The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isha Cornwell
The Exiles
Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 2316
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant   C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant - Page 3 EmptyMar 8 Sep 2020 - 22:51
Celui qui sait conduire même dans la merde


Je ne suis pas pressé de quitter ses bras. Je suis bien, juste bien. Avec Sam, on a partagé pas mal de choses, surement trop pour des gens qui se connaissent a peine en dehors de leurs galipettes, mais je crois que ce moment tendre est quelque chose de nouveau, de doux d’apaisant, qui vaut plus qu’une centaine de conversation pour se découvrir. J’aime beaucoup son étreinte légère, son petit sourire en coin, qui appelle le mien, et la lueur dans ses yeux. Ca a quelque chose de gamin mais putain, ca me plait trop !

Est-ce le moment où on panique parce que je percute que j’ai pas fait gaffe a son t shirt mouillée, parce que je lui ai pas mis de main au panier ou parce que je lui ai pas proposé un petit coup de rein vite fait sur le capot pour faire redescendre l’excitation ? Bah non… en fait, ça peut vous paraitre con, mais je suis sincère quand je dis que j’aime bien ce qui se passe. Je ne veux pas chercher plus loin. Je m’amuse a sa réflexions sur les deux qui se sont immiscés entre nous deux. Ouai, ses poumons.

« C’est possible qu’ils ne gâchent rien à ton charme. »

Elle aussi à son cerveau qui lui dit que rester ici c’est pas le bon plan de l’année. La minute tendresse est déjà en train de se terminer mais, même si on s’éloigne, l’un de l’autre, j’ai du mal a lâcher sa main qu’elle a laissée dans la mienne. J’arque un sourcil avec un air de provocation quand elle me dit qu’elle a eu son compte :

« Je t’avais connu plus gourmande. »

En même temps, elle a pas tort, vus nos états respectifs, ca serait pas mal d’éviter un autre drame à gérer dans l’immédiat, même si j’ai toute confiance en nous. En plus, elle n’a pas tort, malgré le glouglou de l’eau, j’entends des grognements au loin, on va surement avoir de la compagnie puante dans pas trop longtemps. Notez bien que ca ne me stresse pas plus que ça. Malheureusement, j’ai fini par péter une durite a force d’être enfermé dans le noir a coté de la fausse aux moisis dans l’arène, un châtiment plus sadique qu’il en a l’air car niveau caboche, ca n’arrange pas les choses. Soit je pétais une durite, soit j’arrivais a me convaincre que c’était cool. Je vous laisse devinez quelle a été mon option ? Un indice, je ne suis pas en position fœtale a me baver dessus.

Avec un soupir je lui lâche la main et ouvre la portière coté passager, c’est pas trop dégueulasse, c’est coté conducteur que l’autre c’est le plus répandu. Je me la joue parodie de mec qui gère les portes voitures de richse dans les hôtels de bourges, du moins ce que j’en imagine avec les films. Etonnement, j’ai jamais été dans des vrais hôtels de friqués avant la fin du monde et depuis, je pense que le service a grandement perdu en qualité, pour ne pas dire que c’est mort.

« Si Melle veut bien se donner la peine. »

Je la laisse entrer avant d’aller, un peu trop tranquillement, coté chauffeur, avec un bout de bras du mort, je vire quand même le plus gros de ce qui reste sur le siège. Parce que j’estime que, coté merde, on a assez donné ces derniers temps. Je finis par m’installer et allume le contact avant d’aviser que je sais pas où on va. Je me tourne donc vers mon copilote avec un air de winner :

« J’imagine qu’il est encore trop tôt pour que tu me donnes ton adresse ? Même si je promets de pas venir avec Allia et des petits poids. »

Je glousse de ma connerie mais maintenant, je vous jure qu’il va y avoir un trauma de plus avec les fruits et légumes. Déjà que j’étais pas super fan, là, c’est la fin des haricots avec les légumes vert et j’ai bien dit fin et pas faim !

« Tu me guides jusqu’à ta voiture et tu me diras où tu veux que je dépose celle là, ca te va ou tu préfères qu’on fasse autrement ? »


Oui on a toujours pas bougé et les morts se rapprochent dangereusement. Pourtant je reste mega cool a attendre ses directives.  On est encore «  à l’aise ».

Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 218
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant   C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant - Page 3 EmptyJeu 10 Sep 2020 - 14:43
Il faut bien se rendre à l'évidence, aussi bien que je puisse être dans ses bras, ça ne sert à rien de tenter le diable plus que nécessaire en restant là alors qu'on entend déjà des râles au loin. Pourtant, et je ne sais vraiment pas pourquoi, aucun de nous ne semble réellement inquiet par cette menace qui nous plane au dessus de la tête.

Il faut dire que ces retrouvailles ont quelque chose de particulier. Le côté détaché de nos précédentes rencontres a l'air très loin derrière nous, et il y a ce sentiment au fond de moi qui refuse de partir quand je suis dans ses bras. Comme si j'avais envie d'être nulle part ailleurs. C'est bizarre. Et très inhabituel. Mais il m'a manqué et ça je ne peux pas le nier.

C'est presque à contrecœur que je lâche sa main en fin de compte pour qu'on aille s'installer dans la voiture. Et je ne peux m'empêcher de rire quand je le vois m'ouvrir la portière comme si on était dans un vieux film des années 50 ou que je me trouvais à la sortie d'un hôtel de luxe. D'ailleurs, ça me fait penser que ça m'avait manqué ça aussi. Ce genre de petites attentions et de service auquel j'étais pourtant habituée par le passé. Oui, la célébrité me manque. Mais ça fait bien longtemps que j'ai fait une croix dessus. Comme tout le reste et comme tout le monde l'a fait sur sa vie d'avant.

En me glissant à l'intérieur du véhicule, j'en profite pour voler un rapide baiser à mon cher portier, lui adressant un clin d’œil amusé une fois assise à ma place. Il me rejoint tranquillement du côté conducteur et fait un peu de ménage avant de pouvoir s'installer. Le moteur démarre mais mon sourire s'estompe quand Isha souligne qu'il ne sait toujours pas où je vis. J'aimerais pouvoir le lui dire. L'emmener avec moi à la gare et passer du temps avec lui chez moi. Mais je ne peux pas me permettre de prendre un aussi gros risque. Moins il en sait sur moi, mieux c'est. Pour tout le monde.

Sa tentative d'humour m'arrache un très léger sourire qui ne dure pas et je me passe la main dans les cheveux en soupirant un peu. Une femme doit savoir garder une part de mystère et se faire désirer, n'est-ce pas? Je tente d'apaiser les choses en disant ça, relevant en même temps mon regard vers le brun. Au moins, il est compréhensif. Et je ne sais même pas si je mérite qu'il soit aussi gentil avec moi dans le fond.

Il me propose finalement de me ramener jusqu'à ma voiture et de me déposer celle-là à un autre endroit de mon choix, pour simplifier les choses. J'inspire longuement tout en hochant la tête, me penchant ensuite pour déposer un baiser sur sa joue. On fait comme ça. Ma voiture n'est pas très très loin, on devrait y arriver assez rapidement. Mais on ferait mieux de se dépêcher avant d'être coincés par les morts qui sont en train de se ramener.

Oui. C'est mieux comme ça. De toute façon, il a déjà assez d'ennuis sans que je lui en apporte plus. C'est à croire que, dans le fond, Allïa avait raison en me disant de rester loin de lui.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
The Exiles
Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 2316
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant   C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant - Page 3 EmptyLun 14 Sep 2020 - 10:26
Celui qui a as envie de dire au revoir



Je me doutais qu’elle ne voudrait pas partager son « chez elle » avec moi. Je respecte son choix même si je ne suis pas sur de comprendre réellement la raison de cette décision, après tout, je connais sa sœur, je sais déjà pour ses « petits soucis » et j’ai déjà prouvé que si j’avais voulu lui faire du mal je l’aurais fait non ?  Je me contente d’hocher la tête, gardant pour moi mes questions. Ca a toujours fait partie des règles du jeu non ? Elle s’est un peu confiée seulement sur sa vie avant la fin du monde et moi presque sur rien en fait. Bon la dernière fois qu’on a essayé aussi, ca s’est fini par une tentative d’égorgement, ouai, avec aussi une sacré baise dans la foulée, mais, une fois de plus, c’est pas ce que je veux avec elle maintenant.

Je suis un peu joueur et attend le dernier moment pour lui faire un départ a la fast and furious. Ouai, en trombe en la regardant dans les yeux, pas trop longtemps non plus, de nos jours, avec l’etat des routes, il y a des jeux qu’il vaut mieux ne pas faire trop longtemps.  Et oui, j’ai bien parler de ses yeux du haut, pas de ceux de son décolleté. On ne met, malheureusement, pas très longtemps pour arriver a sa caisse. Elle prend le volant et je la suis jusqu’à pas loin du NML où elle finit pas se garer Fin du voyage. Je descende de la voiture des potes de Bob, qui va surement devenir une Billie Mobile et vais la rejoindre pour lui voler quelques baisers.

C’est assez con de devoir déjà se séparer alors que l’on vient juste de se retrouver non ? je flippe tellement qu’elle ne change d’avis, qu’elle se souvienne qu’elle ne voulait plus me voir que j’ai du mal a la quitter et pourtant il le faut. Je ne lui demande rien, pas de promesse de se revoir, pas d’obligation… je ne suis pas le genre de mec a aimer voir les gens en cage, si a un moment elle a envie de se poser, ca sera sans barreau.  C’est d’elle-même qu’elle me propose de nous retrouver dans les prochains jours. Autant dire que c’est avec un énorme sourire que j’ai accueilli cette proposition. Il ne m’a pas quitté quand je suis retourné, a pieds, vers ma moto laissé assez loin. Et croyez moi, je n’ai pas loupé son rdv.


Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant   C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- C'est quand on est au bord du gouffre qu'il faut aller de l'avant -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: