The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- The haunting of Sunset house -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2092
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The haunting of Sunset house   The haunting of Sunset house - Page 2 EmptyMar 25 Aoû 2020 - 7:29
J’ouvre la porte dans l’espoir de voir Kaya, sans trop savoir sur quoi je vais pouvoir tomber encore. Logiquement, ça donne sur le couloir, je le sens aux courants d’air, je crois. Mais c’est Kaya que je retrouve, et mon sourire s’illumine vaguement en la croisant alors qu’elle se retourne vers moi avant de me foncer dessus dans la foulée. Je crois que j’ai pas compris ce qu’il vient de se passer, je la rattrape à peine en titubant en arrière alors qu’une vive détonation me fige sur place. Quoi ? Quoi quoi quoi ?! Y’a quelqu’un avec une arme c’est ça ? Je suis pas en train d’halluciner des bruits ?!

Qu’est-ce qu’il se passe ?! que je lui demande alors qu’on fonce vers le passage secret que je lui désigne de l’index, où elle m’entraine à nouveau.

On a pas le temps de trainer, quoi. Surtout qu’une autre détonation vient couper court à mes pensées, et mon sang fait qu’un tour. On fonce dans le petit couloir étroit et je referme derrière moi, juste à temps apparemment puisque le type rentre dans la chambre en se demandant probablement où on est. Je fais un signe à Kaya en coupant ma lampe, l’incitant à se taire surtout en plaquant ma main contre sa bouche. Sauf qu’à peine j’ai fait ça, le craquement sous nos pieds s’fait inquiétant, et si j’ai envie de pousser Kaya vers l’avant pour qu’elle risque rien, on se retrouve à passer à travers le parquet sans attendre.

Un cri m’échappe, je me vautre avec elle sur moi qui m’écrase de son poids, en plus du reste. Je vois des étoiles, et je sais que c’est pas une bonne nouvelle. En plus, à l’étage, y’a d’autres craquements, signe qu’il nous a capter, qu’on peut pas rester. Je tousse, c’est douloureux, je sais pas trop où j’ai mal. J’ai envie de répondre : partout. Littéralement partout. Kaya se dégage maintenant que je lui ai servi de matelas amortisseur, et je me relève en me sentant craquer.

Faut qu’on retrouve Joachim, que je souffle.

Il y a de grands coups à l’étage, sonore. A un moment en levant les yeux au plafond effondré, je vois finalement la silhouette du type dans la pénombre, puis la lueur du fer se fondant dans l’ombre. Je vais pour rouler sur le côté en entrainant Kaya avec moi, mais un clic sonore nous fait comprendre qu’il a plus de munition dans sa chambre ! Parfait !

On se planque ! que je dis à Kaya en l’attrapant par la main, c’est trop vite que je me relève, manquant de retomber. Cette maison est bourrée de passage secret, on va bien en trouver un pour avoir l’avantage ! Il est là depuis le début ?! que je demande à la brune : Comment on a pu le rater ?!



The Hate U Give
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The haunting of Sunset house   The haunting of Sunset house - Page 2 EmptyMer 26 Aoû 2020 - 1:44

C'est plutôt agréable. Le constat est un brin étrange au vu des circonstances mais il n'en est pas moins réel. Ruben a amorti sa chute et les voici tout deux allongés sur le sol, sous une pluie de poussière et de sciure. Les battements du coeur du jeune homme rythment les acouphènes qui sifflent aux oreilles de l'adolescente. Elle se redresse avec difficulté et balaie du regard le corps de son ami à la recherche d'une trace trop visible de blessure. « Eh ! Ça va ? » Probablement pas mais au moins est-il encore vivant. Elle le regarde se relever avec inquiétude tandis qu'elle tousse pour expulser l'air vicié de ses poumons. L'odeur de moisi est incommodante mais c'est le moindre de leurs maux à leur actuelle.

Il souhaite retrouver Joachim. Kaya hoche la tête. Elle aussi souhaite savoir ce qu'il est advenu de leur ami. Est-ce que leur assaillant s'en est déjà pris à lui ? Elle sent un frisson glacé remonter le long de sa nuque. Il vaudrait mieux pour lui que ce ne soit pas le cas. D'autres craquements annoncent l'arrivée de leur poursuivant. Les bouches sombres de son double-canon pointent dans leur direction. Il va les tirer comme deux lapins dans une cage. Ruben roule et l'emporte avec lui dans sa tentative d'esquive.

Il y a un cliquetis.

Mais c'est le silence qui y répond. Cet enfoiré n'a plus de munition. Kaya le dévisage avec colère mais son visage reste drapé dans les ténèbres. Il ne dit rien. Elle non plus. La main de son ami se referme sur la sienne et l'entraîne à l'écart, à l'abris. La porte de cette nouvelle pièce n'est heureusement pas fermée à clef et l'autre ne semble pas particulièrement pressé de se jeter dans trou à leur poursuite. « J'en sais rien. Ouais, sûrement. » difficile d'avoir des certitudes dans un environnement aussi particulier. « La maison est grande. » rappelle-t-elle. « Assez grande, j'espère, pour qu'il perde notre trace. » Mais elle en doute. Tout ce qu'elle peut faire à ce stade, c'est des suppositions.

Mais si l'étage était particulièrement délabré, le rez-de-chaussé est en meilleur état. Ils rejoignent un couloir et Kaya marque un temps d'arrêt pour vérifier un pan de mur. Oui, c'est bien l'une des traces qu'elle a laissées pour pouvoir se repérer. « Ok ! C'est par là ! » Elle indique la bonne direction et le duo se retrouve dans le hall. La porte d'entrée claque alors violemment lorsqu'une bourrasque fait céder sa vieille serrure. Les cadres vacillent, se décrochent et viennent exploser au sol. Mais ils poursuivent déjà leur route vers le salon pour retrouver Joachim. Ils ouvrent les portes avec l'espoir de le retrouver sain et sauf.

Mais il est n'est pas là.

« Merde ! » Le regard de l'adolescente vagabonde sur les divers meubles. Il leur fait peut-être une blague ? Mais les secondes s'écoulent et viennent rendre caduque cette possibilité. « Putain ! Fais chier ! » jure-t-elle. Ce qui est suffisamment rare pour être remarqué, sans doute. Elle glisse nerveusement sa main dans ses cheveux empoussiérés et commence à faire les cent pas. Que ferait sa mère dans ce genre de cas ? Elle n'en sait rien. Et c'est bien ça le problème...

D'ordinaire si prompte à prendre des décisions, la jeune sioux se trouve maintenant désarmée face à la disparition de son ami. Et pour ne rien arranger, elle constate qu'elle a perdu son tomahawk. Dans leur chute ? Dans leur fuite ? « Okay, okay... » glisse-t-elle en aparté, luttant pour retrouver un semblant de calme. « Il est sûrement parti à notre recherche, non ? » C'est la seule option qu'elle souhaite envisager. « Il a allumé le feu, s'est inquiété de pas nous voir revenir et a pensé qu'on avait besoin d'aide ou un truc comme ça. » Et effectivement, il a plutôt vu juste. Mais les voici maintenant séparés dans une baraque énorme. Et comme ce n'est encore assez compliqué, il va maintenant falloir compter avec un taré en liberté. Et armé, qui plus est.  

Et eux ? Que sont-ils sensé faire ? Partir à la recherche de Joachim ? Rester ici en espérant qu'il revienne de lui-même ? Le plus simple serait de se séparer pour couvrir les deux options. Mais ce serait aussi très con. Et ils ne sont pas aussi bêtes que les acteurs d'un film d'horreur, pas vrai ? « La pièce avec les reliques d'la guerre d'indépendance ! Tu pourrais manier ce fusil, toi ! » En espérant qu'il fonctionne encore et qu'ils trouvent des munitions. Ainsi que de la poudre. Ça fait beaucoup de suppositions. « Ouais, non, oublie ! C'est débile ! » Elle cesse enfin de gesticuler et échange un regard inquiet, presque impuissant, avec Ruben : « Faut qu'on s'débarrasse de ce mec ! » Et qu'ils l'attirent à eux pour éviter qu'il tombe sur Joachim. Leur ami n'est peut-être même pas au courant qu'ils ne sont pas seuls dans cette raison. « Une idée ? »


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2092
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The haunting of Sunset house   The haunting of Sunset house - Page 2 EmptyMer 26 Aoû 2020 - 9:23
Le salon où se trouvait normalement Joachim est vide, et c’est pas une bonne nouvelle. Je tousse, sous le coup de l’effort, en regardant tout autour de moi s’il serait pas dans un coin, caché ou un truc du genre. Sauf qu’à l’évidence, c’est pas le bon moment pour jouer, et j’imagine mal mon meilleur ami faire des blagues de ce genre pour rigoler. On peut pas dire, d’ailleurs, que Joachim soit trop un plaisantin de base, alors l’amener à faire ça ? J’en doute trop. Un soupir m’échappe. Comme pour l’histoire avec l’autre gars qui l’a agressé, je sens l’angoisse grimper en moi et une pointe de colère. Si y’en a un qui a encore osé poser le doigt sur lui, je vais l’écharper !

Joachim ??? Je l’appelle et ça sert strictement à rien, il est pas là. Et va savoir où il est passé ! Ouais, p’t’être, en espérant qu’il soit pas tombé sur l’autre gars ! que je lui souffle alors que Kaya essaie de devenir rationnelle.

Moi ? J’ai carrément du mal, j’me fais même un sang d’encre pour mon ami alors que c’est pas le moment pour perdre ses moyens. En plus, l’appeler pourrait donner notre position et c’est pas le bon moment pour ça. Je tente de retrouver mon calme et respirer profondément pour pas m’en faire tout de suite. Je fais un signe à Kaya pour qu’elle se taise, alors qu’elle me demande une idée. Je prête l’oreille aux bruits autour de nous. La pluie qui s’abat sur le toit, qui s’infiltre dans les murs. Le tonnerre qui claque dans l’air… Et les grincements du bois à chacun de ses pas :

Il est juste au-dessus, que je lui souffle. Faut qu’on s’occupe de lui avant que Joachim puisse le trouver en nous cherchant, pas le choix.

Sauf qu’on connait pas très bien l’endroit, alors va falloir improviser. Il progresse vers la partie gauche du manoir, par principe, je fais un signe à Kaya de la tête pour lui dire de me suivre, pendant qu’on s’engage dans un couloir qu’on connait sans doute et qu’on a déjà fait dans un sens sans vraiment le noter. Un arrive au niveau de la cuisine qu’on cherchait tout à l’heure avant de nous interrompre. Juste à côté, il y a un escalier qui monte, et au sommet de celui-ci, on peut voir un éclair passé près de la fenêtre et éclairer l’espace brièvement.

Dans le détour du flash, c’est la silhouette encapuchonnée de la personne qui nous a agressé qu’on voit. On se fige, effrayés, avant que je pousse Kaya dans l’angle des escaliers pour qu’elle se prépare et qu’elle se cache. Moi ? Je me mets dans l’autre extrémité, me fondant dans la pénombre des marches en me roulant en boule. Quand il faudra lui bondir dessus, je serais prêt. Parce que c’est avec une lenteur calculée qu’il descend marche par marche. Dans ce silence de plomb, je sens mon cœur s’accélérer. Et surtout, je perçois le petit sifflement de sa respiration tandis qu’il approche de nous.



The Hate U Give
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The haunting of Sunset house   The haunting of Sunset house - Page 2 EmptyMer 26 Aoû 2020 - 21:53

« Attends ! »
Kaya se saisit d'une petite bûche léchant les flammes et écrit maladroite quelques mots sombre sur le mur, à côté de la cheminée. Attends-nous ici !. Si Joachim revient il saura alors ce qu'il convient de faire. À moins qu'il se mette en tête de faire exactement l'inverse. Les garçons sont une espèce bizarres après tout. La native admire son oeuvre un bref instant, autant pour s'assurer qu'elle soit lisible que pour vérifier que le papier peint ne prenne pas feu. Puis elle conserve son crayon improvisé. C'est toujours mieux que rien et à défaut d'avoir pu récupérer son tomahawk, il faudra qu'elle se contente de ce semblant de gourdin.

Et voici le duo qui repart à l'aventure pour traquer celui qui les perçoit comme des proies. Le chasseur chassé. Il y a quelque chose de satisfaisant dans ce constat. Reste à voir s'ils auront les moyens de leurs ambitions. Ils sont deux mais cet homme, lui, est armé d'un fusil. Leurs chances sont à peine équivalentes mais ils n'ont guère le choix après tout. Leur ami est en danger. Eux aussi. Ils doivent résoudre le problème avant que ce dernier ait leur peau.

« La cuisine ! » s'exclame-t-elle quand ils découvrent enfin ce qu'ils cherchaient. Elle discerne quelques boîtes de conserves. Ils reviendront plus tard, une fois le monstre vaincu, pour récupérer ce butin. Mais pour l'heure ils cherchent surtout les escaliers qui leur permettra de rejoindre l'étage. Il y a un autre éclair quand ils le découvrent enfin. Salvateur cette fois-ci puisqu'il leur permet de déceler la silhouette encapuchonnée.

Palpatine !

La comparaison lui semble parfaitement pertinente et c'est en effet l'image de ce personnage de fiction qui s'impose dans ses pensées. Ruben la pousse à l'abri, dans l'angle des escaliers. Et puis il y a une attente rythmée par les bruits de pas réguliers de leur cible. Cette dernière ne semble pas pressée. Elle prend son temps. Tout comme une plante carnivore qui ingère lentement sa proie, consciente qu'elle ne peut de toute façon pas fuir. Les chocs contre les marches se rapprochent. Les deux jeunes échangent un regard et leurs têtes oscillent au rythme du compte à rebours qu'on leur impose.

Et puis ils se jettent sur la silhouette.

Cette dernière ne pousse pas le moindre cri de surprise mais plutôt un grognement. Ruben s'est jeté sur l'arme. Un coup de feu éclaire brièvement la nuit et vrillent leurs oreilles. De son côté Kaya écrase son pied contre le genou de leur adversaire. Un geste que Nima lui a appris des années plus tôt pour mettre des coyotes à terre et les réduire à une relative impuissance. Encore un grognement. Il tombe en arrière contre les marches et son ami lui arrache l'arme des mains pour enfin la pointer contre son propriétaire. Gagné !

L'homme retire à sa capuche. L'adolescente croit tout d'abord avoir à faire à un coyote mais constate lentement qu'il s'agit surtout d'un vieillard à la peau lacérée. Par ses propres ongles ? Le faisceau de la lampe de Ruben se pose sur le visage et en valorise les détails. Un oeil crevé. Un autre marqué par la démence. Des dents pourries. Il tente de dire quelque chose mais c'est un nouveau grognement qui sort. Hargneux. Non, cet homme ne demande pas pitié. Pourtant Kaya se sent presque obligée de la lui accorder. Depuis combien de temps vit-il ici ? Est-ce la solitude qui l'a poussé à se faire du mal ? Elle doit refouler cette curiosité qui lui ordonne d'obtenir des réponses.

Mais elle se rappelle bien vite qu'il leur a tiré dessus. L'empathie s'envole. « T'attends quoi ? » Sa question s'adresse à son ami. C'est lui qui a l'arme. Il lui suffit d'appuyer sur la détente pour régler le problème. Un tout petit geste. Si le meurtre semble justifié, il devra également être commis de sang-froid. La native a déjà tué des hommes mais jamais alors qu'ils étaient désarmés, entièrement soumis à sa vindicte. Quelque chose continue à la déranger dans ce procédé. Mais le laisser en vie ? Elle n'a pas l'impression que c'est un service à lui rendre... « Tu veux que j'le fasse ? » C'est un peu trop lent à son goût. S'ils se mettent à réfléchir, ils suivront leur coeur au détriment de leur instinct de survie. C'est déjà ce qui est en train de se produire, non ? « On a pas l'choix ! » ajoute-t-elle. Peut-être plus pour se convaincre elle-même que Ruben, dans le fond.


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2092
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The haunting of Sunset house   The haunting of Sunset house - Page 2 EmptyJeu 27 Aoû 2020 - 5:13
Je sais pas trop à quoi je m’attends. Quand on arrive à mettre le mec au sol, à le désarmer, que je me retrouve avec son arme entre les mains à le braquer pour qu’il se calme et qu’il grogne pour nous répondre, de rage peut-être ou j’sais pas trop, qu’on lui défait la capuche qui lui recouvre le crâne et qu’on découvre un vieux tout fripé, à moitié aveugle, qui nous regarde de son seul œil valide avec des allures de fous, je me sens vraiment trop con. Il baragouine dans une langue que je connais pas trop, ou peut-être que c’est juste une articulation approximative de l’anglais, je fronce les sourcils en me demandant qu’est-ce qu’on fout là…

Y’a un lourd silence qui tombe, de notre côté. On est tellement sous le choc d’avoir eu peur d’un grand père sénile qu’on se sent vraiment stupide. Et à la fois, il a été dangereux. Mais comme le serait probablement une personne atteinte d’Alzheimer par exemple, incapable de savoir ce qu’il se passe. Ils vivaient avec des morts – peut-être des membres de sa famille – en survivant comme il peut. J’ai pitié de lui, j’avoue. J’ai pitié parce qu’il y a beaucoup de choses qui plaident en sa faveur, et j’ai du mal à presser la détente.

Kaya me demande ce que j’attends. Elle me demande si j’veux qu’elle le fasse. Tirer sur lui ? Apparemment, on a pas le choix. Je détourne les yeux vers elle un bref instant avant de secouer la tête. J’vais le faire hein ! Je vais tirer. Mais en revenant vers lui, j’ai pas envie, je trouve ça injuste. Un coup de tonnerre qui me fait sursauter, je vois le vieux éclater de rire en parlant dans un allemand quasiment convenable, mais que je peux pas traduire. Franchement ? On dirait bien qu’il est en train de maudire ma famille et ma descendance, mais comme j’en suis pas sûr à cent pour cent, il pourrait tout aussi bien me compter fleurette.

Du bout du fusil, je dégage sa longue cape à capuche pour voir qu’il porte… Un costume allemand. Nazi même. Il a les médailles percées sur le torse, et en semblant terriblement fier. Je papillonne des cils, ça devrait probablement me résoudre à tirer et à l’abattre, mais je suis meilleur que ça non ? Alors, je baisse mon arme. Quand il recommence à parler en allemand, en me jugeait de son seul œil, je retourne le fusil pour le saisir par le canon et lui envoie un grand coup de crosse dans la mâchoire, mieux qu’un lancé de Connor, j’peux vous le dire. Il recrache une de ses dernières dents avant de tomber inconscient.

On va l’enfermer dans une chambre et le ligoter, que je souffle à Kaya en venant prendre mon couteau pour défaire les fils d’une lampe qui fonctionnera plus de toute façon. Je coupe, et je lui saucissonne les bras en lui faisant signe de trouver autre chose pour les jambes. Les liens du rideau par exemple : On sera pas des monstres comme lui, que j’assure à Kaya. On sera mieux que ça.



The Hate U Give
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The haunting of Sunset house   The haunting of Sunset house - Page 2 EmptySam 29 Aoû 2020 - 1:46

« Ruben... ! »
Kaya gronde lorsqu'elle voit le canon du fusil que tient son ami se baisser. Alors oui, il est vrai qu'elle trouve un certain réconfort dans le fait qu'il finisse par écraser la crosse dans la tronche du nazi. Il a son compte. Le regard de l'adolescente s'attarde un instant sur la croix gammée pendant que son camarade entreprend de le ligoter. Il glisse ensuite sur les jambes qu'elle est sensée ligoter. Mais elle ne bouge pas. « Et après ? On va l'abandonner là en partant ? » Le libérer pour qu'il continue a respirer un air bien trop pur pour lui ? Le laisser enfermé en le condamnant à une longue agonie ? La première idée est insupportable et la seconde lui semble trop cruelle.
« C'est un nazi ! »
Peut-être qu'il a fait du mal aux gens ou peut-être qu'il se contente de partager cette idéologie. Kaya ignore la plupart des subtilités de ce régime mais elle en sait suffisamment pour savoir qu'il était nauséabond. Cet homme l'est tout autant. Et puis il a tenté de les tuer. Ruben l'a oublié ? C'est une menace avérée. Et sa mère a toujours été très claire sur ce qu'il convenait de faire d'une personne décidée à lui faire du mal.
« Si les rôles étaient inversés... »
Elle lâche au compte-gouttes ses arguments, espérant que son aîné les entende et en tire les conclusions qui s'imposent. La seule, même, qui devrait recueillir son attention. On dirait que ce n'est pas le cas. La gamine lâche un profond soupir mais finit par l'assister dans sa tâche. L'homme finit solidement attaché. « Allons chercher Joa'. » La seule raison pour laquelle le nazi reste en vie c'est parce qu'il pourrait l'avoir enfermé quelque part. Et dans le pire des cas, il saura où se trouve le corps de leur ami. Ils pourront faire ce qui doit être fait. Mais cette option, elle la balaie d'un revers mental de la main. Joachim est vivant !

Alors en suivant ce principe de précaution, Kaya aide l'élu de son coeur a transporter l'homme dans une pièce et à bloquer la poignée derrière eux avec un balais. Ils n'ont alors pas besoin de chercher bien loin pour retrouver le troisième membre de la joyeuse bande. Il est de retour dans le salon. Cette fois c'est un soupir de soulagement qui quitte les lèvres de la jeune sioux. Il leur explique qu'il est parti soulager la nature. Partagée entre la joie et la désapprobation, Kaya se retient de se jeter dans ses bras pour l'enlacer du sien. « On a tellement d'trucs à t'raconter... Tu vas pas nous croire ! » Mais elle laisse l'honneur à Ruben de narrer leurs aventures. Il le fera beaucoup mieux qu'elle puisqu'il possède ce don qui consiste à donner vie aux histoires..De son côté elle prétexte à son tour le besoin d'aller aux toilettes pour s'écarter et les laisser seuls.

Il va mourir.

Pour elle c'est une évidence qu'elle ne cherche même pas à combattre. L'adolescente dégage le balais, ouvre la porte et se place devant le corps toujours plongé dans l'inconscience. Il ne sentira rien. Sa lame traverse la mâchoire et atteint le cerveau sans grande résistance. C'est fini. Kaya en nettoie l'acier sur l'uniforme du cadavre et la glisse à nouveau dans son étui. Elle fait un détour pour récupérer son tomahawk. Aucune mauvaise rencontre, aucun craquement susceptible de l'inquiéter ne vient entraver sa progression. Elle s'autorise alors un passage par la cuisine pour récupérer quelques conserves. Ce soir ils auront droit à des raviolis. La date est un peu dépassée mais... est-ce qu'on peut vraiment dire que ça change quelque chose ?

Elle retrouve bien vite ses deux amis et avise Ruben du regard tout en déposant les boîtes devant le feu. « C'est fait ! » Parce qu'il le savait bien, non, au fond ? Qu'elle allait faire ce qu'il aurait dû faire ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2092
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The haunting of Sunset house   The haunting of Sunset house - Page 2 EmptySam 29 Aoû 2020 - 5:59
Peut-être que je suis faible par nature, je sais pas. Le fait est que tuer pour moi, c’est vraiment pas aussi simple que pour d’autres. Et que j’ai tendance à me raccrocher à l’espoir que les gens changent. Kaya me martèle que c’est un nazi et que si les rôles étaient inversés, il aurait aucune pitié pour nous. Mais je hausse les épaules, j’ai du mal à me laisser avoir par ce genre d’arguments. J’ai envie d’être meilleur qu’eux, sur tous les aspects. Au bout, je perdrais toujours mais au moins, je sais pas trop… J’aurais toujours respecté mes valeurs ?

Je dis pas que je suis vraiment innocent. J’ai tué, pour sauver Selene. Et c’est justement l’intention dans le geste qui compte à mon sens. Je l’ai fait parce que sinon, c’était Selene qui mourrait. J’ai mis des années à rationnaliser mes actes, et parfois, j’ai du mal à vraiment y croire. Alors je secoue la tête : On se salira pas les mains pour quelqu’un comme ça. On retrouve finalement Joachim de toute façon, qui a pas été enlevé mais qui est parti se soulager dehors. De fait, c’est encore plus bête qu’on se soit emballé à ce point, mais je prends mon rôle de conteur d’histoire pour tout lui dire.

Joachim est visiblement impressionné par tout ça, accroché à mes mots. Quand Kaya s’esquive et revient avec une boite de ravioli, elle m’annonce que c’est fait. J’ai un doute un instant. Qu’est-ce qui est fait ? Et dans son regard défiant, j’ai compris de quoi elle parlait. Je pince les lèvres, la fixe longuement en essayant de comprendre pourquoi elle s’est donnée cette peine. Et je détourne les yeux l’instant d’après. A quoi bon de toute façon ? On se comprendrait pas.

FIN



The Hate U Give
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The haunting of Sunset house   The haunting of Sunset house - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The haunting of Sunset house -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» [UploadHero] House of the Rising Sun [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: