The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
The Legend of Zelda : Breath of the Wild – Jeu ...
Voir le deal
46.34 €

Partagez
- As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 367
Age IRL : 31
MessageSujet: As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac   As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac EmptySam 15 Aoû 2020 - 17:19
Installée sur l’un des coussins, tout en haut des gradins de cette ancienne piscine, je laisse mon regard parcourir la foule amassée au bord du bassin, sans pour autant la voir réellement. L’excitation du combat qui vient de commencer a gagné les survivants qui beuglent, encouragent, scandent leur déception quand celui sur lequel ils ont misé encaisse un coup qui le sonne, et pourtant, j’en suis totalement détachée. L’ambiance ne m’atteint pas, et c’est comme si j’étais enfermée dans une bulle, là en haut, coupée de tout ce qui m’entoure. Ça s’active dur dans mon cerveau, et quiconque me connait assez le devinerait à ce geste inlassable que je fais avec ce jeton de poker, toujours planqué au fond d’une de mes poches, et que je ressors sans m’en rendre compte quand je suis en pleine réflexion. Le jeton lissé par l’usure, aux inscriptions effacées par des années de manipulation, glisse entre mes doigts, de phalange en phalange, dans des gestes inconscients, rompus par l’habitude. Cela fait quelques jours que trotte dans mon esprit une idée concernant la Cage, et avant d’en parler à Bill, j’essaye de penser à tout ce qu’impliquerait un tel événement, niveau organisation, contrainte, gains que l’on pourrait en tirer, également. Il faut que tout soit parfaitement clair dans mon esprit, quand je prendrais la décision de lui en toucher un mot.

Une vague d’indignation en provenance des badauds me quitte brusquement de mes pensées, alors que mon regard agacé se tourne vers ces idiots, tellement en manque de sensations fortes qu’ils sont prêts à venir dépenser leurs ressources pour plus de violence, et de sang. Ce qui, bien sûr, fait marcher nos affaires, à Bill et moi. Mes yeux accrochent rapidement une silhouette qui se détache un peu du reste de la foule, et je n’ai pas besoin de plisser les yeux pour savoir de qui il s’agit. Sans aucune gêne, je détaille ce type, dont la prestance dénote avec nos clients habituels, et qui n’en est pourtant pas à sa première visite, bien que je n’ai jamais eu l’occasion de lui parler. Je le vois souvent fureter dans le coin, poser des questions, s’intéresser un peu trop à ce qui peut se passer ici. C’est d’ailleurs pour essayer d’en apprendre plus sur ce type, et ses intentions, que j’ai voulu engager Abigail…avec les conséquences désastreuses que l’on connait. D’ailleurs, il faudrait que je songe à aller lui rendre visite dans les jours qui viennent, pour voir comment elle se remet de ses blessures. Je voudrais pouvoir dire que tout ce qui est arrivé est de la faute de Cage, mais je ne peux passer à côté de cette pointe de culpabilité qui ne me quitte plus depuis notre rencontre fortuite avec les bikers.

Tout ça, pour n’obtenir au final, pas la moindre information concernant ce dandy qui pue le charisme à des kilomètres. Je le fixe encore quelques instants, remarquant sans peine son air détaché, cette impression que rien ne saurait l’atteindre. Sans me laisser le temps de changer d’avis, et bien déterminée à en apprendre davantage sur lui, je quitte les gradins, le jeton rejoignant ma poche, glisse un regard sur Chris, qui se trouve un peu plus loin, et qui me quitte rarement des yeux depuis ma malencontreuse mésaventure. Je me glisse parmi les spectateurs, alors que le combat se poursuit, et ne tarde pas à venir me poster à quelques pas de lui, le dos et la jambe repliée en appui contre le mur, les bras croisés sur ma poitrine. Étonnement, la vue sur l’intérieur du bassin vide est plutôt bonne ici, et je ne loupe rien du coup de poing magistral que se prend l’un des combattants, aussitôt acclamé par la foule. « -Vous avez parié sur qui ? » Mon regard ne se tourne pas vers lui, mais il est le seul survivant à portée de voix, et je ne doute pas qu’il sait très bien que c’est sa présence qui m’a poussée à me rapprocher.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Cormac Callum
Cormac Callum
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/08/2020
Messages : 116
Age IRL : 16
MessageSujet: Re: As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac   As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac EmptySam 15 Aoû 2020 - 21:46
Le moustique et le boeuf
Cormac & Zola la curieuse


Cormac n’était là que pour tirer profit de cette ivresse, d’un geste de la main il invita le géant qu’était son frère à tendre l’oreille. Celui-ci toujours aux aguets surtout depuis l’attaque de la tour, se rapprocha jusqu’à presque envelopper la silhouette moyenne de son aîné.

- Va te renseigner sur les deux combattants, toutes les informations nous serons utiles. Hésite pas à bousculer deux-trois alcoolique personne s’en rendra compte.

- C’est comme si c’était fait, ajouta son petit-frère dans un signe de tête entendu.

Puis le laissant, le Malin s’approcha de la barrière, qui le séparait de la piscine, puis il s’y accouda. Défiant du regard quiconque oserait prendre sa place, avant l’épidémie nombre de gens l’auraient reconnu. Se serait défiler  ou incliner devant un homme avec le bras aussi long que le gouverneur. Sauf que dans cette endroit il n’était qu’un type comme les autres, à l’exception d’un costume presque impeccable et si peu abîmé qu’on pourrait crier à la sorcellerie. Cet aspect de dandy en faisait une cible idéal pour les grosses brutes un peu écervelé qui appréciaient tant ce genre d’endroit mais Javor, son petit-frère veillait au grain et malgré une apparence soigné l’homme d’affaire cachait une brutalité effrayante.  

Sa main dériva sur son pantalon en toile lui aussi impeccable puis attrapa son habituel cigare qu’il alluma habilement. Entre deux taffes, il se permit d’observer son entourage et rien ne retint son regard à l’exception d’une jeune femme légèrement bronzé qui se dirigeait droit sur lui. Si les dires de sa petite-sœur était exacte, elle était l’espèce de sous-directrice de l’endroit. Ne connaissant pas ses intentions, le Malin continua de tirer sur son cigare comme si de rien n’était.

En bas le combat s’éternisait et le moins imposant gagnait de plus en plus de terrain, il osait attaquer plus souvent le roc qu’était son opposant. Un moustique face à un veau, pensa-t-il moqueur. L’image n’était pas complètement fausse cela-dit !

Il sentit la présence de la jeune femme qui se retrouvait presque coller à lui à cause de la petite foule masser aux abords de la cage. Le Malin lui adressa un rapide coup d’œil désintéresser ne voulant pas lui montrer son importance puis avec son cigare il désigna un des combattants :

- La petite-bête, j’ai parier sur le fait qu’elle ait assez de venin pour assommer le bœuf et vous ?
demanda-t-il pour faire la conversation.

Il recommença à tirer sur le cigare bientôt totalement consumer puis sans laisser le temps à la jeune femme de répondre, celui-ci enchaîna :

- Cela-dit j’espère que la Maison n’ose pas parier sur ses propres match ça serait presque de la triche, lâcha-t-il avec un plissement des lèvres malicieux, posant sa première carte.

Puis en écrasant les restes du cigare avec le talon de sa chaussure, l’homme d’affaire se tourna enfin vers Zola plantant son regard bleu-acier dans ses prunelles.
(c) DΛNDELION



    L'illusion du libre arbitre
    Le Malin n.m -Entité qui use de la ruse et de la finesse, pour se divertir aux dépens d'autrui.
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 367
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac   As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 16:58
Arrivée à hauteur de l’énigmatique survivant, je laisse mon regard parcourir les combattants de longues secondes, alors que l’odeur âpre du cigare vient chatouiller mes narines, et me fait doucement froncer le nez. Beurk. Il m’adresse un regard à la dérobée, alors que je continue de fixer les deux bagarreurs du jour, laissant un très infime sourire étirer le coin de mes lèvres à sa réponse. La petite bête…Isha, donc. Fin, tout en muscles, rapide sur ses jambes, une vraie boule de nerfs, doué pour faire jouer ses poings…et un caractère explosif, parfois dur à suivre et à canaliser. Notre joker, à Bill et moi. Je quitte le mur sur lequel j’étais appuyée pour venir m’adosser à mon tour à la barrière, alors que le jeune brun esquive sans peine le coup que son adversaire tente de lui porter. Je croise son regard tandis qu’il attise les vivats de la foule en bon fanfaron, et le combat reprend de plus belle.

Le dandy ne me laisse pas l’occasion de répondre, et me lance une remarque qui me pousse à un léger sourire, et je prends volontairement le parti de ne pas répondre à ses paroles. Ainsi donc, il sait qui je suis… « - Isha, la petite bête, est vif. C’est un bon combattant. » Dommage qu’il s’agisse ce soir d’un de ces combats truqués qu’on a mis en place depuis quelques temps, et que ladite petite bête se couchera finalement quand elle en recevra le signal. Mais ça, bien sûr, personne ne le sait. Les seules personnes dans la confidence sont Bill, Chris et Isha lui-même, et je sais que chacun saura garder sa langue, pour son propre intérêt, et celui de la cage. « -En revanche…la Maison apprécie lorsqu’un combat se déroule sans anicroche. Aussi…j’espère que votre chien de garde est bien dressé. » Et oui, je parle de ce mec bien bâti qui était à ses côtés encore quelques instants plus tôt, et que j’ai perdu de vue dans la foule. Le cigare finit écrasé sous la semelle du survivant, et il tourne finalement son visage complètement vers moi, alors que pendant encore de longues secondes, je ne daigne pas lui accorder la moindre attention, me contentant de fixer les combattants, les jeux de jambes d’Isha, qui ne tient pas en place, épuisant ainsi son massif adversaire, qui peine à l’atteindre.

Avec une lenteur toute calculée, je détourne mon regard sombre de la piscine pour plonger mes yeux dans ceux bleus, électrisants, du survivant adossé à mes côtés. Pendant quelques secondes, je ne fais rien d’autre qu’essayer de deviner ses intentions dans ses prunelles…en vain. Impossible de me départir de cet air détaché qui est le mien, ni de cette étincelle de malice qui doit briller dans mon regard à cet instant. « -Vous semblez bien renseigné…Cormac. » Et oui, il n’est pas le seul. Il faut dire que ce type s’est fait sa petite réputation avant l’apocalypse, et même après, si on en croit le regard intimidé de certains survivants croisant sa route. Je fais la maligne, mais pour être honnête…c’est plus ou moins les seules informations que je possède sur lui à ce jour, même si je ne compte pas le lui révéler de sitôt. Mon regard glisse sur sa silhouette, sur son costume, impeccable au vu des circonstances actuelles, et je m’humecte légèrement les lèvres. Ce mec se démarque clairement des survivants fréquentant habituellement les lieux, et le sait sans doute parfaitement. Mieux, je suis certaine qu’il en joue. « -Vous détonez au milieu de nos clients habituels. Je ne pense pas que vous manquiez de ressources, ça me semble même…évident. Alors pourquoi êtes-vous là, Cormac ? Le frisson du pari, l’excitation du combat, la recherche de…compagnie ? » Tourner autour du pot ? Qu’est-ce que c’est que ça ? Pas un truc dans mes habitudes, en tout cas.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Cormac Callum
Cormac Callum
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/08/2020
Messages : 116
Age IRL : 16
MessageSujet: Re: As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac   As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac EmptyVen 21 Aoû 2020 - 14:04
L'art de tourner autour du pot
Cormac & Zola la curieuse

Il se permit un petit sourire de circonstance amusé qu’on puisse traiter son frère de chien de garde, il avait beau avoir une carrure d’athlète ça ne faisait pas de lui un dégénérer incapable de réfléchir. Les muscles n’annulent pas forcément toute réflexion et son frère en était la preuve vivante. Parfois, en effet, il pouvait sortir de ses gonds mais c’était son caractère et son intelligence.

- Vous êtes grotesques, le chien de garde comme vous aimez si bien le dire est plus intelligent que toute la foule réunit. Ne vous fiez jamais aux apparences,
ajouta le Malin avec cet éternel air énigmatique qu’il aimait si bien user. Puis entre nous, ce n’est pas notre genre de foutre la pagaille, mentit-il avec un petit sourire malin.

Son frère devait déjà l’avoir repérer en compagnie de cette survivante et Cormac lui faisait assez confiance pour ne pas faire de conneries le temps de la discussion. Des années de collaboration dans les affaires ne s’effaçait pas aussi facilement et même si le caractère des deux Callum différait largement, leur duo voir trio en comptant sa petite-sœur fonctionnait à merveille. Ce n’est pas pour rien que les fédéraux n’était jamais arrivé à remonter jusqu’à eux, face à la justice c’est un travail d’équipe qui est nécessaire pour s’en sortir. Écrasant les restes de la cigarette, le Malin c’était tourner vers la dame à ses côtés qui dans toute son impolitesse ne daigna même pas se tourner pendant de longues secondes.

Secondes qui laissèrent le temps à l’ancien homme d’affaires de détailler le visage de l’importune, un nez proportionné et des lèvres aussi. Une chevelure brune aux pointes blondes et un teint hâlé qui lui allait a ravir, Cormac ne pouvait le nier Zola avait beaucoup d’allure. Il lui trouvait une espèce de beauté sauvage ou du moins tenace plutôt rare chez le beau sexe, enfin lors de ses récentes visites au No Man’s Land il avait remarquer quelques pseudos valkyries mais ce n’était pas sa tasse de thé. Le Malin avait passer des heures dans des soirées mondaines ou des défilées et son œil était plutôt aiguiser même si son air désintéressé prouvait le contraire il n’était pas insensible au regard malicieux de la brune à ses côtés.

- Ma réputation me précède, dit-il simplement en inclinant poliment sa tête s’avouant démasqué.

Cette dite réputation était aussi un bénédiction qu’un malheur, certain craignait l’attention de cette homme qui s’était jouer des fédéraux pendant des années et d’autres n’accorderont jamais leur confiance à un tel personnage. Qui ferait confiance à un gangster seulement intéressé par le profit ? C’était l’image que les médias lui avait donner et il était très compliqué de s’en départir à présent.

- Vous savez, nous avons toujours trouvé que même un sans-abri se devait de soigner son apparence, c’est primordial. L’apparence définit comment les autres vous voient et beaucoup voudraient vous dires le contraire mais vous ne m’auriez pas accoster si nous n’avions pas porter des costumes, observa-t-il sur le ton de la malice, ses coudes contre la rambarde en métal rouillé par le temps.

Au contraire de Zola, l’homme trouvait un certain plaisir à tourner autour du pot. C’était comme ça que fonctionnait son monde de toute façon, chaque parole avait deux ou trois sous-lectures et personne n’allait jamais droit au but. C’était une partie d’échec sans-fin ou chacun essayaient de dévoiler le moins possible son jeu. C’est ainsi qu’il attendit quelques secondes avant de répondre amusé par la franchise de son interlocutrice :

- Je ne suis qu’un simple client qui apprécie l’ivresse de la foule et l’excitation des paris. Si nous avions chercher de la compagnie, le motel aurait été une solution plus simple. Je ne savais pas que la Cage faisait dans la prostitution, vous en faites parti Madame ?
demanda-t-il ne connaissant pas son nom de famille.

Le Malin savait pertinemment que cet établissement ne faisait pas dans ce genre de pratique mais il cherchait à voir jusqu’à où cette femme pouvait tenir les piques et garder son calme. Tout ça dans le simple but de savoir s’il pourra négocier plus tard avec.
 
(c) DΛNDELION



    L'illusion du libre arbitre
    Le Malin n.m -Entité qui use de la ruse et de la finesse, pour se divertir aux dépens d'autrui.
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 367
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac   As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac EmptySam 22 Aoû 2020 - 18:16
A cette réaction qu’il a en réponse à mes paroles sur son garde du corps, un bref sourire étire mes lèvres, à peine le temps d’une seconde ou deux, alors que mon regard embrase la foule, qui jubile de cet excès de violence qui s’étale sous ses yeux. « -Vous êtes bien sévère avec la foule…pour quelqu’un qui prétend ne jamais se fier aux apparences. Un ou deux petits génies pourraient s’y cacher. » Et j’en sais quelque chose, puisqu’il en a un sous le nez à cet instant précis. Mon regard se pose quelques instants sur son visage anguleux, alors qu’un nouveau sourire en coin émerge spontanément, quand il ajoute un petit commentaire, que je ne crois pas une seule seconde. D’ailleurs, je plisse doucement les yeux, et lui réponds presque du tac au tac : « -Oh…je crois que la pagaille est justement votre domaine de prédilection. » Si la devise de sa famille était quelque chose comme « nous faisons le mal, mais nous le faisons bien », je n’en serai qu’à peine étonnée.

On finit par se retrouver tous les deux adossés à cette barrière, alors que je suis tournée vers lui, lui accordant toute mon attention. Il ne cherche pas à nier quand j’admets savoir qui il est…enfin, connaître son prénom, en tout cas. Je reste à l’observer avec une expression neutre, tandis qu’il m’explique l’importance que l’apparence revêt pour lui. Enfin…pour eux, comme il ne cesse de le répéter. J’imagine sans peine qu’il parle du chien de garde qui l’accompagne. Je reste à l’écouter malgré tout avec un intérêt poli, bien que je ne partage absolument pas son point de vue. La plupart des personnes ici présentes sont prêtes à se battre pour quelques ressources qui leur assurerait un jour ou deux de survie en plus, et franchement, ça fait bien longtemps que l’apparence est devenue secondaire. Enfin…à mes yeux, en tout cas. Je sais que Bill, lui, aurait tendance à rejoindre l’avis du dandy sur le sujet. « -Oh, Cormac…vous pensez réellement que c’est à cause de votre style vestimentaire que je suis venue vous aborder ? » Le sourire énigmatique trouve seul son chemin vers mes lèvres, et je ne tente rien pour le retenir. Je finis par tourner le dos à la piscine, la barre contre mes reins, les coudes appuyés dessus, et observe quelques secondes le survivant. « -C’est grâce à votre réputation que vous pouvez vous promener en costume, sans craindre les ennuis. Mais si un survivant lambda se risquait à un tel…excès de style, il ne ferait qu’attiser les convoitises d’autres, qui penseraient immédiatement qu’il dispose d’un confort de vie plus qu’enviable…et il risquerait d’y laisser sa peau. Tout le monde n’a pas la chance de s’appeler Cormac Callum. » Mon regard parcourt une nouvelle fois la foule, où je suis certaine que plus d’un survivant se risquerait à s’en prendre à un type habillé en costume, s’il pensait pouvoir en tirer un quelconque profit.

Je n’ai pas mis bien longtemps à lui demander ce qu’il foutait là, avec un peu plus de délicatesse dans mes paroles malgré tout, et j’ai toutes les peines du monde à empêcher mon sourcil de se hausser quand Cormac prétend qu’il n’est qu’un simple client, ce qui n’est bien sûr pas du tout crédible. Je pars spontanément dans un léger rire quand il me demande si je donne dans la prostitution, et mon regard sombre plonge une nouvelle fois dans le sien, aux délicieux reflets bleu glacier. « -Si vous essayez de vous montrer vexant, ou insultant, il va falloir faire quelques efforts, Cormac. D’ailleurs…je suis persuadée qu’un homme tel que vous n’a pas besoin d’avoir recours au Motel pour s’offrir un peu de compagnie… » Je ne prive pas mon regard de glisser sur sa silhouette, laissant un petit sourire venir se poser au coin de mes lèvres. Derrière lui, à plusieurs mètres de là, son chien de garde ne nous quitte pas du regard, sans doute prêt à toutes les éventualités. « -Et pour votre gouverne…un simple client n’aurait pas envoyé son homme de main parcourir la foule. La prochaine fois que vous avez besoin de tuyaux sur les combats à venir…soyez plus discrets. Quelques guenilles devraient aisément lui permettre de mieux se fondre dans la masse, la prochaine fois. » Je ne peux réprimer un sourire malicieux, alors que mon regard passe de son garde du corps à son visage à lui, avant que je fasse une nouvelle fois face au combat en cours.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Cormac Callum
Cormac Callum
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/08/2020
Messages : 116
Age IRL : 16
MessageSujet: Re: As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac   As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac EmptyDim 23 Aoû 2020 - 19:24
Le mentor et la novice
Cormac & Zola la curieuse

Ainsi cette femme n’en démordait pas et au contraire elle venait l’attaquer sur son propre territoire. Une chose que le Malin au lieu d’en être frustré, appréciait tout particulièrement. Ce sentiment d’être tombé sur un prédateur aussi féroce que soit, cette excitation à chaque réplique voilà des émotions qu’il avait oublier depuis bien longtemps.

Beaucoup des survivants n’étaient pas franchement des lumières et la plupart n’avait pas sa répartie, il faut dire que la Faucheuse privilégie plutôt les hommes de lettres que les militaires. Ainsi son espèce s’était perdue, dékà avant l’épidémie et rencontrer des membres de celle-ci était un luxe.

- Oh ma chère, le nom ne fait pas tout. Vous pouvez bien vous appelez Kennedy, les armes vous toucherons autant qu’un citoyen lambda, dit-il dans un trait d’humour noir.

La femme au teint hâlé ne tomba pas son petit piège et se refuse à lui donner son nom, très bien de toute manière il finirait bien par le connaître. Vu son assurance, elle n’était pas la femme de ménage du patron. L’ancien homme d’affaire, qui avait le flair pour ce genre de chose, la soupçonnait même d’avoir une place privilégier au sein de cette petite affaire.

Puisque malgré ses petites piques à l’humour douteux le Malin restait poli en toute circonstance, il la laissa finir son petit discours sur comment gérer ses affaires. Dans un sens, elle était mignonne avec ses conseils et même si Cormac devait s’en méfier, il ne put s’empêcher de vouloir s’amuser avec.

Enfin amuser n’a pas la même signification pour le Callum, d’ordinaire on pense aussitôt à un gamin jouant innocemment et qui ne dérange personne. Sa définition était à l’opposé de cette image enfantine, le Malin ne perdait jamais de vu les affaires et s’amuser signifiait se jouer de l’autre dans un but purement égoïste voir sadique.

- Insinuez-vous qu’un homme de ma stature est capable de mettre dans son lit n’importe laquelle de ces demoiselles ? demanda-t-il ses traits tiré dans un masque de malice pur alors que sa main désignait vaguement la foule étonnement hétéroclite. Dans ce cas pourquoi ne sommes nous pas sur le chemin d’une chambre douillette ?

Il faut croire que l’effondrement de la société a réveillé le côté violent chez le jolie sexe, ce qui n’était pas pour déplaire les Callum qui trouvaient les femmes de leur milieu trop lisse pour servir à quelque chose.

- Ne faîtes pas de conclusion si hâtive surtout dans notre milieu, la conseilla-t-il en haussant vaguement les épaules. L’ancien homme d’affaire supposait que son interlocutrice ne faisait pas parti des affaires avant l’épidémie mais ça ne faisait pas d’elle quelqu’un à sous-estimer pour autant. Nous n’avons pas dans l’intention de tricher, voyez simplement votre endroit comme une formidable opportunité de nouer des liens et c’est ici que ce négocie les vrais contrats

Ses avants-bras toujours contre la rambarde, il vient se rapprocher légèrement de la femme au teint hâlé. Ses yeux pourtant toujours river sur le spectacle de la soirée.

- Je suis curieux que cherchiez-vous exactement en m’abordant ? Vous semblez déjà avoir toutes les réponses à vos questions.

(c) DΛNDELION



    L'illusion du libre arbitre
    Le Malin n.m -Entité qui use de la ruse et de la finesse, pour se divertir aux dépens d'autrui.
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 367
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac   As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac EmptyJeu 27 Aoû 2020 - 23:19
J’acquiesce à ses paroles, d’un léger signe de tête. Certes, la balle atteindra indifféremment un Kennedy, un Callum, ou un Saltzman…à cette différence près que lui comme moi disposons de compagnons prêts à se jeter entre le projectile et nos corps, pour nous protéger, d’hommes prêts à user de leurs poings, prêts à sortir les crocs, à déchirer les chairs, lacérer les corps pour qu’on reste entiers, et que cela dissuaderait même le plus inconscient des hommes. Et un survivant lambda ne pourrait pas en dire autant. « -Sauf que contrairement à un citoyen lambda, un survivant y réfléchira à deux fois avant de s’en prendre à vous. Votre chien de garde n’a pas l’air très…commode. » Et c’est peu de le dire. Il nous fixe avec un peu trop d’attention, et je le devine prêt à bondir s’il sent que le moindre danger pourrait peser sur Cormac.

La conversation glisse sur tout autre chose, et alors qu’il me demande si quelques prostituées travaillent pour la maison, je ne peux retenir un rire léger. Il serait presque…amusant. Sa réponse, elle, ne se fait pas attendre. Mon regard glisse sur la silhouette de Cormac, et un léger sourire que je ne peux retenir se pose sur mes lèvres, aussi fugace qu’un éclair déchirant le ciel par soir d’orage. « -Je n’insinue pas, j’affirme. » Et mon regard vient s’ancrer dans le bleu froid de ses yeux pendant quelques secondes, alors qu’il poursuit sa tirade, et pose l’une de ces questions qui pourrait être hautement agaçante dans une autre bouche. Ce type est culoté, ne s’en cache d’ailleurs pas, et sa langue est particulièrement bien aiguisée. Et ouais…je dois admettre que ça me plait bien. « -Je ne suis pas n’importe quelle demoiselle…et il vous faudra plus qu’un léger sursaut d’audace pour me mettre dans votre lit. » Un sourire en coin débordant de malice vient se poser au coin de mes lèvres, et mes yeux restent plantés dans les siens encore quelques secondes, avant de s’en détourner lentement.

En contrebas, le combat se poursuit, et la foule se montre toujours aussi excitée à mesure que le dénouement se rapproche. Mon regard glisse en coin sur Cormac, qui m’affirme n’être venu chercher rien d’autre que quelques contacts à nouer, et si je n’en crois pas un mot, bien sûr, mon visage reste neutre, tandis que je hoche légèrement la tête. « -Je suis ravie de l’entendre, Cormac. Je serai désolée d’avoir à vous expulser de mon établissement pour mauvaise conduite. » Le ton est léger, presque avenant, et le regard amusé. Pour autant la menace, elle, est à peine voilée, et je ne doute pas qu’il l’entendra. Au moindre faux pas, à la moindre embrouille, je n’hésiterai pas à escorter le dandy jusqu’à la sortie, quitte à devoir lui botter les fesses moi-même. Je n’ai jamais eu aucun problème à effectuer le sale travail, et ce n’est certainement pas la perspective de froisser son beau costume qui m’arrêtera.

Ses avant-bras glissent légèrement sur la barre en métal, alors que Cormac se rapproche de moi, dans un mouvement qu’il imagine sans doute imperceptible. Il ne peut voir le léger sourire que son geste fait naître sur mes lèvres, mon visage regardant dans la même direction que le sien, suivant cette danse pour le moins violente à laquelle s’exposent les deux combattants. Finalement, je me mets en biais contre la barre, qui vient se loger contre ma hanche. « -J’imagine que vous ne me croirez qu’à moitié si je vous dis que je n’ai su résister au plaisir de découvrir votre charmante compagnie… » Mon regard se pose sur son visage, cherche ses yeux, alors que je pince légèrement les lèvres. Pourquoi je suis venue lui parler ? Parce qu’il ne m’inspire aucune confiance. Parce que sa présence ici, entre ces murs, éveille toute ma méfiance. Parce que je le vois fureter, poser des questions, et qu’il me laisse étonnement perplexe.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac   As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- As kids, we love heroes. As adults, we understand villains || Cormac -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: