The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Sometimes it's hard to say just a few words -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1463
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Sometimes it's hard to say just a few words   Sometimes it's hard to say just a few words - Page 2 EmptyLun 21 Sep 2020 - 10:38
Ces derniers m’ont bien prouvé un truc, c’est que tout le monde peut changer, moi le premier. Et que, forcément, ça impacte sur les relations avec les gens. Je parle même pas de mon lien avec Ruby, ça c’est à part, même si ces derniers temps, il a l’air tellement déconnecté de ce que je vis en ce moment que je me demande si je l’ai pas un peu rêvé. J’ai tellement envie qu’elle revienne, juste pour me rassurer sur son état, juste pour être sûr que tout va bien pour elle, que limite ça me fait un peu flipper. Mais c’est un des rares bons trucs que j’ai en tête en ce moment, alors je vais pas le mettre de côté. En tout cas, revenant à Dana, je pensais pas que notre relation pourrait évoluer comme ça, qu’on pourrait finir par s’entendre. A croire que la tragédie, ça finit par faire péter les derniers murs qui peuvent séparer les gens.

En tout cas, plutôt que de devoir affronter les raisons de base de sa venue ici, je préfère lui filer les trucs que j’ai trouvés pour elle. C’est plus simple à gérer. Pour moi en tout cas. Et quand elle plante son regard dans le mien, je me contente de hausser une épaule et de souffler, d’un ton un peu bourru. « Pas de quoi. C’est normal. J’aurais aimé faire plus. » Parce que je vois bien qu’elle en chie. Et même la balle qui m’a traversé la cuisse, en comparaison, c’est rien. Ça tire, ça fait mal, mais je m’y raccroche de temps à autre pour pas perdre la boule totalement.

Et je la suis des yeux quand elle s’installe sur le lit que Ruby a occupé un paquet de nuits, surtout avant son départ. Mais elle se relève à mes paroles et, quand elle serre mon épaule, je sens mes mâchoires qui se contractent. Pas parce que je m’énerve, juste parce que … ouais, ça fait mal tout ça. Encore plus quand on verbalise comme on dit. Des conneries de psy ça. « J’avais arrêté. D’être humain. Au début de tout ce merdier. Je me demande si c’était pas mieux. » J’ai un sourire sans joie avant de reprendre. « Je sais hein, que c’était pas la bonne solution. Mais là ça fait juste un putain de trou béant. Je pensais même pas que c’était possible. » Je sais même pas pourquoi je lui dis ça comme ça. Probablement parce que je finis par avoir besoin d’en parler à la longue. Ca va faire un mois. Un mois que je me tais, que j’arrive pas à trouver les mots. Un mois que ça tourne en boucle dans ma tête, que la douleur est toujours là. Oh, je crois que j’ai pigé qu’elle partira jamais vraiment. Et mixé à la culpabilité, ça fait un méchant combo. « Et on fait quoi ? Quand on en est au stade des regrets ? » Elle a l’air de savoir de quoi elle parle, même si les situations sont jamais les mêmes selon les gens.

Je peux pas m’empêcher de sourire quand elle ricane. « Ah ouais ? Pourtant, j’y ai pas songé… enfin si, les premiers temps. Histoire d’agir avant toi. Et après, je me suis dit que si ça devait arriver bah… » J’ai un haussement d’épaules. « Ouais, on dirait que ça fait un bail. » Quelques mois à peine au final, mais il s’est passé tellement de trucs que ça filerait presque la migraine. « Mais content de voir que tu regrettes pas de pas m’avoir flingué. » Même si ça leur aurait ptet évité des emmerdes à moyen terme.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles | Chasseur de primes
Modératrice
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 588
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Sometimes it's hard to say just a few words   Sometimes it's hard to say just a few words - Page 2 EmptyMar 22 Sep 2020 - 7:38
J'me d'mande bien parfois comment les chose auraient évoluées si j'avais pas été capable d'me retenir ce jour là. Enfin, si Anton n'était pas intervenu pour tenter d'me calmer. Et si j'avais pressé la détente? Les mois m'ont permis d'me rendre compte que cet homme ne méritait pas tant de haine, surtout pas maintenant. Alors oui, si les choses étaient restées comme elles étaient à l'époque, sans la fin du monde j'veux dire, peut-être que j'aurais passé ma vie à le détester et que de toute façon nos chemins ne se seraient jamais croisés en dehors du cadre de cette éternelle chasse entre les stups et les trafiquants. Mais maintenant? J'trouve ça presque ridicule d'avoir réagi de la sorte.

Bizarrement, j'me sens encore plus coupable d'un coup d'avoir eu ce genre de pensées à l'époque quand Joaquin me tend d'la crème pour les brûlures ainsi qu'une p'tite balle en mousse pour favoriser ma rééducation. Et j'crois qu'le pire c'est que quand j'le remercie, il m'dit que c'est normal et qu'il aurait aimé faire plus. J'peux pas m'empêcher d'avoir un p'tit sourire ironique au coin des lèvres. Non pas que j'le crois pas. Juste que la situation m'amuse en un sens. Lui qui aurait voulu faire plus pour m'filer un coup d'main avec mon bras. Moi qui m'excuse d'pas avoir pu faire plus pour sa gamine. Ouais, décidément on est bien loin d'la situation dans laquelle on était au départ lui et moi.

T'en fais pas, ça finira bien par guérir. J'sais pas dans combien d'temps, mais ça viendra... Faut juste de la patience. Et ça malheureusement, c'pas toujours mon fort. Encore moins quant ça implique que j'vais devoir être inutile pendant encore un temps indéterminé. C'est hors de question.

Par contre, j'm'attendais pas non plus à c'qu'il se confie à moi. Mais il doit en avoir besoin, et j'imagine que c'que j'viens de lui dire me concernant doit l'aider à s'dire que j'suis pas complètement étrangère à ce qu'il peut ressentir. Alors j'retrouve tout mon sérieux pendant qu'il parle, écoutant ce qu'il me dit avec attention et sans l'quitter des yeux. Arrêter d'être humain pour tenter de plus rien ressentir... C'que j'ai pu y songer. Récemment, j'veux dire. Parce qu'en un sens, j'faisais déjà ça avant. Ou du moins, j'essayais. Tout l'monde le disait de toute façon à l'époque. "Dana? Elle bosse tout le temps, laisse tomber" ou encore "Costello vit que pour son travail de toute façon. On dirait un vrai robot cette meuf, c'est à s'demander si elle se nourrit d'autre chose que de café et si elle dort parfois". Rien de bien glorieux en somme. Et pourtant même à c'moment là j'ai pas pu m'empêcher d'être tout simplement humaine. Yulia. Roza. Même si j'me suis voilé la face pendant longtemps concernant la deuxième russe -à croire que j'ai un truc pour ce pays- j'peux que constater les faits aujourd'hui. Et regretter.

J'soupire un peu et détourne le regard, affichant un sourire à la fois empli de tristesse et de mélancolie mais sans aucune joie. Ce qu'on fait? Bah... J'sais pas trop. Y'a pas un jour où j'pense pas à tout ça, où j'me dis pas que j'ai merdé sur toute la ligne. Mais j'me raccroche à c'que j'ai, au lieu de c'que j'aurais pu avoir. Ou c'que les choses auraient été si j'avais agi autrement. Parce que ça m'ramènera pas c'que j'ai perdu. Et même si ça fait super mal, faut l'accepter... J'ai toujours pas envie d'me dire qu'elle est morte. Et pourtant, j'dois bien me rendre à l'évidence. J'la reverrai jamais et ça s'rait égoïste d'espérer qu'elle ait endurer je ne sais quelle torture jusqu'ici simplement pour la revoir. En plus, si ça se trouve, elle ne se souvient même pas d'moi. Alors pourquoi espérer dans c'cas là?

J'inspire un grand coup quand l'hispanique rebondit sur mon anecdote concernant l'fait d'avoir eu envie d'le tuer au début quand il est arrivé. Et à mon tour, j'me sers de ça pour changer de sujet et sortir d'ces pensées mélancoliques qui m'envahissent. Cette fois, j'lui offre un vrai sourire -enfin pas éclatant non plus pour pas lui faire peur, mais au moins il est sincère- tout en relevant le regard vers lui. Et j't'avoue que j'suis plutôt contente que t'aies pas pris les devants en m'en collant une dans le crâne. J'aime bien être en vie, quand même.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1463
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Sometimes it's hard to say just a few words   Sometimes it's hard to say just a few words - Page 2 EmptyDim 27 Sep 2020 - 19:44
Je crois que si on m’avait dit que j’aurais ce type de discussion avec Dana, je me serais probablement salement marré. Pas contre elle hein, mais déjà que je suis pas du genre à avoir de grandes discussions à cœur ouvert et en plus on a jamais été de super potes. Sauf que ouais, les récents évènements ont foutu en l’air pas mal de mes certitudes. Et je sais plus vraiment à quoi me raccrocher. Pourtant, si j’avais été moins con, j’aurais su que ça se terminerait forcément comme ça pour ma famille. Qu’ils étaient pas fait pour ce monde-là. J’ose pas encore me demander comment mon gosse est mort, j’suis pas prêt pour ça. Et puis, on va pas se mentir, je l’ai pas connu en fait. J’étais déjà en taule quand il est né. A quel moment je peux considérer que j’étais son père dans de telles circonstances ? Ca me donne encore moins le droit de savoir ce qui lui est arrivé j’crois. Je pense aux autres, ma mère, mon frère, mes frangines. Et je finis par lâcher prise, par me dire que ça servira à rien, si ce n’est à me culpabiliser un peu plus de pas avoir été là quand il fallait. Ou pas pour eux en tout cas.

Mais au final, je me dis que cet endroit est pas pire qu’un autre. J’suis pas vraiment sûr d’avoir droit à ce qui peut ressembler à une deuxième chance, parce que c’est un peu à quoi ça ressemble. J’crois. Enfin, je préfère éviter de trop réfléchir à tout ça en vrai. Et, quand Dana finit par reprendre la parole, qu’on parle de son bras, j’ai une ombre de sourire. « J’sais pas pourquoi mais j’ai pas l’impression que la patience ce soit ton truc. J’me goure ? » Mais je peux comprendre. Surtout qu’on en chié ces derniers temps et que devoir se remettre de ses blessures, c’est bien la merde.

Je sais quand même pas pourquoi je lui parle autant. Parce que j’en ai besoin probablement. Ouais, c’est un peu évident dit comme ça. Mais c’est surtout que, si je commence pas à parler, je vais finir par exploser pour de vrai. Et Dana était là. Quand on a trouvé ma môme. Alors ouais, je crois qu’elle peut piger un peu ce que je vis. Ca changera bien, j’en suis bien conscient. Ce trou béant qu’a laissé la mort d’Esperanza, cette vie d’avant que je pensais avoir oubliée et qui m’est revenue dans la gueule des pires des façons, je pourrais plus faire comme si de rien était. Je vais apprendre à vivre avec, que ça me plaise ou non. Ou sans plutôt. Bref, voyez l’idée. Je la regarde en silence quand elle me répond alors que, dans le fond, je m’attendais pas vraiment à ce qu’elle me dise un truc pareil. « Accepter hein… ça veut aussi dire d’accepter que c’est… réel. Qu’on pourra rien y faire. » Je fronce les sourcils, pas bien sûr de m’exprimer comme je le voudrais. Pour ce qui est de se raccrocher à ce que j’ai. J’ai un regard autour de moi, m’arrêtant un instant sur l’oreiller de Ruby que j’ai embarqué pour arriver à dormir un peu. J’suis même pas sûr qu’elle reviendra et dans quel état d’esprit. Alors vaut mieux pas que je me raccroche trop à ça hein, même si je suis incapable de faire autrement. Et puis, il y a le reste. La distillerie, ses habitants. On s’en sort pas si mal non ? Je suppose.

Repenser à mon arrivée aussi, à ce qui l’a motivée aussi, ça me fait vraiment bizarre. Parce que les choses ont sacrément changé depuis le temps. Et j’en viens à me demander ce que ma femme et ma fille auraient pensé à me voir comme ça. Avant de me dire que, juste avant, j’étais juste un monstre. Mouais, on va éviter de trop y penser hein. Je lui rends son sourire avant de souffler, à mi-voix. « J’irais pas jusqu’à dire la même chose pour moi en ce moment. Mais on va dire ça va revenir. Et j’suis content de pas t’avoir flinguée en tout cas. » Woah. Le pire ? C’est que c’est vrai.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles | Chasseur de primes
Modératrice
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 588
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Sometimes it's hard to say just a few words   Sometimes it's hard to say just a few words - Page 2 EmptyLun 28 Sep 2020 - 11:01
J'peux pas vraiment ret'nir un p'tit sourire au coin d'mes lèvres même s'il est discret, et j'lève les yeux au ciel en entendant la remarque de Joaquin. J'laisse mon r'gard se perdre un instant sur les bandages qui couvrent encore et toujours tout mon bras droit, du bout des doigts jusqu'au cou, et je hausse les épaules ensuite comme j'peux. J'relève les yeux vers l'hispanique et j'réponds à sa question qui, en fait, doit pas vraiment en être une au fond. Juste une constatation. On va dire qu'il y a plus patient qu'moi ouais. Et puis, faut avouer qu'c'est chiant d'même pas réussir à faire mes lacets toute seule, tu crois pas?

J'crois qu'si on m'demandait d'expliquer comment la relation qu'on a tous les deux a évolué à c'point en quelques mois j'pourrais même pas l'faire. Y'a une telle différence entre le jour où j'ai voulu lui coller une balle dans l'crâne et aujourd'hui. Même moi j'en r'viens pas. Comme si y'avait un monde qui séparait ces deux moments, qu'ça datait presque d'une autre vie. Alors qu'en fait, y'a pas tant de temps qu'ça qui est passé. Mais d'un autre côté, on a vécu assez d'choses qui ont fait en sorte d'nous rapprocher. J'pense qu'on sait tous les deux qu'on s'ra jamais les meilleurs amis du monde. Mais j'crois qu'on peut s'faire confiance à présent et ça c'est quand même appréciable. Pas avoir l'impression, l'un et l'autre, qu'on risque de s'faire flinguer pendant notre sommeil parce qu'un passé depuis longtemps révolu nous pousse à prendre des décisions stupides.

J'sais bien que j'suis pas la meilleure pour donner des conseils aux gens, ou en tout cas pour en donner que j'applique moi-même. J'crois qu'à force, j'suis devenue l'exemple même du "fait c'que j'dis et pas c'que j'fais". Mais j'me vois mal ne rien dire quand le brun s'confie à moi. Il a b'soin d'parler et j'peux comprendre. Moi c'est pas mon truc mais c'est pas pour autant que j'sais pas écouter. J'lui dis donc qu'il faut apprendre à accepter les choses, même si moi j'suis toujours pas capable d'le faire. Enfin, pas complètement. J'ai fini par accepter que j'étais assez stupide pour avoir encore des sentiments pour une femme qu'j'ai pas revu depuis cinq ans. Par contre, m'dire qu'elle n'est plus d'ce monde aujourd'hui, j'arrive pas à m'y résoudre. Sauf que ça, évidemment, j'me garde bien de lui en parler. Ce s'rait contre-productif.

Forcément, j'perds mon sourire quand il souligne le fait qu'accepter rend les choses réelles. C'est sûrement la raison pour laquelle j'suis pas capable de m'dire que Roza n'est effectivement plus d'ce monde. Parce que ça m'ferait trop mal. Et que j'veux pas m'dire que ça peut être vrai. J'reprends mon air froid habituel sans même m'en rendre compte, les yeux toujours fixés sur le visage de Joa. Malheureusement oui. C'est sûrement ça l'plus dur mais malheureusement on a pas l'choix. J'suis son regard ensuite du coin d'l'oeil quand il observe un coussin qu'il a près de lui. J'imagine qu'il doit avoir une valeur particulière. Ou juste qu'il est fatigué et qu'c'est sa manière à lui d'me faire comprendre qu'il voudrait pouvoir s'reposer sans que j'sois là.

J'm'étire un peu même si mon bras droit continue d'pendre le long d'mon corps, avant d'avoir l'réflexe d'regarder une montre que j'ai plus au poignet depuis longtemps. C'était vachement con comme réflexe ça. Mais bon. J'suis assez surprise d'entendre l'hispanique avouer qu'il est content d'pas m'avoir flinguée et ça m'arrache un sourire. Venant poser un court instant ma main sur le haut d'son bras j'me recule ensuite en glissant cette même main dans la poche de mon bas. Idem. Aller, j'vais t'laisser t'reposer un peu. Et j'sais qu'parfois c'est plus simple de s'confier à ceux dont on est moins proches alors... Si t'as b'soin, tu sais où m'trouver.

J'attends pas vraiment qu'il m'réponde. Qu'il accepte ou m'envoie chier, ma proposition tient quand même. Alors j'le salue d'un rapide mouvement de tête avant d'sortir de sa chambre. J'vais aller voir si j'peux m'rendre utile quelque part. C'est toujours mieux qu'rester dans mon coin à cogiter sur tout c'qui est remonté à la surface pendant ma conversation avec Joaquin ou d'm'énerver sur mon bras qui refuse d'faire c'que j'lui demande.

- FIN -




Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes it's hard to say just a few words   Sometimes it's hard to say just a few words - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Sometimes it's hard to say just a few words -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: