The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-72%
Le deal à ne pas rater :
TD® Lot de 12 Pièces de bandes de résistance pour ...
19 € 68 €
Voir le deal

Partagez
- Shit happens /-18\ -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 421
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ - Page 3 EmptyVen 4 Sep 2020 - 1:08
Shit happens
Chris & Aamir
 

Une fin. Une parenthèse sulfureuse. Un commencement. Il ne savait pas où tout ça allait le mener mais l’une de ces trois options s’imposerait forcément à lui, à eux après ça. Pourtant ça, Aamir n’avait pas envie d’y songer, pas maintenant. Il était bien trop occupé à explorer le corps de Chris. Il brûlait même d’impatience de parcourir chaque fraction de sa peau. Ce n’était pas la première fois qu’il voyait son torse mais c’était bien la première fois qu’il le sentait. Son odeur, sa peau, ses traces blanchies sur ses bras, sa musculature, sa cicatrice, son touché…  Et ses dents qui se plantaient dans sa propre peau pour y laisser une marque de morsure. Et bon Dieu qu’il aimait ça. Il laissa malgré lui un geignement presque imperceptible s’échapper, qui s’étouffa dans le cou de Chris, dès qu’il put le retrouver. L’électricité entre les deux hommes était palpable et Aamir s’empressa de libérer leurs corps de leurs pantalons respectifs ; où chacun semblait un peu trop comprimé. Il remontait le long des jambes de Chris, à la fois pressé de le regagner  et avide de découvrir cette partie qu’il ne connaissait pas. En effleurant ses cuisses, ce fût comme de vieilles brûlures qu’il découvrait. Le corps meurtri de Chris, si proche de son propre corps vierge de toute marque (à l’exception de celle temporaire sur son pectoral droit) faisait naître en lui un sentiment d'injustice. Qui dans sa vie avait pu vouloir lui faire tant de mal ? Pourquoi alors qu'Aamir lui-même; alors qu'il n'avait fréquenté que des mauvaises personnes et commis des choses pas forcément belles, avait-il été exempté de tant de douleurs ? Le corps meurtri, si proche de son propre corps faisait naître en lui un instinct presque protecteur. Il n'en avait nullement besoin mais dans ce moment où leur intimité était partagée, Aamir se fit comme une promesse silencieuse que plus personne ne blesserait son corps, pas tant qu'il serait là. Bordel c'était quoi son problème ? Il y a cinq minutes, peut-être plus, il voulait lui faire mal et voilà que maintenant il se prenait pour le cavalier blanc et un esprit quasi vengeur pour les anciens bourreaux de Chris? Ce mec avait vraiment un don pour lui retourner involontairement le cerveau. Et pas que le cerveau d'ailleurs. Son cœur, son ventre aussi. Surtout le bas de son ventre à l’heure actuelle.

Sa langue s’était mêlée à la sienne. Ils s’étaient cherchés, goûtés mais Aamir ignorait jusqu’où il serait capable d’aller ce soir. S’il s’était peut-être enflammé brusquement, il était pris d’une incertitude. Et, comme si Chris le ressentit, son attitude changea brièvement. Ses lèvres sur la peau d‘Aamir étaient plus affectueuses. Ça le secoua dans le fond de son âme parce qu’en un éclair, il eut l’impression d’aimer tout autant cette façon dont il avait posé ses lèvres. Instinctivement, il resserra son étreinte, oubliant la douleur que Chris pouvait ressentir.  Sa respiration haletante commençait à se calmer, bien que son cœur était encore entrain de tambouriner dans sa poitrine mais ce ne fut que de courte durée. La main du tatoueur qui glissait sur le bas de son dos pour s’insérer dans son boxer accéléra un peu plus encore son rythme cardiaque mais lui coupa le souffle net à l’instant même où il sentit ses doigts épouser presque parfaitement la forme de son sexe déjà au garde-à-vous. Et à l’instar de son intimité, tous les muscles de son corps se contractèrent sous les caresses de Chris. Il pouvait d’ailleurs sentir contre sa jambe que ce dernier en était au même point que lui. Aamir n’avait plus aucun contrôle, ni sur lui-même ni sur son amant. Il devait se mordre violemment  l’intérieur de la joue pour ne pas gémir mais putain que c’était bon.

Il se laissa à son tour dominer, sans rechigner. Son cerveau pouvait bien mener toutes les batailles du monde qu’il voulait, la sensation que Chris lui provoquait était bien trop forte. Plus forte que toutes les pensées qu’il avait pu avoir. Il aurait lui-même enlevé son sous-vêtement pour en avoir plus si Chris n’avait pas pris les devants. Et se furent les lèvres et la langue de son amant qui prirent le relai. Aamir, lui, aurait voulu fermer les yeux. Pour vivre pleinement la sensation ? Pour imaginer quelqu’un d’autre entre ses cuisses ? Mais le regard de Chris soutenait le sien. Et ses yeux plantés dans les siens, son regard si singulier ne faisait finalement qu’accroitre son excitation.

Aamir glissa à nouveau ses doigts dans la chevelure de son amant, tant pour occuper ses mains et que pour l’aider à guider la cadence. Ça s’embrasait sévèrement chez lui, si bien qu’il finit par laisser tomber sa tête en arrière, sur le matelas, en lâchant un râle non dissimulé cette fois. Parce qu’il ne se contrôlait plus, que tous ses sens étaient enflammés par ce délicieux supplice qu’il endurait. Là, seulement, il s’autorisa à fermer les yeux un bref instant ; pleinement conscient que c’était un homme, que c’était Chris qui lui donnait tout ce plaisir. Il finit par relever le visage pour retrouver les yeux vairons qui le transperçaient.  

Aamir ne saurait dire combien de temps s’était écoulé, le sang affluait bien trop dans son membre  mais il était certain d’une chose, il avait une furieuse envie de lui, là, maintenant. D’un geste de main, il redressa le visage de Chris, le forçant à arrêter ce qu’il était entrain de faire. Lui aussi il se redressa, agrippant à nouveau la nuque de Chris pour l’attirer contre lui, l’embrassant avec ferveur. Les rôles allaient devoir s’inverser maintenant et seule la bouche de Chris, dont il semblait ne jamais pouvoir être rassasié, lui donnait cette sensation d’être assez intrépide pour faire ce qu’il n’avait jamais fait. Alors, à son tour, Aamir enleva le boxer du tatoueur et une de ses mains se glissa autour de sa verge, l’autre caressait ce qui se trouvait juste en dessous. Lentement puis, accélérant son mouvement petit à petit. Il l’avait pratiqué sur lui des centaines de fois après tout.

Il finit ensuite par délaisser les caresses de son autre main, il glissa lentement celle-ci sur les fesses de Chris puis entre. Cherchant un orifice à titiller du bout des doigts.

Son visage lui, ne quittait pas celui de Chris, guettant le moindre de ses souffles ou gémissements. Parce que lui, il ne tarderait pas à vouloir le retourner.                



           
Code by Silver Lungs


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 340
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ - Page 3 EmptySam 5 Sep 2020 - 0:20
Shit Happens.
A la sortie d'une défaite.

L'indien répondait bien au-delà de mes espérances. Bien au-delà de tout ce que j'aurais pu imaginer de sa part, surtout après ses premières réactions. Je réalisai dans un éclair de lucidité à quel point je m'étais voilé la face, a quel point j'avais enfoui mes sentiments et mes désirs pour cet homme. Par peur, par lâcheté. Parce qu'il n'avait jamais eu un regard équivoque envers moi.... Et il avait fallu une côte fêlée et une bouteille de mauvais alcool pour que les choses changent. Temporairement, de manière permanente .. j'en savais rien et dans l'immédiat, j'avais bien mieux à faire que d'y réfléchir.

J'avais ce corps à ma disposition. Sa couleur chaude et sa peau sans défaut, qui tranchait avec la mienne, pâle et abîmée. Il n'y avait rien de féminin dans ses courbes que je n'arrivais pas à quitter des yeux, rien qui puisse laisser dire "c'est peut-être parce qu'il est androgyne ?". Nan. Il était homme, et il était parfait.
Ma main fermée sur sa hampe, mes lèvres les accompagnaient en va et vient d'abord hésitants, puis plus assurés, d'autant plus quand les doigts d'Aamir vinrent me guider. Ma seconde paume, elle, effleurait, découvrait, caressait ses cuisses, son ventre, parfois ses bourses.

C'était ma toute première fois. Aussi stupide et naïf que ça puisse être, cette idée me tournait en tête, perdue au milieu de toutes les autres à base de plaisir, de désir et tout ce qui s'en suivait.
Je pris de longues minutes à le savourer, regard vairon fixé sur mon amant qui perdait progressivement sa retenue. Au point de l'entendre gémir, m'arrachant des frissons d'excitation. Quand il releva les yeux, je ne pus retenir un sourire de satisfaction.

Puis sans prévenir, c'est lui qui reprit le dessus, m'attirant à lui pour retrouver mes lèvres. Je ne me fis pas prier pour les lui offrir, grimaçant à mes propres mouvements en venant m'agripper à lui. Son dos, sa nuque, son épaule, sa cuisse... Chaque parcelle de peau que je voulais... Que je devais parcourir. Je me retrouvai à nouveau sur le dos, dépouillé de mon boxer qui n'avait de toute façon plus les moyens de dissimuler mon érection. C'en était presque devenu douloureux de vouloir sentir sa main sur moi. Et dès qu'elle y fut posée, mon souffle s'emballa, mes mains se serrant sur les draps froissés. Il savait où effleurer, comment caresser, comment me donner du plaisir, et en quelques gestes de sa part j'étais cambré sur le matelas à haleter son nom. En ces quelques gestes, j'étais à lui.

Sa seconde main quitta son poste pour se faire plus aventureuse, passant sur une fesse avant de glisser ses doigts entre. Putain. J'avais pas réfléchi jusque là. Je me crispai en rouvrant les yeux. Je ne vais pas citer Bill maintenant mais je suis certain qu'il a dans son chapeau un proverbe du genre "La sodomie, soit t'y vas pas fort, soit tu restes dehors !". Mais en plus lyrique.
Est-ce que je digresse pour ne pas revenir à ce moment de gêne, mêlée d'excitation, mêlée d'appréhension, mêlée de plaisir ? Oui, tout à fait. Bien vu l'aveugle.

Je redressai le torse avec un grondement douloureux, essayant d'emmêler mes jambes aux siennes, et vint poser mon front au sein, une main s'aventurant à nouveau sur son sexe.
Il me fallut quelques secondes pour retrouver mon souffle, avant de poser un long baiser sur ses lèvres, bien plus tendre que jusqu'alors.
Et nos visages toujours collés l'un à l'autre, je me décidai à murmurer, la voix rauque et un peu hésitante.

- Doucement... C'notre première fois.

Je n'avais pas choisi les mots au hasard.. notre première fois. La mienne, qui induisait qu'il devait être doux. La nôtre, qu'on devait savourer à deux au lieu d'utiliser le corps de l'autre à tour de rôle pour notre propre plaisir. Et puis... Première. Qui supposait qu'il y en aurait d'autres.
J'espérais sincèrement qu'il soit réceptif, à mes mots, à mes gestes devenus plus tendres. Que sa tempête pouvait s'apaiser pour qu'on soit deux à s'envoler.

:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 421
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ - Page 3 EmptyMar 8 Sep 2020 - 14:39
Shit happens
Chris & Aamir
 

Il avait ce désir furieux d’être au contact Chris, cet homme qui lui consumait l’esprit. En réalité, c’était bien plus qu’un désir ; c’était devenu un besoin pour Aamir. Aussi urgent que troublant. Il ne savait pas lui-même comment expliquer ce retournement de situation, ni comment ce désir était né et surtout pourquoi avait-il céder à cette soif de l’autre si aisément. Rien ne l’y avait préparé ou encore moins alerté. C’était arrivé comme ça,  sans prévenir. Une vérité qu’il s’était pris en pleine face. Une vérité qui lui déchirait l’âme, que seules les lèvres de Chris préservaient. Une vérité aussi douloureuse qu’agréable, comme les mains de Chris sur son corps nu. Et il préférait en souffrir que de ne rien faire du tout.

Si Aamir avait eu les idées claires, il se serait sûrement dit que c’était l’alcool. S’il avait été honnête, il se serait sûrement dit que c’était simplement ce qu’il voulait. Lui et personne  d’autre. Demain, il serait trop con pour l’admettre. Ce soir, il était trop excité pour y penser. Il voulait laisser leurs cœurs être le seul son, entrecoupé par les gémissements de plaisir qu’il laissait échapper et la voix de Chris qui haletait son prénom alors que ses mains découvraient, caressaient les parties les plus intimes de son corps. Il sentit son amant se cambrer sous son corps, le poussant ainsi à intensifier ses caresses. Jusque là, Aamir en avait presque oublié que la beauté du sexe passait aussi et surtout par le plaisir de l’autre. Sans doute parce qu’il ne l’avait jamais fait avec un homme, parce que son esprit empli de clichés avait choisi de privilégier l’égoïsme au détriment de l’autre. Mais sentir et entendre le plaisir de Chris ne fît que décupler le sien. Ses mains crispées sur le drap, son corps bombé sous le sien et surtout son prénom soufflé au creux de l’oreille ; voilà un moment qu’il aurait voulu figer dans le temps. Le plaisir de cet homme mêlé au sien.  

Aamir voulait ne faire qu’un avec Chris. Aussi se montra-t-il peut-être trop pressant, aventurant sa deuxième main sans détour entre les fesses du tatoueur.  À l’instar de son propre corps plus tôt, l’indien sentit Chris se raidir sous lui. Par réflexe, Aamir ramena sa main un peu trop baladeuse sur le membre de Chris. Ce dernier  se redressa péniblement, posant son front contre celui d’Aamir. L’espace d’un instant, Aamir fût en proie au doute. Et s’il avait été trop loin ? Lui qui avait fui avait maintenant peur que Chris ne lui échappe. Mais il restait là, collé à lui. Ses lèvres retrouvèrent les siennes, d’une façon bien différente. Aamir ne put s’empêcher de sourire contre sa bouche, sentant la main de Chris retrouver son sexe, avant de ne lui rendre son baiser. Pour lui aussi, c’était différent. Il n’avait plus envie de lui bouffer les lèvres, il voulait les savourer.

Jusqu’à ce que Chris ne prenne la parole. Sa voix, bien qu’hésitante, semblait reconnecter le cerveau d’Aamir à son corps, à son cœur qui s’emballa à nouveau. Notre première fois . Cette phrase résonnait en lui. Il n’avait pas envie de penser à toutes les questions que cette phrase soulevait, il n’avait pas envie de penser au fait que Chris semblait donner un sens à ses pourquoi.  Agrippé à sa nuque, Aamir lâcha un soupir. Un soupir à la fois de plaisir, de soulagement et d’un léger rire presque agité.

- Désolé, se résigna-t-il à murmurer

Chris le lui avait pourtant dit qu’il n’avait jamais rien eu mais sa fougue presque animale l’avait emporté, oubliant alors l’innocence que cet homme pouvait lui donner. Ce champ de bataille allait devoir se transformer en éden. Leur champ de bataille, leur éden.  Un lieu où les larmes de Chris allaient s’effacer, leurs craintes s’évaporer. Il ne devait y avoir que lui, qu’eux, leurs corps ensemble.
Aamir planta à nouveau ses lèvres sur celles de Chris, se redécouvrant une tendresse qu’il avait depuis bien longtemps oublié. Il le repoussa délicatement, avant de ne glisser à côté de son corps.

Il était allongé sur le côté, serré au corps de Chris, son torse contre son dos. Et alors qu’une de ses mains avait retrouvé le sexe du tatoueur, reprenant ses mouvements ; il glissa à plusieurs reprises ses autres doigts le long de sa langue. Ses doigts humides dévalèrent le creux du dos de Chris pour venir doucement, lentement s’insérer en lui. Sa respiration haletante se collait sur la nuque de son amant alors qu’il commençait des légers mouvements avec son index. Puis, au fil du temps, jaugeant les réactions de Chris, il se permit d’accélérer la cadence, ajoutant son majeur par la suite. Il était empli de désir et ne put s’empêcher de frotter son bassin au corps nu devant lui. Il finit par libérer sa main pour la remonter sur le corps de Chris, effleurant du bout des doigts le haut de son dos, sa nuque. Puis, murmura quelque chose d'à peine audible, à la recherche de l’approbation de Chris, perdu dans un souffle chaud.

Sa main vint alors se poser sur son propre sexe avant d’y pénétrer une partie en Chris. Il lâcha un nouveau soupire, ses mouvements étaient lents, c’en était presque de la torture. Mais il irait à l’allure que Chris lui demanderait. Prisonnier de son ennemi, de son allié, de son amant. Il ferait ce que Chris voudrait. Ils ne devaient faire qu’un.                



           
Code by Silver Lungs


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 340
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ - Page 3 EmptyVen 11 Sep 2020 - 1:20
Shit Happens.
A la sortie d'une défaite.

Les caresses étaient brûlantes, les corps aussi. Dans le silence de ma piaule, on n'entendait que nos souffles et râles, à peine troublés par moment par mon furet en coup d'apprivoisement qui, clairement, n'en avait rien à foutre de ce qui se tramait à côté de sa cage.
Nos peaux étaient devenues moites, couvertes de sueur en si peu de temps.On ne peut pas dire que c'était l'effort qui avait eu raison de nous, mais avec chacun un brasier dans les tripes, c'était presque surprenant qu'aucun de nous n'ait  subitement pris feu. Combustion spontanée par trop-plein d'excitation.. Une belle mort.

En tous les cas, l'indien sembla entendre mes mots, ma demande. Et même apprécier ce début de tendresse que je m'aventurais à lui offrir, craignant qu'il ne la repousse pour laisser uniquement parler cet instinct animal qui l'avait jeté sur moi.
Mais non. Étrangement. Non. Je crois même qu'il prenait du plaisir à me toucher, me caresser, me forcer à gémir par l'adresse de ses gestes. Pour qui n'avait jamais vécu ça, il y avait de quoi devenir dingue. Bien sur, comme tout le monde je m'étais déjà branlé. Mais il n'y avait aucune commune mesure avec ce que je vivais ce soir.
Ma demande sembla le freiner, comme d'une hésitation sur la conduite à suivre, mais qui ne dura pas. Ses lèvres retrouvèrent les miennes, avec non pas de la retenue, mais d'avantage de douceur. Il me soufflait le chaud et le froid... et je tentais de m'empêcher -de nous empêcher ?- de faire naufrage par de trop grosses bourrasques.

Et petit à petit, les tornades se firent plus douces, le vent se fit bise légère et attentive. J'ignorais comment m'y prendre, comment réagir, et c'est Rahis qui cette fois me guida, à nouveau. Il avait l'expérience que je n'avais pas. Il avait les dix ans de tombeurs de filles que j'ignorais. Et l'image brève d'être une terre vierge entre ses doigts me traversa l'esprit. Ce n'était pas totalement faux, même si je ne tenais pas de l'adolescente en chaleur. ... Enfin, j'espère pas ?!
Sa première main revint prendre place sur ma hampe toujours fièrement dressée droit devant, alors que la seconde, lubrifiée de salive, venait se frayer un chemin en moi. J'oscillais, incertain. Je voulais sentir son torse contre mon dos, ce contact devenu réconfortant. Mais je voulais aussi me cambrer, me presser petit à petit sur ses doigts aventureux qui me donnaient envie de plus... et encore de plus. Quelques murmures échangés plus tard, on passait à la vitesse supérieure. Sa hampe, pressée entre mes fesses pour s'y glisser.

La bonne nouvelle... c'est que ses caresses, accompagnées de mon désir, lui laissait une certaine marge de manœuvre en terme de va et vient.
La très bonne nouvelle... c'est qu'a priori, j'étais foutument réceptif à ces gestes et à ce qu'il me proposait.
La moins bonne nouvelle... C'est que du coup il ne me fallut qu'une quinzaine de secondes avant de... Oui. Oui oui. Avant de lâcher la purée sur mes draps. Balancer la sauce. Enfin j'te fais pas un dessin. Le tout dans une crispation et quelques mots étouffés à base de "putain... b'rdel d'merde..!" dans mon oreiller que je mordis violemment.
Putain, je me sentais pas fier pour le coup. Et en même temps, autant de plaisir d'un coup pour la première fois, je sais pas trop à quoi je m'attendais d'mieux. J'eus peur qu'Aamir s'éloigne ou veuille à nouveau partir après cette piètre prestation, aussi je capturai son bras libre contre moi, entre étourdi et le souffle court.
Mais pour une fois Karma sembla me laisser une seconde chance, soldat toujours au garde-à-vous. Au point que je me permis de murmurer, sur le ton de la blague. Première fois qu'je tire avec une arme à feux... L'coup est parti tout seul.
En vrai, la première pensée débile qui m'avait traversée était "Si Bill l'apprend, j'en ai jusqu'à la fin de ma vie", mais bref.

Je basculai mon visage en arrière contre son épaule et repris alors mon jeu de hanches pour, lentement mais surement, m'empaler sur mon Amant. Me faire sien.. et ce n'était pas pour me déplaire.


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 421
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ - Page 3 EmptyMer 16 Sep 2020 - 14:15
Shit happens
Chris & Aamir
 

Rien n’avait de sens. Non, rien.  Si un jour, quelqu’un lui avait dit qu’il finirait au lit avec un homme ; Aamir ne l’aurait pas cru. Si un jour, quelqu’un lui avait dit qu’il se retrouverait à partager cet instant torride avec Chris ; Aamir aurait probablement éclaté de rire. Parce qu’ils s’étaient battus, à deux reprises. Ils s’étaient détestés, plus que de raison et les voilà maintenant  entrain de s’étreindre passionnellement comme si tout ça était normal. Il y avait bien des mots pour décrire ce qu’il se passait dans cette chambre, à l’abri des regards mais ‘normal’ ne faisait pas parti des mots qu’aurait choisi Aamir. Et la facilité déconcertante à laquelle il avait cédé à cette tentation interdite lui ferait sans doute se poser mille et une autres questions demain. Ou peut-être dès ce soir, lorsqu’il aurait finir de jouir de ce moment. Quand son excitation serait redescendue, quand son sexe arrêterait d’avoir le contrôle sur son cerveau.

Le déni prendra sans nul doute les rênes mais ce soir, allongé contre le corps nu de son amant ; il avait une conscience aiguë de ce qu’il faisait. De ce qu’ils faisaient. Du plaisir que semblaient provoquer ses doigts sur le tatoueur. Il sentait son corps tanguer contre le sien, comme incertain ; probablement partagé entre l’envie de plus et l’appréhension de sa première fois. Mais rapidement, Aamir accentua son périple dans cet endroit encore inexploré ce qui lui valut l’acquiescement de Chris pour aller plus loin. L’indien ne se fît donc pas prier pour passer à la vitesse supérieure et rapidement, il se trouva en partie dans Chris. Ses mouvements étaient aussi lents que son excitation le lui permettait et l’étroitesse que lui offrait son amant ne faisait que gonfler un peu plus son membre, déjà bien dressé. S’il tentait d’y aller doucement, sa main elle ; continuait ses mouvements sur le sexe de Chris, tant pour le distraire de la douleur que pour qu’il prenne aussi du plaisir. Ce plaisir se manifesta d’ailleurs bien plus rapidement que ce qu’Aamir aurait pu soupçonner. Il ne lui fallut uniquement quelques mouvements de poignet pour Chris ne se laisse aller, grognant des injures dans son oreiller. Aamir, dont le désir n’était qu’attisé par les gémissements et la crispation du tatoueur, profita pour s’enfoncer de quelques centimètres de plus en lui. C’était si étroit que c’en était presque douloureux. Le genre de douleur qui fait du bien, qu’il le poussait à continuer.


- T’as d’la chance qu’un chargeur contienne plus d’une balle


Sa  main n’avait pas quitté le membre de Chris, elle s’était au contraire resserrée sur la base. Il n’avait que faire de sentir ce liquide tiède qui s’échappait.  Son visage s’enfouit dans la chevelure de Chris, qui venait maintenant de renverser son visage sur son épaule. Il semblait avoir gagné la confiance de cet homme puisqu’il sentait ses hanches onduler contre son bassin. Aamir, lui, intensifiait ses mouvements de va et vient, pénétrant doucement mais sûrement Chris. Jusqu’à l’accueillir entièrement. Son sexe n’était qu’un foyer de plaisir et il devait mettre fin à cette torture personnelle en accélérant à présent ses coups de bassin. Le bruit de leurs corps qui s’entrechoquaient venait se joindre à leurs gémissements qui se faisaient échos.  

Aamir sentait son bas ventre se contracter si bien qu’il ralentit un instant ses mouvements, pour prolonger un peu ce moment de plaisir.


- C’est bon pour toi ? s’enquit-il sans pour autant attendre une réponse


Puisque sa cadence reprit de plus belle. Plus loin et plus fort. Sa main essayait de suivre le même rythme et comme pour se contenir encore un peu plus, il ne put s’empêcher de mordre l’épaule de Chris. Parce qu’à son tour, il n’était pas très loin de laisser sa chaleur se répandre et exploser de plaisir.



           
Code by Silver Lungs


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 340
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ - Page 3 EmptyDim 20 Sep 2020 - 23:17
Shit Happens.
A la sortie d'une défaite.


Il n'y avait rien, absolument rien de comparable dans ce que j'avais pu ressentir jusqu'à présent, avec cet orgasme qui venait de me prendre aux tripes. Littéralement. J'avais eu l'impression de brûler, soudainement. D'une chaleur incroyable et indescriptible qui partant d'entre mes reins, s'était lourdement répandue en moi. Dans mes membres, mon ventre, ma nuque et jusqu'à mon crâne pour y éclater. Ses mains sur moi, sa hampe en moi, sa peau contre la mienne, c'était tellement d'un coup... comme un black-out, quelques secondes longues d'une éternité ou deux durant lesquelles aucune pensée ne parvint à passer l'épaisse paroi du cocon qui m'enveloppait.

Aamir encore une fois, semblait savoir ce qu'il faisait, lui. Ses reins qui profitaient de mon état de flottement pour terminer leur va et vient et achever de le coller à moi, sa main qui restait serrée autour de mon membre... Et même sa réponse à ma pathétique tentative d'humour pour faire oublier cette piètre première prestation.
Je le sentais se crisper dans mon dos, reprenant ses mouvements pour provoquer son propre plaisir.
Durant un instant, quelques pensées réussirent à s'insinuer dans le creux de mon esprit. Et demain ? Est-ce que lui aussi prenait plaisir à notre étreinte ? Le contraire serait étonnant, ou alors il simulait drôlement bien.
Est-ce qu'il me repoussera après ça ? Probablement. Je m'accrochai à ses doigts à cette pensée. Je savais que j'allais en chier pour les semaines à venir, a minima.

La voix de mon Amant me ramena à lui et à l'instant, au plaisir qui continuait à m'animer, diffus.
Est-ce que c'était bon ? Pour moi ? Question incongrue ! Je grognais tout bas en seule réponse. C.. Continue...
Mais pas trop longtemps tout de même... Le shoot d'adrénaline passé, je commençais à me souvenir très, très précisément que j'avais les côtes en miettes et la gueule de travers. Ce serait con que je finisse par tomber dans les vapes après une si belle victoire et une si laide défaite.


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 421
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ - Page 3 EmptyMar 22 Sep 2020 - 23:52
Shit happens
Chris & Aamir
 

Il était sûrement entrain de vivre un de ces moments. Ces moments où le temps interrompait sa course ; où les minutes, les heures peut-être étaient comme suspendues dans les airs. Incalculables, insaisissables. La Terre aurait pu trembler, Aamir était intimement persuadé qu’il ne l’aurait pas senti. Il était même incapable de dire depuis combien de temps il avait retrouvé Chris dans ce hall et encore moins depuis combien de temps était-il là, dans cette chambre. Combien de minutes, combien d’heures s’était-il écoulé depuis que les lèvres du tatoueur s’étaient posées sur les siennes ? Il s’était laissé enivrer, envahi par ce désir indomptable dans lequel il avait perdu pieds. Mais il n’y avait pas meilleure façon de perdre pieds que celle qu’il était entrain de vivre.

Les spasmes qui avaient animé le corps de Chris fusionné aux mouvements de ses hanches sonnaient comme un appel à la luxure pour Aamir. Il avait tellement faim de lui. C’était comme une course effrénée qui s’opérait dans tout son corps, dirigeant tout son sang vers son bassin. Il peinait même à retenir ses coups de rein. Par un bref acquis de conscience qui avait réussi à atteindre son cerveau, l’indien avait sondé, le souffle chaud, si tout allait bien du côté de son amant. S’il avait eu peur de lui faire mal, un simple « continue », à peine audible, parvint aux oreilles d’Aamir. Le rythme se fît de plus en plus rapide et chaque coup de rein l’emmenait plus loin encore. Sa peau, qui claquait contre celle du tatoueur, n’était plus que braise et ses pensées ne demandaient que Chris, Chris, Chris.

Aamir s’était totalement abandonné au plaisir, continuant ses va et vient pendant plusieurs minutes tout en luttant presque contre le bas de son ventre qui ne cessait de se contracter. Il se mordilla la lèvre inférieure, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus rivaliser avec la jouissance de son propre corps. Comme poussé par un instinct qu’il ne comprenait pas, Aamir resserra son étreinte sur Chris. Et dans un râle profond, il avait atteint son paroxysme et se retira de son amant avant qu’il ne se déverse en lui.  

Puis, un nouvel instant suspendu s’imposa à lui. À eux, sans doute. L’esprit  d’Aamir était embrumé, comme secoué par tout le plaisir qu’il venait de ressentir. L’impression que son corps était en apesanteur, le souffle court ; il était incapable de dire quoique ce soit. Seule sa main semblait être capable de bouger. Elle remonta sur le torse de Chris, effleurant à nouveau cette cicatrice, cet hématome, l’endroit où ses côtes étaient fêlées. C’était comme s’il voulait garder ce souvenir de son corps sur le bout de ses doigts. S’autoriser une dernière fois  cet interdit qu’il avait transgressé. Sa paume se plaqua sur l’un des pectoraux de Chris pour le serrer une ultime fois contre lui, sentir une fois encore son dos contre la peau de son torse.

Aamir finit par lâcher un long soupir, au creux du cou de l’homme avec qui il venait de partager cet instant charnel. L’orgasme et ses effets salvateurs était pleinement retombé et ce n’était plus qu’une question de secondes maintenant avant que son déni ne reprenne le dessus. Fuyant alors ce regard qu’il aimait tant en fermant les yeux, Aamir tourna le visage de Chris vers lui et déposa un baiser sur le front de Chris. Avant de ne séparer de lui.

Honteux, perdu et envahi par cette colère -contre Chris et contre lui-même- qui commençait à remonter en lui maintenant que la peau de Chris était loin, Aamir enfila aussi rapidement que possible ses vêtements  qu’il attrapa à la volée. Il ne prêtait même pas attention à ce que le tatoueur était entrain de faire, si même il avait bougé. Il se dirigea vers la porte, sa main se posa comme un peu plus tôt sur la poignée. Hésitant, il tourna son visage vers Chris. Comme pour affronter cette erreur qu’il venait de faire. Il était presque sûr que ses yeux pouvaient à nouveau trahir son combat intérieur. Ce trop plein de ressentis, d’émotions contraires. Puis, il s’en alla sans un mot.      



           
Code by Silver Lungs


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Shit happens /-18\ -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: