The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Only the good die young -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/08/2020
Messages : 886
Age IRL : 27
MessageSujet: Only the good die young   Only the good die young EmptyVen 11 Sep 2020 - 23:45
Ce qu’il se passait dans le coin n’avait aucun sens. Qu’importait où elle allait et dans quelle direction, Tori tombait systématiquement sur des nids de rôdeurs. Elle n’avait pas réussi à s’arrêter pour se camoufler. Dès qu’elle en tuait un, trois autres déboulaient. Heureusement, pas en courant mais tout de même ! Le désavantage constant avec les morts, c’était leur endurance : ils ne s’usaient jamais contrairement à elle, destinée à se fatiguer à un moment donné, forcément. Soupirant, la japonaise abattit une dernière fois sa lame sur le mort le plus proche, envoyant un second valdinguer plus loin.

Elle en saisit un autre par le bras et pénétra dans une arrière-salle en sa compagnie, elle le riva au sol de tout son poids avant de lui éclater le crâne contre le carrelage. Ça n’était pas très gracieux mais qu’importait, Tori n’en était plus à faire dans la grâce et la finesse. Elle retira rapidement sa veste et après avoir éventré le mort, imprégna totalement son vêtement de son sang et de ses tripes avec une moue dégoûtée. Derrière la porte qu’elle avait rabattue, elle pouvait entendre les grognements et le crissement des ongles et des os sur la porte.

Du bout de ses mains, elle retira un des boyaux et le sortit de là pour s’en faire une écharpe de circonstances. Remettant sa veste, enroulant les tripes autour d’elle, elle imprégna également son jean. Qu’importait si elle y tenait, elle n’avait pas le temps de faire la prude devant tout ça. Son couteau toujours dans la main, elle hissa un peu mieux son sac à dos sur ses épaules pour qu’il tienne le choc, et s’engouffra silencieusement dans le reste du bâtiment. S’extirpant de ce dernier par une autre porte, elle prit une démarche différente, rabattant sa capuche sur sa tête pour progresser à l’extérieur en baissant le regard.

Elle ne voulait pas se faire repérer par les quelques morts qui divaguaient plus loin. De plus en plus nombreux, s’attirant les uns, les autres, comme s’ils se donnaient rendez-vous. La gorge nouée, elle prit la direction du bout de la rue où elle se trouvait pour tenter de bifurquer et de s’enfuir. Ça prendrait des heures pour quitter la ville mais il faudrait tout de même patienter. Pourvu qu’aucune averse ne vienne couper court à tout ça. Elle eut en tout cas l’impression d’y parvenir, sauf qu’en arrivant au bout, prête à prendre la tangente, Tori tomba quasiment nez à nez avec un homme. Armé, Avisé. Le canon de son arme en évidence.

Elle releva le nez, sous le coup de la surprise et les mains en même temps pour montrer qu’elle était humaine. Si aucun son ne lui échappa à cause de la stupeur, son cœur s’emballa. Et derrière ? Les rôdeurs ne désemplissaient pas.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 13/08/2020
Messages : 238
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Only the good die young   Only the good die young EmptySam 12 Sep 2020 - 0:15
BORDEL ! AH PUTAIN ! BORDEL !

Ouais, dans ces moments-là, le vocabulaire n’est ni très doux ni très varié. Faut dire que je ne sais pas ce qui m’a pris de me foutre dans un guêpier pareil ! C’te petite ville était d’apparence calme, j’aurais sans doute pu me trouver un appartement dans lequel squater quelques jours ? Ou la demeure d’un vieux chasseur pour choper des munitions ? J’en ai plus beaucoup, des munitions…

Mais tout était parti en couille ! Au détour d’une ruelle, j’étais tombé sur tout une horde de rôdeurs qui ne semblait pas savoir quoi foutre ici. Forcément, en arrivant comme un cheveu sur la soupe, ils m’ont entendus et vus arriver… Et ils m’ont pris en chasse. Et trente rôdeurs qui grognent ensemble, ça fait du bruit et forcément, ils n’étaient pas tous seul ! D’autres saloperies trainaient dans le coin, et ont rappliqué sans qu’on ait eu besoin de leur demander ! Ne pouvant ni faire marche arrière, ni aller en face, ni à gauche, j’ai dû aller à droite, dans une longue rue toute droite, barrée par un camion qui transportait anciennement du pétrole. Passer sur les côtés était impossible, dessous, s’était abandonner mon matériel et ça, c’est hors de question putain !

Dans ma course, je repère une porte visiblement mal en point. Je fonce délibérément dessus, et la porte cède. Je la laisse dans le chemin, espérant que cela produise une barrière naturelle contre les rôdeurs, mais je sais pertinemment que ça ne fera que les ralentir. S’agglutinant, ils finiront par dépasser la porte, et à gravir les escaliers. Moi, je fonce. Je monte au premier étage, brise la vitre, et saute sur le camion, et me laisse choir de l’autre côté, protégé des rôdeurs. Là, je profite de cette chute pour prendre un peu le temps de respirer, mais je ne peux pas m’éterniser. Un cadavre chute juste à côté de moi, sa cervelle explosant et m’inondant de sang. Ils avaient déjà dépassé la porte, et tombaient de la fenêtre pour essayer de me choper. Plusieurs tombaient sur la cabine du camion, et survivaient donc à la chute. Il fallait courir à nouveau.

Un bâtiment voisin semble offrir une solution. J’aperçois au troisième étage, une espèce de terrasse commune entre deux bâtiments, terrasse qui, je l’espère, donnerait sur une autre rue qui me permettrait de m’éloigner de ces charognes. Je monte donc dans le bâtiment, mais je ne suis pas seul.

Les bruits de mes pas alourdis par mon poids et celui de mon bagage, un rôdeur se présente face à moi dans les escaliers, et me tombe dessus. Esquivant le claquement de ses dents, je le projette violemment en contrebas des escaliers. Est-il neutralisé ? Je ne sais pas, mais au moins, il n’est plus dans mes pattes. Seulement voilà, ils sont cinq à l’étage. L’un d’eux tend ses bras pour me choper. Je lui assène un coup de poing mémorable, qui décroche sa mâchoire, et fait gicler son sang. L’utilisant comme bouclier, je le tourne vers ses collègues alors que je cherche à gagner le troisième étage. Je me retrouve enfin sur une terrasse.

Et là, galère… La terrasse est haute, trop haute. Il y a bien quelque chose plus bas, mais c’est un autre camion, rien pour amortir… Et une chute équivalente à deux étages, ça peut faire mal…

Les grognements arrivent. Ces salopards sont trop nombreux, et ils déboulent de plus en plus. Je jette mon sac, qui atterrit sur le camion, avant de tomber au sol. S’approchant inexorablement, je suis obligé de faire face. Un coup de pied bien placé, un coup de lame, un coup de poing, un coup de pied retourné… Je m’épuise à faire face à des morts inépuisables… Il faut sauter.

Alors, je plante mon couteau dans le crâne d’un mort, puis, je l’agrippe, l’utilise comme matelas, et saute sur le camion. La chute est violente, et je sens mes os qui me font mal… Je grogne… Je râle un peu… Je suis couvert de sang… Je roule sur le côté, et tombe sur mon sac. Le bruit des rôdeurs qui tombent du troisième étage, et qui s’écrasent au sol, m’indique qu’ils ne survivront pas à la chute, et que je peux m’enfuir. Je me relève donc, difficilement, reprend mon arme, et avance… Jusqu’à tomber sur un autre rôdeur que je mets en joug… Et qui lève la tête et les mains. Les mains ?! Ses yeux s’écarquillent, sa peau est saine… Une humaine ?
- Bordel qu’est-ce que c’est qu’ce…

J’entends des grognements derrière elle. Merde, faut encore courir…
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/08/2020
Messages : 886
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Only the good die young   Only the good die young EmptySam 12 Sep 2020 - 11:01
Tori ne pouvait pas s’empêcher de fixer le canon de cette arme braquée sur elle, louchant presque dessus. Elle était évidemment terrifiée par tout ça, c’était une situation où elle n’avait – encore – pas l’avantage. Mais le moindre mouvement brusque pouvait signer la fin de toute cette épopée et ça, cependant, elle n’y tenait pas particulièrement. Tentant de garder son calme, elle ne pouvait cependant s’empêcher de s’inquiéter pour l’agitation derrière elle, le fait qu’elle n’était pas seule et qu’elle aussi était tombée sur bien des problèmes. La voie par laquelle elle tentait de s’enfuir était barrée certes, mais entrainait d’autres problèmes…

Car derrière l’individu, il y avait des morts. Elle en vit deux s’écraser au sol brutalement, un troisième s’effondre sur le camion dans un fracas sonore qui attirerait forcément l’attention de ceux derrière. Avaient-ils vraiment l’attention d’essayer de tirer tout ça au clair ? La japonaise désignant de son index ce qu’il se passait derrière, du fait que l’homme n’était pas au bout de ses peines. Pourquoi s’attarder alors ? Pourquoi tenter de comprendre ? Ceux dans son dos à elle avaient désormais perçu l’agitation de dans son dos à lui…

Ce fut presque de concert qu’ils se détournèrent, avisant autour d’eux. La japonaise n’attendit pas la permission pour décamper, avisant tout autour d’elle, elle désigna une ruelle passant entre deux bâtiments avant de s’y rendre au pas de courses. Elle comprit rapidement que l’homme qui lui était tombé dessus la suivait, et s’il y avait deux morts au milieu de celle-ci, s’approchant du bout de l’allée, elle ne se figea pas. Elle bouscula le premier d’un violent coup d’épaules, laissant le second à son partenaire de galère. Elle eut tout juste le réflexe d’attraper la benne à ordure et de la mettre dans le passage pour ralentir la petite horde.

Le cœur battant à tout rompre, elle parvint au bout de la ruelle avec l’autre sur ses talons. Avisant à gauche puis à droite, elle ne savait pas dans quelle direction aller. Il n’y avait, par ailleurs, pas de panneaux pour lui indiquer la sortie de cette ville de malheur. Le souffle court, elle choisit au hasard : à droite ! ça semblait plus dégagé, mais c’était totalement subjectif comme opinion. Car dans les faits, ils se trouvaient au milieu d’un embouteillage pré-apocalyptique. Des voitures abandonnées depuis des années, probablement siphonnées en plus de ça. Qui réservaient très probablement de mauvaises surprises s’ils n’étaient pas prudents.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 13/08/2020
Messages : 238
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Only the good die young   Only the good die young EmptyDim 13 Sep 2020 - 0:02
Des morts qui tombent de la terrasse du troisième étage derrière moi, peu doivent survivre à cette chute. Même ceux qui tombent sur le toit du camion, cela fait une chute d’au moins 6 à 8 mètres… Et pour de vieilles charognes ramollies par les années d’errance, une telle chute, ça ne pardonne pas. Mais pour les plus frais par contre…

Et derrière cette femme, en voilà d’autres. Et ceux-ci, frais ou pas, ils arrivent et ils avancent, les bras décharnés, ongles tournés vers nous deux. D’ailleurs… Pourquoi est-elle couverte de tripes et de sang ? Moi, je peux comprendre… Encore que je ne porte pas un intestin en écharpe. Elle a essayé de se déguiser ou quoi ? Ou de se camoufler ? On peut se camoufler en rôdeur ? Merde, faudrait que j’essaie !

D’un accord tacite, nous reprenons une fuite coordonnée vers une ruelle que nous ne pouvons qu’emprunter étant donné le peu d’issues qui s’offrent à nous. On cour, on bouscule quelques charognes… D’ailleurs, alors que j’essaie de sauter par-dessus la benne à ordure placée par l’étrangère pour ralentir la course des morts pas vraiment décédés, je prends un coup contre mon bassin droit… Et révèle une douleur cuisante. Forcément, chuter d’un étage, puis de deux, ça n’aura pas fait du bien… Va falloir trouver un endroit où crécher, si on ne veut pas crever. Et vite…

C’est donc légèrement boitillant, et le bassin vraiment douloureux, que j’avance derrière l’inconnue… Et que je déboule dans un véritable embouteillage du passé. Ah, bordel, c’est vraiment le bordel. Mon regard se déporte alors vers la gauche de cette voie embouteillée. J’observe alors qu’une épaisse planche de bois relie deux appartements distants d’une quinzaine de mètres. Sans doute un ancien lieu de repos de survivants qui, peut-être, auront rejoint l’armée des morts ensuite. Mais là, tout de suite, ça m’a l’air d’être la seule option décente. Nan mais vraiment, on va pas courir comme ça sur toute la longueur des Etats-Unis !
- Eh ! Là ! Suis-moi.

Je prends donc à gauche. Pour rejoindre le premier immeuble, il faut dépasser quatre rangées de voitures emboitées les unes à côté des autres, puis dépasser un terre-plein central, de nouveau, traverser quatre voies de véhicules abandonnés… Et entrer dans l’immeuble. Des grognements semblent s’élever alors, accompagnés de ces grincements d’ongles contre des carcasses métalliques… Putain que c’est désagréable.

Avançant en claudicant, je porte mon canon en avant, prêt à tirer au cas où. Butant contre les carcasses de voitures – mon bassin ne m’aidant point dans cette fuite – je suis soudainement happé par la force infernale d’une de ces créatures qui devrait pourtant depuis longtemps être poussière. Manquant de m’emmener dans la cabine d’une bagnole, je ne peux qu’essayer de me tirer en arrière pour éviter de me faire mordre à l’épaule droite. J’assène deux coups de coude, histoire de me dégager, et lorsque je parviens à dégager les griffes de cette créature des enfers… J’enfonce ma lame dans son crâne, et reprend ma route.

J’ai à peine le temps de glisser sur le capot d’une voiture, qu’un autre mordeur aux jambes arrachées, m’attrape les chevilles et me faire choir comme une grosse merde. Assénant des coups de pieds pour me dégager, je parviens à me relever, et à libérer mon autre cheville en écrasant son crâne comme un melon. A droite et à gauche, des rôdeurs. Derrière, des rôdeurs. Plus le choix, faut rentrer dans cet immeuble… Et on est encore pas arrivé au terre-plein putain.
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/08/2020
Messages : 886
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Only the good die young   Only the good die young EmptyDim 13 Sep 2020 - 10:31
La voix de l’homme tonna à nouveau et Tori se figea en se retournant vers lui. Le suivre ? Elle ne réfléchit pas bien longtemps, sans trop savoir où ça allait la mener, elle fit volte face et prit la direction qu’il indiquait, sans vraiment comprendre ce qu’il fallait faire. Avait-il vu quelque chose pour les sauver ? Il fallait l’espérer en tout cas, car elle n’avait aucune idée de quoi faire de toute façon. Le souffle toujours court, elle regarda autour d’elle brièvement. Les morts s’engouffraient entre les voitures, et ceux qui y avaient déjà élu domicile leur compliquaient la tâche.

Evitant l’un d’eux, elle vit son partenaire d’infortune dans la même galère qu’elle. Un cadavre agrippa son sac et elle fut contrainte d’extraire un bras des bretelles de ce dernier pour venir lui flanquer un coup dans le genou qui craqua sous le choc. Le coeur battant à tout rompre dans sa poitrine, elle récupéra ses affaires et les envoya violemment dans le crâne du mort qui s’éclata contre la tôle d’une voiture à côté d’elle. Soufflant, elle poursuivit sa course pour récupérer l’inconnu et l’aider à se remettre debout et à reprendre cette course.

Elle comprit à cet instant qu’il fallait dépasser un terre plein et rentrer dans un immeuble. Pourquoi celui-ci en particulier ? Elle n’en avait pas idées mais si c’était ça, alors il fallait vraiment y parvenir. Enserrant son couteau dans sa main, elle s’adapta au rythme de l’inconnu, apparemment plus âgé qu’elle et peut-être blessé, elle n’en savait rien, puisqu’il semblait de bonnes constitutions. Elle eut le réflexe utile de refermer une portière de voiture dans laquelle tentait de s’extirper un mort et de lui entamer violemment le crâne de cette manière. Le sang l’éclaboussa mais elle n’en fit rien.

De toute façon, n’était-elle pas déjà recouverte de tripes et de boyaux ? Dans une position clairement désavantageuse ? Son coeur la suppliait de trouver de quoi se fondre à nouveau dans la masse et de se faire oublier, mais maintenant qu’elle était lancée dans cette entreprise folle, dans cette course détonnante, l’autre option lui était impossible. Elle avisa simplement l’homme d’une vague oeillade alors qu’ils parvenaient à deux doigts du fameux terre-plein et qu’un mort agrippa ses cheveux par la fenêtre d’une voiture.

Stoppée dans sa course, Tori se figea à cause de la douleur soudaine. Les doigts du morts étreignaient avec force ses mèches et les tiraient en arrière sans la ménager. Elle usa de son arme, poignardant le bras accessible, s’entaillant les doigts sans le vouloir. Ses dents claquaient extrêmement proches de ses phalanges, ça ne fut qu’en parvenant à disloquer le bras du cadavre - avec l’aide in-extremis de l’inconnu - qu’elle se libéra. La maigre avance qu’ils avaient gagné sur la horde était entamé mais au moins, l’immeuble semblait accessible. Il ne restait qu’à y aller, n’est-ce pas ?

Alors ils coururent encore quelques mètres, s’engouffrant dans l’entrée de l’immeuble en question. A bout de souffle, ce fut l’autre qui eut le réflexe de rabattre la porte sur les autres et de tenter de bloquer l’accès. Pendant qu’elle tentait de récupérer un peu d’air en avisant l’escalier menant à l’étage. Tout ça avait un but, n’est-ce pas ?


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 13/08/2020
Messages : 238
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Only the good die young   Only the good die young EmptyDim 13 Sep 2020 - 22:34
Le terre-plein était là, à quelques dizaines de centimètres. Mon bassin me faisait de plus en plus souffrir, signe que l’atteinte était sans aucun doute osseuse et musculaire. Bon, je l’ai déjà dit, mais tomber deux fois sur le toit d’un camion, la première fois, d’une hauteur d’un étage, et la seconde, d’une hauteur de deux étages… Forcément, c’était jouer avec le feu.

Un bruit étrange de tôle frappée avec vigueur me fait tiquer, et regarder en arrière. J’observe alors l’étrangère à la langue sans doute coupée, se faire alpaguer par la main crochetée et décharnée d’un rôdeur visiblement bien décidé. C’est amusant comme, dans une situation critique, l’esprit arrive à se focaliser sur une toute petite chose, afin de ne pas décrocher. Là, ce fut de voir ce corps courant à perdre haleine, être soudainement stoppé comme si elle était rentrée à toute allure dans un mur invisible, avant d’être tiré en arrière et ramenée prêt d’un visage dont la bouche claquaient en tentant de lui arracher le visage. Jetant un regard en arrière, je compris que nous possédions sans doute deux ou trois secondes d’avance sur les rôdeurs. Je fis alors demi-tour… Et décrocha un puissant coup de crosse dans le bras de ce rôdeur carnassier, brisant l’os sur le coup – avec l’aide d’un coup bien placé de la demoiselle.

Enfin, après une dernière cavalcade, nous entrions dans l’immeuble, le premier que j’avais vu. L’inconnue entra derrière moi, et refermais la porte avec fracas. Un petit meuble – un magasinier – se trouvait immédiatement à droite de la porte, dans ce qui devait être une ancienne entrée. Le tirant avec vigueur, je le plaçais contre la porte, de sorte à obtenir une barricade de fortune.

Tournant mon visage vers l’inconnue, je la vis tourner à son tour ses mires en direction de l’escalier. Il fallait monter oui, mais j’espérais trouver rapidement l’appartement que je visais. La grande planche de bois se trouvant sur la face Est de l’immeuble, et l’escalier se trouvant côté Nord, j’en conclus qu’il nous fallait grimper le plus vite possible les deux étages, pénétrer dans l’appartement, et passer par la fenêtre pour entrer dans l’appartement en face de cet immeuble, et ainsi, obtenir un repos bien mérité. Cet endroit, qui n’attirerait pas les rôdeurs – trop occupés qu’ils seraient à fouiller l’immeuble où nous sommes actuellement – serait plus facile à barricader.

Je monte donc les escaliers, canon en avant. D’abord quatre à quatre, je suis forcé de mettre genou à terre lorsque la douleur de ma hanche se rappelle à moi… Posant la crosse de mon fusil au sol, je prends deux secondes pour respirer… Bordel, c’était douloureux. Le grincement du magasinier qui cédait du terrain face aux rôdeurs, me donna la décharge d’adrénaline nécessaire pour reprendre la route, et gravir les deux étages. Arrivant sur le palier, il ne me fallut qu’une seconde pour reconnaître l’appartement de la face Est.

Arrivant devant la porte, je donne un violent coup de rangers, qui la fit céder de ses gonds. Elle s’ouvre avec fracas, et pile poil face à nous : la fenêtre ouverte, la planche de bois sur le rebord menant à l’appartement face à celui-ci. La planche devait bien mesurer douze à quinze mètres de long, et quarante-cinq de large. Ce n’était pas énorme, surtout lorsqu’on est pourchassé par des charognes affamées. D’un signe du canon, je lui indique qu’il faut passer par-là, et faisant quelques pas en direction de la fenêtre, je pointe mon canon, vérifie mon chargeur, et patiente. Elle a intérêt à franchir rapidement la planche et à barricader l’appartement en face… Sinon, j’vais me faire bouffer.
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/08/2020
Messages : 886
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Only the good die young   Only the good die young EmptyLun 14 Sep 2020 - 20:25
Encore des marches à monter ? encore des pas à faire ? Tori avait l’impression que ses jambes étaient en train de trembler tellement elle avait couru jusqu’ici. Elle se sentait épuisée, a bout de force et de souffle. Incapable de quoi que ce soit de plus pour s’en sortir. Que pouvait-elle lui dire pour autant ? Même son regard sombre planté dans celui clair de l’homme ne put transmettre tout le fond de sa pensée, à savoir : qu’elle n’en pouvait vraiment plus. Elle était éreintée, évidemment et encore sincèrement nerveuse. Car cet homme, qui était-il ? Que faisait-il ? Pourquoi se trouvait-il lui aussi avec des morts au train ?

Et pourquoi parvenaient-ils à collaborer ? Tori ne s’en plaignait pas évidemment, elle préférait ça que de se faire tirer dessus mais tout de même… C’était fait pour la rendre anxieuse. Alors, ils gravirent les marches quatre à quatre, à peine parvinrent-ils au bon étage qu’ils arrivèrent dans un appartement désigné par l’homme. Elle n’avait aucune idée d’où il l’amenait, encore moins pourquoi. Elle comprit d’autant moins quand il referma la porte derrière eux et lui indiqua la fenêtre. Voulait-il qu’elle saute ? Ce fut-là qu’elle remarqua la planche de bois tendue vers l’autre immeuble. Sérieusement ?

Elle s’approcha d’un pas lent. Il tenta de la presser mais le cœur de Tori battait trop vite pour vraiment s’attarder sur ça. Elle avait les yeux ronds, se pencha sur le bord de la fenêtre et regarda en bas quelques instants avant de se redresser vivement. Vraiment ?! Alors que les coups commençaient à tonner derrière la porte en bois, la japonaise savait que ça n’était pas du tout pour plaisanter. Alors… Il fallait se lancer non ? Elle enjamba le bord de la fenêtre, tâcha de se mettre sur la passerelle, et évolua dessus particulièrement lentement.

Centimètre par centimètre. Pas par pas. Elle redoutait son équilibre, sa vitesse amoindrie par le vertige, tentant de se focaliser sur la destination plutôt que sur le vide en bas. Laborieusement, et tremblante, elle arriva de l’autre côté en se réfugiant dans l’appartement en face. Le cœur battant si fort dans sa poitrine qu’elle avait l’impression qu’il allait exploser. Trop occupé à surveiller la porte qui tenait encore le coup, elle plaça ses doigts dans sa bouche et siffla fort pour attirer son attention. Elle était passée ! Miraculeusement, mais elle était là. Il ne pouvait pas trainer de son côté. Elle lui fit un signe de la main pour le presser à la rejoindre.

En attendant, elle avisa tout autour d'elle. L'appartement concerné était... Totalement barricadé et vide ! De morts, en tout cas. De vivants ? A part s'ils étaient très bien caché sous la table ou les coussins du canapé, elle doutait de trouver quoi que ce soit. Qu'importait. Pour l'instant, l'endroit semblait correct, et c'était suffisant pour une pause, non ?


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Only the good die young   Only the good die young Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Only the good die young -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: