The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Everybody hurts... -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Billie Dean
Bras droit | The Devil's Rejects
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 21/05/2020
Messages : 268
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Everybody hurts...   Everybody hurts... - Page 3 EmptyLun 14 Sep 2020 - 23:20

Ma soeur dépose un baiser sur mon front et j’ai l’impression que la sensation reste même après qu’elle se soit écartée. J’le mérite pas, mais je me concentre sur ce geste plein de tendresse pour me réconforter un peu, pour me calmer un peu. J’veux pas faire de crise d’anxiété là, j’suis crevée, vidée. J’ai plus rien à donner, j’en avais déjà pas beaucoup avant non plus faut dire, j’en ai jamais vraiment eu, j’crois en fait. Je prends, je prends toujours. Les voix on pas tort là-dessus, mais j’essaie de les ignorer.

Sam m’accompagne jusqu’à mon lit et m’aide à m’y réinstaller. Elle me borde même et je me sens un peu mieux, coincée dans mes couvertures. Mon cœur bat toujours la chamade, je sens que j’ai les mains moites et que je suis toujours aussi faible, mais je sens aussi que je me sens un tout petit peu plus à l’abri sous mes couettes, aussi stupide que ça puisse l’être. Les doigts de ma sœur qui caressent mes cheveux sales me réconfortent comme jamais. J’ose pas la regarder, pas après ce que je viens d’essayer de faire, alors je profite de ce qu’elle me donne, de la douceur avec laquelle elle me traite.

- Juste de toi. Me laisse pas. Que je murmure faiblement. Je veux pas qu’elle parte. J’ai peur qu’elle parte.

Mon esprit tourne à cent à l’heure, il y a un million de choses qui passe par là en ce moment, j’ai du mal à me focaliser, mais je reviens encore une fois à la possibilité de ce qui se trouve au creux de moi. Je retiens les larmes cette fois. Pour une fois. J’me dis, peut-être qu’elle a pas tort Sam ? Peut-^que… y a rien… J’y crois pas, mais j’ai envie d’y croire. J’ai envie que ce soit qu’un cauchemar, de me réveiller. J’suis trop émotive là, j’ai pas la force de m’occuper de ça, pas la force de prendre des décisions présentement. Je… Dustin. Putain, à peine arrivé et j’vais lui demander ce que je lui ai dit qu’on demanderait pas… J’me sens coupable. J’me sens comme la dernière des connes. On rit de moi, je les entends ces rires, alors je ferme les yeux un petit instant, j’essaie d’être plus forte. Pas pour moi, pour Sam.

- Je… j’arrive pas a réfléchir là. Je… tu pourrais voir avec Dustin ou la médecin du No Man’s Land… si jamais j’suis… Qu’est-ce qu’on peut faire ? J’peux pas penser à autre chose, j’y arrive pas. Je peux pas. C’est plus une supplication qu’une demande en fait, mais j’ai besoin de savoir ce qui s’offre à moi là, pendant l’apocalypse. J’ai besoin de savoir, de calmer mon esprit, de calmer ses voix. Bon, de les ignorer surtout. Non pas Dustin. Non j'voulais pas vraiment en fait. Peut-être que... Le Motel, tu crois qu'elles... Qu'il y a quelqu'un là-bas ? Vu ce qu'elles font ?

J’ouvre à nouveau les yeux pour trouver ceux de ma sœur, probablement avec un air de chien battu épuisé et sale.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 225
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Everybody hurts...   Everybody hurts... - Page 3 EmptyMar 15 Sep 2020 - 14:16
Me laisse pas. C'est dans un murmure à peine audible que ces mots parviennent jusqu'à mes oreilles. Il ne m'en faut pourtant pas plus pour comprendre. Elle a besoin que je sois là. Que je l'aide à surmonter sa peur et sa douleur. Que, dans la mesure du possible, j'arrive à couvrir le bruit de ces voix dans sa tête. Ces voix qui n'ont de cesse de la faire souffrir en lui répétant des choses atroces qui pourtant ne sont que le reflet de ce qu'elle craint au plus profond d'elle-même. Et je ne peux pas m'empêcher de m'en vouloir. Si elle est si persuadée d'être un poids pour moi, c'est qu'à un moment ou à un autre je lui en ai donné l'impression. Et c'est impardonnable.

Hochant lentement la tête, je me réinstalle un peu mieux et glisse ma main gauche dans la poche de mon pantalon. C'est le meilleur moyen de ne pas tacher ses draps et de l'inquiéter si elle voyait l'hémoglobine sur le tissus. Je serre les dents face au frottement contre ma plaie, fermant les yeux un instant en réprimant de justesse une grimace de douleur. Soufflant longuement mais le plus discrètement possible, je reporte mon attention sur ma jumelle l'instant d'après. Ma main droite se perd toujours dans ses cheveux, caressant tendrement ses mèches et son crâne pour l'apaiser. Même si je me doute que ça ne va pas tout résoudre aussi facilement, je ne peux qu'espérer que ça l'aide un petit peu au moins.

Mais les doutes de ma soeur sont plus forts que le reste. Je m'y attendais, mais c'est jamais agréable de le constater encore une fois. A cause de mes suppositions, bien que fondées vu les symptômes qu'elle présente, la voilà qui se focalise sur une possibilité qui n'est pas encore avérée. Si ça se trouve, ce n'est qu'un coup de froid doublé d'un dérèglement hormonal dû à l'intensité de sa crise. J'en sais rien. Je suis pas médecin. Et je prétendrai jamais en avoir les capacités. Ni les facultés intellectuelles.

Me penchant un peu, je viens déposer un baiser sur le front de ma jumelle avant de hocher la tête une fois redressée. Je vais me renseigner. Et c'est promis, j'en parlerai pas à Dustin. L'idée qu'elle puisse être enceinte et souhaiter se débarrasser de cet enfant me fait souffrir. Parce que forcément, ça me fait penser à ma propre grossesse. Au déchirement que ça a été de me faire arracher mon enfant par la faute de mes parents. Pas un jour ne passe sans que cette cicatrice -au sens figuré- ne me fasse mal. En allant dormir, chaque jour depuis presque 15 ans, je pense à ce qu'aurait été ma vie si j'avais eu la chance de garder cet enfant. Peut-être que les choses auraient été radicalement différentes. Que je ne serais pas celle que je suis aujourd'hui. Mais pourtant, tout au fond de moi, l'espoir d'être mère un jour reste présent.

C'est possible, effectivement. J'irai trouver des réponses. Encore une fois, c'est une promesse. Je n'ai peut-être pas de réponse à ses questions tout de suite, mais je ferai le nécessaire pour les avoir sous peu. Mon regard croise celui de ma jumelle et je lui offre une œillade bienveillante et tendre. Un léger sourire se voulant rassurant étire mes lèvres doucement et je mets de côté toutes mes douleurs, mentales ou physiques, pour elle. De toute façon, elle est plus importante que le reste. Repose toi un peu chérie. Je reste là, tout près de toi. Et je veille sur toi.

- FIN -





- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
- Everybody hurts... -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: