The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Let’s call it hope × Zola ; -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 371
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let’s call it hope × Zola ;   Let’s call it hope × Zola ; - Page 2 EmptyJeu 17 Sep 2020 - 23:17
Sa présence ici m’intrigue après tout ce temps sans la moindre nouvelle, je ne peux pas le nier, et apporte avec elle son lot de questions. A sa réponse laconique sur sa présence dans le coin, je souffle par le nez, étirant mes lèvres dans un simili sourire qui n’atteint pas mes yeux, avant que je la fusille d’un regard noir, à ses mots. « -C’est Bill, mon frère. Marco et moi on partageait juste le même nom de famille. » Mon ton est sec, sans doute plus tranchant que je ne l’aurais voulu, mais reflète parfaitement ce que je ressens. L’anglais a été bien plus un frère pour moi en quelques années que Marco ne l’aura été en toute une vie. De cet aîné, je ne garde que peu d’instants de complicité, de rigolades, d’instants fraternels, mais chaque regard de dégoût qu’il a posé sur moi, ces mêmes œillades sévères que celles de notre père sont encore frais dans ma mémoire, comme s’ils dataient de la veille. Marco et moi ne partagions que quelques lettres, et un même patrimoine génétique, mais nos ressemblances s’arrêtaient là, et jamais il n’a eu à mon égard le rôle qui lui incombait.

Savoir ce qui lui était arrivé…en ai-je seulement envie ? Les bras toujours croisés sur la poitrine, je fixe Thaïs de longues secondes, avant de lever l’épaule d’un geste gauche : « -Peut-être une autre fois. » Ou plus certainement, jamais. Marco est de ceux qui font partie des fantômes de mon passé, et je n’ai que peu envie de remuer ce qui appartient désormais à une autre vie. Il aurait de toute façon était bien mensonger de prétendre que j’ai pu penser à mon grand-frère ces derniers temps. C’est on ne peut plus faux, il a quitté mes pensées il y a des années, sans doute au moment où j’ai moi-même quitté le domicile familial. Sa question sur ma famille m’arrache un haussement de sourcil, à croire que mon charmant grand frère n’a pas cherché à savoir ce qui s’était passé pour les autres Saltzman qui partageaient son sang, quand le monde a basculé dans la folie. Je pousse un soupir, avant de déglutir. « -Notre mère est morte, pas très longtemps après le début de tout ce merdier. » Transformée en charogne parce que j’ai été incapable de m’occuper d’elle, de prendre soin de cette femme diminuée par la maladie, affaiblie par des années de lutte contre ce qui la tuait à petit feu, et abattue de ma main par l’arme que chérissant son très cher mari, dans le salon de leur maison. Quelle ironie. « -Et j’en sais rien, pour Estrella…la dernière fois que je l’ai vu, c’était à ton mariage. Elle devait déménager à Miami… » Elle l’a peut-être fait, et coule des jours heureux sous le soleil de Floride, ou alors elle a fait parti des premières à se transforme en charogne…ça reste le genre de questions dont je n’ai pas la réponse, et ne l’aurai jamais, et auxquelles j’évite donc de penser.

J’écoute ses nouvelles paroles, glissant un regard en biais vers elle, tout en gardant le visage impassible, et bien droit. « -J’ai aucun pardon à t’accorder de toutes façons. Si t’as tué Marco, tu devais avoir tes raisons. » Et connaissant l’enfoiré qu’il pouvait déjà être avant la fin du monde, je préfère éviter de m’attarder sur le pourquoi de son geste. Thaïs explique avoir entendu parler d’un Bill, et d’une Zola, et le petit « tilt » dans son esprit n’avait pas dû être bien long à suivre. A ses mots, je hoche la tête, et mon regard se pose sur le grand dadais en pleine discussion avec je ne sais qui, et Chris, dans son ombre. « -C’est vrai, je ne suis plus seule. Je me suis trouvée une famille. Une que j’ai choisi, cette fois-ci. » Une qui m’accepte comme je suis, et avec qui je peux être simplement Zola, avec tous mes travers. Elle a beau ne se limiter qu’à deux personnes, et ne pas être tout à fait conventionnelle ou fonctionnelle, ma famille me suffit, me convient, et je m’y épanouis.

Thaïs voulait juste m’informer, précise-t-elle, et pour toute réponse, je lui offre un hochement de tête. Voilà qui est fait, je connais le funeste destin de mon aîné, retourné à l’état de poussière. Elle m’affirme qu’elle va poursuivre son chemin, et cet aveu me fait tourner le regard vers elle. « -Et c’est quoi, ton chemin ? » Je la scrute attentivement, glissant un œil observateur sur sa silhouette. Je la sais militaire, elle doit donc avoir des compétences devenues indispensables dans ce nouveau monde qui est le nôtre, exacerbées par des années de mise en pratique sur le terrain. « -Tu survies seule, pas vrai ? » Question rhétorique, je suis quasiment certaine d’en avoir déjà la réponse. « -Et ça te convient ? T’en as pas marre, de bourlinguer ? De jamais pouvoir te poser ? De pas pouvoir dormir sur tes deux oreilles, compter sur d’autres survivants pour rendre les journées moins longues ? » Je la fixe sans sourciller, pas le moins du monde gênée par l’idée que cela fait de longues secondes que je l’observe, sans détourner le regard.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Thaïs Davis-Saltzman
The Gentle Bastards
Thaïs Davis-Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/08/2020
Messages : 92
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let’s call it hope × Zola ;   Let’s call it hope × Zola ; - Page 2 EmptyVen 18 Sep 2020 - 15:28
"Contente de le savoir." lui répondit Thaïs, sincère. Elle ne cachait pas qu'elle était plutôt soulagée d'apprendre que Marco ne comptait, au final, pas autant que ça aux yeux de Zola. Elle n'avait pas vraiment envie de régler ses comptes avec sa belle-sœur. Elles n'avaient probablement pas de temps à perdre avec ça, ni l'une ni l'autre. Thaïs, de son côté, n'avait rien de prévu, mais elle se doutait que Zola, elle, avait une tonne de travail sur les bras avec la gestion d'un endroit comme celui-ci.

Thaïs ne prononça aucun mot quand Zola parla de sa famille. Son ancienne belle-mère, son ancienne belle-sœur, Thaïs les avait peu croisé, n'en gardant que de vagues souvenirs du jour de son mariage. Elle n'avait pas été mal accueillie, au contraire, mais disons que les choses avaient été si précipitées avec Marco qu'elle n'avait pas eu réellement l'occasion de faire plus ample connaissance avec eux. Du coup, les déclarations de Zola la laissèrent de marbre. Elle ne dit rien, se contentant d'hocher la tête.

Thaïs resta silencieuse, ne pouvant que lui donner raison. A aucun moment, elle ne regrettait son geste. Avoir tué Marco était probablement la meilleure chose qu'elle ait pu faire depuis le début de l'Apocalypse. A cause de lui, beaucoup de personnes innocentes étaient mortes. En le tuant, elle avait probablement sauvé quelques âmes perdues aussi. Zola lui dit avoir trouvé une famille, une qu'elle avait choisi. La brune hocha la tête : "C'est bien. Garde-la près de toi alors." Parce que du jour au lendemain, tout pouvait se finir tragiquement. Thaïs en savait quelque chose. Elle pinça ses lèvres, songeant une nouvelle fois à Evan, celui avec qui elle avait tant partagé et qui s'était fait tuer par un humain. Il était sa famille, elle l'avait choisi elle aussi mais aujourd'hui, il n'était plus là. Elle était seule.

D'ailleurs, elles virent à parler de solitude quelques minutes après. Thaïs resta quelques secondes silencieuse, nullement gênée par le regard et les déclarations de son ancienne belle-sœur. "J'étais pas seule, avant." finit-elle par avouer, lui confessant aussi par la même occasion que maintenant, si, elle l'était. Son regard glissa sur les combattants de la cage. Ils annonçaient maintenant le gagnant. "Mon compagnon s'est fait tué il y a quelques mois." Thaïs regarda Zola, ne laissant pas transparaitre la moindre émotion dans son regard. Elle aussi savait se dissimuler, cacher ce qu'elle ressentait et ne pas laisser transparaitre ce qu'elle pensait réellement. "Mes journées ne sont pas longues." lui répondit-elle. C'était vrai. Elle arrêtait rarement, faisait tout pour survivre dans de bonnes conditions. L'ancienne militaire cherchait des ressources, donner des cours aux autres survivants en échange de denrées alimentaires ou d'armes, elle tâchait d'en apprendre toujours plus aussi auprès des autres. Désormais, chaque source d'apprentissage était essentielle à ses yeux. Il ne fallait jamais rester sur ses acquis. Chaque jour elle apprenait de nouvelles choses auprès de ses compères. "Quant aux restes..." Thaïs ne poursuivit pas sa phrase, se contentant de balayer l'air avec sa main. Elle ne pouvait que lui donner raison. Survivre seule était difficile et une partie d'elle-même avait envie de partager ça avec d'autres. Une autre partie, plus grande, savait que ce n'était pas aussi simple, ce qu'elle ne tarda pas à lui dire, plongeant son regard dans celui de Zola. "Tu sais à quel point il est difficile d'accorder sa confiance aux autres." Elle ne doutait pas que les choses n'avaient pas dû être simples pour la survivante en face d'elle, qu'elle avait dû elle aussi affronter pas mal d'épreuves. "On a pas toujours le choix." Ou la chance de tomber sur de bonnes personnes. Rien que d'y penser, elle sentit ses nombreuses cicatrices dans le dos la démanger. Ouais, elle n'avait pas forcément fait tout le temps le bon choix, c'était certain.

Thaïs laissa passer quelques secondes avant de continuer "Je m'en sors bien, j'ai pas à me plaindre." C'était vrai, ses compétences militaires étaient un vrai plus pour survivre, surtout pour une fille seule. Elle n'était pas du tout à plaindre comme certaines survivantes pouvaient l'être. La preuve était que physiquement, elle n'était pas maigre, et était plutôt en bonne santé.


Why so serious ?

You see, in their last moments people show you who they really are
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 371
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let’s call it hope × Zola ;   Let’s call it hope × Zola ; - Page 2 EmptySam 19 Sep 2020 - 23:10
La garder auprès de moi, cette famille construite de toute pièce, sans aucun lien du sang ? Oh, mais j’y compte bien. Cela fait des années que Bill fait partie de ma vie, il n’a d’ailleurs eu aucun mal à s’y faire sa propre place, et Chris, celui qui ne devait être qu’un garde du corps, un rempart entre le danger et nous, est finalement devenu bien plus, sans que ni lui ni moi ne voyions sans doute venir les choses. Aucun brin d'ADN commun avec ces deux-là, et pourtant le monde, mon monde, ne tournerait plus rond sans leur présence, au quotidien. Alors oui, autant dire que je compte bien faire tout ce que je peux pour garder ces deux nigauds auprès de moi le plus longtemps possible. Je préfère éviter d’imaginer ce que serait ma vie sans le grand dadais anglais à mes côtés, non pas par manque de confiance en mes capacités de survivante, je pense plutôt que je suis de ceux qui parviennent à s’adapter à tout, mais plutôt parce qu’il a prit une place si importante que ne plus l’avoir au quotidien serait comme perdre une partie de moi-même. Une partie essentielle. Et si je ne m'explique toujours pas ce lien étrange qui s'est tissé entre Chris et moi, je le chéris chaque jour davantage, et l'entretien avec cette flamme sincère, qui a dépassé la simple amitié. Qu'on s'avise de toucher à ces deux-là, et l'enfer se déchaînera sur les malheureux qui oseraient, car oui, sous mes airs de gentille survivante, se cache la plus impitoyable des harpies quand on touche aux miens.

Mais Thaïs m’éloigne déjà de mes pensées peu réjouissantes, m’expliquant qu’elle ne survivait pas seule avant, précisant bien vite que son compagnon était mort quelques mois plus tôt. Ainsi donc, ma belle-sœur a refait sa vie après Marco. Est-ce que cela veut dire que cela fait un moment que le Saltzman a passé l’arme à gauche, ou bien le cœur de la militaire appartenait-il déjà à un autre lorsqu’elle a fait couler le sang et ôté la vie de celui qui était légalement son mari ? Quelle différence, au final ? Je garde une expression neutre, mais hoche néanmoins la tête de quelques centimètres. « -Désolée de l’apprendre. » J’imagine sans peine à quel point cela doit être douloureux de perdre quelqu’un qui nous est cher, une souffrance à laquelle j’ai pu échapper jusqu’à maintenant…ce qui en dit sûrement long sur ma capacité à m’attacher à mes pairs. Ou peut-être, comme Thaïs le souligne à juste titre, à faire confiance au point de réussir à me lier réellement aux autres. Bien sûr que je sais à quel point c’est difficile…quand je vois la facilité avec laquelle Bill et moi parvenons à embobiner et manipuler, de quelques mots, ou regards, je sais pertinemment qu’un loup avec les pires intentions peut aisément se cacher derrière le plus innocent des sourires. Se méfier est donc devenu une seconde nature.

Néanmoins, mon regard parcourt longuement des pieds à la tête la jeune brune à la fin de ses propos, alors que j’ai une légère moue, ne prenant que quelques instants pour réfléchir, avant de me diriger vers la sortie de la loge VIP. « -Alors si cette vie te convient, je ne vais pas te retenir, et simplement te souhaiter bonne chance pour la suite. » Parce qu’après tout, c’est là où elle voulait en venir, non ? Les journées ne sont pas longues, je ne doute pas un seul instant du fait que Thaïs soit une survivante aguerrie, elle a eu l’entrainement pour, et elle vient elle-même d’avouer qu’elle n’avait pas à se plaindre de ses conditions de vie. Que lui souhaiter de mieux que cela continue pour elle ? A quelques pas de la sortie, je me détourne néanmoins pour faire une nouvelle fois face à la jeune militaire. « -Mais si un jour cette vie-là te fatigue, ou que tes journées deviennent subitement longues, tu sais où me trouver. Comme tu peux le voir, cet endroit tourne vraiment bien, les paris sont nombreux, tout comme les spectateurs…et on pourrait avoir besoin d’une paire de bras supplémentaire pour maintenir l’ordre. » Et même pas besoin de déposer CV et lettre de motivation au Boss du coin pour obtenir le job ! Je reste à la sonder du regard encore quelques secondes, avant d’ajouter, sur le même ton. « -Réfléchis-y. Tu aurais un toit au-dessus de la tête, des ressources sûres, des compagnons de route. Peut-être même que tu te trouveras une nouvelle famille, toi aussi. » Et je ne retiens pas le léger sourire qui étire doucement mes lèvres à cet instant.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Thaïs Davis-Saltzman
The Gentle Bastards
Thaïs Davis-Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/08/2020
Messages : 92
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let’s call it hope × Zola ;   Let’s call it hope × Zola ; - Page 2 EmptyMar 22 Sep 2020 - 21:53
Zola était désolée d'apprendre pour Evan. Thaïs haussa les épaules. "C'est comme ça..." Il n'y avait pas grand chose à dire de plus. Est-ce qu'elle avait fait son deuil ? Pas vraiment, c'était trop tôt. La brune lui était redevable de tant de choses. Si Evan n'avait pas été là, Thaïs ne serait sûrement pas de ce monde, rongée par sa dépendance aux opiacées. Il lui avait tant appris, il l'avait tant soutenu. Il avait emporté avec lui dans sa tombe l'espoir d'une vie meilleure. Désormais, elle se devait de vivre pour lui. Cette rage de vivre qui la prenait aux tripes, elle l'a devait uniquement à son ancien amant. Évoquer Evan, l'avait plongé dans une vague de mélancolie qu'elle s'efforça de chasser de ses pensées. Ne pas vivre dans le passé, c'était ce qu'elle se répétait en boucle au quotidien. Il fallait aller de l'avant quelque soit les obstacles que la vie pouvait mettre sur son passage. C'était dur parfois, souvent même. Lorsque la nuit arrivait et qu'elle était seule, Thaïs ne pouvait pas s'empêcher de se laisser submerger par les fantômes de sa vie d'avant. Sa famille, son frère Noah si fragile, Evan, ils revenaient la hanter lorsqu'elle fermait les yeux. La militaire avait beau être forte, à certains moments, elle ne pouvait pas lutter.

Thaïs hocha la tête en la voyant s'éloigner. Les retrouvailles avaient été courtes. Qu'est-ce qu'elle en espérait de plus ? Rien. Zola savait désormais que son frère était mort, c'était tout ce qui importait. La boucle était bouclée. Désormais, elle devait aller de l'avant sans plus jamais se retourner, laissant définitivement l'épisode "Marco" derrière elle. La militaire finit par emboîter le pas à la brune et s'arrêta à ses côtés lorsque Zola se mit à lui parler. Elle la dévisagea, surprise de ce revirement de situation. "C'est une proposition ?" demanda-t-elle, indécise. La suite des paroles de Zola le confirma. Elle lui proposait de rester avec elle, avec eux, ceux qu'elle appelait donc sa nouvelle famille.

Dans un premier temps, Thaïs garda le silence, tandis que peu à peu, tout cheminait dans son esprit. Elle réfléchissait. Qu'avait-elle à perdre à accepter la proposition de sa belle-sœur ? Où irait-elle si elle la refusait ? Qu'est-ce qui attendait Thaïs dehors ? Rien. Elle pouvait décliner l'offre que Zola lui proposer et retourner à sa vie de bohème, mais dans combien de temps tomberait-elle aux mains de personnes peu scrupuleuses ou sous les dents d'un rôdeur ? Demain ? Le mois prochain ? Car c'était évident qu'à ce rythme, seule, elle ne ferait pas long feu. Sa vie se résumait pourtant à ça : de la survie encore et toujours, seule. La balance du pour et du contre penchait finalement beaucoup plus du côté de la première option et parfois, il fallait aussi accepter la main qu'on nous tendait. La militaire ne fut pas longue à lui répondre. "C'est d'accord. Je peux vous donner un coup de main." Elle hocha la tête à la mention d'une nouvelle famille tout en gardant le silence. Thaïs doutait bien de trouver un jour une nouvelle famille. Accorder sa confiance, comme elle l'avait dit, était difficile, trop difficile probablement. "On peut essayer." lui soumit-elle. Peut-être que ça ne marcherait pas, peut-être qu'ils seraient incompatibles, mais essayer n'engager à rien. "Merci." lui dit-elle, surprise de la confiance qu'elle lui accordait alors qu'elle venait de lui annoncer quelques minutes plus tôt qu'elle avait tué son frère. La vie était décidément pleine de surprises.


Why so serious ?

You see, in their last moments people show you who they really are
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 371
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let’s call it hope × Zola ;   Let’s call it hope × Zola ; - Page 2 EmptyMer 23 Sep 2020 - 23:36
Si c’est une proposition ? Je ne prends pas la peine de répondre à la question, s’il y a bien une chose dont je ne doute pas, c’est que Thaïs n’est pas bête, loin de là même, et qu’elle comprendra bien seule qu’il s’agit bien de cela. Je lui propose une opportunité, celle de quitter cette vie de solitaire que je devine sans peine quand je pose le regard sur elle, pour rejoindre un groupe de survivants, qui vit ensemble, sous un même toit. Sur le visage de ma belle-sœur, diverses émotions se peignent, se succédant sans que je ne tente rien pour perturber les pensées qui doivent sans doute s’enchainer dans sa tête bien faite. J’ai l’impression de pouvoir deviner les rouages de son esprit, les arguments se succédant dans la liste des pour et des contre qu’elle doit être mentalement en train de dresser, à cet instant précis.

Aussi, je reste silencieuse, ne faisant rien qui pourrait perturber les réflexions de la jeune militaire, jusqu’à ce que le verdict tombe : elle marche. Enfin…elle accepte d’essayer, plutôt, mais ce n’est déjà pas si mal. Un fin sourire triomphant se glisse sur mes lèvres, alors qu’un léger hochement de tête vient ponctuer ses remerciements, que je chasse d’un geste de la main, comme si une mouche invisible se trouvait là. « - Allez viens, je vais te présenter. » Et sans davantage de palabres inutiles, je l’entraîne hors de la loge VIP, pour rejoindre le brouhaha de la Cage. Samson est le premier à bénéficier de présentations officielles, au cours desquelles j’explique à Thaïs qu’il est en charge de la sécurité des lieux avec Dalida, que je pointe du doigt, et qu’ils sont très utiles pour venir à bout des survivants qui se croient plus malins que la banque, ou qui aiment un peu trop foutre la merde. Je tais le fait qu’elle est ma belle-sœur, ou ex-belle-sœur, que nous portons peut-être d’ailleurs encore le même nom de famille, alors que l’hispanique me gratifie de l’un de ces sourires en coin qui me font lever les yeux au ciel.

Sans m’attarder auprès de celui qui veille parfois d’un peu trop près mon corps, et sans vêtement, je l’entraîne vers un Chris sur ses gardes, sa batte de baseball passée en travers de ses épaules, lui expliquant que tout d’abord garde du corps de Bill, et le mien par extension, il est devenu un ami proche. Les présentations sont faites, sobrement, il n’y a pas besoin de grands discours pour expliquer que chacun à son rôle, et s’en acquitte à merveille. « -Nous sommes onze, au total, certains travaillent ici, mais pas tous. En revanche, on vit tous ensemble à l’Old Rainier Brewery, pas très loin d’ici. Viens, Bill est par là. » Et je l’entraine à travers la foule pour rejoindre le fringant anglais, que la brune connait déjà, ce qui m’évitera de faire les présentations, un exercice qui n’est clairement pas dans mes favoris. Et avant que l’exubérant gérant des lieux ne se lance dans cet interrogatoire que je pressens déjà que la militaire va subir dès lors que le regard de Bill se posera sur elle, à base d’où, quand, comment, pourquoi, j’adresse à la jeune femme un sourire en coin, un brin mystérieux. « -Bienvenue chez les Bastards. » Pas de précision supplémentaire, ni de longue explication sur l’origine de notre nom. S’il y a bien une chose dont je suis certaine, sans l’ombre d’un doute, c’est que Thaïs comprendra très vite toute seule son origine.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let’s call it hope × Zola ;   Let’s call it hope × Zola ; - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Let’s call it hope × Zola ; -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: