The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- The last night... -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1463
Age IRL : 38
MessageSujet: The last night...   The last night... EmptyVen 7 Aoû 2020 - 12:15
J’inspire longuement, le regard rivé en direction de la baraque, alors que je repense à toutes les infos que nous a filé Valérian. Je sais même pas comment on a survécu à cette nuit, même si ça a pas été le ca de tout le monde. Et, si on était des gens raisonnables, on laisserait encore passer du temps avant une expédition du genre. Sauf que, plus on attend, plus on risque de voir ce fils de pute et les derniers membres du groupe nous passer sous le nez. Ou pire encore, il pourrait commencer à recruter de nouveau et on serait de nouveau dans la même merde.

Alors, même si c’est compliqué, même si on est pas vraiment en forme, faut agir maintenant. Ca fait déjà presque 3 semaines que l’attaque a eu lieu, quelques jours que Ruby et Raina sont parties… Et on peut pas vraiment attendre plus longtemps. Je me tourne pour regarder le groupe qui m’accompagne et je retiens une grimace. Ouais, on est vraiment pas super frais quand même. A part Isha qui pète le feu, je sais pas comment il fait. Perso, je commence à m’habituer au mal de crâne permanent depuis quelques semaines.

Mais c’pas trop le moment de me perdre dans mes pensées. Je plisse les yeux avant de souffler, dans un murmure. « Okay, Val’ avait raison, ils ont pas bougé ces cons. » Si on prend pas en compte les types qu’on a pu choper durant la semaine en tout cas. Ca fait toujours ça de moins à éliminer ce soir. « Y a deux mecs qui montent la garde devant la porte d’entrée. S’ils ont pas changé d’idée, y a toujours la cour pleine de rôdeurs mais la porte devrait être fermée. » Enfin je suppose qu’ils sont deux. Il fait nuit et on distingue pas non plus super bien ce qui se passe. J’ai repéré leurs silhouettes et la lueur des clopes qu’ils ont allumées depuis qu’on est là. Reste à savoir combien il reste de mecs en vie à l’intérieur. A en croire le chef, ils seront pas plus de cinq ou six, ce qui m’irait très bien. Vu que je suis pas totalement sûr qu’on soit en mesure d’en dégommer bien plus de toute façon.

Je laisse filer de nouveau un silence avant de reprendre, toujours sur le même ton. « On neutralise les deux gardes, on entre gentiment et on déboite tout ce qui bouge, c’est bien l’idée ? » Simple, efficace, un truc du genre. De toute façon, c’est pas comme si ces enflures nous avaient bien laissé le choix quand ils sont venus. Et j’avoue que même en tabasser de nouveau un ou deux à mort ne suffirait pas à faire totalement disparaitre la colère qui tambourine en moi depuis cette nuit-là.

Spoiler:
 


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
The Exiles | Chasseur de primes
Chat Noir
Anton Donovan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 810
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The last night...   The last night... EmptyVen 7 Aoû 2020 - 13:03
Il était temps de prendre sa revanche, de montrer à ces enfoirés que les exilés n’étaient pas du genre à se laisser aller à la défaite et à la sympathie. Bon, même si techniquement ils avaient gagné la défense de la distillerie, le groupe pleurait la mort de l’un d’eux et Anton était bien déterminer à la venger, en plus de tout ce qu’il avait fait à Joaquin et Ruby. Il était temps de les faire souffrir ! Tant pis pour les blessures, Anton avait le bon espoir que ça se passe sans soucis. Ils étaient face à une bande de branques de toute façon !

Joaquin les guida jusqu’à la planque, puis présenta rapidement le placement et les défenses. D’où le groupe était, ils pouvaient voir deux hommes qui semblaient monter la garde. Le plan était globalement de foncer dans le tas et de tous les massacrer, joyeusement, si possible. Anton avait son fusil d’assaut avec lui et se décida d’ouvrir le feu en premier, histoire de passer la frustration de ne pas avoir tuer plus de ces batards la dernière fois. Il épaula, aligna la tête de l’homme de gauche, cessa de respirer une seconde et fit feu. La balle déchira l’air et explosa l’occiput de sa victime. Anton laissa échapper un rugissement : « C’est pour notre pote bande de fils de putes ! On va vous fister tellement fort que même les zombies auront un gouts de merde dans la bouche ! Vos mères devraient avoir honte de vous avoir gerbé sur un trottoir comme elles ont fait ! »

Pas la peine d’être discret, il n’en avait rien à foutre, au moins, il allait attirer l’attention sur lui et les autres pourraient faire sa fête à son pote et expliquer quelle est la corrélation du plomb dans la chair humaine. Anton se déplaça pour éviter d’être touché par un éventuel tir de riposte et lança à l’autre : hé DUCON ! Viens me chercher si t’es un homme ! Aboule toi putain d’erreur de la nature, viens prendre ta branlée ! En guise de réponse, il eut une rafale qui passa au dessus de sa tête ! A laquelle Anton répondit par un : Même un aveugle tire mieux que toi gros naze ! Ouais, il allait prendre cher l’autre con !




No pain, no gain
ANAPHORE

The Exiles:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Allïa Andrews
The Exiles
Trader
Allïa Andrews
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 19/02/2020
Messages : 1945
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The last night...   The last night... EmptyVen 7 Aoû 2020 - 14:06
Allïa restait silencieuse en écoutant Joaquin. Elle prenait mentalement note de tout ce qu'il disait. Venir éliminer ceux qui les avaient attaqué il y a quelques semaines était une évidence pour elle. La chasseuse n'avait pas été gravement blessée et quelques jours de repos avaient été suffisant pour se remettre d'aplomb. Sa blessure au ventre restait sensible mais cela ne l'empêchait pas de tirer à l'arc ou de se battre. Leurs attaquants avaient tué l'un des leurs, blessé beaucoup d'entre eux et détruit une partie de leur défense. Ils avaient morflé cette nuit-là et qu'ils soient quasi tous encore debout était un petit miracle. Si les Expendables n'étaient pas venus leur prêter main forte, la distillerie ne serait probablement plus que des ruines et eux avec. Même si Yulia ou Valérian lui avaient dit le contraire, elle avait merdé cette nuit en tirant sur leur chef, elle se sentait redevable d'une dette et tenait à être efficace lorsqu'ils passeraient à l'offensive. Cette nuit, ils avaient donc décidé de passer à l'attaque, venant chercher les ennemis au sein même de leur repère. Elle s'était préparée en silence, sentant une boule de nerf se former dans son ventre. Leurs ennemis ne devaient plus être très nombreux. Isha était à ses côtés, de même que Yulia, Joaquin et Anton. Ils n'étaient que 5 encore debout et elle doutait que ce soit suffisant mais avaient-ils le choix ? Ils ne pouvaient pas risquer que leurs ennemis rassemblent davantage de personnes autour d'eux ou qu'ils ne prennent la fuite. Quant au plan de foncer dans le tas, Allïa n'y serait peut-être pas allée aussi franco, mais comme elle n'était pas trop douée pour les plans en général, elle préféra se taire et suivre le mouvement.

Allïa se positionna légèrement en retrait du groupe pour pouvoir tirer avec son arc. Un premier tir d'Anton acheva un des deux guetteurs et lança aussitôt l'alerte. Le deuxième n'hésita pas à tirer dans leur direction. La brune secoua légèrement la tête en voyant Anton se relever et crier pour attirer l'attention de leur ennemi. Il allait se faire buter s'il partait comme ça. Elle en profita pour se relever à son tour, sortant légèrement à découvert. Elle leva son arc et tira. Au moment où sa flèche partit, elle sentit une brûlure au niveau de sa hanche droite. Elle grimaça avant de se rassoir précipitamment, elle avait été touchée. Elle jeta un coup d’œil, la balle l'avait éraflée mais sa blessure saignait. Un coup d’œil plus bas, elle vit que son projectile avait fait mouche. Le deuxième guetteur était mort lui aussi. "On peut y aller." lança-t-elle à ses compagnons. "Je vois personne d'autre." La brune leur demanda tout de même : "Vous êtes sûres qu'on y va tous ensemble ? Ils ont forcément entendu les tirs, ils vont s'attendre à nous voir débarquer." Allïa était prise d'un doute, et si une fois là-bas, ils se faisaient tirer comme des lapins ? "Vous voulez pas qu'on se sépare et qu'on passe aussi par l'arrière pour les coincer à l'intérieur ?" Ouais mieux valait voir toutes les options possibles avant de se lancer à corps perdu non ?


Spoiler:
 


Hunt or be hunted
We’ve all got a monster inside of us and we’re all responsible for what it does when we let it out

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
The Exiles
Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 2357
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The last night...   The last night... EmptyVen 7 Aoû 2020 - 15:00
Celui qui a encore oublié de frapper


Ca fait des jours que je trépignais qu’on aille fumer ceux qui avait voulu nous faire une petite visite nocturne. Ouai, depuis l’attaque quoi. J’avais bien compris qu’a moins d’organiser une charge avec une brouette de blessés, il fallait ronger mon frein mais voila, j’aimais bien finir ce que je commençais. En plus, je Joaquim, il avait dit quoi ? Une 20 aine a tout cassé ? On en avait fumé pas mal l’autre soir, autant dire que je bitais même pas qu’on me laisse pas aller m’amuser tout seul.

Quand ENFIN Jojo a dis qu’on y allait, je me suis même pas poser la question de savoir si j’étais invité ou pas. Je pense qu’un chien enthousiaste devant sa laisse est moins joyeux et partant que moi pour cette « petite promenade ».  Du coup nous voila avec ma Bro, Joaquim, Anton et Yulia. J’ai pas compris pourquoi on a pris des gonzesses avec nous, mais j’ai pas essayé de discuter. Yulia me fait a moitié peur, depuis qu’elle m’a dit qu’elle voulait me baiser pour me souhaiter la bienvenue je préfère garder mes distances. Pas que je suis pas du genre volontaire, mais je sais pas… elle arrive a se casser un truc avec une partie de twister, alors j’ose pas imaginer pour le reste. Pas envie qu’on m’accuse de tentative de meurtre sur la sous chef parce qu’elle est pas solide.

Joaquim nous explique rapidement la situation. Une cour pleine de rôdeurs ? c’est malin, mais pour ceux qui vivent dedans, ca doit piquer le nez et les neurones. Au moins, s’ils se lavent pas, avec la senteur mort faisander qui doit y régner, personne ne doit s’en rendre compte.

Bon deux gardes a l’entrée, ca va être cool, on fait ca discernement, ensuite on va poutrer les types dans leur sommeils et on s’en garde p’etre même un ou deux pour jouer avec parce que Neil quoi. Ouai tranquille… ou pas en fait… parce que Anton est déjà en train de tirer dessus et de brailler des insultes. C’est classe ouai, mais coté discrétion… je me dis qu’on aurait peut etre du mieux faire. Dommage que les assaillants aient pas fait un truc de ce genre quand ils ont toqué à la distillerie. Bref, Anton, on le refera pas, un ex flic, ca reste un flic au final.

Du coup, on passe de la première a la 5e sans passer par les autres vitesses, autant dire que c’est un peu poussif pour s’organiser. Allia et Antone zigouillent les deux gardent/ Ma bro essaye bien de proposer un truc mais j’estime que c’est trop tard pour ca. Il aurait fallu le faire avant qu’Anton nous annonce. Je n’attends pas des masses pour aller vers la porte, conscient que plus on leur laisse le temps de s’organiser, plus on va en chier. La porte ne me résiste pas longtemps surtout que j’essaye plus de faire dans le discret.

Je vais vous surprendre, c’est pas un troupeau de suédoises en manquent de câlin qui se cachent derrière mais plus pas mal de types qui étrangement, merci Anton, nous attendaient visiblement vu comment ça s’active et braille qu’on arrive. J’ai a peine le temps de voir qu’un se barre vers la porte arrière je sais pas pourquoi mais comme un cleb, c’est celui qui courre qui m’intéresse le plus.

Avant que je fasse quoi que ce soit un abruti essaye de me planter. Sans déconner, a sec comme ça? On se dit même pas bonjour avant de se faire des câlins ? Tout se perd. Suis-je blessé ? Peut-être. Je crois que je saigne. Mais je m’en branle. J’ai envie d’autre chose et Mauricette aussi. Je lui fais un énorme sourire tout en plantant ma lame dans son bide. Je la fais remonter d’un coup sec au travers de son corps séparant sa cage thoracique en deux et laissant son intérieur se rependre alors qu’il a encore ce réflexe a la con d’essayer de retenir ses tripes avant de s’effondrer. C’est marrant, les gens font souvent ça quand on les ouvre.

Il a éclaboussé partout ce con. Y’en a jusqu’au plafond. Putain, c’est bon ca. Je souris en les regardant les autres essayer de se planquer et en essuyant ce qui me dégouline de la  tronche. j’adore les cache caches t’es mort !!!


Codage par Libella sur Graphiorum


HRP:
 






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 3215
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The last night...   The last night... EmptyVen 7 Aoû 2020 - 18:45
Le premier réflexe de Jaren aura été de me mettre encore le gilet pareballe avant de partir en me regardant sérieusement et en essayant de me faire renoncer à tout ça. Evidemment. Mais avec les autres, encore en état, je suis sûre que ça va aller, et je suis d’autant plus sûre que j’aurais même pas besoin d’intervenir. C’est comme ça qu’on a suivi Joaquin au lieu-dit et qu’on est tombés nez à nez avec tout ça. Le plan semble simple pour qui a pas envie de se prendre la tête avec de vrais plans en fait, quand on nous explique qu’il va falloir rentrer, tuer tout le monde et ressortir, je sais déjà que ça sera expéditif et ça me va.

Les deux gardes sont abattus rapidement d’ailleurs, et ça permet une percée rapide jusqu’à l’intérieur. Isha prend les devants, avec sa grosse épée – et je parle toujours pas de son pénis, parce qu’à part faire de l’air avec, ça va pas couper le saucisson. Moi, je couvre sa progression pour le voir trancher dans le tas sans véritable argument. Il se fait que légèrement entaillé au passage, mais ce qu’il rend fait plus mal et sali un peu plus également que ce qu’on peut penser. L’endroit est déjà confus alors qu’on vient à peine d’entrer.

En même temps, je vois pas trop pourquoi je m’étonne. Je capte juste un mouvement vers la porte de sortie, celle que Joaquin m’a demandé de surveiller forcément, et un fuyard qui a pas envie de goûter à ce que peut faire Isha avec sa grosse épée. J’peux comprendre. Mais quand on dit « pas de survivants », c’est sans doute pas pour en laisser un se faire la malle. Par-dessus l’épaule d’Isha, je lève mon arme, vise, tire et deux balles viennent se ficher dans son dos quand une troisième lui éclate le crâne. Pas de chance pourtant…

Shit ! La porte s’ouvre en grand quand il s’effondre contre, et je serre la mâchoire : L’arrière-cour ! que je souffle aux autres pour qu’ils sachent ce que ça veut dire. D’autres problèmes, va falloir canaliser.

Et je dis ça en le pensant, en me disant que j’ai qu’à sortir le corps et refermer derrière, en mode merci d’être passé. C’est à ce moment-là que les répliques arrivent. Et qu’à peine je dépasse Isha pour prendre la tangente qu’une balle se fiche dans mon flanc et dans mon gilet surtout – et heureusement. Je m’effondre au sol, la douleur se répand brutalement et je suffoque un bref moment avant que le brun à la grosse épée me traine à l’abri pour m’éviter d’autres problèmes. C’est tout juste quand je récupère mon air et que je lui offre un petit pouce dressé :

Je vais bien, je dis ça d’une voix encore étouffée. Juste… ça va revenir hein.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1463
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: The last night...   The last night... EmptyVen 7 Aoû 2020 - 23:00
Au moins, je peux leur accorder un truc, ils sont tous TRES motivés à aller défoncer des fils de pute. Je saurais pas dire à quel point ça doit m’inquiéter sur la façon dont va se passer notre petite expédition mais, en tout cas, quand j’entends Anton insulter les gens, j’ai un sourire mauvais qui se dessine sur mes lèvres, sans que j’arrive vraiment à saisir pourquoi. Enfin si, je sais. Parce que j’en vois déjà deux s’écrouler. Et je jette un regard à Allïa qui a vacillé juste à côté de moi, attendant qu’elle nous assure que tout va bien. Vu qu’elle dit rien, c’est que ça doit aller. Je suppose.

Mais elle a raison. Ils ont forcément entendu le bordel qui vient de dehors, de nous quoi. En même temps, c’était le but non ? De leur donner cette putain d’impression de fin du monde, comme ils ont essayé de le faire chez nous. « Trop tard pour se séparer j’crois. » Alors, quitte à se foutre dans la merde, autant le faire ensemble. « Et puis, la porte de derrière donne sur les rôdeurs. » J’ai pas le temps de rajouter quoi que ce soit qu’Isha ouvre la porte avec sa délicatesse légendaire. Il tranche direct dans le vif et ouais, j’avoue que je kiffe voir le sang gicler. Surtout le leur. Ca me fait un bien fou, même si c’est pas suffisant à mon goût. Je sais exactement qui je veux voir dans tout ce merdier et qui je veux voir saigner, souffrir, ce que vous voulez. Et je sais qu’il est là. C’est obligé. « Il faut qu’on trouve Jerry… » J’ai marmonné, sans bien savoir si quelqu’un m’a entendu ou pas.

Sauf que j’entends un coup de feu et je vois Yulia qui s’écroule. « Putain ! » Isha la récupère mais je le suis de près, vérifiant son état, même si elle dit que tout va bien. Ca me rassure vaguement, même si je sens une angoisse sourde qui prend le pas sur la satisfaction de les voir tomber un par un comme des mouches. Et je lève la tête quand j’entends des grognements horriblement familiers. « Putain, ils ont ouvert la cour. » Ils sont encore loin et surtout, ils sont occupés avec le cadavre pour le moment.

J’ai pas le temps d’y réfléchir plus longuement qu’un des types qui s’était planqué se précipite sur nous. Manque de bol, je glisse sur les boyaux du comité d’accueil quand j’essaie de lui en coller une et c’est Anton qui prend. Je le vois tituber alors que moi je me retrouve le cul par terre vu que ma cheville qui a déjà pris il y a quelques semaines se rappelle à moi en flanchant de nouveau cette connasse, à moitié couvert d’entrailles et avec une vague envie de gerber. « Merde… Anton, ça va ? » Si je me mets à cogner mes potes, on est pas sortis…

Spoiler:
 


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Allïa Andrews
The Exiles
Trader
Allïa Andrews
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 19/02/2020
Messages : 1945
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The last night...   The last night... EmptySam 8 Aoû 2020 - 0:10
Tant pis pour le plan, Allïa comprit qu'ils devaient en effet foncer. Elle acquiesça à la phrase de Joaquin. Oui, trouver et tuer le chef du groupe était indispensable, cela achèverait d'éparpiller les éventuels survivants s'il y en avait après cette nuit. L'attaque commençait bien mais tout pouvait tourner en faveur de leurs ennemis à n'importe quel moment, mieux valait rester sur ses gardes. Le danger était bien là. Ils étaient dangereux et probablement aussi déterminés à sauver leur vie que les exilés à les tuer... Et puis, ils n'étaient pas en terrain conquis là mais sur le territoire de leurs ennemis ce qui donnaient un sacré avantage à ces derniers. Son arc toujours à la main, elle se rapprocha avec le reste du groupe de l'entrée de la maison. Il était donc temps de tous les éliminer définitivement.

Ce fut Isha qui ouvrit la marche en défonçant la porte. Elle le vit disparaitre à l'intérieur. Allïa rentra en dernière, assurant les arrières du groupe au cas où un potentiel danger venait les surprendre dans leur dos. Ils n'étaient pas à l'abri d'un mort attiré par les bruits des coups de feu ou d'un ennemi ayant contourner la maison. En pénétrant dans le bâtiment, elle vit presque aussitôt Yulia se faire toucher. Isha se précipita pour l'aider. La chasseuse jeta un coup d’œil autour d'elle. Son regard fut attiré par les rôdeurs un peu plus loin. Bordel, ils étaient encore là eux. Il n'y avait aucune trace de Jerry et un de leurs ennemis était déjà au sol, baignant dans ses entrailles. Elle n'eut aucun mal à deviner là l’œuvre d'Isha avec son épée. Un autre était là, toujours debout, juste devant eux.  

Joaquin voulut s'en prendre à lui mais il glissa sur les entrailles à l'entrée et frappa Anton au passage avant de tomber au sol. Ok. Leur ennemi s'avança vers eux. Allïa se lança à son tour. Comme elle n'avait pas le temps d'utiliser son arc, elle n'avait pas le choix d'y aller elle aussi au corps à corps. Elle lança son poing en avant pour l'atteindre sur le côté du visage mais il esquiva sans trop de difficulté son coup. Par contre quand l'homme attaqua presque immédiatement, Allïa n'eut pas le temps de se défendre et elle se reçut son poing sur la joue. Elle se recula un peu trop vivement pour parer à un nouveau coup et ses pieds glissèrent alors sur les entrailles de l'homme à terre. Elle s'écroula à son tour au sol, tombant lourdement en arrière sur la cheville de Joaquin et lâchant au passage son arc qui partit un peu plus loin. "Bordel" glapit-elle en tentant de se redresser. Leur ennemi, lui, était toujours debout et s'avançait maintenant dangereusement vers eux, une arme à feu à la main. Ils allaient se faire tirer dessus au sol comme des lapins, super.


Spoiler:
 


Hunt or be hunted
We’ve all got a monster inside of us and we’re all responsible for what it does when we let it out

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The last night...   The last night... Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The last night... -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: