The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-83%
Le deal à ne pas rater :
Antivirus McAfee Total Protection 2021 – 5 Appareils – 1 an
14.99 € 89.95 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -22%
Borne de jeu d’arcade Street Fighter 2 – ...
Voir le deal
272 €

Partagez
- Hot summer day - FEAT Chris Edison -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 480
MessageSujet: Re: Hot summer day - FEAT Chris Edison    Hot summer day - FEAT Chris Edison  - Page 2 EmptyMar 22 Sep 2020 - 23:26
Hot Summer Day.Seattle Beach.
Monsieur a de l'humour... Assez pour répondre à mes propres conneries et tentatives de désamorcer un peu la situation. Même s'il continue à jouer de MA batte dans mon angle de vue, et que j'ai toujours une vague crainte qu'il me la foute dans la gueule ou se barre avec. A poil. Mouais, bon, peut-être qu'il va pas partir avec finalement.

- Ok.. Ouais, nan mais. Putain j'te matais pas, dans l'eau ok ? Voilà, on y est, ma  réputation venait d'en prendre un sale coup. D'autant que si j'avais réellement voulu mater, j'y s'rais encore et tu l'saurais toujours pas.
Je roulai des yeux avant de souffler un rire désabusé. Et de reprendre plus sérieusement. J'suis désolé, ok ? J'vais pas t'la jouer saint des saints, hein. Un mec tout seul à poil dans la rivière, ça veut probablement dire un sac sans surveillance un peu plus loin. Si t'avais eu l'air de transporter des trucs importants.. c'pas impossible que j'aie tenté de m'tirer avec. Mais là. J'me suis dit qu'à part ton bordel perso et des vivres, t'avais pas l'air bien riche. Je haussai les épaules, paumes vers le ciel. J'suis un connard, mais il m'reste un peu d'morale.

Il se présenta finalement, pas pressé de se refringuer manifestement. S'maine passée.. J'ai pas trop trainé à la Cage. J'me suis fait shooter une côte en m'y battant, donc l'temps que ça s'remette j'évite d'aller y jouer des coudes. Je précisai dans la foulée : L'reste du temps, j'fais partie du service de sécu. Quoi qu'il en soit... Chris, enchanté.

Son visage ne me revenait toujours pas, et tandis que je me creusais les méninges, il me tendit une main pour m'aider à me lever, m'exposant son programme du soir. J'étirai un bref sourire en coin en me redressant avec son aide. Ok... J'te dois bien ça. Si tu veux vraiment t'la jouer Robinson Crusoé, je t'suis. Sinon j'ai des galettes de pain et de la viande séchée. Ça fera peu pour deux, mais ça pourra compléter.
Et alliant le geste à la parole, je sortis la nourriture de mon sac pour la mettre à portée de main. Et c'est là, avec ma petite galette en main, que ma mémoire se décida à retrouver sa fonction première : retrouver mes souvenirs. J'arrondis un peu les yeux en fixant -encore- mon compagnon de fortune comme un con.

- Putaaain ! Mais oui ! Corray ! Corray Haner ! Je secouai la tête sur une mine amusée. Faudra que j'te raconte comment j'te connais, du coup...

:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Corray Haner
Survivor
Corray Haner
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 197
MessageSujet: Re: Hot summer day - FEAT Chris Edison    Hot summer day - FEAT Chris Edison  - Page 2 EmptyVen 2 Oct 2020 - 10:39
Hot summer dayChris & CorrayJe peux sentir que l'homme en face de moi n'est pas très à l'aise. Malgré mes blagues douteuses pour détendre l'atmosphère. Il me dit que si il avait vraiment voulu seulement mater je ne l'aurais même pas remarqué. Un de mes sourcils s'arque. Je ne peux retenir un ricanement. ça s'y connaît en technique de voyeurisme apparemment ! Je garde cette réflection pour moi, ne voulant pas encore plus l'enfoncer qu'il ne le fait déjà tout seul en bégayant pour se justifier. Il arrive finalement à m'expliquer les vraies raisons de sa présence. Même si je l'ai clairement vu détailler mon torse avec attention. Il était là pour me voler, mais il allait faire demi tour. Heureusement que j'avais eu l'intelligence de cacher mes bidons d'essence derrière mon sac. J'hausse les épaules quand il me dit que c'est un connard mais pas un sans cœur. On est tous un peu comme ça.

Il me dit qu'il n'a pas passé la semaine dernière à la cage. Parce que visiblement il s'y est cassé une côte. La raison pour laquelle une simple chute dans un trou l'a cloué au sol. Il m'explique aussi qu'il fait partie de la sécu de l'endroit. Je suppose que vu son état il est en genre d'arrêt maladie. Il finit par se présenter.

"Enchanté. Je lui souris plongeant mes yeux dans les siens quand je me penche pour l'aider à se lever. Un grognement m'échappe. Je ricane. Comme tu peux le constater tu n'es pas le seul a avoir fait les frais de la cage."

J'ai donc, Chris, a tenir sur ses jambes. Gardant quelques secondes les bras autour de lui pour prévenir toutes chutes éventuelles. Mais il a l'air de tenir debout. Alors je me redresse, faisant douloureusement craquer mon dos. Il accepte volontiers mon organisation de ce soir, me disant qu'il me doit bien ça. Je lui souris. Me gardant pour moi qu'il ne me doit pas grand chose. Mais j'avoue qu'une paire de bras en plus n'est pas de refus. Mais il me propose directement quelque chose de plus simple. Il a de quoi manger sur lui. Il a une petite galette de pain et de la viande séchée. Pas vraiment suffisant pour nous deux. Mais on passera moins de temps a pécher.

son visage s'illumine un instant. Je vois clairement que quelque chose a surgi de sa mémoire. Mon nom. Il vient tout juste de se souvenir de pourquoi ma trogne lui revient. Je lui souris quand il me dit qu'il faut qu'il me raconte. Je ricane, me frottant les mains.

"Avec plaisir ! Mais si tu le permets, je vais juste aller me saper. C'est pas que l'idée de passer la soirée a poil me dérange mais je n'ai pas vraiment envie de me mettre à nouveau dans une situation similaire. Je me penche vers lui, faisant mine de lui faire des messes basses. Apparemment ya des gens louches dans les parages. Je ris, lui faisant un clin d'œil. Je lui tourne le dos avant de me diriger vers mes affaires."
:copyright:️ DABEILLE





My flesh will feed the demon.
'Til fire sets me free.
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 480
MessageSujet: Re: Hot summer day - FEAT Chris Edison    Hot summer day - FEAT Chris Edison  - Page 2 EmptyMar 6 Oct 2020 - 0:03
Hot Summer Day.Seattle Beach.
Vu de près, c'est vrai que lui aussi avait la gueule de travers. L'avantage des tatouages, c'est que ça se voyait moins sur son torse... Ceci étant il devait avoir moins ramassé que moi, il avait moins de mal à se mouvoir. Je ricanai doucement quand il précisa que c'était lui aussi à cause de la Cage, et j'acceptai volontiers son aide pour me redresser debout. Grimace, grognement. Saloperie de côtes.

- Tiens ? Tu t'es battu contre qui, pour finir dans cet état ? Il y avait plusieurs combats par jour, chaque jour. Les survivants étaient friands de ce genre d'animations, et les paris allaient bon train régulièrement, faisant le beurre de la Cage et de ma faction. Pour ma part c'était la première et la dernière fois que j'y mettais les pieds comme combattant, ça m'a servi de leçon.
Rien qu'à l'idée de l'angoisse que j'avais ressenti en me retrouvant là-bas au milieu, j'en frissonnai de dégoût. Tout ça par colère, en plus. Connerie !

Dans la foulée je lui proposai de partager son repas avec le mien, tant qu'à passer un moment ensemble. Autant faire des efforts conjoints. Et visiblement le deal lui convenait, sa réponse m'arrachant un léger sourire en coin.
- J't'en prie, j't'en prie. Après j'veux pas te forcer hein. La vue est pas dégueu. Il pouvait clairement voir que je me foutais de lui, je n'étais pas du genre dragueur, ni même réellement sociable donc de là à lui faire du rentre-dedans, il y avait un monde. Sa réflexion sur les gens "louches" du coin me fit pourtant rire, presque malgré moi.
Secouant la tête, je le laissai partir se fringuer, surveillant machinalement les alentours déserts. Et sans le reluquer, je tiens à le préciser ! Quand il revint finalement, je levai les paumes vers lui.

J'ai jamais pêché d'ma vie.. Donc va falloir m'apprendre tes techniques si tu veux que je t'files un coup de main. Et après tout, j'aimais apprendre, alors pourquoi pas ça ? Ce serait toujours utile.
Attendant sagement qu'il sorte son matos s'il en avait, et ses instructions au passage, j'en revins à la précédente conversation.

- Corray Haner alors, hein... Ouais, j'écoutais ta musique. J'ai d'ailleurs même dégoté un de tes albums récemment ! Je tapotai machinalement le casque que j'avais autour du cou ce disant. J't'ai découvert sur un festival, en fait.
Je me coupai dans mon histoire pour le moment, cherchant comment lui prêter main forte.


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Corray Haner
Survivor
Corray Haner
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 197
MessageSujet: Re: Hot summer day - FEAT Chris Edison    Hot summer day - FEAT Chris Edison  - Page 2 EmptyJeu 8 Oct 2020 - 10:34
Hot summer dayChris & Corray
Je me penche vers lui, il me détaille un instant. Son regard tombant sur mon arcade fendue et les hématomes sur mes côtes. J'ai sûrement d'autres écchymoses un peu partout mais elles se mélangent avec l'encre colorée sous ma peau. Il est curieux, me demandant avec qui je me suis battu. Je ne connais pas tous les combattants habituels de cet endroit. Je ne sais donc pas si le bonhomme avec lequel je me suis battu est réputé ou non. En tout cas ce qui est certain c'est qu'il m'a bien abimé ce con. Il me confie que c'était la première fois qu'il mettait les pieds dans cette piscine et sûrement la dernière. Ayant pris cette décision sur le coup de la colère. Je ricane de nouveau. Ne pouvant que trouver un lien flagrant entre nos deux histoires et nos deux états physiques actuels.

" Il s'appelle Isha. Grand, fin, brun aux cheveux bouclés. Grande gueule surtout ! Je ris pensant sincèrement que de toutes les choses qui puissent le décrire, il aurait juste suffi de mon dernier qualificatif. Et bien on dirait bien qu'on s'est retrouvés dans le même genre de merdes !"

Une fois que Chris est sur ses deux pieds, je me permets de faire demi-tour pour aller m'habiller vite fait. Je l'entends rire à ma plaisanterie. Il rebondit même sur une vanne que je sens plus que sarcastique. On aurait été plus proche, je lui aurais dit d'aller gentiment se faire voir. Mais je me contente de ricaner en secouant la tête. J'enfile efficacement mon jean, mon débardeur et mes rangers. Je suis définitivement plus à l'aise comme ça. Je m'avance vers lui de nouveau. Il me confie ne pas savoir comment pécher.

"Je lui souris. Et bien il n'est jamais trop tard pour apprendre non ?"

Sur ses mots j'avance un peu plus loin dans les hautes herbes, coupant à l'aide de mon couteau des tiges de roseau souple et fines. Je reviens vers l'homme une fois ma première étape terminée. J'étais assez doué pour poser des pièges. Et je dois l'être encore un peu sachant que j'arrive à survivre avec ce que ça me permet d'attraper. D'habitude je fabrique des pièges pour le gibier. Mais mon père m'a aussi appris à me procurer des appâts par moi même. Donc certaines fois du poisson ou des crustacés de rivière.

Je pousse mes affaires du pied pour nous dégager un peu de place sur un tronc d'arbre. Je me serais bien assis par terre, mais ça risque d'être plus compliqué pour mon comparse de se relever. Je lui tends des roseaux et lui indique la place à côté de moi. Il commence donc à me raconter comment il me connait. Il me dit qu'il écoutait notre musique. Et qu'il avait même eu un CD récemment. Quand il tapote le casque autour de son cou, je fais une moue étonnée. Je ne savais pas qu'on pouvait encore en trouver en état de marche. Il conclut en me disant qu'il m'a découvert sur un festival.

"Je ne savais pas qu'on pouvait encore trouver de ces trucs en état de marche ! Mes traits étonnés ne quittent pas mon visage. Je trouve ça génial. Alors ? C'est aussi bien que dans tes souvenirs ? Je lui souris, curieux de connaître son avis sur la question. Tu es venu nous voir plusieurs fois en festival ? Ou c'est juste qu'on t'avait offert des places ?"

En parallèle, sans dire d'instruction, je lui montre comment monter un piège. J'essaie d'être lent et d'être le plus clair possible dans mes gestes. D'accord, je prends trois tiges de réseau, que je tresse grossièrement ensemble. Ensuite grâce à des longues feuilles j'accroche les deux extrémités pour former un cerceau. Je lui montre qu'il ne faut pas hésiter à ajouter des feuilles pour que ça tienne vraiment bien. J'attends après lui, observant ses gestes.
:copyright:️ DABEILLE





My flesh will feed the demon.
'Til fire sets me free.
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 480
MessageSujet: Re: Hot summer day - FEAT Chris Edison    Hot summer day - FEAT Chris Edison  - Page 2 EmptyDim 11 Oct 2020 - 17:33
Hot Summer Day.Seattle Beach.

- Isha ?! Ha ouais... qui n'connait pas Isha ! je soufflai de rire, un peu malgré moi, précisant rapidement : parmi les habitués de la Cage j'veux dire, évidemment. Une sacrée grande gueule comme tu dis, et un combattant très régulier.
A vrai dire, j'avais jamais eu réellement à faire à lui directement, ou du moins autrement que pour quelques mots dans le cadre "professionnel" des combats. C'était un mec connu pour être un peu cinglé, donc j'y tenais pas spécialement, toute manière. Et à côté de ça, c'était aussi notre tricheur attitré, celui qui perdait les combats sur demande quand c'était nécessaire... Mais bon, ça j'allais évidemment pas en parler à Corray.

Il s'éclipsa le temps de s'habiller, et au retour on se mit d'accord pour qu'il m'apprenne les rudiments de la pêche. Après tout pourquoi pas ! Comme ça si un jour on partait faire de la plongée avec Aamir comme on en avait parlé, je pourrais me la péter un peu pour le repas. En espérant ne pas me ridiculiser. .. Mouais, faudrait que je m'entraine avant d'en arriver là, au cas où.
Quoi qu'il en soit, il s'éloigna pour couper des roseaux, et je l'aurais volontiers aidé s'il m'avait donné des instructions... Mais à défaut, je restai planté comme un con à le regarder faire, m'appuyant contre un tronc d'arbre en attendant qu'il vienne à nouveau me retrouver.

Finalement assis sur une souche -ce dont je le remerciai d'un hochement-, je récupérai une partie de ses tiges, avec un air circonspect. On était clairement loin de mes compétences, là. Les pièges, les appâts, ce genre de choses, c'était pas pour un mec de la ville comme moi.
Sans quitter ses gestes des yeux, j'étirai un sourire à sa remarque sur mon lecteur CD. Une antiquité. Alors.. le lecteur, c'était un coup de bol, trouvé dans la piaule d'une ado du genre.. Hipster, tu vois ? Franchement, qui en 2015 en aurait encore eu un sans avoir un amour pour les vieilleries ? Bref. Pour le casque, c'était une trouvaille dans un Apple store. Pour l'moment j'ai des piles d'avance, après ça j'vais devoir trouver quelqu'un pour bidouiller tout ça avec une petite batterie solaire ou un truc comme ça. ... Enfin pardon, j'm'égare.
Faut dire que je m'étais longuement, longuement penché sur la question : Vivre sans musique, c'était absolument hors de question pour moi.

Lentement, je m'escrimais à reproduire ses gestes, avec un succès tout relatif. Autant j'étais précis avec un crayon dans les doigts, autant les travaux manuels étaient moins mon délire. J'esquissai un bref sourire amusé quand il me demanda mon avis sur sa musique. Aussi bien que je m'en souvenais, ouais. Un plaisir de r'trouver une musique que j'aimais bien, d'ailleurs. Je fronçai un peu le nez, avec la sale impression de m'emmêler les doigts, mais je poursuivis quand même avec attention.

- Ni l'un ni l'autre ! Enfin.. Si, j'suis venu plusieurs fois, après. Mais la toute première fois, c'était sur un grand festival. Il y avait un peu de tout. J'veux dire par là, des concerts, et d'autres choses. Moi, j'étais jeune tatoueur.... j'avais un stand avec mon mentor. Et c'est sur ce festoche que j't'ai entendu pour la première fois, donc ! Je plissai les yeux. Remontre ton dernier geste, là ?
Petit hochement de tête avant de reprendre : J'ai trouvé votre concert vraiment cool, et j'suis revenu vous voir en festival par la suite. Deux fois. C'qui est pas mal quand on connait mon aversion pour les lieux bondés. Nos caractères devaient être foncièrement opposés, à bien y réfléchir. Lui était habitué à être sous les feux de la rampe, là où moi je préférais mille fois rester dans l'ombre.

- Et toi.. T'étais à Seattle quand toute cette merde est arrivée ? Tu vis près d'ici ?
... Putain c'est chaud ton piège, là. T'as appris à faire ça où ?


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Corray Haner
Survivor
Corray Haner
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 197
MessageSujet: Re: Hot summer day - FEAT Chris Edison    Hot summer day - FEAT Chris Edison  - Page 2 EmptyJeu 22 Oct 2020 - 10:44
Hot summer dayChris & Corray
Il me parle un peu de Isha. Ne cherchant pas une seule seconde dans ses souvenirs. Il est certain qu’il est de ce genre de personnes qui marquent. Il me dit que tout le monde le connaît, en tout cas toutes les personnes qui fréquentent régulièrement la cage. Et j’en avais fait les frais. C’était un moment assez humiliant. Il est fin comme une perche et il m’a dégagé du revers de la main comme on dépoussière un meuble. Je ne me bats que très rarement avec les vivants. Je manquais sûrement d'entraînement. Ou je suis peut-être trop vieux. Quoi qu’il en soit, si j’avais su, j’aurais essayé de me défouler sur une autre personne. Mais on peut dire que ça m’a bien calmé.

Quand il vient s'asseoir à côté de moi, nous discutons un peu. Un lecteur CD. Même avant tout ce bordel il était difficile d’en trouver un en bon état de marche. Le disque sautait toujours à l'intérieur. Le son crépitait. Avais-tu l’audace de faire un mouvement trop brusque et tu atterrissais trente secondes plus tard dans la chanson.  En compagnie de ma légendaire patiente avec les objets, j’en ai cassé plus d’un. En général, ils finissaient en mille morceaux par terre. Heureusement que pour la suite c’est Bryan qui s’occupait d’être devant un écran. J’aurais coûté très cher en matériel. Il m’explique comment il a obtenu le sien. Je ricane quand il me parle de l’ado du genre hipster. Le regardant avec attention. A force de fabriquer ce genre d’outils, je n’ai presque plus besoin de faire attention à mes mains. Je me force à aller plus lentement pour qu’il puisse me suivre.

“Eh beh, y’en a qui ont de la chance ! Sur toutes mes années dehors je n’ai rien trouvé de si intéressant. Ou en tout cas c’était toujours hors d’usage. Si je trouve des piles a l'occasion je te les mets de côté ! Parce qu'avec un objet portable que tu dois chargé de manière solaire ça doit être extrêmement long. Je lui souris, bienveillant.”

On discute ensuite de musique. En tout cas la notre. Il m’indique qu’il l'apprécie toujours autant et que ça lui a fait plaisir de retomber sur un disque. ça me fait chaud au cœur et je le remercie d’un regard chaleureux. Il nie mes hypothèses sur la manière dont il a atterri sur un de nos concerts. Dans un festival, il était tatoueur. J’arrête mes gestes une seconde, lui offrant un moue impressionné. C’est rare qu’on m’offre une anecdote comme celle-ci. Ses yeux se plissent sur mes mains, je crois que je suis allé trop vite. Quand il me formule son incompréhension, je m’approche de lui. Posant mes doigts sur les siens pour les guider dans le reste de son mouvement. Parfait, ça devrait tenir. Je pose mes yeux verts sur les siens. Je remarque à peine qu’ils sont d’une couleur différente. Je lui souris, presque tendrement en le voyant si assidue. Et dire qu’il y a à peine quelques minutes, il m’aurait sûrement ouvert la gorge sans hésiter.

Il continue sur sa lancée quand je plonge les mains dans mon sac. Attrapant à ce qui peut se rapprocher de bas ou de chaussettes très fines. Très faciles à dénicher. Je me redresse et il conclut, me confiant son animosité envers les lieux remplis de monde. Je prends une grande inspiration, essayant de résumé tout ça.

Tu étais donc tatoueur. Je laisse glisser mes yeux sur son bras entièrement couvert. J’aurais pus m’en douter tu me diras ! Je ricane. Je suis content que tu ais pus vivre des expériences comme celle-ci et que notre musique t’ai plus au passage. ça fait toujours plaisir !

Mon sourire retombe légèrement sur mon visage. Ça me manque. La musique. Composer, la scène, le public… Mes amis.  Sa voix me tire de mes rêveries, je reprends mon air joviale.

“Non je ne suis pas d’ici ! Je suis californien.

Je relève les épaules, faussement fière. Même si la Californie est belle et que c’est ma ville d’enfance; je ne la considère pas comme la région la plus belle que j’ai pu côtoyer.

Donc,  j’étais de passage. On devait faire un concert au centre ville, mais on a  décidé de venir plus tôt pour visiter ce genre de choses.. Après tu connais la suite. J’ai pas pu rentrer chez moi..

Il s’exclame que mon piège est dur a faire. Pourtant c’est l’un des plus simple, mais je vais garder ce détail pour moi histoire de ne pas le décourager. Je ricane, le trouvant définitivement attachant, contrairement à ma première impression.

"J'allais à la chasse avec mon père quand j’étais plus jeune. Je déteste les armes à feu, alors il m’a appris à monter des pièges. Certaines fois il s’avèrent même plus efficaces qu’un fusil !

Quand il finit son cerclage, je lui tends le morceau de bas. Lui montrant qu’il faut faire un nœud sur une extrémité pour le fermer et ensuite l’enfiler sur le cerclage.

Et toi, tu es d’ici ?
:copyright:️ DABEILLE





My flesh will feed the demon.
'Til fire sets me free.
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 480
MessageSujet: Re: Hot summer day - FEAT Chris Edison    Hot summer day - FEAT Chris Edison  - Page 2 EmptyMar 27 Oct 2020 - 17:21
Hot Summer Day.Seattle Beach.
Bon, ne nous mentons pas, je préférais de loin obtenir ma nourriture par le biais du troc comme actuellement, que par mes propres moyens. Parce que s'il fallait compter sur moi pour ça, toute la faction allait devoir se mettre à la diét' ! C'est vrai qu'on n'avait jamais vraiment manqué de nourriture.. Ni à présent, avec les Gentle Bastards, ni même auparavant avec mon premier groupe de survivants. A l'époque, trouver de la nourriture était bien plus facile. Toutes les baraques n'avaient pas été déjà pillées et re-pillées. et quant au lecteur CD...

- ... Comme tu dis, un sacré coup de chance. A peu près autant de probabilité que de trouver un chanteur connu et apprécié, presque à poil dans une rivière, et de finir par faire des pièges avec lui pour le repas du soir ? Je lui lançai un regard en coin, sourire amusé aux lèvres. Et si tu trouves des piles, j'te les échange très volontiers contre... ce que tu veux, à toi de me dire c'qui pourrait t'être utile. Ça commence à devenir une denrée rare. Vu le nombre d'appareil à piles qui pouvaient s'avérer utiles.. comme les lampes de poches, au hasard. Et je savais très bien que je ponctionnais une petite partie de ces objets nécessaires pour mon propre petit plaisir et confort. Fallait définitivement que je trouve une dynamo ou un chargeur solaire.

J'suis toujours tatoueur, à vrai dire. J'ai la chance qu'un ami ait pu récupérer du matos professionnel. J'te laisse imaginer mon bonheur quand j'ai pu re-tatouer quelqu'un après cinq années d'inactivité. Je me replongeai un instant dans mes souvenirs, soufflant un rire en y repensant. Mon premier client post-apo était un ami à moi, tatoueur lui aussi. Sacrée soirée que celle qu'on avait alors passé, défoncés et à demi ivres sur le toit d'un bâtiment... Je revins au présent et à mon compagnon d'infortune :

Ça te manque pas trop, toi ? J'veux dire... la scène, les concerts. La célébrité p't'être même. Tu m'diras... Je retrouvai un sourire en coin, presque malgré moi en ajoutant : toi t'étais entrainé à fuir les hordes de fans. Les rôdeurs, c'est rien à côté de ça, ils courent même pas. Bon, ça fait plus mal quand on se bat avec, quoi... Il m'apprit dans la foulée qu'il venait de Californie.
Ha ouais ? Ça doit t'faire bizarre de vivre ici, parce que niveau pluviométrie, Seattle bat des records. On est loin du célèbre soleil californien. Puis je captai ce qu'il venait de dire et ne pus retenir une vague grimace. Donc t'as pas revu ta famille.. Et j'suppose si t'es seul que l'reste de ton groupe a été tué ?

On avait tous perdu des proches, quels qu'ils soient.. C'était comme une guerre. Mais en plus meurtrier encore. La discussion dériva sur les pièges, sujet moins "casse-gueule" et sensible que celui des êtres chers morts et revenus à la vie pour nous bouffer.

C'était plutôt cool de la part de ton paternel, et au moins ça t'permet de survivre aujourd'hui. J'aime pas les armes à feu non plus. ... Et accessoirement j'ai pas connu mon père. Petit haussement d'épaules, alors que je me reconcentrais sur mes gestes quelques instants, appliqué à suivre ses instructions. Exact ! j'suis d'ici. En fait j'ai quasiment jamais quitté Seattle. C'était pourtant dans mes plans, mais... comme tout l'monde, j'ai été pris de court.
Et c'soir, je cherchais un endroit du fleuve dans lequel je pourrais faire de la plongée. C'est un rêve de gosse, alors... pourquoi pas ? Survivre c'est bien. Mais si on s'fait jamais de p'tit plaisir, autant se  jeter dans la gueule d'un rôdeur toute d'suite.
J'agitai mon piège en terminant de parler. et maint'nant, Tom Sawyer ?

:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Hot summer day - FEAT Chris Edison    Hot summer day - FEAT Chris Edison  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Hot summer day - FEAT Chris Edison -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: