The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les tops, jeans et plus
Voir le deal

Partagez
- Buckets of rain, buckets of tears. -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eden P. St John
Medic | Reign of Venus
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 142
MessageSujet: Re: Buckets of rain, buckets of tears.   Buckets of rain, buckets of tears. - Page 2 EmptyLun 9 Nov 2020 - 22:01
Billie ne semblait pas vouloir hésiter. Alors Eden se mit au travail.

C’était horrible à dire mais la grossesse n’était pas assez avancée pour qu’elle puisse être sure et certaine de ce qu’elle était en train de faire. C’était bien là toute la tragédie et toute l’ironie de ces avortements à l’aiguille, car qu’on le veuille ou non, malgré toutes les précautions du monde, et tous les kits médicaux de cette ville, tout n’était qu’obscurantisme. À l’école de médecine, ces pratiques avaient été enseignées comme un cours d’histoire, l’histoire de la médecine, les avancées et les nécessités. Eden se souvenait de ces jours, en ce disant qu’il était impossible qu’ils reviennent un jour. Tout ceci semblait parfois être une vaste blague, quelque chose de tellement incroyable que c’était à ce demander si tout ceci était bien réel.

Billie n’allait pas passer le meilleur des moments. Elle devait s’en douter. Elle risquait d’avoir mal, et de subir toute son existence, son corps se retourner contre elle si jamais cette entreprise venait à être un échec. Eden avait pu lire ce la littérature sur les avortements ratés, et ce n’était pas beau à voir. Dans cette chambre, sous une lumière qui n’éclairait que la pièce, Eden ne savait si elle faisait un travail correct. Elle se souvint alors qu’en ce qui concernait l’avortement de Nina, elle n’avait pas eu beaucoup de problèmes, mais ce qui semblait être le fil conducteur et directeur de toutes ces procédures c’était bien la peur, et parfois le regret. Peut être que dans d’autres conditions ces jeunes femmes n’aurait pas fait appel à ses services. Eden avait l’impression que son esprit tournait en boucle, qu’elle pensait les même choses et que ces pensées équivalentes tournaient en boucle dans sa tête comme une chanson dont on n’arrivait pas forcément à se défaire. Ses gestes étaient professionnels, mais elle n’était pas certaine que le résultat le serait. Tout ceci n’était qu’une vaste et ironique blague dont la victime pouvait être Billie.

Eden lève la tête et regarde Billie, la douleur au bord des yeux.  «Respirez Billie, vous vous contractez … Je sais que ce n’est pas simple. Respirez… » . Si son ton se voulait rassurant, la situation ne semblait pas l’être. Eden retira la curette qu’elle utilisait, avant d’observer quelques secondes si Billie se mettait à saigner ou une quelconque douleurs trop importantes. La procédure ne se passait pas aussi bien que la dernière fois, les douleurs et les spasmes étaient trop importants. Eden jaugea de nouveau le visage de Billie, avant de se redresser quelques secondes et attraper un linge pour le tremper dans l’eau chaude et le placer sous le basin de Billie. Eden patienta, il lui semblait qu’elle avait percé le sac amniotique, mais rien.

« Comment vous vous sentez ? Je n’arrive pas à percez votre sac amniotique… » 


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Bras droit | The Devil's Rejects
Modératrice
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 311
MessageSujet: Re: Buckets of rain, buckets of tears.   Buckets of rain, buckets of tears. - Page 2 EmptyDim 15 Nov 2020 - 16:51

J’essuyais quelques larmes aux coins de mes yeux. Franchement ça faisait mal, mais comme j’avais jamais eu mal avant. C’est pas une douleur dont j’ai l’habitude faut dire, ça joue probablement un peu dans le truc, mais j’sens que mon corps commence à en avoir marre, ma tête aussi.

La doc dit de respirer, il me semble que c’est tout ce que je fais ! Respirer et essayer de pas chialer. Je serre les mâchoires et j’ai envie de l’envoyer chier, mais… ce serait con, très con. Alors je ferme les yeux et j’inspire longuement, avant d’expirer tout aussi lentement. Je répète le truc plusieurs fois pour reprendre le contrôle sur ma respiration qui était, oui je l’avoue maintenant, assez à chier. Visiblement, fallait que j’me détende si j’voulais que la doc puisse faire son boulot, si j’voulais avoir moins mal. En tout cas ça, j’le devinais quoi… Elle a dit que j’me contractais donc forcément…

- Aussi bien qu’une nana qui subit un avortement maison durant l’apocalypse. Que j’lâche avant de rouvrir les yeux et de les replanter au plafond. Ça va. J’ai juste hâte que ce soit terminé. Que je rajoute avec un peu plus de franchise. C’est pas le truc qui va me faire tourner de l’œil en fait, mais c’est l’inconfort, le stress, la douleur…

Le stress oui, ce stress qui se décuple quand elle me balance qu’elle arrive pas a percé le sac amniotique. N’importe qui qui a suivi ses petits cours à la con au lycée saurait c’que ça veut dire.

- J’peux… faire quelque chose pour faciliter ça ? Que j’articule difficilement.

S’il vous plait, dites-moi juste qu’il va falloir que j’me position juste un peu différemment et qu’on va en finir et que ça va pas être plus long parce qu’elle peut pas percer l’sac qui contient mon parasite. J’en suis presque à me mettre à prier et j’me dégoute.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Eden P. St John
Medic | Reign of Venus
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 142
MessageSujet: Re: Buckets of rain, buckets of tears.   Buckets of rain, buckets of tears. - Page 2 EmptyMer 25 Nov 2020 - 21:41
Il était vrai que sa question était mal venue, mais à vrai dire ce n’était pas tant une question sur l’aspect psychologique de la situation, Eden n’était pas insensible au point d’estimer que Billie passait le meilleur moment de sa vie. Ce n’était pas anodin, elle le savait, elle lui avait expliquer tout ce qu’elle encourait au point de radoter. Il y avait des jours comme ça, aussi mal luné que ceux qui passaient leur journée dans les rues mortes de Seattle. C’était des jours où il était certainement préférable de ne pas se confronter au réel. Mais dans cette chambre et cet instant même, Eden n’avait pas le luxe de fermer les yeux et d’attendre que cela passe. Car si elle se loupait, elle ne savait pas bien ce que pourrait donner le reste de la grossesse de Billie. Peut être qu’envisager de le garder serait plus judicieux ? Mais peut être qu’elle n’avait pas ce luxe là. Le père était peut être mort, la dernière des enflures, parti… Mais neuf mois c’est long, et c’est assez de temps pour, à défaut de tomber en amour, s’habituer à l’idée que la vie va changer. Il est difficile d’imaginer aimer un parfait étranger. C’était ce qu’elle avait ressenti les premières minutes quand elle avait eu sa fille, cet espèce d’alien qui arrivait au pire au moment. Et on ne pouvait pas vraiment faire pire.

Eden se redresse et regarde Billie. De toute manière, dans l’état actuel des choses, la coréenne ne pourrait rien faire. La médecine de terrain avait l’avantage de ne pas forcément se soucier du bien mental de ses patients, d’une certaine manière, elle n’avait pas forcément le temps, ni même le luxe d’écouter les plaintes de ses patients. Mais l’intervention actuelle lui demanderait un peu plus d’humanité, et un peu plus de patience. De toute manière, elle n’avait pas beaucoup mieux à faire de sa journée. Cet avortement, elle avait estimé que c’était bien assez pour une journée. Elle recula ses mains et les instruments qu’elle utilisait.

« Je sais que je vous fait mal. »  déclara t-elle en secouant la tête. Ce constat ne l’enchantait pas, vraiment pas. Elle n’avait pas réciter le serment d’Hippocrate pour se trouver à faire ce genre de déclaration complètement surréaliste auquel elle ne pouvait rien. Mais si Billie ne faisait pas preuve de patience, et d’un minimum de retenue quand à sa frustration, Eden se disait que se passerait forcément mieux.

La jeune femme lui demanda alors s’il y avait quelque chose qu’elle pourrait faire pour faciliter. Sauf qu’Eden n’était pas certaine que la réponse l’aide vraiment à se détendre. De toute manière, tant qu’elle ne se détendrait pas plus que cela Eden risquait chaque mouvement. Pourquoi ce genre d’intervention ne pouvait-elle pas être aussi rapide et expéditive que celle de Nina ? Eden réfléchissait, mais ne voyait pas bien comment arranger la situation qui au demeurant ne deviendrait pas plus plaisante ni pour l’une ni pour l’autre.

« Je peux continuer et forcer, mais là, je vous assure qu’il y aura des complications. Mais si vous voulez continuez, autant que vous vous accrochiez et que vous mordiez dans quelque chose, rien de dur, vous risquez de vous cassez les dents. Je m’exécuterais dans ce cas.  » 

Eden la regarda droit dans les yeux, hochant la tête légèrement, attendant que Billie se décide entre douleur et douleur terrible, en sachant que le pire, c’était que rien ne l’assurait que ça allait marcher.

Spoiler:
 


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Bras droit | The Devil's Rejects
Modératrice
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 311
MessageSujet: Re: Buckets of rain, buckets of tears.   Buckets of rain, buckets of tears. - Page 2 EmptyDim 29 Nov 2020 - 18:37

J’écoute ce qu’elle me raconte, mais j’ai l’impression d’avoir le crâne dans la ouate. Des complications ? La pire c’est d’avoir ce parasite. Le reste je ferai avec. Une petite infection ? Ça va on a un doc et un peu de médoc. J’vais prendre des antibios et ça ira, comme avant quand j’étais malade. Tant qu’elle me perce pas le bide, ça devrait aller non ? Qu’elle perce ce sac et que mon corps se débarrasse du truc qui a décidé de s’accrocher en moi. C’est tout ce que je demande. S’il faut que je sois patiente, j’ai intérêt à l’être alors… Le résultat c’est tout ce que je veux.

- Ok… Sam ? Que je lance d’une voix un peu tremblotante.

Ma jumelle arrive à mes côtés bien évidemment. Elle entend tout depuis tout à l’heure, même si elle surveille la porte et l’extérieur. J’le vois dans ses yeux comment c’est difficile pour elle cette situation. Je m’en veux. À un point inimaginable, mais j’ai besoin d’elle. J’y arriverais pas sans elle. J’le vois qu’elle comprend ça aussi et sans hésiter elle défait sa belle ceinture de cuir à son jeans et la replie quelques fois avant de vouloir venir me l’installer entre les dents.

J’ai un mouvement de recul, je veux pas bousiller sa ceinture. C’est con j’sais, mais notre confort passe par les belles choses que nous avons.

J’me résous rapidement par contre, puisqu’elle insiste en silence. Je prends une bonne inspiration, j’essaie de me détendre le plus possible, de partir loin dans ma tête pour moins me contracter sous la douleur, pour que le temps passe plus vite dans mon esprit qu’en réalité… La doc peut continuer la procédure. Il faut qu’elle continue la procédure. Faut que ça fonctionne. Pis qui sait, avec un peu de chance je vais bien m’en tirer et j’aurais même pas de complications. J’ai ce genre de chance d’hab, pourquoi ça changerait maintenant ? Après toutes ses années privilégiées.

Spoiler:
 



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Eden P. St John
Medic | Reign of Venus
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 142
MessageSujet: Re: Buckets of rain, buckets of tears.   Buckets of rain, buckets of tears. - Page 2 EmptyLun 14 Déc 2020 - 21:28
Eden hocha la tête, et força donc.

Il n’y avait ni secrets ni techniques réelles dans ce genre de cas, simplement espérer que cela se passe pour le mieux sans qu’il n’y est trop de complications. En tant que médecin, ce qu’elle était en train de faire la torturait quelque peu, mais il était loin le temps des questions de déontologie, désormais il ne fallait qu’agir pour ensuite espérer ne pas essuyer de terribles conséquences, ou subir d’affreux résultats. Pour autant, Eden persévéra, elle avait prévenu, elle ne saurait le dire assez.

Dans le cas de Billie, elle allait devoir quelque chose, et supporter la perte du bébé seule. Qu’elle soit accompagnée ou non, entourée ou non, ne changerait pas le fait qu’elle vivait l’expérience seule avec son propre corps. Eden aurait préféré avoir recours à des pilules abortives, mais elle n’avait pour l’instant jamais réussi à mettre la main dessus, que ce soit dans les hôpitaux ou les pharmacies, ces fameux cachets étaient devenu des perles rares. cela avait du sens après tout, pourquoi recourir à des méthodes barbares quand on pouvait avaler deux pilules et attendre que le temps passe, avec angoisse peut être, mais sans aucun introduction d’ustensiles ou de doigts intempestifs. Peut-être que la coréenne devait se tourner vers la recherche de ces fameuses pilules, ne serait-ce que pour les filles du motel qui, à son avis, était bien plus proche de l’envie d’avorter que ce vouloir garder un rejeton.  

Billie mordit donc dans une ceinture, à l’ancienne. La scène semblait surréelle pour Eden, sortie tout droit de livres historiques. Une jeune femme à la chevelue rousse, les temps en sueur de douleur dans un lieu loin du grand luxe. Eden vouait garder cette image en tête, l’imprimer, de toute manière il était rare qu’elle ne se souvienne pas de quelque chose. En se redressant, Eden n’était pas convaincue. Mais si elle allait plus loin, elle risquait de lui endommager d’autres organes et dans ce cas là, elle ne pourrait que souhaiter bonne chance à Billie pour trouver un chirurgien capable de la sauver d’un organe perforé par un avortement raté. Elle était médecin, la chirurgie n'était pas son domaine. Dans le moins pire des cas, elle subirait les effets d’une infection, dans le pire, elle en décéderait. Il était donc préférable de laisser  à la jeune femme un maximum de chance de survie, que l’avortement réussisse ou non.

« Je ne peux pas vous assurez que cela a fonctionné. »  commença t-elle, en se levant pour attraper un serviette, le trempant ensuite dans l’eau chaude pour s’essuyer les mains. Elle fit un pas en arrière, puis un autre, avant de se pencher au dessus de sa sacoche, ouvrant un pilulier duquel elle sortit deux cachets d’antibiotiques. « D’ici à demain, si vous sentez quelque chose … tomber, vous saurez que cela à fonctionné. »  Eden expliqua ensuite à quoi pouvait ressembler un foetus avorté à un stade peu avancé, afin de pouvoir reconnaître si l’avortement avait fonctionné ou non. « S’il y a fièvre, gobez cela immédiatement. Ça ne sert à rien de chercher une raison, ce sera un infection. Ce n’est pas un traitement magique, mais ça vous évitera de mourir d’une septicémie généralisée. » 

Eden ne connaissait pas Billie. Ni même comment elle pourrait réagir à l’idée de devoir garder cet enfant dans le cas où les choses ne s’étaient pas passées comme elle le désirait. Mais la mère de famille se garda bien de chercher à la materner ou à l’infantiliser. « Si vous faîtes une infection, mon conseil de médecin serait de ne pas chercher à retenter l’expérience avortement. Je ne fais pas ce genre d’intervention deux fois sur la même personne. »  déclara t-elle sur un ton neutre.

« Avez vous des questions ? »  demanda t-elle.


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Bras droit | The Devil's Rejects
Modératrice
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 311
MessageSujet: Re: Buckets of rain, buckets of tears.   Buckets of rain, buckets of tears. - Page 2 EmptyDim 20 Déc 2020 - 18:44

La ceinture, franchement ça avait été une bonne idée. J’avais mordu dedans au point de presque m’en faire péter un temps et ça m’avait permis de me concentrer bien plus là-dessus que sur ce qui me l’intérieur de l’utérus. J’ai jamais eu mal comme ça, j’pense que c’est justement parce que c’était hyper inhabituel à cet endroit. Pas tous les jours qu’on grattait des tissus là.

Quand elle retira tout son matériel, la douleur était déjà plus supportable, mais toujours incroyablement présente. J’écoutais la médecin, mais j’avais un peu la tête qui tournait, le corps qui réclamait un repos, une pause de cette douleur, de cette blessure qu’il venait de subir.

Bien sûr que ça avait fonctionné. Il le fallait. J’hochais de la tête, les yeux pleins de larmes, tandis qu’elle donnait des consignes à ma sœur et à moi. Un truc tomber, fièvre, infection… Et là, elle me dit qu’elle refusera de me refaire la procédure si ça a pas fonctionné cette fois. J’ai le cœur qui se serre avec douleur dans ma poitrine. Qu’est-ce que je fais si ça a pas fonctionné ? Si même un doc veut plus me revoir ? Y a pas trente-six médecins dans le coin qui peuvent m’aider… J’ai un grand frisson qui me parcoure l’échine et les larmes perlent doucement sur mes joues. J’suis épuisée, j’veux juste me rhabiller et partir d’ici…

- Non. Que je réussis à balbutier la gorge nouée.

Je me redresse et je chope mes vêtements. Je place quelques linges propres au fond de ma culotte, parce que Dieu sait que je vais pisser le sang sur le chemin du retour. J’enfile tout ça en tremblant. La nervosité ? La douleur ? La fatigue ? Le choc ? Un peu de tout ça très certainement. Sam m’aide d’ailleurs comme elle le peut et je prends appui sur elle en me remettant sur pied. ÇA tire au niveau de mon ventre et je peux pas faire autrement que de poser une main dessus pour y mettre un peu de pression, pour que ça me soulage un peu… C’est bien inutile et je me recroqueville un peu sur moi-même.

- Merci. Que je dis faiblement. Vous avez tout votre paiement là.

Je veux pas rester plus longtemps. J’veux aller chialer au fond de mon lit et prier le Dieu de mes connards de parents pour que cette procédure ait fonctionné. Je tire sur le bras de ma sœur et on est parti.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Buckets of rain, buckets of tears.   Buckets of rain, buckets of tears. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Buckets of rain, buckets of tears. -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: