The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -41%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
25.55 €

Partagez
- Hey, heartbreaker -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1585
MessageSujet: Hey, heartbreaker   Hey, heartbreaker EmptyDim 6 Sep 2020 - 3:53
Hey Mulan, viens donc, lui lança un homme à quelques pas à côté d’elle.

Tori se raidit, relevant le nez vers lui – un homme grand, trapus, le crâne commençant à se dégarnie progressivement, une barbe bien fournie -  avant de l’ignorer brutalement et de s’en détourner. Pourquoi s’était-elle pointée ? On lui avait parlé de cet endroit évidemment, de la cage, de ce qu’elle pourrait gagner si elle pariait, mais la japonaise n’était pas très sûre de tenter l’aventure. L’odeur de transpiration et de fer, mélangé au chlore, ne lui donnait pas envie de s’éterniser. Et les fréquentations lui semblaient pour le moins douteuses. Un rassemblement d’un certain type d’homme qu’elle fuyait absolument. Gênée, elle tâcha de faire quelques pas sur le côté pour se faire oublier, en vain :

Qui est-ce que tu cherches ? C’est avec moi que tu vas passer la soirée ! Fais pas la timide ! Demanda-t-il en couvrant presque le brouhaha des conversations. Sans pouvoir capter le manège autour de la cage, Tori fut à la recherche de sa meilleure solution de fuite. La tête enfoncée dans ses épaules, elle aurait aimé pouvoir disparaître d’un claquement de doigts. Après d’autres invectives derrière, elle fonça tout droit, fixement, traversant la foule pour s’y cacher sans y arriver. Oooh, tu as mangé ta langue ? Reviens ici !

De concert, Tori rentra dans un homme sur le chemin sans faire attention d’où elle allait, rattrapée dans la foulée par son interlocuteur impoli. Cherchant à se dégager d’une prise sur son bras qui lui serrait la peau et les muscles, elle ne sut trop où donner de la tête. Tori leva le nez vers celui qu’elle avait percuté, et elle réalisa alors qu’il s’agissait du combattant victorieux qui venait tout juste de sortir de la cage. Est-ce que ce fut suffisant pour la libérer ? Oui. L’homme se raidit à côté, et en s’emparant d’un de ses doigts, elle parvint à dégager son bras pour s’écarter d’un bond et venir se mettre derrière le bouclé qui était tombé ici comme un cheveu sur la soupe.

Ah, pardon, répondit l’homme. Si c’est votre meuf, j’vous dérange pas, je croyais que c’était une des filles du motel, s’expliqua-t-il en faisant un signe de la main, presque prêt à abandonner la lutte ici. Ou on peut peut-être négocier non ?

Sans doute dissuadé à l’idée de devoir le rejoindre dans le fond de la piscine, le voilà qui la jouait plus rond, prêt à payer pour ses services. Des services qu’elle ne vendait pas ! Qu’importait ! Tori n’était pas encore tirée d’affaire.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Seum 1er
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 552
MessageSujet: Re: Hey, heartbreaker   Hey, heartbreaker EmptyDim 6 Sep 2020 - 10:38
Il essuya son front luisant et ramena ses boucles en arrière alors qu'on lui tendait déjà une bonne pinte de bière à droite, un verre de vodka pur à gauche, une bouteille d'eau plus loin. L'idée de se faire discret était définitivement loupée.
Au passage, l'un des types – il tenta de retenir du mieux qu'il le put son visage – lui refila un sac à dos passablement lourd en lui tapotant avec vigueur l'épaule. Les interactions venaient donc de tous les côtés, et il avait beau se frayer un chemin à travers foule, il y avait toujours un bonhomme pour lui ébourrifer les cheveux ou lui administrer une grande tape dans le dos.

Ce fut alors qu'il s'éloignait, dans l'optique de partir d'ici, qu'il se fit bousculer non pas par un autre chien d'attaque, mais par une demi-portion qui faisait tâche dans le paysage. Il baissa les yeux vers elle en même temps qu'elle les levait vers lui. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour comprendre la situation et faire face à l'homme qui tourmentait la jeune femme.

Il n'eut même pas à ouvrir la bouche que la situation se désamorça d'elle-même. Pas besoin de réfléchir au pourquoi du comment, pas besoin d'hésiter sur une possible aide à apporter ou pas. Il était mis devant le fait accompli.

- On négocie pas, trancha-t-il en lançant cependant un petit sourire qui paraissait presque cordial.

Le type sembla hésiter malgré tout. Il chercha le regard de l'asiatique, probablement déçu d'être dans cette impasse.
Eddie pencha la tête sur le côté, imisçant son visage à lui dans son champs de vision, histoire de lui rappeler qu'il était là.

- Ca roule ? Insista-t-il en haussant les sourcils.

L'inconnu se mordilla la lèvre inférieure et termina par opiner du chef. Il sourit, comme si cette situation lui était égale, et vint tapoter l'épaule du militaire qui se crispa vaguement à ce contact.

- Tu devrais mieux la surveiller si tu veux pas que quelqu'un de moins cool que moi lui tombe dessus.
- Bonne soirée.

Ultime sourire de la part d'Eddie. Pas de discussion, pas de négociation. L'homme finit par s'éloigner après avoir souri à son tour.

Une fois seulement sûr qu'il n'était pas un danger – juste un gros relou de plus dans ce monde de tarés -, il se tourna vers la jeune fille et lui offrit un regard complice. La foule s'était légèrement éclairci, les gens préférant rejoindre la zone d'affluence, bar et cage, au cas où quelque chose de distrayant arriverait.

- Tu veux que je te raccompagne jusqu'à l'extérieur ? S'enquit-il alors que son regard se baladait autour d'eux.

Eddie n'était pas vraiment du genre chevalier servant – sauf si c'était sa mission -, mais puisqu'elle était tombée sur lui, il se sentait un peu responsable, au moins le temps de l'éloigner de tout ce bordel.

- Tu rejoignais quelqu'un ? J'peux rester avec toi jusqu'à ce que tu la retrouve.

Il haussa une épaule.

- Ou j'peux aussi bien te laisser tranquille.

Elle savait déjà qu'il fallait qu'elle fasse gaffe, ici. Mais il n'était pas de ceux qui insistaient pour aider une demoiselle en détresse pour flatter son égo de mâle. Il lui laissait le choix. Tant qu'il était là, il pouvait être utile. Dès lors qu'elle aura choisi, il disparaîtra – ou non – de sa vie pour toujours.


Muscle to muscle and toe to toe,
The fear has gripped me but here I go ▵
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1585
MessageSujet: Re: Hey, heartbreaker   Hey, heartbreaker EmptyDim 6 Sep 2020 - 15:44
L’air ferme mais relativement cordial du combattant eut au moins le mérite de poser les bases de la « discussion ». Même si Tori eut l’occasion de l’observer, cette cordialité était pour le moins tranchée et elle fut contente de voir que c’était dans son sens. Certes, bien cachée derrière le bouclé, la japonaise tâcha de se faire oublier et de ne surtout pas s’imposer dans le champ de vision de son prédateur. Elle aurait sans doute pu disparaitre et profiter de cette distraction pour s’enfuir, mais il lui semblait plus approprié de se ranger du côté du plus fort pour avoir un peu la paix. En espérant que ce dernier ne soit pas un tordu de plus.

Finalement, la situation se décanta quand l’homme s’éloigna. Elle souffla pour de vrai, de soulagement, revenant lever les yeux vers lui quand il se tourna vers elle. La raccompagner à l’extérieur ? Elle hocha vivement la tête ! Si c’était un piège, elle le laissait se refermer sur elle sans même négocier très longtemps, elle serait de toute façon mieux loin d’ici qu’au milieu de cette foule où elle était une proie désignée :

Merci, fit-elle d’un geste maitrisé, et ample pour qu’il le voit. L’avantage des expressions courtes, c’était qu’elles étaient compréhensibles pour tout le monde en langage des signes. Simple, efficace et sincère surtout. Tori resta proche de l’homme pour s’éviter d’autres problèmes, enfonçant sa tête un peu plus dans ses épaules pour essayer d’être discrète : Non, je voulais parier mais c’est trop tard, gesticula-t-elle.

Evidemment, la tournure plus complexe avait tendance à perdre les gens. De fait, elle désigna son sac, la piscine, puis le combattant qu’il était, pour donner un sens concret à ce qu’elle disait. Elle l’observa longuement néanmoins. Il avait l’air d’avoir chaud, il venait de se battre, il avait forcément pris quelques coups dans l’histoire, mais il semblait vaillant néanmoins.

Vous allez bien ? S’enquit-elle dans la foulée, par sécurité.

Pas de côtes cassées ou de coups sur la tête ? Non pas qu’elle pourrait y faire grand-chose mais quitte à trouver une armoire à glace pour se protéger du pire, autant qu’elle ne soit pas déjà cabossée. Elle lui jeta néanmoins un coup d’œil en lui désignant la sortie. C’était par-là, et instinctivement, elle le suivrait pour s’éviter des problèmes.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Seum 1er
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 552
MessageSujet: Re: Hey, heartbreaker   Hey, heartbreaker EmptyDim 6 Sep 2020 - 23:57
Il s'arrêta dans son élan quand elle lui répondit par un geste. Ça, il connaissait. Fronçant les sourcils, il détourna doucement le visage pour prendre le chemin vers l'extérieur, un peu surpris tout de même, avant de replanter ses prunelles sur elle quand elle se remit à gesticuler.

Dubitatif, il l'observa avec attention, bouche entrouverte, concentré. Merde, il parlait pas la langue des signes. Il savait les trucs de bases et sans doute un peu plus, mais ça n'allait pas plus loin que les présentations, les politesses, papa, maman et les couleurs. Non mais c'était idiot, apparemment elle n'était pas sourde, à moins qu'elle ne lise sur les lèvres ? Putain il savait pas. Il se posait trop de questions, si bien qu'il n'en suivit pas ce qu'elle désignait.

- Hein ?

Il reproduit mentalement les gestes simples qu'elle avait effectué. Sac, piscine, lui.

- T'as gagné après avoir parié pour moi, c'est ça ? Non, tu voulais parier ? Ah, tu voulais parier, okay !

Un petit rire lui échappa. Il est vrai que le combat avait été plutôt expéditif, et il en était le premier surpris.
Doucement mais sûrement, ils finirent par rejoindre la grande porte d'entrée, et Eddie accueillit avec déléctation la fraîcheur du soir. Une fois à l'extérieur seulement, il fit l'inventaire de ses possibles blessures. Au final, il s'en sortait bien, même plutôt très mal. Son dos lui faisait mal – la manchette de Bruce avait été efficace – et ça lui remontait jusque dans la nuque, mais c'était franchement rien.
Ainsi, il se permit de hocher la tête pour répondre aux mots silencieux qu'elle lui avait lancé.

- Ca va. Heureusement que ce type était plus intéressé pour mettre l'ambiance que pour se battre. S'il avait été plus concentré, il m'aurait dévoré.

En prenant garde à son dos meurtri, il enfila son blouson en regardant un peu autour de lui. Les gens arrivaient, repartaient. La plupart souriaient. Ils passaient un bon moment ici. C'était intéressant.

Le militaire finit par rebraquer ses prunelles sur l'inconnue. Il la détailla un peu plus attentivement, histoire de se faire une idée du personnage.

- T'attends quelqu'un ? S'enquit-il après un silence pleins de questions.

Ses doigts s'activèrent pour ouvrir le sac de récompenses. Bien rempli, il y avait un peu de tout, dedans. Des choses qui pouvaient satisfaire n'importe quel survivant extérieur. Pour Eddie, il s'agissait de choses normales, il n'en était pas ravi, pas vraiment joyeux, plutôt curieux. Il sortit une cannette de soda qu'il tendit à l'inconnue.

- Tiens. Y'a de l'eau, aussi, si tu préfères. T'as faim ?

Loin de lui l'idée de se la jouer chevalier servant, il agissait juste ainsi, naturellement, parce que de toute manière, il n'avait que faire du contenu de ce sac.
Il lui proposa de le suivre d'un mouvement de menton, juste histoire de s'éloigner un peu des allers et venus de la foule.

- Tu parles vraiment pas ? Tu peux m'épeler ton prénom, si tu veux, je comprendrai. Moi c'est Eddie … Attends, je me souviens comment on fait, hm …

Il leva sa main devant lui et s'évertura à illustrer chaque lettre avec ses doigts. Elle le comprenait sans doute, mais partager ses piètres connaissances pouvaient aider la femme à se sentir moins seule. En tant qu'ancien bègue, il savait ce que c'était, de se sentir isolé. Il passait parfois plusieurs jours sans ouvrir la bouche pour ne pas avoir à subir regards et remarques.

Un sourire satisfait termina son petit exercice.

- Et toi, alors ?


Muscle to muscle and toe to toe,
The fear has gripped me but here I go ▵
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1585
MessageSujet: Re: Hey, heartbreaker   Hey, heartbreaker EmptyLun 7 Sep 2020 - 18:35
Oui ! Fit-elle quand il comprit ce qu’elle voulait dire. Elle appuya même son mot d’un vif hochement de tête et d’un sourire satisfait.

C’était parfois difficile de se faire comprendre, et si Tori n’était pas prête à reparler de si-tôt, il arrivait qu’elle se sente particulièrement seule à force de ne jamais être entendu. D’avoir un interlocuteur qui s’y connaissait un peu, ça lui donnait du baume au coeur. Si avec ça il s’en prendrait à elle ensuite, c’était à ne plus rien y comprendre ! Elle portait, de fait, un sourire de circonstances, qui creusait ses joues et faisait briller ses yeux bridés. Pour tout dire, ça ne lui était plus arrivé depuis longtemps d’être aussi contente d’une interaction sociale.

C’est impressionnant, il avait l’air plus musclé que toi, enchaîna-t-elle alors qu’il parlait avec beaucoup de légèreté après être sorti d’un endroit où on lui avait tout de même cogné dessus.

Elle n’était pas sûre de vraiment comprendre pourquoi les gens aimaient cet endroit, mais si ça permettait de se faire des ressources rapidement et sans se faire cogner dessus, c’était tout de même pratique. Tori scruta le bouclé à côté, alors qu’ils filaient tous deux vers la sortie, et parvinrent dehors pour sentir la brise fraîche de l’extérieur. Elle contrastait avec l’ambiance moite de l’intérieur, c’était très agréable.

Non, je suis seule. Toi aussi ? S’enquit-elle en tentant de faire des gestes très simples pour qu’il la comprenne bien. Alors qu’il lui tendait une canette de soda, elle fronça les sourcils d’étonnement en s’étonnant de cette générosité. Est-ce que ça serait payant ensuite ? Et si oui, que devrait-elle payer ? Tu es sûr ?

Peut-être n’aimait-il pas ça. Ce Eddie. Ses yeux se plissèrent devant sa maladresse et ses gestes un peu hésitants. Un rire silencieux lui échappa, elle trouvait ça attendrissant :

Tori, fit-elle en appelant son nom. Quatre gestes distincts mais clairs pour quelqu’un qui connaissait l’alphabet du langage des signes. Elle prit finalement la canette et quelques gorgées avec en venant soupirer d’un certain plaisir. Evidemment, ça n’était pas grand chose mais ça faisait longtemps qu’elle n’en avait pas bu, et il restait des bulles à l’intérieur. Elle voulut la rendre à Eddie pour qu’il la termine - après tout, c’était la sienne ! Son gain. Tu veux aller au No Man’s Land ? Mima-t-elle le plus simplement possible encore en proposition à Eddie.

Elle passerait la nuit là-bas, quand lui rentrerait à son abri s’il le fallait. Ou ils se retrouveraient tous les deux pour quelques heures, le temps que le soleil se lève.

Tu es d’ici ? Tu viens souvent dans la cage pour te battre ? S’inquiéta-t-elle. Il n’avait pas l’air de porter beaucoup de cicatrices ou de stigmates de tout ça alors… Soit c’était une première, fois il était extrêmement fort !


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Seum 1er
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 552
MessageSujet: Re: Hey, heartbreaker   Hey, heartbreaker EmptyLun 7 Sep 2020 - 22:53
- Ouais, c'est un bon morceau, devina-t-il après avoir soigneusement observé ses gestes et expressions de visage. Mais il n'était pas concentré. Ça sert à rien d'être musclé si t'y mets pas du tien.

C'était un fait, pas besoin d'être un devin. Depuis le temps, Eddie avait assez d'expérience pour ne pas se laisser influencer par la silhouette d'un adversaire. D'une certaine manière, il faisait parti de ceux que l'on pouvait ne pas soupçonner comme étant un grand danger. Entre lui et Bruce, à coup sûr que la majorité des gens se méfierait plus sérieusement du monstre d'ébène, probablement à tort.

Le duo passa la porte. À la question du militaire, la jeune femme répondit négativement, ce qui ne manqua pas d'arracher une oeillade surprise à son vis-à-vis. Néanmoins, il n'ajouta rien à ce sujet.

- Je dois rejoindre quelqu'un demain. En attendant, je suis seul, oui.

Il sourit, sympathique. Il n'avait aucune raison de se montrer désagréable ou de refuser de papoter un peu. Après tout, il était censé parler aux gens, non ? Peu importait la nature de la personne.
D'un mouvement de menton, il l'incita à prendre la cannette qu'il lui tendait. Pas besoin de grand discours, mais si elle n'en voulait pas, il n'allait pas non plus insister.

- T … O … R … I. Tori ? C'est sympa.

Sa main dégagea une bouteille d'eau du sac. Il en but de longue gorgée en écho à la dénomée Tori qui descendait timidement son soda.

- Non, garde … T'en fais pas, ça va. J'ai du mal à tolérer les bulles, ajouta-t-il en guise d'excuse.

Il pencha la tête, sourcils froncés, attentif à ses gestes, mais demeura un moment ainsi à la regarder, sans comprendre.

- Où ? Partir ? J'ai rien de prévu, encore, je sais pas, je …

Merde, c'était compliqué. Il n'aimait pas ne pas savoir, Eddie. Il y avait de grandes chances pour qu'il se mette à apprendre solidement la langue des signes, à son retour sur l'Île.

- T'as besoin d'aller quelque part ? Si t'es seule, je peux …

Il haussa une épaule.

- Je pourrai venir avec toi. J'comptais aller sur le No Man's Land.

Ses prunelles se balancèrent une fraction de secondes sur les visages inconnus qui passaient devant eux, avant d'être attirés de nouveau par les mains de Tori. Son handicap ne devait vraiment pas être évident, en cette fin du monde. Comment faire comprendre à des individus hostiles qu'elle ne parlait pas et qu'elle ne se moquait pas d'eux ? Malgré lui, Cohen était toujours brièvement impressionné par les capacités de survie de ses pairs.

Un bref petit rire lui échappa alors qu'il secouait la tête. Il baissa le nez et renifla, un peu gêné.

- Non … pas vraiment … C'était la première fois. Les types autour de moi se sont emballés, va savoir pourquoi, et j'me suis retrouvé dans la piscine sans vraiment m'en rendre compte. J'pense qu'ils ont soif de chair fraîche, tu vois ? Et comme j'viens pas souvent, ils ont dû me repérer, et paf, le p'tit nouveau, au centre des attentions.

Une seconde, il scruta les traits de la jeune femme, le temps que des pensées sans intérêt défilent dans sa tête. La seconde d'après, il fouillait dans son sac.

- Je sais même pas ce que j'ai gagné …

Le silence de Tori l'incitait stupidement à parler, lui qui d'ordinaire n'était pas un moulin à paroles.
Une petite exclamation lui échappa. Il sortit fièrement une poignée de mini barres chocolatées. Regardant autour de lui, il se pencha un peu sur celle qui choisit de désigner comme sa camarade de la soirée.

- Tiens, prends-en si tu veux. Ça me dérange pas.

Il en ouvrit une qu'il enfourna dans sa bouche et pour se justifier, ajouta :

- Avec des amis on est tombé sur deux distributeurs de confiseries qui ont survécu à cinq ans de sévices. Retournés au sol, sous les décombres. Les confiseries sont nickels. J'aurais jamais pensé pensé être écoeuré d'un aliment après tout ça.


Muscle to muscle and toe to toe,
The fear has gripped me but here I go ▵
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1585
MessageSujet: Re: Hey, heartbreaker   Hey, heartbreaker EmptyMar 8 Sep 2020 - 13:44
Ou as-tu appris à te battre ? S’enquit-elle.

Elle dut s’y reprendre à deux fois pour se faire comprendre. La seconde fut plus imagée, Eddie avait les bases du langage, les interrogations directes aussi : ou, quand, comment, pourquoi, qui. Mais du reste, il fallait ruser pour que ça soit clair. Tori était suffisamment patiente pour ça, d’autant qu’Eddie reprenait peu à peu connaissance de ce qu’il savait déjà faire par le passé. Même si ses gestes étaient maladroits et sa compréhension parfois incertaine, elle appréciait ses efforts et sa concentration.

On peut rester ensemble ? S’inquiéta-t-elle tout de même. Eddie ne semblait pas contre l’idée, puisqu’il lui proposait de l’accompagner et de continuer avec au moins jusqu’à demain. Ça l’arrangeait. La nuit serait probablement longue et elle regretterait de ne pas avoir dormi, mais Tori n’était pas en mauvaise compagnie. Alors, allons-y, fit-elle avec un sourire.

Se contentant de mots simples, elle eut un soupir satisfait. Eddie s’échina à fouiller dans son sac dans la foulée pour voir ce qu’il avait remporté. Quand il dégaina une barre chocolatée pour la lui tendre, elle ne put s’empêcher de faire les yeux ronds. Elle le fixa avec curiosité et surprise par cette générosité. Elle le lui rendrait ! Elle ne savait pas avec quoi… Dans son propre sac, elle sortit… Un tube de dentifrice qu’elle échangea avec Eddie. Certes, ça n’était pas hyper flatteur mais la japonaise ne pensait pas à mal. Elle ne voulait pas qu’il la nourrisse et s’occupe d’elle, surtout qu’elle lui devait déjà beaucoup pour son intervention :

Merci ! fit-elle en se courbant rapidement, dans une salutation distinguée. Je devrais aussi aller dans la cage, sourit-elle dans la foulée : Je n’aurais aucune chance mais si un jour je gagne, je n’aurais plus à m’inquiéter de rien pendant longtemps !

Et ce serait évidemment une satisfaction. Mais pour ça, il faudrait savoir se battre. Et Tori était tellement une catastrophe en coordination de mouvements qu’il valait mieux oublier l’idée. Tant pis ! Peut-être qu’elle s’en tirerait mieux en matière de pari, surtout si la chance lui souriait un peu. Elle ne savait pas trop comment elle pourrait faire en sorte d’être à l’aise… Qu’importait, elle était plus douée pour travailler plutôt que pour les jeux en eux-mêmes.

Tu es dans un groupe alors ? S’enquit-elle. Même si elle usa plutôt le mot « famille » pour se faire comprendre. Eddie pourrait le comprendre comme un Tu as une famille ? s’il se souvenait de son vocabulaire.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Hey, heartbreaker   Hey, heartbreaker Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Hey, heartbreaker -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: