The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- I wonder what makes you happier: cars or me? -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antony L. Danvers
Expendables | Mercenaire
Modératrice
Antony L. Danvers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2020
Messages : 174
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: I wonder what makes you happier: cars or me?   I wonder what makes you happier: cars or me? - Page 3 EmptyDim 30 Aoû 2020 - 21:51
Franchement, ça me faisait plaisir que Salem veuille me faire découvrir son ancien "chez-elle". C'est quand même quelque chose de vachement personnel quand on y pense. Alors qu'elle ait envie de me faire voir ça, que je pénètre directement dans son passé, ça me touche. Même plus que je l'aurais pensé en fait. Et un instant, j'imagine que je vais voir des photos d'elle quand elle était plus jeune. Cette idée me fait sourire un peu, parce que j'suis presque sûr qu'elle était le genre de gamine à toujours avoir les genoux écorchés et de la terre sur les fringues. Alors que si ça se trouve, je me trompe sur toute la ligne.

Mais je sors de mes pensées et perd le très léger sourire que j'avais aux lèvres quand je l'entends me dire qu'un jour, je lui ferai visiter "mon coin". Comment est-ce que j'peux lui dire que ça risque d'être compliqué? Qu'est-ce qu'elle veut que je lui montre au juste? C'est pas comme si moi j'avais eu un réel attachement pour là où j'ai grandi. Depuis début 2015, mes grands-parents avaient déménagé en Floride alors les mois qui ont suivi ont certainement permis à la maison de changer et de s'adapter à ses nouveaux occupants. Qu'est-ce que je pourrais lui montrer d'autre? L'hôpital psychiatrique où ma mère était enfermée depuis ma plus tendre enfance? Mouais. On fait mieux quand même.

Du coup j'me contente de grimacer un peu et de hausser les épaules sans répondre tout de suite. J'ai pas envie de plomber l'ambiance en lui racontant mon passé ou en lui disant tout simplement non. Elle risquerait de penser que c'est parce que j'en ai pas envie, alors qu'en fait il n'y a juste rien à montrer. Enfin, si ça peut lui faire plaisir, je lui montrerai au moins le quartier où j'ai grandi. C'est toujours mieux que rien.

Elle pose sa tête sur mon épaule après que mes lèvres se soient posées sur sa tempe et j'pose un instant mon menton contre sa tête. Cette proximité avec elle, je l'ai jamais eue avec personne avant. En fait, c'est pas étonnant sachant que j'étais jamais tombé amoureux. J'ai jamais été du genre affectueux ou à montrer ce que je peux ressentir. Alors du coup, forcément, ça me fait presque bizarre. Mais en même temps, ça me fait du bien. Encore une fois, beaucoup plus que je l'aurais imaginé. En fait, je me sens heureux avec elle. Et ça, ça m'était jamais arrivé de toute ma vie. Ce sentiment d'être entier.

On finit notre petite pause et je termine de manger ma pomme pendant qu'elle me raconte un petit peu quelques anecdotes sur cet endroit qu'on s'apprête à visiter ensemble. Enfin, qu'elle va me montrer. Je hoche lentement la tête avant de me lever à sa suite et de lui voler un rapide baiser en venant attraper sa main. C'est instinctif comme geste. J'te suis. Y'a un petit sourire au coin de mes lèvres pour quand même lui montrer que je suis enthousiaste à l'idée de rencontrer son passé. Et donc, on se dirige tous les deux vers la sortie du garage pour rejoindre ensuite la maison de l'autre côté de la rue.



tumblr_inline_opm2p6yhIt1ul4f46_250.giftumblr_inline_opm2tzS8nh1ul4f46_250.gif
The quieter you become, the more you are able to hear ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Salem Parker
The Exiles | Chasseuse de primes
Britney Fan Number One
Salem Parker
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 834
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: I wonder what makes you happier: cars or me?   I wonder what makes you happier: cars or me? - Page 3 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 3:25

En un rien de temps, comme elle l’avait déjà fait toute sa vie, ils sortaient du garage et Sal guidait Antony vers sa maison.

Elle avait bien tenu malgré les années, outre une petite infiltration d’eau dans la cuisine au niveau de la porte arrière. Faudrait qu’elle en profite un de ces quatre pour ramener les trucs qui avaient de la valeur pour elle dans le garage. Juste histoire de pouvoir les conserver plus longtemps que dans une maison qui pourrissait doucement.

La porte n’était pas verrouillée, à quoi ça servirait de nos jours. La petite blonde entrait dans le hall d’entrée et attrapait un vieux bibelot sur une petite table qui servait autrement à déposer le courrier et ce genre de connerie. Quelques coups sur la table résonnèrent dans la maison silencieuse. Sal déposait le bibelot, maintenant rassurée qu’il n’y avait pas de goules dans le coin. Savait-on jamais. Elle se retournait ensuite vers Tony, les yeux pétillants.

- Voilà ! C’est pas grand-chose, mais c’est ici que je vivais avec mon père. J’ai qu’une règle : tu rigoles pas si tu tombes sur des photos d’moi morveuse. Sinon j’me vengerai. Dit-elle avec tout le sérieux du monde, sans vraiment y croire.

Y avait vraiment des gens qui s’aimaient bien morveux ? Genre, qui revoyait des photos et n’était pas gêné ? M’enfin, Salem se retournait et avançait dans le couloir menant à un grand espace ouvert comportant la salle à manger et le salon. Il y avait plein de photos sur les murs. Son père faisait le dur à l’époque, mais c’était un grand sentimental. On pouvait voir sa femme et sa fille lors de leur retour de l’hôpital il y avait de cela vingt-huit ans. On pouvait voir la gamine grandir, voir le père et la mère heureux, espiègles sur certaines photos, puis la mère apparaissait plus d’un coup et il restait que Sal et son paternel. Certaines photos étaient dans le garage, mais la plupart dans la forêt lors de weekend de chasse. Certaines lors de bbq avec des amis aussi. Ce genre de trucs.

Le regard de Sal passait aussi dessus et elle se souvenait, souriait, mais ne s’arrêtait pas. Elle avait déjà récupéré ses favorites et elles étaient sagement posées sur l’une des tables dans le bureau qui lui servait de chambre au garage.

- Voilà, ça c’est le salon. Comme tu peux voir, mon père aimait bien les trophées de chasse. Déclarait la petite blonde en rigolant doucement.

Y avait justement un gros panache de cerf juste au-dessus de l’endroit où c’était trouvé un foyer autrefois, désormais lui aussi dans le garage. Y avait aussi quelques fourrures ici et là qui avait bien pris la poussière et… son truc favori. Les fameux poissons en plastoc qui chantaient. Elle avait acheté ça à son père le Noël juste avant l’épidémie. Une connerie pour se foutre un peu de sa gueule. Ils avaient tellement rigolé. Ils s’amusaient à se réveiller en cachant ce truc dans leur lit et en l’activant comme une grenade avant de se sauver chacun. Les piles étaient mortes dans le temps de le dire et étrangement, ni l’un ni l’autre n’avait jugé bon de les remplacer.

- J’t’offrirais bien une bière, mais depuis le temps… Elles sont chaudes comme d’la pisse. Blaguait Salem en se dirigeant vers la cuisine.

Elle pourrait choper deux trois trucs pour cuisiner leur repas de ce soir pour le coup.




The fire inside me burned brither than the fire around me

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Antony L. Danvers
Expendables | Mercenaire
Modératrice
Antony L. Danvers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2020
Messages : 174
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: I wonder what makes you happier: cars or me?   I wonder what makes you happier: cars or me? - Page 3 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 15:06
Quand on entre dans la maison, j'laisse tout de suite mon regard se balader partout autour de moi. Comme si je voulais photographier dans ma mémoire tout ce que je peux apercevoir. C'est bête mais j'ai presque peur d'avancer, tellement j'crains que ma maladresse frappe à nouveau et que je casse un truc qui lui tient à coeur. Alors du coup je fais tout doucement, essayant de ne pas laisser traîner mes mains sur les différents bibelots que j'ai instinctivement envie de toucher comme s'ils allaient me raconter les souvenirs de la vie qui se déroulait ici avant.

Pour elle, c'est tellement naturel d'être ici qu'elle ne prend pas vraiment le temps de s'arrêter et me distance assez rapidement dans le couloir après s'être assurée qu'on ne risquait pas d'être dérangés par une bande de squatteurs putréfiés. Mes yeux passent sur les murs salis par le temps et l'humidité, puis je pose mon regard sur la blonde qui me présente l'endroit tout en m'avertissant de ne pas rire si je trouve des photos d'elle quand elle était petite. C'est noté, que j'me contente de lui répondre avec mon air habituel. Moi, me moquer d'elle? Elle inverse un peu les rôles là j'ai l'impression.

Il n'y a pas forcément grand chose de notable dans ce couloir et je la rejoins donc dans la pièce suivante qu'elle me présente comme étant le salon. J'aurais pu m'en douter vu le mobilier qui s'y trouve mais je ne dis rien. Je me contente de hocher la tête en m'attardant cette fois sur chacune des photos que je vois accrochées au mur. Le sourire d'une mère tenant son nouveau-né dans les bras. Un couple qui a l'air heureux, avec une petite tête blonde au milieu. Un sourire édenté à côté d'un vélo renversé et des genoux écorchés. Ces images m'arrachent un sourire que j'arrive pas à contrôler. J'en viendrais presque à me demander quel effet ça faisait, une vie comme ça. Moi, sur le peu de photos qu'il y avait chez mes grands-parents, on me voyait toujours en train de tirer la tronche. Comme maintenant, en fait. J'étais généralement seul, les mains dans les poches. Et je me souviens de cette photo où on me voit en train de jouer au ballon contre un mur, alors qu'un groupe d'enfant joue ensemble en arrière-plan. Je crois que c'est celle qui me résume le mieux.

Forcément, mon sourire s'efface lentement quand je continue mon observation des photos. La mère de Salem n'est plus présente et y'a pas besoin d'être un génie pour comprendre. La pauvre. J'imagine que ça a pas été simple pour elle, ni pour son paternel. Mais les photos d'après sont plus joyeuses, à la chasse ou au garage. Au moins son père est resté présent pour elle. Il a pas fini dépressif dans un asile de fous. Enfin, bref.

Quand j'entends Salem me parler de l'amour de son père pour les trophées de chasse, je relève le regard pour découvrir l'un de ceux-ci. Ah ouais. Quand même. C'est plutôt impressionnant de se retrouver face à des bois de cerfs comme ça. Enfin, même si ça se voit pas sur mon visage, je suis quand même impressionné.

Je la suis ensuite quand elle se dirige vers la cuisine, me parlant d'une proposition de bière si elles n'étaient pas chaudes comme de la pisse comme elle dit. Je hausse les épaules et une fois qu'on est dans l'autre pièce, je la prends dans mes bras en me mettant derrière elle. Simplement pour continuer d'observer les lieux tout en la sentant contre moi. Je pose mon menton sur le haut de sa tête et la serre doucement contre moi.

Tu dois en avoir des souvenirs ici. Ouais, je sais pas trop quoi dire ou faire. En fait, j'ai presque l'impression que cet endroit a quelque chose de sacré, sous prétexte qu'il représente son passé et qu'elle y est attachée. Alors je bouge pas, comme un gosse qu'on aurait menacé d'une fessée à plus pouvoir s'asseoir pendant des semaines s'il osait s'éloigner un peu trop.



tumblr_inline_opm2p6yhIt1ul4f46_250.giftumblr_inline_opm2tzS8nh1ul4f46_250.gif
The quieter you become, the more you are able to hear ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Salem Parker
The Exiles | Chasseuse de primes
Britney Fan Number One
Salem Parker
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 834
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: I wonder what makes you happier: cars or me?   I wonder what makes you happier: cars or me? - Page 3 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 18:22

Tandis qu’elle essayait de faire le compte de l’inventaire qu’elle avait au garage, histoire de ramener des trucs qu’elle avait pas, Sal sentit Tony s’approcher d’elle. Ses bras à lui vinrent l’emprisonner et sa tête se poser sur la sienne. Pas bien difficile vu leur différence de taille et ça arrachait automatiquement un sourire à la petite blonde. Elle avait pas l’habitude qu’on soit aussi affectueux avec, elle. Avait perdu l’habitude surtout, sans doute ? Elle avait beau réfléchir à ses expériences passées, elle avait du mal à se souvenir de s’être sentie aussi légère, aussi nerveuse, mais aussi bien à la fois. Certes, les petites amourettes de son adolescence et du début de sa vie adulte avaient été sympa, mais c’était différent cette fois, vraiment.

Se retournant dans l’emprise du grand brun, Salem ne quittait pas cette étreinte au contraire. Faisant maintenant face à son amoureux, elle le prenait lui aussi dans ses bras, caressant son dos doucement avec affection. Posant son front un instant sur son torse, elle expirait doucement d’aise contre lui, complètement sur une autre planète chaque fois qu’il s‘approchait d’elle. Si bien qu’elle oubliait presque de répondre à sa question.

- Oh… euhm. Oui. C’est la seule maison que j’ai connue du coup… Bon ou mauvais, tout est ici.

Et elle avait fait la paix avec. Surtout depuis la reprise du garage. Ça avait comme bouclé la boucle et ça lui avait fait vachement de bien de buter et torturer ces types qui lui avaient enlevé son chez soi, des années auparavant. Un instant, Sal se demandait ce que penserait Tony de ses penchants violents, sadiques… Est-ce qu’il voudrait toujours d’elle ? Probablement pas. Valait mieux éviter ce genre de sujet le plus longtemps possible… Il la trouverait sans doute dérangée et cette pensée lui faisait peur, lui faisait mal. Serrant un peu plus le barbu contre elle, Salem s’écartait juste un peu, puis se mit sur la pointe des pieds pour venir poser tendrement ses lèvres sur celles de Tony. La petite mécano voulait chasser les mauvaises pensées de son esprit, voulait oublier la part d’ombre en elle, voulait profiter du moment présent alors que son cœur palpitait délicieusement dans sa poitrine. Ses mains remontaient le dos d’Antony pour venir se perdre un instant dans ses cheveux, puis sur ses joues. Sa bouche quitta la sienne seulement lorsque la blonde reposa complètement ses pieds au sol.

- J’suis contente qu’on soit là tous les deux. Elle déplaçait une mèche folle de sur le front du grand brun, avant de reposer ses iris verts dans les siens. C’est l’occaz d’en apprendre un peu l’un sur l’autre. Et pas que, mais ça aussi la mécano essayait de le chasser de son esprit. C’était pas le moment.

Aussi, elle se détachait doucement de son amoureux pour se retourner et reprendre un peu son sang-froid. Sal se dirigeait vers le four pour se saisir d’une des grilles à l’intérieur. Ce serait parfait pour faire griller un truc dessus. Pas la peine d’utiliser toute l’électricité de la petite éolienne immédiatement. Faudrait soulever la bagnole pour bosser dessous et ça, ça allait passer avant la cuisson dans une poêle.




The fire inside me burned brither than the fire around me

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Antony L. Danvers
Expendables | Mercenaire
Modératrice
Antony L. Danvers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2020
Messages : 174
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: I wonder what makes you happier: cars or me?   I wonder what makes you happier: cars or me? - Page 3 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 22:44
J'crois bien que je pourrais rester des heures comme ça. Sans bouger. Simplement avec Salem dans mes bras. Je sais que je l'ai déjà dit plein de fois, mais j'ai jamais ressenti ça avant. Cette sensation de bien-être en étant dans les bras de quelqu'un. Faut dire que pendant mon enfance, j'ai jamais vraiment eu droit à ce genre de démonstration d'affections. Mes grands-parents m'aimaient, enfin j'imagine. Sinon ils auraient pas passé vingt ans de leur vie à s'occuper de moi. Mais je les ai jamais entendu me dire "je t'aime" ou ce genre de trucs. Ils m'ont jamais fait de câlin, ou en tout cas pas que je me souvienne. Et je m'en suis jamais plaint en fait. Parce que je pensais que c'était normal. Que les étreintes, ça apportait rien.

Pourtant, là, avec la blonde dans mes bras, je me rends compte d'à quel point je me trompais. J'ai l'impression d'être entier, d'être... Je sais pas. Heureux, tout simplement. A partager avec elle quelques instants privilégiés dans son passé, à observer les photos d'elle quand elle était enfant. A apprendre silencieusement ce par quoi elle a vécu, simplement grâce à quelques clichés. Pour l'instant, c'est l'un des moments les plus précieux que j'ai pu vivre.

J'ouvre légèrement les bras pour lui permettre de se tourner vers moi, m'assurant toutefois qu'elle ne puisse pas encore s'éloigner de moi, et mon regard descend sur son visage alors qu'elle pose son front contre mon torse. J'ai l'impression qu'elle est bien comme ça, elle aussi. J'espère en tout cas. D'un coup, après avoir prononcé quelques mots, elle me serre encore plus contre elle avant de légèrement se reculer pour se mettre sur la pointe des pieds. J'ai fini par comprendre ce que ça veut dire quand elle fait ça. Alors je ne me fais pas prier et baisse la tête suffisamment pour qu'elle puisse atteindre mes lèvres sans avoir besoin de s'étirer au maximum. Nos lèvres se rencontrent dans un baiser empli de tendresse alors que ses doigts remontent le long de mon dos pour s'aventurer dans mes cheveux, soulevant ma casquette légèrement, avant de redescendre sur mes joues.

Un léger sourire prend place sur mes lèvres alors que Salem retrouve pleinement la terre ferme et soutiens son regard sans bouger. Moi aussi. Faudrait vraiment que j'apprenne à faire des phrases un peu plus construites. Genre ce qu'on apprend à l'école quoi. Sujet, verbe, complément. C'est à croire que je paie à chaque mot qui sort de ma bouche. Finalement, la blonde se recule totalement et quitte mes bras. Immédiatement, une sensation de manque grimpe en moi et je regrette sa présence contre moi. Alors je glisse mes mains dans mes poches, comme pour faire passer cette envie de retourner l'emprisonner entre mes bras.

Lentement je hoche la tête, allant m'appuyer contre le meuble à côté du four dans lequel elle vient de récupérer une grille, lorsqu'elle me dit que c'est l'occasion d'en apprendre plus l'un sur l'autre. Mais j'ai aucune idée de ce que je peux lui dire sur moi. C'est pas comme si c'était vraiment intéressant. Si t'as des questions... Hésite pas. Les sujets de conversation et moi... Tu sais que c'est pas fou. Bingo, mesdames et messieurs, Antony Danvers vient de prononcer plus de dix mots à la suite. Presque un record personnel! Ok, je suis con. Mais... J'essaie au moins de faire des efforts quoi.



tumblr_inline_opm2p6yhIt1ul4f46_250.giftumblr_inline_opm2tzS8nh1ul4f46_250.gif
The quieter you become, the more you are able to hear ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Salem Parker
The Exiles | Chasseuse de primes
Britney Fan Number One
Salem Parker
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 834
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: I wonder what makes you happier: cars or me?   I wonder what makes you happier: cars or me? - Page 3 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 23:26

La petite mécano pouvait pas s’empêcher de rigoler doucement quand Tony soulignait son grand talent de conversationniste. Non, c’est vrai que c’était pas le type qui allait vous occuper toute une discussion à lui seul, même en monologuant en fait. Sauf que, quand il disait un truc, il le pensait, c’est du moins l’impression qu’avait Sal. Des fois, il parlait plus aussi, est-ce qu’il faisait ça à d’autre aussi ? Probablement, ce serait assez égoïste que de penser l’contraire, mais elle se sentait un peu privilégiée à chaque fois. Alors quand le grand brun lui dit qu’elle pouvait lui poser des questions, un grand sourire espiègle vint se loger sur son museau. Elle allait pas se gêner, si gentiment offert.

- Hmmm… bon, s’il y a des sujets que tu veux passer, t’as des jokers. Je t’en voudrai pas. Faut dire que quand elle avait posé une question un peu idiote à Dana et que ça avait tourné à la torture et au cannibalisme, elle préférait encore offrir une porte de sortie si on ne souhaitait pas mentir ou aborder un sujet en particulier. Elle apprenait la petite blonde, l’air de rien, malgré son manque de tact. T’as eu quel genre d’enfance ? Comment t’étais à l’école ? T’avais plein de ptites copines j’paris ! Ou de ptits copains, j’juge pas ! Salem lui donnait une petite tape sur l’épaule en souriant. C’était plus fort qu’elle de déconner un peu pour le dérider un poil, mais elle ne mentait pas.

Elle lui laissait quelques minutes pour rassembler ses idées, mais ne pouvait s’empêcher de poser d’autres questions, comme une enfant qui s’amusait un peu trop.

- C’était quoi ton premier boulot ? T’as peut-être fait des études ? Quoi d’autre, quoi d’autre… La situation était bien trop fun, ces questions en rafale et tout, tout à fait le genre de conneries que son père et elle faisaient autrefois. T’as déjà fait des trucs illégaux ? Ou t’étais sage ? Franchement, elle pourrait continuer longtemps comme ça. T’as déjà été marié ? Fiancé peut-être ? Ah ! Peut-être qu’elle voulait pas trop la réponse à ces deux questions-là, c’était pas une ptite pointe de jalousie qu’elle sentait chez elle là ? Oh ! Je sais, tu vas voir, j’suis du genre hypeeer original. T’as couleur favorite c’est ?

Salem pouffait de rire. OK, ça suffisait pour l’instant, il allait avoir les neurones qui chauffent là le pauvre.

- Aller, je m’arrête là pour l’instant, des plans que je te fasse faire une extinction de voix à te faire parler autant. Concluait l’androgynette en lui tirant la langue joyeusement.




The fire inside me burned brither than the fire around me

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Antony L. Danvers
Expendables | Mercenaire
Modératrice
Antony L. Danvers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2020
Messages : 174
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: I wonder what makes you happier: cars or me?   I wonder what makes you happier: cars or me? - Page 3 EmptyMar 1 Sep 2020 - 9:53
J'savais déjà que ça allait lui plaire cette idée. Pouvoir me poser des questions et que je lui réponde, c'est le genre de trucs qui marchent avec elle. Non pas que je fais ça pour la manipuler ou quoi, c'est pas du tout mon genre. Non, juste que j'ai cru remarquer déjà qu'elle aimait bien faire ça simplement parce que je suis pas du genre bavard. Et que du coup, trouver de quoi parler c'est vraiment pas ma tasse de thé. Rien qu'à voir le large sourire qui était venu étirer ses lèvres et illuminer son visage, j'ai compris que j'avais vu juste.

Toujours installé contre le meuble, les mains dans les poches, je hoche la tête pour lui dire que j'ai compris que j'avais droit à un joker si je ne voulais pas répondre à l'une de ses questions. J'ai pas spécialement l'intention de m'en servir vu que j'ai rien à cacher, mais je le note dans un coin de ma tête en tout cas.

La première question tombe: quel genre d'enfance. Ah ouais, là on rentre tout de suite dans le vif du sujet au moins. J'ai à peine le temps d'entrouvrir les lèvres et de souffler un Je que déjà elle continue en me posant une autre question. Oula. D'accord, je m'attendais pas à ce qu'elle enchaîne si vite. Comment j'étais à l'école? J'ai même pas le temps de prononcer le moindre mot cette fois que déjà elle poursuit en me tapant sur l'épaule et affirmant que je devais avoir plein de petites copines -ou copains- en promettant de pas me juger.

Je sors l'une de mes mains de ma poche, venant la passer dans mes cheveux puis me grattant l'arrière de la tête en profitant du petit silence qu'elle laisse cette fois pour repenser à ce qu'elle m'a demandé et essayer d'organiser mes réponses. J'inspire un coup, tente de prendre la parole et... elle me coupe l'herbe sous le pied. D'autres questions tombent sans que j'ai eu le temps de répondre aux premières. Quel était mon premier boulot, si j'ai fait des études, elle enchaîne tellement vite ses questions que je n'ai toujours pas pu placer le moindre mot.

Du coup, je me contente de la regarder en attendant qu'elle ait fini. Elle me demande si j'étais sage ou si j'ai fait des trucs illégaux, si j'étais marié ou fiancé avant ça, et j'attends toujours qu'elle termine. Parce que non, c'est toujours pas le cas. Je hausse un sourcil en entendant sa dernière question concernant ma couleur préférée. Salem se met à rire avant de me dire qu'elle s'arrête là pour l'instant vu à quel point tout ça risque de me faire parler.

Un léger soupir m'échappe, plus à cause de tout ce que je dois essayer de retenir que parce qu'elle a fait ou dit quelque chose. Je réfléchis un instant pour me remémorer ce qu'elle m'a demandé et du coup j'organise mes réponses de sa question la plus récente à la plus ancienne. Sortant mes deux mains de mes poches, je compte le nombre de questions et affiche donc neuf avec mes doigts. Quand faut y aller...

Je me racle un peu la gorge et penche la tête sur le côté pour craquer ma nuque avant de prendre la parole. Alors... Le vert. Couleur préférée, check. Vert, comme ses yeux d'ailleurs. Je baisse un doigt, une question de moins. Jamais marié ni fiancé. J'étais célibataire. Hop, on descend deux autres doigts. J'ai fait pas mal de conneries. Avec les "grands" du quartier. J'étais ado et je servais de passeur parfois, ou de sentinelle. J'me faufilais partout pour fuir les flics, c'était pratique. Bah ouais, fallait pas non plus s'attendre à ce que je rentre trop dans les détails. Plus c'est résumé, moins j'ai besoin de parler. Je baisse deux doigts encore. Plus que quatre.

Je fais une petite pause, parce que j'arrive certainement dans les questions les plus compliquées. J'ai pas fait d'études. Et mon premier boulot, c'était avec Jason. Au bureau qu't'as vu. J'ai commencé chez lui à 18 ans et j'suis jamais parti. Plus que deux questions. Là... Mon visage change sans même que je m'en rende compte. En fait, je passe de mon air blasé habituel à une certaine mélancolie que je pensais même pas avoir en moi. C'est bizarre. J'étais pas un bon élève. J'avais pas vraiment d'amis et je restais toujours dans mon coin. Du coup non, ni petite copine ni petit copain. Je hausse les épaules et baisse encore un doigt, n'ayant plus que mon index levé. Et j'observe mon doigt un instant avant de glisser à nouveau mes mains dans mes poches. J'ai bien compris ce qu'elle demandait, en me demandant le genre d'enfance que j'ai eu. C'est pas de savoir si j'étais un gamin heureux ou pas. Plutôt de savoir comment était ma famille. Enfin, c'est comme ça que je l'ai compris.

J'ai été élevé par mes grands-parents. J'ai jamais connu mon père et ma mère a toujours été absente. Ils me disaient toujours qu'elle voyageait tout autour du globe. Tout ce que j'avais c'était des photos apparemment envoyées par elle pendant ses "vacances". Un soupir m'échappe, je fixe un point dans le vide. Cette fois, pas question de résumer. En fait, c'est plus fort que moi. C'est la première fois que j'en parle à quelqu'un et j'ai pas envie de passer certains détails sous silence. Alors je reprends. J'étais trop jeune et trop con pour me rendre compte que c'était des clichés qui dataient de plusieurs années avant ma naissance. Quand j'ai grandi, j'ai voulu savoir la vérité sur ma mère parce que je comprenais pas qu'elle préférait être en vacances plutôt qu'avec son gamin. Mais ils voulaient rien me dire. J'ai appris la vérité qu'à mes seize ans.

J'me mords l'intérieur de la joue, jouant un peu avec mes lèvres contre mes dents un instant en me souvenant de tout ça. J'y avais pas pensé depuis une éternité. C'est que ça fait bizarre en fait. En fait, mon père s'était fait tuer juste avant ma naissance. Et pour couronner le tout, j'étais censé avoir un jumeau mais il est mort à la naissance. Ma mère ça l'a foutue plus bas que terre et elle a fait une dépression. Du genre le truc bien grave qui l'a carrément rendue tarée en fait. Et pendant tout ce temps où on m'disait qu'elle était en vacances? En fait elle était dans un hôpital psychiatrique de la ville. J'ai un rire nerveux et sans joie qui m'échappe. Wow. En fait ça fait mal de le dire à voix haute.

C'était elle qui avait demandé à mes grands-parents de me cacher la vérité. Elle voulait pas que je sache avant d'être en âge de comprendre et de venir la voir. C'est ce que j'ai fait du coup, j'allais la voir là-bas, dans son asile. Elle me prenait pour mon père au début, alors j'avais pas souvent le droit de passer. Ou pas longtemps. Franchement, j'étais paumé. Complètement...

Alors là, j'ai parlé plus que je l'ai jamais fait je crois. Du coup, je me racle un peu la gorge et me redresse un peu pour poser mon regard sur la blonde qui vient d'avoir droit à un monologue interminable de ma part. Pardon. J'ai pourri l'ambiance et j'ai trop parlé. Ouais, tout ce que je trouve à faire c'est m'excuser. J'peux faire quoi d'autre de toute façon?



tumblr_inline_opm2p6yhIt1ul4f46_250.giftumblr_inline_opm2tzS8nh1ul4f46_250.gif
The quieter you become, the more you are able to hear ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I wonder what makes you happier: cars or me?   I wonder what makes you happier: cars or me? - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- I wonder what makes you happier: cars or me? -
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cars 2 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: