The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-22%
Le deal à ne pas rater :
Borne de jeu d’arcade Street Fighter 2 – Arcade 1UP + réhausseur
272 € 350 €
Voir le deal

Partagez
- 50% friend, 50% evil -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lisandro Sedillo
Survivor
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 873
MessageSujet: Re: 50% friend, 50% evil   50% friend, 50% evil - Page 2 EmptyLun 9 Nov 2020 - 14:34
C’était comme s’il avait jeté un froid, soudainement. La colère vive de Selene s’était muée en une émotion plus sourde, plus renfermée. Il la regarda, en essayant de comprendre ce que cela signifiait vraiment pour elle, tout ce qu’il venait de dire. Son amie qui avait pourtant, toujours quelque chose à dire, semblait avoir perdu ses mots. Il avait touché un point sensible, il le savait bien. Messiah, cette famille qu’ils avaient construite autour d’elle – grâce à elle – s’était ouverte à tellement de gens maintenant. Il savait qu’elle était celle la plus remuée par ces changements. La maladie dont elle souffrait depuis toujours devait renforcer ce vide qu’elle devait ressentir, visiblement. La prison manquait à Lisandro, certes, mais il ne regrettait pas entièrement leur venue ici. Ils s’étaient ouverts aux personnes nouvelles, avaient ouvert leur porte. Il pensait sincèrement que si c’était quelque chose qui blessait Selene, c’était parce que sa maladie devait la tirailler sur cette trop grande ouverture aux autres. A la prison, leur noyau familial était stable. A Nisqually, il s’était disloqué, ouvert. Selene se retrouvait obligée à composer avec bien plus de monde qu’auparavant. Alors, quand lui-même avait rejeté l’aide qu’elle s’était échinée à lui donner il y a quelques mois, cela n’avait dû mettre que de l’huile sur le feu. Il comprenait. Il en était désolé.

« J’aimerai… J’aimerai pouvoir revenir en arrière. » Lui avoua-t-il, douloureusement. Il savait que ça n’avait que peu de sens aujourd’hui, que ça ne valait pas grand-chose. Il avait tellement perdu, en se perdant lui-même. Il aurait aimé pouvoir se confier à elle, comme elle le désirait autrefois. Il avait pourtant perdu ce droit, de son propre fait. Laisser tomber, pour cette fois… Il n’avait pas vraiment le choix.

Le chilien baisse alors les yeux sur le bandage qu’il tient encore dans sa main. Si l’émotion est plus vive dans les yeux de Selene qui chasse ses larmes en des gestes rageurs, l’émotion est néanmoins bien là, pour lui aussi. Il ne rajouta rien, parce qu’il ne s’en sentait plus vraiment le droit. Il se contenta d’hocher la tête, à ses questions. « Le temps nécessaire qu’il te faudra pour ne plus poser le pied à terre sans avoir mal. A cela, tu rajouteras trois ou quatre jours, pour être certain que tu ne forces pas trop, à la reprise de tes activités normales. » Dit-il, plus mécaniquement. Ce fut comme un déclic alors qu’il se remettait à son travail, bandant le pied de Selene avant de prendre le matériel pour fixer l’attèle. « Ménage-toi, d’accord ? » Lui demande-t-il, en relevant les yeux vers elle.




tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.



The badge:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 8905
MessageSujet: Re: 50% friend, 50% evil   50% friend, 50% evil - Page 2 EmptyMar 10 Nov 2020 - 22:21
- Qu’est-ce que t’en as à faire ? Ne put-elle s’empêcher de lui rétorquer sèchement.

Il en avait marre de se justifier ? Elle en avait marre de ses excuses. Il était « désolé », comme si ça suffisait à réparer les torts qu’il avait fait, il s’inquiétait maintenant que ça l’arrangeait, comme si ça compensait cette période où il avait piétiné leur affection. La musicienne ravala tous les mots blessants qu’elle avait sur le bord des lèvres. A l’intérieur, elle les mordait avec force pour ne rien laisser filer qu’elle regretterait. Enfin… et même si elle le regrettait, au fond, à quoi bon ? Les yeux sur le bandage qui enserrait son pied, elle se remit à parler à mi-voix.

- Quand on s’est rencontrés… tu m’as dit que tu voulais faire partir de ma famille. Et que… que tu la famille était un concept très important dans ta culture…

Sa gorge se noua si fort qu’elle eut mal, alors elle s’interrompit. La musicienne n’avait pas oublié comme il avait fustigé les leaders du lycée pour être partis, comme il lui faisait comprendre que la « famille » était pour lui plus importante que tout. Si c’était vrai, si Lisandro était vraiment si dévoué à ses proches qu’il le présentait… alors la pianiste se demandait à quel moment ils avaient cessé d’être sa « famille ». A partir de quand ils étaient devenus des gens qu’il pouvait rabrouer, blesser, renier, pour… quoi ? Partir dans un bordel avec Jonah et Teresa ?

- Tu n’as pas envie de revenir en arrière, souffla-t-elle finalement, changeant brutalement de sujet par le même coup, tu voudrais juste… qu’on arrête de t’en vouloir et qu’on agisse comme si de rien était, Selene haussa les épaules et se remit prudemment sur pied ; sa démarche serait un peu affectée par l’atèle – allait-elle seulement pouvoir remettre sa chaussure ? Ça sera pas si facile pour moi, conclut avec une froide sincérité.

Et s’il y avait une chose qu’elle ne lui disait pas, c’était qu’elle aussi était désolée. Profondément. De ne pas avoir été là. De ne pas avoir insisté pour qu’ils n’appliquent pas ce plan stupide de Cora. Lisandro n’aurait jamais perdu son bras si elle était restée à la tête du campement. Elle l’avait abandonné finalement… bien avant que lui ne l’abandonne en retour.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Survivor
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 873
MessageSujet: Re: 50% friend, 50% evil   50% friend, 50% evil - Page 2 EmptyMer 2 Déc 2020 - 11:56
S’il pensait en avoir terminé, ce n’était visiblement pas le cas de la brune qui se saisit encore une fois de ses mots pour l’attaquer et l’enfoncer, d’une façon plus gratuite cette fois. Il encaissa, à nouveau. Parce qu’il ne pouvait faire que ça finalement. A mesure qu’elle parlait, il fit ce qu’il pouvait pour se préserver, pour renforcer son bouclier contre ses frappes insidieuses qui parvenaient quand même à le toucher. La colère, la déception, la culpabilité aussi, il ne la contredirait pas. Il ne pouvait pas gagner cette bataille. Elle avait à la fois raison et tort. Elle était à la fois blessée et blessante.

Il avait terminé son soin, les recommandations étaient posées là, mais sans doute n’écouterait-elle aucune d’entre elles, tout simplement parce que ça venait de lui. C’était possible. Il comprenait que les blessures de la pianiste étaient plus profondes que ce qu’elles paraissaient. Mais il n’était pas celui qui pouvait l’aider, pas en ce moment du moins. Il ne savait pas exactement ce qu’elle se reprochait pour lui présenter autant de hargne, mais il avait ses propres erreurs à porter. Il dû la laisser quitter la table d’auscultation, sans un mot. Ou presque.

Elle était sur le pas de la porte quand il lui dit, sans la regarder. « Tu as tort… et tu le sais. » Dit-il, d’une voix blanche. Il ne reniait pas ses erreurs, mais elle se trompait si elle croyait réellement tout ce qu’elle venait de lui cracher à la figure. Elle avait tort. « Demande à Juliet de s’occuper du prochain bandage. » Il n’avait pas plus envie qu’elle de se retrouver à nouveau en tête à tête. La famille restait le centre de ses préoccupations, toujours. Il avait failli néanmoins, à ses promesses. Mais peut-être parce que l’espace de quelques jours, il avait cessé de croire à tous ces serments, à ces valeurs et à lui-même. Elle l’avait réellement blessé avec ces quelques mots. Mais… difficile de lui en vouloir. Si la pianiste passa cette porte, le thanato’ n’attendit pas que la porte claque pour se lever et aller s’occuper de quelque chose – n’importe quoi – au fond de l’infirmerie.




tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.



The badge:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: 50% friend, 50% evil   50% friend, 50% evil - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- 50% friend, 50% evil -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: