The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 Compact
Voir le deal
244 €

Partagez
- Shit happens /-18\ -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 421
Age IRL : 27
MessageSujet: Shit happens /-18   Shit happens /-18\ EmptyMar 4 Aoû 2020 - 23:06
Shit happens
Chris & Aamir
Quelques jours s’étaient écoulés depuis la première mission ‘déménagement’ d’Aamir. Les quelques courbatures qu’il avait pu ressentir dans ses bras avaient finies par doucement s’estomper, si bien qu’il se sentait presque d’attaque à remettre le couvert. Avec l’aide de Chris, il avait réussi à trouver quelques meubles au goût de leur leader mais il avait maintenant hâte de pouvoir meubler sa pièce à lui. C’était encore étrange pour lui de se dire qu’il allait avoir son propre appartement, après tant de temps à trimer ci et là. Il aurait volontiers proposé à Chris de l’accompagner, cette fois-ci volontairement.

Seulement voilà, une nouvelle avait un peu contrecarré ses plans. Au début, il avait entendu ça sous forme de rumeur. Que le vigile de la Cage, que le petit protégé du tenancier allait se battre dans cette piscine vide. Avec un certain Vaughn. Un gars qu’Aamir ne connaissait pas, bien que son visage ne lui était pas inconnu ; pour les survivants de Seattle, la ville n’était plus si grande. Il avait déjà du croiser son visage sans pour autant y prêter attention. La seule chose qu’il savait, c’était qu’il n’arrivait pas à prononcer son prénom.

La rumeur grandissante était finalement devenue officielle lors de l’annonce du combat, pour attirer les spectateurs, comme à chaque fois. Aamir avait d’abord hésité à s’y rendre. Il pensait que ça ne l’intéresserait que très peu et pourtant… Comme piqué par cette curiosité malsaine propre à l’homme, c’était machinalement qu’il s’était dirigé vers la Cage. C’était tant pour son nouvel attrait pour les combats d’humains que pour voir comment allait s’en sortir son compagnon d’infortune. Il le savait assez puissant avec sa batte qu’il n’aurait pas et il avait déjà eu le déplaisir de faire la connaissance de ses poings. Pourtant, il le savait aussi du genre assez renfermé, si bien qu’il fût un brin étonné par cette annonce. Etonné et surtout très curieux. Les deux hommes avaient finalement désamorcé la bombe qui pouvait exploser à tout moment entre eux lors de cette fameuse mission à la recherche de meubles. Les choses s’étaient nettement améliorées ce jour là alors Aamir avait décidé de faire acte de présence et pourquoi pas… Montrer son soutien à Chris ?

Le trentenaire avait pris place aux côtés de Warringhton, qui présentait le combat. Les coups pleuvaient et Chris semblait être en mauvaise passe. Aamir se surprit à serrer les poings à plusieurs reprises et, lorsque Chris le remarqua ; ce fût spontanément qu’il fît un signe de tête. Pour l’encourager ? Lui dire qu’il n’y avait pas mort d’hommes ? Il ne saurait dire mais Chris l’avait vu. Le couperet tomba cependant aussi rapidement que Chris au sol. Il avait perdu et l’autre était vainqueur par K.O. La foule était en délire mais Aamir lui, restait silencieux. Il suivit le mouvement et finit par quitter la Cage. Il ne savait pas trop ce qu’il devait faire mais il se dirigea rapidement vers le No man’s land. Là-bas, il parvint à troquer une bouteille d’une espèce de Whisky qui ne ressemblait pas vraiment à du whisky.

Tout naturellement, ses pas le guidèrent ensuite dans l’ancienne brasserie sur laquelle les Gentle Bastards avaient jeté leur dévolu. Le bâtiment était immense et quasi vide mais il avait le sentiment de savoir où aller et surtout sur qui il allait tomber. Son instinct ne l’avait pas trompé car c’est là qu’il le vu. Le perdant de la soirée. Chris était là, seul, comme laissé à son triste sort. Il avait sans doute envie ou plutôt besoin de rester seul mais Aamir ne l’entendait pas de cette oreille.  Il se racla la gorge, comme pour se manifester.

- T’as la gueule de quelqu’un qui vient de prendre cher !

Aamir l’embêtait bien-sûr mais pas méchamment.  Il se cala face à Chris, bouteille fermée en main.

- J’peux faire quoique ce soit pour t’aider ? J’suis pas médecin mais si j’peux t’aider…    


           
Code by Silver Lungs


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 340
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ EmptyMer 5 Aoû 2020 - 23:41
Shit Happens.
A la sortie d'une défaite.

L'humiliation était totale. J'avais été mis KO. Dans un combat sans appel. Devant tout un public de survivants. Et devant une bonne partie des membres des Gentle Bastards.
J'étais pourtant pas une brêle putain !! Mais j'avais laissé mes émotions me dominer, la colère contre Vaughn, la peur et le trac d'être sous tous ces regards, et j'avais totalement perdu pied. Comble des combles, j'allais devoir appeler cet enfoiré "Monsieur" pendant un mois entier et je savais déjà qu'il en jubilerait et en userait jusqu'à la moelle.

Dès que j'avais pu me hisser hors de la Cage, je m'étais éclipsé dans la plus grande discrétion, capuche de sweat rabattue sur le crâne. Je voyais flou et ma tête bourdonnait à n'en plus finir. J'avais la lèvre fendue, le bas du visage qui me lançait par vagues, et surtout. Surtout. J'avais les côtes en miettes. A vrai dire, au delà de la douleur et des hématomes superficiels, j'étais à peu près certain d'avoir une côté fêlée, vu ma difficulté à bouger et a respirer correctement.
Je m'étais traîné jusqu'à la planque de notre groupe, appuyé sur la batte en guise de canne, et priant pour qu'aucun rôdeur ou fouteur de merde ne se présente devant moi, parce que clairement, je n'aurais pas été capable de me défendre.

Il me fallut plus d'une demi-heure pour atteindre la brasserie réaménagée, dans le hall de laquelle je me laissai lourdement tomber, à bouts de forces. J'avais envie de crever et de chialer en même temps... C'est pas viril de pleurer il paraît. Mais le mec qui a inventé cette connerie était clairement pas hypersensible, sinon il aurait reçu sa copie.
En tout cas j'eus le droit à une petite dizaine de minutes de calme avant que des pas ne résonnent dans la salle. Dans ma direction, évidemment. Je fermai les yeux en retenant un soupir. Pitié. J'étais pas en état pour supporter les moqueries, même gentilles, des Bastards. Je devais être leur risée. Bill allait me virer pour s'éviter la honte d'un garde du corps aussi moisi que moi. J'allais me faire virer, finir au chômage, personne voudrait plus jamais de mes services et je finirai par devoir vendre mon cul pour gagner ma croûte. Obligé.

Oui, je te vois venir : non j'en faisais pas trop, j'étais juste déprimé. Ça va, ça arrive même aux meilleurs, bon.
Quoi qu'il en soit, la voix qui allait avec les pas me fit rouvrir les yeux. Un peu de surprise, c'est vrai. Mais aussi, étonnamment, de soulagement. Aamir. Depuis quelques semaines qu'on se côtoyait, nos relations s'étaient drastiquement améliorées, au point où j'en oubliais progressivement mes réticences initiales le concernant. Au contraire, c'était devenu un plaisir de bosser avec lui. Même si bon, je lui disais pas non plus, il allait prendre le melon.
Je levais un sourire grimaçant vers lui, avec ma lèvre fendue et du sang plein le menton.

- Et c'est toi qui dis ça... T'as vu la tienne ?

La réponse était gratuite et sans fondement, comme toujours dans nos petites joutes verbales. Je louchai sur sa bouteille qui me faisait de l'oeil, là tout de suite, avant de revenir fixer l'indien.

- J'dis pas non... J'irai voir Bill demain pour qu'il regarde sérieusement mais j'ai pas le courage pour ce soir. Tu pourrais commencer par m'aider à me trainer jusqu'à ma piaule ? Que je passe pas la nuit là.

Je me redressai lentement, une main sur le torse dans une grimace de douleur, et je vins m'accrocher à Aamir ensuite, tentant de garder un peu de dignité dans cette situation qui m'avait déjà bien mis à mal.
Je ne pus pas cracher un mot le temps de rejoindre le loft de Zola et Bill, passant droit jusqu'à ma chambre que j'ouvris avant de m'y engouffrer. La pièce était pour le moins spartiate : un matelas au sol, des fringues pliées dans un coin, deux caisses en guise de rangement et des bouquins. Des bouquins un peu partout, en fait.

- Bienvenue dans l'antre du Démon.. ferme à clef, l'intimité est en option ici. Je me relaissai tomber sur le lit. Et revins fixer le chauffeur que je venais presque de kidnapper de force.  .... Merci. ... .... Dis. Pourquoi t'es venu au combat ? Sans le quitter des yeux, je retirai mon t-shirt puant de sueur et de crasse, tâtonnant pour en attraper un propre. M'arrêtant en cours de mouvement pour jeter un oeil à mon torse constellé d'hématomes.

- il m'a pas raté cet enfoiré...


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 421
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ EmptyVen 7 Aoû 2020 - 23:21
Shit happens
Chris & Aamir
S’il ne savait pas pourquoi avait-il assisté au combat, Aamir savait encore moins ce qui l’avait poussé à retrouver l’ancien tatoueur. Ce dernier était dans un sale état et pourtant, il lui adressa un sourire avec une remarque cinglante ; comme à leur habitude. Aamir laissa un rire lui échapper, tout en secouant la tête. Il n’avait pas envie de surenchérir, en réalité il était juste soulagé de voir que son ancien ‘ennemi’ était encore en capacité de lui répondre comme il le faisait toujours. Il voyait cela comme un bon signe, il se disait que si Chris n’avait plus la force de l’envoyer gentiment sur les roses, c’est que l’heure était grave. Fort heureusement, ce ne fût pas le cas et le chauffeur sentit comme une pression s’envoler de ses épaules. Il ne s’était même pas rendu compte, avant ça, qu’il était… Inquiet ? Oui, il avait été inquiet. Mais c’était normal après tout,  Chris et lui étaient maintenant dans le même groupe, cela devait bien justifier son angoisse… Non ?  

Aamir alla même jusqu’à lui proposer son aide. Sans doute par politesse ou bien de bon cœur. Il s’attendait à se faire repousser mais, curieusement, Chris accepta sans rechigner la proposition du trentenaire.  Aamir le regarda se redresser non sans mal mais l’aida cependant rapidement, passant l’un des bras du jeune homme par-dessus son épaule. Ils marchèrent aussi lentement que silencieusement jusqu’au loft du leader et de son bras droit. Ils avaient l’habitude de ses trajets, aussi courts soient-ils, silencieux si bien qu’Aamir ne se sentit ni gêné, ni obligé de faire la conversation. Il pouvait imaginer la douleur que Chris ressentait. Tant physiquement que moralement. Car, en plus des sales coups qu’il s’était ramassé, il devait avoir l’impression de s’être ridiculiser ; lui qui n’aimait pas se donner en spectacle ou être le centre de l’attention. Mais après tout, c’était le risque de ces combats, devenir le héros d’un soir ou une bête de foire. Pas de chance pour Chris, c’était la deuxième option qui s’était imposée à lui.

Ils finirent malgré tout par arriver au loft et passèrent directement à la chambre qu’occupait Chris. Alors que celui-ci s’affala sur son matelas, il lui informa de fermer à clé. Sans trop comprendre pourquoi, Aamir s’exécuta sans un mot. À peine eut-il fermé la porte, il se retourna et surpris le regard de Chris sur lui, qui le remercia. Aamir hocha la tête, comme pour dire que c’était normal, qu’il ne devait pas le remercier pour si peu ; il n’avait fait que le ramener dans sa pièce. Ou peut-être le remerciait-il simplement de sa présence, il ne saurait dire. Quoiqu’il en soit, Aamir n’eut pas le temps de réfléchir au pourquoi de ce remerciement que Chris lui demanda pourquoi était-il venu au combat.
Aamir se permit de se rapprocher, attrapant un des t-shirts de Chris qui traînait par là. Tout en déposant le vêtement sur les genoux de l’homme assis, il entreprit de répondre.

- Je… J’sais pas.

Non, il ne se l’expliquait pas. C’était bien la première fois qu’il ne trouvait pas que répondre. Il aurait aimé avoir la réponse. Mais rien ne lui venait, pas même un sarcasme.
   
- J’me suis dit que t’aurais p’tétre de soutien, surtout si tu venais à perdre.

Le mot soutien était sorti. Voilà l’explication la plus logique qu’il trouvait. Parce qu’en cas de défaite, il se doutait bien que Chris voudrait s’isoler, probablement par honte. Mais pour connaître le résultat du combat, Aamir devait y assister.

Son regard était planté sur la lèvre fendue, saignante de Chris puis sur son torse bleuté, avant de balayer rapidement la pièce. Il repéra ce qui semblait être un chiffon, ou peut-être un bout de drap. Il l’empoigna et vint s’accroupir devant Chris. Il cala la bouteille entre ses genoux et l’ouvrit d’une main. Versant un peu de cet alcool fort sur le bout de tissu, il reprit la parole.

- Ça va piquer un peu...

Sans attendre l’aval de son interlocuteur, Aamir tendit le bras et tapota légèrement la bouche ensanglantée.

- Bill ferait ça mieux qu’moi mais au moins, ça va désinfecter l’truc pour ce soir.

Il finit par reculer son bras et se laissa tomber en arrière, de façon à être assis en face de Chris mais sur le sol. Bien qu’il aurait préféré un siège ou un canapé, Aamir avait encore suffisamment de politesse pour ne pas s’assoir sur le matelas des autres.  

- Tiens, dit-il cette fois-ci en tendant la bouteille à Chris, parce qu’en plus de désinfecter, ça peut t’permettre de te saouler la gueule et d’oublier la douleur ! J’ai un pote qui me disant que l’whisky, c’était le meilleur des médicaments !

Il lui décrocha un sourire avant de ne reprendre un air plus sérieux.

- Pourquoi t’as fait ça ? J’veux dire… J’vais pas avoir la prétention de dire que je te connais bien mais c’est pas vraiment ton genre de faire ça.

Il l’interrogeait du regard, cherchant la moindre expression qu’il pourrait avoir, la moindre réaction.  
 


           
Code by Silver Lungs


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 340
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ EmptyMar 11 Aoû 2020 - 22:54
Shit Happens.
A la sortie d'une défaite.

A bien y réfléchir, Aamir était très certainement le Bastard que j'avais le plus envie de voir à ce moment-là. Zola se serait bien trop inquiétée, Bill... aurait été Bill, et quant aux autres... Je n'avais pas assez d'affinité avec eux pour supporter de me montrer dans cet état devant eux. Ils étaient forts, que ce soit physiquement ou moralement, et la compassion n'était a priori pas dans leurs compétences de base, à l'inverse. Je n'avais pas la force de supporter un regard méprisant ou condescendant, ni une remarque qui aurait pour sûr achevé ma confiance en moi, branlante d'origine et qui venait de se prendre un 35 tonnes de face à pleine vitesse. Et non, je ne sous-entends pas que Vaughn avait pris du poids.

L'indien lui, était dans ce juste équilibre qui me convenait parfaitement. Il n'était pas moqueur mais ne montrait aucune pitié. Il était prévenant sans être inquiet pour autant -ou alors il le cachait bien.-
En tous les cas, j'étais donc sincèrement soulagé qu'il ait eu la drôle d'idée de me retrouver là, avec sa bouteille d'alcool en prime. J'étais même.. Un peu touché, je crois.
Je me laissai aller à m'appuyer un peu plus sur lui lorsqu'il m'aida à remonter jusqu'à ma piaule, retenant un grognement entre mes dents serrées à chaque pas que je faisais et qui avait la sale idée de me secouer la cage thoracique. Je le relâchai une fois arrivé, et lorsqu'il ferma le verrou de fortune bricolé par mes soins, je précisai en partant m'affaler :

- Bill a la sale habitude d'entrer sans frapper ni se poser de questions.. J'ai pas l'courage de l'écouter ce soir.

Aamir attrapa le t-shirt que je m'échinais à récupérer pour le poser sur mes genoux, et je le remerciai d'un petit signe de tête. Étrangement, nous pouvions déballer nos vies en de longues discussions comme nous contenter du minimum syndical en terme de paroles, sans que je sache bien expliquer ce qui provoquait l'une ou l'autre des deux situations.
Et clairement, on était dans un échange minimaliste pour ce soir. Le chauffeur sembla pris au dépourvu par ma question, hasardant un peu avant d'avancer qu'il était venu pour me soutenir. Je le scrutai un instant, cherchant à déceler s'il se foutait de ma gueule.. Mais a priori pas. Comme un con, je ne sus à mon tour que répondre un : Ho.. ok. Merci. Le roi de l'éloquence. J'avoue que j'étais surpris de sa franchise.

Mon invité eut la bonne idée d'agir avant que ne s'installe un silence de malaise, récupérant une taie d'oreiller pliée là pour l'imbiber. Je mis une seconde de trop à réagir et comprendre ce qu'il avait entrepris, encore un peu sonné par le combat, et déjà il venait nettoyer grossièrement ma lèvre avec son bout de tissu. Je me crispai en serrant le poing. On dira ce qu'on veut, l'alcool sur une plaie, ça brûle sa race. Je ne bougeai pas d'un cil le temps qu'il termine, sans le quitter des yeux, avant d'enfin m'autoriser un grognement, lui lâchant d'un ton de reproche : c'est ça... Avoue, t'avais juste envie d'me faire douiller un peu. Je récupérai la bouteille tendue sans hésiter, ricanant à ses mots. La première demi-gorgée me fit passer au rouge écarlate puis au blanc cassé... Oui, l'alcool ça brûle. Y compris quand on s'est pris une grosse patate et qu'on a l'intérieur de la lèvre et de la joue à vif. Il s'en fallut de peu pour que je recrache le tout sur Aamir, avalant rapidement le whisky avant de tousser.

- Sa mère la pute ! Ça brûle !! ... Vas-y, ton pote il s'était pas fait casser la gueule, j'suis formel..

Malgré tout je repris une gorgée, maintenant que toute ma bouche irradiait douloureusement, je n'étais plus à ça près. La bouteille retrouva sa place entre nous, et j'enfilai mon t-shirt avant de désigner le bout du lit d'un mouvement de tête. Si tu veux rester par terre, c'toi qui vois mais tu payeras pas plus cher en t'asseyant là. Je me calai dos au mur, et soupirai doucement en haussant les épaules à la question qui tombait. Pourquoi j'avais fait ça..? J'en sais rien.. c'était débile. Vaughn passe son temps à s'foutre de ma gueule avec des surnoms de merde, à un moment ça m'a gavé. Il a proposé de régler ça à la Cage. J'ai pas réfléchi, j'ai dit oui. J'voulais juste lui faire fermer sa gueule.

Je revins presser sur mes côtes douloureuses, sans quitter le chauffeur des yeux. Et après j'me suis souvenu que ça voulait dire qu'il y aurait un public. Mais trop tard, j'pouvais pas, genre.. revenir sur ma parole.
et une fois au fond de la piscine, avec... tout c'monde autour. J'ai perdu mes moyens.
Je haussai les épaules à nouveau, détournant les yeux. Clairement je me sens mal. Ridicule, honteux. J'avais cette boule dans le ventre qui te donne envie de crever tellement tu te sens être une merde. Je me refermai d'avantage en y repensant. Et la voix rauque d'une rancœur tournée contre moi-même je finis par cracher :

- t'as dû bien t'foutre de moi..



:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 421
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ EmptySam 15 Aoû 2020 - 15:04
Shit happens
Chris & Aamir


Personne ne pouvait comprendre ce qui se passait réellement dans la tête du perdant d'un soir, encore moins Aamir. Il n'était personne pour panser les plaies ni les maux d'autrui mais il se contentait souvent d'être là, d'agir comme si de rien n'était. Car c'était ça qui fonctionnait pour lui, faire comme si de rien n'était. Bien sûr, il avait lancé son pique habituel mais il n'allait pas parler d'humiliation et encore moins laisser Chris s'apitoyer sur son propre sort. C'était un coup dur, autant physiquement que moralement mais rien n'était insurmontable. Demain, cette histoire serait oubliée, balayée par le prochain combat puis le suivant. Le propre de l'être humain, c'est qu'il avait tendance à vite oublier ou plutôt à rapidement passer à autre chose. L'Homme n'apprenait jamais du passé puisque son attention était vite attirée par autre chose. Tel un chien à qui on propose un nouveau jouet, qui délaisse l'ancien. C'était très probablement ce qui allait se passer pour Chris, seuls les concernés direct y penseront un peu plus longtemps que les autres.

Mais ça, Aamir le taisait. Il se doutait que l'heure n'était pas au débat philosophique sur la capacité de l'homme a oublier ou a se distraire. Un peu pris au dépourvu au début, il opta finalement pour la franchise. Il était venu pour le soutenir. Cette réponse était tant adressée à Chris qu'à lui-même car au final, il avait ignoré la raison de sa venue. Ou plutôt avait-il choisi de l'ignorer. Sa réponse, sans doute inattendue, sembla laisser Chris un peu hébété et lui aussi paraissait presque à court de mots. Eux qui aimaient tant se provoquer, se lancer dans des joutes verbales qui ne faisaient sans doute rire qu'eux, se trouvaient bien démunis là, dans cette chambre. Plus de fanfaronnade, plus de masque. Et... ils avaient l'air bien con. L'un comme l'autre, à faire des phrases plus courtes les unes des autres.

Comme à son habitude, Aamir se contenta d'hausser les épaules au "merci" perplexe de Chris avant d'entreprendre un nettoyage plus que bancal des lèvres de son interlocuteur. Il s'était rapproché pour essayer de faire les choses le plus correctement possible, si bien qu'il pouvait sentir la tension qui émanait de Chris. Ce dernier restait cependant statique, l'exception de ses poings, même son regard restait planté sur l'ancien chauffeur. Chris s'autorisa à réagir qu'au moment où Aamir eut fini. Celui-ci lâcha un sourire en coin à la remarque du tatoueur.

- Merde, j'suis démasqué, c'est mon ptit péché mignon de te faire un peu douiller !

Son sourire en coin s'étira en un sourire plus espiègle avant de ne reculer s'assoir au sol. Chris saisit la bouteille de bon cœur et Aamir le regarda presque grimacer lorsqu'il ingurgita le précieux liquide.

- Pour sa défense, c'était du vrai whisky à l'époque, pas un truc chelou du no man's land qui a de whisky que le nom...

Aamir se mis à son tour a boire, avalant plusieurs gorgées, grimaçant légèrement à son tour.

-J't'avoue que j'me suis pas fait casser la gueule et pourtant c'truc j'ai l'impression qu'il vient d'me nettoyer de l'intérieur. J'suis sûr qu'il pourrait déboucher des chiottes !

Pourtant, destop ou pas, Aamir reprit à nouveau une gorgée. La sensation de l'alcool dans sa trachée était étrange, à la fois dérangeante mais envoûtante; brûlante mais exaltante. C'était un peu comme la présence de Chris à bien y réfléchir. Agaçante au départ puis de plus en plus agréable. Jusqu'à en redemander  jusqu'à venir lui-même le trouver.

À la remarque du tatoueur, Aamir se déplaça du sol au matelas, assis en tailleur, faisant toujours face à Chris. C'était quand-même plus confortable mais ça faisait parti de ses principes à la con de toujours attendre d'y être invité avant de s'assoir sur un lit qui n'était pas le sien.

La question qui lui brûlait finie par sortir et Chris lui répondit, sans chercher à faire le fier ou à déguiser une quelconque vérité à son avantage. Aamir avait posé son menton sur l'une de ses mains, comme si cela lui permettait d'écouter encore plus attentivement les réponses de Chris. L'explication semblait être terminée pourtant, Aamir ne pipa mot, comme si quelque chose restait en suspens entre eux. Ce que Chris finit par lâcher, presque le cracher.

-M'foutre de ta gueule?

Machinalement, il haussa les sourcils.

-J'plaide coupable sur le fait que généralement j'aime bien me moquer de toi. Mais j'aime pas qu'on s'moque de toi, y'a une nuance.

Il marqua une courte pause, cherchant le regard de Chris. Il attrapa au passage la bouteille qui prônait presque fièrement entre eux deux.

-C'est important ça ? De savoir que j'me suis ou pas foutu de toi ?

À nouveau, un sourire prit place sur son visage alors qu'il retendit la bouteille à Chris.

-C'est ultra bateau de dire ça mais on... fin tu t'en fous de ce qu'peuvent penser les autres nan ? De c'que j'peux penser !

Aamir se tortilla un instant sur le matelas, de façon à essayer de se mettre un peu plus à l'aise. L'alcool commençait doucement mais sûrement à prendre possession de son corps.

- Mon avis est d'venu important pour toi, mon chou ? J'veux pas régler ça dans la Cage moi par contre !

Il laissa un rire s'échapper, faisant référence à tous les surnoms qu'il avait pu lui donner. Dans un premier temps pour l'énerver puis, petit à petit, de façon presque affective.

           
Code by Silver Lungs


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 340
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ EmptyLun 17 Aoû 2020 - 23:16
Shit Happens.
A la sortie d'une défaite.

Doucement, les restes d'adrénaline, s'estompaient de mon organisme. Je le sentais à mes muscles qui se décrispaient progressivement, à mes battements de coeur qui ralentissaient petit à petit pour revenir à leur rythme de croisière. Je le sentais aussi là où j'avais été blessé. La douleur devenait plus sourde et pesante. S'étouffant pourtant dans l'endorphine salvatrice relâchée par mon corps.
Mais je crois qu'à ce moment-là, le plus marquant était que mon esprit, lui aussi, s'embrumait un peu plus. C'est comme si le stress, les afflux hormonaux m'avaient gardé en éveil, en tension. L'instinct de survie qui avait repris le dessus le temps du combat, pour lentement, tranquillement, laisser place à un flou cotonneux que même la douleur ne parvenait pas à dissiper.

Mes réflexions s'embrouillaient un peu, au ralenti. Je me souviens avoir longuement regardé la cage -l'immense cage, devrais-je dire- du petit furet recueilli quelques semaines plus tôt, les idées flottant dans un des silences qui s'étaient installés entre Aamir et moi. La voix de Zola qui murmurait "tu le sais dans tes tripes. .. t'as envie de passer du temps avec lui.."
C'était vrai, j'avais envie de passer du temps avec le chauffeur. On se jetait des projets de sorties, des idées de balades, des trucs à aller récupérer ensemble, à tour de bras. On avait bien conscience qu'on en ferait sans doute pas la moitié, mais c'était pas grave. Alors oui, ça voulait bien dire que j'aimais être en sa compagnie. Mais comme en celle de Bill, de Zola.. de Curtis ?
Putain, de Curtis ? Je venais vraiment de faire cette comparaison ? Curtis, le mec qui s'était mis à poil devant moi, que j'avais tatoué une nuit sur un toit... que j'avais embrassé ? Sérieux, Chris, arrête.

-... refile-moi le débouche-chiotte, tu veux ? Je récupérai rapidement la bouteille pour noyer mes divagations hasardeuses et le flot de questionnements qu'elles apportaient. T'inquiète mon chéri, prochaine fois qu'tu t'fais péter la gueule, c'moi qui t'fais les soins... J'étirai un sourire en coin sous ma menace en l'air, en détaillant le visage de l'indien. Ce serait con d’abîmer sa gueule d'Ange. Puis maintenant, il faisait partie des Bastards. Si on touchait à un de ses cheveux je serais le premier à le venger. Et à l'aider, forcément.

Doucement la discussion dériva sur un sujet plus sérieux. Du moins à mes yeux, à ce moment précis où tout me semblait.. à la fois très surfait et parfaitement important. Je l'écoutai en fronçant un peu le nez, jouant de la langue à l'intérieur de ma lèvre fendue.

- Et ben... Disons.. Mes vairons se fixèrent sur lui un instant. En fait ouais, c'est important pour moi ? Mon ton était un peu plus sec, ou du moins, dénué de doute, comme si je lui demandais d'avantage "pourquoi tu poses cette question con" qu'autre chose. Déjà, ouais. Facile de dire qu'on s'en branle des autres et de leur avis. Surtout que.. j'sais pas. Toi vu ton boulot d'avant j'suppose que tu devais bien présenter, et être bien vu par ton patron. Je récupérai à nouveau la bouteille, qui avait eu le temps de changer de mains -et de lèvres- entre temps. Et après. Est-ce qu'on s'en fout vraiment, de c'que pensent nos proches ? Ben allez, on n'a qu'à lâcher ça comme ça. J'aurais honte plus tard, quand l'alcool et l'après-combat m'auraient rendu un peu de ma réserve. Je souris, la mine amusée à ses derniers mots. Mon chou, mon canard, chaton, princesse.. Je crois qu'on avait déjà passé en revue tous les surnoms débiles qu'on pouvait s'attribuer mutuellement, depuis qu'on avait enterré la hache de guerre.

Et là.. je sais pas trop ce qu'il s'est passé. Sans réfléchir je basculai -douloureusement- vers l'avant, approchant lentement mon visage du sien en levant un sourcil. Je ne m'arrêtai qu'à quelques centimètres de lui. Et si c'était l'cas ? Si ton avis était devenu important, "mon chou"...?
Qu'est-ce qui me passait par la tête ? Pas grand chose. C'était pas dans ma tête que ça tambourinait d'un coup sans raison, mais bien au milieu de mon torse. Et c'était pas mon crâne qui s'échauffait tout seul, mais mon bide qui venait de s'embraser, pile quand mes yeux s'étaient posés sur les lèvres, trop proches et trop appétissantes, du survivant.
C'est l'alcool. C'est la solitude. La douleur. L'alcool. La connerie. De la provocation ? De l'envie ? A trois je... 3.. Je quoi ? ... 2... Recule Chris, arrête d'être con ! Il est même pas bi ! ... 1.... Il me fallut une demi-seconde de plus pour que ma bouche frôle la sienne. .. 0.
Et maintenant ?


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
The Gentle Bastards
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 421
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ EmptyMer 19 Aoû 2020 - 19:01
Shit happens
Chris & Aamir



Assis sur ce lit, face à cet homme qu'il ne savait pas vraiment comment considérer, Aamir se sentait étrangement détendu, pour ne pas dire paisible. Cet état de plénitude, il ne saurait dire s'il était lié à l'alcool qu'il ingurgitait, à la sécurité que dégageaient les lieux ou tout bonnement grâce à la simple présence de Chris. Depuis quelques temps, lorsqu'il se trouvait avec l'ancien tatoueur, Aamir avait cette tendance de se sentir apaisé. Cela était sans doute dû au fait qu'il avait finalement trouvé une paix intérieure avec lui-même et qu'eux deux aussi avaient fini par laisser leurs rancœurs, non pas de côté mais derrière eux. Après tout, ils avaient un but commun maintenant. Cela ne suffisait pas à tout expliquer mais c'était la seule explication qu'il trouvait plausible.

Rythmé entre silence, questionnement et gorgées d'alcool; le temps semblait comme suspendu entre eux. Aamir était bien sûr plus conscient, plus éveillé que Chris qui lui, tâchait de se remettre tant bien que mal de son combat et ses blessures. Ce dernier déclara d'ailleurs que, quand les rôles seraient inversés,  c'était lui qui s'occuperait d'Aamir. La menace en l'air ne manqua pas de faire sourire l'indien.

-Laisses moi deviner, tu feras la même chose mais en pire?

Parce qu'au jeu du chat et de la souris, les deux excellaient, l'un semblant toujours vouloir dépasser l'autre.

Les sourires de Chris s'effacèrent rapidement et le timbre de sa voix vira dans les graves, comme inquisiteur. Aamir lui, n'avait pas conscience que sa question était perçue comme idiote tant ses intentions étaient sincères. Comme à son habitude, il avait peut-être employé le mauvais ton mais il était vraiment désireux de savoir et surtout pas de vexer. Alors, son visage s'était un peu renfrogné, seulement le temps d'un battement de cil, tel celui d'un enfant qui venait de se faire réprimander. Si l'incompréhension avait été reine au départ, le ton de Chris n'était plus si sec qu'il avait pu l'être. Les traits d'Aamir se détendirent à l'instar de la voix de son interlocuteur. Comme si les muscles de son visage réagissaient indirectement aux sons de Chris. L'ancien chauffeur opina du chef.

- Bah ouais... Ouais ! J'pense que sur certains sujets, on peut clairement s'en foutre. Surtout dans le monde actuel, y'a plus vraiment d'convention sociale quoi fin... C'est différent.

Un court silence s'imposa entre eux. Assez de temps pour qu'Aamir ne récupère à son tour la bouteille pour en avaler une grosse gorgée. Sa gorge brûlait et sa vision commençait peu à peu à se flouter légèrement. Il sentait bien que ses capacités diminuaient peu à peu mais chaque gorgée était comme salvatrice pour lui. Aussi, il mis un certain temps à jauger la distance qui se réduisait dangereusement entre le visage de Chris et le sien. C'était bon enfant, comme à chaque fois, non?

Un sourcil redressé, Chris avoua que son avis était devenu important, copiant presque à la perfection l'intonation d'Aamir sur le "mon chou". Lui qui se sentait si conscient de ce qu'il l'entourait au départ semblait maintenant presque perdre pied. Était-ce l'alcool qui lui jouait des tours ou les traits de Chris étaient de plus en plus proches ? Pourquoi pouvait-il le détailler de si près? Cette frontière invisible qui les séparait, était sur le point de s'effriter. Les voix dans sa tête lui criaient de reculer mais son corps, lui, refusait de bouger. Il était comme bloqué, paralysé, incapable de faire quoique ce soit. Jusqu'à ce que les lèvres de Chris n'effleurent les siennes. Pendant une fraction de seconde, Aamir se surprit à fermer les yeux. Ou peut-être clignait-il seulement des yeux ? Ce n'était plus sa vision qui était floue à présent mais son esprit. Tout ça n'avait duré qu'une seconde, peut-être deux. Ils ne s'embrassaient pas; un homme venait de poser ses lèvres sur les siennes. Il tressaillit à la perceptive de ce que le destin lui imposait. Voila la réalité qui frappa Aamir, qui, dans un mouvement brusque recula. Il aurait volontiers repoussé violemment l'homme qui lui faisait face mais il était incapable de lui faire du mal. Pourtant, il en avait envie. Il avait envie de le frapper, là, en plein visage, sur sa lèvre déjà écorchée. Cette même lèvre qui s'était posée sur sa propre bouche, y laissant le goût métallique du sang. Malgré la haine qu'il sentait monter en lui, Aamir passa machinalement sa langue sur sa lèvre inférieure comme pour retester cette saveur âcre. Il secoua la tête pour se remettre les idées en place.

D'un bond, il se releva du lit.

-Mais qu'est-ce qui va pas chez toi putain ? Hurla-t-il

Ne décolèrant pas, il se mis à faire les cents pas, poings serrés. Il tournait comme un lion en cage, cherchant un échappatoire, sans oser porter son regard sur Chris.

- Et qu'est-ce qui te fait croire que j'ai envie de...

Il s'arrêta net, dévisageant maintenant le tatoueur.

- Putain d'merde

Une haine brusque et féroce le secoua. Son sang, son cœur battait dans ses tempes, dans toutes ses veines, telle la mer secouée en pleine tempête. Détestation, énervement. Mais contre qui ? Contre Chris? Contre lui ? C'était probablement la deuxième option qui était la bonne. Son démon intérieur se moquait d'Aamir. Un part de lui voulait le repousser avec dégoût, l'autre part plus curieuse voulait planifier une suite. Pourquoi fallait-il qu'il soit venu ici ?
Tout en lui tournait, virait. L'alcool, l'avidité et l'incompréhension se battaient en lui. Il voulait déguerpir. Il devait déguerpir.

Aamir lâcha ce qu'il pensait être un dernier regard vers Chris avant de claquer la porte, espérant presque silencieusement que celui-ci pourrait lire dans son regard son combat intérieur, ses non-dits.

           
Code by Silver Lungs


Just like that, an honest man blinked
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Shit happens /-18\   Shit happens /-18\ Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Shit happens /-18\ -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: