The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Wolves roam -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/08/2020
Messages : 912
Age IRL : 27
MessageSujet: Wolves roam   Wolves roam EmptyMar 1 Sep 2020 - 12:52
On devrait aller les voir, soupira Sabrina en jetant un regard désespéré vers Tori.

Cette dernière riva sur sa voisine un regard pressant, avant de secouer la tête. A l’étage de la maison qu’elles squattaient ensemble depuis quelques jours, elles pouvaient voir deux hommes à l’extérieur, par la fenêtre. De leur position, ils étaient indescriptibles, mais quelques détails d’importances étaient notables : ils étaient armés, grands, forts, et comme tout bon survivant qui se respectait, ils ne donnaient pas spécialement envie de leur servir le thé. Tori n’eut de fait pas besoin d’argumenter son point de vue : Donner leur position, c’était un grand non catégorique.

Ils sont peut-être juste perdus, ils n’ont pas l’air méchant… Et si ça se trouve, ils pourront nous accueillir chez eux ! Regarde, ils sont propres, équipés ! Enchaîna Sabrina en lui attrapant fermement les mains.

La petite blonde était vraiment gentille et encore pleine d’optimisme. Tori avait accepté de l’accompagner parce qu’elle se sentait seule et qu’elle avait peur, qu’après son agression quelques semaines avant, la présence de la jeune femme, à peine adulte et toujours adolescente dans sa tête, avait quelque chose de vraiment rassurant. Pour autant, la japonaise n’avait jamais réussi à lui parler de ce qu’elle avait traversé, et de l’angoisse permanente dans laquelle elle vivait depuis lors. Comment le dire ? Comment mettre des mots dessus ? Elle craignait qu’on ne la juge, qu’on ne lui dise qu’elle l’avait cherché ou qu’elle était une meurtrière. Toujours tétanique, elle en avait perdu encore plus la parole, elle qui n’était pas bien bavarde.

Et face à deux hommes qui ne lui semblaient pas méchants, Sabrina était prête à ouvrir sa porte. Elle était naïve, oui, et pleine de vie et de bonnes intentions. Les gens comme elle se perdaient sans doute trop tôt, parce qu’il était rare qu’ils puissent vivre longtemps dans ce monde. Elle ? Elle était un petit miracle quotidien, qui parvenait à lui arracher de bref sourire de temps à autre.

Attend-moi là, souffla-t-elle alors. Tu as qu’à te cacher, je m’occupe de tout ! promit-elle alors en attrapant sa machette, son 9mm vide et sa veste, avant de dévaler les escaliers.

Tori fut tétanisée. Elle avisa par la fenêtre, en voyant la petite blonde passer le porche de l’entrée et avancer dans l’allée du jardin. Elle discerna de sa position deux hommes : un grand à la peau foncé, les cheveux courts. Et un autre, qu’une branche d’arbre ne lui permettait pas de bien voir.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1564
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Wolves roam   Wolves roam EmptyJeu 3 Sep 2020 - 9:10
Je fronce les sourcils en regardant Jerry allumer sa clope, sans faire de commentaire. Je pige pas trop pourquoi Dany nous a envoyés tous les deux faire de la reconnaissance dans le coin. Enfin si, j’ai quelques idées sur le sujet. Que ce soit parce que ses deux lieutenants peuvent pas se blairer et qu’il veut que ça change. Ou qu’il veut qu’on s’entretue. J’avoue qu’une part de moi a quand même sacrément envie d’encastrer sa putain de petit gueule de comptable qui pète plus haut que son cul contre un mur.

Ou alors, Dany a peur que je déprime depuis la mort d’Eliza.

… Ah. Ah. Ah. Putain en fait, j’ai toujours de l’humour tiens. Je pensais pas.

Je serre le poing sans même m’en rendre compte et c’est en voyant Jerry qui a un mouvement de recul que je réalise que je dois avoir ma gueule des mauvais jours. Comme depuis plusieurs semaines maintenant. J’ai fait le choix de rester dans cette foutue baraque sans bien savoir pourquoi. Et j’ai l’impression que plus ça va, plus c’est la descente aux enfers, même si j’en suis pas conscient. Ou plutôt j’en ai rien à foutre, c’est plutôt ça.

« T’es sûr que t’as vu deux gonzesses dans le coin ? » Il a l’air nerveux et tire encore plus sur sa clope. Je me demande s’il fumait avant la fin du monde ou s’il s’y est mis pour avoir l’air d’un putain de caïd. Je vote pour l’option deux. Encore un de ces intellos persuadé de pouvoir se fondre dans la masse grouillante qu’on forme pour survivre. Remarquez, il s’en sort pas si mal ce fils de pute. Faut dire qu’il a un talent naturel pour plaire aux gens. Moi j’ai pas aimé sa façon de loucher sur Eliza, avant que ce soit trop tard pour que ce soit important. Et de toute façon, je me méfie de tout et de tout le monde. Je lève les yeux au ciel à sa question. « Nan, c’pour ça qu’on est là à faire le pied de grue comme deux cons. Je te dis, elles sont deux. Une blondinette et une bridée. Le chef aime bien un peu d’exotisme, il sera content si on met la main dessus. » Et j’ai bien vu le regard brillant de Jerry quand j’ai parlé de la blondinette. Pas besoin d’être un génie pour savoir par qui elle va se faire passer dessus en premier donc.

Il commence à jeter des regards autour de lui, un peu nerveux et je claque ma langue sur mon palais. Il va finir par vraiment me les briser s’il continue comme ça. « Putain, t’es toujours aussi nerveux quand tu sors ? » Et je plisse les yeux, tiquant sur un truc. « … Jerry. Ca t’arrive de sortir de la baraque en vrai ? » Putaaaain, c’est pour ça qu’on me l’a refourgué en fait. Ce branleur met jamais le nez dehors. A sa gueule, je souffle un « fait chier… » avant que mon attention ne soit attiré par un mouvement dans la maison derrière nous. Et j’ai un sourire mauvais quand je reconnais la silhouette. « Okay. C’est elle. Joue pas au con et tu pourras la baiser. » Ca devrait le motiver non ?

J’inspire longuement alors que la gonzesse s’approche. « Hey salut ! » Je lève mon arme, histoire de faire croire que je suis pas dangereux et elle a un large sourire en voyant mon geste. « On cherche ma sœur. Petite. Cette taille à peu près. » Je mime une fille d’1m60 environ alors que Jerry me regarde, probablement choqué de voir que je mens aussi tranquillement, sans sourciller. « Les mêmes yeux que moi. Elle a flippé l’autre jour devant des mordeurs et on a été séparés. Tu l’aurais pas vue ? » Ce petit con semble enfin se ressaisir et s’approche de moi. Il a l’air bien plus inoffensif en mode binoclard et je vois qu’il faut pas grand-chose pour que la blondinette soit en confiance. « On te fera pas chier longtemps t’en fais pas. Il va bientôt faire nuit, j’aimerais bien la retrouver avant qu’elle soit encore dehors. » Et paf. Je vois dans ses yeux que c’est foutu pour elle. Reste à savoir avec combien de personnes elle est. Si je me suis pas foiré, on devrait être tranquilles. « Je l’ai pas vue désolée ! Mais on peut demander à mon amie si vous voulez. » Elle désigne la maison et j’ai un sourire avant de secouer la tête. « Pas que je veux pas, mais j’ai pas spécialement envie de tomber dans un traquenard. » Elle se marre la petite blonde. Pour un peu, je la trouverais presque attendrissante si j’en avais pas rien à battre. « T’en fais pas. On est que deux. Tu crains rien ! » Putain, je pourrais presque entendre Jerry exploser dans son froc à sa réponse. J’espère vraiment qu’il saura se tenir jusqu’au bout ce con. Et que Dany lui expliquera un peu la vie en rentrant.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/08/2020
Messages : 912
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Wolves roam   Wolves roam EmptyJeu 3 Sep 2020 - 13:19
Toriiii ! Tu peux descendre ! Tonna la voix en bas au bout d’un moment.

La japonaise sursauta. Planquée jusque là sous la fenêtre pour ne pas être vue, elle hésita à glisser sous le lit qu’elles squattaient ensemble depuis que Sabrina et elle s’étaient trouvées. Est-ce que ça aurait pu changer quelque chose maintenant que la petite blonde les avait attiré jusqu’à elle ? Qu’importait, c’était trop tard et elle le réalisait pleinement. Le cœur battant à tout rompre, Tori ne bougea pas d’un pouce, pétrifiée par tout ce qu’il se passait. C’était une mauvaise idée ! Très mauvaise ! Les yeux s’embuant de larmes, elle ravala ses émotions comme elle put pour ne pas fondre totalement, mais elle avait si peur qu’elle n’osait pas rejoindre sa partenaire.

Tout va bien se passer, assura cette dernière en bas des escaliers, attendant un moment qu’elle se décide à bouger. Se tournant vers les deux autres, elle ajouta : Désolée… Elle est muette et… Je ne suis pas toujours sûre qu’elle comprenne ce que je lui dis, vu qu’elle n’est pas d’ici, expliqua-t-elle.

Tori s’avança très lentement. Sous son poids, les lattes du parquet grincèrent et craquèrent, d’autant plus quand elle jeta un rapide coup d’œil par en bas pour vérifier ce qu’il se passait. Dans sa main, elle avait son couteau. Déjà son sac à dos sur les épaules, prête à décamper. Par quelle porte ? Elle ne le savait pas encore. S’il fallait se jeter par la fenêtre du premier étage pour s’enfuir, elle n’hésiterait probablement pas à le faire. Nerveuse, Sabrina capta sa rapide apparition et esquissa un sourire :

T’en fais pas, promis, ils cherchent une personne, une jeune fille à peu près grande comme toi, les yeux… Bleus ! Oui, voilà, et qui lui ressemble un peu ! Fit-elle en désignant l’un des deux hommes. A nouveau, elle repassa le nez pour voir de quoi elle parlait et s’avança avec beaucoup de précaution dans l’escalier. D’un pas lent, qu’elle aurait voulu maitriser sans parvenir à le faire évidemment. Tu ne l’aurais pas vu dans le coin ? Demanda Sabrina.

A la moitié des marches, Tori secoua la tête et se figea. Elle n’avait vu personne, et dans cet état de stress, même si cette fameuse sœur avait sonné à leur porte directement, elle aurait été incapable de faire le rapprochement. Les yeux baissés, elle fit en sorte de ne pas les regarder. Son regard bifurqua plutôt vers le couloir menant vers la porte arrière.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1564
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Wolves roam   Wolves roam EmptyDim 6 Sep 2020 - 16:59
Y a une part de moi qui aurait presque pitié de voir à quel point les gens peuvent être encore aussi naïfs. Mais l’autre, celle qui a pris le dessus depuis longtemps, se dit que c’est un genre de sélection naturelle. Si cette gonzesse est aussi conne pour croire le premier venu, elle mérite ce qui va lui arriver. Je note mentalement le nom de Tori alors que cet abruti de Jerry a l’air d’un chien en chaleur. Putain, va vraiment falloir lui apprendre la vie sérieux. Pour un peu, il serait en train de baver dans le décolleté de la blondasse. D’mon côté, l’air de rien, j’ai tourné le verrou de la porte principale.

Je retiens un sourire mauvais quand elle dit que tout va bien se passer à sa copine. Si tu savais… Mais, quand elle se tourne vers moi, je souffle, d’un ton faussement compatissant. « Muette ? P’tain, c’est rude ça. » Et sacrément moins casse-couilles soit dit en passant. « Après, elle est ptet juste traumatisée. Avec toutes les emmerdes qu’on a pu avoir, c’est pas déconnant. » Elle hoche vigoureusement la tête, approuvant mes propos. Je l’ai déjà tellement dans ma poche que je me demande si on vrai, on aura besoin de la forcer à quoi que ce soit. Remarquez, elle doit être assez conne pour croire au chevalier servant ou à des trucs du genre. Au moins, ça lui apprendra la réalité.

J’entends l’escalier qui craque alors que la bridée descend les marches. Mais aucun autre bruit. Elle m’a donc pas menti. Juste deux gonzesses, pas bien épaisses à en voir l’ombre qui se dessine dans les escaliers. Quand la blonde me désigne, j’agite la main en direction de … Tori donc. « On va pas te bouffer, t’en fais pas. » Jerry ricane derrière moi alors que je reprends, comme si de rien était. « C’est quoi ton nom à toi ? Parce que j’vais pas continuer de t’appeler le joli p’tit lot dans ma tête. » Elle a un rire avant de secouer la tête, comme si je racontais des conneries. « Sabrina. » Je remarque quand même le flingue qu’elle a sur elle. Dans le doute, va falloir lui virer rapidement. Des fois qu’elle sache s’en servir, ce serait moche quand même.

Je remarque le regard de la petite brune en direction de la porte arrière et, juste histoire de noyer un peu le poisson, je fais un pas sur le côté, avec un sourire en coin. « La voie est libre pour te tirer… Tori. Sinon, on veut juste faire un tour dans la baraque, voir s’il y a des traces de ma frangine. Ptet regarder par les fenêtres à l’étage si on remarque un truc. Et on vous laisse tranquilles. Si vous nous aidez, ça ira plus vite. » Bon, j’espère que l’autre branleur a pigé les regards que je lui ai lancés, rapport à l’arme de la blondinette. Il hoche la tête rapidement, alors qu’il se rapproche de Sabrina. « Tu peux me montrer les pièces du haut ? » Elle hoche la tête, mais je vois que l’inquiétude pointe de nouveau le bout de son nez. Ouais, il est pas bien doué pour ce genre de sortie, va falloir prévenir le chef. Elle serre son arme alors qu’elle le suit dans les escaliers. On va dire qu’il sait ce qu’il fait ce branleur et qu’il va pas se faire déboiter par une gonzesse. Sinon, je le laisse là. Moi je me tourne vers la bridée et je souffle, les yeux plissés. « T’es sûre que t’as rien vu ? Tu piges ce que je raconte ou pas ? » Non parce que si elle pige que dalle, je vais pas me casser les couilles à lui faire le baratin habituelle. Elle devrait pas être trop compliquée à maîtriser, surtout si on chope sa copine avant.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/08/2020
Messages : 912
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Wolves roam   Wolves roam EmptyDim 6 Sep 2020 - 17:38
La réponse du métis ne lui fit pas plaisir. Tori ne s’en amusa pas. De fait, qu’il remarque son coup d’œil lui donnait davantage envie de grimper à l’étage et de se planquer quelque part où il ne pourra pas la trouver. Pour autant, elle n’en fit rien, se contentant de rejoindre Sabrina et de la regarder tout du long. Elle aurait aimé lui transmettre un message : qu’elle n’était pas en confiance, qu’elle ne le sentait pas, que ces types étaient louches malgré leurs airs avenants. Surtout l’autre, celui qui semblait ne pas savoir tenir dans son pantalon. Déglutissant péniblement, elle se sentit démunie quand ils parlèrent de faire un tour de la baraque pour être sûrs que la frangine n’était pas là.

Elle ne voyait pas l’intérêt, elle ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi il y avait besoin de ça. Mais sans intervenir, le piège se refermait sur elles et Tori sentait tout juste ses choix se restreindre. D’une attitude fermée évidemment, elle essayait de ne pas regarder ces hommes dans les yeux, de ne pas les provoquer, de leur donner une raison de réagir agressivement, mais s’ils étaient rentrés avec de mauvaises intentions, rien n’aurait vraiment pu les empêcher de continuer sur cette voie.

Quand elle se retrouva en tête à tête avec le plus bavard des deux, la japonaise hocha la tête à ses questions. Elle comprenait oui, et elle n’avait rien vu. Parce qu’il n’y avait rien à voir de toute façon, c’était un autre sujet. Avisant autour d’elle, elle lui fit signe d’aller vers la cuisine s’il tenait à faire ce tour du propriétaire. D’autant qu’elle l’aurait bien pressé : plus vite c’était fait, plus vite il était parti.

Ton nom ? Fit-elle en langage des signes, le désignant du doigt. Elle enchaina rapidement, un air méfiant sur le visage : Et celui de ta sœur ?

Dans la cuisine, il y avait un ilot central vers lequel elle le laissa s’aventurer. Son regard le suivit de près, sans s’approcher de trop, elle donnait l’impression de le laisser s’aventurer chez elle sur le principe. Même si du coup, ce comportement n’avait rien de normal et elle le sentait. Mâchoire serrée, elle sursauta en entendant à l’étage un petit cri aigu et un bruit sourd. Comme un objet qui tombe brutalement au sol. Nez relevé vers le plafond, ses yeux sombres se baissèrent vers l’homme en face d’elle. C’était maintenant qu’elle se mettait à courir, n’est-ce pas ?


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1564
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Wolves roam   Wolves roam EmptyMar 8 Sep 2020 - 9:43
Alors autant la petite blonde un peu cruche, c’est dans la poche. Elle se rendra compte trop tard à quel point elle a été naïve, crédule et j’en passe. Mais c’est pas comme si ça arrivait pas régulièrement. J’suis d’ailleurs épaté de voir que malgré les années, y en a qui sont toujours assez connes pour tomber dans le panneau. Et je parle même pas de celles qui nous rejoignent volontairement. Celles-là, c’est les pires. Par contre, la bridée, elle tire sacrément la tronche. Alors, parait qu’elle est un peu déficiente ou un truc du genre, mais, vu son regard, j’ai quand même de sérieux doutes.

Au moins, elle pige ce que je raconte. C’est déjà ça de pris. Ca m’oblige à continuer encore mon petit numéro deux minutes mais bon, c’est une question de temps avant qu’on passe aux choses sérieuses. Je lève un sourcil quand elle commence à agiter les doigts et je souffle, avec une grimace. « Putain, tu déconnais pas en fait, c’est pas genre un traumatisme ou une merde du genre. T’as dû en chier avec la fin du monde. » Ouais, ouais, pour un peu, je serais presque compatissant. « J’crois que tu veux mon nom. J’ai bon ? Joaquin. Par contre, j’entrave pas le reste. » C’est pas mal une muette en fait, ça évite les longues discussions casse-couilles.

Je la suis dans la cuisine, ouvrant les placards plus par principe qu’autre chose. Evidemment, tout est vide. Ca aurait été trop beau de trouver de la bouffe en plus du reste. « Y a une cave ? » Vu le style de la baraque, ce serait pas déconnant. Je me demande combien elle aurait coûté dans une autre vie. Beaucoup trop pour moi, c’est sûr. Ca me donne envie de péter des trucs un peu tiens. Mais j’ai pas vraiment le temps vu que je vois Tori sursauter au bruit qu’il y a à l’étage. « Mon pote est super maladroit. » Et franchement pas discret ce fils de pute. Va vraiment falloir qu’on cause lui et moi. J’espère juste qu’il est pas déjà en train de lui faire sa fête et qu’il a pas oublié qu’on doit d’abord rentrer avant qu’il puisse faire quoi que ce soit. Sinon ça va me gonfler.

Par contre, je vois bien à la gueule de Tori qu’elle a pigé les emmerdes. Alors je me rapproche d’elle, avec un léger sourire sur les lèvres. « M’oblige pas à te courser, ça va me mettre de mauvaise humeur. Si t’es sage, je te ramène sans t’abîmer. » Pas qu’elle m’intéresse pas mais en fait si. En vrai, y a plus vraiment de gonzesses qui m’intéressent depuis la mort d’Eliza. C’est pas plus mal mais ça m’empêche pas de ramener de la chair fraiche quand j’ai rien de mieux à faire. Même si c’est pas mon job principal et pas trop mon délire, ça fait partie du … je sais pas trop de quoi ça fait partie, mais je le fais. Sans trop réfléchir. J’suis pas bon pour ça, réfléchir. Un bon petit toutou quoi.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/08/2020
Messages : 912
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Wolves roam   Wolves roam EmptyMar 8 Sep 2020 - 11:57
Son ami était maladroit, et Tori eut toutes les peines du monde de croire cette « révélation ». ça n’était pas de la maladresse. Elle pouvait entendre à l’étage d’autres bruits, plus suspects encore, qui n’auguraient rien de bon. Son cœur s’agita aussi vite, comme un petit animal rentré dans le mauvais terrier, qui est sur le point de se faire déloger plus vite que prévu. Déglutissant péniblement, elle aurait dû profiter de sa possible inattention pour se tirer sans qu’il ne la voie faire. En remarquant qu’il faisait comme chez lui, à la recherche des ressources quand il disait vouloir retrouver sa sœur, il y avait forcément anguille sous roche.

Joaquin avait l’impression d’être en terrain conquis, comme si tout ici lui appartenait. Et comme si Sabrina et elle étaient des trophées, ou des objets à récupérer pour le stocker ailleurs. Elle revoyait ce moment où elle avait dû se battre pour sa survie, elle pouvait sentir sur ses poings fermés le sang encore chaud de celui qui l’avait attaqué. Et si l’impression que ses organes s’emmêlaient soudainement l’empêcher de faire trop la fière, Tori tentait néanmoins de garder contenance.

Il y eut finalement cette menace. Limpide. Elle recula d’un pas avec précaution en gardant son regard sombre ancré sur celui de Joaquin. Elle voyait parfaitement l’analogie, si Joaquin était le prédateur, elle était la proie. Une gentille herbivore qui ne demandait rien à personne. Pour autant, nourrir le carnivore était en partie son rôle. Et puisqu’il s’agissait d’hommes, Tori savait ce qu’on lui ferait si elle se laissait avoir, si elle n’avait pas l’audace de lutter pour sa propre vie. Il n’en était pas question.

Le pas supplémentaire qu’il fit dans sa direction lança le chronomètre pour Tori qui se précipita en faisant volteface vers l’entrée de la maison. Main sur la poignée, elle tenta de l’enclencher avant de se rendre compte qu’elle était verrouillée. Ni le temps ni l’occasion de changer la donne, elle évita tout juste Joaquin en s’engageant dans le salon pour l’empêcher de l’attraper, et tenta de refermer la porte sur lui. Est-ce que ça pouvait vraiment le retenir. Il l’enfonça plutôt comme un tank, et elle fut projetée en arrière, s’écrasa contre la table basse. La japonaise n’eut pas le temps d’être sonnée. Elle roula plutôt et s’engouffra dans la salle à manger pour se réfugier sous la table cette fois sans attendre.

Oh, elle manqua d’écraser la main de l’homme mise sur sa cheville, ou de lui renvoyer son pied dans la figure. Elle n’allait pas se faire mettre le grappin dessus sans se battre pour sa vie. Parce que Tori n’avait pas envie de mourir, et si elle avait peur, elle se refusait à ne pas essayer au moins.


Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Wolves roam   Wolves roam Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Wolves roam -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: