The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – ...
Voir le deal
20.71 €

Partagez
- Allez viens je t'emmène au vent -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/06/2020
Messages : 224
Age IRL : 34
MessageSujet: Re: Allez viens je t'emmène au vent   Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 EmptyLun 2 Nov 2020 - 22:28
Celui qui joue a Doctor Maboule


Ce n’est pas la première fois que l’on se fâche, et je serais prêt à parier tout ce que j’ai, et surement plus encore vu mes problèmes de jeu, que ce n’est pas la dernière fois. Ça part vite, ça monte haut mais ca ne dure jamais longtemps fort heureusement, dès que je perçois la détresse que ma siamoise cache derrière son masque de diva colérique je soupire et arrive a redescendre. C’est vrai que le succès de notre emprise est aussi un engagement pas seulement en temps et en énergie.

Avant d’aller jusqu’à critiquer sa série préférée ou ses choix affectifs, ce qui aurait, pour sur attiser le volcan, je fini par retrouver mon calme tout anglais, même pendant la tempête. Je soupire, vais ramasser la pince à épiler qui ne méritait pas son vol plané avant de la nettoyer et de prendre la main de Zola, moins abimées que nos égaux. Sa façon de foncer dans le brouillard a toujours été son échappatoire et sa fuite a elle. Ne plus avoir la liberté de le faire sans se soucier des conséquences est surement plus pesant qu’elle ne laisse le montrer. La vie était plus facile avant, d’un certain point de vue, nous n’étions personnes, ne devions rien à personne… mais nous vivions dans la peur et sans assurance d’un lendemain.

Je commence a lui retirer les morceaux de vers en essayant d’éviter qu’elle se tortille dans tous les sens. Quitte a faire les choses, autant les faire bien et si ca picote tant mieux, elle y réfléchira peut être une seconde de plus avant de se lancer dans des plans inconsidérés, même si c’est pour sauver ma vie.

« Tu as oublié les soucis que nous avions a essayer de survivre que tous les trois. Je comprends le far d’eau qui est sur tes épaules et je regrette de t’avoir crié dessus. Ce que nous avons, nous pouvons le perdre à tout moment, ca a toujours été d’ailleurs, sauf que c’est la première fois que nous avons autant. Je t’avoue que moi aussi, par moment, ca me fait peur, mais on a plus le choix maintenant. Aussi dysfonctionnelle soit elle, nous avons une famille a charge maintenant. Un comble quand on sait que nous ne voulions pas d’enfant toi et moi… »

Oui, la minute caustique est de retour mais c’est bien ce qui se passe, papa Bill et maman Zola sont a la tête d’une famille qui a besoin de nous, comme on a besoin d’eux d’ailleurs. C’est avec un sourire presque candide que j’ajoute :

« Et je te rassure tout de suite, les cartes ne nous voient pas mourir tout de suite ni toi ni moi, j’avoue que cela ne m’empêche pas de m’inquiéter toujours pour toi, mais tu sais bien qu’elles ne se trompent jamais. »

Vague consolation, mais je ne sais guère apporter plus de promesses sur notre avenir que celles-ci. Les menaces et les soucis ne manquent pas et pour rester aussi flegmatique, au moins en apparence que moi, il faut bien se raccrocher à quelques choses. Je finis par désinfecter et mettre un bandage sur la plaie. Tout en m’affairant, sur un ton badin, et soucieux de trouver un sujet de diversion a ses pensées noires, je lance tranquillement ma petite bombe :

« Au fait, t’ai-je dit que j’ai rencontré une joyeuse compagne et que nous arrivons a notre 3e rencard ? »



Codage par Libella sur Graphiorum


Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 123e69d54c61bec7f4f6f3d851aa7070edad770e
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 445
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Allez viens je t'emmène au vent   Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 EmptyMar 3 Nov 2020 - 12:34
Je ne proteste pas quand Bill vient s’assoir à côté de moi dans le canapé, et attrape ma main pour retirer les petits éclats de verre qui m’ont résisté. Il fait ça bien…ça fait presque pas mal, et pour le coup, j’en suis peut-être un peu déçue. La douleur a toujours été une échappatoire à la détresse qui m’a bien réussi jusqu’à maintenant, même si j’évite en général d’en parler, ou de me livrer à ce genre de pratiques en public. Mais l’anglais est doux, et les éclats quittent ma paume avec facilité, à croire que c’était juste moi qui m’y prenait comme un pied. Je suis ses gestes du regard, y trouvant une étrange fascination quand les morceaux quittent la chair blessée, et qui fait redescendre encore d’un cran la tension dans mon corps, crispé comme jamais. Mon regard quitte pourtant la plaie pour venir se reposer sur l’infirmier Bill en pleine besogne, alors qu’il reprend la parole, m’arrachant un léger soupir tandis que je m’enfonce davantage dans le canapé, tête rejetée sur l’appui-tête. « -Pendant des années c’était juste toi ma famille, et c’était parfait comme ça…puis il y a eu Chris, et ça me convenait très bien aussi. Et maintenant…maintenant, on est douze…douze, tu t’imagines ? C’est flippant…» Je soupire une nouvelle fois, avant de plisser les yeux quelques secondes. « -En plus de ça, je déteste pas totalement la plupart d’entre eux, et je t’assure que je le vivrais mal s’il leur arrivait quelque chose…même Horacio, ou Yue, alors imagine…et va pas leur dire, s’il te plait. » Je grimace, préférant me contenter de montrer mon mépris à Monsieur Renard, parce que les choses sont très bien ainsi.

Sa petite tentative d’humour ne fait rien d’autre que dessiner une petite moue sur mes lèvres, alors que je tourne malgré tout mes yeux sombres vers lui. Ouais, quand on était que tous les deux, on avait pas à se préoccuper de beaucoup plus que de se trouver à manger, et veiller à notre propre sécurité. Il y a toujours eu cette confiance mutuelle qui s’est installée entre nous au premier regard, et je n’ai jamais craint ne serait-ce qu’une seule seconde que Bill me plante un couteau dans le dos, ou m’égorge pendant mon sommeil. Maintenant, avec la Cage, avec les Bastards, tout est beaucoup plus…complexe. Et le mot est faible. Le poids des responsabilités et de l’inquiétude est bien là, quand bien même je m’applique à conserver cet air détaché et indifférent que tous connaissent, amis comme ennemis, pour ne ruminer mes idées noires que dans la solitude de ma chambre, où elles me privent fréquemment de longues heures de sommeil. « -Moi aussi je m’inquiète toujours pour toi…surtout depuis que tu as pris cette fichue manie de te faire enlever tous les quatre matins. » Je grommèle, et serre la mâchoire quand l’affreuse pointe de culpabilité vient une nouvelle fois percer le bloc dans ma poitrine qui me sert de cœur, bien consciente que ce qui s’est passé aujourd’hui est entièrement de ma faute.

Bill continue ses soins, les éclats ont quitté la plaie qu’il désinfecte, et finit par entourer d’un bandage, serré juste ce qu’il faut pour ne pas entraver mes mouvements, alors que mes pensées m’emportent loin d’ici, dans cette ruelle avec les blaireaux, où je fouille mes souvenirs, les flashs de notre fuite, à la recherche de détails qui auraient pu m’échapper et m’indiquer qui ils sont, qui les envoie. Mais une nouvelle fois, mes réflexions sont perturbées par le dandy qui lâche, d’un air de rien, une information qui me fait hausser les sourcils. « -Tu…quoi ? » Comment ça, il a rencontré quelqu’un ? Comment ça c’est son troisième rencard ? Et bordel, comment ça, il m’en a pas parlé jusqu’à maintenant ?! Sans réfléchir, je tends le bras et attrape de ma main valide le coussin qui se trouvait un peu plus loin, lui balançant à la tête pour exprimer ma surprise. « -Non mais je rêve, comment tu sors ça, l’air de rien ! Je veux tout savoir, et genre vraiment TOUT. Nom, prénom, âge, pedigree, la rencontre, si elle embrasse bien, du potin allez ! Attends, je m’installe mieux pour rien louper. » Et alliant le geste à la parole, je retire mes pompes, et m’installe en tailleur, plantant mon coude sur mon genou, puis mon menton dans ma main valide, mes prunelles sombres rivées sur lui. Bordel, Bill a rencontré quelqu’un…et si l’excitation et le ravissement pour lui sont bien là, et sincères, une petite pointe de je ne sais quoi tente de se frayer un chemin à travers tout ça, que je repousse de toutes mes forces malgré tout.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/06/2020
Messages : 224
Age IRL : 34
MessageSujet: Re: Allez viens je t'emmène au vent   Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 EmptyJeu 5 Nov 2020 - 15:05
Celui qui ménage ses effets gossip


Je souris en même temps que je m’affaire sur sa main quand elle se plaint de notre famille devenue bien grande. J’arrive même à rigoler quand elle parle du Banquier et de sa Yakuza. Pour ma part j’apprécie Mr Renard a sa juste valeur. Il a le sens des affaires, comprend parfaitement les enjeux du business et des jeux de pouvoirs que nous menons pour survivre en plus de savoir très bien flatter les égos, le mien y compris. Je n’ai aucune illusion que s’il avait voulu ma place, il aurait déjà trouvé le moyen de mettre la main dessus. L’amitié en affaire est souvent synonyme d’intérêts commun et Mr Renard est suffisamment malin pour se contenter de gérer les choses sans avoir les mains liées par la vitrine ou une cible collée dans le dos. Nous n’avons pas tous les épaules assez solides, et la tête assez grosse vous dirait ma mamie, pour porter une couronne. Sacré mamie Roth, je suis prêt a parier que même si les zombies ont atteint l’Angleterre elle est encore en vie a leur mener la dragée haute. Elle n’a jamais aimé les envahisseurs, des Français en passant par les Indou, alors des morts, tout bon buveurs de thés qu’ils ont pu être, je suis sur qu’elle les boutera mieux qu’une Jeanne d’Arc anglaise.

Pour ce qui est de notre représentante du soleil levant chez les Bastards, elle a beau être proche d’Horacio, elle reste plus terne, plus rugueuse et plus effacée que nos autres Bastards Girls. Je sais bien qu’elle a son rôle et que cela implique qu’elle soit… heu… comme elle est… mais j’avoue que c’est le genre de personne compliquée à connaitre, a cerner et a mettre en valeur. Surement qu’avec un bon relooking cela irait mieux. Je vais garder cette idée en tête.

« Il faut croire que ces petites choses ont aussi un coté attachant finalement… »

Zola avait beau faire sa « dure » elle était plus sentimentale que moi au final. Je continue à enlever méthodiquement le moindre petit bout de verre quand elle me fait remarquer mon coté princesse en détresse et le fait que je n’en suis pas capable de traverser la rue sans me faire kidnapper. Quand j’étais jeune j’appréciais beaucoup un dessin animé, les chevaliers du zodiaque et c’est vrai que ca m’avait toujours étonner de voir les héros s’acharner a protéger une réincarnation de la déesse de la guerre incapable d’aller faire ses courses a Harrods sans se faire enlever ou menacer de mort. A croire que les scénaristes étaient en manque d’idées ou que je suis devenue une Athéna bis version manga. J’hésite a faire une pointe d’humour en lui disant que c’est mieux que si on essayait de me tuer, mais je ne la sens pas d’humeur réceptive. Je me contente de lui répondre avec malice :

« Que veux tu, a mon âge, 20 ans et des poussières pour rappelle, on ne sait plus quoi faire pour se faire remarquer ou divertir la galerie. Tu penses que je devrais investir dans une robe de princesse a paillettes pour les prochaines fois et interdire dragon et quenouilles dans l’ORB ? Alors cesse de t’inquiéter pour moi jeune fille et commence par prendre soin de toi, car au final, c’est pas moi qui suis blessé.»

Je termine mon œuvre, non sans devoir sortir mes lunettes loupes de lecture que je n’assume absolument pas car a 20 ans et des poussières on a pas de lunettes non ? Le manque de série, de réseaux sociaux et de gossip réveil ma partenaire qui trépigne devant LE potin du moment : mon 3e rencard et surtout la jeune femme qui se cache derrière. Je m’amuse de mon effet et de sa réaction en même temps que désinfecte ma plaie. J’aime soigner mes entrées et mes lâchages de bombes. Je la laisse s’installer après lui avoir mimé un baise main sur ses blessures.

« Alors, par ou commencer darling ? tu te souviens de la fois ou il y a eu une inondation et où je t’avais dit avoir rencontré une jeune Cubaine assez hors norme ? Et bien, je l’ai revu et cela a confirmé mon impression que je me laisserais bien tenté par le 3e rencard. Ensuite, Teressa, je n’aurais jamais osé demander son âge a une lady, ma foi, elle embrasse plutôt bien, elle est d’une beauté atypique, mais évidemment tu restes la plus belle de toute à jamais à mes yeux et je pensais prévoir avec elle un repas afin de te la présenter pour avoir ton avis. Oh, j’oubliais, elle travaillait dans le Textile et est une ressortissante de nos amis les fermiers de Tacoma. »


Codage par Libella sur Graphiorum


Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 123e69d54c61bec7f4f6f3d851aa7070edad770e
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 445
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Allez viens je t'emmène au vent   Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 EmptyVen 6 Nov 2020 - 14:01
Blessée, c’est vite dit, c’est juste un peu de chair malmenée qui guérira vite. Et clairement, c’est pas à la main que j’ai le plus mal à cet instant précis, loin de là même. Je jette un rapide coup d’œil sur ce qui sera cicatrisé d’ici quelques jours, et hausse les épaules d’un geste désinvolte. « -Tu sais comme moi qu’il parait que les cicatrices ça fait son charme. Non pas que j’en ai besoin, on est d’accord, mais bon…ça fait toujours son petit effet à ce qu’il paraît ! » Je laisse un léger sourire étirer mes lèvres, quand bien même il n’atteint pas mon regard. A ne pas en douter, ce qu’il vient de se passer aujourd’hui, qu’il s’agisse de l’enlèvement de Bill par ma faute, ou de notre petite altercation, ne va pas manquer de venir perturber mes pensées dans les jours à venir, quand je ressasserais l’événement, encore et encore. « -Et, je pense que c’est surtout toi qu’on devrait assigner à résidence. » Que j’ajoute en reprenant les mots qu’il a eu un peu plus tôt, et cette fois-ci, je reste parfaitement sérieuse, pour lui signifier que je ne plaisante pas, et que contrairement à lui, l’idée de l’attacher pour le laisser en sécurité à l’ORB ne me dérangerait pas un seul instant.

Mais contre toute attente, Bill aborde un sujet que j’étais loin de voir venir, et à des années lumière de la conversation houleuse qu’on vient d’avoir, puisque sorti de nulle part, il m’explique être sur le point d’avoir un troisième rendez-vous avec une charmante demoiselle. Je tais la remarque un brin sarcastique indiquant que oui, étrangement, je me souviens des inondations, des rats, et de cette fichue leptomachin qui m’a mise sur le carreau pendant près de deux semaines. « -William Roth, espèce de sale petit cachottier ! » Pour autant, c’est avec un sourire que j’accueille la nouvelle, et écoute attentivement les informations qu’il me communique sur l’inconnue, qui a désormais un nom : Teresa. J’essaye de me faire une image d’elle avec les quelques renseignements que me donne Bill, mais pour le coup, tout reste plutôt vague dans mon esprit, de ses traits à son caractère. Elle reste pour l’instant un vrai mystère, une forme floue dans mes pensées déjà surchargées.

Après, si elle fait son bonheur, et qu’elle lui broie pas le cœur, je veux bien tenter de donner une petite chance à celle qui vit chez les paysans, même si j’ai toujours eu tendance à avoir un œil critique sur ceux qui s’approchent un peu trop du dandy. « -Hm… » Je reste pensive un instant, fixant le bandage autour de ma main quelques secondes, pensant à ce dîner qu’il pense organiser pour qu’elle et moi on puisse se rencontrer. « -T’es sûr que tu veux me la présenter aussi vite ? Te méprends pas, j’en suis flattée, mais…je pense surtout à elle, à vrai dire. » Même s’il ne suffirait pas plus d’un mot ou deux de Bill pour me demander d’être sympa…ou au moins pas trop vilaine, pour que je fasse un réel effort, pour lui. « -C’est juste…tu me connais, avec ceux qui te tournent autour…et…j’ai pas envie de la manger toute crue ta Teresa, je préfère te laisser ça à toi. » Le sourire en coin sur mon visage est sincère cette fois-ci, dévoilant sans peine l’allusion qui se cache derrière mes mots, et après un long regard à Bill, je finis par demander : « -Elle te plait vraiment ? » J’imagine sans peine que oui, puisqu’il prend la peine de m’en parler.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/06/2020
Messages : 224
Age IRL : 34
MessageSujet: Re: Allez viens je t'emmène au vent   Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 EmptyLun 9 Nov 2020 - 22:39
Celui qui retrouve la bonne ambiance


« Darling, les cicatrices c’est sexy sur un beau male musclé et délicieusement bronzé, c’est sexy, sur toi, c’est juste un sacrilège. »

Je soupire devant sa vision bien a elle du monde que l’on saurait qualifier de mauvaise foi si on était pas son siamois. Personnellement être assigné a résidence me ferait le même effet que si on annonçait a un geek qu’il va être confiné avec son PC, son abonnement a Wow et une bonne connexion a internet. Si je savais rester entre l’ORB et la Cage ca serait avec un grand plaisir, mais les choses sont rarement simple dans ce bas monde.

« Ne dis pas de bêtise, je suis le visage de la Cage, c’est assez normal que je sois celui a abattre ou rançonner si on veut atteindre notre business. Ca fait parti du jeu et c’est aussi pour cela que nous payons des gardes de corps et que nous nous sommes organiser pour éviter tout incident mortellement dramatique pour ma petite personne. »

Ce qui sait être traduit par : on a Chris et Thaïs. Dans tous les cas ma petite diversion fonctionne a merveille et je sens que son intérêt est plus que piquer a vif. Il est fort rare qu’elle m’appelle par mon véritable prénom, William. Pour l’anecdote, j’ai toujours été fier de dire que j’avais été nommé ainsi en l’honneur de William Shakespeare, hélas, la triste vérité et que c’était plus pour faire plaisir au vieux tonton William. Et comme celui-ci n’a pas été pressé de passé a trépas, plutôt que de ne plus savoir qui était qui, j’avais fini pas écoper de ce petit diminutif de « Bill ».

Je m’amuse de la voir cogiter a toute vitesse. C’est vrai que je l’ai plus habitué a trouver mon bonheur auprès des hommes et que je lui propose de rencontrer une damoiselle a quelques choses de rafraichissant. Je lui prends le visage entre mes mains et dépose un baiser fraternel sur son front pour faire arrêter la tempête qui doit rugir sous cette caboche déjà en surchauffe.

« Je te l’ai dit, elle est Cubaine et a son petit caractère. Je ne sais pas pour laquelle des deux je dois m’inquiéter le plus si vous ne vous entendez pas, mais je suis assez confiant. Je sens que c’est peut-être même moi qui devrais avoir peur en cas de coalition. D’ailleurs, je crois ne pas t’avoir précisé qu’elle était aussi ouverte que moi sur la notion d’amusement. »

Je sais que ma Siamoise comprendra parfaitement l’idée que Teresa puisse être autant séduite par elle que par moi.

« Si je te parle d’être et que j’arrive au 3e rencard c’est surement qu’elle est plaisante non ? Et puis, tu sais bien que tu avis compte plus que tout a mes yeux, sauf quand il s’agit de te lancer dans une attaque digne d’une Texane Trumpiste. Alors, on l’invite ou tu veux la rencontrer sans moi pour te faire un avis ?»


Codage par Libella sur Graphiorum


Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 123e69d54c61bec7f4f6f3d851aa7070edad770e
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 445
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Allez viens je t'emmène au vent   Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 EmptyMer 11 Nov 2020 - 17:23
Je glisse un coup d’œil plissé sur le bandage qui orne désormais ma main, persuadée que même avec cette balafre, ou toute autre d’ailleurs, je ferai toujours partie de la team sexy, mec ou pas. Il n’a pas l’air très réceptif à ma proposition de l’assigner à résidence, étrangement j’avais prédit sa réponse, mais je ne retiens pas une moue ennuyée quand avec une désinvolture particulièrement pénible, son flegme légendaire rétorquerait-il, Bill pointe le fait que si on veut nous affaiblir, et faire trembler nos fondations, s’en prendre à lui est le meilleur moyen d’y arriver. « -Faut qu’on te trouve un sosie. Certes, tu es inimitable, et tout ça…mais il doit bien exister quelqu’un dans Seattle qui fera l’affaire et qui saura prendre un coup de couteau à ta place pour éviter à Chris ou Thaïs d’avoir à le faire… » Parce que j’ai bien l’impression que c’est ce qui finira par arriver. La Cage attire les convoitises, on a travaillé suffisamment durement pour s’en assurer, et je me retiens de préciser que vu ce qu’il s’est passé tout à l’heure, on est peut-être si bien organisés que ça finalement concernant sa protection.

De toutes façons, le sujet de la conversation change drastiquement, me faisant presque oublier l’échange virulent que nous venons d’avoir, la colère que je ressentais. L’inquiétude elle, ne me quitte cependant pas, me collant comme une seconde peau. Est-ce que je suis déjà en train de me méfier des intentions de cette jeune femme, et de me demander d’où elle sort comme ça ? Oui. C’est de sa faute à lui ça, il vient tout juste de dire qu’il est le visage de la Cage, l’homme à abattre, et maintenant, des tas de scénarios viennent polluer mon cerveau qui va parfois trop vite pour moi. Et si c’était une nana envoyée par je ne sais qui, pour se rapprocher l’air de rien de Bill ? Une espionne de cette garce d’Oxana, qui n’a jamais su apprécier l’anglais à sa juste valeur par exemple. Mes pensées s’égarent quand le dandy posent les mains sur mon visage, tandis que d’un baiser sur le front mes scénarios catastrophe s’amenuisent. J’aurai bien le temps d’y songer plus tard, non ? Pour donner le change à ses propos, je pose un petit sourire sur mes lèvres, lâchant un vague « -Plus on est fous plus on rit, non ? » quand il évoque les goûts de la jeune femme, manifestement aussi ouverte que nous.

Le sourire reste sur mes lèvres quand Bill continue sur sa lancée, pour confirmer ce que je pressentais déjà : il est réellement sous le charme de cette cubaine, et putain, j’espère vraiment qu’elle n’a pas de mauvaises intentions à son égard. Je lui adresse une moue boudeuse quand il prétend que je serais une Texane prompte à sortir son flingue quand la situation chauffe un peu trop, ce que malheureusement, je ne peux pas forcément contredire. Si je suis très réfléchie sur certains sujets, j’oublie de l’être quand la vie des personnes que j’aime est en jeu, c’est instinctif. « -Je préfère que tu sois là…ta présence à l’étrange faculté de retenir ma langue. » Je lui adresse un sourire entendu, même si pour le coup, je souhaiterais aussi qu’il soit là pour la voir interagir avec lui. J’ai manipulé assez de personnes dans ma vie pour repérer quelqu’un fait de la même trempe que la nôtre. Après tout, comme on dit, c’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace, pas vrai ? Ma tête finit par trouver l’épaule de Bill, et je ferme les yeux quelques instants, en repensant à son aveu, en espérant de tout cœur que je deviens juste parano, et que l’hispanique est vraiment sincère avec lui. « -J’espère que tu m’oublieras pas quand tu seras sur ton petit nuage amoureux, à discuter mariage et enfants… » Il ne voit pas mon sourire cynique, parce que le mariage et les enfants nous ont toujours causé des crises d’urticaire, et pourtant, mes mots trahissent une peur intestine bien réelle : celle que l’anglais trouve chez Teresa, ou une autre personne, tout ce qu’il voit en moi…mais en mieux.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/06/2020
Messages : 224
Age IRL : 34
MessageSujet: Re: Allez viens je t'emmène au vent   Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 EmptySam 14 Nov 2020 - 23:36
Celui qui donne trop de conseils

Je m’amuse de voir ma siamoise faire comme a son habitude, s’emballer un peu trop vite. Je ne sais pas ce qu’elle deviendrait sans moi. Comme pour l’attaque tantôt, Zola me voit déjà marié et avec des enfants alors que je lui parle juste d’un troisième rencard. Je reste à la regarder avec une certaine tendresse tout en soupirant comme un parent resigné a ce que son enfant s’entête dans ses petits travers qu’on trouve presque mignon.

« Ne parle pas de malheur !! Moi ? Marié ou avec des enfants ? Je te savais imaginative et en manque de séries, mais pas à ce point-là. »


Je me lève pour reprendre un verre et c’est avec plus de sérieux que j’aborde la suite pendant que je verse le précieux liquide qui accompagne toujours les conversations un peu trop paternalistes a son gout.

« Pour le moment je fréquente une jeune femme qui me plait et même si je t’ai plus habitué a des compagnies plus masculines, ca ne veut pas pour autant dire que je suis en train de partir me choisir un costume de noce, une voiture familiale et une maison de banlieue. Ca serait tellement… classe moyenne. »

Je reviens et je lui mets, d’autorité, le verre dans la main. Je reste a la regarder longuement, comme si cela était notre dernière vraie conversation en tête a tête. Peut être que c’est un peu le cas dans celles dont elle se souviendra.

« Zola, je ne serais peut être pas toujours pour guider tes pas, je sais que je suis un vieux râleur anglais a tes yeux, mais si un jour tu te retrouves a ma place, je veux vraiment que tu prennes le temps de réfléchir au choses, que tu ne réagisses pas avec impatience ou a chaud. Sur des coups de nerfs, de colères ou parce que l’inaction semble un supplice, on ne fait que des bêtises. »

Il n’y a rien de pire qu’une vengeance mal dirigée sans peser les conséquences pour faire beaucoup de mal et causé beaucoup de tort. Même si Zola est plus femme à demander pardon que la permission, enfin, a rien demandé du tout, je m’inquiète tout de même pour son avenir si je n’étais plus avec elle. Elle a de l’intuition, de bonnes idées, de la ressource et elle a su gagner le cœur des GB, il ne lui manquait plus que la patience pour être une leadeuse parfaite.

« Et essaye de mieux écouter les gens, ne pars pas en vrille pour des interprétations ou des raccourcies. N’oublie jamais, de la mesure et de la patience, le secret de la réussite de tout Dandy qui se respecte »

Ey aussi des fils d’agriculteurs qui se font passer pour des dandys. Retrouvant mon sourire et sentant ma camarade au supplice de cette leçon de vie, je me contente de l’ébouriffer avant de me relever en baillant, je ne sais pas ce qui a été le plus éreintant entre le ménage, l’enlèvement ou cette dispute futile.

« Je suis épuisé, j’organisera un repas avec Teresa très bientôt, mais en attendant, je vais me coucher, évidement, si tu as besoin d’un câlin ma couette t’es ouverte »

Oui, on dort souvent ensemble, d’où les réguliers quiproquos que nous serions moins que les siamois que nous sommes.


Codage par Libella sur Graphiorum


Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 123e69d54c61bec7f4f6f3d851aa7070edad770e
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Allez viens je t'emmène au vent   Allez viens je t'emmène au vent - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Allez viens je t'emmène au vent -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: