The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Close your eyes and drift away ft Chester -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chester Chase
Expendables
Chester Chase
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/08/2020
Messages : 96
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Close your eyes and drift away ft Chester   Close your eyes and drift away ft Chester - Page 2 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 16:08
Voyage en terres occultes
EXORDIUM.
J'ai pas trop compris son histoire de lézard et d'évolution, ça m'a creusé des zébrures dans la tête, directement à l'intérieur du crâne, comme un vieux discours que j'aurai déjà entendu mais qui n'arriverait pas à remonter à la surface, pas sans crever quelque chose, en tout cas. Alors je hausse les épaules. Je préfères dessiner, surtout avec du public, c'est plus concret.

J'écoute quand même pour la charge, après tout c'est moi qui ai posé la question alors, ce serait impoli, mais bon, je comprends pas vraiment plus, hein, l'énergie, c'est quoi ? Je le regarde avec curiosité.

- J'ai l'impression qu'on parle de la même chose, mais tu utilises des mots étranges.

Je le dis sans méchanceté, d'ailleurs je lui souris. Est-ce que les deals que je passe, mes rituels, en fait, c'est de l'énergie ? De la "charge" justement ? Ce serait étrangement concret, en fait, je me demande bien comment tout ça fonctionne en vrai, et en même temps... je fais la moue.

- Au fond, je ne suis pas sûr de vouloir tout comprendre. Il y a des choses que je sais, juste, je les sais, et ça me suffit. Je me dis que si on comprend tout, on perd en force. Le hasard, l'intérêt c'est bien qu'on n'y comprend rien, non ? Sinon ça n'a plus de sens...

Ce n'est pas contre lui, en fait, c'est moi qui était curieux mais je ne sais pas, c'est comme si ses explications ne me satisfaisaient pas complètement. En fait, j'ai un peu la trouille, si tout devient rationnel alors tout devient, froid, brut. Je secoue la tête, je chasse cette perspective et ferme mon esprit, je préfère l'ouvrir sur l'art, c'est une meilleure fenêtre sur les choses que la logique. Je lui propose de lui montrer.

Je commence à tracer sur la table, des traits difforment mais qui se regroupent, se recoupent, forment à terme des figures qui s'observent et s'entrelacent. L'une d'elle lui ressemble un peu, je m'en rends compte, et je me rends compte aussi qu'il est maintenant derrière moi, ça ne m'embête pas, je suis concentré, je trace encore, la craie est un bel instrument mais pas des plus précis, il faut que je retouche avec les doigts, écraser, aplatir la couleur sur le bois.

J'ai l'impression de perdre des secondes, l'instant d'après je vois qu'il a son visage à côté du mien et une main sur mon épaule, je me tends, mes gestes se font moins précis, plus saccadés, ce qui ressemblait à deux visages se change sous mon impulsion, tend vers le monstrueux, le grotesque, l'étrange, ça me rassure, l'absurdité est belle, je trouve.

Finalement il prend ma main et j'arrête de bouger. Je regarde fixement mon dessins, j'ai comme... un blocage. ca fait très longtemps qu'on ne m'a pas touché, enfin, autrement que pour me filer un coup, je fixe encore et encore, je fais abstraction de tout, je n'entends même plus ce qu'il dit, je me suis perdu dans les morceaux de craie écrasés sur le bois. Il n'existe que ça, ça et la sensation de son doigt sur ma paume, comme une brûlure, je sers les dents. Quand il la tapote, je ferme les yeux et finalement il la lâche, tout de suite, je la retire, la range la remonte dans mon t-shirt pour la poser contre mon torse, laissant une manche vide comme une coquille abandonnée.

De nouveau, je ne dis rien. Je n'ai rien écouté de tout ce qu'il a dit à partir du moment où il m'a touché et j'en ai même oublié de respirer. Je reprends une goulée d'air, ça fait du bien.

Un moment je me sens comme gelé et celui d'après, j'ai besoin de bouger, toujours sans parler, je me relève et manque de faire tomber la chaise. Je ne le regarde pas, depuis tout à l'heure je fixe mon dessins au point que quand je cligne des yeux, les traits blancs de la craie restent imprimés sur ma rétine.

- Ne fais pas ça. Je dis. J'ai donne peut-être l'impression d'être calme ? Je ne sais pas, en tout cas je ne suis pas en colère mais je ne veux pas qu'on me touche.

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Expendables
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/08/2020
Messages : 115
Age IRL : 35
MessageSujet: Re: Close your eyes and drift away ft Chester   Close your eyes and drift away ft Chester - Page 2 EmptyMer 2 Sep 2020 - 1:28



Je souris lorsqu'il dit que j'utilise des mots étranges. Ce sont que je connais et que j'utilise. Ceux que ma grand-mère employait elle aussi. Je ne sais pas s'ils font office de valeur sûre, ni même si ce sont les mieux choisis. Le plus important au final c'est que sur le fond il semblerait que l'on puisse se comprendre. Et par contre je grimace légèrement lorsqu'il dit ne pas être certain de tout vouloir comprendre. Il en a tous les droits, mais je ne fonctionne pas de la même façon. J'ai une soif obsessionnelle d'apprentissage, je veux toujours en savoir plus sur tout.Tenter de tout comprendre et même l'incompréhensible. Alors, je plus souvent je me fais mes propres versions des choses, mes propres élucubrations. Et elles me conviennent parfaitement. Je n'ai pas non plus le besoin qu'elles soient approuvées par qui que ce soit. Je m'en satisfais tout en restant ouverts. Parce que j'aime qu'on bouscule mes idées, cela me pousse à réfléchir toujours plus loin. Je continue donc de grimacer alors que ses paroles font leur chemin. C'est vrai qu'il y a certainement un charme dans l'inconnu et l'inexplicable. Je hausse les épaules. Les deux points de vues sont valables et se défendent.

Et je ne perds pas plus de temps sur ce sujet qui reviendra très certainement me hanter un peu plus tard. Je me concentre sur ses dessins, m'approche même. Je suis tellement pris par l'excitation de l'instant que je ne prend pas le temps de prêter attention au reste. Je sens un léger malaise au fond de moi, mais comme un gamin surexcité je refuse de l'écouter. Bien trop curieux de savoir ce qu'il en est de ses talents. Le dessin qui change de forme et évolue sous mes yeux. Je prends sa main pour la lire et la relâche ensuite et c'est à cet instant précis que ça me percute. Comme une vague, une émanation qui s'échappe de lui et me percute de plein fouet. Sa main qui disparaît sous son t-shirt et je m'empresse de faire un pas chancelant en arrière. Ce qu'il dégage subitement me contamine férocement et mon ventre est pris de spasmes douloureux. Il se lèvre brusquement. Manque de faire tomber sa chaise et fuit mon regard. Ça m'apprendra à baisser la garde. A ne pas faire attention aux éléments et cela m'arrive assez rarement pour que cela soit souligné. Il faut dire que je me retrouve rarement en présence de quelqu'un capable de stimuler mon intérêt pour ce qui dépasse le domaine de l'entendement.

Ne fais pas ça.

Je fais un pas de plus en arrière avant de me ruer sur la table et de finir mon verre de bière d’une seule traite pour le reposer ensuite brutalement sur la table.  

Je suis désolé . J’aurais pas dû...j’aurais dû savoir que ça ne passerait pas. J’aurais dû le sentir. Je…

Je baisse la tête. Sa détermination à ne pas vouloir que je le touche semble me donner l'impression que mes doigts qui ont effleuré sa peau brûlent, picotent. Je secoue la main et laisse mon regard revenir vers lui.

Promis. Plus jamais ! A moins que je sais pas ! Il faille te sauver la vie...ou que tu le demandes. Je ne recommencerai pas.

Je me connais, si je n'aplani pas la situation, je ne vais pas dormir de la nuit. Besoin que lui et moi on se débarrasse du sentiment qui l'a envahi. Envie de retrouver l'euphorie des instants passés ou ne serait-ce qu'un semblant de sérénité. De savoir que ce que j'ai fait ne va pas le laisser mal. Et je pense qu'il n'a même pas remarqué le collier que je lui ai passé autour du coup. Je mène ma main à mon ventre et exerce une légère pression.

Besoin de prendre l'air ! Ça nous fera du bien. Moi j'en ai besoin en tout cas.

Je lui fais signe de me suivre, mais je ne parviens pas attendre sa réponse pour me jeter à l'extérieur. Inspirant l'air frais de début de soirée dans mes poumons avant de venir pourrir le tout en allumant une clope à laquelle je m'agrippe avec avidité.




    What if all the world's inside of your head
    -What if everything around you isn't quite as it seems? What if all the world you used to know is an elaborate dream? And if you look at your reflection is it all you want it to be? What if you could look right through the cracks. Would you find yourself afraid to see?
Revenir en haut Aller en bas  
- Close your eyes and drift away ft Chester -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: