The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
Lacoste : -40% sur la ceinture sangle siglée ...
Voir le deal
33 €

Partagez
- You may bury my body -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 480
MessageSujet: Re: You may bury my body   You may bury my body - Page 2 EmptyMar 27 Oct 2020 - 16:10
You May Bury My Body
La nuit, tous les Dany' sont gris.

Je le sentis tenter de m'échapper, alors même que je fermais doucement ses doigts sur sa main. Il était terrifié et sa peur se projetait tout autour de lui, comme une aura glaciale qui venait m'envelopper moi aussi. Comme si cet abysse, son abysse, essayait de m'aspirer pour que j'y bascule moi aussi.
Ça faisait longtemps que j'avais pas ressenti ça, cette émotivité à fleur de peau, ce trop-plein de sentiments que je prenais dans la gueule sans y être préparé. A vrai dire, c'était pas arrivé depuis Kaz. Bientôt trois ans, donc.

Malgré moi je sentais mon coeur accélérer, comme si ses ressentis étaient contagieux. Mais je devais me re-centrer, il avait besoin d'un soutien, pas de quelqu'un qui chuterait avec lui. Et ce fut la voix de Zola qui me ramena à la réalité. Et si l'entendre était rassurant en soi, mon cerveau tiqua et je tournai lentement les yeux vers elle, trempée de bruine. Qu'est-ce qu'elle foutait. Seule. Dehors ? Bordel de merde ! Je crois que rien qu'à mon regard, elle sut à quel point je désapprouvais son comportement.
De son côté, Daniel continuait à soliloquer et à délirer, mais je préférais clairement qu'il se rattrape à un "il va bien" qu'à un "j'ai tué Curtis", quelle que soit la vérité.

- Faut croire que le karma voulait nous dire quelque chose, ce soir. Je retins de justesse le "par exemple le fait que tu sors la nuit sans prévenir personne" que j'avais au bord des lèvres, on avait plus urgent à gérer. Etrangement, la voix d'Horacio aggrava l'état du petit brun, au point qu'il vacille... et perde à demi connaissance, alors que je le rattrapais de justesse.
J'accompagnai le mouvement jusqu'à ce qu'il soit au sol, passant derrière lui pour l'appuyer contre mon torse en guise de dossier. De base j'étais quand même pas un mec particulièrement tactile, mais je ne fuyais pas le contact non plus. Le seul problème en l'occurrence, était toujours la même : L'hispanique débordait d'émotions négatives, et moi j'étais une éponge empathique qui les absorbais bien malgré moi. Et si de loin ça ne se voyait pas, je sentais bien, moi, la sueur froide qui coulait le long de ma colonne et ma main libre serrée dans le vide pour s'éviter de trembler.

- ... Ok, peut-être qu'appeler Vaughn serait pas con, aussi.

Son petit malaise ne dura heureusement qu'une poignée de secondes. Je lui tenais toujours une main, et la seconde se leva vers mon visage. Chris... C'est Chris.

:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Curtis L. Reznor
The Gentle Bastards
Trader
Curtis L. Reznor
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 295
MessageSujet: Re: You may bury my body   You may bury my body - Page 2 EmptyMar 27 Oct 2020 - 18:20


Toutes les nuits, je me réveille au rythme des crises de Dany. Toutes les nuits, je tente de le calmer et l'épuisement s'est accumulé à tel point que je suis tombé comme une masse. Plongé dans un sommeil lourd et imperturbable, je n'ai pas entendu sa crise, je n'ai rien pu faire pour tenter de le ramener sur terre. Je me réveille donc finalement au milieu de la nuit, ma main qui glisse sur les draps à la recherche de sa peau pour se refermer sur le vide. Je tâtonne, cherche du bout des doigts, avant de me relever brusquement pour trouver sa place vide à mes côtés. Mon souffle se bloque dans ma gorge et la panique envahi tout mon être. Depuis combien de temps il a disparu ? Les pires scénarios possible qui se dessinent devant moi. Dieu sait ce qui peut lui arriver quand il est dans un tel état ? Et s'il tombait entre de mauvaises mains ? Une foule de « si » plus dramatiques l'un que l'autre qui s'enchaînent et menace de me faire péter les plombs. Je passe le plus clair de mon temps à veiller sur lui, à me rendre fou de savoir ce qui pourrait lui arriver et à prendre sur moi toute la responsabilité de lui et de son bien-être que je suis déjà au bord du précipice en temps normal.

Je bondis sur mes deux pieds. Passe ma main sous le lit et m'empare de mon arme pour sortir de la chambre simplement vêtu de mon bas se pyjama et débouler dans le couloir comme un forcené. Mon corps entier est tendu par la panique et par la rage. Je ne sais pas où je vais, mais j'ai bien l'intention de tout retourner jusqu'à ce que je le trouve. La main fermement serrée sur mon flingue, je vois rouge. Je suis dans un état de nerf qui pourrait faire peur à la première personne qui croiserait ma route. Et je suis tellement focalisé sur l'idée de le trouver que au moment où je me jette dans une série d'escaliers, je me vautre lamentablement en ratant une marche. Ma tête qui frappe contre le mur, arcade qui s'ouvre et en quelques secondes un filet de sang me coule le long du visage venant tinter de rouge une partie des tatouages sur mon torse. Je pousse une série de jurons bien salés, mais il en faudra plus pour m'arrêter. Je suis à deux doigts de me mettre à hurler son nom lorsque au détour d'un couloir, j'aperçois un attroupement. Dans l'obscurité et aveuglé par la rage, je ne reconnais personne. Jusqu'à ce que mon regard glisse au sol et que j'aperçoive Dany. Mon sang ne fait qu'un tour. Je n'ai que faire de qui il s'agit tout ce qui m'importe c'est de le protéger et de m'assurer qu'il va bien. Le flingue tendu devant moi je m'avance comme un forcené en gueulant.

Putain de merde, si un de vous a osé le toucher !

Je sais au fond de moi que ça n'a pas de sens de réagir comme ça. Je devrais me rendre compte que ici nous sommes en sécurité, que personne ne peut vouloir lui faire du mal. Je suis incapable de prendre le recul suffisant pour garder mon calme. Je suis carrément borderline , mais lorsqu'il s'agit de Dany, je ne réponds plus de moi. Sans compter sur les traumatismes encore présents de mon agression. Les révélations sur le passé de Dany et toute cette pression qui pèse encore sur lui, sur moi aussi. Savoir que nos agresseurs sont toujours dans la nature, que un mec de son passé continue de le persécuter et de le poursuivre. Je dois avoir l'air d'un déséquilibre, le sang qui continue de couler, les muscles tendus et le regard furieux. Menaçant d'exploser tout ce qui pourrait se dresser devant moi. Ils n'ont définitivement pas touché le gros lot avec nous deux !




    I'm still young wasting my youth. I'll grow up next summer - Watch me take a good thing and fuck it all up in one night. Catch me, I'm the one on the run away from the headlights. No sleep, up all week wasting time with people I don't like.I think that something's fucking wrong with me.
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t13557-death-in-my-pocket 
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 386
MessageSujet: Re: You may bury my body   You may bury my body - Page 2 EmptyMar 27 Oct 2020 - 20:40
Celui qui est pas du matin surtout que c'est la nuit



Ne plus avoir la cage d’ouverte me perturbe dans mon bio rythme. Je suis un oiseau de nuit en temps normal mais entre les travaux, les soucis, Zola, une personne dont elle seule saurait qu’elle était mentionnée dans mes pensées, je sens bien que mon corps ne comprend plus rien. Bref, je suis en plein auto jet lag.

Je suis tranquillement dans mon lit, dans la tenue avec laquelle Dieu m’a fait, le loup sur les yeux et le masque de concombre sur mon visage, je ne veux pas ressembler a cette vielle peau de Lyssenko a essayer de gouter au repos du juste. Je savoure donc ce précieux temps de tranquillité sans penser a la réouverture de la cage, aux NE, aux réserves, aux rats, a ce que je vais mettre pour Halloween et a tous ces tracas que seul un chef sait comprendre quand commence un brouhahahaha dans l’ORB. Je grogne et me retourne sous ma couette en escomptant bien sur la célérité de Chris pour gérer ca….

Après un faux espoir de paix, tout repart de plus belle. Par tous les saints du paradis et la reine mère elle-même que diable se passe t’il ici ?!! Je soupire d’agacement, ce qui n’est pas très dandy, soulève mon loup dans ma tignasse qui ne s’est pas encore remises du mauvais traitement de ce diablotin de Mr. Iacobo. J’ai l’air d’un chat mal réveillé et ébouriffé et je ne sais pas pourquoi cette image me fait penser à Aamir. J’enfile une robe de chambre zèbre, j’aime a ce que mon armure me donne l’impression d’un safari, avant de descendre tout plus contrit par le raffuts. Je commence a pester et a me jurer de demander a Yue de gérer avant de me dire qu’il s’agit peut être d’une attaque. Et où est ma Zola ? Encore partie courir le guilledou avec je ne sais qui. Val, Anton et je ne sais quel autre prétendant… je suis perdu dans les épisodes avec elle.

Quand j’arrive, avec précautions, on n’est jamais trop prudent sans garde du corps, je reste figé devant la scène. Avec ce ton flegmatique qui ne me quitte pas, et malgré le choque, j’arrive a parler suffisamment fort pour couvrir le chaos qui règne dans ma demeure :

« Oh nom du ciel !! Quelqu’un sait m’expliquer ce qui se passe ici ? Le bordel c’est pas ici c’est au Rov et si vous voulez faire des animations, merci d’attendre la réouverture de la Cage !! Il y a des chefs qui essayent de dormir»


Je regarde tous les gens présents, le visage tartiné de masque vers, le loup dans les cheveux et l'air mal réveillé. C'est un truc a me brouillé le teint cette histoire. Je commence quand même, en voyant que rien n'a de sens logique dans ce que je vois à me demander si je ne suis pas bien réveillé et que je devrais peut être retourner sous la couette.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 778
MessageSujet: Re: You may bury my body   You may bury my body - Page 2 EmptyMar 27 Oct 2020 - 23:17
Souvent maintenant, Aamir se plaisait à penser que la nuit pouvait être éternelle lorsque le tatoueur était à ses côtés. Mais il le savait, il n’avait pas ce pouvoir. Bien trop borné et aveuglé, il refusait d’admettre qu’il avait pourtant un tout autre pouvoir. Celui de simplement acquiescer lorsque Chris lui demandait de rester. Oui, bien trop borné et aveuglé, l’indien refusait de s’autoriser à penser qu’il lui était de plus en plus difficile de le regarder partir, à sa demande. La discussion forcée qu’il avait eu avec Zola avait semé la graine du doute, cette graine qui ne demandait qu’à germer mais qu’il s’obstinait à repousser. Aussi, ce soir et comme les autres soirs ; Chris quitta la chambre d’Aamir au beau milieu de la nuit. La porte se referma sur le dos de son amant, faisant éclater au passage cette bulle qui les entourait, les transportait. L’indien lâcha un long soupir avant de ne regagner son lit défait pour tenter de tomber dans les bras de Morphée.

Une tentative aussi vaine que rapidement avortée. L’ORB qui était généralement silencieuse à cette heure-ci semblait particulièrement éveillée. Au début, seules des bribes de paroles parvenaient jusqu’à la chambre d’Aamir. Des paroles qui se voulaient de plus en plus fortes et de plus en plus nombreuses, voir même houleuses pour certaines. Sa première pensée se tourna le tatoueur qui venait de partir dans les trop longs couloirs de ce bâtiment ; seul. Cette seule pensée le suffit à l’extirper de son lit, se rhabillant à la va-vite, attrapant au passage son beretta, juste au cas où. En un battement de cils, Aamir se retrouva à son tour dans les couloirs, se fiant uniquement aux bruits pour trouver son chemin. Et alors qu’il approchait de la source-même, il distingua très clairement une voix masculine qui beuglait suivie par la voix de Bill. Ok… Il y avait définitivement quelque chose qui clochait. Aamir courut sur les derniers mètres qui le séparaient du chaos qui semblait régner en maître et rapidement, sans comprendre le pourquoi du comment, ce même chaos s’empara de lui. Comme sorti de nulle part, il débarqua en trombe ; sans même prendre le temps de parler ou d’analyser ce qu’il se passait. La seule chose qu’il voyait distinctement, c’était le dernier arrivant qui pointait son arme sur Chris. En réalité, s’il avait pris le temps d’observer, il aurait vite compris que Curtis ne menaçait pas uniquement le tatoueur mais bien tout le monde. Sauf que ce temps, il ne l’avait pas pris.

Tout se passait bien trop vite et il ne s’expliquait même pas ce qu’il était sur le point de faire. Il traversa la pièce presque aussi rapidement que Curtis se rapprochait de Chris. Là encore, il aurait dû voir Dany et tout aurait pris un autre sens. Il s’interposa dans la course effrénée de Curtis et son visage ensanglanté, se plantant devant lui. Entre lui et Chris.  

- Tu comptes faire quoi là au juste ?!

Et lui, que comptait-il faire ? Se prendre une balle par un gars en sang, au regard complètement déjanté de surcroît ? Bordel, rien de tout ça n’avait de sens. Son regard noir planté sur Curtis, il ne prenait même plus la peine d’essayer de comprendre.


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Daniel N. Iacobo
The Gentle Bastards
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 411
MessageSujet: Re: You may bury my body   You may bury my body - Page 2 EmptyMer 28 Oct 2020 - 0:12
- Chris …

J'avale péniblement ma salive et je hoche la tête, la respiration toujours haletante. Je sens, à présent, la fièvre qui a posé sur mon front un léger film de sueur. Je ressens, et je sais que même si ce n'est pas agréable, ça veut dire que je m'en sors, petit à petit.
Un bref rire nerveux m'échappe. Comme à chaque fois, je me sens bête. Bête, et triste. La prochaine étape, normalement, c'est la vraie crise de larmes.
Étrangement, je ne me sens pas mal avec Chris. Au contraire, je me sens en sécurité. Sa voix n'a rien à voir avec celle qui s'adressait à moi jusqu'à présent.

Les yeux toujours fermés, je rassemble toutes mes forces pour rester ancré dans la réalité. C'est difficile, comme si je marchais sur un fil, mais je m'accroche.

Et j'aurais pu revenir calmement. Mes mains agrippées à celles de Chris pour garder contact. Sa voix qui me parle. Vivant. Tout va bien.

Mais tout bascule de nouveau lorsque l'agitation éclate autour de moi. Mes doigts se crispent et mes ongles s'enfoncent dans la peau de Chris alors que mon cœur semble s'arrêter. J'ouvre un regard paniqué mais putain je vois rien, rien, toujours rien. À peine je discerne des silhouettes qui remuent, des corps qui ondulent. Les voix se mélangent, grondent dans ma tête, font gonfler le sifflement strident qui me force à plaquer mes deux mains sur mes oreilles.

Je voudrais que ça s'arrête. J'ai la chair de poule, et j'ai l'impression que le cauchemar devient réel. Les gens qui sont là, c'est pas dans ma tête. Ça crie pour de vrai. Je sais pas quoi faire. Je sais pas ce qu'il se passe. J'ai du mal à respirer et mon visage est tordu de douleur.

- Stop … stop … stop ...

Je pourrais hurler si j'en étais capable. Parce que c'est encore pire de replonger quand on s'apprêtait à sortir la tête de l'eau.


All you gotta do it cry a little, cry a little, cry a little to be fine


Revenir en haut Aller en bas  
Katherine Baker
The Gentle Bastards
Katherine Baker
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 339
MessageSujet: Re: You may bury my body   You may bury my body - Page 2 EmptyMer 28 Oct 2020 - 2:22
Les nuits de sommeil sont quelque chose de plus en plus rares, surtout depuis les derniers évènements. Les rats, la pluie diluvienne, la fermeture de la cage, ma récente attaque de variole, bordel qu'on avait du plaisir chez lez Bastards. Étendue, dans mon lit, dans ma simple et modeste tenue nocturne, je terminais de rédiger quelques éléments dans mon fidèle carnet noir. Ce dernier, contenant tout les potins, rumeurs et autres détails scandaleux possibles, devenait de plus en plus une possession que je devais protéger. Personne d'autre que moi ne connaissait l'endroit où je le cachais. Ces informations pouvaient coûter très cher à nos ennemis, mais rapporter une petite fortune aux Bastards.

Jetant un petit coup d'oeil au petit carnet rose ornant le plancher de ma chambre, je me dis que je méritais bien quelques distractions. Zola était partie en quête nocturne, et je n'osais pas déranger Aamir. Mon bel Indien devait dormir à poing fermer. Il avait besoin de repos, comme nous tous d'ailleurs. Soufflant la diaphane lumière de la bougie, je m'installai dans mon lit, espérant trouver le sommeil rapidement. Mes yeux se fermèrent, mais je réalisai rapidement que le contact humain me manquait. L'Australie allait donc rendre une visite diplomatique à l'Inde. Je me levai, ne prenant même pas le temps d'enfiler des survêtements. Je savais bien qu'Aamir serait ravi de me voir arrivée ainsi. Ce n'était pas la première fois de toute façon.

Je sortis de ma chambre et me dirigeai discrètement vers celle d'Aamir, trajet que je connaissais par coeur. Me frottant presque les mains à la perspective qui arrivait, je fus interrompue d'abord par des voix agitées en Espagnol. Bon, le gamin faisait encore ses terreurs nocturnes. Je le connaissais pratiquement juste par son nom de code, Edward aux mains d'argent. J'avais aucune idée d'où il sortait ou à quoi il servait, mais je savais qu'il était la raison de pourquoi Billy a porté un bonnet pendant si longtemps. Pour que l'Anglais accepte de porter un couvre-chef aussi ridicule, c'est qu'il devait vraiment regretter sa tignasse.

Continuant mon chemin vers la chambre d'Aamir,j'endendis quelqu'un débouler les escaliers.

-Bordel de merde qu'est-ce qui se passe? À tout croire que ce sont les Feds australiens qui ont décidé de me retrouver.

N'accélérant pas le pas d'un iota, j'arrêtai cependant quand j'entendis le chaos autour de la chambre du gamin. N'étant pas certaine de ce que j'allais y trouver, je pris le surin caché dans mon long bas (une simple lame de ciseau rouillée scotchée à un manche de tournevis) et je m'avançai vers les lieux. Je ne cessai jamais de remercier les amis au centre de détention pour m'avoir appris ces petits tours de passe passe. Tous les Bastards semblaient s'être donnés rendez-vous dans la chambre du gamin pour une fête dont je n'étais visiblement pas invitée.

Chris était là, évidemment. Toujours le premier mec pour sauver la veuve et l'orphelin, surtout l'orphelin. J'arrive pas à mettre le doigt sur pourquoi, mais quelque chose me plait pas chez lui. Le tatoueur était aussi là, pointant son flingue comme un maniaque la gueule en sang, sur tous les gens venus voir pourquoi le gamin réveillait tout le monde de l'ORB. Je regardai Curtis, sans un clignement d'oeil. Et de voir Aamir voulant tenter de désamorcer la situation ne me plaisait pas le moins du monde. Personne oserait pointer un flingue sur un membre de ma nouvelle famille. L'ayant entendu gueuler du couloir, je me doutais un peu de quoi il retournait. Je m'adressai au tatoueur:

-Calme tes oestrogènes Bogan, personne a fait quoi que se soit au gamin. On est là pour s'assurer qu'il va bien. Il a juste fait un cauchemar, pas de stress.


Croisant les bras,surin toujours en main, j'appuyai mon épaule sur l'embrasure de la porte. Des Réanimés se seraient pointés ici, j'aurais pu comprendre l'agitation. Mais putain, le gamin se parle tout seul en espagnol jusqu'à déranger l'Outback au complet. On a déjà assez de problèmes comme ça.

Mais le Bogan, il a intérêt à faire attention avec son jouet. Je l'ai toujours dit, et c'est un de mes gros défaut: je réagis mal à la provocation. Le copain il a donc intérêt à calmer ses petits nerfs. Sinon ça risque de mal finir chez les Bastards.
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 480
MessageSujet: Re: You may bury my body   You may bury my body - Page 2 EmptyMer 28 Oct 2020 - 9:52
You May Bury My Body
La nuit, tous les Dany' sont gris.

C'est fou comme une situation peut vite dégénérer. D'un "simple" cauchemar on venait de passer à une réunion nocturne des ronchons anonymes, chacun y allant de sa petite remarque désagréable. La palme revenant quand même à Curtis qui accompagne le geste à la parole en pointant un flingue sur nous. Sur moi ? Il est sérieux ?

Je commence à perdre le fil, Bill débarque en peau de zèbre, Curtis avec la gueule en sang, Aamir s'interpose entre lui et moi, et moi en le voyant faire j'ai le coeur qui se serre tellement que je manque de rendre mon repas du soir sur Daniel que je tiens toujours contre moi. La seule qui semble avoir gardé un semblant de raison c'est Katherine, et ça m'arrache bien la gueule de le dire parce que je l'ai jamais sentie cette nénette. Y'a un truc louche avec elle.

Wow.. WOW ! On se calme ! Je resserre doucement un bras autour de Daniel, dans un geste on ne peut plus réconfortant. Il n'a pas besoin de repartir en crise alors qu'il était en train d'en sortir. Je... Curtis, c'est moi, c'est Chris, espèce d'idiot.. Baisse tout d'suite cette arme. Parce que s'il tire sur Aamir, je ne réponds plus de rien, et je veux pas en arriver là. L'Australienne a raison, c'est juste Dany qui s'est réveillé en pleine nuit, ok ?

Et plus bas, j'acquiesce pour celui que je tiens toujours. C'est fini.. tout va bien, C'est juste un peu d'agitation. Tout va rentrer dans l'ordre.
Je me fous pas mal de ce qui peut se dire autour, en dehors des problèmes "vitaux". Tout ce qui m'importe à cet instant, c'est de calmer Daniel, qu'il arrête de drainer mon énergie pour la remplacer par du vide. Que je puisse courir dehors et lâcher prise à mon tour quand Curtis aura pris le relais. Mais d'ici là je dois juste garder mon calme, garder le masque habituel du mec qui gère. Il n'y a bien que Dany qui doit entendre mon coeur battre bien trop vite et sentir que je tremble contre son dos.

- Quelqu'un peut, genre.. lui donner un verre d'eau ? Dans un mouvement d'Aamir j'aperçois un peu mieux Curtis, et ouvre de grands yeux. Merde, mais t'as la gueule en sang, qu'est-ce qu'il s'passe ici putain..!


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You may bury my body   You may bury my body - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- You may bury my body -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: