The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-38%
Le deal à ne pas rater :
LEGO 71360 Pack de démarrage Aventures Super Mario
37.36 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
- Antisocial and kleptomaniac -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clarke Monroe
Reign of Venus
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 668
MessageSujet: Antisocial and kleptomaniac   Antisocial and kleptomaniac EmptyMer 16 Sep 2020 - 12:46
Août 2020

Depuis plusieurs mois maintenant la tatouée travaillait d'arrache pied sur le véhicule de la maquerelle, certainement le plus gros projet dans lequel elle se soit investie depuis le début de ce nouveau monde qu'ils subissaient tous. Outre l'aspect purement mécanique, il avait fallut la participation de la forgeronne pour réaliser tout le blindage, les soudures et se procurer le matériel nécessaire à ce petit bijou sur roues. D'ici quelques jours, sans autre contre temps pour ralentir son œuvre, les Reign of Venus – surtout Oxana – déambuleraient avec la meilleure publicité mobile qu'elle puisse se faire.
Le projet, en plus des diverses commandes des autres factions et solitaires, accaparait le plus clair de son temps depuis son installation au motel, qu'elle regrettait de moins en moins. Réticente dans les débuts, la trentenaire devait admettre que la survie était devenue plus facile et moins ennuyeuse depuis le printemps. Travailler dans le coin garage qu'on lui avait aménagé lui permettait également de retrouver une solitude nécessaire qu'elle avait quelque peu perdue et pourtant salutaire pour un tempérament comme le sien. Personne ne venait l'emmerder ici. La plupart du temps en tout cas. Et bien que la jeune femme ait fait des efforts considérables avec certaines des filles présentes, elle préférait passer ses journées ici, loin de l'agitation du motel et de la clientèle masculine qui venait déverser sa frustration entre les murs.

La seule ombre au tableau était le froid persistant qui régnait entre elle et Kara après certaines révélations. Un brin orgueilleuse et refusant de faire le premier pas, le terrain restait miné entre les femmes. Heureusement elles avaient au moins l'intelligence de ne pas laver leur linge sale en public et restaient plutôt discrètes sur le fossé creusé entre elles.
Travailler du matin au soir lui permettait de ne pas trop penser à leur histoire et la fatigue l'emportait le soir pour ne pas cogiter sur l'oreiller sur les raisons de leur dispute. N'empêche que ça faisait chier.

Sortant de sous le véhicule grâce à la planche à roulettes improvisée pour se faciliter la tâche, elle se redresse avec maladresse, vérifiant son ancienne blessure à la main parfaitement cicatrisée maintenant mais qui la lançait toujours un peu. Jetant un coup d'oeil au ciel, les nuages sombres qui se rapprochaient à l'horizon ne lui disait rien qui vaille. La chaleur estivale s'éloignait rapidement et elle savait que la pluie ne tarderait pas à arriver. Après tout, c'était Seattle, l'une des villes les plus humides des Etats-Unis. C'est pourquoi Monroe doublait ses heures pour terminer ce projet avant que le temps ne la ralentisse davantage.
Attrapant la durite récupérée lors de son escapade avec Oxana, elle fouille dans ses outils et se penche au-dessus du capot ouvert pour remplacer l'ancienne, percée. La grosse mécanique étant terminée, il lui reste finalement peu d'heures de travail pour que le véhicule soit en parfait état de marche et cette dernière a hâte de pouvoir le tester sur le terrain. Privilège du mécano que de conduire la bête en premier avant de le céder à Queen Oxy.

Balançant la durite percée sur le bitume, elle voit du coin de l'oeil une frêle silhouette approcher son espace de travail et reconnaît Zoey. Serrant les mâchoires, elle se retient de lever les yeux au ciel. Si les enfants en bas âge la mettaient mal à l'aise et la désintéresseraient complètement, comme les deux semi humains de la doc qui avait débarqué et dont elle avait déjà oublié le nom, les adolescents avaient le don de l'insupporter au plus haut point. Ils étaient pires. Hormones en fusion, persuadés d'être plus malins que tout le monde, voulant être considérés comme des adultes mais allant pleurer dans les jupons de maman dès qu'on haussait le ton. C'était assez hypocrite sachant l'adolescente à problèmes qu'elle avait été mais Monroe ne les aimait que loin d'elle. Une clé à la main, elle la lève vers la gamine  et la pointe dans sa direction avant même que celle-ci n'ouvre la bouche. « Si la moindre chose disparaît la minimoy, j'te coupe les doigts » Après tout, Zoey était le projet de Kara, un chiot égaré qu'elle avait pris sous son aile, kleptomane de surcroît. Ce n'était pas son problème et elle refusait de s'impliquer là-dedans. « Qu'est-ce que tu fous ici ? » Jetant la clé dans la boîte à outils, elle en attrape un autre et se remet à l'oeuvre, gardant un œil sur l'importune.


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Zoey Foster
Administratrice
Gollum
Zoey Foster
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 172
MessageSujet: Re: Antisocial and kleptomaniac   Antisocial and kleptomaniac EmptyMer 16 Sep 2020 - 20:19
« T'es d'mauvais poil ? »
Je pose la question parce que quelque part j'espère qu'un jour elle sera de bonne humeur. Monroe, c'est un peu les sorcières dans les films. Les verrues poilues, le sourire édenté et la bosse sur le dos en moins. Je crois qu'elle m'aime pas beaucoup. Je comprends pas vraiment pourquoi vu que j'ai toujours été cool avec elle. À part peut-être les fois où, effectivement, je lui ai volé un petit truc ou deux. Mais je suis malade ! C'est pas de ma faute ! Pourquoi personne ne veut comprendre ça ?

Après, j'avoue, j'abuse un peu de la situation. Parce que je ne me sens pas vraiment comme une victime. J'aime bien chiper des trucs. C'est surtout les autres qui n'apprécient pas. Mais si un psychologue dit que je suis malade alors c'est que je le suis. J'aurais dû demander un certificat médical. Une preuve, quoi. N'importe quoi que j'aurais pu présenter à mes détracteurs. Mais bon... C'est un peu trop tard, maintenant, pour exiger ce genre de truc. Faut faire avec. Et faire avec, ça veut dire voler sans se faire attraper !

« Tu sais que si tu m'coupes les doigts, Kara n'sera pas contente ? » Parce que je ne pourrai plus l'aider à la forge ni même vendre des trucs aux gens. Qui veut acheter quelque chose à une personne dédoigtée ? Personne ! En tout cas, moi, j'me méfierais. Après, bon, j'achète jamais rien puisque justement, je vole. Faut suivre ! « Et que si Kara n'est pas contente, elle va t'faire du mal ? » Enfin je crois ? J'ai pas trop compris ce qu'elles sont, ces deux-là, l'une pour l'autre. Et en vrai je m'en fiche un peu. Je sais juste que Monroe n'est pas une ennemie. Et que donc, je dois être polie avec elle. Et là, pour le moment, je m'en sors hyper bien ! « Et que si elle te fait du mal, tu vas avoir mal ? » La boucle est bouclée ! Je me contente de rester logique histoire de ne pas froisser la mécano.

En tout cas je m'ennuie. J'ai terminé mon travail au stand et maintenant je dois attendre que Kara me prépare ma récompense. Et ensuite je partirai avec cette nourriture bien pas mal acquise jusqu'à ma planque. Mais dans l'intervalle je dois m'occuper. Et puisque visiblement je n'ai pas le droit de le faire en volant des trucs à Clarke, alors je vais devoir trouver autre chose pour passer le temps... « À la base j'voulais t'voler un boulon ou deux mais comme j'ai pas l'droit, j'crois que j'vais surtout te r'garder travailler ! » J'aime bien regarder les autres faire des trucs: Surtout quand moi, je ne fais rien ! Quelque part c'est un peu comme regarder la télévision ! Sauf que c'est bien plus réel et moins pixelisé. « Et toi ? Tu fais quoi ? » Je vois bien, oui, qu'elle travaille sur une bagnole. Mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond avec le véhicule ? « Il est cassé ? » Ce serait plutôt logique vu que de toute façon, on ne répare pas les trucs en bon état...

Alors j'attends sa réponse en m'appuyant contre l'habitacle du véhicule. Bon, j'ai pas le droit de voler. Mais je peux mettre le feu au moins ? Je me dis qu'en posant la question j'aurai une réponse négative alors je me contente d'exploiter les failles du système judiciaire en baladant ma flamme sur la peinture de la carrosserie. Eh, c'est marrant ! Ça fait des traînées noires !


Maybe, maybe not, maybe fuck yourself
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Reign of Venus
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 668
MessageSujet: Re: Antisocial and kleptomaniac   Antisocial and kleptomaniac EmptyJeu 17 Sep 2020 - 17:22
« De mauvais poil ? » Un léger rire passe sa gorge. « Non, ça c'est la version charmante de moi... » Et personne n'aimait vraiment voir le côté désagréable de sa personnalité. S'il y avait bien une chose que neuf ans de pratique d'art martial ne lui avait pas appris, c'était la patience et la retenue. Pas plus que la diplomatie ou la politesse à dire vrai, mais ça ne faisait pas réellement partie de l'enseignement, juste d'un esprit de contraction poussé à l'extrême envers l'éducation bourgeoise qu'elle avait reçue. Le nez dans le capot du véhicule, la mécano écoute d'une oreille plus que distraite les mots qui sortent de la bouche de l'ado, bloquant d'une main la durite et la serrant de l'autre, les mains noircies par la poussière et probablement un peu de cambouis.
Voilà pourquoi elle détestait les enfants et en particulier les adolescents. Ils pensaient tout savoir et ne comprenaient finalement rien ni aux relations des adultes, ni à l'ironie – quoi que la menace de Monroe n'en était pas forcément – ni même à l'importance qu'ils occupaient dans le chaînon des liens sociaux. Et en l'occurrence, elle situait Zoey vraiment très bas. Très, très bas. Un cafard pas toujours très propre qui rôdait à la recherche de nourriture et dont on avait du mal à se débarrasser. Relevant la tête de la voiture, elle jette un regard à la gosse, un demi sourire aux lèvres. « Et qui te dit que je n'aime pas qu'elle me fasse mal ? » Elle ne comprendrait pas forcément le sous entendu de cette phrase et c'était justement ça qui était le plus amusant pour la tatouée. « Et puis je partage son lit, j'ai des moyens pour me faire pardonner que tu ne soupçonnes même pas... » La laissant imaginer ce qu'elle avait envie, elle termine tranquillement de fixer la durite, s'assurant qu'elle tient en tirant légèrement dessus. Une bonne chose de faite.

Attrapant la bouteille d'eau qui traîne à côté d'elle, la mécanicienne en boit plusieurs gorgées avant de la reposer et d'attraper l'un des filtres laissé de côté plus tôt dans la journée. Reprenant son œuvre, elle lève les yeux au ciel quand la gosse avoue avoir eu l'intention de la voler, soupirant un « super » laconique quand cette dernière comprend qu'elle ne se débarrassera pas si facilement du cafard bipède qui prend racine sur le parking. Changeant le filtre à air, elle balance l'ancien, devenu complètement noir, plus loin sur le bitume, levant à nouveau les yeux au ciel face aux questions de la gosse. « Il l'était. Il ne le sera bientôt plus. » Sinon pourquoi s'emmerder à souder autant de plaques de tôle autour du véhicule pour le rendre quasiment inattaquable ? « Si tu veux tout savoir c'est la future caisse de Ox.... » Se redressant, elle voit l'adolescente faire courir la flamme de son briquet le long de la carrosserie encore visible à certains endroits. « Putain mais qu'est-ce que tu fous ! » En quelques enjambées, elle rejoint la gosse et l'attrape par le col de sa veste, la plaquant sans ménagement contre le véhicule sans lui faire mal pour autant. Lui retirant le briquet de l'autre main, ses mâchoires serrées et le regard assassin qu'elle lui lance sont deux signes évidents de sa colère. Les émotions de Monroe montaient rarement crescendo. Avec elle c'était tout ou rien. Et en l'occurrence, présentement, c'était tout. « Trois mois que je bosse sur cette caisse, si tu recommences une connerie du genre, c'est sur ton joli minois que je vais m'amuser à laisser des traînées c'est clair ? » Allumant le briquet, elle approche la flamme suffisamment pour qu'elle en ressente la chaleur et pas assez pour qu'elle risque de la brûler. « Qu'on soit raccord, j'me fous que tu sois une gamine. Et j'me fous aussi de la promesse de Kara te concernant. Tu es son boulet accroché à sa cheville, pas le mien. Tu sèmes ta merde, tu récolteras ta merde. » La relâchant sans douceur, elle la pousse plus gentiment pour que cette dernière s'éloigne de quelques mètres. « Maintenant tu dégages ou tu visses ton cul à distance raisonnable de ma personne et de cette caisse. Et je garde ça ! » Agitant le briquet, Monroe le glisse dans la poche de son jean, retournant à son boulot. « Pour info, maintenant je suis de mauvais poil. » Histoire qu'elle voit bien la différence.

Putain d'ados.


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Zoey Foster
Administratrice
Gollum
Zoey Foster
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 172
MessageSujet: Re: Antisocial and kleptomaniac   Antisocial and kleptomaniac EmptyVen 18 Sep 2020 - 3:29
« Ben... »
Elle est vachement bizarre sa question quand même ! C'est vrai que je sais pas trop ce qu'elle aime, cette femme. Mais je m'attendais pas à ce qu'elle me questionne sur ce que je considère comme une évidence. « Parce que personne aime avoir mal ? » N'empêche que maintenant j'en suis plus si sûre... Ça existe, ça, les gens qui prennent du plaisir en se faisant torturer ? Non, je pense pas. C'est juste qu'elle essaie de me déstabiliser. Et en plus elle y parvient plutôt bien. C'est nul ! Donc je fais une petite moue de circonstance, histoire de lui prouver que je le crois pas et que je la prends un peu pour une folle. Et cette moue s'accentue encore un peu lorsqu'elle me parle de Kara, d'elle, de leur lit et des moyens dont elle dispose - mais que je peux visiblement pas imaginer - pour se faire pardonner. « C'est sale ! » Enfin... je crois ? Elle parle bien de sexe, là ? Ce qui semblerait plutôt logique vu que tous les gens liés au motel ne pensent qu'à ça. Sauf moi, évidement. Parce que je suis normale !

Bon ! Du coup faut qu'on change de sujet ! Et c'est ce que je fais en lui demandant ce qu'elle fait. Et le tout, bien sûr, en m'occupant comme je peux. C'est à dire en baladant une petite flamme innocente sur la carrosserie de ce qui n'est au fond qu'une bête voiture. Et voilà que l'autre le remarque, me saute dessus et me saisit le col. J'ai bien essayé de m'enfuir mais bon, elle est vachement rapide Clarke. Pour une vieille, j'entends. Donc elle me gueule dessus et moi, je regarde ailleurs. Je fais un peu comme si je l'écoutais pas. Parce qu'il y a des gens qui n'aiment pas être regardés dans les yeux. Ça les énerve ! C'est des racailles. Et j'crois que cette fille, c'en est une aussi. Sinon elle voudrait pas laisser des traces sur ma figure !

J'attends que la tempête passe. Et elle passe ! En tout cas je me retrouve à nouveau libre bien qu'à bonne distance de la voiture, maintenant. « J'suis pas un boulet et j'sème pas la merde ! » Je précise maintenant que je suis hors de portée et prête à partir en courant si l'autre démarre au quart de tour. Je pense que c'est important de préciser qu'elle m'a prise pour une autre. Peut-être Mary-Abigail ? Ah ouais mais non, en fait : Kara lui a pas fait de promesse, à elle. Donc ouais, ok, elle parlait bien de moi, Monroe !

Toujours est-il que je commence avec le filtre à air qu'elle vient de balancer. Enfin je sais pas que ça s'appelle comme ça en vrai. Mais je voyais pas comment l'appeler autrement. Ce truc, vraiment, il a une tronche de filtre. Bref ! Je compte pas partir maintenant qu'elle a pris mon briquet. Est-ce qu'elle sait combien c'est difficile à trouver, ça, hein ? « Tu m'rends mon briquet quand ? » Ouais, je partirai pas sans. « J'en ai besoin ! » Pour mettre le feu à des trucs. M'enfin c'est plutôt logique vu que les briquets, de toute façon, ça sert qu'à déclencher des incendies tout mignons !

Mais j'ai de quoi m'occuper pour l'instant. Visiblement Monroe connaît une technique pour se faire pardonner de Kara. Je savais pas que ce genre de trucs existaient. Et on va pas se mentir : ça m'aiderait drôlement de temps en temps. « Tu fais comment pour que Kara te pardonne ? » Ben oui, je pose la question. C'est une discussion comme un autre. « Tu lui mets la langue ? » Mais où ? Et combien de temps ? Il me faut des détails. Je dis pas que je vais le faire, hein ! Mais juste que ça pourrait me sauver la vie. J'ai pas beaucoup de fierté, moi, de toute façon. « Et sinon tu m'rends quand mon briquet ? » Ouais, je me répète. Mais je vais à l'usure, moi, Monroe. Parce que visiblement j'ai plus de patience qu'elle. « Et c'est quand qu'tes poils vont r'devenir bons ? » Elle est vachement bizarre cette question et j'en ai conscience. Mais en gros j'veux juste savoir quand elle sera de nouveau de bonne humeur, quoi.


Maybe, maybe not, maybe fuck yourself
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Reign of Venus
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 668
MessageSujet: Re: Antisocial and kleptomaniac   Antisocial and kleptomaniac EmptyMer 30 Sep 2020 - 14:10
Effectivement, elle n'était pas un boulet. Aux yeux de Monroe elle était pire que ça. Un cafard tout au plus. Trop rapide pour qu'on puisse l'écraser du talon et quasiment impossible à exterminer. Techniquement, pas impossible. Un accident était vite arrivé dans ce monde. Mais ce n'était qu'une gosse. Inintéressante, avec la capacité folle de polluer un peu plus l'air qu'elle respirait et d'empiéter sur un espace vital qui lui était cher, mais juste une gosse trop bavarde et pas assez éduquée. Du moins c'était l'avis que s'en faisait la mécanicienne. Un estomac sur pattes qui gagnait sa croûte par des pseudo missions que lui confiait Kara et dont elle ne préférait pas connaître la teneur. Les secrets faisaient après tout partie de leur quotidien depuis peu de toute façon. Un peu plus ou un peu moins. Cette idée la renfrogne d'ailleurs un peu plus, lui faisant serrer les mâchoires et pester intérieurement contre les événements récents.
Niant de manière royale les propos de l'adolescente, la tatouée s'affaire sous le capot, s'assurant seulement à intervalle régulier que la gamine reste à bonne distance de la voiture et de sa propre personne. Elle n'a pas la patience pour elle. Ne l'a jamais eu. Vivre avec un groupe de femmes adultes est déjà suffisamment compliqué en soi. Ronger son frein, s'intéresser au minimum à la vie des unes et des autres, être un minimum cordial, fermer les yeux sur les défauts, arrondir les angles, tout ça lui demandait des efforts que la brune n'était que très peu habituée à fournir. Depuis peu la « toubib » avait débarqué avec deux gosses et Monroe l'évitait le plus possible. Devoir se décarcasser les miches pour deux bouches en plus à nourrir qui ne produisaient rien d'utile à leur vie commune l'emmerdait royalement. Ça, et un chien. Un putain de parasite vivant qui finirait lui aussi par bouffer leur nourriture. Et Zoey... certes, cette dernière avait au moins le mérite d'avoir une certaine utilité pour la forgeronne, et travaillait pour gagner sa bouffe. Mais les deux morpions de « l'archéologue de vulves » ne venaient pas l'ennuyer quand elle bossait. Dans un sens comme un autre, ils se valaient tous les trois.

Levant les yeux au ciel quand la gosse réclame son briquet, elle se contente de hausser les épaules. « Moi aussi. » Deux mots. Concis. Pourquoi se donner la peine d'épiloguer quand elle était certaine que l'adolescente malingre filtrerait pour ne retenir que ce qui l'intéressait. Et quand le sujet dérive sur Kara, elle ne peut s'empêcher de regretter d'avoir ouvert une porte dans laquelle elle ne veut pas spécialement s'engouffrer. Surtout quand la conversation dérive sur un aspect intime voire sexuel. Un rire nerveux passe sa gorge alors qu'elle se redresse, s'essuyant les mains dans un chiffon déjà noirci par le cambouis. Si seulement régler leurs problèmes était aussi simple... « Pas que la langue non..» Elle se montre moyennement mystérieuse, donnant du grain à moudre à la gosse. « Certains aiment le faire avec des objets aussi mais ça n'a jamais été ma came. » Voilà de quoi faire réfléchir le cafard et la laisser imaginer ce qu'elle voudrait. « Mais je vais pas causer de ça avec une gosse de quoi.... dix ans ? » Monroe avait conscience que sa vis-à-vis avait certainement un peu plus mais la rumeur disait qu'à cet âge, se voir retirer des années avait quelque chose d'un peu vexant.

Continuant ses réparations sans plus faire attention à la fillette, elle lève une nouvelle fois les yeux au ciel. « Quand il neigera au mois d'août. » Pourquoi fallait-il qu'elle pose autant de questions ? Personne ne lui avait expliqué le b.a.-ba de la sexualité, des relations sociales, du respect, de la vie en règle générale ? C'était pas son job putain. Elle n'avait pas signé pour ça. C'était après tout l'un des avantages essentiels à vivre et forniquer avec une femme non ? Pas de gosses. « Quand les tiens commenceront à pousser partout et que tu saigneras une fois par mois. » Se redressant elle inspecte l'adolescente. La malnutrition pouvait retarder la croissance et la puberté, elle ne savait pas à quel stade Zoey en était et s'en foutait un peu. Mais quitte à être emmerdée, autant renvoyer l'ascenseur. « Sous les bras, sur les pattes, sur ton sexe. J'ai entendu dire qu'avec l'épidémie qui nous transforme tous en morts vivants les adolescents avaient même du poil qui sortait des oreilles et du nez maintenant, mutation génétique oblige tout ça tout ça. Peut-être que tu auras de la chance de n'avoir que de la barbe. » Son ton se veut rassurant et si son visage reste impassible un immense sourire intérieur la rend soudain plus légère. Un dernier regard faussement compatissant et elle se concentre à nouveau sur son travail. Traumatiser une ado faisait du bien mais la voiture ne se ferait pas toute seule.


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Zoey Foster
Administratrice
Gollum
Zoey Foster
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 172
MessageSujet: Re: Antisocial and kleptomaniac   Antisocial and kleptomaniac EmptyJeu 1 Oct 2020 - 4:40

« Mais moi j'en ai plus besoin que toi ! »
Et puis même si elle a besoin de mon briquet, ça reste quand même le mien. Je suis tout simplement en train de me faire voler, là ! « Et en plus il est dans ta poche... » Ca me gave ! Parce que ça prouve bien qu'elle n'en a pas une réelle utilité. C'est du foutage de gueule ! « T'as qu'à en trouver un autre ! » Mais je proteste un peu dans le vide parce que Monroe, elle en a franchement rien à faire de ce que je lui dis. Elle préfère mettre ses doigts dans cette voiture que respecter mes droits fondamentaux. Fais chier !

Et puis elle ne veut même pas me donner des détails sur ses techniques de domptage. Elle lui fait quoi, à Kara ? Parce que si je conçois qu'on puisse fourrer sa langue un peu partout, je suis pas vraiment sûre de comprendre cette histoire d'objets. Bon, après, je ne suis pas conne. J'ai quand même ma petite idée. Mais ça reste « Dé-gueu-lasse ! » J'ai plus envie de discuter de ça ! Et elle non plus, visiblement. Parce que selon elle, j'ai dix ans ! Alors oui, hein, je suis un peu frustrée d'entendre ça ! « Même pas ! » Franchement ? Je ne sais pas du tout quel jour on est. J'ai une vague idée de la saison et de l'année. C'est à dire qu'on perd vite la notion du temps dans un metro sombre. Et cela fait un petit moment déjà qu'on ne fête plus mes anniversaires. « J'suis née en 2007 ! Ca s'voit que j'ai pas dix ans, hein, si jamais ! » Je lui laisse faire le calcul et j'en dis pas plus. Parce que c'est ma vie privée et que le plus important, aujourd'hui, c'est de rester prudente. Surtout avec une femme qui vole des feux et qui vient tout juste de vous étrangler à moitié !

Bon, bref ! Je préfère me concentrer sur la récupération de mon outil thérapeutique et je lui redemande quand je pourrai récupérer mon briquet. La réponse est étrange. Mais bon, cette fille toute entière est carrément bizarre alors je vois même pas pourquoi j'arrive encore à m'en étonner... « Il neige pas, au mois d'août ! » Aaah ! Mais en fait j'ai compris ! C'est une façon de me dire que je le récupèrerai jamais ! Et puis je lui parle de ses poils et elle m'explique que les siens redeviendront bons quand moi-même j'en aurai. « La fourrure, ça tient chaud ! » Alors clairement j'ai rien contre l'idée d'en avoir partout, moi ! Même dans les oreilles et le nez s'il le faut. J'veux dire... Je me regarde jamais dans une glace et puis je cherche pas à être la plus belle. Je veux juste survivre. Avec ou sans poils ! « Et d'toute façon j'aime pas me r'garder dans une glace ! » J'ai jamais bien compris à quoi ça servait. Enfin avant, oui, d'accord, c'était utile. Mais maintenant ? « J'suis pas une pouffiasse ! » C'est bien comme ça qu'on appelle les filles qui aiment mettre du maquillage, non ?

N'empêche que tout ça, ça m'aide pas beaucoup ! J'veux dire... Il est où mon briquet ? Elle au moins elle s'amuse avec sa voiture moche mais moi, je me retrouve à jouera avec un morceau de métal. Y'a rien de fun là-dedans ! Donc je vais devoir passer à la vitesse supérieure. Je me râcle la gorge. « J'voulais pas en arriver là mais bon... » Elle l'aura hyper cherché ! Là j'fais juste de la légitime défense !

♪ MonrooeUuuUU ! DoOoonneu-moiIIii mon feeeuUuUUu ♫
♪ SinoOOoon KaaraaAaaa, elle va t'couper des bouts d'toiiiiiii ♫
♪ ClaAaarkeuUUuu ! Faut qu'tu sois gentiIIeeuuUUuUu ♫
♪ Paarce que plus d'brAaaaaS, ça veut dire plus d'chocolAAAaaaaAt ♫

Et je m'arrête pas là, hein ! Je sautille autours d'elle et en plus, à bonne distance. Comme ça elle aura trop du mal à m'attraper. Elle aurait pas dû me relâcher. Maintenant je suis obligée de déchaîner l'enfer sur elle. Et quand j'veux être chiante, bah je peux l'être à fond hein ! En doutez pas ! C'est ce qu'on appelle une guerre psychologique, m'voyez ?

♪ Tu sais moiiiiiiii, sans mon feu à mooiiiiiiii ♫
♪ J'suis coOOooome un oiseau sans braAAAAaaaAAs ♫
♪ MonrOOoOoe, cette chanson est pour tooiiiiii ♫
♪ Pour qu'tu t'rappeeEEeelles qu'tu peux être sympAAaaa ♫

Et je hurle, hein ! Je fais pas du playback là ! Je donne tout. Et ce, même si j'aime pas du tout chanter ! Parce que déjà je suis pas une chanteuse et aussi parce que ça demande de l'énergie. Mais j'aime bien mon feu, par contre. Donc elle va me le rendre sinon je vais l'envoyer chez les fous !


Maybe, maybe not, maybe fuck yourself
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Reign of Venus
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 668
MessageSujet: Re: Antisocial and kleptomaniac   Antisocial and kleptomaniac EmptyMer 21 Oct 2020 - 11:29
Parlementer avec une adolescente ressemblait à apprendre à conduire à un aveugle. Peu importe les arguments déployés, on finissait dans le mur. Dix ans, treize, ça ne changeait pas l'immaturité certaine de la gosse qui continuait de trop parler et de polluer l'air environnant déjà chargé de vapeurs d'essence. Son manque évident de culture n'arrangeait pas l'agacement de la mécano. Elle ne connaissait pas les expressions usuelles de la langue, ne distinguait visiblement pas l'ironie et donnait toujours dans la phrase de trop. En comparaison, Monroe apparaissait presque comme socialement adaptée, c'était pour dire.
Pendant un temps la jeune femme ne répond pas, se contentant de peaufiner ses dernières réparations pour clore ce long chapitre de plusieurs mois de travail et enfin livrer le véhicule commandé par Oxana, meilleure publicité pour ses futures activités. Elle espérait inciter les survivants du No man's land et des différentes factions à venir la trouver et ainsi la garder occupée. Travailler avait toujours été son moyen à elle d'évacuer le stress, les soucis, de faire le tri dans ses pensées – quand une adolescente ne venait pas la perturber – et oublier le négatif qui polluait son quotidien. Ces derniers mois lui avaient permis de retrouver ça, la sortant de sa torpeur après son retour et de l'ennui qui l'avait gagné alors.

« Tu m'étonnes ! » lâche-t-elle simplement quand la gamine se targue de ne pas aimer se regarder dans un miroir, avant de lever les yeux au ciel à sa propre immaturité. Tout le monde savait qu'elle avait pourtant un don certain à la répartie acide, mais il fallait croire que l'audimat avait un rôle primordial à jouer là-dedans. Un rire empli d'ironie passe la barrière de ses lèvres à l'évocation de ce qu'est ou non une pouffiasse et elle continue de la nier, se reculant simplement pour avoir une vue d'ensemble sur les différentes pièces assemblées aujourd'hui, plus que satisfaite du résultat. Si Kara avait assuré pour tout l'extérieur de la voiture et la partie métallurgie pour la renforcer, elle pouvait se vanter d'avoir remis en état les différents circuits avec les moyens du bord.

Ce n'est que quand Zoey se met à chanter, ou plus précisément à brailler, que la tatouée se redresse pleinement, se tournant dans sa direction, un sourcil arqué pour la regarder gesticuler autour d'elle dans ce qu'elle imagine être une forme de danse, paroles très profondes en prime. Elle est sérieuse ? Là ? Maintenant ? C'est quoi son problème ? On l'a bercé trop près du mur ? Elle a trop respiré les odeurs des égouts et à chopper une maladie qui attaque son système nerveux central ? Elle st suicidaire ? En d'autres circonstances la mécano aurait pu rire. Elle se contente pourtant de la regarder s'agiter comme un mauvais boys band des années 2000, les arrangements vocaux en moins. Si le but premier est de se ridiculiser, elle lui offre assurément la palme d'or et la couvre de lauriers. Quand enfin le calvaire semble prendre fin, la brune croise les bras sur sa poitrine, le jugeant de haut en bas. « Rimes pauvres et voix nasillarde. Tu chantes avec le nez et tes paroles puent la merde. » Le ton est pourtant calme, sans agressivité, un simple couperet de jugement avant qu'elle se détourne pour refermer d'un claquement sec le capot. « Et comme ce n'est clairement pas une invitation à poursuivre ton audition à American Idol, tu remets ça et j'explose ton briquet au sol c'est clair ? » Regard entendu alors qu'elle va trouver un chiffon pour s'essuyer rapidement les mains.

Faisant le tour du véhicule et pestant contre la trace de brûlure, elle finit par se tourner vers la gamine, la jaugeant à nouveau. Monroe sent qu'elle ne pourra pas se débarrasser d'elle et sait parfaitement que ses nerfs ne lui permettront pas d'en supporter davantage. Et parce qu'elle n'a pas envie d'avoir le meurtre d'une gosse sur la conscience, elle met de l'eau dans son vin et tente une approche différente. « T'as déjà conduit une caisse ? » Et comme pour prouver que ce n'est pas une blague ou un piège, elle ouvre la porte conducteur et invite le démon ambulant à prendre place. « J'te préviens, c'est à l'européenne, y'a trois pédales. » Elle risque très certainement de le regretter, mais pas autant que de défigurer une gamine de dix ou treize ans. « Grouille avant que je change d'avis ! »


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Antisocial and kleptomaniac   Antisocial and kleptomaniac Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Antisocial and kleptomaniac -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: