable, mais je sais que Gemma est en sécurité parmi les Exilés parce que s’y trouvent son père, et sa tata Allia, qui iront jusqu’à donner leurs vies pour que la mini-brunette garde la sienne. Qui, au motel, serait prêt à un tel sacrifice pour une gamine inconnue ?

Je reste silencieuse un instant, avant de tourner mon regard sombre vers la rouquine, pour l’étudier quelques secondes, sans parler. Je finis cependant par plisser légèrement les yeux dans une fausse moue suspicieuse, ne pouvant empêcher le coin de mes lèvres de se soulever dans un léger sourire : « -T’es sûre que t’as juste treize ans et demi ? » Parce que son discours semble terriblement adulte, le genre de mots qu’ont les enfants qui ont grandi trop vite, contraints de s’adapter à un monde violent, où les morts se sont relevés, et où les dangers nous attendent, à chaque coin de rue. Ça me fait d’ailleurs un peu de peine pour elle, et je pince légèrement les lèvres, alors qu’on s’éloigne encore de quelques mètres, avant d’entamer un demi-tour. « -J’espère aussi qu’elle gardera son innocence le plus longtemps possible. Elle a toute sa vie pour se rendre compte que ce monde est plus si joli que ça…j’apprécie vraiment que tu fasses ce qu’il faut pour qu’elle garde ça en elle, que tu la préserves, à ta façon. » Je lui adresse un sourire sincère, glissant les mains dans les poches de ma veste, avant de relever un peu le nez vers les nuages qui s’amoncellent à des kilomètres de là. « -Je crois que tu vas pouvoir te vanter d’avoir réussi haut la main ton premier entretien d’embauche. » Mon sourire s’étire encore un peu, alors que je glisse un regard vers elle, en biais.

On continue de marcher, la distillerie se rapprochant, alors que tout autour de nous est étonnement calme, ce qui n’est pas désagréable. Je finis par me passer la main derrière l’oreille, celle qui cache la constellation de Cassiopée, encrée dans ma peau. « -Ma grand-mère aussi me parlait des étoiles. J’y connaissais rien, et elle…elle adorait ça. Elle savait des tas et des tas de choses sur le sujet, qu’elle m’a apprise, et dont je parle à Gemma aussi. Astronome, c’était un chouette projet. Entre les étoiles, et le fait que vous soyez deux pipelettes, je comprends pourquoi elle t’aime autant. » Je la taquine, bien sûr, ce que je marque d’un sourire amusé à son attention. C’est chouette qu’Abi puisse discuter de ce qui lui tient à cœur avec une minimoy qui, certes ne comprend pas tout, loin de là, mais fait toujours preuve d’un enthousiasme plus que débordant, en secouant sa petite tête dans tous les sens d’un air convaincant. « -Gemma adorera que tu lui montres ces étoiles quand elle sera grande. » Oh oui, elle adorera, c’est certain…et il est hors de question que ma fille ne devienne pas grande, et ne vive pas une vie aussi épanouie que possible, malgré les milles dangers qui nous guettent au quotidien, les rôdeurs, les pilleurs et autres psychopathes.


Storm in her eyes, peace in her smile.
I hope to arrive to my death late, in love, and a little drunk.
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Reign of Venus
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 222
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche || Mary-Abigail   Entretien d'embauche || Mary-Abigail - Page 2 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 11:09
Si je me sens pas super à l’aise au début pour lui raconter des trucs, ça va mieux alors que je déroule tout ça sans qu’elle m’interrompe. Autant, y a des trucs sur lesquels je pourrais pipeauter comme je disais, sauf que là, y a trop de risques pour qu’elle apprenne la vérité et que le résultat soit pas vraiment celui que j’espérais. Et puis, j’avoue qu’une part de moi est un peu vexée de voir qu’Isha assume pas de savoir où on vit. C’est pas si grave que ça quand même non ? J’veux dire, on est nourries, logées, personne nous fait du mal. On a de la chance, même si le prix à payer pour Johanna est un peu élevé à mon goût. Mais si je trouve plein de petits boulots comme ça, elle sera moins obligée de faire des passes non ? Je me gratte l’arrière du crâne, songeuse l’espace d’un instant, alors que je me dis qu’il faudra que je parle à Oxana pour lui demander de payer ma part du loyer. En direct.

En attendant, je finis de lui raconter ce qui me parait important et, quand elle finit par reprendre la parole, je la regarde, sans trop comprendre. « Bin oui pourquoi ? » Je bats des cils, perplexe, continuant de suivre le mouvement sans trop me poser de questions. Je commence à bien connaitre les environs, j’aurais pas de mal à retrouver le chemin du motel si besoin. « Tsais, au final, c’est le seul monde qu’elle connait. Elle a pas de point de comparaison pour se dire que celui d’avant était vachement mieux. Perso, je me rappelle presque pas. C’est juste des… ouais des sensations, des détails mais ça reste super flou. Alors pour elle, ce sera le monde normal. Donc elle pourra être bien dedans, vu que c’est le sien. Tu vois ce que je veux dire ? » Je vois bien les adultes qui dépriment en voyant ce qui nous entoure. Mais perso, vu que je connais rien d’autre, ça me dérange pas. C’est normal de devoir tuer des rôdeurs quand on va en exploration, c’est normal que tout soit cassé et que les gens essaient toujours de s’entretuer… enfin non, ça je trouve pas ça logique du tout en vrai.

Et j’ai un sourire quand elle me dit qu’elle apprécie ce que je fais. Avant de souffler, avec malice. « Par contre, si des gros mots m’échappent quand je me fais mal, je suis désolée d’avance ! » J’essaie de pas répéter les expressions que j’ai entendues au motel, parait que ça passe pas dans la bouche d’une gamine de mon âge. Alors de celle de Gemma, ce serait l’horreur. Enfin, encore un truc de l’ancien monde quoi. Je me fige quelques secondes quand elle continue. « Oh, c’est vrai ? C’est… cool. J’crois. » Je me retiens de sautiller sur place parce que ça se fait pas trop quand même, mais j’oublie tout ça l’espace d’une seconde quand elle me montre son tatouage. « Ooooh ! Il est trop beau. Tu crois que je pourrais m’en faire un, un jour ? J’aimerais bien avoir un truc comme ça ! » Ca existe encore les tatoueurs ? Bonne question hein. « C’est chouette les étoiles. Tu peux les voir n’importe où, tout le temps. C’est comme… j’sais pas comment dire. Comme si ça nous protégeait un peu. Tu vois ? Et puis, c’est rassurant de se dire que les gens que t’aiment peuvent voir les mêmes étoiles, en même temps que toi, même si vous êtes pas ensemble. » Je lève de nouveau le museau vers le ciel. Même s’il fait jour j’aime quand même bien le regarder. Le seul truc un peu relou, c’est que le ciel est quand même super souvent nuageux. Donc c’est pas toujours pratique pour l’observer. « Et tu t’y connais maintenant en étoiles ? » Je lui lance un regard curieux avant de pouffer de rire quand elle dit qu’on est des pipelettes. « Je vois pas de quoi tu parles. »

Au reste, j’ai un bref hochement de tête, avant de souffler, à mi-voix. « Elle a de la chance. D’avoir une maman qui s’inquiète pour elle. Et elle sera jamais toute seule, c’est bien ça. » Joséphine a l’air bien entourée. Et pareil pour Isha, même si c’est pas vraiment le même genre. Et même si on sait que la vie, ça tient à rien, je me dis que, quand même, elle part avec pas mal d’atouts dans la vie là non ?


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Survivor
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 2386
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche || Mary-Abigail   Entretien d'embauche || Mary-Abigail - Page 2 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 17:47
Si Abi s’étonne que je lui demande si elle n’a que treize ans et demi au vu de la maturité dont elle fait preuve, elle en rajoute rapidement une couche, me faisant part de sa vision de ce monde que Gemma a connu depuis sa naissance, du fait qu’elle en connaîtra sans doute aucun autre. Et ouais, elle m’épate par sa façon de voir les choses, et de réussir à mettre des mots sur tout ça. Je reste à la regarder un bon moment, avant de hocher la tête doucement. « -Oui…oui, je vois. » Gemma n’aurait jamais à passer par cette étape de l’adaptation, comme nous tous, elle est née en pleine apocalypse, et ça doit sans doute faire une sacrée différence, même si cette idée est malgré tout douloureuse à accepter. « -T’as l’air d’avoir la tête sacrément sur les épaules pour ton âge Abi. » En tout cas, plus que moi qui a treize ans et demi était une demi-portion qui enchaînait les heures de colle, répondait à ses profs, et sortait en douce de l’appart où on vivait à l’époque. Enfin…c’est peut-être ce nouveau monde qui l’a forcée à grandir trop vite. Je lui fais une petite grimace à cette histoire de gros mots, évitant de lui dire qu’il m’est déjà arrivée d’en avoir aussi qui m’échappent par mégarde, devant la minimoy qui se fait un plaisir de les répéter aussitôt.

Nos pas nous entraînent de plus en plus vers la distillerie, alors qu’on finit par parler des étoiles, et qu’elle découvre Cassiopée, planquée derrière mon oreille, une vision qui a l’air de l’enthousiasmer. Si elle pourra se faire un tatouage plus tard ? Oh bah… « -J’imagine que oui, ça devrait être faisable ! Peut-être qu’un survivant du coin était tatoueur ? Sinon, une aiguille, de l’encre, et quelqu’un qui dessine bien ! » Pas moi, donc, qui ai le même niveau en matière de dessins que Gemma, malgré mon âge. Cette façon qu’à ensuite la rouquine de me parler des étoiles, de ce qu’elle y voit, de ce que ça lui fait ressentir, ça m’arrache un petit sourire doux, et je laisse mon regard s’attarder sur elle, tandis qu’elle contemple le ciel. Je crois que je l’aime bien, cette gamine, et que Gemma sera vraiment bien avec elle. « -J’aime bien ta façon de voir les choses. C’est joli. » Presque poétique, ouais. Le sourire s’attarde un petit instant sur mon visage, et je lève à mon tour le nez vers ces étoiles qu’on ne peut pas voir, mais qui seront là ce soir, peu importe ce qui se passera pour nous. Elle pense sans doute à ces gens qu’elle aime, et qui voient la même chose qu’elle, et j’en fais autant, même si mes pensées s’égarent également du côté de Diego, Naya, et Aaron. Je ne suis pas certaine de croire à un Dieu, mais Naya elle, croyait dur comme fer que les gens qu’on aimait finissait là-haut, entre les astres, pour veiller sur nous.

Abi m’arrache à la contemplation du ciel pour revenir les pieds sur Terre, tandis que je tourne un regard vers elle quand elle me demande si j’en sais plus sur les étoiles maintenant. « -Je suis une vraie encyclopédie maintenant, oui ! » Je ne retiens pas un rire enjoué, parce que Naya a été efficace dans sa façon de me transmettre sa passion, et même lorsqu’elle m’a quitté, j’ai continué à boire mon thé sur la véranda en observant les astres, comme quand elle était encore là. Sa remarque sur la mini-brunette m’arrache un sourire léger, alors que ses mots font du bien à entendre. C’est peut-être con, mais même après trois ans, j’ai encore du mal des fois à me dire que je fais vraiment tout ce qu’il faut pour Gemma. « -Elle a de la chance aussi d’avoir une babysitteur aussi dévouée et impliquée. » Je lui adresse un sourire sincère, pensant vraiment qu’Abi tient à la petite, et que c’est réciproque.

Et nous voilà de nouveau devant la distillerie, après cette petite promenade qui n’aura pas duré bien longtemps. Avant de m’élancer vers Gemma qui m’appelle déjà en gesticulant, je tourne mon regard sombre vers la rouquine : « -Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu le dis, d’accord ? A Isha, ou à moi. Tu le verras sans doute plus souvent que moi, mais n’hésites jamais. » Je hoche légèrement la tête, avant de lui adresser un nouveau sourire, en lui assurant que ça m’a fait vraiment plaisir de rencontrer la fameuse Mariabi. Après m’être assurée que ça irait pour rentrer chez elle, et qu’elle a pas besoin qu’on la raccompagne, j’avance donc Gemma qui vient déjà en courant, m’arrêtant à peine quelques secondes pour me retourner, et lui lancer, dans un grand sourire rieur : « -Et pense à moi, si tu revois un de ces t-shirts ! » Je me détourne, juste à temps pour ouvrir grand mes bras à Gemma, qui insiste pour rester à faire coucou jusqu’à ce que la rouquine disparaisse de notre champ de vision.


Storm in her eyes, peace in her smile.
I hope to arrive to my death late, in love, and a little drunk.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche || Mary-Abigail   Entretien d'embauche || Mary-Abigail - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Entretien d'embauche || Mary-Abigail -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: