The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- An adult is a child who has survived -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: An adult is a child who has survived   An adult is a child who has survived EmptyDim 16 Aoû 2020 - 8:34
Elle se décale sur le côté et évite cette main qui entendait l'agripper. Son pied se cale derrière la jambe de sa partenaire. Kaya la bouscule d'un coup d'épaule et laisse la gravité faire le reste. C'est trop facile. Trop navrant. La plupart des autres jeunes de ce camp apprennent des leçons que Nima lui enseignait quand elle n'avait que onze ans. Les bases du combat et de ses règles. Des impératifs qu'elle a mémorisés, assimilés et exploités. L'adolescente ne peut pas réprimer un soupir de frustration. « Tes jambes ! » corrige-t-elle. Plus sèchement qu'elle ne l'aurait souhaité. « Un arbre a besoin d'être ancré au sol. Mais il doit aussi pouvoir accompagner la force du vent. Tu comprends ? Pense à l'histoire du roseau ! » Ce n'est pourtant pas bien compliqué. La jeune sioux tend la main à la fille tombée au sol. Cette dernière décline l'invitation. Kaya ferme les yeux le temps d'un soupir. Elle ne lui en veut pas. Elle sait que sa partenaire sera sujette aux moqueries de certains autres jeunes du camp. Elle sera celle qui s'est fait botter les fesses par l'infirme. Par la sauvage. Au lieu de lui reconnaître ses capacités martiales, on lui reproche ainsi indirectement son handicap. On s'y fait. Mais jamais vraiment.

L'adolescente sait composer avec ces moqueries qui ne sont pas réellement méchantes et qui viennent surtout un manque de maturité. Mais elle a beaucoup plus de peine à supporter cette frustration qui se dessine à chaque fois qu'on lui fait comprendre qu'ici, elle n'est qu'une enfant comme les autres. Trop précieuse pour être envoyée au combat, trop faible pour mériter ce droit. C'est une vérité qui n'en est pas une. Alors évidemment la native a l'impression de perdre son temps lorsqu'elle s'entraîne avec les autres adolescents du camp. Elle doit progresser dans l'adversité. Et peu d'autres jeunes parviennent à lui donner du fil à retordre. « C'est bien mieux ! » encourage-t-elle sa partenaire au moment où sonne l'heure de se séparer. Non, ce n'est pas vrai. Mais les encouragements sont importants. Et si elle ne peut pas aider les adultes, elle peut au moins soutenir ses camarades. La gamine avise Duncan qui, un peu plus loin, à la lourde tâche de s'occuper d'un ensemble de jeunes. Elle hésite. Ils s'entendent bien. Mais elle a peur qu'en se montrant trop instante, elle saborde un peu plus ses chances d'obtenir ce qu'elle désire : la liberté. Du moins la même que celle de sa mère et Frances. Est-ce trop demander ? Ne le mérite-t-elle pas ?

Si existe un moyen d'obtenir ce qu'elle désire, c'est probablement à travers la voix de cet homme. Membre du conseil, responsable des entraînements, il est celui qu'il faudra convaincre. Alors elle s'en approche. Respectueusement, elle atteint que son regard se détourne des dernier duels à s'achever. « Salut ! » se manifeste-t-elle tout en venant se placer à ses côtés. « Alors ? Satisfait ? » demande-t-elle à son aîné.  « Ils sont pas trop mauvais, hein ? » Mais pas assez bons ! Le seront-ils seulement un jour ? Elle hésite à nouveau puis se décide tout simplement à suivre cet instinct qui lui ordonne de défendre ses chances. Et ce qu'elle perçoit aussi comme son droit. « Duncan ? C'est quand que j'pourrai accompagner les autres à l'extérieur ? » Pas une fois ou deux seulement en présence de sa mère et de Frances. Elle veut que cette exception devienne une règle. Et son interlocuteur le sait bien puisque ce n'est pas la première fois qu'elle vient à la charge. « Je suis une guerrière sioux de la tribu des Lakotas ! » rappelle-t-elle avec fierté. Et peut-être avec arrogance ? « Ma place est à l'extérieur. Pas avec des débutants ! » Elle hoche tristement la tête de gauche à droite avant de pousser un petit soupir désabusé. Pourquoi ne le comprend-t-il pas ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 2005
Age IRL : 45
MessageSujet: Re: An adult is a child who has survived   An adult is a child who has survived EmptySam 22 Aoû 2020 - 23:02
Depuis que les habitants d’Issaquah et les anciens Messiah s’étaient installés à Nisqually,  Duncan enseignait quotidiennement le combat rapproché aux adultes. Et avec le temps il avait également pris en charge la formation des ados du Fort pour que chacun d’entre eux sachent se défendre une fois en dehors de leurs murs. Chose qui était bien plus facile qu’avec des adultes puisque comme tout le monde le sait, les jeunes apprennent toujours plus rapidement que leurs aînés. L’homme prenait en tout cas un réel plaisir à instruire ses jeunes élèves. Et également soin qu’ils comprennent et mémorisent parfaitement tous les mouvements et toutes les prises qu’il leur enseignait. Les entraînements du barbu étaient donc peut-être difficiles pour certains ? Enfin, pour ses élèves les plus laxistes car pour les autres, les personnes les plus motivées, ils semblaient être véritablement instructifs. Le musicien enseignait en tout cas les bases aux novices et expliquait quelques techniques voire quelques mouvements, gestes ou prises un peu plus compliquées aux jeunes qui avaient déjà les bases ou qui avaient un peu plus de potentiel que les autres. Parce qu’il y en avait, il y en avait toujours qui étaient meilleurs que les autres.
 
Quoiqu’il en soit, aujourd’hui le magasinier avait donné à faire ses élèves une longue série répétitive d’exercices ainsi qu’une autre d’abdos. Et puisqu’ils étaient quasiment tous épuisés et que l’homme souhaitait voir de quoi ils étaient capables en situation de combat réel celui-ci ne tarda pas à les mettre en équipe et à leur demander d’affronter le camarade qu’ils avaient chacun en face d’eux. Simplement pour qu'ils montrent à Duncan qu’ils avaient bien écoutés et assimilés ses leçons. Après avoir donné son feu vert le barbu se positionna alors volontairement en retrait pour observer en détail chaque binôme. Et puisque un affrontement l’intéressait plus particulièrement que les autres Duncan concentra quasiment toute son attention sur celui-ci, en l’occurrence l’affrontement qui opposait Kaya à une de ses petites camarades. Et ce qu’il pouvait déjà en dire, c’est que la jeune fille l’impressionnait. Elle était rapide, agile et terriblement efficace. Il est vrai qu’elle faisait tout de même quelques erreurs dites évitables mais à son âge et surtout vu son handicap ce n’était pas bien grave, elle pouvait encore se perfectionner. Duncan avait d'ailleurs vanté à Nihima, sa meilleure amie et aussi la mère de Kaya, que sa fille avait énormément de potentiel et qu’à l’avenir elle deviendrait encore meilleure.
 
Quoiqu'il en soit, puisque Kaya qui venait de dominer sa petite camarade salua son prof à la fin de son combat, alors que d’autres continuaient à s’affronter, le barbu ne tarda pas à lui répondre : - « Salut Kaya ! » Duncan avait le pressentiment que la jeune fille viendrait le voir. - « Dans l’ensemble oui je suis satisfait. Mais certains ont encore des progrès à faire » Lui répondit-il alors. De son côté la jeune fille n’avait pas grand-chose à corriger. Elle était même largement capable d’évoluer dans une catégorie supérieure tellement elle dominait les autres. - « Pas trop mauvais ? » Répéta-t-il ensuite tout en esquissant un sourire à la jeune fille. - « Je dirai plutôt qu’ils sont perfectibles … mais ça tu le sais déjà, non ? » Il passa alors la main dans sa barbe avant de reprendre : - « Tu es douée Kaya. Bien plus doué que la majeure partie d’entre eux » Il ne souhaitait bien évidemment pas faire de favoritisme avec elle. C’est pour cette raison qu’il la contraignait à s’entraîner avec les jeunes de son âge plutôt qu’avec lui, même s’il avait vraiment envie de la prendre sous son aile pour lui enseigner tout un tas de gestes en lui donnant des cours particuliers. - « Au fait, pourrais tu me dire lequel ou lesquels de tes petits camarades se moquent de toi ? » Lui demanda-t-il alors soudainement. - « Parce que je suis persuadé que quelqu’un se moque de toi pour que tu te montres aussi exigeante et aussi autoritaire avec eux » La colère et la haine étaient toujours de mauvaises conseillères.
 
L’homme fixa ensuite la petite brune lorsqu’elle lui demanda quand est-ce qu’elle pourrait accompagner les gens qui sortaient du Fort en lui répondant presque aussitôt : - « Bah tu as quinze ans donc … » Il sembla faire celui qui réfléchissait avant de lui répondre : - « … je dirais … pas avant ta majorité. Je te laisse donc faire le calcul par toi-même » Parce qu’il ne souhaitait absolument pas que des ados s’aventurent sur les routes comme ça du jour au lendemain, même s’ils étaient doués. C’était bien trop dangereux. Duncan écouta en tout cas avec attention les propos de l’ado sur ses origines avant de lui reprendre cette fois-ci : - « Je connais bien tes origines, n’oublies pas que je suis très proche de ta maman » Il fixa alors la gamine en continuant : - « Pour le moment tu es surtout une adolescente qui a encore besoin de se perfectionner parce que même si tu es une guerrière sioux, certains de tes mouvements ou certains de tes gestes ne sont pas encore parfaits » Est-ce que la gamine répliquerait ? Sans aucun doute, elle avait du caractère comme sa mère. - « Donc pour répondre à ta question je dirai que ta place est malheureusement encore parmi les débutants, pas avec ceux qui peuvent quitter le Fort. A moins que tu réussisses à me prouver le contraire. Mais je doute très fortement que tu puisses me le prouver et me faire changer d’avis »



Blood for blood
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: An adult is a child who has survived   An adult is a child who has survived EmptyDim 23 Aoû 2020 - 15:22
Perfectible ! Un terme qui s'applique à l'ensemble de l'humanité et à la plupart des choses. Il y a toujours des progrès à faire. C'est une évidence qui porte les gens vers l'avant, qui les enjoint à redoubler d'efforts et qui les force à composer avec une désagréable sensation d'inachevé. Kaya hoche la tête en décochant un regard à Duncan : oui, ce mot s'accorde effectivement bien avec les prestations volontaires mais désordonnées de ses camarades. Elle choisit pourtant de ne pas confirmer - ou infirmer - les dires de son interlocuteur autrement que par un léger sourire. Son aîné se rend de toute façon bien compte de la différence de niveau qui existe entre l'adolescente et les autres jeunes du camp. Elle accepte ce compliment dont elle se sent digne et fait de son mieux pour repousser les sirènes de l'arrogance. Ses capacités, c'est à Nima et Frances qu'elle les doit. Pas à une quelconque bénédiction des esprits ou de la nature. En fait elle attend plutôt ce fameux mais qui viendra nuancer les propos de l'instructeur, balayer ses attentes et la cantonner davantage encore dans le rôle que tout le monde, ici, souhaite la voir endosser : celui d'une enfant qui doit profiter d'une jeunesse qu'elle a pourtant déjà perdue.

Mais cet écueil ne se présente pas immédiatement. Duncan soulève maintenant la question des moqueries dont elle fait parfois preuve. Interloquée, la jeune sioux relève à nouveau le regard en direction de Duncan. Il souhaite obtenir des noms. Elle imagine fort bien la raison qui se cache derrière cette demande. « Je pourrais, oui, c'est sûr... Mais tu sais déjà que je n'le ferai pas. J'me trompe ? » Le sourire de l'adolescente s'accentue. Qu'espérait-il ? Elle apprécie ce geste de sollicitude qu'elle ne le perçoit pas comme une marque de d'infantilisation mais comme un signe d'intérêt. « T'es un membre du Conseil et l'responsable des entraînements. Tu as déjà bien assez de choses à gérer comme ça. » rappelle-t-elle. « Les moqueries, j'en fait mon affaire. Et puis... Tu penses que ton intervention aiderait à améliorer les choses ? » Elle, elle en doute. Personne n'aime les balance. Kaya sait comment composer avec les autres jeunes. Elle a appris à le faire alors que le monde se portait encore bien et qu'elle se heurtait à sa nouvelle vie à Seattle. Non, elle ne lui donnera pas le moindre nom. Parce que les moqueries ont aussi un avantage : celui de la pousser à se surpasser. Et c'est un argument non négligeable, presque nécessaire, alors qu'elle doit lutter jours après jours pour accepter sa condition et s'armer de motivation. Quant au fait de se montrer exigeante et autoritaire... « J'essaie de les aider, c'est tout. Si j'voulais me venger, tu sais, j'm'y prendrais autrement. Et je n'le ferais pas sous ton regard... » Mais elle n'est pas comme ça. Et ce n'est pas en s'en prenant à des personnes plus faibles qu'elle obtiendra une quelconque satisfaction.

En réalité son bonheur se trouve au-delà des murs de Fort Nisqually. Et aussi, il est vrai, dans les regards que Ruben pose de temps à autre sur elle. La réponse de Duncan lui confirme ce qu'elle redoutait : elle n'obtiendra pas ce qu'elle est venue lui demander aujourd'hui. « Tu vas vraiment m'faire attendre six ans ? » souffle-t-elle, désireuse de croire qu'il lui fait une plaisanterie de mauvais goût. Six ans... Une éternité à l'échelle d'une adolescente. « Mais... Duncan ?! » grogne-t-elle, réprobatrice. Elle fait pourtant l'effort d'écouter son aîné et les arguments qu'il soulève pour justifier ce qui semble être une décision définitive. Elle doit s'améliorer, oui, elle le sait. Il lui reste encore à apprendre. Mais cette évidence se heurte dès lors à une autre : « Comment ça certains de mes gestes ne sont pas encore parfaits s'offusque-t-elle, répondant ainsi aux attentes de sa susceptibilité. « Et même si c'était l'cas, j'vois mal comment j'pourrais m'améliorer en continuant à m'entraîner avec eux ! » vocifère-t-elle, partagée entre l'arrogance et la déception, embrassant de son bras libre l'espace où se trouvaient encore ses camarades quelques instants plus tôt. « Ils sont loin d'représenter un défi ! » Et comment peut-elle progresser autrement que dans l'adversité ? Toutefois une lueur d'espoir vient se manifester lorsque son interlocuteur lui laisse entendre qu'il suffirait de lui prouver qu'elle a le moyen de ses ambitions pour pouvoir enfin passer à l'échelon supérieur. « Et comment j'suis sensée t'prouver qu'je suis prête à sortir si toi et les autres, vous m'forcez à rester au camp ? » Et ne les a-t-elle pas déjà faites, ses preuves ? Elle a sacrifié un bras en défendant le ranch aux côtés des adultes, de longs mois plus tôt. Que lui faut-il d'autre ? « Fixe-moi au moins un objectif ! Quelqu'un à vaincre ou quelque chose à accomplir. T'as bien une idée, non ? Parce que je n'attendrai pas six ans avant de prendre ce qui m'revient de droit ! Ça, tu peux m'croire ! » Elle ne pensait pas devoir un jour mendier sa liberté.


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 2005
Age IRL : 45
MessageSujet: Re: An adult is a child who has survived   An adult is a child who has survived EmptySam 29 Aoû 2020 - 17:52
- « Non en effet tu ne te trompes pas. Je savais bien que tu ne me dirais rien … » Répondit alors Duncan à Kaya. Le magasinier savait parfaitement ce que pouvait ressentir la jeune fille lorsque les autres ados se moquaient d’elle car il avait lui-même avait été pris pour cible par ses camarades lorsqu’il avait été jeune. - « … mais je préférerais te l’entendre dire » Continua-t-il ensuite avant de rajouter l’instant d’après : - « Là par contre tu te trompes, je n’avais absolument aucune intention d’intervenir. Je voulais juste être sûr que certains élèves se moquaient bien de toi. Et maintenant j’en ai la confirmation » Allait-il « punir » ces élèves pour s’être moqués de la jeune fille ? Non car s’il le faisait Kaya serait cette fois-ci prise « en grippe » par l’intégralité des ados du Fort. Et ce n’était absolument pas ce que voulait Duncan. L’homme fixa ensuite attentivement la gamine lorsqu’elle lui annonça que si elle était aussi autoritaire et exigeante avec ses amis c’était simplement pour les aider à progresser. Sérieusement le barbu lui demanda alors avant de lui exprimer son point de vue sur la question : - « Les aider ? Mais ce n’est absolument pas ton rôle de les aider. C’est à moi de le faire. C’est à moi d’être autoritaire et exigeant avec eux. C’est moi qui suis leur instructeur, pas toi Kaya » La petite brune s’offusquerait peut-être de l’entendre dire ces paroles mais c’était pourtant vrai, c’était bien Duncan l’instructeur pas elle. C’est sans doute pour cette raison qu’il continua calmement : - « Tu sais ce que tu fais en leur parlant de cette manière ? » Il fixa alors la gamine en reprenant quasiment aussitôt de manière à ce qu’elle ne puisse pas lui répondre : - « Tu es en train de tous te les mettre à dos petit à petit »

L’homme écarta ensuite quelques-uns de ses cheveux qui lui masquaient le visage avant de rajouter : - « Je sais très bien que tu ne te vengerais pas devant moi, tu n’es pas sotte. Et je ne te conseille pas de le faire sinon je serai obligé de prendre des sanctions. Et tu sais très bien que je détesterai faire ça » Kaya le savait bien. Et elle savait également que le musicien ne ferait pas de favoritisme avec elle, il y avait un règlement à respecter et elle devait le respecter exactement comme les autres, point final. Quant à savoir si la jeune fille devrait réellement attendre encore six années pour pouvoir quitter le Fort l’homme lui répondit alors en toute franchise : - « Bah oui tu devras attendre ta majorité, comme l’ensemble de tes petits camarades. Mais tu verras ça passe vite » Pour Kaya ces six années seraient sans doute une éternité mais elle n’aurait aucun passe-droit. Le barbu songea alors que le problème était réglé avec l’ado, il commença même à vouloir s’éloigner mais celle-ci persista en s’étonnant que ses gestes soient imparfaits puis en se plaignant qu’elle ne pourrait jamais s’améliorer si elle continuait à s’entraîner avec les enfants de son âge. Mains sur les hanches le magasinier lui déclara alors : - « Je suis désolé de te dire ça Kaya mais … oui certains de tes gestes sont brouillons » La petite brune souhaiterait sans doute avoir des explications ? C’est pour cette raison que Duncan continua : - « Ce n’est pas parce que tu vas affronter quelqu’un de plus fort que toi que tu vas forcément progresser plus vite. Et ce n’est pas non plus en défiant mon autorité que tu me feras changer d’avis » Le barbu sembla alors plus sévère cette fois-ci lorsqu’il rajouta : - « Si je te demande de te perfectionner c’est parce que je vois très bien que certains de tes mouvements ne sont pas correctement exécutés, ce n’est pas pour t’embêter »

Duncan sembla ensuite étonné lorsque l’ado lui annonça qu’elle ne patienterait pas jusqu’à sa majorité pour sortir du Fort : - « Oh alors comme ça tu n’attendras pas six ans pour sortir du Fort ? Mais qu’est-ce que tu veux dire par là ? Que tu quitteras le Fort sans autorisation ! Je voudrais bien voir ça ! Attends un peu que j’en touche deux mots à ta mère, je ne suis pas vraiment persuadé qu’elle apprécie ce genre de comportement de ta part » Kaya se prétendait en tout cas prête à relever n’importe quel défi pour prouver à Duncan qu’elle était capable de se débrouiller seule une fois dehors. Calmement Duncan lui demanda alors : - « Tu veux vraiment que je te prouve que tu n’es pas apte à te débrouiller toute seule dehors ? » Il esquissa alors un sourire qui n’annonçait rien de bon à Kaya avant de rajouter : - « Okay, si tu tiens tant que ça à te ridiculiser devant tout le monde on va faire comme ça alors » L’homme se frotta alors très brièvement l’arête du nez avant de s’emparer d’une de leurs nombreuses armes factices en bois en forme de couteau avant de la confier à Kaya. Et puis, il se positionna devant la jeune fille en lui déclarant : - « Vas-y attaques moi ! » L’adolescente ne sembla alors pas comprendre ? - « Allez vas-y attaques moi ! Imagines que je suis l’un de ces criminels qui rôde en dehors de nos murs et que je veux te tuer ! » Ne la voyant toujours pas bouger le musicien motiva alors Kaya en reprenant : - « Si tu parviens à me toucher ne serait-ce qu’une seule fois avec ce misérable couteau en bois je te laisserais quitter le Fort avec les autres adultes à partir de demain » L’ado ne semblait toujours pas réaliser que l‘épreuve qu’elle avait tant sollicitée auprès du magasinier venait de débuter ?

Duncan en profita alors pour passer à l’action. L’homme attrapa alors fermement, mais sans faire de mal à la jeune fille, son poignet droit avec sa main gauche en une fraction de secondes. Et puis, il tira d’un coup sec sur celui-ci afin que l’enfant soit assez proche de lui pour lui faire un balayage de jambe avec son pied gauche. Et ce, tout en s’emparant en même temps de son couteau factice avec sa main droite. Le balayage de jambe que le barbu réalisa, tout en maintenant légèrement Kaya par le bras droit pour ne pas qu’elle se fasse mal au moment de sa chute, fonctionna en tout cas à merveille et ne tarda pas à envoyer l'enfant au sol. Une fois l’ado les quatre fers en l’air Duncan s’agenouilla alors ses côtés à la vitesse de l’éclair en positionnant le couteau factice sous sa gorge. C'est là qu'il lui déclara avec arrogance : - « Tu viens de te faire tuer jeune fille ! » Le magasinier le sourire aux lèvres, parce qu’il venait de prouver à l’enfant qu’elle n’était absolument pas encore prête pour quitter le Fort, se campa ensuite bien droit sur ses jambes en lui demandant : - « Tu vois ce que je voulais dire lorsque je te disais que tu n’étais pas prête ? » Puis en lui tendant une main amicale pour l’aider à se relever tout en rajoutant : - « Aller, debout lèves toi ! » C’est là que les gens du Fort commencèrent à se rassembler pour voir ce qui se passait entre Duncan et l’ado.



Blood for blood
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: An adult is a child who has survived   An adult is a child who has survived EmptyDim 30 Aoû 2020 - 17:43

« Tu m'as eue... »
Elle le reconnaît volontiers. Elle lui a confirmé que d'autres se moquaient d'elle sans même s'en rendre compte. Un petit sourire prend place sur ses lèvres. Il est malin ! Et elle, elle ne refera plus la même erreur. Le reste se révèle un peu moins agréable puisque Duncan semble lui reprocher son implication auprès des autres jeunes. « Tu sais, j'cherche pas à prendre ta place... » se défend-t-elle maladroitement, étonnée par sa réaction. Ce n'est pas un quelconque besoin de supériorité qu'elle cherche à assouvir. « J'veux juste aider ! » Pourquoi personne n'est capable de comprendre ça ? On ne la laisse pas sortir et on la muselle à l'intérieur. Quel mal y-a-t'il à prodiguer des conseils à ses camarades ? « C'est pas compliqué à comprendre, pourtant. » Les autres jeunes doivent bien s'en rendre compte, non ? Si elle se montre parfois dure à leur égard, c'est dans le seul but d'agir pour leur bien. Sa mère ne s'est jamais montrée tendre lors de leurs entraînements et elle ne lui en a pas voulu pour autant...

« J'vais pas le faire... » confirme-t-elle quand Duncan lui annonce qu'elle sera punie si elle cherche à se venger des autres. Elle n'est pas comme ça. Pourtant elle a l'impression que les gens la voient sous un angle complètement différent. Est-ce qu'ils voient une sorte de folle lorsqu'ils posent les yeux sur elle ? Kaya ravale un juron alors que son interlocuteur lui confirme maintenant qu'elle devra bel et bien attendre sa majorité pour retourner à l'extérieur. « Six ans, c'est une éternité ! » Il ne va quand même pas lui imposer ça pour de vrai. Elle va dépérir. « J'vais finir complètement rouillée si j'peux pas déglinguer deux ou trois coyotes de temps en temps ! C'est ça qu'tu veux ? » Et si ses gestes sont approximatifs - ce dont elle doute - ce n'est d'ailleurs probablement pas dû au hasard. « Tu l'dis toi-même en plus : Si mes gestes laissent à désirer, c'est parce que les seules personnes qu'on m'laisse combattre, c'est des débutants ! »

Sa décision est donc prise : elle va partir d'ici ! Si on ne la laisse pas être utile, elle n'a pas le choix. Et elle ne se prive d'ailleurs pas de le faire remarquer à Duncan. « Ouais, c'est exactement c'que je suis en train d'te dire ! J'vais m'barrer ! » confirme-t-elle donc sans la moindre once de honte. Elle ne devrait même pas avoir à négocier sa liberté... L'argument je vais le dire à Nima fait tout de même mouche et la modère presque instantanément dans ses ardeurs : « On est pas obligés de l'impliquer non plus... » Il vaudrait d'ailleurs mieux pour elle que ce ne soit pas le cas. D'un autre côté, sa mère est consciente qu'elle ne parvient pas à s'épanouir ici. L'annonce l'étonnerait probablement qu'à moitié. Mais ça reste une moitié de trop...
« Tu veux que j't'affronte ? Toi ? »
C'est une arnaque ! Et elle n'est pas dupe. Peu de personnes peuvent prétendre avoir le dessus sur cette force de la nature. Elle n'est même pas sûre que Frances ou sa propre mère y parviendrait. Le défi qu'il lui impose, elle est destinée à le perdre. « Tu me laisseras sortir ? Pour de vrai ? » Elle a de la peine à croire que sa liberté est enfin à portée. Il lui suffit de toucher une seule fois son adversaire pour obtenir son sésame. Elle hésite encore un vague instant. Nima lui a bien dit de ne pas se lancer dans des batailles qu'elle ne peut pas remporter. Mais l'occasion est trop belle... « Alors d'accord ! » Elle sait qu'il n'a qu'une seule parole. Mais il risque de le regretter.

Mais pour l'instant, en fait, c'est surtout elle qui regrette.

Il amortit sa chute et plaque son couteau sous sa gorge. Il lui annonce qu'elle est morte et elle le foudroie du regard en retour. Mais elle ne cherche pas la moindre excuse. Il l'a eue à la loyale et elle ne prétendra pas le contraire. La jeune sioux ignore pourtant la main amicale qu'il lui tend et roule sur le côté avant de se relever. Lame maintenant repliée contre son avant-bras, elle considère le géant qui lui fait face. « Ce sera un peu moins facile cette fois ! » prévient-elle avant de se ruer à l'attaque. Le résultat est le même : elle termine au sol avec une lame factice sous la gorge. C'est son coeur qui est exposé lors de la troisième tentative. Il en profite et remporte le tiercé. Au final les tentatives s'enchaînent mais le constat, lui, ne varie pas : Duncan est le plus fort !

Mais elle prend du plaisir en cet instant. La colère ne la submerge pas, la rage l'épargne. C'est un entraînement. Rien de plus. Et si l'enjeu la grise, les défaites ne l'offusque pas. Et chacune d'elle lui en apprend plus sur les failles de son adversaire. Il est un peu lent ! « T'es plus costaud que j'le pensais.. » admet-elle avec sincérité. « Mais tu vas finir par t'essouffler ! » Elle l'aura à l'usure. Il est déjà un peu vieux, pas vrai ? En attendant que son opiniâtreté l'emporte sur la technique de son adversaire, Kaya opte pour une nouvelle approche. Elle décoche ainsi d'un mouvement leste son couteau en direction de Duncan. Il va l'éviter, celui-là ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 2005
Age IRL : 45
MessageSujet: Re: An adult is a child who has survived   An adult is a child who has survived EmptySam 5 Sep 2020 - 21:31
Le magasinier savait très bien que Kaya ne souhaitait pas prendre sa place. C’est pour cette raison qu’il s’empressa de lui répondre : - « Je sais bien que tu veux aider mais … la plupart de tes camarades ne le voient pas de cette manière » Parce qu’à leurs yeux elle n’était finalement qu’une élève tout comme eux. Brillante certes mais pas leur professeur. Pour la rassurer le barbu lui déclara alors : - « Si tu veux la semaine prochaine j’organiserai une séance d’entrainements ou ce sera toi qui sera en charge de montrer à tes amis les mouvements qu’ils doivent faire.  Ça te permettra, cette fois-ci, de leur dire de corriger leurs gestes s’ils ne sont pas correctement exécutés » De cette manière les élèves de Duncan ne pourraient pas faire de remarques désobligeantes à Kaya. Et la jeune fille serait fière de pouvoir montrer à son professeur et à ses camarades de quoi elle était capable.
 
L’homme se contenta ensuite de sourire à l’enfant lorsqu’elle lui annonça qu’elle ne chercherait pas à se venger parce qu’il se doutait très bien qu’elle ne le ferait pas. Kaya était bien au-dessus de ce genre de chose mais une petite « piqure » de rappel ne pouvait cependant pas lui faire de mal. Quant à sa décision de l’empêcher de sortir de l’enceinte du Fort, le musicien ne changerait pas d’avis. Kaya était peut-être doué, elle l’avait d’ailleurs démontré à maintes reprises mais elle n’était pas non plus surhumaine. Duncan ne tarda donc pas à lui répondre : - « J’ai l’impression que tu ne te rends pas bien compte de tous les dangers qui rôdent, là dehors. Les coyotes comme tu les appels sont nombreux et certains sont bien plus dangereux que tu ne pourrais l’imaginer. Quant aux vivants, ils sont bien pires … »
 
Le barbu marqua alors une courte pause avant de poursuivre dans la foulée : - « … crois-moi si je t’oblige à rester ici encore six années ici c’est pour ton bien, pas pour t’enquiquiner. Alors je te déconseille vivement de te « barrer » d’ici comme tu le dis si bien » De toute façon lorsque le prénom de sa mère arriva à ses oreilles la jeune fille sembla heureusement en oublier l’idée. Le magasinier esquissa alors un sourire à l’ado avant de rajouter : - « Tu verras je suis sûr que lorsque tu auras atteints ta majorité tu me remercieras de t’avoir empêché de faire des bêtises » Il espérait que son discours ait été efficace et que la petite brune songe à autre chose que de s’enfuir du camp.
 
Mais puisqu’il souhaitait lui faire comprendre et surtout lui montrer qu’elle n’était pas encore « taillée » pour s’aventurer en dehors de Nisqually Duncan la défia ouvertement de l’affronter. Et ce qui s’ensuivit confirma rapidement au musicien que la jeune fille était encore bien loin de pouvoir prétendre à se défendre seule en dehors de leurs murs contre n’importe quelle personne malintentionnée qui s’en prendrait à elle. Kaya était en tout cas déterminée à prouver au magasinier qu’elle en était capable mais à chaque reprise elle finissait par mordre la poussière. Amusé lorsque la petite brune lui annonça qu’il était plus costaud qu’elle ne le pensait mais qu’il allait finir par s’essouffler : - « Moi m’essouffler ? Dans tes rêves ! » Et Kaya se jeta une nouvelle fois sur lui. Mais Duncan esquiva une nouvelle fois son attaque et cette fois-ci, c’est avec un petit coup de pied aux fesses que son instructeur l’envoya à nouveau le nez dans la poussière.
 
Amusé parce qu’il prenait vraiment plaisir à s’entrainer avec Kaya l’homme ricana alors avant de finalement lui dire tout en lui tendant une nouvelle fois la main : - « Allez, attrapes ma main. Ne fais pas ta tête de mule. Tu vois bien que tu n’y arriveras jamais … » Enfin pas à l’heure actuelle. - « … allez attrapes ma main ! » Continua-t-il ensuite. - « On va aller s’asseoir sur ce banc … » Il désigna alors un banc un peu plus loin avant de poursuivre l’instant d’après : - « … on va aller se désaltérer et discuter un peu de tout ça à tête reposée si tu veux bien » Le barbu pensait avoir suffisamment prouvé à la jeune fille qu’elle n’était pas apte à pouvoir quitter le Fort. C’est pour cette raison qu’il continua tout en se dirigeant de la structure métallique destinée à accueillir les personnes qui souhaitaient se reposer quelques minutes : - « Tu apprends vite. Si tu continues à t’entraîner de cette manière et si tu continues à écouter mes recommandations, dans six ans … » Il insista alors fortement sur le chiffre six : - « … tu seras vraiment une des meilleurs guerrières de notre groupe » Mais encore faudrait-il que Kaya ait la patience d’attendre tout ce temps ?



Blood for blood
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: An adult is a child who has survived   An adult is a child who has survived EmptyDim 13 Sep 2020 - 23:51
« Et c'est sensé m'aider à me faire mieux voir d'eux ? »
De les aider ? D'organiser une séance d'entraînement dans ce seul but ? Elle en doute. Peut-être qu'elle acquerrait une certaine légitimité auprès d'eux, oui. Mais elle doute franchement que ça servirait sa cause. Celle de se faire accepter comme une camarade plutôt que comme une donneuse de leçon. Le constat que Duncan lui a exposé lui fait mal. Et l'enjoint à garder ses conseils pour elle. « C'est gentil mais j'ferais sûrement plus de mal que de bien. » Toutefois elle est bien consciente que son aîné lui a fait cette proposition pour lui remonter le moral. Et elle lui en est reconnaissante. « Peut-être dans quelques temps ? » propose-t-elle en sachant pourtant pertinemment que les choses ne changeront pas. Si la plupart des autres jeunes ne veulent pas de son aide alors c'est leur problème. Pas le sien. Et elle n'est pas du genre à tendre deux fois la main.

Et puis vient peut-être le pompon. Elle a presque l'impression que son interlocuteur vient de la gifler lorsqu'il lui balance qu'il ne croit pas qu'elle se rend bien compte de ce qu'il se passe à l'extérieur. Il le pense vraiment ? L'adolescente lui décoche un regard noir et hésite un bref instant. Elle sait bien que la colère ne l'aidera pas. Et que de manière générale, elle est bien mauvaise conseillère. Mais elle vient aussi de comprendre que Duncan n'a pas la moindre idée de la personne qu'elle est. « C'est vraiment c'que tu crois ? Que je n'suis pas consciente des dangers qu'il y a à l'extérieur ? » Non mais il rigole ou quoi ? « Va dire ça à mon bras ! » Elle pourrait lui faire un résumé détaillé de son périple en compagnie de Frances et de sa mère. Mais est-ce qu'il verrait autre chose qu'une fille qui mérite de profiter de son adolescence dans la quiétude relative de Fort Nisqually ?

« J'ai plus besoin d'être protégée ! Et il est trop tard pour profiter d'ma jeunesse ! Pourquoi tu veux pas comprendre que le pire que tu puisses m'faire, c'est pas d'm'envoyer à l'extérieur mais de m'enfermer ici ? » C'est probablement elle qui ne trouve pas les mots. Ou peut-être lui qui s'obstine à se montrer sourd ? Il n'a pas à se sentir responsable d'elle. Et ce n'est pas à lui de se préoccuper de son bien. « Tu vas juste finir par me rendre folle si tu t'obstines à m'considérer comme une gamine, tu sais ça? » avoue-t-elle, amère. « Et même en admettant que j'sois pas prête, comme tu l'dis... C'est encore à moi de décider si j'ai envie de prendre des risques, non ? » Au final on lui supprime tout simplement son libre arbitre. Une chose qu'elle perçoit comme un droit élémentaire. Et que ce soit sous le couvert de la bienveillance l'irrite bien davantage encore.

Et le duel amical qu'elle livre à son aîné quelques instants plus tard n'a probablement rien fait d'autre que de confirmer à Duncan qu'elle n'est pas parée pour faire face au monde extérieur. Alors clairement, si Kaya finit par accepter la main tendue de son adversaire pour son adversaire, ce n'est pas en étant revenue à de meilleurs sentiments. Ses traits sont tirés, expriment autant la résignation que la frustration. Elle a laissé passé sa chance. Mais elle refuse pourtant de jouer la carte de la mauvaise foi. Elle a perdu. C'est tout !

Et les compliments encourageants de son aîné ne parviennent pas du tout à chasser son irritation. Elle garde le silence mais ses lèvres tremblent sous la pression des mots acides qu'elle rechigne toujours à prononcer. Faire la part des choses, c'est un exercice particulièrement compliqué. « Six ans, c'est trop long ! » indique-t-elle simplement à son interlocuteur. Oui, bien trop long. Et elle n'attendra pas. « Si tu veux pas m'accorder la liberté, j'la prendrai moi-même ! » Elle pose toutefois sa main sur la sienne. Elle ne veut pas qu'il prenne ça pour un simple acte de défiance envers l'autorité. « Et quand ça arrivera, s'il-te-plaît, rappelle-toi que j'le fais pas pour t'embêter ou pour assouvir un caprice d'ado. Mais parce que j'en ai besoin ! » Elle tient à conserver de bons liens avec lui. Parce qu'elle l'aime bien, cet ours.


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: An adult is a child who has survived   An adult is a child who has survived Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- An adult is a child who has survived -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: