The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/06/2020
Messages : 182
Age IRL : 34
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  - Page 2 EmptySam 22 Aoû 2020 - 11:07
Celui qui s'investi pour son élève


Je sens notre petit Chris très mal a l’aise avec l’idée du jeu de rôle. Il n’aurait pas été heureux a l’école d’art dramatique de Seattle. Cela m’amuse et j’ai bien envie de la taquiner un peu plus. Hélas, ma tendre Zozo décide de voler a son secours. Elle me connait trop bien et a surement deviner que j’allais inciter rien que pour voir le rouge monté au visage de mon garde du corps. Néanmoins, je défends quand même moins point de vue, en jouant le faussement boudeur qu’on rejette mes idées.

« Il n’y a que la pratique pourtant qui aide a apprendre, et comme tu le dis si bien, c’est pas quand on a les petits papillons dans le ventre qu’on a la tête le plus claire. Sans un minimum d’automatisme, des qu’il y a trop d’enjeux c’est le risque de perdre ses moyens. »

Je lève les yeux au ciel avec un art consumé du dramaturge quand ma Darling explique a Chris qu’il est charmant. Mais depuis quand a-t-elle des binocles ? Il n’est pas seulement mignon comme une de ces godiches a épée qui va sauver les princesses potiche, il est sexy a se damner !! S’il était un peu plus attentif et moins timide, il aurait surement connu plus de pelles qu’un rayon de Jardiland ne peut en contenir. Mon art, car oui je suis un artiste, même si on a trop tendance à l’oublier, est de comprendre les sentiments humains pour mieux les restituer. L’amour dans toute sa splendeur fait partie des émotions les plus difficiles a saisir. Plus subtile que la colère, la peur, la joie, l’envie ou la passion… parce qu’en fait, c’est comme un cocktail, c’est un grand mélange de plein de choses, bonnes ou mauvaises, qui va donner un résultat plus ou moins harmonieux.

« Tu te poses trop de questions Chris. Surtout que les réponses ne se disent pas avec des mots… »

Un peu agacé je m’avance vers Chris, je lui prends son carnet et son verre des mains, tout en veillant à effleurer ses doigts, juste ce qu’il faut, un contact léger et fugace. Je le pose sur la table basse sans quitter des yeux ceux de Chris. Je laisse planner un silence plein de tension avant d’esquisser un petit sourire en passant ma main sur le côté de son visage.

« Certaines choses ont juste besoin d’être vécues, d’être ressenties… »

Puis je me penche un peu plus vers son visage, laissant mes lèvres presque contre les siennes.

« Il faut laisser parler son instinct, ses envies… »

Et je franchis les derniers millimètres pour que ma bouche trouve la sienne dans un baiser léger. Oui, Zola est la, et alors ? ce n’est pas la première fois qu’elle assiste a ce genre de choses. J’attends de voir la réaction de Chris pour savoir s’il faut approfondir cette leçon ou si l’élève a besoin d’un peu de temps pour l’assimiler.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 340
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  - Page 2 EmptyVen 28 Aoû 2020 - 0:17
The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs.
Comment qu'on fait pas les bébés..?

Zola et Bill, c'est un peu... Le Yin et le Yang. Sauf que c'est pas blanc et noir. C'est pas le bien et le mal. Zo peut être aussi froide que Bill peut être chaleureux, mais elle peut se montrer touchante et compréhensive où lui me fait parfois penser qu'il ne vit pas le même monde que moi. Ils se complètent, s'équilibrent inlassablement. Les regarder a quelque chose de fascinant à mes yeux, souvent. Et Dieu sait que je les observe souvent, silencieux et dans leur ombre, quand je veille sur eux.

Enfin. En l'occurrence, la belle brune était ma sauveuse face aux idées biscornues de l'anglais. Me mettre en scène. Moi ?! Il m'a déjà vu prendre la parole en public ? Me mettre en avant, risquer d'être scruté, ridiculisé, jugé ? La réponse est aisée, c'est non. Jamais. Parce que ça me terrifie. Au point d'en être incapable même devant les deux personnes qui avaient dès lors toute ma confiance, pourtant.
Je glissai un regard vers le boudeur, répondant à mon tour : Bill, là c'est pas des papillons que j'aurai dans l'ventre mais des araignées et des scorpions.. Tu devrais m'connaître assez pour savoir que j'suis incapable de faire ça sur demande. Voire même de le faire tout court, dégourdi comme je ne l'étais pas.

La danseuse enchaîna. Moi, charmant et séduisant..? Hm-mh. Ok. Nan mais ok ! Admettons. J'étais presque prêt à admettre que j'étais pas foncièrement laid et repoussant. Banal, dans la moyenne quoi ! Mais je me contentai d'acquiescer pour ne pas la contredire. Et quand elle revint sur le fameux baiser échangé, je ne pus m'empêcher de me mordiller la lèvre, prenant le temps de la réflexion avant de lui répondre.

- En fait.. C'moi qui l'ai embrassé. Et.. lui qui a prolongé un peu l'truc. Et oui j'me souviens.. J'me sentais détendu.. En confiance. A l'aise avec lui, et puis.. Et puis il m'plaisait bien. Et j'sais que j'lui plaisais, il avait fait pas mal d'allusions sur ça. Du coup, j'avais pas peur qu'il m'rejette.
Puis.. il m'plaisait physiquement aussi. Il était drôle. Ça semblait.. simple.


Pfiou.. c'était pas courant que j'arrive à exprimer autant de choses d'un coup. Pas que je les réfléchisse pas. Au contraire, j'y avais déjà pensé cent fois, tourné et retourné la scène dans mon petit crâne. Mais ça n'avait jamais dépassé la barrière des mots.
Bill reprit la main, dans cette éternelle alternance qui les caractérisait. Il semblait agacé par ma retenue. Il avait certainement raison... Mais si c'était pas le cas, est-ce que vraiment je serais là à demander des conseils..? Je me fis arracher mon verre des mains -mais non ! j'en avais encore besoin, sans déconner !- et relevant les yeux vers lui, sourcils froncés, je ne pus que constater qu'il me fixait intensément, continuant son petit discours. Alors que phrase par phrase, il se rapprochait.

Sa mains sur ma joue. Il n'allait pas...?
Son corps qui se pliait et sa bouche qui d'un coup, se retrouvait si proche de la mienne. Il allait vraiment..!?
Je restai figé et immobile. Ça parait nul comme ça, mais ça veut surtout dire que je m'étais pas enfui, note l'effort ! Et là il parla d'instinct, d'envies, et avant que j'aie le temps de comprendre, sa bouche s'était emparée de la mienne.
Et là. Il se passa une seconde. Une seconde toute petite, mais qui laissa à mon crevard de cerveau le temps d'analyser la situation. Je connaissais Bill. Même s'il se cachait pas de me trouver à son goût -surtout si ça pouvait me faire changer de couleur-, c'était pas la question, présentement. Il était le professeur, et il voulait m'apprendre quelque chose. Quoi ? ... Sans doute comment réagir quand un mec m'embrasse ? Comment y répondre ?
Est-ce que c'était une technique testée et approuvée ? Nan, là par contre.. pas sur. Mais est-ce que j'acceptais de m'y plier... Merde, c'était stupide. C'était stupide mais je refermai mes lèvres sur les siennes.

Je voulais savoir, ressentir, apprendre ce que ça faisait. Et finalement... Bill ? Oui. Pourquoi pas. Il avait ma confiance. Et Zola.. serait là pour jouer les garde-fous s'il poussait la leçon trop loin.
Alors j'inspirai lentement, profondément, prenant sur moi pour me plier au jeu. Pas si désagréable que je voulais bien le laisser croire, au demeurant.. J'effleurai ses lèvres, les happai à peine pour lui rendre le baiser, laissant deviner que je me ferais, une fois n'est pas coutume, élève attentif.

Y'avait vraiment un truc pas net dans notre trio.


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/06/2020
Messages : 182
Age IRL : 34
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  - Page 2 EmptyMar 15 Sep 2020 - 6:15
Celui qui s'investi pour ses amis


Zola reste étonnement silencieuse et en retrait, cela me surprend presque d’elle. Surement qu’elle a deviné où je voulais en venir avant que je ne commence à embrasser notre pauvre Chris. On se connait un peu trop bien elle et moi. Par contre, une chose est sûre, lui, il ne s’en doutait. Je m’en veux presque de l’avoir interrompu. D’ordinaire peu volubile, c’est un peu cruel de ne pas en avoir plus profité, seulement voilà, pour ce qu’il veut, ce ne sont pas des mots qu’il lui faut mais bien de la pratique. Une chance pour lui, je suis tout disposer à m’investir corps et âme, enfin, surtout corps, pour son apprentissage.

Chris pense trop. Ca le perdra. Certains s’imaginent surement que son mutisme est lié a un manque d’esprit ou de réflexions, pour ma part, j’ai vite compris qu’il n’en est rien. C’est même plutôt l’inverse. Au lieu de laisser les choses se passer simplement, telles qu’elles viennent, sans se poser de question, il a ce besoin viscéral de couper les cheveux en quatre. Et cela donne des blocages ou il n’y a pas lieu d’en avoir. Les plus vulgaires d’entre nous vous diront que la vie est simple comme un coup de bite, mais, étant un Dandy, je devrais me contenter d’une citation d’auteur : « Le malheur de l'homme est de vouloir compliquer l'amour, simple sentiment de joie réciproque. ». Car oui, c’est juste cela que veut notre ami, quelque chose de simple.

Même là, je sens qu’il a besoin de hiérarchiser ses pensées, un début de laisser aller, de lâcher prise, arrive très timidement après un certain temps. Quand enfin il me rend un début de baiser, je me dis qu’on a fait un grand pas. Avec un sourire presque contre ses lèvres j’ajoute :

« Il y a du mieux mais… je pense que tu peux mieux faire. »

La bienséance fera que je ne vous donnerais pas de détail sur les quelques minutes qui ont suivi. Grand Dieu, n’aller pas imaginer quoique ce soit de pervers ou impliquant soit de la nudité, soit de la vulgarité, soit des courgettes ou des fraises tagada. Cela serait tout a fait déplacé et hors de propos au regard de l’aide que nous a sollicité notre garde du corps. Non, je me suis contenté d’un peu plus approfondir la leçon, mais je sais vous promettre que j’ai sur le bout de la langue les meilleurs arguments du monde pour que Chris sache réitérer cette expérience, sans alcool, avec l’homme de sa vie. Enfin, le supposé. Je suis un acteur, un spécialiste de l’illusion des sentiments humains, si le vrai Amour, celui justement des films, existait, je pense que je serais au courant depuis le temps non ? Certes, il peut y avoir de l’affection très forte ou des liens indéfinissables, mais je reste dubitatif quant au reste jusqu’à preuve du contraire.

Je relâche doucement mon baiser, assez fier de moi, des années de pratique.

« Et bien, voila exactement ce que tu dois faire. »

Je tapote au niveau du cœur, puis je lui pointe la tête.

« C’est ici que ca se passe, pas là. Laisse-toi juste aller en te disant que tu n’as rien a perdre. Le plus dur c’est de se lancer et après… lâche prise. CA ne sert a rien de se poser des questions sauf a retarder ou louper les choses. Il est réceptif, tant mieux, il ne l’est pas, tant pis pour lui il ne sait pas ce qu’il perd.»


Je regarde Zola d’un air entendu, me décalant au cas où elle souhaiterait, elle aussi faire des travaux pratiques en estimant que je n’ai pas été au bout des choses. Certes, je sais que j’ai été parfait, mais loin de moi l’envie de privé ma moitié d’âme de toute implication :

« Ma très chère Zola dont je découvre des choses ce soir, as-tu des éléments à ajouter pour aider Chris dans sa quête ? »






Codage par Libella sur Graphiorum


The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  - Page 2 123e69d54c61bec7f4f6f3d851aa7070edad770e
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 373
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  - Page 2 EmptySam 26 Sep 2020 - 0:02
J’essaye de me souvenir de la dernière fois que j’ai ressenti ces sensations évoquées un peu plus tôt…en vain. Mes pensées s’attardent quelques instants sur Samson, le seul survivant à me voir fréquemment sans vêtement ces derniers temps, même si c’est mon corps que je mets à nu à ses côtés, et non mon cœur. Je chasse cependant les images de nos souffles emmêlés d’un battement de cils pour me concentrer sur la réponse de Chris, qui évoque ce qu’il s’est passé au cours de ce fameux baiser échangé, soi-disant dicté par l’alcool et les stupéfiants. Mes sourcils se haussent à peine quand le jeune tatoueur indique qu’il est l’instigateur de ce baiser, et aux explications qu’il fournit, je ne peux retenir un léger sourire en coin, attendrie qu’il se confie à nous sur ce qu’il a ressenti à ce moment-là. Moi qui imaginais qu’il serait avare en détails et qu’il ne prononcerait qu’un mot ou deux, je suis étonnée par toutes ces paroles qu’il prononce, sans même que ça ai l’air d’être un épisode particulièrement pénible pour lui. Est-ce que c’est une énième preuve que sa confiance nous est acquise, à Bill et moi ?

En parlant de l’intrépide anglais, je le vois se lever, ôter des mains de Chris son verre…et je sais d’avance quelle va être la suite de cette affaire. Je connais Bill sur le bout des doigts, et ne suis donc pas étonnée de le voir effleurer ceux du tatoueur, qui semble se demander ce qui se passe. Mes lèvres disparaissent tandis que je les pince pour ravaler un sourire, et portant mon verre à mes lèvres, je reste spectatrice silencieuse du baiser que s’échangent les garçons, alors que mes yeux pétillent d’une malice à peine contenue. Le dandy a manifestement accepté de renoncer à cette idée de mise en scène d’un plan drague, mais l’idée de passer directement à la pratique en sapant la théorie avait sans doute l’air trop tentante à ses yeux, et il n’a pas su résister aux charmes de Chris. Quand ils se séparent finalement, et que Bill lâche un commentaire sur le fait que le tatouer s’est déridé, j’ai pu le voir depuis mon canapé, je me dis que cette séance bécotage improvisée est sans doute terminée…avant que leurs lèvres se trouvent une nouvelle fois, contre toute attente.

Pour le coup, j’ai l’impression d’être une intruse, dans ma propre chambre oui, et quand de longues, longues secondes plus tard les deux hommes se séparent, je feins d’être passionnée par le liquide ambré dans mon verre. Pourtant, ce n’est pas la première fois que je vois Bill embrasser une tierce personne en ma présence, nous avons même été jusqu’à partager des étreintes avec le même partenaire, ensemble, mais là…enfin, il s’agit de Chris, bon sang ! Et oui, l’image restera sans doute gravée sur mes rétines un bon moment. Néanmoins, le dandy anglais a l’air ravi de sa séance pratique, et après quelques mots à l’attention de notre tatoueur dépucelé des amygdales par ses bons soins, Bill se tourne vers moi, me demandant si je juge utile de rajouter quoi que ce soit : « -Non. » que je lâche aussitôt, presque un peu trop abruptement, avant d’ajouter très rapidement en faisant une moue qui se veut appréciatrice : « -Le cours avait l’air particulièrement complet, et riche en informations. »

Je finis mon verre cul sec, avant de leur adresser un sourire un brin crispé à tous les deux. « -Si vous voulez que je vous laisse ma chambre, vous le dites hein…je trouverai bien de quoi m’occuper ailleurs… » Et ça me donnera l’occasion de faire autre chose que végéter, ce programme barbant auquel me contraint l’anglais depuis ma mésaventure. Pourtant, il y a bien une chose dite par Bill qui me revient à l’instant, et sur laquelle je finis par revenir. « -Mais Bill a raison sur un point. Arrête de réfléchir, et fonce. Il vaut mieux avoir des remords, que des regrets. » Je le gratifie d’un clin d’œil complice, me disant qu’il vaut mieux poser ses lèvres sur la mauvaise bouche, et risquer de s’en manger une, que de se demander pour le reste de sa vie quelle aurait pu être la saveur de ce baiser.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 340
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  - Page 2 EmptyMar 29 Sep 2020 - 9:35
The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs.
Comment qu'on fait pas les bébés..?

On t'a déjà dit d'arrêter de réfléchir ? C'est le conseil le plus con -pardon Bill- qu'on puisse te donner. Ou en tout cas, qu'on puisse me donner. Parce qu'immédiatement, mon cerveau se met à redoubler d'effort pour comprendre pourquoi on lui dit ça.
Et c'était exactement ce qu'il se passait à ce moment-là. Lâcher prise, arrêter de penser. Mais de penser à quoi précisément ? L'Anglais embrassait comme je respire, avec une facilité et un naturel déconcertants, comme si ça n'avait aucune espèce de réelle importance. Comme si l'acte de mêler deux corps, ou en tout cas deux bouches, voire même deux langues, n'avait de sens que si on lui en donnait. Est-ce qu'il était capable d'embrasser avec la même passion n'importe qui, plaisant ou non plaisant à ses yeux et à ses goûts ?

D'autres questions s'écoulaient des premières. S'il pouvait simuler ça, avec moi. Est-ce qu'il simulait le reste ? Quid de notre amitié ? De sa confiance à mon égard ? Est-ce qu'il pouvait me changer pour un autre comme il changeait de partenaire ? Pour sur que le premier baiser échangé était un brin crispé, de fait. Et quand Bill se décida à "approfondir la leçon", je le laissai faire sans broncher. Certes il n'y avait rien de désagréable à la salade de museau avec lui, soyons honnête, mais j'avais surtout besoin de savoir.
Savoir jusqu'où il pouvait aller sans le moindre sentiment. Jusqu'où moi, j'en étais capable. Ce que ça pouvait me faire ressentir. Sur ce dernier point, autant te dire que la réponse était un peu floue et bordélique. Bill n'étais pas spécialement le type d'homme qui me plaisait, pour autant ses gestes étaient tels qu'il aurait fallu être asexuel pour ne rien en ressentir. En revanche, mes doigts restèrent accrochés à mon siège, refusant d'eux-mêmes un geste d'affection ou d'attirance pour le British.

Quand il décréta que la séance était terminé, c'est vers Zola qu'il se tourna. Ce que je ne pus pas me résoudre à faire. J'avais tenté d'oblitérer sa présence pour ne pas ajouter ça à mon embarras, et sa réponse était aussi sèche que sans appel. Et je ne pouvais que la comprendre. Tenir la chandelle, c'était pas la meilleure place, de fait.
Son ironique proposition de nous laisser la chambre acheva de m'achever, et mon visage écarlate de honte et de malaise disparut de moitié dans le haut de mon sweat. J'avais une furieuse envie de disparaître, d'autant plus que la brune était probablement la dernière personne au monde -ou de ce qu'il en restait- que je voulais déranger, blesser ou mettre mal à l'aise.

A la base je venais chercher quelques conseils sur les aspects plus... techniques des relations entre mecs, si tu vois ce que je veux dire. Mais finalement, prendre mes clics et mes clacs pour m'enfuir me semblait soudain une bien meilleure idée. La voix basse et un peu trop sèche à mon tour, le regard posé sur le sol, je cherchai à tâtons mon fameux carnet en hochant mécaniquement.

- Ok, alors... merci pour, genre. Les conseils, mises en pratique et tout ça. J'vais pas vous déranger plus. Et quand enfin mes doigts se refermèrent sur mon petit livre. Désolé Zo.  J'voulais pas... J'aurais pas dû.. v'nir.
Et comme un voleur, je m'apprêtai à prendre la fuite. Heureusement qu'ils commençaient à me connaître, moi et mes réactions de malaise, finalement.


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: