The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Queen of the damned -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1604
Age IRL : 30
MessageSujet: Queen of the damned   Queen of the damned EmptyDim 9 Aoû 2020 - 22:36
Elle ne savait même plus depuis combien de temps elle marchait. C'était tout ce qu'elle savait faire dans l'immédiat, de toute façon. Et c'était déjà mieux que ces rêves horribles dans lesquels la blonde retrouvait Adam. Parfois vivant, parfois mort, souvent entre les deux. Elle n'en dormait plus, sans grande surprise. Le soleil allait bientôt se lever, maintenant, et cette putain de boule de feu allait une fois de plus briller pour tout le monde sauf elle. Non parce que c'était officiel maintenant: May portait la poisse. Non, elle était la poisse. La petite ricana en soufflant du nez, se moquant surtout d'elle-même pour cette réflexion à la con. Et si ce sourire étrange s'affichait sur ses traits, ce n'était que de la poudre aux yeux. Mais pour mentir à qui? À elle-même, sûrement, parce qu'elle n'avait plus personne.

Elle n'était rien de plus qu'une Cendrillon sans Blanche-neige, et sans prince charmant. Le vide le plus total tout autour d'elle, comme pour imiter celui qu'elle ressentait à l'intérieur. Elle devrait être en larmes, non? Pourquoi ne l'était-elle pas? Profondément blessée, Goldenberg avait plutôt envie de tout faire éclater en morceaux. Elle en avait marre, littéralement. De cette vie, et de tout ce qui faisait en sorte qu'elle était vraiment nulle pour la vivre, de toute évidence. Elle qui croyait qu'elle savait plutôt bien s'en tirer; quelle bonne blague.

Peut-être était-ce plus facile d'être en rogne, après tout. Elle n'avait aucune idée de ce qui s'était passé, en vérité. C'était ça, le pire. Le chasseur n'était jamais rentré, tout simplement. Elle le savait prudent, expérimenté. Et pourtant... La miss évitait à tout prix toute expédition, dernièrement, de peur de retrouver le corps du rouquin. Elle n'avait pas envie de découvrir s'il était animé par la soif de sang ou par les battements de son propre coeur. C'était presqu'une blague, d'ailleurs, de voir l'histoire se répéter. May se souvenait très bien du jour où elle avait justement fait équipe avec Adam pour retrouver Nate, histoire de l'achever une fois pour toute. La princesse cherchait jadis une certaine paix d'esprit, ou un truc du genre. Elle ne ferait pas la même erreur aujourd'hui. Elle n'avait pas les couilles pour ça, plus maintenant.

Enfin, sans trop s'en rendre compte, la demoiselle se retrouva devant la chapelle de Fort Ward - endroit soigneusement évité jusqu'ici. Peut-être était-ce un signe? Nouveau rire plein de sarcasme. Sincèrement, Dieu se foutait de sa gueule, et s'il faisait de son mieux pour la faire chier, elle allait l'emmerder en retour, et sans le moindre remord. Si elle était prisonnière de sa tête, à l'instant? Certainement. Plongée dans ses sombres pensées sans trop pouvoir faire la part des choses, et surtout très égoïstement concentrée sur ses propres tragédies. Sauf qu'elle en avait rien à foutre, sur le coup.

Avançant à grandes enjambées dans l'allée principale, May se pointa jusqu'à l'autel et leva les cils sur la croix de bois qui s'imposait massivement devant ses yeux. Elle se figea quelques secondes, le regard planté sur ce putain d'enfoiré - le seul et unique responsable de ces malheurs, décida-t-elle sur le champ. Qui pouvait-elle blâmer, autrement? Enragée, la petite donna aussitôt plusieurs misérables coups de pied sur la structure, avant de se retourner pour projeter au sol les quelques babioles qui traînaient sur la table de pierre. Liv se retourna, attrapant chacun des cierges - allumés ou non - qu'elle trouva, pour les lancer au sol eux aussi. Faisant son plus beau doigt d'honneur au petit Jésus, Cendrillon attrapa ensuite un vase en métal - il était énorme - pour aller frapper à plusieurs reprises une partie du banc déjà abîmé qui se trouvait juste devant elle, un peu plus bas. Et elle ne s'arrêtait pas - enfin, jusqu'à ce que son bras ne puisse plus encaisser les chocs, lâchant donc l'objet qui s'effondra par terre dans un bruit métallique.

La respiration haletante, Goldenberg posa les fesses sur le plancher froid, contemplant le magnifique bordel qu'elle venait de créer ici. Elle soupira, appuyant le dos contre ce pauvre banc à moitié défiguré - fatiguée, vidée. Le silence reprenait le contrôle de l'endroit, permettant à nouveau à toute la merde qui lui vrillait le cerveau d'affecter ses pensées. Pourquoi s'entêter à se battre, hein? Peut-être devrait-elle abandonner une fois pour toute, finalement.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 290
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned EmptyLun 17 Aoû 2020 - 12:24
Ma vie est étrange depuis quelques mois. Mes blessures, ma rencontre avec le Seigneur, ma relation avec le pasteur William qui change… je n’y apporte aucun jugement, c’est simplement différent de ce que j’imaginais autrefois. Lorsque j’étais une novice dans un couvent, dévouée à une vie simple et au Christ, je ne pensais pas me retrouver… invitée à diner en tête-à-tête par exemple – et encore moins de m’y rendre en robe. Bref, toutes ces nouvelles émotions que je ressens me chamboule. Je suppose en bien. J’espère en bien.

J’essaye de ne pas trop ressasser tout ça en mettant de l’ordre dans le « bureau » de William. Il n’y est pas souvent en réalité, je dois y flâner plus que lui, mais ça reste à mes yeux le petit studio où le pasteur prépare ses offices. J’y prépare aussi le thé, je répète mes psaumes, je me perds parfois dans la lecture des évangiles. Plus d’une fois, il m’a dit que je pourrais le remplacer pour les messes, ou au moins pour les homélies, et plus d’une fois, j’ai refusé. Mon éducation est ce qu’elle est, je n’imagine pas une femme, une simple Religieuse comme moi, parler au nom de Dieu.

Je suis tiré de mes pensées, et de mon travail, par un vacarme monstre dans la chapelle. Je lâche mon chiffon à poussière sur le bureau et me précipite pour voir May achever de – littéralement – tout casser. Là, je me fige. D’abord pour éviter de recevoir un cierge allumé, ensuite parce que je n’ai pas trop envie que le vase qu’elle utilise pour massacrer un banc ne rencontre ma tête. Le souvenir de Casey et la bassine est encore bien présent…

Mon cœur se serre douloureusement à la vue de la trentenaire qui capitule en se laissant tomber au sol. Je n’ignore pas que cette femme a traversé des épreuves difficiles cette dernière année, depuis la perte d’un enfant jusqu’à la disparition d’Adam, peu après qu’il se soit confié à moi dans cette même église d’ailleurs. Je comprends et je ne lui en veux pas. Les objets et le mobilier, ça se remplace. Le cœur d’une personne cependant, c’est mutilé à vie.

- Euh… je…, je m’éclaircis la gorge et m’avance vers elle, non sans guetter que les flammes n’aient pas prise, je peux faire quelque chose p-pour toi ? Que lui proposer d’autre ? Je me sens tellement démunie face à sa détresse…, je… j’ai du thé de prêt, je peux t’amener une tasse et… enfin… si tu veux me parler de quelque chose…, ou devrais-je aller chercher William ? Je ne sais pas…


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1604
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 2:19
May regardait distraitement les maigres flammes des cierges mourir au sol, un peu absente. Les images semblaient floues, irréelles - au même titre que la situation qu'elle vivait, finalement. Elle n'avait pas envie que toute cette merde devienne sa réalité. Elle n'en avait plus la force. Cendrillon en avait vachement marre, et c'était bien pour ça qu'elle venait de vomir toute sa rage sur le mobilier de la chapelle. C'était déjà mieux que de tabasser les gens, non? Son esprit vogua vers Roza et Z, se remémorant l'épisode du bar sans trop de fierté. Elle haussa les épaules, soupirant encore - avant de lever les cils sur Eve, qui venait d'apparaître devant ses billes comme la Sainte Vierge qu'elle était.

Et contrairement à ce qu'elle aurait pensé, la nonne ne semblait pas se fâcher. Elle semblait plutôt... navrée? Liv ferma les yeux une fraction de secondes, regrettant immédiatement sa présence ici. Elle n'avait besoin de la pitié de personne. Sauf qu'Eve demandait ce qu'elle pouvait faire pour elle avec toute la gentillesse du monde, et sur le coup, la blonde ne savait pas quoi faire, ni même quoi dire. Non sérieusement, elle était sur le cul - et pas seulement au sens propre.

Elle en rajoutait, même, lui offrant du thé pour l'inviter à discuter. Mais pour dire quoi, sincèrement? Qu'elle devenait complètement timbrée? Qu'elle se sentait doucement perdre la carte? Qu'elle avait cru si fort qu'elle arriverait toujours à tout encaisser, alors qu'elle explosait littéralement, au final? Elle était vraiment la pire des connes. Et Eve devait certainement se dire qu'elle n'était qu'une sale gosse, qu'elle agissait comme un enfant gâté qui faisait sa crise sans réelle justification. Une image bien loin de celle qu'elle projetait quand elle travaillait avec les personnes ayant besoin de soins. Liv avait fait partie de l'équipe qui avait veillé sur son interlocutrice, au dispensaire, après sa violente blessure. Et celle qui suivait les traces de William devait clairement se demander si cette May là était la même que celle qui se trouvait devant elle à présent.

Mais le fait de repenser à tout ce qui avait eu lieu ce soir-là avait eu le mérite de la faire se crisper à nouveau. Abattre Vaughn avait été horrible, et résister à l'attaque d'Adam tout autant. Repenser au chasseur ne l'aidait pas, dans l'immédiat, bien évidemment. Elle posa enfin ses yeux plein d'eau sur la miraculée, ouvrant la bouche pour essayer de parler. Quelques mots quittèrent finalement ses lèvres après de longues secondes, incertaine.

« Je bois pas de thé... » Et elle n'allait certainement pas lui demander de l'alcool ici. « ... Mais merci. Je, j'ai... c'est gentil. » dit-elle péniblement, un brin déstabilisée, se relevant lentement du sol avec l'intention de mettre un peu d'ordre au bordel qu'elle venait de créer - dans la mesure du possible. Elle ramassa d'abord un cierge en silence, enfermée dans sa propre cervelle pourrie jusqu'à la moelle. Elle se retenait de ne pas fondre en larmes, le coeur battant à tout rompre tant elle était en colère. En colère contre qui? Peu importait. Dieu, Nate, Vicky, Adam? Contre ceux qui partaient? Contre elle-même, sûrement. Parce qu'elle se mettait dans un tel état, alors qu'elle aurait dû savoir que ça se terminerait comme ça, que ça se terminait toujours comme ça. C'était la même chose à chaque fois, n'était-il pas temps de réaliser qu'elle n'était pas destinée à être heureuse, une fois pour toute? « J'suis désolée. » dit-elle d'une voix rauque, détachée. Elle l'était, honnêtement, mais elle tentait de projeter cette image de contrôle, à défaut d'en avoir sur tout ce qui lui arrivait. « J'sais que t'es sûrement ici pour me dire que j'vais devoir faire face aux conséquences de c'que je viens de faire, Eve. J'en suis consciente. » Elle retournerait derrière les barreaux, s'il le fallait. Elle ne pourrait pas faire d'autres conneries, là, au moins. Et elle ne manquerait à personne.


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 290
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned EmptyJeu 27 Aoû 2020 - 2:15
Je crois que ce qui m’a le plus fendu le cœur, ce sont ses yeux au bord des larmes. J’ai craint d’être prise dans sa tempête mais la voilà qui s’excuse, qui refuse poliment ma proposition et qui se met même piteusement à ramasser ses dégâts. De gros dégâts. A la hauteur de son cœur en pièce, sans aucun doute. Alors je suis tout bonnement incapable de porter un jugement sur elle, je me joins même à elle pour mettre de l’ordre dans ce qui peut l’être – à commencer par éteindre un cierge tombé qui flambe encore.

- Ah, qu’est-ce que tu viens de faire ? Fais-je en feignant l’incrédulité, m’aider à ranger l’église dévastée par un courant d’air ?

Un sourire complice s’affiche sur mon visage. On sait toutes les deux que si on est amenées à utiliser ce mensonge, il ne tiendra pas dix secondes. Ce n’est pourtant pas l’essentiel et j’espère que ma visiteuse du jour le comprendra. Je hausse les épaules et regarde autour de moi. Je vois du bois et des pierres ; quelques peintures aussi, mais rien de vivant. Tout est inanimé, matériel.

- On accorde beaucoup d’importances aux symboles mais… les cierges, les bancs, les statues, ça se remplace. Mais pas le cœur d’une personne, j’en sais douloureusement quelque chose, comme tout le monde, parfois, on a besoin d’extérioriser le venin avant de panser les plaies… et il y a de pires endroits pour le faire.

Elle aurait pu aller se rendre malade au bar des Summers, se jeter à corps perdu dans une meute de rôdeurs, traverser la mer et aller se battre dans la « cage » de Seattle, ou même simplement retourner son lieu de vie quotidienne. Je remercie le ciel que May n’ait rien fait de tout ça et je pense justement que si elle est ici, c’est un signe. Un signe de Dieu, même si elle n’en a pas conscience – même si elle ne le croira peut-être jamais.

- Tu étais venue pour une raison précise à la base ou simplement pour m’aider à faire le ménage ? interrogé-je d’une voix douce et un peu plaisantine, si tu n’aimes pas le thé, j’ai peut-être un fond de café ou de ricoré chez moi…, mes colocataires en raffolent, je peux t’offrir une tasse si tu me suis.

Mais je comprendrais qu’elle veuille reste ici. L’église a quelque chose de calme et de reposant. Quand on est ici, on est ailleurs. Loin des morts, loin des désastres, loin de la propagande, loin de la guerre… et un tout petit peu plus proche du Seigneur.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1604
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned EmptyLun 31 Aoû 2020 - 5:23
Un courant d'air, hein? Plutôt une tornade, peut-être. May n'avait pas pu s'empêcher d'afficher un maigre sourire, agréablement surprise par l'attitude de la seule témoin de cette tempête. Eve essayait de mettre de l'ordre dans la chapelle - au même titre qu'elle - par pure bonté de coeur, de toute évidence. La blonde ne savait pas vraiment comment accepter l'aide que sa comparse lui proposait silencieusement, un brin mal à l'aise. Peut-être devrait-elle s'en aller, après tout. Personne n'avait besoin de contempler ses états d'âme explosifs, et personne ne pouvait réellement l'aider, de toute façon. Alors à quoi bon? Elle n'en savait rien.

Mais voilà qu'Eve lui assurait que ce qu'elle avait détruit n'était rien de bien important, que des objets inanimés, contrairement à son petit coeur, qui lui, semblait imploser encore et encore. Liv ne s'y faisait pas, malgré ses tentatives interminables - retour à la case départ. Elle n'avait jamais été assez forte pour cette vie là, finalement. Et d'extérioriser le venin, comme le disait la nonne, ne la soulageait pas. Elle aimerait tellement que ce soit le cas, pourtant. De pouvoir se faire saigner, et que tout fasse à nouveau du sens. Enfin, c'était utopique. Son interlocutrice comprenait, au moins, c'était déjà ça.

« J'sais pas vraiment c'que j'fais ici, honnêtement. » dit-elle tout bas pour répondre à sa question, tentant un sourire un peu nerveux. Et visiblement, Eve insistait pour qu'elle boive quelque chose. « Non vraiment, merci. T'inquiète pas. J'ai du café à la ...maison. » Un frisson désagréable avait remonté le long de son dos quand elle avait prononcé le dernier mot, au point où elle se demandait presque si elle allait se vomir les tripes. Où était-elle chez elle, finalement? Parce qu'aux dernières nouvelles, elle ne faisait que se promener de baraques en baraques, abandonnant chacune d'entre elles au rythme des coups durs qu'elle affrontait.

Non, elle préférait rester ici, pour le moment. Le silence l'aiderait peut-être à calmer son esprit. Et puis ici, il n'y avait aucun souvenir pour tourner le couteau dans la plaie. Il n'y avait rien - rien de familier, dans tous les cas. La princesse n'avait jamais été axée sur la religion, elle se demandait même encore ce qu'elle pensait trouver ici, ce qui l'avait amené à pousser les portes de cette église à la con. Le désespoir, sûrement. Lance allait bien se foutre de sa gueule.

Elle soupira, avançant lourdement pour ramasser une autre babiole dont elle ne saurait dire le nom, avant de relever les cils vers la miss qui malgré tout, restait auprès de Lively sans se plaindre. « J'peux te poser une question? » Elle voulait savoir ce qu'elle foutait ici, après tout. Peut-être que Goldenberg cherchait simplement des réponses. « Quand toute cette merde est arrivée... » Elle parlait évidemment des événements catastrophiques reliés au vaccin. « Tu t'es déjà demandé si, au lieu de survivre, t'aurais pas dû ...mourir? »  


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Administrateur
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/02/2020
Messages : 290
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned EmptyMer 2 Sep 2020 - 10:24
- Oui, bien sûr, lui dis-je alors qu’elle me demande si elle peut m’interroger.

Je n’ai pas insisté pour l’invitation, même si je pense que se poser avec une boisson chaude aurait pu lui faire énormément de bien. J’écoute sa question en remettant à leur place les cierges qui n’ont pas été cassés. Si je n’avais jamais pensé que j’aurais dû mourir ? C’est une des interrogations qu’ont les gens le plus souvent – et je crois que c’est normal. Quand on est si peu à avoir survécu, on se demande… « pourquoi moi ? ».

- Pas vraiment… pas comme ça, répondis-je pensive – je fais fausse route sans le savoir, je crois que May parle de l’épidémie en générale, mais je me suis égarée parfois… aux heures les plus difficiles, je me suis demandé ce que Dieu attendait de moi.

Ce qui revient globalement au même sauf qu’au lieu de demander « pourquoi je ne suis pas morte », je demandais « pourquoi je suis encore en vie ». Car même jusqu’à présent, je suis persuadée que la vie reste plus importante. Plus que tout. Je sais que beaucoup de gens n’ont pas la foi et que beaucoup l’on perdu en cours de route depuis cinq ans, mais… cette foi, c’est ce qui m’a permis de tenir bon. Quand on m’utilisait, quand on me souillait, quand on me battait… je me raccrochais à cette lumière au fond de moi.

- On a pas toujours la réponse, enchainé-je en me tournant vers elle, et parfois… il se trouve qu’Il n’attend de nous rien de plus que de « vivre », car « vivre » est le plus beau cadeau que le Seigneur nous ait fait, même s’il est compliqué de le réaliser parfois – d’ailleurs, c’est ce qu’Il m’a demandé de faire quand je l’ai rencontré : vivre, tu sais… c’est normal de ressentir de la culpabilité dans une situation pareille. Quand on voit tout le monde partir et que nous, on reste…

Je suis comme tout le monde, je me suis sentie responsable pour mes sœurs, pour Nathaniel, pour Emelyn, pour Mary-Ann. Je n’ai d’autres choix que de porter ce fardeau et de prier pour qu’il soit un peu moins lourd.

- J’aimerais te dire que j’ai trouvé une solution contre ça, mais ce ne serait pas vrai… mais j’essaye de faire autant de bien que je peux autour de moi. Pour que cette chance qui m’a été donnée ne sois pas gâchée.

Et on sous-estime les bienfaits d’une bonne action. Il y a mille façon de soigner une âme… mais aucun pansement n’égale la sensation d’avoir été généreux envers quelqu’un d’autre.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1604
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned EmptyMar 8 Sep 2020 - 21:46
Pas comme ça? Comment alors? May ne comprenait pas tout à fait. Enfin, ce n'était pas si surprenant. Elle avait littéralement l'impression que son cerveau flottait dans la brume, depuis qu'Adam n'était plus à ses côtés. Comme si son esprit refusait de l'accepter, et que pour y parvenir, il devait flouter tout le reste. La blonde savait au moins une chose, pourtant. Jamais ne s'était-elle demandé ce que Dieu attendait d'elle. Elle avait bien assez de ses propres attentes envers elle-même, en plus de celle des autres. Pourquoi diable ajouter un poids de plus dans l'équation - et pour un être invisible, qui, aux dernières nouvelles, ne faisait rien pour les aider.

Elle n'avait rien pu dire, du coup, laissant Eve enchaîner alors qu'elle se tournait vers elle pour lui affirmer que personne n'avait vraiment réponse à tout. Apparemment, le simple fait de vivre était la clé. Liv fronça les sourcils, agacée. « Vivre. » répéta-t-elle à voix basse, comme si elle essayait de l'assimiler sans réelle conviction. Elle n'y croyait pas. C'était tellement facile à dire, merde. Vivre, et puis quoi ensuite? Éteindre notre cerveau, éteindre notre âme? Faire comme si cette vie était un putain de conte de fée? Elle soupira longuement. « Vivre comme si tout était okay, alors que rien ne va plus? Faire semblant de croire en un futur quelconque? C'est pas vivre, ça. C'est un mensonge. » Mais l'était-ce vraiment? Ne croyait-elle réellement en rien?

« Je - Je sais pas si c'est de la culpabilité. Plutôt de la colère, peut-être. Je - J'ai parfois... » Seulement parfois, hein? « ... de la difficulté à mettre des mots sur c'que j'peux ... véritablement ressentir. » répondit-elle aux nouvelles paroles de la nonne. Quelle bonne à rien, cette Cendrillon. Incapable de faire les choses correctement, même quand il était question de vivre un deuil de plus. Elle était impuissante, au final. C'était peut-être ce qui la rendait folle, dans tout ça. Une fois le chagrin enterré au plus profond d'elle-même, une fois que la détresse était réduite au silence, c'était le goût amer de sa propre faiblesse qui faisait mal.

Liv leva les cils sur sa compagne tandis qu'elle disait vouloir faire le bien autour d'elle, question de ne pas gâcher cette chance d'être en vie. Et c'était aussi ce que la princesse faisait, dans une certaine mesure, au dispensaire. Elle avait cette envie et cette motivation d'être utile. Elle ne savait plus si tout ça allait vraiment durer, pourtant. La petite sentait que ce qu'elle avait pu bâtir s'effritait, et semblait disparaître peu à peu. Comme Adam. Peut-être était-ce pour cette raison qu'elle était là. Parce qu'elle était au bord du gouffre, après toutes ces choses qu'elle encaissait, d'une façon ou d'une autre.

« Justement, je sais pas à quel point c'est une chance, t'vois. »  Elle hésita un instant avant de dire le reste de sa pensée, ne souhaitant pas traumatiser la seule personne qui prenait le temps de lui parler. Des plans pour qu'elle la brûle au bûcher comme une vulgaire sorcière. Elle planta quand même ses yeux clairs dans les siens, l'air sombre. « C'est une malédiction. »


'Cause everything I touch turns to ashes, and everything I love walks away from me, everything I've lost casts a shadow, I'm trying not to hold on


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Queen of the damned   Queen of the damned Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Queen of the damned -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: