The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Entre ciel et mer -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1550
Age IRL : 31
MessageSujet: Entre ciel et mer   Entre ciel et mer EmptyVen 7 Aoû 2020 - 18:03
Je n’aimais pas vraiment les rendez-vous à l’extérieur de l’enceinte, loin de l’agitation du fort Nisqually. La foule était une protection comme une autre. On osait moins s’en prendre ouvertement à quelqu’un quand nos pairs nous regardaient. On pouvait plus aisément passer inaperçu aussi. Certains me jugeraient sans doute paranoïaque, mais je préférais me définir comme prudente. J’étais dans ce nouveau camp depuis seulement une semaine, ce n’était pas suffisant pour se faire une bonne idée des gens… Surtout quand on avait déjà eu à s’expliquer avec une ancienne connaissance retrouvée dans l’enceinte qui m’avait acculée loin des autres. Je m’en serais bien passée. Et là, ce type blond avait l’air bien trop sympathique pour qu’il ne me paraisse pas un peu louche. Je savais reconnaître quelqu’un qui aimait jouer de ses charmes pour amadouer. C’était ce que je faisais au quotidien, non ?

J’avais cependant un autre défaut de taille... J’étais bien trop curieuse. Et il m’avait intriguée avec ces projets de rénovation d’envergure. Des bateaux de nouveau en état de marche ? C’était un peu un rêve éveillé, quand on avait passé toute son enfance dans un port de plaisance. La journée terminée, j’avais demandé à Raina si elle voulait bien m’accompagner jusqu’à la marina seulement pour garder un œil à distance. L’ancienne sentinelle avait sans doute trouvé l’excuse excellente pour échapper un peu au quotidien de fort Nisqually et s’évader à l’extérieur. Je la savais toujours vigilante, aux aguets non loin… Et très efficace en cas de besoin. C’était sans doute une précaution inutile, mais elle me permettrait de moins angoisser inutilement par sa seule présence fantomatique aux environs.

Le port était de taille modeste, un peu comme au Goldstream, la région de ma naissance. En ce début de soirée, plus personne ne s’aventurait par ici. Je n’eus aucun mal à retrouver celui qui avait fixé notre rendez-vous, silhouette isolée le long des quais. Il devait être sur les lieux depuis un bon moment, pour d’autres raisons initialement. L’endroit était très dégagé et aucun rôdeur n’était visible à l’horizon. Ils avaient fait du nettoyage ? Tant mieux. Je me rapprochai de lui sans m’annoncer, mais suffisamment lentement pour qu’il remarque bien à l’avance. « Tomas, c’est bien ça ? » Je m’arrêtai à sa hauteur pour le détailler longuement. Ma veste serrée contre moi de mes deux bras, je tentais de l’empêcher d’être aux prises avec le vent qui avait déjà pour moitié décoiffé ma tignasse d’un brun qui tirait sur le blond.

Je le quittai du regard pour aviser la marina. « Il y a du boulot. »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Tomas Gulbrandsen
Tomas Gulbrandsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/02/2020
Messages : 161
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Entre ciel et mer   Entre ciel et mer EmptyVen 7 Aoû 2020 - 19:36
La rumeur prétendait que nous allions bientôt avoir des éoliennes pour fournir le camp en électricité. Une jeune ingénieur devant s’installer quelques temps chez nous pour faire tous les travaux. Cynthia, toi qui lit ça, il semble évident que j’en ai profité pour la contacter et lui demander de venir jeter un œil à mon projet. Elrik était revenu de la seconde expédition, avec du matériel, nous avions effectué des reconnaissances sur divers points et retrouvés plusieurs petits bateaux pour l’entrainement. Je planchais pour les récupérer d’ici une semaine ou deux, le temps de préparer un peu la placement sur la plage.

J’avais déjà la liste des volontaires pour tester nos esquifs, et nous pouvions envisager la suite, le plus gros du travail, la restauration et l’utilisation de la Marina. Ça incluait aussi de remettre le courant. Mais je ne suis qu’un sportif, pas un ingénieur, c’est pour ça que j’avais requis l’aide de la jeune ingénieur. Nous nous étions convenue un point de rendez-vous à la vielle boutique que j’avais déjà visité avec Sha et Duncan au début du mois de juillet. Même si ce n’était pas encore la zone sécurisé, il y avait assez peu de zombies et j’avais effectués plusieurs trajets. C’était donc relativement sûr.

Quand je suis arrivé, elle n’était pas encore là. Je m’étais donc perdu en la contemplation des flots depuis la passerelle, d’où partaient les ferrys à une époque. On voyait tout l’intérieur du port depuis cet endroit. Finalement, une petite femme, très belle, avec les cheveux blonds se présenta. Normalement nous aurions dû faire le trajet ensemble, mais un malentendu à fait qu’elle ne me rejoignait que maintenant. S’il n’y avait pas eu Sari, je lui aurais certainement fait le numéro du clin d’œil et du maitre-nageur, efficace dans 9 cas sur 10. Je te l’apprendrais Cynthia ! Quand elle est arrivée, sa première question fut de confirmer mon identité. Joueur, j’ai répondu : « Alors non, moi c’est Tomas Gulbrandsen, Tomas c’est bien ça c’est mon jumeau maléfique, il est en train de taper une brasse pas loin. » Je lui ait alors désigné des mouvements dans l’eau au loin, il y avait certainement des baleines ou des dauphins qui jouaient. 7

« Toi t’es Saphir… non, Ruby… c’est bien ça ? excuse-moi, mais tu mérites bien un nom de pierre précieuse ! Donc, je te présente la marina de point défiance. On va travailler à la sécuriser pour éviter des attaques de zombies, tu vois tout au bout ? Même si on utilisera principalement les quais que tu vois pas loin et ceux du milieu de la marina. Plus simple à défendre et puis on aura pas centaines de navires. » J’ai regardé Ruby en souriant avant de continuer : « En fait, il y a un atelier flottant et ce serait super de pouvoir remettre le courant dedans. Mais c’est uniquement pour ça que j’ai demandé à te parler. » Je me suis appuyé sur la rambarde et j’ai regardé l’eau : « Tu serais en mesure de vérifier, réparer ou même modifier les installations électriques d’un gros bâtiment ? »


Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1550
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Entre ciel et mer   Entre ciel et mer EmptyLun 10 Aoû 2020 - 16:58
On pouvait dire qu’il savait choisir ses lieux de rendez-vous à merveille. La vue était imprenable, à couper le souffle. J’appréciais tout particulièrement de pouvoir me percher dans les hauteurs, à l’abri des rôdeurs et de l’agitation. Et puis, voir la marina et les flots d’ici me rappelait avec une certaine nostalgie Goldstream. Je m’installais non loin de lui, à une distance jugée suffisante si j’avais à me lever pour fuir. Je n’étais que rarement en confiance avec un homme seul, perdue au milieu de nulle part… Alors il ne prendrait pas ombrage d’une petite distance de sécurité, non ? Surtout qu’il avait l’air un peu bizarre, un peu perché. J’étais peut-être mal placée pour juger… Mais ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé à mes morts, alors ma santé mentale allait sans doute mieux en ce moment que la sienne. J’haussai un sourcil, un peu perplexe, à sa façon de se présenter. « C’est suédois, comme nom ? » Il était loin de chez lui, non ? Ce n’était pas courant dans le coin. Je baissai le regard vers les flots en contrebas, mes pieds se balançant dans le vide. « Ah vraiment ? Je ne le vois pas. T’es sûr que ton jumeau maléfique n’a pas fini par se noyer ? »

Je lui souris un peu, avant de secouer la tête négativement. J’étais un peu dépitée. Markus m’avait sorti exactement la même réplique quand on s’était revu, et on ne pouvait pas dire qu’il était le plus… Doué en relations sociales ? Il devait plaisanter, mais dans le doute… « C’est Ruby. Et merci du compliment. » Ce serait dommage de le vexer, même si sa petite tentative n’avait eu un franc succès. On me le sortait trop souvent, en bien comme en mal. Mon père me le disait souvent, à l’époque. Mes frères s’en moquaient trois fois plus après. Son petit résumé sur la marina m’intéressait plus. C’était un projet qui me parlait, qui avait du sens. Ce Tomas brillait plus par son ambition que sa répartie. « C’est un merveilleux projet. » J’étais sincère. « C’est la première chose à quoi j’ai pensé, quand l’apocalypse s’est produit. On est plus à l’abri sur les flots que sur terre… Mais trouver des navires en état de marche, c’est devenu compliqué. Comment vous vous y prenez ? » Peut-être qu’il ne voudrait pas me répondre ? Simple curiosité.

Je me penchai un peu pour mieux regarder. « Un atelier flottant ? Attends… Je me suis engagée pour remettre l’électricité dans le fort et planter des éoliennes de pompage pour l’irrigation de vos champs à venir. Quand est-ce que ton projet doit se concrétiser exactement ? » Ce n’était pas l’affaire de deux mois. Je lui rappelais simplement mes engagements pour qu’il se rappelle de mes priorités. Si je l’écoutais, je ne partirais jamais d’ici ! Enfin peut-être que, dans deux mois, la distillerie ne serait plus qu’un tas de ruines. Je préférais me dire que ses membres étaient pires que du chiendent et seraient encore là, bien vivants. Ca voudrait donc dire… Que notre petite collaboration allait pouvoir se poursuivre plus tard. Génial, non ? J’adorais me sentir indispensable, surtout quand c’était à un groupe aussi important et bien installé que le leur. « J’ai déjà remis l’électricité dans deux bâtiments. Le nôtre, bien sûr, mais aussi un motel avec près de trente chambres et… Bref, la réponse est oui. Ca devrait être largement dans mes cordes. Ca demande surtout du temps et du matériel adéquat. »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Tomas Gulbrandsen
Tomas Gulbrandsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/02/2020
Messages : 161
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Entre ciel et mer   Entre ciel et mer EmptyLun 10 Aoû 2020 - 19:49
Suédois, j’avais vraiment la tête d’un Suédois ? Ruby m’avait beaucoup fait rire en me posant la question. Sérieusement, me confondre avec un suédois. Une honte ! J’ai simplement dit en rigolant « Presque, c’est norvégien. Mais mon nom n’était pas le plus important, la conversation portait sur le projet des bateaux et sur le courant. J’ai répondu à toutes ses questions :
« Nous ne sommes qu’au début de notre projet, nous apprenons les manœuvres et la navigations sur de petits dériveurs. Cependant, je ne suis pas du genre à laisser les choses au hasard. J’essaie de prévoir loin… » J’avais marqué une pause, car en réalité, nous n’avions encore de navires digne de ce nom, juste un ou deux petits dériveurs que nous parvenions à peine à faire voguer. « Mais, dans l’idée, on cherche des bateaux qui étaient à terre, dans l’idéal. Il y a plusieurs candidats que nous pouvons envisager de récupérer bientôt. Dès que la marina sera sécurisée et que nous serons aptes à en tirer profit. A quoi bon un voilier si on ne sait pas comment hisser et border une voile ? J’avais soupiré avant de rassurer Ruby, car elle semblait avoir eu un moment d’hésitation. C’est vrai que je m’étais peut-être un peu emballé à parler de l’atelier, à voir peut-être trop loin justement. C’est pour ça que j’avais ensuite tempéré mes propos :

« Ne prends pas peur, ce n’est pas une question de quand, mais de « si ». Je te demande simplement si c’est possible sur le principe. Je sais que tu vas avoir très fort affaire avec les bâtiments principaux. Pour le moment, nous pouvons nous passer de l’atelier, mais à terme, il sera nécessaire. » Si avoir un bateau amiral avec le courant serait super, ce serait égoïste de le faire passer avant le camp ! J’ai eu un sourire pour Ruby avant de me perdre à regarder l’eau à mon tour : « On m’a dit que du bien de tes capacités et du coup, je suis content de voir que c’est la vérité. Le matériel, j’imagine que tu ne saurais ça que si tu voyais les installations ? Tu veux que je te fasse visiter ? » J’avais sauté sur l’occasion de lui faire visiter, entre le couché de soleil, la température clémente et le projet en lui-même, ça promettait une belle balade.

Je savais que Ruby allait rester un moment, alors autant faire en sorte que ça se passe bien et qu’elle se sente à l’aise : « C’est sympa d’avoir quelqu’un de l’extérieur, de recevoir de la visite dirons-nous. A voir toujours les mêmes têtes, c’est presque à devenir fou parfois… Combien de temps tu dois rester avec nous ?»



Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1550
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Entre ciel et mer   Entre ciel et mer EmptyMar 18 Aoû 2020 - 18:07
Norvégien ! Apparemment, la précision avait son importance. Je ne savais pas si ce rire était bon signe ou non, mais je me tâcherais de le retenir pour la prochaine fois. Je devais à tout prix éviter les impairs dans ce nouveau camp. Au moins, Tomas ne passa que rapidement sur ce malentendu pour se concentrer sur l’essentiel. Ce n’était peut-être pas si grave, tout compte fait.

Je grimaçai un peu à la mention de simples dériveurs. Si j’étais déçue ? Certainement. Son projet ambitieux n’était qu’embryonnaire pour le moment… Mais on ne pouvait lui retirer qu’il avait de la motivation, et surtout, pas mal de moyens à sa disposition pour ce faire. « Tu as un camp de grande envergure derrière toi, alors tu as toutes les chances de ton côté pour que ce projet aboutisse. » Ce n’était même pas de l’optimisme. S’ils n’arrivaient pas à concrétiser ce projet, personne ne le pourrait sans doute. J’hochai lentement la tête alors qu’il me parlait un peu plus en détail de ce qu’ils comptaient mettre en place. C’était certain que les bateaux stockés dans des entrepôts seraient en meilleur état de fonctionnement. Ils seraient encore trop petits pour de la haute mer, et c’était bien ce qui me posait problème au fond. « Tu vois là-bas ? » Je pointai une direction du doigt, vers le Nord. « C’est chez moi. » Je croisai son regard. Il faudrait sans doute que je m’explique un peu plus. « Je viens de Victoria, sur l’île de Vancouver. En théorie, c’est à seulement quelques heures d’ici en bateau. En pratique… Je n’ai jamais pu y retourner à cause de l’épidémie. » Je venais de confier à un parfait inconnu quelque chose que je n’avais jamais dit à personne. Pourquoi ? Parce qu’il allait pouvoir m’aider. « Si tu me trouves un navire capable de naviguer jusque là-bas, je t’aiderais avec ta marina. » Ca faisait plus de cinq ans maintenant. Cinq foutues années que mon père m’avait promis de venir me chercher à Tacoma, en bateau s’il le fallait. L’ironie voulait que, si j’avais une chance de repartir à Victoria, ce serait précisément depuis l’endroit où je l’avais attendu en vain tout ce temps. Ce que j’espérais trouver là-bas ? Rien de précis. Je ne me faisais plus d’illusions depuis longtemps. Je voulais simplement en avoir le cœur net, ou à défaut, récupérer des fragments de mon passé qui me tenaient à cœur désormais. Si j’avais une chance d’atteindre l’île, alors autant la saisir.

Mais au-delà de ce rêve idiot, je restais pragmatique. Il y avait là un coup à jouer. Je devais renforcer mes liens avec ce camp et c’était l’occasion de le faire. La distillerie avait besoin d’alliés solides, même si ce n’était que d’échanges commerciaux. Ca nous donnait pas mal de moyens que nous n’avions pas. Et si tout était fichu ? Ils m’accepteraient peut-être. « J’entrevois une belle et longue collaboration à venir… Alors si tu veux déjà savoir ce qu’il va vous falloir pour remettre tout en état, je suis apparemment la reine de la liste sur le frigo. » Je lui souris en coin. « On peut aller voir ensemble. »

Je me relevai, prête à le suivre, quand il se fendit d’une remarque plus décontractée. Je contins subitement un rire. Il en avait marre de voir les mêmes têtes ? « Tu dis ça alors que vous êtes une petite centaine ici. Je vis avec une douzaine de personnes sous le même toit en permanence… » Ce n’était pas un secret pour eux. Le camp avait déjà participé à nos travaux d’isolation. Ils connaissaient le bâtiment aussi bien que nous. Je rajoutai, amusée : « … Mais je ne suis pas saine d’esprit, c’est une certitude. » Mon sourire se fit plus songeur, alors qu’il m’interrogeait sur la durée de mon séjour parmi eux. « Deux mois. » Au bas mot. J’espérais que la situation serait réglée d’ici là… Et qu’ils allaient bien.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Tomas Gulbrandsen
Tomas Gulbrandsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 05/02/2020
Messages : 161
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Entre ciel et mer   Entre ciel et mer EmptyMer 19 Aoû 2020 - 18:00
J’ai éclaté d’un grand rire, prenant littéralement de ce qu’elle me disait. En soit, nous avions déjà des navires capables de le faire. Je pense à Njord, que j’avais trouvé avec Joséphine par exemple : « Si je te trouves ? Mais Ruby, j’ai déjà des navires qui pourraient traverser la baie de Seattle. Il faut simplement les mettre à l’eau et les installer ici. Comme tu le vois c’est un peu le serpent qui se mord la queue. »

Très clairement, le courant et le confort valait bien une petite croisière non ? « Maintenant… Ce serait un juste retour des choses de t’emmener là bas. En plus, ça tombe bien, j’aime explorer de nouveaux horizons, ce serait même avec plaisir que je te ferai le transport. Je lui ai souri d’une façon entendue, oui, j’adorerai ça et j’ai ajouté sur un trait d’humour : « ça fait plaisir à entendre, je tâcherai de te trouver une porte de frigo assez grande pour tout ce dont tu auras besoin. »

Alors qu’on approchaient du ponton, Ruby m’avait parlé de son petit groupe de fou, c’est vrai que ma chère amie y était aller et c’était assez rigolo d’entendre ce genre de propos concordants de la part d’une autre source. « Sari m’a parlé de votre petit groupe, des fortes têtes qui y vivent, au moins ça ne doit pas être ennuyeux ! J’ai rencontré Dana quand je suis monté à Seattle en juin, une sacrée personnalité et encore, ce ne serait pas la pire ! » Je me demande bien qui pourrait être le pire, mais je me dis que Ruby saura très vite me dire ! Je suis content que nous soyons alliés avec eux, ils ne sont qu’une douzaine, mais on dirait bien qu’ils comptent pour le double tant ils sont sauvages.

On a commencé à progresser sur le ponton, avec prudence, mais je faisais confiance à mon sens de l’équilibre pour ne pas tomber dans une eau visiblement dégueu et peut-être pleine de zombar. « Bon si t’es avec nous deux mois, on a le temps de voir venir alors ! Fais attention sur le ponton, il est pourri comme un film d’Uwe Boll. » Ouais, ça glisse, c’est pleins de trou, ça part dans tous les sens. C’est une bonne métaphore je trouve !

Une fois devant la porte de l’atelier, j’ai commencé à jouer avec la porte, elle était gondolée et rouillée. Oui, une porte en taule qui gondole. Bref ! En forçant, j’ai continué à parler a Ruby : « Tu sais, je suis un gosse de riche habitué à voyagé, c’est pour ça que je te dis que je m’ennuis ici, que je vois toujours les mêmes têtes, et j’ai passé quelques années à voir une communauté isolée rapetisser au fur et à mesure. C’est pour ça que je faisais la remarque. » J’ai finalement réussi à défoncer plus ou moins la porte, il faudra qu’on trouve une solution car je n’avais pas envie de me démonter l’épaule à chaque fois que je voulais entrer ici !

Nous avons fait quelques pas dans l’obscurité et l’odeur de renfermé de l’atelier. Le temps et la mer avaient fait des dégâts, ça allait sans dire, mais ça restait encore correct. On pourrait facilement stocker un bateau et le réparer au calme. Enfin, un petit bateau du moins. « Pour alimenter l’atelier, j’avais pensé à des panneaux solaires, ou alors, à des turbines marémotrices. Je me dis que ça serait plus discret que des éoliennes. Tu en penses quoi ? » M’étais-je enquis en caressa un ancien poste à soudure pleins de poussière.


Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1550
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Entre ciel et mer   Entre ciel et mer EmptyMer 26 Aoû 2020 - 18:11
J’ouvris de grands yeux, franchement surprise. « Mais… Tu viens de me dire que vous utilisiez uniquement des dériveurs ! » Ils avaient les navires, mais pas les moyens de les mettre à l’eau ? « Oh… Je comprends mieux. » La métaphore était bien trouvée, effectivement. Il faudrait déjà remettre la marina en état pour amarrer des navires supplémentaires. J’hochai la tête, avec sérieux. « Nous avons donc un intérêt commun à remettre rapidement les choses en ordre. » Si j’étais prête à l’aider ? Plutôt deux fois qu’une ! Ce projet m’intéressait au plus haut point. Il était prometteur. Je ne savais pas encore ce que les miens pourraient retirer de ce nouveau partenariat, mais j’aurais le temps de leur en parler. Moi, je savais déjà quel intérêt personnel y trouver.

Je rendis un vrai sourire à Tomas, très enthousiaste. « Vraiment ? » Si en plus, ça lui faisait plaisir de m’accompagner… Je n’aimais pas partir vers l’inconnu, surtout par les temps qui courraient, mais c’était le moteur de certains. « Tu mettras un pied au Canada. » Je n’avais aucune idée de ce que je découvrirais là-bas… Sans doute rien qui pourrait me plaire. Au début, je voulais retourner au plus vite au Canada. C’était Warren qui m’avait empêchée de multiplier les impairs. Je m’étais ensuite résignée à ne plus jamais revoir ma famille. Et maintenant ? J’avais seulement besoin de savoir ce qui leur était arrivé. Tomas était le compagnon idéal pour ce faire, surtout s’il savait naviguer en haute mer. C’était également un parti neutre, dans l’affaire. Je n’avais besoin de rien d’autres. J’observai l’horizon, pensive, avant de revenir subitement à lui. « C’est d’accord. On va le faire ! » Voilà, c’était acté. Maintenant ? Il fallait s’en donner les moyens. Il ne se décourageait pas devant l’ampleur de la tâche, à même faire un peu d’humour. Je ris un peu en retour, le cœur étrangement plus léger.

Nous rebroussions finalement chemin sur le ponton, pour voir de plus près la tâche colossale qui allait nous attendre. Je faisais attention où je mettais les pieds, sous les conseils du norvégien. « Ce serait vraiment une mort bête. » Il y en avait tellement plus qu’on le croyait. Je cherchais à me remettre en tête des films d’Uwe Boll pour saisir la comparaison, mais rien ne me venait. On n’avait pas vraiment les mêmes références cinématographiques… Et tout en avançait, on parlait un peu de mon groupe de fous. Je souris avec un brin de nostalgie en pensant à eux. C’était doux amer, en vérité. Je ne savais pas s’ils allaient bien, s’ils étaient même encore en vie… Je les avais laissés dans un sale état. « Ah oui, Dana est déjà pas mal dans son genre. La première fois que je l’ai rencontrée, elle était prête à tuer d’une balle dans la tête celui qui m’accompagnait. » Moment mémorable. « Non, mais en vrai, si on creuse un peu… » Elle n’était pas plus sympathique, non. C’était plutôt… « Elle est loyale ! C’est quelqu’un sur qui on peut compter. » Mais qui était le pire, selon Sari ? J’aurais bien voulu savoir quel tableau elle avait dépeint de nous à son camp. J’étais certaine que ce serait drôle, la connaissant. « Non mais… Ce sont des gens bizarres. Quand ils s’engueulent ou se mettent dessus, ça veut dire qu’ils s’apprécient. » J’haussai les épaules. « Donc ça arrive tout le temps ! Je suis la plus normale du lot. » Ou en tout cas, celle qui maintenait le plus l’illusion.

J’aurais dû prendre une lampe-torche en partant. Je ne m’attendais pas spécialement à visiter des lieux sombres et humides en sa compagnie. L’odeur de marée était forte à l’intérieur, mais elle ne me gênait pas vraiment. Ca me rappelait un peu chez moi. Je promenai mon regard un peu partout, pour détailler les lieux. « Des turbines ? » J’ouvris de grands yeux, avant de secouer la tête négativement. C’était peut-être plus discret mais encore plus fastidieux à mettre en place que des éoliennes. « Trop compliqué. Il faudrait trouver des panneaux solaires. Ca, j’ai l’habitude maintenant. Les éoliennes sont dispensables pour remettre l’électricité juste dans un bâtiment. » Je commençais tout juste à comprendre à quel point Tomas avait le goût de l’aventure… Il devait s’ennuyer comme un rat mort dans un camp aussi écarté de tout mais... « S’ennuyer, c’est plutôt un luxe maintenant tu sais ? »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Entre ciel et mer   Entre ciel et mer Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Entre ciel et mer -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: