The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé   Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé EmptyVen 14 Aoû 2020 - 7:08
Elle s'en veut. Elle considère que l'état dans lequel se trouve Joachim est en partie dû à son manque de vigilance. Elle aurait dû le protéger. Oui, Kaya se sent responsable. Un sentiment d'échec l'habite et l'enjoint à froncer les sourcils d'un air inquiet tandis qu'elle détaille les blessures du jeune homme. Ce type ne l'a pas loupé. Mais il survivra. « Un véritable guerrier ! » commente-t-elle sans la moindre once d'ironie. Elle essaie surtout de lui remonter le moral et de l'aider à relativiser ce qu'elle n'arrive pas elle-même à négliger. Elle s'octroie le droit de lui décocher un petit sourire avant de poser le regard sur Ruben. Elle est inquiète. Toutefois il y a quand même quelque chose de positif dans tout ceci : si le fils d'Isaac parvient à surmonter tout ça alors il en sortira grandit. Les épreuves forgent le caractère. Mais il faut savoir s'en relever. Et quelque part la jeune sioux craint un peu que leur ami ne dispose pas de suffisamment de courage pour y parvenir. C'est un instant qu'elle perçoit comme charnière et qui l'affecte elle-même plus qu'elle ne l'aurait souhaité...

L'adolescente s'écarte un instant et découpe difficilement, à l'aide de son couteau, un morceau du bas de son t-shirt. Il lui faut quelques longues minutes pour parvenir à s'en délester. Elle peste contre ce handicap qui lui fait perdre de précieuses secondes. Ses vêtements ne sont pas exactement propres mais c'est toujours mieux que rien. Il faudra vraiment qu'ils aillent faire les boutiques lorsque Joachim sera à nouveau en forme. Elle verse un peu de cet alcool prélevé dans le fond d'une bouteille trouvée en chemin puis se retourne vers le blessé. « Ça va p't-être un peu piquer ! » prévient-elle en écrasant sans véritable délicatesse le morceau de tissu sur une coupure. Elle est une guerrière, elle. Pas une guérisseuse. Elle le deviendra peut-être un jour mais pour l'instant elle ne peut que faire avec les moyens du bord. Si seulement elle avait pris soin d'emporter certaines de ces herbes aux vertus curatives que sa mère lui a appris à reconnaître. Mais il n'y a pas d'espaces verts, ici. Seulement un amoncellement de blocs de bétons disgracieux. L'image des prairies de Rosebud flotte un instant de ses pensées puis s'efface lorsque leur ami ne se montre pas aussi docile qu'elle l'espérait. À cause de la douleur ou de la fierté ? « Joa ! » tonne-t-elle. « Arrête de gigoter ou j't'assomme ! » s'irrite-t-elle lorsque le patient réagit un peu trop vivement à son goût. C'est déjà assez difficile comme ça !

Kaya adresse, quelques instants plus tard, un signe de tête au plus âgé du groupe. Elle lui demande par là de s'éloigner un peu en sa compagnie. Elle décoche un regard inquiet en direction de Joachim et plonge finalement son regard dans celui de Ruben. Il parvient à conserver un charme certain malgré cette tête des mauvais jours. Cette constatation accapare un trop bref moment son attention. Puis la réalité la rattrape et lui rappelle ce qu'elle voulait lui demander. « Alors ? On fait quoi ? » Elle suppose que le mieux serait de rester ici au moins jusqu'au lendemain. Le temps que leur ami reprenne des forces et que le choc s'estompe. Mais c'est Ruben qui connait le mieux le jeune homme et qui est le plus à même d'évaluer ce qui est le mieux pour Joachim. « Tu pourrais p't-être faire ton truc, là, tu sais ? » propose-t-elle un brin vaguement. La jeune sioux se fend d'un sourire quelque peu gêné. Elle ne voit pas vraiment comment présenter les choses de manière agréable. « Faire le clown, quoi ! Dire des bêtises et tout ça ! » Ce serait une bonne chose que d'arriver à faire rire leur ami. C'est bon pour le moral et puis ça l'empêchera peut-être de s'enfoncer dans le dégoût ou tout autre sentiment que l'on peut ressentir lorsque l'on a endossé le rôle d'une victime. « Laisse juste parler ton talent, okay ? » l'encourage-t-elle non sans, cette fois, arborer un sourire vaguement amusé. D'ordinaire il n'a pas besoin de trop forcer, si ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2102
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé   Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé EmptyVen 14 Aoû 2020 - 9:43
J’ai pas pu échanger un seul regard avec Joachim depuis l’incident. Comme s’il m’évitait à cause de la colère et moi… A cause de la honte. Parce que c’est ce sentiment-là qui me submerge aujourd’hui, comme si y’avait rien de plus évident que cette culpabilité qui m’étouffe. Comment ça a pu arriver ? On était pourtant juste à côté, à quelques mètres, et il a réussi à disparaitre en un clin d’œil, tout ça pour des bêtises ! J’en reviens pas. C’est mon ami pourtant, mon meilleur ami, et c’est lui que j’ai failli perdre aujourd’hui alors que ça a jamais été le but. J’arrive pas à me retirer l’idée de la tête que si on l’avait pas retrouvé, ça aurait pu être pire que tout pour lui. Et ça m’obsède forcément.

Kaya termine rapidement ses soins, on essaie d’alterner pour s’en occuper, mais c’est juste le faire parler qui est difficile pour lui. On part à l’écart elle et moi, et me fait un point, me demande d’ailleurs ce qu’on devrait faire. C’est moi le plus âgé alors j’imagine que c’est normal qu’elle me demande, mais je me sens tellement impuissant que j’en ai vraiment aucune idée. Ça m’use. Je suis… Je suis si nul, bordel.

Il a besoin de bandage propre, de voir un vrai médecin, je crois non ? Parce que nous, qu’est-ce qu’on lui dira ? Qu’est-ce qu’on en sait ? Je suis en train de me demander à comment est-ce qu’on pourrait amener Nolan jusqu’à lui, pour qu’il s’en occupe, ou même Lisandro mais maintenant le chilien est trop occupé dans le campement pour vraiment mettre le nez dehors. Je crois que la seule chance, ça serait Joséphine : elle sait plein de trucs sur les soins et on est amis elle et moi, pas vrai ? Alors, elle pourrait peut-être… Mais j’en connais pas ici et…

Et ma gorge se noue forcément. Y’a peut-être une autre solution mais j’ai l’impression que c’est stupide de l’envisager, en même temps peut-être que c’est pas plus con d’essayer. La cage. Si je mets le nez dedans, est-ce que ça pourrait changer quelque chose ? Est-ce que ça pourrait permettre à Joachim d’avoir des trucs pour le soigner ? Kaya me suggère plutôt de faire l’idiot mais je secoue la tête vivement :

Je crois pas qu’il ait très envie de ça, Kaya, et à sa place, j’aurais pas envie qu’un blaireau me fasse des trucs de clown. C’est… pas simple ouais. Ça aurait jamais dû arriver…

J’ai envie de dire qu’on a merdé mais dans les faits, c’est surtout moi.

On devrait aller lui trouver des bandages, des pansements, et puis… Un truc qu’il aime, peut-être… Une barre de chocolat ou un coca-cola ? Pourquoi je me sens bête actuellement ?





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé   Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé EmptySam 15 Aoû 2020 - 1:30
Oui, ils sont d'accord ! Joachim a besoin de voir un vrai médecin et de bandages propres. Ses plaies pourraient s'infecter et le précipiter dans le monde des esprits. Kaya réprime le frisson qui lui vrille la poitrine. Et s'il mourrait ? Son regard se pose à nouveau sur le blessé, évalue ses chances de passer l'arme à gauche. L'adolescente ne sait pas si elle doit être soulagée de voir son torse se soulever à chaque respiration ou maudire la malchance qui l'aura précipité sur la route de ce type. Sûrement un peu des deux, non ? Elle hoche la tête, soulignant dans la foulée son impuissance. Ruben et elle sont d'accord sur la direction à suivre mais ignorent tout deux comment atteindre leur destination. La jeune lakota ne connait pas davantage de médecins que Ruben dans les environs. Elle balaie d'un mouvement de son bras la remarque de son interlocuteur. Ce n'est pas le moment de s'apitoyer. Ça ne l'est jamais ! « Non, c'est vrai ! Mais c'est arrivé ! » Alors ils vont devoir faire avec et éviter de tomber dans le piège du conditionnel. L'adolescente dépose sa main sur l'avant-bras de son aîné. Ça va aller ! Ça doit aller ! Elle ne tolérera aucune autre variable que celle qui mène à la guérison complète du corps et de l'âme de Joachim.

Malgré tout elle se rend bien compte que les pitreries de Ruben ne parviendront pas à changer quoi que ce soit. L'idée était stupide et probablement un peu insultante. « Ouais, oublie ça... » souffle-t-elle avant de glisser sa main dans sa nuque dans un air ennuyé. « Le boudoir ou la Cage, p't-être ? » propose-t-elle dans la foulée. Là-bas ils auront peut-être de quoi aider le blessé. Quant à lui trouver un coca ou une barre chocolatée ? Oui, bien sûr, ça ne peut lui faire que du bien. La nourriture est bonne pour le moral. Mais elle n'aime pas l'idée de laisser Joachim seul pendant qu'ils partiront à la recherche de ce dont ils auront besoin pour le soulager. « Faudrait qu'un d'nous deux reste ici pour veiller sur lui, non ? » affirme-t-elle. « T'imagines si ce type décide de terminer c'qu'il a commencé... ? » Ce serait vraiment la merde, là ! L'ennui c'est que Kaya se sent à la fois la plus qualifiée pour protéger le jeune homme et pour trouver de quoi panser ses plaies ou ravir son palais. C'est son instinct qui tranche : « Okay, j'vais rester avec lui ! J'imagine que tu t'en sortiras ? » Elle l'encourage d'un regard à accepter cette répartition des rôles. Ce n'est pas le moment de tergiverser.

Kaya revient donc s'installer vers leur ami et se laisse glisser contre le mur, à ses côtés. Remonter le moral des gens, c'est quelque chose qu'elle ne sait pas vraiment faire. Elle aimerait dire beaucoup de choses à Joachim mais ne trouve pas comment les formuler. Elle lui décoche un petit sourire à vocation rassurante. Elle déteste le voir dans cet état. « Tu veux parler ? » lui demande-t-elle doucement, sur un ton qui se veut naturel mais qui transcrit surtout sa gêne. Sa proposition est écartée par un signe négatif de la tête. « Mais sinon le silence c'est bien aussi, oui ! » approuve-t-elle à contrecœur. L'adolescente extirpe son tomahawk de sa ceinture et le pose sur ses cuisses, prête à s'en servir à l'apparition d'une quelconque menace. Puis elle relève le regard vers Ruben comme pour lui demander ce qu'il attend. Est-ce qu'il tient à ce qu'elle l'accompagne quand même ? Ou à échanger leurs rôles, peut-être ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2102
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé   Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé EmptySam 15 Aoû 2020 - 12:48
Heureusement qu’elle est là. J’y pense en la regardant, l’air de chiot battu forcément parce que je vois pas comment la situation peut s’améliorer. Mais ça fait du bien qu’elle prenne les choses en main, qu’elle ait l’initiative de pas nous abandonner. J’sais qu’elle y pense d’une certaine manière, qu’on est parfois un poids pour elle. Mais je suis reconnaissant parce que Joachim a aussi besoin qu’elle soit là aujourd’hui, et elle nous laisse pas en arrière. J’lui dirais merci, je sais pas trop quand, mais ça viendra. Je hoche tout juste la tête quand elle me demande si je vais m’en sortir.

Pas trop le choix de toute façon. Je mets juste du temps à décoller. Prendre un sac à dos, ma hache, et la serrer dans mes mains en fixant le duo. Kaya qui tente d’arrondir les angles, Joachim qui l’ignore, restant mutique. Ça me serre le cœur forcément, mais c’est trop tard : faut que je me bouge.

_____________


Kaya ? Je cogne contre la porte doucement.

Je me passe la main contre le visage, essayant d’en faire partir le sang qui est dessus. Je l’ai pas eu belle dehors, quelques rôdeurs mais la pêche a pas été mauvaise heureusement. Juste qu’il me faudrait changer mes fringues, je sens littéralement le cadavre avec toutes les tripes que je me suis pris dessus. Pinçant les lèvres, j’soupire un temps quand elle vient finalement m’ouvrir la porte de notre abri, et je rentre à l’intérieur. Il fait à peine plus frais à l’intérieur, la nuit va pas tarder à tomber et se raffraichir également. Ça fera pas de mal.

Il s’est endormi ? que je lui demande à voix basse en regardant sur le canapé où il n’est plus.

Joachim a du rejoindre la chambre finalement, c’est sans doute pas plus mal compte tenu de tout ce qu’il a traversé. S’il arrive à trouver un peu de sommeil, je m’en contente. Je défais le sac de mes épaules ankylosées par l’effort, avant de le rendre à Kaya :

J’ai trouvé des vêtements propres, et quelques barres chocolatées, que je lui souffle. Ma gourde est remplie aussi, ça nous permettra de survivre encore un peu. Je vais me poser dans un coin, retirant mes chaussures, les pieds qui souffrent de l’effort. La fatigue qui m’étreint aussi. Pourtant, j’ai pas sommeil, je suis trop soucieux pour vraiment fermer l’œil. Le fait de simplement m’asseoir me fait déjà du bien. Y’a une tente au No Man’s Land, que je lui dis. Avec des médecins dedans. C’est payant et… je sais pas s’ils se déplacent, de toute façon, pas question qu’on y retourne.

Je hausse les épaules. Je veux pas qu’on prenne le risque de recroiser ce mec :

Je me disais que j’irai demander à Zola un petit job, demain, que je lui souffle. Le temps de remettre Joachim sur pied. Et ensuite, on bouge, on part vers l’Est ?





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé   Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé EmptyDim 16 Aoû 2020 - 7:25

Un corps qui bascule par-dessus une barricade en bois. Des dents qui claquent furieusement, taillent dans le vide mais surtout dans la chair. Des cris. Des hurlements trop atroces, trop courants. Une voix qui s'éteint dans la souffrance. Un visage déchiqueté. Une âme dont Yama a désiré de s'emparer. La tristesse qui s'empare de ceux qui restent, qui assistent à cette tragédie. Une sensation de vide. Une main invisible qui se referme sur son coeur pour mieux le meurtrir. Le temps qui se déforme et qui lentement, très lentement, laisse place à une prise de conscience dans un océan de pensées tumultueuses. Elle n'est plus. Elle leur a été arrachée, laissant dans son sillage des souvenirs qui viendront sublimer la colère et l'incompréhension . Non, Freya n'est plus. Et les coyotes, insensibles, continuent de l'engloutir...

⬺⇼⇼⇼⇼⇼⇼⤕

Elle se réveille en sursaut. Les larmes roulent un instant tandis que la chambre se substitue peu à peu au décor de ce cauchemar qui vient trop régulièrement l'accabler. Pourquoi Wakan Tanka lui inflige-t-il ce tourment ? Que souhaite-t-il lui faire comprendre ? La rage se substitue à cette tristesse nimbée d'impuissance. Son poing se serre et frappe l'accoudoir du canapé que Joachim s'est décidé à déserter pour le confort de la chambre. Pourquoi ? Comment ? Toutes ces questions auxquelles elle ne parvient pas à accorder de réponses continuent à voltiger dans ses pensées. Il lui faut de longues secondes pour les écarter et renouer avec cette réalité que Freya n'arpentera plus jamais sous la forme d'une jeune femme souriante. Kaya s’assoit et glisse son visage dans le creux de sa paume quelques instants avant d'extirper son collier de son t-shirt sale. Elle caresse du pouce l'attrape-rêves. Pourquoi ne la protège-t-il pas ? N'en est-elle pas digne ? Est-ce qu'elle mérite vraiment tout ceci ?

L'adolescente sursaute lorsque des pas étouffés filtrent à travers la porte. Elle cherche du regard son tomahawk et se glisse contre le mur, prête à frapper un éventuel intrus qui n'aurait pas été invité. La gouttelette de sueur qui glisse le long de sa tempe la gêne mais elle ne dispose plus d'une seconde main pour l'en chasser. Elle se contente d'attendre, alerte, que le danger passe ou que Ruben manifeste sa présence. Le jeune homme prononce son prénom et toque contre la porte. L'adolescente fait glisser le loquet de la serrure pour libérer l'accès à son ami, jette un regard au-delà de cette dernière puis la referme sur son passage. « T'étais passé où ?! » demande-t-elle avec un soulagement perceptible. Elle a bien cru qu'il avait lui aussi fait une mauvaise rencontre. Elle se souvient de cette inquiétude qui a précédé l'instant où elle s'est malgré elle endormie. La jeune sioux remarque alors le sang qui macule le visage et les vêtements de son aîné. « C'est le tien ? » s'inquiète-t-elle aussitôt. Elle plisse le nez, gênée par l'odeur nauséabonde qui se répand dans l'appartement. Et, surtout, elle balade son regard sur la silhouette agréable. Que le Grand Esprit lui épargne cette peine ! Par pitié ! Elle ferme les yeux et lâche un soupir de soulagement. Il a l'air d'aller bien !

Ce qui lui permet de se focaliser plus aisément sur la question du jeune homme. Elle hoche la tête. Oui, Joachim est probablement en train de dormir à l'heure qu'il est. Elle n'a pas osé le déranger depuis qu'il s'est isolé. Elle s'est simplement assurée à travers la porte qu'il n'avait besoin de rien. « Ouais ! Ou alors il fait semblant... » Dans tous les cas il vaut mieux ne pas le déranger. Elle récupère le sac, le pose au sol et en retire à son rythme les prises que Ruben a pu faire durant la journée. Des vêtements, des barres chocolatées et de quoi soulager le corps meurtri de leur ami. Ce n'est pas assez mais c'est toujours mieux que rien. Kaya approuve en se fendant d'un petit sourire : bien joué ! « Je sais pas toi mais moi j'en ai assez de ce No Man's Land !  » répond-t-elle d'une voix lasse. Oui, il semble partager son avis. La gamine glisse une bouteille sous son aisselle et en dévisse le bouchon. Cette eau n'est pas potable, elle la récupérée sur le toit en explorant un peu l'immeuble dans l'après-midi. Mais elle sera suffisante pour nettoyer le sang séché qui dénature le visage de Ruben. Elle ne lui demande d'ailleurs pas vraiment l'autorisation avant de s'installer à ses côtés et de lui faire un brin de toilette. Le tout, , bien sûr, en faisant de son mieux pour ne pas croiser ce regard dans lequel elle aurait tôt fait de se noyer.

Il lui annonce qu'il se rendra à la cage pour demander un petit travail à Zola. Le temps de gagner de quoi remettre Joachim sur pied. Puis émet l'hypothèse de partir vers l'est. Kaya marque un temps d'arrêt et l'observe brièvement, presque à la dérobée, avant de continuer à frotter sa joue. « Espérons qu'elle soit d'accord ! Et qu'elle ne se mette pas en tête de te balancer dans l'arène, aussi... » L'éclat d'un sourire éclaire furtivement le visage de la native. « Je crois que j'pourrais venir à bout d'un adversaire, tu sais ? Il faudrait quoi ? Un seul combat pour obtenir c'qu'il nous faut ? » Ce serait sûrement plus rapide qu'un travail plus conventionnel et moins dangereux. C'est un risque qu'elle est prête à prendre. N'en a-t-elle pas le droit ? Quant au fait de poursuivre l'aventure à l'est... « Tu n'en as pas assez ? » Elle se relève et fait quelques pas dans la pièce. Un brin empruntée, elle s'accorde un peu de temps avant de reprendre la parole. Elle désigne alors la chambre ou leur ami se repose et se rapproche à nouveau de Ruben avant de se pencher vers lui : « T'as vu son état ? Tu veux vraiment continuer ? » Elle modère le ton de sa voix. Elle ne souhaite pas que Joachim entende cette discussion qui, si elle semble nécessaire à la jeune sioux, n'a pas vocation à épargner sa fierté. Ou celle de Ruben, d'ailleurs. « Il ne tiendra pas le coup ! Et excuse-moi de t'le dire mais... toi non plus ! » Elle croise ses bras - ou plutôt son bras - se rend compte du ridicule de cette gestuelle et grogne. « Vous êtes pas encore prêts pour c'genre de trucs ! Et peut-être que moi non plus ! » Et pourtant elle acceptera de les suivre n'importe où. Parce qu'elle reste responsable d'eux. Ce qui l'énerve vraiment en cet instant, ce n'est pas l'insouciance de Ruben. Ni même la perspective d'être à nouveau privée de cette liberté qu'ils ont retrouvée et qu'elle savoure intensément depuis leur départ. Mais bien la conclusion qui viendra inévitablement, à ses yeux, conclure cette escapade et l'existence de ses deux amis. « On devrait rentrer au Fort ! » C'est peut-être ce que les esprits essaient de lui faire comprendre en ne lui permettant pas d'oublier le visage de Freya ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2102
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé   Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé EmptyDim 16 Aoû 2020 - 12:31
Le frais sur mon visage a au moins le mérite de me réveiller un peu. Je suis fatigué, les muscles un peu à bout, mais là, alors que Kaya s’occupe de me débarbouiller, ça va un peu mieux. Je fixe le vide, me laisse faire, l’écoute pendant qu’elle parle, hausse les épaules, hoche la tête parfois. Signe que je suis ce qu’elle me dit.

S’il t’arrive un truc, je serais pas capable de chasser, et Joachim non plus, que je lui souffle en réponse, pendant qu’elle parle de pouvoir venir à bout d’un adversaire : J’irai, si y’a besoin, ça dépendra de ce que Zola voudra bien me faire faire, j’imagine. Même le travail ingrat, si ça peut aider Joachim, c’est pas plus mal.

Mais pendant que je lui dis qu’on peut continuer vers l’Est, elle me demande si j’en ai pas assez. C’est un regard interrogateur que je relève vers elle, comme si je comprenais pas ce qu’elle voulait dire :

Assez ? Je répète ça, dans le doute.

Elle tarde pas à préciser sa pensée. A me demander si j’ai vu l’état de Joachim et si malgré ça, je veux quand même continuer. C’est instinctif, je me raidis et la fixe longuement, piqué au vif par la culpabilité et une pointe de colère. On ne tiendra pas le coup ? Comment ça ? On est pas prêts ? Parce que y’a quelqu’un de vraiment prêt ? Quand tout à commencer, on était tous au même point, et aujourd’hui ? C’est comme le grand saut, soit on s’adapte, soit on meurt. Mais au moins, on est fixés.

C’est ce que tu penses toi aussi alors ? Que je lui demande avec colère sur le coup, vexé qu’elle croit si peu en nous. Elle nous a sans doute suivi en pensant qu’on était des incompétents en fait ! Qu’on est trop nuls dehors, qu’on ferait mieux de rentrer ? Je secoue vivement la tête : Si t’es pas contente, si t’en as marre, tu peux rentrer. Et si Joachim veut retourner à la maison, il aura qu’à te suivre, que je lui souffle avec défi.

J’la jugerais pas. Elle a raison, on est pas prêt pour ça, et c’était bête de les amener avec moi. J’aurais dû y aller seul, y’aurait moins eu de problèmes.

C’est pas grave, j’vais essayer de trouver un truc à faire, à la Taverne ou alors, du côté de la Cage, et puis j’irai voir à l’Est si y’a moyen de bosser dans des champs le temps d’être prêt, à rentrer. Simplement ça. Ça pourra pas être du temps perdu. C’est avec humeur que je récupère son linge humide et l’eau, j’ai bizarrement plus envie qu’elle s’occupe de moi. Je me redresse, m’écarte. Saisis un nouveau t-shirt propre pour me débarrasser de celui que j’ai et qui sens la mort : J’ai pas besoin que vous me teniez la main par pitié, que j’ajoute en haussant les épaules.

En tout cas, c’est pas des amis comme ça dont j’ai besoin.





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Administratrice
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/08/2020
Messages : 383
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé   Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé EmptyLun 17 Aoû 2020 - 4:46
Il est en colère. Ou blessé. Peut-être même les deux. Le visage de l'adolescente se décompose sous le joug de l'incompréhension et du regret. Est-elle allée trop loin ? Elle s'est contentée d'exprimer ce qui, pour elle, incarne la réalité. Elle écarte le bras et le laisse retomber librement contre son flanc pour marquer le dénuement dans lequel elle se retrouve en cet instant. Pourquoi faut-il que les garçons soient dotés d'une telle fierté ? « Ce que je pense, moi, c'est qu'j'ai envie qu'on reste tous en vie ! » se défend-t-elle, agacée par la réaction du jeune homme. Son but n'était clairement pas d'être blessante. Tout le monde a des faiblesses. Pourquoi le nier ? « Excuse-moi d'me faire du soucis pour vous ! » grogne-t-elle dans la foulée. Ne comprend-t-il pas qu'elle tient à eux et que c'est précisément ce qui justifie ses doutes quant à leur situation ? La jeune lakota est à son tour offusquée lorsque son ami lui signale qu'elle est libre de rentrer et qu'il en va de même pour Joachim. « Vraiment ?! C'est tout c'que tu trouves à dire ? Qu'on a qu'à rentrer sans toi ?! » Elle serre le poing. Est-ce qu'il préfère vraiment la compagnie de la liberté à celle de ses compagnons ? « On rentrera tous ensemble ou on n'rentrera pas... Et c'est pas négociable, ça ! » le prévient-elle. C'est hors de question qu'elle l'abandonne. Et elle suppose que Joachim partira du même principe. Ils passeront les portes de Fort Nisqually en vie ou ils s'échoueront quelque part sur les rives de leur périple. C'est une évidence que Kaya ne songe même pas à remettre en doute !

Mais c'est également une perspective qui l'effraie. Le visage de sa mère flotte dans ses pensées. Elle imagine un regard empli de jugements ou de déception. Mais aussi des pleurs et une inconsolable tristesse en apprenant qu'elle a succombé. L'adolescente s'en veut de lui infliger ces tourments. Et il faut bien reconnaître qu'une part d'égoïsme s'exprime en elle alors qu'elle évoque l'idée de rentrer. Oui, elle a envie de la revoir. Elle lui manque. Elle renoue avec des sentiments qui datent de l'époque où elles étaient séparées par des centaines de kilomètres. Quant à Ruben, il préfère visiblement esquiver la discussion. Il se détourne d'elle. De quoi causer un certain tort à la jeune lakota. Elle soupire et vient s'installer à nouveau à ses côtés tandis qu'il lui expose ses possibilités. Elle hoche la tête : « Oui, bien sûr, tu pourrais faire ça... » glisse-t-elle en hausse les épaules. Elle se contente simplement de souligner ce qui lui semble effectivement être des possibilités  « Mais on a besoin de toi, nous aussi ! Je suis p't-être la seule qui sait chasser mais toi, t'es l'seul qui puisse nous donner l'sourire ! » Et s'il est nécessaire de nourrir le corps, les âmes ont également besoin d'être apaisées.

L'adolescente suit alors son aîné du regard tandis qu'il retire son t-shirt. Elle s'attarde un instant sur ce dos qu'elle aimerait pouvoir effleurer de ses doigts puis détourne le regard, gênée par les pensées qui viennent l'assaillir et la détournent du sérieux de leur discussion. Kaya grogne que il reprend et qu'il lui dit qu'il ne veut pas qu'on lui tienne la main par pitié. « C'est pas d'la pitié... » maugrée-t-elle, agacée par son incapacité à comprendre le message qu'elle tente de lui transmettre. Peut-être qu'elle s'y prend mal ? Il est vrai que ce genre de discussion, en général, ce n'est pas vraiment son truc. « C'est... autre chose ! » De la compassion, de l'intérêt, de l'inquiétude... Ces sentiments peuvent s'affranchir de la pitié. Il en va de même pour l'amour qu'elle éprouve pour lui et que la présence du jeune homme n'a de cesse de nourrir. « Écoute... J'essaie juste de faire c'qui m'semble aller dans l'intérêt du groupe, d'accord ? » Elle soupire à nouveau. « Et j'parle pas seulement d'nous trois ! Plus le temps passe et plus j'me dis qu'on avait pas l'droit d'imposer ça à Andrea, Isaac ou ma mère ! On a été... cons ! Et égoïstes ! » Elle a fait passer son intérêt personnel avant celui de sa génitrice. Elle ne sait pas pour lui mais elle, ça la taraude. Seulement en acceptant de les suivre, elle s'est aussi engagée à soutenir ses compagnons. « Mais si tu veux continuer alors... Okay, on continue ! » Quel autre choix lui laisse-t-il de toute façon ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé   Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: