The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Logitech Z207 Système de ...
Voir le deal
30 €

Partagez
- Womanizer -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1590
MessageSujet: Womanizer   Womanizer EmptyMer 7 Oct 2020 - 13:41
Tori ne pouvait dire le contraire : elle était rassurée de savoir Faith – et Emily par prolongation – avec eux. Il fallait bien admettre que le travail de « réconciliation » entre Irving… Enfin, Zack ! Et Elena n’était pas exactement aussi simple qu’elle l’avait espéré. La Sexologue était de fait essentielle pour maintenir un semblant de paix. Mais la japonaise comprenait : les bagages que traînait les deux étaient conséquents, comme chaque survivant. Les tensions encore vives, comme les douleurs des cicatrices restées mal soignées. Elle savait que le temps était de mise pour laisser l’eau emporter avec elle toute la rancœur. Ou une grosse partie en tout cas.

Pour sa part, si elle tenait autant à ce que les deux restent avec elle, c’était pour pouvoir rembourser les dettes de vie qu’elle avait contracté. Zack lui avait sauvé la mise, Gabriel également en ramenant de quoi soigner Peter et l’ancien financier. Tous avaient beau affirmer que ça ne valait pas cette peine, Tori s’était montrée têtue : chez elle, les dettes de vie avaient une énorme valeur. C’était dans sa culture et elle demandait qu’on le respecte. Est-ce que ça avait temporisé la tempête ? Pas vraiment, mais à défaut de mieux, Tori acceptait la rancœur silencieuse qui régnait entre eux tous désormais.

Elle avait d’ailleurs « parlé » avec Peter de tout ça. L’ex-botaniste semblait relativement lassé de tout ça : jouer la police entre tout le monde n’était pas pour lui plaire. Il avait été contraint de piquer une petite colère froide pour calmer tout le monde la veille au soir, les invitant presque poliment à aller se faire voir. Aujourd’hui, chacun s’était tourné vers ses affaires, le miracle dans tout ça, c’était que tout le monde revenait, quoi qu’il arrive. D’une certaine manière, Tori avait quand même l’impression qu’il y avait un ciment entre eux… Quelque chose pour les tenir ensemble. Peter n’était pas aussi optimiste qu’elle à ce sujet, mais elle commençait à le connaitre : il comprendrait à force ce qu’elle voyait.

Elle tritura le sifflet que Peter lui avait donné pour pouvoir l’appeler au besoin, le rangement dans le col de son sweat finalement. Elle se fit aider de Faith pour descendre d’un toit jusqu’à une poubelle abandonnée. Derrière elles, Emily traînait un peu la patte. Discutant à Pwic dans son coin, elle les rattrapa cependant rapidement quand elle capta leurs regards vers elle. Dehors, toutes les trois étaient à la recherche d’un autre abri. Le batiment où ils avaient établi domicile ne grouillait plus de rats mais… De cafards. Et personne n’avait envie de vivre avec eux comme colocataire…

Ça avait bien été la seule chose où tout le monde avait été unanime. Pour une fois !


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Emily M. Dawson
Modératrice
Inglorious Fuckers
Emily M. Dawson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 264
MessageSujet: Re: Womanizer   Womanizer EmptyJeu 8 Oct 2020 - 9:20
C'est dans ces moments là que je me demande parfois pourquoi je fais ce que je fais. Alors ouais, c'est bizarre dit comme ça mais y'a une explication bien claire à tout ça. Quand j'étais toute seule, je vivais dans un ancien magasin de cannabis et aussi étrange que ça puisse paraître, l'endroit était vraiment bien entretenu avant. Et j'ai jamais vu un seul nuisible, enfin à part les araignées qui avaient élu domicile ci et là, pis ces putains de rats qui avaient décidé de venir faire un tour hors des égouts quand la flotte les y a obligés. Sauf que ça passait encore. Ensuite, j'ai été récupérée par Faith et franchement j'étais vraiment pas en assez bonne forme pour vraiment faire attention à l'état des lieux.

Sauf que depuis que j'avais accepté de suivre la sexologue pour rejoindre le petit groupe formé par Tori et les trois autres têtes de nazes que je connais pas encore, on s'était installés dans un bâtiment qui grouillait de cafards! Et ça, c'est vraiment pas cool. Bon, sauf quand j'arrive à en choper un qui est pas trop vif et que je joue au foot avec. Eh, c'est super résistant comme truc! En plus ça pousse des cris super aigus, c'est super marrant. Sauf quand je me réveille parce qu'il y en a un qui me court sur le visage. Là, c'est juste dégueu. Alors, comme la plupart du temps quand je le peux, je suis allée me foutre sur le toit avec Pwic. Manquerait plus qu'une de ces saloperies arrive à lui faire du mal.

Faith et Tori sont là aussi, sur mon perchoir, et je fais pas vraiment attention à ce qu'elles font. Moi je suis bien trop occupée à vérifier l'état de mon ami en plastique. Tout ce qu'on m'avait dit, c'était que l'objectif du jour était de trouver un autre endroit où nous installer provisoirement. Et sans grande surprise, même si personne avait l'air de s'attendre à un tel résultat, on était tous d'accord avec ça. Sans même avoir besoin de se prendre la tête.

Quand j'ai vu les filles bouger et commencer à descendre du toit, j'ai compris qu'il fallait que je fasse pareil. Parce qu'en plus elles avaient même pas l'air décidées à me filer un coup de main! Alors qu'elles, elles se sont aidées. Pff, sympa les vieilles! Je lève les yeux au ciel et me relève, remettant mon sac à dos correctement sur mes épaules avant d'accrocher Pwic à sa place. J'ai déjà descendu de trucs plus hauts, alors ça devrait aller. Je fais quand même attention, me souvenant bien des chutes que j'avais pu faire par le passé et n'ayant pas envie de recommencer, et prends du retard sur les deux autres que j'essaie même pas de rattraper pour le moment. Heureusement qu'on reste toujours ensemble toi et moi, parce que les mamies là devant elles ont pas l'air de se rendre compte que j'ai des petites jambes moi! Je marmonne un peu, juste à l'attention de mon poulet.

Bon, Tori a pas des jambes beaucoup plus grandes que les miennes en vrai. Mais c'est pas grave, je râle quand même. En relevant la tête vers elles, je me rends compte d'ailleurs qu'elles ont toutes les deux les yeux braqués sur moi. Oups. Soit elles trouvent que je traine trop soit elles m'ont entendue. Bon ok, elles ont pas l'air si vieilles que ça et en plus je sais pas leur âge. Mais elles sont forcément plus âgées que moi. Alors j'ai le droit de les appeler les mamies. Non? Tant pis, si j'ai pas le droit, je prendrai le gauche! Et toc!

Je presse quand même le pas, les rejoignant en étant même obligée de courir un instant pour rattraper mon retard. En fait, je les dépasse même et en profite pour me tourner vers elles tout en marchant à reculons. Alors du coup? On fait quoi, on s'cherche un château? Ou un truc trop stylé et tout grand? Genre un manoir ou j'sais pas quoi? Aller ce s'rait cool à mort!



I miss my childhood

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Faith Williams
Medic | Inglorious Fuckers
Faith Williams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 204
MessageSujet: Re: Womanizer   Womanizer EmptySam 7 Nov 2020 - 16:05

Saloperie de cafard.

C'était bien la seule chose qu'elle avait pensé depuis qu'ils vivaient là. Ne supportant plus d'entendre le bruit caractéristique qu'ils faisaient en étant écrasé par tout ce qui lui tombait sous la main, tout en sachant pertinemment que c'était d'avance peine perdue. Ces bestioles avaient survécu à bien pire, ce n'était pas un coup de livre sur la tête qui les empêcheraient de poser les oeufs un peu partout, et cette idée la révulsait d'avantage encore.
Alors, l'idée de bouger, elle avait été la première à l'accepter. La propreté de son ancienne habitation lui manquait, et si elle avait su ramener l'intégralité de ce qui pouvait être transportable, elle se refusait à sortir les guirlandes lumineuses ou les bougies dans un endroit aussi craignos. Manquerait plus qu'un cafard ne se coince dans la cire chaude, et elle en ferait un infarctus tiens.

Elle avait aidé Tori à descendre la première dans la ruelle, s'allumant une cigarette en profitant du calme des lieux. Emmitouflée dans sa veste longue, enfonçant la tête dans ses épaules pour se protéger de l'humidité alors que dans leur dos, elle entendait Emily traîner des jambes en parlant à Pwic. Tournant un bref regard vers elle pour s'assurer que tout était bon, avant que l'adolescente ne vienne les dépasser en demandant ce qu'elles cherchaient comme nouvel endroit à dormir.

Un endroit ou je suis sûre qu'il n'y aura pas ces putains de bêtes. Avait-elle lâché dans un nuage de fumée. Je peux faire des miracles en nettoyage, mais si ces saloperies pondent leur oeufs, j'aurai rien pour lutter. Pas avec ce qu'elle avait en sa possession du moins. Souriant à Emily qui parlait de manoir, la laissant un instant rêveuse. Si seulement... Une immense baraque ou les meubles tiennent encore debout. Et avec une immense baignoire ou se prélasser avec un verre de vin. Et toi Tori ? Une petite préférence d'un endroit ? s'était-elle enquise à l'attention de son amie, jetant un bref regard à Pwic qui semblait presque les observer en pleine discussion. Dans tous les cas, faudra un endroit ou Pwic à son petit emplacement je suppose...

Elle s'était rapidement habituée à la personnification du poulet en plastique, après tout. Il faisait un peu partie de la famille désormais. D'avantage en tout cas que ces maudits cafards qu'elle rêvait de voir disparaître. Rien que d'y penser, elle ne put s'empêcher de se gratter la tête nerveusement, grognant à l'encontre de ses deux coéquipières.

J'ai limite l'impression d'en avoir encore sur moi. Ces trucs me dégoutent.



'Cause my monsters are real
Leave your weapon on the table. Wrapped in burlap, barely able. Don't get angry, don't discourage. Take a shot of liquid courage
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1590
MessageSujet: Re: Womanizer   Womanizer EmptySam 7 Nov 2020 - 16:41
Emily les rattrapa et Tori lui esquissa un sourire. Elle poussa ensuite un bref soupir. Au moins, toutes les trois étaient d’accords sur le fait que vivre avec des cafards n’était vraiment pas une bonne idée. Qu’il s’agisse d’une question de confort ou de santé tout bêtement, tout le monde tenait à dire que c’était clairement une expérience écœurante et pénible, et qu’il fallait trouver mieux au plus vite. C’était autour de ça d’ailleurs que tournait la conversation, et la japonaise retint un rerire amusé.

Un château, un manoir ! Toujours plus grand. Elle ne connaissait que peu la géographie du coin, mais il lui semblait que les châteaux ne courraient pas forcément les rues et qu’ensuite… ça allait être peut-être un espace trop grand à entretenir pour tout le monde. Les lieux anciens tenaient longtemps par ailleurs mais étaient très difficile à réchauffer. Avec l’hiver qui approchait et le froid qui mordait déjà, Tori n’était pas persuadée que ça soit une si bonne idée…

Mais outre cet aspect, il y avait autre chose de bien plus important selon elle et qui méritait de ne pas l’oublier :

Avec ce qu’ils ont mis sur ma tête, difficile de vraiment se poser à un seul endroit, fit-elle en signe à l’égard des autres. Emily apprenait vite son langage, elle était spontanément celle à qui elle s’adressait dans ce genre de circonstances. Mais Faith n’était pas en reste non plus, elle cernait de mieux en mieux ses gestes et parvenait parfois à les reproduire. Aussi, Tori tâchait d’utiliser des mots simples. Je ne sais pas encore si je vais rester longtemps parmi vous, admit-elle ensuite.

Par sécurité sans doute. Même si elle savait être un élément indispensable de la paix instable entre Elena et Zack. Ça n’était qu’un détail cependant, si elle devait s’en aller, ça ne serait vraisemblablement pas de gaieté de cœur :

Ce n’est pas que je n’en ai pas envie, je ne veux pas vous faire prendre de risques, elles approchèrent d’ailleurs toutes les trois de la porte coulissante d’un garage. Plusieurs carcasses de voiture abandonnées plus loin, d’autres tellement poussiéreuses qu’on ne distinguait plus la carrosserie des vitres, elle désigna l’entrée : On va voir dans ce garage ? S’il y a de l’essence ou quelque chose comme ça ?

Ça serait un bon début, à défaut de trouver un toit viable, peut-être dénicheraient-elles certaines choses utiles.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Emily M. Dawson
Modératrice
Inglorious Fuckers
Emily M. Dawson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 264
MessageSujet: Re: Womanizer   Womanizer EmptyDim 8 Nov 2020 - 21:08
Faudrait vraiment être aveugle pour pas se rendre compte qu'elles vont pas bien les deux là. Enfin, pas dans le sens où elles ont un problème psychologique ou je sais pas quoi hein. Juste que c'est pas la grande forme quoi. Et pendant que je marche à reculons, les mains toujours accrochées aux bretelles de mon sac à dos, je les observe tour à tour pour essayer de comprendre ce qu'elles ont. C'est quand même pas juste à cause de ces histoires de cafards quand même ? Ok c'est vraiment dégueulasse mais bon, y'a quand même pire ! J'ai besoin de rappeler à l'une d'elles qu'il y a quelques semaines à peine on était tous envahis par les rats ? Perso, j'ai pas trop besoin d'une piqûre de rappel. J'ai assez morflé en tombant malade à cause de ces bestioles pour m'en souvenir pendant très très longtemps.

En tout cas, je comprends pas trop pourquoi est-ce qu'elles en font tout un plat. C'est crade, ok, mais ça fait de super ballons de foot improvisé. Des ballons qui poussent des cris super aigus quand on shoote dedans, mais... ça fait passer le temps ! Et puis bon, ça fait pas peur non plus ces bestioles. Y'a pire. Bien pire. Genre le noir. Ça, ça fait super peur. Alors ouais, j'entends déjà les « oh la la mais avoir peur du noir c'est un truc pour les enfants gneu-gneu-gneu ». Et bah même que nan ! Parce que quand il fait noir, on voit pas ce qu'il y a autour de nous. Et y'a tout et n'importe quoi qui peut nous tomber dessus. Alors le noir : c'est dangereux. Et j'ai raison d'avoir peur. C'est tout. Et comme dirait Pasteur : fuck les rageux ! Quoi ? Si elle était bien ma blague. Z'avez juste pas d'humour.

Quand Faith rebondit enfin sur ma proposition de trouver un super endroit où vivre, j'ai tout de suite un large sourire qui étire mes lèvres jusque derrière les oreilles. Mais ouais ! En vrai vivre dans une grande baraque c'est trop cool, et puis même les musées en fait ! Hein Tori ? Tu te souviens? Je pose mon regard sur l'asiatique en espérant qu'elle se souvienne de quand on a survécu toutes les deux dans le musée historique de Kent. C'était cool n'empêche. Dommage que ça se soit passé comme ça en fin de compte. Mais bon, c'est la vie. Je tourne à nouveau la tête vers Faith quand elle parle de Pwic et lève les yeux en ciel en écartant les mains pour montrer que ce qu'elle dit est parfaitement logique. Bah ! Évidemment ! Si j'ai une place, il a une place aussi de toute façon. Ce poulet et moi contre le reste du monde. C'est ça depuis tellement d'années maintenant que je me verrais plus sans lui. Et puis, c'est un peu comme si une part de Tonia était toujours avec moi après tout ce temps. On dit bien que les gens continuent de vivre d'une certaine manière quand on se souvient d'eux. Alors moi, je veux jamais l'oublier.

Mais je vois du coin de l’œil Tori qui se met à agiter ses mains. Du coup, je reporte toute mon attention sur elle, pour essayer de comprendre ce qu'elle dit. Heureusement que j'apprends vite et qu'elle m'avait déjà enseigné les bases à l'époque, parce que sinon je crois que je la regarderais comme une poule devant un billard. Et je fronce les sourcils quand je comprends le problème. Ok, donc elle c'est ça qui la travaille autant. D'un autre côté, je comprends. C'est pas facile de se dire qu'il peut y avoir je sais pas combien de personnes en train de te chercher pour te faire la peau. Sauf que je vois pas ça de la même manière qu'elle, surtout quand elle en rajoute une couche en disant qu'elle partira peut-être seule de son côté pour nous éviter des ennuis. Et là, bah ça m'énerve.

Alors là, j't'arrête tout de suite ma grande! Oui, c'est le genre de phrases que disent les vieux normalement, mais c'est la vieille chouette – Madame Dumont – qui me disait ça à chaque fois qu'elle était pas d'accord avec moi. Et le pire c'est que je lève mon doigt vers elle. Des risques, on est assez grands pour en prendre sans toi ! Et si y'en a qui veulent s'en prendre à toi ? On leur casse les pattes en deux secondes ! Comme ça! Je dis ça en essayant de mimer des mouvements de karaté pas du tout assumés ni maîtrisés. Résultat, je manque de me casser la gueule. Mais bon, puisque le but c'était de détendre un peu l'atmosphère bah j'imagine que ça a marché.

Je me racle la gorge et reprend mon sérieux en haussant les épaules, me remettant à marcher dans le bon sens pour voir vers où on va quand même. Tout ça pour dire que perso, j'ai pas l'intention de te laisser te tirer une deuxième fois. Si j'retrouve un arc, tu sais toi-même ce que je suis capable de faire. Alors parle pas de partir, ok? Cette fois, plus aucune once de plaisanterie de ma voix. Je suis parfaitement sérieuse et OUI je peux l'être. Merci de pas en douter.

On finit par arriver devant un garage et je hoche la tête pour approuver la proposition de Tori. J'étais quand même restée à sa hauteur pour pouvoir remarquer quand elle signe et comprendre ce qu'elle dit. Sinon, c'est plus compliqué. J'ai pas des yeux dans le dos jusqu'à preuve du contraire. Debout toutes les trois devant la porte, je grimace un peu et regarde les femmes qui m'entourent. Du coup on fait quoi ? On rentre dedans à la chie dedans en espérant qu'il y ait pas trop de trucs à l'intérieur qui peuvent nous faire du mal, ou on essaie de trouver un moyen d'entrer autrement ? Y'a l'air d'y avoir des fenêtres en haut sur le toit, j'peux toujours essayer de grimper et aller voir ce qui se passe ?



I miss my childhood

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Faith Williams
Medic | Inglorious Fuckers
Faith Williams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 204
MessageSujet: Re: Womanizer   Womanizer EmptyMar 10 Nov 2020 - 11:29

Son regard se posa sur Tori, alors qu'elle énonçait cette prime sur sa tête, et l'impossibilité de trouver un endroit stable pour le moment. De cette idée de partir pour ne pas les mettre en danger, alors que Faith fronçait les sourcils à cette remarque. Hey, tu pars pas. Le jour ou ces connards essaieront de se pointer, ils seront bien servis. Fit-elle remarquer. Sûr que le groupe commençait doucement à se solidifier à force. Et imagines si tu pars. Zack et Elena vont se foutre joyeusement sur la gueule... Et cette fois ci même Gabriel jetterait l'éponge à n'en pas douter. Ils savaient être adorable, tout autant que leur donner à tous envie de leur mettre des gifles intempestives. Surtout Zack, pour sa part. Mais ça c'était une autre histoire.

Et puis tu sais quoi ? J'ai toujours voulu faire un road trip. Bouger régulièrement, c'est un peu réaliser mon rêve de jeunesse. Lança t-elle à la brune avec un sourire, pour la conforter dans l'idée que ce n'était pas si mal, ce mouvement constant de leur petite bande. C'était juste qu'elle n'avait pas pensé visiter ainsi les états unis, quoi. Pas avec autant de cadavres et de batiments écroulés. Mais ça restait du détail, sans doute. Un franc éclat de rire s'échappa d'ailleurs de ses lèvres face à la réaction véhémente d'Emi, et les propos bien trop adultes qu'elle utilisait pour son âge. Venant poser une main affectueuse sur l'épaule de l'adolescente, en jetant un regard complice aux deux filles, reprenant.

Pareil qu'elle. Ils sont peut-être nombreux, mais nous on à Emi en arme de destruction massive. Bref clin d'oeil à l'attention de l'intéressée alors qu'elles continuaient leur route jusqu'à tomber les portes scellées du garage. Fronçant un bref instant les sourcils en réfléchissant à comment rentrer à l'intérieur du garage, alors que Emi se proposait pour grimper et voir si les voies étaient libres.

C'est pas un peu risqué d'escalader ce truc ? Ca à l'air sur le point de s'effondrer...


Sûr que ce truc n'était plus de première fraîcheur après 5 ans d'abandon. Mais d'elles trois... Emi était assurément le poids plume de l'équipe. Et sans doute la plus agile. L'épidémie ne lui avait pas pour autant appris à grimper aux murs ou jouer les escaladeuses de l'extrême, loin de là. Et si Emi s'en disait capable...

T'es sûre que tu te sens de tenter l'expérience ? S'était elle cependant enquise à l'attention de l'adolescente, s'approchant un instant de la porte pour coller son oreille. Ca à l'air calme à l'intérieur.

Mais si les morts étaient seulement en phase de "sommeil"... Non pas qu'ils soient capable de dormir, mais elle en avait vu certains se contenter de errer sans but précis une fois qu'il n'y avait plus rien à manger, ou tout bêtement coincé à l'intérieur d'un lieu. Et avec un peu de chance, ce foutu garage était juste vide.

Cétait bien de ça qu'elles avaient besoin de toute manière. De chance. Juste un peu.


'Cause my monsters are real
Leave your weapon on the table. Wrapped in burlap, barely able. Don't get angry, don't discourage. Take a shot of liquid courage
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1590
MessageSujet: Re: Womanizer   Womanizer EmptyMar 10 Nov 2020 - 13:43
La réaction des deux filles lui réchauffa le cœur. Un peu honteuse, Tori baissa la tête et regarda ses chaussures, toujours partagée mais heureuse qu’on l’apprécie quand même et qu’on ne veuille pas qu’elle s’en aille. A dire vrai, la japonaise n’avait pas particulièrement envie de s’en aller de toute façon, et si elle devait le faire, ça serait avec Peter envers qui elle avait une véritable dette qui ne s’effacerait pas si facilement. Aussi parce que son complice était devenu en quelques mois une figure incontournable de sa vie, et qu’elle ne craignait pas pour sa vie à lui…

Bien sûr que je me rappelle, souffla-t-elle à Emily : On devrait y retourner et récupérer les affaires, ça nous serait très utile, ajouta-t-elle en signe.

Elle hocha ensuite la tête : elle avait compris le message, elle ne partirait pas dans l’immédiat, surtout pas si ses deux nouvelles amies le refusaient aussi sévèrement. Bon. Mieux valait se concentrer sur le batiment qu’elles longeaient. Ecoutant les deux propositions, Tori s’écarta de quelques pas pour mieux se concentrer sur l’endroit. Elle contourna un angle et alors qu’Emily suggéra de passer par le toit, Tori lui fit un signe de la main :

Venez, encouragea-t-elle en désignant une étroite fenêtre par laquelle l’adolescente avait le gabarit de se glisser. Ceci étant, Tori aussi pouvait y aller. Elle serait un peu plus serrée forcément mais qu’importait, il n’y avait bien que Faith qui ne parviendrait pas à s’y faire une place : On regarde à l’intérieur, s’il n’y a rien qui bouge, tu rentres et tu nous ouvres, expliqua-t-elle.

Elle s’approcha pour sa part, tapotant contre la vitre à plusieurs reprises à l’aide du manche de sa hachette. Rien, visiblement. Elle enroula sa main et son poignet autour de son écharpe et envoya plusieurs grands coups dans la fenêtre avant que celle-ci n’éclate franchement. Nettoyant les débris pour dégager entièrement l’accès, elle fit un signe à Emily :

C’est bon, ça a l’air vide, signa-t-elle en dégageant son vêtement et en piétinant les éclats de verre. Fais attention à toi à l’intérieur, de son cou, elle dégagea le sifflet que lui avait offert Peter, au cas où ils se retrouveraient séparés encore une fois et qu’elle serait en danger : Tiens, prend ça, s’il arrivait quoi que ce soit, elle irait…

Même si très honnêtement, elle n’était pas vraiment la plus courageuse du lot…


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Womanizer   Womanizer Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Womanizer -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: