The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Braver la pluie -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chester Chase
Chester Chase
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/08/2020
Messages : 95
Age IRL : 24
MessageSujet: Braver la pluie   Braver la pluie EmptyLun 14 Sep 2020 - 15:29
Braver la pluie
EXORDIUM.
Des fois je suis connecté à l’univers tout entier, et dans ces cas là je peux voir tous les hommes qui peuplent la terre. Il suffit de penser comme la pluie qui s’abat sur Seattle depuis plusieurs jours, elle, elle voit. Tous ceux touchés par ses gouttes, l’humidité qui s’insinue, qu’on emmène avec soi, dans ses chaussures, ses vêtements, ses cheveux, sa bouche, tout ça c’est la pluie, la pluie est en chacun de nous désormais, je le sais, elle vit à l’intérieur de nos corps. Alors je suis sorti, sous la pluie, pour qu’elle me partage ses secrets, pour retrouver ce garçon étrange avec ses colliers, et à force le monde est tombé malade.

Le savoir a un prix, ça je l’ai compris il y a peu, le destin me parle mais en contrepartie eh bien, je suis bizarre, apparemment, on me l’a déjà dit. « Chester, tu es bizarre » « t’es fou » oui oui, c’est normal, c’est ce qui se passe quand on sait tout, moi je sais tout, la pluie voit tout, j’étais prêt à révéler un peu de mon savoir contre un peu de sa vision, pour retrouver mon ami, mais en échange elle a pris la santé des gens qui m’entourent. Depuis quelques jours, ils grelottent, je les vois, ils tremblent, dorment beaucoup. C’est moi qui leur fait ça : mon pouvoir a un prix. Au début j’allais à la Taverne mais maintenant, j’ai peur que Nina ne soit touchée aussi, je dois approvisionner la taverne, c’est le contrat, alors je reste dehors, elle a perdu son bébé, il faut faire attention.

Tout est inondé, la pluie est partout, elle entre dans les maisons, dans les gens, dans leur esprit. Tout le monde est en colère, c’est à cause de la pluie qui mouille nos cerveaux de l’intérieur, nos émotions sont trempées comme des chaussettes à la fin de la journée, on n’y voit plus clair, mes yeux sont un carreau de fenêtre sur lequel tombe la pluie : impossible de voir au dehors, tout est flou. Je comprends que les gens perdent leur raison, perdent leur jugement, ils ne sont pas préparés, ils ne comprennent pas, ne savent pas accepter les choses. Moi j’accepte la pluie, j’essaye de lui donner un peu de ma santé, en échange elle me donnera son savoir, mais elle refuse, elle préfère les autres, ce qui ne voient rien, ne comprennent rien. Leur chaire pourrie, ramollie au contact de l’eau alors que moi… me je suis toujours aussi grand.

J’ai marché en marge du No man’s land, jusqu’à un camp, fait de camions et de camping-cars. Normalement je ne fais pas ça. Allez devant des gens, frontalement, c’est dangereux, ils peuvent vous tuer ou pire, il faut les observer de loin, de très loin, le suivre, comprendre ce qu’ils disent, ce qu’ils pensent, alors on peut les voler ou les tuer ou s’en faire des amis. Mais aujourd’hui, je n’ai pas besoin de tout ça : la pluie m’a donné la vue. Leur fièvre me guide : si il est malade, alors je ne peux pas camper des jours entiers dehors, si il est malade alors il faut que j’aille toquer aux portes. C’est si évident. Sinon il peut mourir, avant que je n’aspire sa force.

Comment je peux savoir ? J’avance vers le camp, avec mon sac et ma veste militaire et au-dessus de moi j’ai une bâche que je tiens à bout de bras, pour ne pas être mouillé. Maintenant que je sais ce que je sais, il ne faut plus que je laisse la pluie entrer en moi, où elle prendra ce qui me reste de forces à moi aussi. Elle est gourmande, elle ne sait jamais quand s’arrêter. Je ris. La bâche, ça ne marche pas tellement. Si je continue comme ça, bientôt je serai mort, je le sais. Allons.

Je me demande si le garçon avec les colliers est chez lui ? Je me demande si on va me tirer dessus en me voyant ? Qui sait ?

- Eh ! Je cris dans la pluie, elle entre dans ma bouche, je crache. Eh ! Désolé pour la dernière fois ! Eh ! Eh c’était pas contre toi !


@Kaz H. Hargraves
Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Expendables
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/08/2020
Messages : 102
Age IRL : 35
MessageSujet: Re: Braver la pluie   Braver la pluie EmptyMar 15 Sep 2020 - 16:32


Allongé sur mon lit, j'écoute la pluie tomber dehors. Je n'ai pas le courage de lire. Je suis vidé. Je ne pense pourtant pas être malade. Je pose ma main sur mon front, je n'ai pas de fièvre. Et il semble que c'est un signe que l'on retrouve chez tous ceux qui sont malades. Ce n'est pas mon cas. Je ne devrais pas être étonné. Je me connais bien. Il s'agit là simplement d'un des effets négatifs de mon don d'empathe. J'absorbe tout et la douleur physique n'échappe pas à la règle. Je me souviens très bien comment je me sentais lorsque ma grand-mère était aux portes de la mort. Mon souffle qui se faisait lourd et difficile à extirper d'entre mes poumons. C'est comme cela depuis aussi longtemps que je puisse me souvenir. La dépression chronique de ma mère qui me bouffait les tripes lorsque je passais trop de temps avec elle. Je devrais probablement me protéger, me préserver de tout ça. Fuir les gens qui pourraient me contaminer d'une façon ou l'autre par leur état ou leurs émotions. Je n'y parviens pas. C'est dans ma nature profonde de vouloir aider, de vouloir soulager les autres et cela même à mon propre détriment.

Je me retourne dans mon lit et tire la couverture par-dessus mon visage comme si cela pouvait me couper de tout ce qui émane des autres. Ma peau me fait mal, mes membres sont lourds. J'ai passé trop de temps à vouloir tenter d'améliorer l'état de certains de mes camarades en veillant à leurs chevets. Imposition des mains, compresses froides, tisane et autres attentions variant en fonction de la personne concernée. Et je sais que je vais devoir y retourner. C'est plus fort que moi. Un frisson me court le long du dos. Je sais qu'il s'agit la de douleurs fantômes et il est hors de questions que je laisse les autres voir combien tout cela m'atteint. Alors, je prends quelques heures. Pour me ressourcer au calme, dans le silence. J'inspire lentement. Je devrais dormir. Les paupières lourdes, je suis au seuil du sommeil, lorsqu'un cri m'arrache à cet état comateux.

Eh !

J'enfonce mon visage dans l'oreiller. Je dois rêver, ou il s'agit d'un bruit du vent. Pourtant, quelque chose me dit, l'instinct probablement que l'on s'adresse à moi. Depuis ce matin j'ai cette impression que je vais recevoir une visite. Il aurait très bien pu s'agir de celle d'un de ces putains de rats, mais non elle est bien humaine cette visite.

 Eh ! Désolé pour la dernière fois ! Eh ! Eh c’était pas contre toi !

Cette voix. Il ne me faut pas bien longtemps pour la reconnaître. Je pousse un gémissement et enroule la couverture autour de mes épaules.Je me dirige vers la fenêtre plus lentement que je le ferais en temps normal. Je me penche et du revers du bras, je chasse la condensation humide pour apercevoir une silhouette qui se détache un peu plus loin sous le déluge. Chester. Je me précipite vers la porte et l'ouvre à la volée. Je me penche en avant et lui fait un grand signe de la main avant de lui crier d'une voix rauque et fatiguée.

Viens te mettre à l’abri mec !

Et lorsqu'il arrive et passe devant moi pour entrer, j'ai un mouvement vers lui, comme pour l'aider à se débarrasser de ses affaires trempées, mais je me reprends en cours de route. Hors de question que je fasse l'erreur de le toucher une seconde fois. Je lui ai promis. Je me recule alors et me laisse tomber lourdement sur une chaise. Seul mon visage fatigué dépasse de l'amas de couverture.

T'inquiète ! Y'a pas de stress. Je l'ai pas pris pour moi. Mais....Dis-moi que t'as pas braver la pluie juste pour ça ?






    What if all the world's inside of your head
    -What if everything around you isn't quite as it seems? What if all the world you used to know is an elaborate dream? And if you look at your reflection is it all you want it to be? What if you could look right through the cracks. Would you find yourself afraid to see?
Revenir en haut Aller en bas  
Chester Chase
Chester Chase
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/08/2020
Messages : 95
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Braver la pluie   Braver la pluie EmptyMar 15 Sep 2020 - 17:06
Braver la pluie
EXORDIUM.
Je déambule dans ce camp sous la pluie battante, guidé par ma foi et par ma bâche qui prend le vent et fait comme un cerf-volant, me tire un peu parfois, je suis les aléas des souffles qui dessinent devant moi des chemins invisibles et salutaires puis dans les ténèbres de l'averse, une porte qui s'ouvre, vient crever par la lumière et la chaleur tout le reste. Je mets un moment à reconnaitre Kaz, sous sa couverture et sans son enthousiasme, c'est bizarre alors je souris pour deux. Je savais bien que j'arriverai à bon port.

J'abandonne la bâche devant la porte pour ne pas mettre de la flotte partout et j'entre dans la pièce. Un regard par terre suffit à me confirmer que c'est raté pour la flotte, faut dire que la bâche ne protégeait pas de grand chose au final.

- J'invite un peu de pluie chez toi Kaz. Je dis, concentré. Je ne pense pas qu'il soit ravi de ça, Nina gueule toujours lorsqu'on fout de l'eau partout à la Taverne en entrant. Est-ce que c'est un problème ? Je demande. Franchement, même s'il me dit que oui, je ne sais pas trop comment arranger la situation je goutte de partout, je n'y ai juste pas pensé, mince. Mince...

Cette flaque par terre attire mon regard, je la fixe un instant et puis finalement je hoche la tête sans y penser, à la question du garçon. Écoute... c'est plus important que ça. En fait, j'avais juste peur qu'il ne veuille pas me voir, il faut que je lui explique des choses, que je m'assure que tout va bien, la pluie... la pluie ce n'est pas une pluie ordinaire, c'est un signe, j'ai besoin de son expertise mais il faut aussi que je vérifie qu'il ne fasse pas de conneries. Kaze sait beaucoup de choses, plus que moi dans plein de domaines, c'est vrai, mais moi, moi j'ai accès à certaines vérités, c'est tout, c'est comme ça, le destin me parle.

C'est seulement à ce moment là que je percute le pourquoi de la couverture et sa mine tirée. C'est bizarre, vraiment bizarre. J'ai gravé dans ma tête un visage, une dynamique très spécifique, la dernière fois alors à le voir, comme ça, j'ai l'impression d'avoir affaire à quelqu'un d'autre. Et puis je comprends.

Je sers les poings.

- C'est la pluie, je le savais...! Ecoute !

Je fais un pas vers lui, j'ai oublié que je mettais de l'eau partout maintenant.

- Écoute, cette pluie, c'est important, elle t'empoisonne, c'est à cause de moi. Je parle vite, je ne lui laisse pas en placer une, il faut absolument qu'il comprenne. J'ai fait quelque chose... j'ai communié avec l'eau dehors et maintenant l'eau se nourrit de tout le monde pour me nourrir moi, c'est pour ça que je ne suis pas malade, je gagne en force et vous mourrez, il faut absolument arrêter ça, écoute, il faut que conjure ça et toi, il ne faut pas que tu cherches à repousser la pluie, tu comprends ?

Je secoue la tête, je suis bouleversé.

- Si on ne fait rien, tu vas mourir, c'est certain.



@Kaz H. Hargraves
Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Expendables
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/08/2020
Messages : 102
Age IRL : 35
MessageSujet: Re: Braver la pluie   Braver la pluie EmptyMar 15 Sep 2020 - 19:22




 J'invite un peu de pluie chez toi Kaz.  Est-ce que c'est un problème ?

Je secoue la tête pour lui indiquer que non, ce n'est absolument pas un problème. Je ne suis pas du genre maniaque pour ce genre de choses et le chaos qui règne dans ma caravane en est le témoin parfait. Piles de livres éparpillés et objet variés occupent tous l'espace disponible. Sans compter sur ce qui est accroché un peu partout, même au plafond, rendant l'atmosphère surchargée. C'est comme ça que je me sens bien. L'ordre ce n'est pas naturel, ce n'est pas signe de vie. Il semble embêté, moi tout ce qui me préoccupe c'est qu'il ne tombe pas malade. Alors, je me penche et tire une couverture sur une chaise pour la poser sur la table devant lui.

Écoute... c'est plus important que ça.

Et je baille à m'en décrocher la mâchoire sans me préocuper de la bienséance qui voudrait que je porte ma main devant ma bouche. Je ne suis pas certain de parvenir à trouver l'énergie nécessaire pour supporter une pile survoltée comme lui aujourd'hui. Je n'ai pourtant pas envie de lui faire ce coup-là. Il pourrait se mettre en tête que malgré mes paroles je pourrais réellement lui en vouloir pour la dernière fois. Ce qui n'est absolument pas le cas. Je me penche à nouveau dans l'autre sens et je récupère une pierre semi-précieuse sur une étagère à côté de moi. Un grenat tâché de rouge et de coins plus sombres tirant vers le noir. Pierre de vitalité et de volonté que je serre fermement au creux de ma main. Je le fixe avec passivité en constatant qu'il semble interpellé par mon état de fatigue. Il arrive bien souvent que je change radicalement d'humeur, malmené par mes capacités. Cela peut surprendre lorsque je rencontre quelqu'un une première fois dans un état pour la retrouver ensuite sous un tout autre jour. Je ne suis pas forcement quelqu'un de constant et ce n'est pas facile à gérer pour tout le monde. Un léger sourire se dessine sur ma mine fatiguée.

C'est la pluie, je le savais...! Ecoute !

Je relève un sourcil. Pas certain de saisir de quoi il parle. Il s'avance vers moi dans un bruit de tissu humide et de gouttelettes d'eau. Mon regard qui cherche le sien. Indiquant très clairement que je l'invite à m'en dire plus sur le rôle de la pluie.

Écoute, cette pluie, c'est important, elle t'empoisonne, c'est à cause de moi.  

Je fronce les sourcils. Incapable de comprendre où il veut en venir et quel rapport il y a entre lui et cette pluie diluvienne. Les éléments sont une force supérieure, bien au-delà de notre compréhension et de notre portée même. Il me paraît fort peu probable qu'il ai quoi que ce soit avoir avec tout ça. Peu probable, mais pas impossible. J'ai toujours eu l'esprit ouvert, mais depuis que j'ai vu les morts se relever, je suis encore plus convaincu qu'il existe bien des points qui dépassent mon entendement.

J'ai fait quelque chose... j'ai communié avec l'eau dehors et maintenant l'eau se nourrit de tout le monde pour me nourrir moi, c'est pour ça que je ne suis pas malade, je gagne en force et vous mourrez, il faut absolument arrêter ça, écoute, il faut que conjure ça et toi, il ne faut pas que tu cherches à repousser la pluie, tu comprends ?  

Ok, ok. Son intensité me contamine doucement. Ma jambe qui se met à bouger nerveusement sous la couverture. Soit il a raison et il a compris quelque chose qui me passe au-dessus de la tête. Son pouvoir serait bien plus grand que tout ce que j'ai pu rencontrer. Mais je devrais le sentir ça. Non !? Je ne sais plus. Soit il s'agit d'autre chose. Il est peu-être complémentent perdu dans un délire qui n'aurait pas réellement de fondement. Convaincu de ce qu'il avance sans avoir besoin de la moindre preuve tangible. Je ne sais plus vraiment qu'elle option me paraît la plus logique. Je fais tourner la pierre entre mes doigts et la frotte contre ma peau.

Si on ne fait rien, tu vas mourir, c'est certain.

Je me prends une claque invisible. Il est évident qu'il est bouleversé. Je ne sais pas très bien dans qu'elle mesure mon propre cas le concerne, ou si c'est juste une inquiétude générale. Je suis pourtant touché par son intérêt. Pouvoir ou délire de grandeur, je décide que dans tous les cas, vu ce que je connais de lui, ce que je ressens aussi, il est plus sage de rentrer dans son jeu. Le contré ne fera qu'empirer les choses. J'inspire profondément et sort enfin de la couverture. Pantalon ample noir et t-shirt trop grand aux couleurs d'un groupe de rock qui faisait fureur il y a 10 ans. Je secoue les épaules et me penche vers lui, titubant un peu de m'être levé trop vite.

Ches t'es sérieux ? Faut que tu m'aides, j'ai pas envie de crever moi. Mais qu'est-ce que t'as fait ?

Qu'est-ce qu'il veut dire pas ne pas repousser la pluie ? J'affiche un air inquiet et me rue sur mon paquet de clope pour en allumer une en toute hâte. Fumée coincée au fonde de ma gorge, je reprends la parole.

Tu veux faire comment pour conjurer ça ? Tu sais je peux certainement t'aider. Les malédictions tout ça, je connais. A deux on va pouvoir trouver une solution.

Je me penche et fouille à nouveau dans ma boite de pierre pour en sortir une tourmaline. Pierre brute et fibreuse qui n'a que peu d'allure, mais agit pour calmer les angoisses, la peur et le stress. Je pose la pierre sur la tabla avant de la pousser vers lui du bout des doigts.

Commence par prendre ça ! Dans ta main. Tout de suite !





    What if all the world's inside of your head
    -What if everything around you isn't quite as it seems? What if all the world you used to know is an elaborate dream? And if you look at your reflection is it all you want it to be? What if you could look right through the cracks. Would you find yourself afraid to see?
Revenir en haut Aller en bas  
Chester Chase
Chester Chase
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/08/2020
Messages : 95
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Braver la pluie   Braver la pluie EmptyMer 16 Sep 2020 - 6:37
Braver la pluie
EXORDIUM.
Au moins, Kaz a l'air de prendre les choses au sérieux, lui. En fait, je crois que c'est la première personne qui m'écoute quand je lui explique mes trucs, à la tente de soins, ça a été un désastre total, leurs esprit sont bloqués dans une roue, ils tournent et tournent sur les mêmes sujets pour avancer, linéairement, et s'écrasent eux-même à chaque circonvolution, se broient sous le poids de leurs idées qui s'accumulent.

Alors qu'il sort finalement de sa couverture, je suis inquiet, mais je souris, lui, il va m'écouter, on peut faire quelque chose, la maladie n'est un problème que si on la prend comme tel mais moi... je peux semer d'autres graines, retourner en miroir les désastre pour les rendre intelligibles... s'il écoute. Il titube, je grimace, la maladie doit s'être déjà pas mal étendue, c'est ce que je craignais, j'ai bien fait de venir vite.

J'ai parfois du mal à tenir des conversations organisée alors j'attends qu'il ait terminé de parler pour le faire à mon tour, je suis du regard ses mouvements, la cigarette qu'il sort de son paquet, la petite flamme qui me fait sursauter lorsqu'elle apparait et la fumée soudain du bout qui se consume puis qui s'échappe de sa bouche et de son nez comme s'il brûlait de l'intérieur.

Il me parle de malédiction et je fronce les sourcils, je vais pour répondre mais il se penche sur une boîte et sort un cailloux. A nouveau je souris, c'est vrai que lui comprend l'importance des pactes et des symboles, une pierre, un collier, qu'importe tant qu'on y associe des deals avec la Providence. Je suis rassuré qu'il ne cherche pas directement à la poser dans ma main mais à vrai dire, ça me semble un problème secondaire maintenant, d'abord il faut retourner la maladie.

J'attrape le cailloux en hochant la tête à ses instructions, je le sers à m'en faire blanchir les phalanges. A mon tour maintenant.

- Merci. Ecoute, c'est compliqué. Je désigne la fenêtre de sa caravane, je prends soudain conscience réellement de sa décoration d'objets mystérieux, j'en perds le fil de mes pensées. Chez toi, c'est comme habiter dans un nid. J'aime ce genre de lieux mais il faut que je me concentre.

- Ecoute... tu as vu les égouts ? Tout ressort par là, quand tu es malade il faut boire beaucoup d'eau pour chier, pisser ou même se faire vomir, et boire encore, pour éviter la déshydratation... Seattle, la pluie, c'est lié tu comprends ? La ville se purge, on entre dans une nouvelle étape du nouveau monde ou alors... ou alors juste la ville réagit, je ne sais pas, peut-être qu'elle manque de certaines choses ? Ecoute...

Mon regard se pose sur ne chose, puis une autre, je sers toujours la pierre au creux de ma main, j'alterne allant de décorations en décorations, sur-stimulé par cette avalanche de petites choses colorées.

- On a tous bu de la pluie, enfin, elle s'insinue partout, jusque chez toi, dans tes vêtements et dans ton corps, on est des dommages collatéraux mais ce n'est pas grave, il faut laisser les choses sortir : sueur, fluide, tout ça ça reste en nous, ça fermente ça pourrit, la pluie vient pour évacuer, il ne faut pas la voir comme une ennemie.

J'ai un mouvement de recul, je prends ma tête dans mes mains.

- Les choses sont hors de contrôle Kaz... les gens essayent de se soigner, ils remettent de la merde à l'intérieur d'eux alors qu'il faudrait la laisser sortir, ils fermentent et ils tombent malade, je le sais, regarde.

Alors, je fais une chose bizarre, mais comme c'est moi qui suis à l'initiative, ça va. Je prends ça main et je la colle sur mon front mouillé.

- Pas de fièvre ! Pas de maladie ! Je sais comment nous protéger ! Il faut accepter la pluie !



@Kaz H. Hargraves
Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Expendables
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/08/2020
Messages : 102
Age IRL : 35
MessageSujet: Re: Braver la pluie   Braver la pluie EmptySam 19 Sep 2020 - 17:58




Je suis curieux de savoir où il va en venir. Élucubration ou non, je suis fasciné de pouvoir côtoyer un esprit si vif et créatif et je serais mal placé pour le calmer dans ses ardeurs. Il a droit à sa propre vérité. Elle est aussi valable que tout autre. Ce sont bien souvent les vérités sous-estimées qui s'avèrent finalement emplie de sens que ce soit au premier ou au millième degré. Je le regarde s'emparer de la pierre et je hoche lentement la tête en signe d'approbation. Je ne suis pas convaincu que cela fasse réellement effet sur lui aussi rapidement, il devrait la garder sur lui tout le temps, mais je ne sous-estime pas son esprit de pouvoir y trouver un refuge. Il est comme moi, capable de puiser bien des choses dans ce qui parait insignifiant pour beaucoup d'autres.

Merci. Écoute, c'est compliqué. Chez toi, c'est comme habiter dans un nid.

Je lui adresse un sourire. Un nid, c'est tout à fait ça. Ce chaos ne plaît pas à tout le monde, mais pour ceux qui peuvent en apprécier les qualités, je dois reconnaître que je suis plutôt fier de mon petit chez moi. Lui aussi pourrait avoir un nid. Je pourrais l'y aider. Ça me plairait beaucoup. Et pourquoi pas même parmi nous. Il y a cependant plus urgent à gérer pour l'instant, mais j'installe cette idée dans un creux de ma tête pour peut-être y revenir plus tard. Mon regard se pose sur lui alors qu'il part dans ses explications. Je m'accroche à ses paroles pour ne rien en manquer, pas même les double sens. Sur le plan métaphorique, je peux tout à fait accepter sa théorie. Je ne me sens pourtant pas totalement rassuré, inquiet qu'il puisse se perdre dans des travers qui pourraient lui nuire. Tout le monde n'est pas aussi ouvert que moi et je pense qu'il est plus raisonnable de le garder ici le plus longtemps possible.

Son regard se perd un instant sur tout ce qui nous entoure. J'en profite pour inspirer lentement entre deux bouffées de cigarette. Le bleu qui reste figé sur lui en attendant la suite qui ne tarde pas à venir. Encore une fois, ça me paraît cohérent. Je suis moi-même adepte de pratique parfois jugée extrême. Jeûnant plusieurs jours pour n'ingérer que des tisanes. Un moyen de se purifier le corps et l'esprit, de repousser les limites, d'apprendre à se connaître et de se maîtriser d'avantage. Je suis pourtant probablement plus pragmatique que lui, il peut simplement s'agir d'une maladie classique liée aux eaux purulentes. Je pencherais même très clairement pour cela, mais ça ne veut pas dire que je réfute ce qu'il dit. Je me perds moi-même souvent entre les couches de la conscience et de la raison. Je penche la tête sur le côté lorsqu'il prend la sienne entre ses mains. Pincement dans le creux du ventre.

Les choses sont hors de contrôle Kaz... les gens essayent de se soigner, ils remettent de la merde à l'intérieur d'eux alors qu'il faudrait la laisser sortir, ils fermentent et ils tombent malade, je le sais, regarde.

Je me mords l'intérieur de la joue avant d'entre ouvrir les lèvres. Je n'ai pas le temps de lui répondre qu'il se précipite vers moi et s'empare de ma main pour la coller sur son front. Je ne peux m'empêcher de sursauté de surprise un bref instant par ce geste totalement imprévisible. Ma paume sur son front, je ne sens pas de chaleur indiquant de la fièvre par contre je suis presque figé sur place par l'onde chaotique qui me percute à son contact.

Pas de fièvre ! Pas de maladie ! Je sais comment nous protéger ! Il faut accepter la pluie !

Je plisse les yeux et détache lentement ma main de son front. Je respire difficilement le temps de retrouver ce qui fait uniquement partie de moi et pas de lui. J'expire avant de m'accrocher à ma clope, ma hanche qui se pose en appui contre la table pour ne pas retomber m'écrouler de fatigue sur ma chaise.

Je pense que je comprends ce que tu veux dire. Faut que les énergies puissent repartir à zéro, tout a besoin d'être purifié. Des hommes à la nature. On pourra pas sauver tout le monde, ceux qui ne veulent pas voir ne pourront pas voir.

En vrai, j'ai peur pour lui. Il pourrait être très mal reçu. Certains de mes camarades sont malades et je ne pense pas qu'ils auraient très envie des discours d'un Chester surexcité pour se remettre de leurs maux. Je vais donc prendre la balle pour tout le monde. Si je peux me permettre la comparaison hasardeuse. Je n'ai pas du tout envie de mentir à Chester, mais ce serait uniquement pour le protéger de lui-même. En ai-je le droit ? Ça me pose un sacré soucis d'étique. Alors, je décide que le mieux c'est de rester vague, de rester au milieu.

Tu dois m'aider. Me sauver. Tu crois que accepter la pluie ça veut dire la consommé ? Qu'on peut faire une tisane, une infusion avec l'eau de pluie pour aider à nous rendre plus fort ? Purger le mal ? Je m'y connais en plantes, je peux faire un truc.... Une potion... euh presque magique ? Ou alors il faut simplement l'accepter dans notre tête et dans notre cœur ? T'sais plus spirituel...

Je relève le menton pour l'encourager à déverser plus encore ce qu'il a en lui. Moi qui pensais ne pas en avoir l'énergie je n'ai désormais aucune autre envie que de lui servir d'exutoire.




    What if all the world's inside of your head
    -What if everything around you isn't quite as it seems? What if all the world you used to know is an elaborate dream? And if you look at your reflection is it all you want it to be? What if you could look right through the cracks. Would you find yourself afraid to see?
Revenir en haut Aller en bas  
Chester Chase
Chester Chase
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/08/2020
Messages : 95
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Braver la pluie   Braver la pluie EmptyDim 20 Sep 2020 - 7:05
Braver la pluie
EXORDIUM.
Kaz a des réactions surprenantes, fortes, on dirait que tout ce que je dis le transperce, il faut que je fasse attention, j'ai l'impression que ma parole pourrait le tuer si je vais trop loin. Quelle passe directement par le cœur, c'est un coup à l'empoisonner. Au moins, lui il m'écoute, il ne m'interrompt pas tout le temps, il a l'air concentré, il n'a pas l'esprit rouillé, ça se voit, alors il faut que je le ménage un peu, j'ai eu raison de venir, je ne peux pas le laisser mourir sans rien faire, ce serait trop injuste.

Quand il me dit finalement qu'il comprend, je hoche la tête, je souris. Oui, c'est exactement ça, ses histoires d'énergie, bon, je n'y comprends pas toujours tout, mais il y a de l'idée.

- Je pense qu'on peut sauver tout le monde, mais seulement ceux qui écoutent, Kaz. Les autres font n'importe quoi c'est du délire, du délire ! Je me détourne de lui, soucieux, j'aimeraif aire quelques pas mais la caravane est petite et pas mal encombrée. Ils ne sont pas tous comme toi, tu sais... J'ai beaucoup de mal à expliquer certaines choses, les gens sont bloqués, chaque étape de l'apocalypse a son propre système, ses propres rouages Kaz, on a vite fait de se bloquer dedans, notre esprit est flexible, on s'adapte vite aux choses mais on est très dépendant de notre environnement, c'est compliqué de voir au delà des structures matérielles.

Au fond, ce n'est pas de ma faute si les gens sont bloqués, mais je m'en veux un peu quand même, je sais que c'est moi qui les empoisonne, ma présence absorbe leur énergie parce que moi j'ai réussi à aller au delà des rouages, justement, alors je peux les utiliser.

Quand il me demande de l'aider, de le sauver, je souris encore. Je lui suis vraiment reconnaissant, c'est un gars gentil, il y a pas à dire. Et intelligent. Lui il comprend les choses inaccessibles, il pourrait être mon égal, il me surpasse déjà sur certaines choses, s'il apprend à maîtriser les logiques, il serait immortel.

Sa question, pourtant, n'est pas si simple. J'ai l'impression de découvrir un aspect de la chose que j'ignorais, pour moi, accepter le monde peut aller de soi, mais pour les autres...?

- Je pourrai... comment faire ? Comment transmettre mon pouvoir, ma compréhension ? Comment passer le flambeau, créer un égal, donner mon don ? Je ne suis pas un dieu, juste, je me laisse porter par les choses, pas l'univers et je l'accepte tel quel, je le guide aussi parfois. Je pourrai dessiner sur toi, si tu veux ? Avec de la pluie. En général c'est comme ça que je fais, pour modifier le monde...

Je ne suis pas certain que ça fonctionnera. Moi je n'ai pas hésité à me faire vomir à force de boire de l'eau mais si Kaz est déjà malade, ce serait dangereux de lui imposer ça, il a besoin de ses forces pour résister, maintenant que le mal est fait. Je secoue la tête, je dois lui expliquer ma démarche sinon ça ne sert à rien.

- Moi j'ai passé beaucoup de temps sous l'eau, je n'ai pas essayé de fuir et je ne suis pas malade, c'est un signe, ceux qui se cachent, qui se voilent la face, qui essayent d'esquiver le monde, de lutter, eux sont rejetés, c'est très malsains, ils forcent contre le destin et leur corps cède. Mais il y a aussi des réalités physiques, pragmatiques, je ne peux pas te demander de rester dehors des heures alors que t'es déjà en mauvaise posture, ce serait fou et trop risqué, peut-être qu'en dessinant... c'est plus symbolique, je trouve ?

Je regarde autour de moi, les symboles, il connait, il y a tant de choses dans ce nid, comme une caverne merveilleuse.

- Qu'est-ce que tu en penses ?

Je suis sûr que son expertise est intéressante. Après tout, lui aussi comprend certaines choses.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Braver la pluie   Braver la pluie Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Braver la pluie -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: