The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Queen of the damned -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 283
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned - Page 2 EmptySam 12 Sep 2020 - 15:01
- Une malédiction, tu le penses vraiment ? dis-je avec douceur.

J’interromps mon rangement et m’assoie doucement, sur l’un des bancs intacts. Mes yeux se posent sur la jeune femme en souffrance et pendant un instant, je garde le silence. J’aimerais pouvoir absorber toute sa douleur. La lui enlever pour qu’elle puisse se sentir plus légère, débarrasser du fardeau de la colère. Ma tête se penche doucement sur le côté alors que je l’étudie.

- Si c’est une malédiction, pourquoi est-ce que tu continues à te battre ?

Il y a toujours une raison de vouloir continuer à vivre. Moi, c’est la foi, qui m’a sauvée quand je pensais avoir tout perdu. Je ne suis pas une guerrière, je n’ai pas connu l’urgence des batailles où l’adrénaline et le sang coulent à flot. Mais j’ai aussi eu ma part de souffrance et ma part de damnation. Peut-être est-ce justement ça qui m’a permis de survivre… peut-être suivre effectivement plus forte que je n’en ai l’air.

- Pense à tous les moments de bonheur que tu as connue depuis le début de la pandémie… est-ce que tu n’as pas l’impression que même les plus insignifiants, même les plus simples, ont l’air extraordinaires ? La chaleur d’un bain, la fulgurance d’une histoire d’amour, l’hilarité d’une soirée avec des amis, le simple fait de pouvoir observer le soleil briller au petit matin, le bonheur n’a jamais été quelque chose qui vient tout seul… même avant, les gens couraient toute la journée – métro, boulot, dodo – en se plaignant qu’ils n’étaient encore satisfait de leur vie mais qu’ils continuaient à chercher le bonheur, plus tard, dans un nouveau travail, à la retraite, en vacances… les excuses pour procrastiner étaient légions, le bonheur se prend, partout où il peut être pris. Chaque jour, à chaque instant. Ce n’est pas un fantasme à accomplir ou l’utopie qu’un matin, tout sera beau, je précise, car elle risque de me rétorquer que c’est un mensonge à nouveau, c’est savoir ce qu’on a de bon et réaliser le bien que ça nous apporte…

J’étais heureuse avant, au couvent. Mais cette analyse, je l’ai déduite quand j’étais étudiante, à voir tous mes camarades oppressés par « l’après ». Les études, le logement, le métier, les contacts, les ambitions. Et ensuite, tous ces gens qui venaient nous voir en pèlerinage et me racontaient leurs histoires. Des histoires pleines de joies qu’ils ne savaient pas saisir. Je suis aussi heureuse aujourd’hui, même si la vie est beaucoup moins simple.

- Et… tu as des choses May. Tu as simplement du mal à le voir en ce moment.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1604
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned - Page 2 EmptyVen 18 Sep 2020 - 2:00
Pourquoi continuait-elle à se battre? La question avait eu le mérite de la figer sur place, profondément dérangée par le fait qu'elle ne savait pas comment y répondre. C'était tout simplement ce qu'elle avait toujours fait, même avant l'épidémie - sans vraiment penser qu'il y avait d'autres options disponibles, sans vraiment en comprendre les conséquences. Si elle avait définitivement eu l'envie d'abandonner à plusieurs reprises, et si encaisser devenait de plus en plus difficile, la blonde n'avait jamais cru qu'il y avait réellement une solution magique pour se débarrasser des sombres pensées qui pouvaient souvent lui vriller le crâne. Elle n'était pas la personne la plus positive au monde - loin de là - mais l'idée que les siens puissent s'en sortir un jour, peu importe ce que chacun entendait par là, restait quelque chose à quoi elle s'accrochait, sans tomber dans l'utopie.

« Si j'ai survécu jusqu'ici, si j'me suis fait chier à ce point, c'est pas pour abandonner devant chacun des obstacles que j'rencontre. C'est juste... ma façon de fonctionner, j'imagine. Après tout, j'sais pas de quoi sera fait demain. » dit-elle pour tenter de répondre à sa question, malgré tout. « Ça n'veut pas dire que c'est facile pour autant. » ajouta-t-elle en soupirant, passant les mains dans son visage comme pour se raisonner, comme pour croire un peu plus en ce qu'elle venait tout juste de dire.

Cendrillon souffla ensuite du nez, souriant un peu aux paroles d'Eve qui parlait de ces instants de bonheur qu'il fallait trouver partout - ces moments qui à eux seuls avaient le tour de faire oublier les plus mauvais. C'était une question d'équilibre, finalement. Mais voilà, certains souvenirs pesaient plus lourds que d'autres dans son âme, et elle ne pouvait rien y faire. N'empêche, elle hocha la tête à ses paroles. C'était un peu cliché, beaucoup même, mais elle n'avait pas tort pour autant. Savoir ce qu'on a de bon? Quoi, en d'autres mots, c'était elle qui n'était pas douée pour être heureuse? Enfin, elle se savait parfois assez centrée sur elle-même, quand elle plongeait dans ce sombre abysse qui composait une partie sa cervelle, mais elle ne savait pas comment réagir à ce que la nonne venait d'ajouter.

Elle avait des choses, semblait-il. Liv haussa les sourcils, confuse - et un brin énervée, au final. « Comme s'il suffisait de regarder autour pour réaliser que le soleil brille. Merci pour cet éclaircissement, sérieux. » grommela-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine, posant les fesses par terre, juste devant son interlocutrice. « Ces... choses, comme tu dis, elles me filent entre les doigts, à tous les coups. J'suis consciente que la situation pourrait être bien pire, mais voilà... » Elle marqua une pause, involontairement.

« Ça fait mal, j'y peux rien. » Elle leva les yeux sur elle, les traits plutôt fermés, avant de continuer. « J'vois pas c'que tu vois... Pas besoin de rester ici des heures pour essayer de changer ça. J'te libère de tes responsabilités. » Repousser les gens qui tentaient de l'aider? Un classique revisité, pour la princesse.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 283
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned - Page 2 EmptyMer 23 Sep 2020 - 10:31
Je ne perds pas mon léger sourire bienveillant, même s’il se teinte de tristesse. Bien sûr, comme toujours, j’aurais aimé que mon interlocutrice « voit » directement ce que j’essaye de lui faire comprendre. Que la lumière explose dans les ombres qui la hantent et que le jour remplace sa nuit. Mais ça ne peut se passer ainsi, les Hommes sont bien plus complexes. Je me pince doucement les lèvres, repousse délicatement l’une de mes mèches de cheveux et répond avec douceur :

- Je n’insisterai pas. C’est ton cheminement, pas le mien, je me lève et lui fait signe qu’elle peut arrêter d’essayer de ranger, je vais remettre de l’ordre ici, ne t’en fais pas. Si je ne peux rien faire pour toi, alors… je peux te laisser méditer dans un coin si tu préfères ou tu peux y aller, loin de moi l’idée de la chasser ! D’ailleurs, je précise : tu peux revenir quand tu veux.

Même si c’est encore pour saccager les lieux. Certes, je crois au sacré de la maison du Seigneur, mais je crois aussi qu’Il ne voit aucun inconvénient à ce qu’elle chahute quelques cierges, si c’est un passage nécessaire pour retrouver la paix intérieure. Je me tourne toutefois vers May, mains jointes devant moi avec candeur. Je ne peux m’empêcher de lui prodiguer un dernier conseil.

- Tu sais, la douleur est naturelle et absolue. Quoi qu’on fasse, on la ressent et elle est d’autant plus intense qu’elle est subie, la perte violente d’un proche en est l’exemple parfait, mais la souffrance, c’est quelque chose qu’on peut contrôler, je marque une petite pause pour choisir mes mots, on « souffre » quand le cerveau reste focalisé sur une « douleur » et qu’il nous la fait revivre encore, encore et encore. Souffrir est même un choix inconscient, car il donne l’illusion que les êtres qu’on a perdus sont juste là, à portée de main… et on a mal car on revit leur absence, « souffrir » est la conséquence de la mélancolie : la douleur de ne pas retrouver dans le présent un élément du passé. C’est un traumatisme, un blocage, une boucle infernale, qu’il est indispensable de surmonter, si tu veux aller mieux… tu dois apprendre à lâcher-prise sur tes douleurs. Laisse-les là où elles sont, dans le passé. Ce n’est pas manquer de respect à ceux que tu as perdu que de te détacher de la souffrance ; tu peux honorer leur mémoire sans avoir mal jusqu’à la fin des temps, je m’approche un peu d’elle, j’ai envie de l’étreindre avec tout l’amour inconditionnel du Christ, accepte que la douleur s’estompe. Tu ne peux pas contrôler les événements, tu ne peux pas revenir en arrière… mais tu peux empêcher la souffrance de t’enchainer et de t’étouffer… et tu as le droit de continuer à vivre.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1604
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned - Page 2 EmptySam 26 Sep 2020 - 6:15
May abandonna un peu son offensive, devant la réaction si posée de son interlocutrice. Elle avouait finalement qu'elle était K-O, et elle n'avait définitivement pas la force de retourner au combat une fois de plus. Comment Eve faisait-elle pour être si calme, si sage? Elle était le putain de Jésus en personne? C'était ça, son secret? Peut-être devrait-elle l'écouter et aller méditer dans son coin, à bien y penser. C'était un peu la raison de sa présence ici, soyons honnêtes. Et même si ses pensées plus sombres avaient le tour de la bouffer vivante quand elle était seule, au moins, elle ne pouvait faire chier personne si personne n'était là pour l'écouter râler.

La nonne lui disait qu'elle pouvait partir, maintenant. C'était le comble. Même la plus gentille sainte de cette île avait du mal à la supporter - ce n'était pas peu dire. Liv se releva, s'entêtant à ramasser ce qui restait au sol avant de la laisser tranquille. « C'est bon, j'y vais. » Elle hésita cependant - ne trouvant pas les mots, encore une fois - pour lui dire qu'elle était désolée. Qu'elle se rendait bien compte que son comportement avec les autres était problématique, qu'elle voyait parfaitement son incapacité à avancer, ce mal qui l'handicapait même si elle était l'unique responsable de ce sabotage. Elle ne trouvait pas la force de se déjouer, tout simplement.

Épuisée, et ayant l'impression d'accuser un autre échec, elle allait donc se diriger vers la sortie de la chapelle quand Eve l'arrêta en se remettant à parler. Dos à elle, Cendrillon l'écoutait attentivement parler de douleur et d'illusion, se retournant lentement pour lui faire face. Revivre l'absence des siens était effectivement quelque chose qu'elle faisait tous les jours, ne serait-ce qu'en vivant dans une maison vide ou en lisant les traits de Lance. C'était comme un manège endiablé qui l'entraînait toujours plus vers cette colère qu'elle ne savait pas faire taire.

Ce n’est pas manquer de respect à ceux que tu as perdu que de te détacher de la souffrance. La petite se figea, plantant son regard dans celui d'Eve avant de baisser les cils, complètement bouleversée. Elle avait littéralement l'impression que le temps ralentissait et que l'espace se refermait sur elle, les mots d'Eve se répétant sans cesse dans son crâne. Tu peux honorer leur mémoire sans avoir mal jusqu’à la fin des temps. Et sa comparse n'avait même pas terminé sa phrase que May fondait en larmes dans le silence le plus total.

Sans prévenir, la princesse se jeta dans ses bras comme un gosse qui venait de retrouver sa maman au supermarché. Quelqu'un la libérait enfin des filets de la culpabilité, comme si sa comparse venait tout juste de lui enlever les chaînes invisibles qu'elle portait depuis trop longtemps. Oh, la douleur n'était pas moindre, mais d'entendre de telles paroles lui donnait l'impression qu'on validait ce qu'elle pouvait ressentir, en plus de lui permettre, peut-être, d'avancer une fois pour toute. Elle recula, essuyant son visage couvert de larmes avec les manches de son pull, gênée. « Pardon, j'ai - Je, je crois que j'avais besoin d'entendre ça. » lâcha-t-elle en reniflant. Enfin, tout n'était pas réglé pour autant. Continuer à vivre, oui, mais comment? Elle essayait, après tout. Sans trop de succès, de toute évidence.

« J'suis pas douée pour lâcher prise. J'ai l'impression que si je laisse la douleur partir, je les laisse partir, eux. » Toujours les larmes aux yeux, elle soupira, embêtée de se retrouver dans une telle situation. « Je fais comment, alors? »


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 283
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned - Page 2 EmptyDim 27 Sep 2020 - 23:32
Je suis surprise mais répond à son étreinte du fond du cœur. On ne se connait pas, pourtant, je serre May contre moi comme si elle était ma sœur. Je reste ainsi, jusqu’à ce qu’elle choisisse de mettre fin à l’échange. Je pose des yeux attendris sur la trentenaire ; moi-même ait une larme qui perle au coin d’un œil. Je suis sincèrement et profondément émue.

- Tu n’as pas à t’excuser, assuré-je.

On dirait que des barrières se sont effondrées. Elle ne me renvoie plus sa colère acide, elle est ouverte à la discussion quand, juste avant, je me heurtais à un mur de granit. J’apprécie silencieusement le changement, pour elle ; car c’est le premier pas vers une sortie des abysses. Je désigne une rangée de bancs pour que l’on s’y assoie à nouveau – pourquoi rester debout ?

- Pourtant, tes amis ne sont pas la souffrance, pas vrai ? C’est bien la preuve que tu peux te détacher de ce qui te fait le plus de mal, sans te détacher du souvenir que tu as d’eux, je prends place et cherche l’inspiration dans la lueur qui traverse les vitraux épurés, lâcher-prise prend du temps. Ce n’est pas se forcer à oublier, ou chercher à refouler la douleur c’est… le contraire en fait. C’est chaque fois une pensée mélancolique te vient, laisser filer, je me pince doucement les lèvres et pose les yeux sur ma voisine, comme un ruisseau qui coule. Au début ce sera dur… tu voudras retenir l’eau avec tes doigts, et c’est justement ça qui fait le plus mal : l’impossibilité de réussir, et petit à petit, tu accepteras que tu ne peux pas retenir ces courants. Tu les laisseras juste couler en toi et… ils feront partie de ta vie, mais tu ne souffriras plus autant.

Et un jour, j’espère pour elle qu’elle ne souffrira plus du tout. Il y a certaines blessures dont on ne se remet pas, c’est sûr. Mais refaire sa vie, avoir de nouveaux amis et de nouveaux amours, ne signifie pas que les disparus ont perdu leur valeur. Simplement, les vivants et les morts ne sont pas faits pour cohabiter. Les fantômes doivent rester dans leur tombe pour ne pas hanter ceux qui respirent.

- Si tu veux quelque chose de concret, ajouté-je doucement parce que je ne suis pas certaine que ma métaphore suffise, trouve-toi une boîte. Une boîte à chaussure par exemple. Chaque fois que tu te sens submergée par la mélancolie à propos de ceux que tu as perdu, écris-le, mes épaules se haussent doucement, écris ce que tu penses, ce que tu voudrais leur dire, ce que tu ressens, n’importe. Ensuite, enferme ton mot dans la boîte et mets là dans un coin – au fond d’un placard, par exemple. Ne relis jamais tes notes, laisse-les s’accumuler, comme une façon de purger le venin d’une plaie, sortir le poison plutôt que de le garder en soin, cette boîte, elle représentera toute la souffrance que tu évacues. Et un jour, quand tu te sentiras prête, tu enterreras cette boîte.

Ce genre de technique avait fait plus d’une fois ses preuves. Rendre concret un mécanisme impossible à toucher. Et quand May aura mis son malheur en terre, elle sera définitivement prête à aller de l’avant.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1604
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned - Page 2 EmptyMar 29 Sep 2020 - 6:31
Elle n'avait pas eu besoin de se faire prier pour prendre place sur le banc, elle aussi. Son esprit embrouillé rendait les choses plus faciles, en un sens. Elle ne réfléchissait plus vraiment; elle ne faisait qu'obéir aux plus simples commandes de son cerveau - qui lui ne pouvait qu'imiter sa comparse, comme un robot. La blonde hochait la tête à ce qu'elle disait, alors qu'elle tentait bêtement de sécher ses larmes, impuissante face à cette vague d'émotions qu'elle avait finalement eu besoin d'extérioriser, de toute évidence. May savait bien, au fond d'elle, que ce n'était qu'une question de temps avant qu'une telle chose ne se produise. N'empêche, même si elle se sentait relativement plus légère sur le coup, elle ne pouvait s'empêcher d'entendre cette petite voix qui lui disait que tout ça ne tiendrait pas plus d'une journée.

Enfin, la princesse reposa son regard mouillé sur sa confidente, l'écoutant toujours avec attention. Tout semblait si simple, et tellement évident, quand elle parlait. Elle observa ses propres doigts lorsque la nonne mentionna l'eau et les courants, comparant sa douleur à un ruisseau qui coule. Goldenberg semblait peut-être dans la lune, mais elle absorbait chaque mot qu'elle prononçait, comme si chacun d'entre eux finissaient par faire un petit bout de chemin jusqu'à son âme. Son coeur se serra pourtant, quand elle affirma qu'un jour, elle ne souffrirait plus autant. Le pire était qu'elle avait raison. May n'était pas naïve au deuil et aux coups durs - elle était comme tous les autres, après tout. Chaque blessure guérissait éventuellement - et si la guérison n'était pas envisageable, la plaie devenait moins accablante, avec le temps.

Pourquoi craquait-elle à présent, alors? Après tout ce qu'elle avait pu encaisser? Elle ne saurait le dire. Peut-être était-ce trop à la fois. Dans tous les cas, Eve continuait, désirant à présent lui fournir un exemple concret de ce qu'elle venait d'expliquer. Bien qu'un peu sceptique, un mince sourire étira ses lèvres à travers ses larmes. La méthode de la boîte semblait plutôt particulière, un peu débile même, d'où ce sourire timide. Cendrillon releva les cils vers son interlocutrice, comprenant doucement que cette façon de faire serait très certainement un meilleur exutoire que la violence ou l'alcool. Elle n'avait pas de mot pour la remercier - simplement ses yeux bleus qui semblaient lui promettre qu'elle allait faire de son mieux. « Okay. » dit-elle tout bas. « J'vais essayer. »

Un soupir s'échappa de ses lèvres avant qu'elle ne reprenne la parole. « Tu dois penser que j'suis qu'une petite égoïste, que j'suis seulement capable d'avoir pitié de moi-même, mais - » Le débit de sa voix s'accélérait, et en s'en rendant compte, elle tenta de ralentir. « Certains jours sont plus difficiles que d'autres, c'est tout. Je - J'fais de mon mieux. » Elle ressentait le besoin de se justifier, ce qui n'était rien de nouveau pour la miss, à bien y penser. « J'sais bien que rien n'est facile pour personne - que, que tout le monde souffre. » Elle marqua une pause, se remémorant les événements où Eve, justement, était passée bien près de la mort. « J'espère que tu tiens le coup. Enfin, que tu tiens le coup mieux que moi, tu vois. » lâcha-t-elle en blaguant, éternel réflexe de la blonde dans des moments comme celui-ci.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 283
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned - Page 2 EmptyJeu 1 Oct 2020 - 20:49
J’ai un sourire doux et heureux quand elle me dit qu’elle va essayer. C’est mieux que rien et déjà bien plus que je ne pensais pouvoir l’influencer. Dans ces moments-là, je me sens… « entière ». Écouter, guider, parler, c’était ce que j’aimais le plus de ma vie de novice. Le retrouve ici, ça panse mes propres plaies – les plus invisibles. Je chasse ensuite de la main les paroles de May qui s’accuse elle-même d’égoïsme.

- Je ne te juge pas ! assuré-je, on… on passe tous par là, je me pince les lèvres et la regarde avec sincérité. Je compatis sincèrement, car j’ai connu la douleur qu’elle ressent, même si les gens pensent parfois que ma bonté signifie que j’ai eu une survie facile, ça m’est arrivé aussi de… perdre pied, de m’égarer et de douter… même du Seigneur, avoué-je à la trentenaire en toute transparence, trébucher ou tomber ne compte pas. Ce qui a une importance, c’est comment tu te relèves, je hausse les épaules et hoche doucement la tête, alors moi… ça va, oui. Ça va mieux que ça n’a jamais été ces cinq dernières années.

Même si j’ai beaucoup perdu, même si William m’a trahie. Ici, je n’ai plus peur tous les jours, je suis protégée de la maladie, j’ai un toit, à manger et un lit. C’est bien plus que ce dont beaucoup de survie ne peuvent se prévaloir. Je n’ai pas le droit de me plaindre, ce ne serait pas juste en comparaison à ceux qui ont moins que moi. Dieu m’a sauvé au printemps, il m’a dit que ma place était ici. Si des Hommes ont encore leur place sur cette, c’est que toute cette malédiction n’est pas destinée à nous éradiquer.

- Il faut aussi que tu te dises que c’est « ok » de te sentir mal, repris-je en réalisant que je ne lui avais pas dit l’essentiel, tu as le droit à tes moments de faiblesses, à tes larmes, à l’impression d’être perdue. Tant que tu n’oublies pas le reste, le lâcher-prise, la boîte, se relever, tout ça, et si jamais… je ne serais jamais bien loin si tu as envie de parler.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Queen of the damned -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: