The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Opposite of Adults -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1380
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Opposite of Adults   Opposite of Adults - Page 2 EmptyMer 9 Sep 2020 - 21:57
La pompier ne sembla pas vraiment convaincue par les arguments développés par Connor, et elle savait d’avance qu’elle ne pourrait s’empêcher de s’inquiéter pour lui, et l’aggravation de ses symptômes, pour les heures qui viendraient. Sa bouche se tordit dans une moue qui exprimait mieux que tous les mots qu’elle aurait pu avoir ce qu’elle pensait de sa tirade sur le fait qu’une bonne nuit de sommeil réparerait tous les dommages subis, mais Joséphine n’ajouta rien. Se montrer envahissante n’était pas dans ses habitudes, et elle ne jugea pas utile d’insister, ayant fait valoir son point de vue…et le fait qu’elle trainerait le blond, de force s’il le fallait, jusqu’à la tente des Barnett si son état de santé de s’améliorait pas.

Il aurait été mensonger de prétendre que Joséphine ignorait qu’ils n’en viendraient pas à évoquer, plutôt qu’à discuter réellement, de ce qui s’était passé dans la voiture avec Isha, aussi la brune ne se ferma pas à l’évocation de son ex-mari, et de ce qu’il s’était passé. Le brun avait eu des mots durs pour elle, un ton agressif, mais son caractère à elle, impulsif à souhait, n’avait en rien apaisé la situation, et elle s’en voulait pour cela. Pour autant, il ne servait plus à rien de repenser à cette altercation, que plus rien ne pourrait changer désormais. Un sourire amusé vint se poser sur ses lèvres à la remarque de Connor, qui suggérait de jeter la boîte contenant tout le négatif de cette soirée au loin. « -Quelque chose comme ça, oui…ça te rappellera peut-être des souvenirs ! » souffla-t-elle en réponse avec ce même sourire, évoquant cette carrière de joueur de baseball qui avait été la sienne. La pompier était néanmoins ravie à l’idée de laisser les animosités de ce soir derrière eux, de ne pas ressasser cette tension qui avait électrisé l’habitacle de la voiture, et simplement profiter de ce moment inattendu qu’ils pouvaient partager, ensemble.

Joey aurait voulu discuter un peu, prendre de ses nouvelles, savoir ce qui avait pu lui arriver depuis leur dernier rendez-vous, lui parler un peu de ce qu’elle avait vécu de son côté, mais tout cela attendrait demain, qu’ils se soient reposés, qu’ils soient plus frais. Connor sembla d’ailleurs plus que réceptif à sa proposition de s’allonger, la fatigue qu’il ressentait marquait d’ailleurs les traits de son visage. Cette petite question qu’il lui posa sur sa présence à ses côtés pour cette nuit lui valu un long regard, alors qu’un doux sourire se posait finalement sur ses lèvres quand elle ressentit une vague de tendresse à son égard, et qu’elle glissait sa main dans celle tendue. « -Bien sûr. » souffla-t-elle à mi-voix, alors qu’elle lui emboîtait le pas. Le blond retira les vêtements empruntés qu’il portait encore, la pompier ne se refusant pas le plaisir de glisser un regard sur sa silhouette, qu’il couvrait déjà de vêtements lui appartenant. « -Oh, t’étais pas obligé pour les habits, tu sais… » le taquina-t-elle, tandis que Joséphine retirait ses chaussures, puis son propre pantalon.

Le sportif s’allongea sur le matelas, l’entraînant dans ses mouvements, alors que Joséphine se glissait contre son corps chaud, sa tête trouvant le creux de son épaule. Son visage se releva pourtant rapidement quand Connor reprit la parole, alors que la pompier se redressait sur un coude, lui haussant une épaule quand il évoqua les kilomètres parcourus pour venir les trouver, lui et Isha. Un très léger rire quitta ses lèvres quand elle avisa des restes de maquillage sur le visage de Connor. « -Bouge pas… » souffla-t-elle, alors qu’elle attrapait le linge mouillé, qu’elle fit glisser sur sa peau avec toute la douceur dont elle était incapable, jusqu’à le débarrasser de toute trace de make-up. Le linge fut reposé, alors que la brune glissait son regard sombre dans celui azur du survivant, avant de tourner doucement son visage vers le sien d’une légère pression de l’index. Ses lèvres se posèrent finalement sur celles de Connor, pour un baiser court, qui dura juste ce qu’il fallait pour venir appuyer les quelques mots qui suivirent. « -Ça valait le coup, et je le referai une deuxième fois sans hésiter… » dit-elle doucement, en pensant à cette nuit qu’ils pouvaient ainsi partager, trop rares à son goût. Un sourire trouva aisément le chemin de ses lèvres, comme bien souvent en présence du blond, et alors que sa main glissait doucement sur son flanc, sa tête se posa une nouvelle fois contre son épaule, pour cette nuit à venir.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2811
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Opposite of Adults   Opposite of Adults - Page 2 EmptyJeu 10 Sep 2020 - 11:53
T’es la meilleure d’entre nous, Joey, souffla Connor avec un sourire en coin.

Ses lèvres épousèrent le sommet de son crâne doucement. Connor se mit sur le côté pour refermer ses bras sur sa taille et l’enlacer contre lui. Il pouvait apprécier le parfum de ses cheveux. De ses mains, la douceur de sa peau quand il les glissa sous son haut. Elle rabattit sur eux la couverture du lit et il s’endormit sans beaucoup de peine directement après. Assommé à moitié, patraque évidemment, mais comblé qu’elle soit ici, avec lui. Le lendemain, son cas allait déjà mieux. Certes, une bosse avait poussé à l’arrière de son crâne, mais elle ne nécessitait pas qu’ils se déplacent pour une consultation.

A la place, Connor passa du temps avec Joey, traînant au lit avec elle jusqu’à ce qu’elle reparte. Il appréciait chaque instant en sa compagnie, se livrant à elle comme elle se livrait à lui. L’impression de combler en sa compagnie toutes les brèches de ses fondations, et de construire quelque chose de plus grand qu’eux, et de plus beau. Ce fut avec un pincement au cœur qu’il la raccompagna à sa voiture, plus tard le lendemain. Au moins eut-elle le temps de croiser Bruce, et certains des autres.

Ensuite, le blond dut confier aux siens les raisons de la présence de la brune ici. Et surtout, ce qu’il s’était passé dehors. Qu’ils devaient redoubler de prudence à l’extérieur et faire très attention.

______________________


Le bruit d’un moteur le tira de ses pensées. De garde ce soir-là, Connor vit Khan filer comme une balle de fusil vers l’entrée du green et ce fut au pas de courses que le sportif le suivit. Arme prête, que ça soit son 9mm ou sa batte de baseball, il patienta en embuscade en tenant le collier de Khan qui s’agitait et grognait férocement. Quand le véhicule pilla près de l’entrée, et qu’il vit la silhouette d’Isha en sortir, Connor se raidit instinctivement et sortit de sa planque. Il se passait quelque chose, forcément. Mais quoi ? L’inquiétude grimpa d’un cran alors qu’il s’avançait, certes toujours sur ses gardes mais sincèrement anxieux :

Qu’est-ce que tu branles ici ? grogna-t-il sèchement. C’est encore elles ? S’enquit-il. Depuis la dernière fois, forcément… Isha savait à quoi ce elles faisait allusion désormais.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
The Exiles
Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 2383
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Opposite of Adults   Opposite of Adults - Page 2 EmptyVen 11 Sep 2020 - 7:31
Celui qui ne fait que passer



La route m’a paru longue, faut dire qu’on est pas en bon état ni l’un ni l’autre. Joey a fini par piquer du nez en chemin, ce qui m’a pas mal angoissé, mais après vérification de son pouls, j’ai continué la route vers Cocoland, le pays où la virilité est à louer. Ouai, je sais, ça vole pas haut, mais je suis un peu épuisé pour ne pas dire au bout de ma vie.

Ces dernières 48 heures ont été « un peu compliquées » et le fait que cela soit, en plus, avec mon ex n’a rien arrangé aux problèmes. On a tous les deux étés malmenés, je prends avec autant de sérieux la plaie que j’ai à la tête que le danger que représente un ou deux moisis. Si vous me connaissez un peu, vous comprendrez que c’est pas pour moi que je m’inquiète. Je sais que je devrais pas pour la brune qui est a coté de moi, qu’elle a clairement tournée la page pour être folle d’un autre, mais bon, c’est comme ça.

Joey a été blessée, physiquement et moralement. Si j’ai su la faire recoudre et qu’elle s’est reposée un peu, je sais que pour ce qui a dans sa tête, je suis complétement impuissant. Fut un temp où ca aurait été moi la personne qui aurait pu l’aider a passer le cap d’avoir tué un type, mais ce temps est resté dans une autre ville et j’ai presque l’impression une autre vie, qui n’a peut être existé que dans ma tête, tellement je ne suis plus sur de rien.

C’est comme ca que je suis arrivé au camp et pas la peine de dire que voir la bobine trop accueillante de super Connor n’était que la continuité de cette « mega aventure » qui donne autant le moral que lorsqu’on enchaine requiem for a dream et le tombeau des lucioles dans la foulée. Je me rends compte que je n’ai pas envie d’être là, que je n’ai pas envie de lui laisser Joey, mais que, comme presque tout en ce moment, je n’ai pas le choix. Fidèle à mes promesses de toujours faire ce qui doit être fait pour elle, je sors de la bagnole affronter mon remplaçant, avec ma chemise hawaiienne qui fait saigner les yeux, le bob assorti et le bermuda qui fait baver d’envie le plus beauf des touristes allemands. En même temps, pour squatter un camping sauvage dans un golf, c’est la panoplie idéale non ? Presque dommage que je sois pressé de me barrer et qu’il soit si tard pour ne pas porter les lunettes de soleil ananas restées dans la caisse.

Dès qu’il ouvre la bouche je me raidis, fronce les sourcils et serre les points. Putain, comment qu’il cause de sa femme lui ? Effectivement, pas sur que même sans le putain de défonçage de crane que je me suis morflé, je puisse imaginer aller le voir pour des soucis d’invasion de Xena en chaleur et surtout en business d’êtres humains.

« Salut Connor, moi aussi je suis joie et bonheur de te voir et ca fait trop plaisir de voir que ses sentiments sont aussi partagés. »

Elle ne l’aimerait pas je serais déjà en train d’essayer de le taper comme un con. Bon… peut etre pas de suite en fait, je me sens vraiment trop blasé et pressé de retrouver mon sac de couchage et des visages amicaux… ouai, ok, j’en aurait qu’un seul à la distillerie, mais c’est déjà pas mal. Je lui lance les clés de voiture avant d’aller vers le coté passager sans lui laisser vraiment le temps de comprendre.

« Tu lui fileras quand elle se réveillera, ca lui changera surement la vie d’avoir un véhicule vu que son mec est même pas foutu de la laisser vivre avec lui. »


Bim, dans ta face la limace ! Je sors avec précautions Joey du véhicule, elle grogne un peu de se faire bouger de la sorte, mais elle n’ouvre même pas un œil. Elle aussi a subit le même relooking que moi coté fringue, mais elle plus dans les dauphins et les palmiers. Je la porte a Connor et c’est un peu compliqué de lui laisser. Je me sens fatigué, vraiment et… et pas a ma place en fait.

« Ses blessures ont été soignées, mais… mais elle a tué un mec… »

Je plante mes yeux dans ceux de Connor. Pour le moment, j’ai un peu de mal a lui filer mon fardeau roupillant.

« La dernière fois que c’est arrivé, elle a tellement été détruite que je me suis juré de tout faire tant qu’on était ensemble pour que ça n’arrive plus. Sauf que je sais plus la protéger, je… ce n’est plus mon rôle c’est le tien. Alors sors toi les doigts du cul putain, tu t’es déjà foiré avec Roza, je te pardonnerais pas si tu te plantes avec elle. »

Même si je ne l’aime pas, j’estime ne pas être un problème pour lui. Je ne suis pas au travers de son chemin et je ne cherche pas sciemment à lui nuire. Mais je sais vous jurer sur la tête de Gemma que si, par sa faute, et on sait tous que c’est souvent sa faute, enfin, tous… surtout moi quoi, il arrivait un truc a Joséphine, ca serait une autre histoire. Lui et moi on a surement pas envie de la connaitre d’ailleurs. En attendant, le message a été délivré.

Mon ton n’est pas agressif, il est même froidement calme. Lui rappeler que tout dieu humain qu’il pense être et que les gens veulent voir en lui, il n’en reste pas moins comme les autres à chier et à merder, surtout quand je lui ramène son ex toute cabossée de partout, est peut être pas le truc le plus intelligent du monde mais je m’en branle. Je ne comprends pas leur situation, à la place de Connor, ses putains de règles à la con, je les aurais envoyées péter grave. Sauf que ca aussi, ca ne me regarde pas. Je finis par lui laisser mon ex dans les bras, c’est presque symbolique et j’en ai la gerbe. Je ne lui dois rien mais je sens qu'il veut une explication.

« Elle a été enlevée par des types qui l’ont trouvée a leur gout, elle te racontera ce qu’elle veut a son réveil, mais quand elle va mal elle fait des putains de conneries.»

Pendant tout le voyage de Detroit a Seattle, j’ai été en stresse et j’ai dû lui coller au train pour pas qu’il lui arrive des merdes… mais est ce que Connor est le genre de type a vraiment vouloir prendre le relai ? Ca aussi, ce n’ai pas a moi je juger ou de décider. Je sens bien qu’il a besoin d’être seul avec elle. Il a des questions, mais ce n’est pas a moi d’y répondre. Je me contente d’un :

« Veille sur elle et dis lui…. dis lui… en fait non dit lui rien. »

Je ne suis même pas sûr qu’il m’ait entendu tellement il a l’air inquiet et focalisé sur Joey. Je recule en silence, attrape mes affaires et le laisse avec SA femme à LUI. Je n’ai pas envie de voir ce qui va suivre. Je me sens déjà de trop. Sans demander mon reste et sans vraiment réfléchir non plus que c’est très con ce que je suis en train de faire, je pars, simplement et sans un mot, a pieds.

De toute façon, je suis un mec, ça ne se perd jamais un mec non ? Le NML c’est par là, dans quelques heures, easy, j’y serais. Pis avec ces fringues-là, je suis tranquille. Même les moisis et les merdes ont une éthique. En plus je suis complétement nique salope, ou niquepalope, enfin, je vois dans le noir, donc ca va le faire.

Je pars donc confiant sans me douter que je mettrais pas moins de 11 heures pour convenir que, finalement, le NML, ca devait pas être par là, que les moisis et les merdes n’ont pas plus de gout que les types qui achetaient ce genre de chemises et que je nique visiblement pas assez de salopes parce que dans le noir, j’y voyais pas des masses. Bref, ca c’est fini quand j’en ai eu marre de m’engueuler avec les trois dans ma tête et que j’ai trouvé un point de repère afin que je sache appeler Allia pour qu’elle vienne me chercher.




Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1380
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Opposite of Adults   Opposite of Adults - Page 2 EmptyVen 11 Sep 2020 - 21:00
Se soustraire à cette vue imprenable sur l’océan que leur offrait la chambre d’hôtel n’avait pas été une mince affaire, mais les deux survivants avaient fini par plier leur maigre campement pour retrouver la voiture de leurs ravisseurs, et enfin, rejoindre Seattle. Le trajet avait paru étonnement long à une Joséphine épuisée, qui avait lutté de toutes les forces qui lui restait contre le sommeil, peu désireuse de se frotter à ce qui viendrait sans doute la hanter, sitôt le marchand de sable passé. Dans l’habitacle régnait une certaine tension, le soulagement d’être en vie, cette inquiétude qui se lisait sur le visage de chacun des ex-époux. Bercée par les mouvements de la voiture, alors qu’Isha roulait à allure modérée, surveillant les crevasses dans la route pour éviter de trop la secouer, Joey ne cessait de glisser son regard vers lui, comme si elle craignait qu’à chaque instant, le traumatisme crânien dont il souffrait ne refasse des siennes, le plonge dans une de ces crises qui l’avaient fait mourir de trouille à chaque fois, par peur qu’elle soit la dernière, et se termine de la plus dramatique des façons.

Frénétiquement, à intervalles si réguliers que ça en était ridicule, la pompier appuyait sur le talkie-walkie que possédait Isha, et dont Allia avait le jumeau, geste qu’elle répéta, inlassablement, jusqu’à ce qu’enfin, elle entende la voix de la brune de l’autre côté de la ligne, indiquant qu’ils se rapprochaient de leur destination. Le message de la survivante fut bref, et ne traita que du choc violent que l’ex-gladiateur avait reçu à la tête, de ce traumatisme crânien dont il souffrait, de la nécessité de le surveiller pendant plusieurs jours. Elle n’eut aucun mal à arracher à Allia la promesse qu’elle veillerait bien sur Isha, le contraire l’aurait étonnée, et Joséphine ne raconta rien d’autre de leur mésaventure, le brun se chargerait des détails. Le message transmis, le talkie retrouva le sac d’Isha, et la vigilance déjà en berne de la pompier sombra davantage, de minute en minute. Ses dernières pensées, juste avant de plonger dans le sommeil, furent pour le petit visage rayonnant de Gemma, qu'il lui tardait de serrer contre elle.

Des bruits de voix étouffées, la ramenèrent peu à peu au monde réel, loin de ces songes agités, teintés de rouge, de cris, de morts, de flammes. Les paupières lourdes, le corps engourdi, le cœur chargé, les sens anesthésiés, comme si elle était plongée dans un épais cocon, Joséphine refusait d’ouvrir les yeux. Elle était dans cet état de semi-conscience, celui où on tente encore de se raccrocher au sommeil, mais tout en sachant qu’il a déjà filé, et est désormais hors de portée. Sur sa poitrine ? Un poids oppressait sa cage thoracique, rendant chaque respiration presque pénible. Son corps ? Un amas de chairs douloureuses, de plaies, d’ecchymoses. La pompier devinait une surface moelleuse sous son dos, sous sa nuque, une couverture étendue sur sa silhouette meurtrie. Mais si son corps avait souffert, sa blessure la plus profonde n’était pas visible à l’œil nu, et se terrait au beau milieu de son esprit.

Éveillée, elle garda les yeux clos de longues minutes, comme pour s’accorder le temps nécessaire pour rassembler ses souvenirs, recoller les morceaux, combler les trous. Elle n’eut pas à y réfléchir longuement, les images revinrent bien vite derrière ses paupières closes, violentes, déstabilisantes, tout droit sorties d’un film dont elle était la protagoniste involontaire. Pour s’y soustraire, Joséphine ouvrit les yeux, brusquement, les refermant presque aussitôt quand la lumière les agressa, la faisant larmoyer quelques secondes, tandis qu’elle papillonnait des paupières, pour s’habituer à la clarté. Sa vision troublée mis quelques secondes à s’ajuster, et lorsque la netteté revient, ses yeux sombres distinguèrent des dessins d’enfant, son enfant, scotchés sur des placards. Elle n’eut aucun mal à deviner où elle était, et son regard fouilla en une seconde l’intérieur du camping-car pour se poser sur un visage blond.

Connor…son cœur se gonfla dans sa poitrine, et Joey eut alors toutes les peines du monde à retenir les larmes qui s’obstinaient déjà à monter. Alors, plutôt que de s’abandonner à la facilité de pleurs vaillamment retenus jusqu’alors, la pompier se redressa avec difficultés, grimaçant sous ce qui ressemblait à cet instant à un effort surhumain. La couverture glissa, dévoilant son corps en sous-vêtements, et les bleus qui avaient fleuri sur sa peau, son cou, ses côtes, ses bras. La tête lui tourna quelques instants sous cet effort insignifiant, la contraignant à fermer les yeux le temps que ce léger vertige ne passe, avant qu’elle ne les rouvre, pour poser son regard sur le visage de son amant. « -Salut… » souffla-t-elle bêtement d’une voix rauque, tandis qu’elle s’asseyait sur la banquette. Son arrivée ici ? Joséphine n’en gardait aucun souvenir…elle se souvenait simplement du véhicule, de ce trajet qui lui paraissait interminable, de l’inquiétude qui l’avait étreint à chaque instant face à l’état de santé de l’ex-gladiateur. « -Où est Isha ? »


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2811
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Opposite of Adults   Opposite of Adults - Page 2 EmptyVen 11 Sep 2020 - 21:53
Hop hop, pas trop vite, fit-il en constatant que Joey avait ouvert un œil finalement.

Il la veillait depuis des heures, sans trop savoir comment s’y prendre. Tellement sous le choc et inquiet qu’il n’avait même pas relevé les mots d’Isha. Toute son attention s’était rivée sur Joey, la récupérant dès la sortie de la voiture. Bêtement, il avait fait en sorte de la ramener, si bien qu’il n’avait rien écouter des derniers mots de l’homme, trop concerné par l’état de son amante. Ça ne fut que plus tard, une fois Joey allongée et en sécurité qu’il put revenir sur ses pas et fermer le portail. Il avait tiré Bruce de son sommeil par ailleurs, pour lui demander de prendre son relai.

Sur la route, il lui avait tout expliqué. Evidemment, l’afro-américain n’avait pas cherché plus loin, parce qu’il avait le cœur sur la main et qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’être une bonne personne. Le reste de la nuit, Connor l’avait passé à s’occuper d’elle. A laver ses plaies, tenter de vérifier qu’elle n’avait rien de vraiment fracturé. Des coups, des ecchymoses, il ne savait même plus combien il en avait compté. Sa nuit fut incroyablement courte, et quand elle émergea finalement de son sommeil compliqué, lui n’avait pas fermé l’œil. Son teint pâle et ses trais fatigués en attestaient. Le souci l’empêcherait de toute façon de trouver le sommeil.

Le médecin a dit que tu devais te reposer, et surtout rien faire pendant… Je sais pas trop combien de temps, mais longtemps, précisa-t-il.

Quel médecin ? Connor n’en avait vu aucun pour tout dire, même s’il hésitait à faire jouer ses relations pour que celui de la cage vienne rendre visite à Joséphine. Il n’osait pas quitter son chevet pour l’instant, trépignant de la voir se réveiller et de pouvoir lui parler. C’était juste que ça mettait du temps, et durant le reste de ce repos compliqué, Connor avait tâché de ressasser les mots d’Isha pour comprendre tout ce qu’il s’était passé. Qui avait pu lui faire ça. A chaque fois qu’il y pensait, ses poings se serraient de colère, et il tâchait de l’évacuer en se grillant clope sur clope.

Ce fut pour la survie de son paquet – et de ses poumons – que le réveil de la brune fut bénéfique en fin de compte.

Isha t’a déposé et il est reparti, à cette heure-ci, il doit être rentré chez lui, sans problème. Même s’il n’en savait rien, il imaginait mal le brun ne pas pouvoir se débrouiller sur le retour. Ce type était bien trop têtu pour mourir de toute façon. Comment tu vas ? s’enquit-il immédiatement en venant se poser près d’elle. Dans sa main ? Un verre d’eau. Il alluma rapidement la bouilloire, et avait préparé une mixture dont Ludwig avait le secret. Dans un bol, il y avait aussi également de la patte d’ortie pour désinfecter ses plaies. J’ose même pas te demander ou, alors… Comment tu te sens ? En général, précisa-t-il.

Il lui tendit le verre d’eau, prêt à se plier en quatre pour ce qu’elle voudrait.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1380
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Opposite of Adults   Opposite of Adults - Page 2 EmptyVen 11 Sep 2020 - 23:03
Pas trop vite…oui, vu comme l’intérieur du camping-car tournait autour d’elle, ce n’était pas une si mauvaise idée. Comme s’il craignait qu’elle ne s’évapore, ou s’évanouisse subitement, Connor ne la quittait pas de son regard azur chargé d’inquiétude, ce dont elle culpabilisa aussitôt, tout comme de ces traits tirés sur le visage du blond, qui lui serrèrent le cœur. Ses sourcils se levèrent haut quand le survivant précisa qu’un médecin, elle ignorait tout à fait lequel, avait conseillé qu’elle se repose pendant ce qui semblait être une durée indéterminée, mais déjà bien trop longue aux yeux de la brune. Longtemps, précisa-t-il, alors que la mine de la pompier se renfrognait. Pour autant, celle qui détestait l’inactivité se doutait bien qu’il lui faudrait quelques semaines pour se remettre de ses blessures, surtout celle à la cuisse, qui gênait sa marche, et l’empêcherait donc de quitter le camp pour un bon moment. Et cette simple perspective ne l’enchanta guère, ce qu’elle fit comprendre par un léger grognement, peu élaboré mais efficace.

Le sportif l’informa rapidement que son ex-mari l’avait déposée, puis qu’il était rentré, et elle hocha légèrement la tête en espérant qu’il avait vraiment réussi à rejoindre son camp sans encombre, malgré le coup qu’il avait reçu à la caboche, et qui l’avait pas mal chamboulé. Joséphine regrettait de ne rien avoir pour contacter sa famille, et s’assurer que le téméraire ex-gladiateur était bien rentré en un seul morceau à la distillerie, où Allia devait veiller sur lui. Sa tête se releva vivement pour suivre les mouvements de Connor qui se rapprochait d’elle, un geste anodin, mais qui lui fit déjà du bien, comme une présence rassurante. Elle avait besoin de sentir ses bras rassurants autour de sa silhouette meurtrie, qu’il la serre contre lui, et d’une étreinte rassemble les morceaux épars de son âme…mais Joséphine ne demanda rien, et resta immobile, attrapant le verre dans un remerciement, pour en boire une gorgée.

La question, pourtant anodine et ô combien prévisible au vu de la situation fit trembler ses lèvres, alors qu’elle déglutissait péniblement. « -Je… » Mais les mots ne vinrent pas, et à la place, la pompier tourna légèrement sa tête de droite à gauche, soudainement mutique. La jeune femme garda le silence de longues minutes, incapable de relever ses yeux vers Connor, d’affronter son regard pour lui présenter le sien, embué. « -Me force pas à te mentir, s’il te plait… » supplia à mi-voix celle qui n’aimait pas s’apitoyer sur son sort, et qui n’avait pas pour habitude de dire quand elle n’allait pas bien. D’un geste, Joséphine souleva la couverture qui couvrait encore ses jambes pour dévoiler les entailles provoquées par le tesson de bouteille, sans doute nettoyées par les bons soins du sportif. « -C’est rien…ça guérira. » lâcha-t-elle sobrement dans un haussement d’épaules, même si sa peau porterait à vie les stigmates de cette journée-là, comme un cruel rappel de ce qu’il s’était passé à Neah Bay, de ce qu’elle avait fait. Ses doigts tremblèrent légèrement quand elle porta une nouvelle fois le verre à ses lèvres pour boire quelques gorgées d’eau, alors qu’après une légère hésitation, Joséphine demandait finalement : « -Qu’est-ce qu’il t’a raconté ? »


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2811
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Opposite of Adults   Opposite of Adults - Page 2 EmptySam 12 Sep 2020 - 10:19
Je vois, souffla Connor en la scrutant avec un air doux malgré ses traits fatigués.

Il soupira doucement, venant porter une main tendre contre la joue de la jeune femme. Il n’aimait pas la voir comme ça évidemment, parce que personne n’avait envie de savoir que la personne qu’on aimait souffrait. Il se sentait en colère et impuissant, tout en tentant de garder la face. Parce qu’elle était le centre de son attention et qu’il ne s’agissait pas de lui.

Tu resteras ici le temps qu’il faudra pour te remettre, j’irai prévenir les gens de The Haven de passage au No Man’s Land où tu es et dans quel état, précisa-t-il pour qu’elle n’ait pas de soucis à se faire sur tout le reste. Qu’il s’agisse de Gemma ou de n’importe qui d’autres en fait, Connor voulait que Joséphine n’ait pas à se prendre la tête avec ces détails. Il s’en occupait, parce que c’était son rôle. Il m’a raconté une tonne de choses, souffla-t-il doucement. Je sais pas si tu es censée te souvenir de tout, ajouta-t-il.

Connor pinça les lèvres. Devant les yeux rougis de Joséphine, prêt à déborder à n’importe quel moment, il se sentait incroyablement faible. Son cœur se serra, à mesure qu’il la découvrait. La rage avait laissé place à ce sentiment de vide en lui. Il ne comprenait pas pourquoi on lui avait fait ça, comment on avait pu. La mâchoire serrée, il récupéra derrière lui la patte d’ortie pour la présente à Joséphine :

Il parait que je dois t’appliquer ça sur certaines de tes plaies pour les aider à ne pas s’infecter, et qu’elles cicatrisent mieux, fit-il. C’est une mixture que Ludwig m’a appris à faire, alors c’est sans doute moins bien que quand c’est lui qui la fait, mais c’est quand même de la bonne !

Il eut un sourire amusé, cherchant à détourner ses pensées, à lui tirer peut-être un sourire. Ça n’était pas particulièrement concluant, aussi se permit-il de dégager quelques mèches de cheveux collés à son front :

Tu sais… Connor rassemblant son courage, du mieux possible : T’es pas obligé de faire genre tu es infaillible avec moi, si t’as envie de pleurer, tu peux : t’en as le droit, précisa-t-il. Et même, tu le dois.

Plus que le reste, Joséphine ne pouvait pas se transformer en bombe d’émotions qu’elle ne maitrisait pas. Se faire déborder par soi-même, Connor avait déjà donné et… Le résultat avait été catastrophique. Encore aujourd’hui, il se connaissait cette faiblesse.

Retenir ce qu’on ressent, c’est pas s’accorder une faveur, il lui offrit un bref sourire rassurant : Si t’es malheureuse, tu pleures. Si t’es en colère, tu cris. Si t’es heureuse, tu ris. Tout ça, elle était dans le bon endroit pour le faire : Et moi, je sècherais tes larmes, je te dirais où cogner, et je te donnerais les blagues pour rire, lui promit-il en douceur.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Opposite of Adults   Opposite of Adults - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Opposite of Adults -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: