The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 405
Age IRL : 31
MessageSujet: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  EmptyLun 3 Aoû 2020 - 13:53
Quelques jours viennent de s’écouler depuis cette rencontre désastreuse au centre de Seattle. J’aimerai pouvoir dire que tomber sur cet abruti de Cage et ses hommes, avec les conséquences que je paye encore aujourd’hui, m’a servi de leçon, mais…ouais, non, ce n’est pas le cas, et ça ne m’empêchera certainement pas de sortir de nouveau de la Cage, toute seule. Bien au contraire. J’ai beau déployer mille efforts pour tenter de penser à autre chose, il me suffit de bouger un peu pour que la douleur me vrille, ou de m’observer dans un miroir pour que les bleus sur mon abdomen me rappellent cette mauvaise rencontre. De sales idées de vengeance envahissent peu à peu mon esprit, et même la bonne humeur légendaire de Bill ne parvient pas éloigner ces pensées vengeresses…et je pense que même lui le sait, même s’il n’en a pour l’instant encore rien dit. J’imagine qu’on pourrait sans doute faire jouer en notre faveur le pacte de non-agression entre factions du No Man’s Land, mais…Cage en a fait une affaire personnelle, c’est entre lui et moi, maintenant.

En parlant de l’anglais, Bill entre dans ma chambre avec sa nonchalance habituelle sans toquer, pas de ça entre nous, avec son fourbi de médecin du dimanche, qu’il étale sur cette petite table basse, avant de se tourner vers moi d’un air entendu. Pendant quelques secondes, on se lance sans parler dans un duel de regards, auquel je mets un terme en poussant un long soupir. En maugréant, je retire mon t-shirt, serrant les dents pour cacher la douleur encore un peu trop vive, alors que je me rapproche de lui. « -Tu gâches des ressources. » Pour autant, je sais qu’il ne sert à rien de tenter d’argumenter contre lui, et que je vais avoir droit à ce qu’il soit aux petits soins avec moi, jusqu’à ce que la moindre trace de coup disparaisse de sur ma peau. Vite, je l’espère.

Docile, parce que je n’ai vraiment pas d’autre choix, je laisse Bill attraper une compresse, et désinfecter ces plaies qui n’ont même plus besoin de l’être. « -Tu sais que je suis coriace, et que je mourrais pas pour si peu, hein ? » Bien sûr qu’il le sait, mais j’imagine que c’est sa façon à lui de se rassurer sur ce qui m’est arrivé, sans doute de garder aussi un œil sur moi pour essayer de deviner tout ce que je ne dis pas. Des bruits de pas titillent mon oreille, et je relève la tête au moment où une silhouette se présente devant la porte de la chambre, où elle marque un temps d’arrêt. « -Ah, salut Chris. Tu peux entrer… » Ouais je suis en soutien-gorge, et alors ? Quand on a passé plusieurs heures par jour à danser devant des mecs en chaleur, on oublie bien vite le sens du mot pudeur. Je scrute son visage quelques instants, y décelant une petite pointe de…gêne ? Est-ce que c’est le fait de me voir comme ça, même si je suppose qu’il a déjà dû voir une paire de boobs au cours de sa vie, ou bien c’est à cause d’autre chose…genre la raison de sa visite ? Un léger sourire vient étirer le coin de mes lèvres, et sans me prononcer, je relève mon minois vers Bill, espérant qu’il aura bientôt fini de jouer les infirmiers.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/06/2020
Messages : 204
Age IRL : 34
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  EmptyMar 4 Aoû 2020 - 16:34
Celui qui fait bien le docteur mamour



Quand j’ai vu Zola rentrée si amochée, j’ai été inquiet. J’ai du m’agacé pour savoir qui je devais tuer car tout mon flegme et ma retenu si naturel ne résistent pas a l’idée qu’on sache faire du mal a celle qui est ma moitié dans un sens spirituel. Zola et moi, nous ne seule qu’une âme et je n’imagine pas que le monde continue de tourner si elle n’est pas dedans. Mais compliqué de lui arracher la moindre information sur ses infortunes. Que cela soit par orgueil ou pas envie que je ne m’en mêle pas, je n’ai pas l’habitude que Zozo me fasse des cachoteries.

Nous nous investissons sans compter dans cet empire que nous voulons bâtir au point de devoir accepter d’agir l’un sans l’autre et de prendre des risques mais je ne tolérerais en aucun cas qu’elle se soit fait rosser sans qu’il y ait des conséquences pour ceux ou celles qui ont osé faire ca. Une fois plus calme, je finis par me décider d’aller dans sa chambre avec un kit de premier secours et une bouteille de son whisky préféré. Je me trouve un petit tablier blanc et arrive façon mauvaise série médicale :

« C’est l’heure de vos soins Melle ! et ne m’oblige pas a te chanter God save the Queen jusqu’à ce que tu sois raisonnable darling, tu sais bien qu’à ce petit jeu la je gagne toujours. »

Je dispose tous mes outils en chantonnant déjà l’hymne de mon ancien royaume. Elle sait que ce ne sont pas des menaces en l’air.

« Et si tu es saches, je te ferais un Zola Sunrise, tu verras, j’ai revu la recette que pour toi. »

Il ne faut pas longtemps pour que notre duel de regard et mes menaces aboutissent au fait qu’elle baisse les yeux et obtempère non sans mauvaise grâce, ce qui est de fort mauvais ton pour une danseuse n’est il pas ? Je grimace quand elle se retrouve torse nue devant moi.

« Darling, je ne vais pas te mentir, tu as connu des jours meilleurs. Quant aux ressources, si je recevais un shot a chaque fois qu’on me le dit, je serais un homme noyé de bonheur. Alors s’il y en a pour des œuvres d’art, il y en aura pour mon bras droit non ? »


Je tapote son lit pour la faire assoir et commence a la soigné comme le papa poule que j’ai toujours été avec elle. De nous deux, ca a toujours été elle la plus casse-cou et ce n’est pas la première fois que nous nous retrouvons dans cette situation. Je lui souris quand elle me dit qu’elle est coriace.

« Je suis plus inquiet pour ceux qui t’ont fait ca tu le sais bien. Mais je veux que tu me dises ce qui s’est passé, même sans pacte, je vais mettre une prime sur leur tête pour qu’on nous les ramène vivant, tu pourras t’amuser comme bon te semble avec après…. »

Cela frappe a la porte, a aucun moment je ne pense a couvrir Zola ou a retirer mon tablier de pseudo infirmière en mission. Je vois Chris apparaitre pendant que Zola lui dit d’entrée. Depuis le temps que nous nous connaissons, il fait presque partie de la famille, notre duo l’a quasiment adopté, et je dois avouer que je ne vais pas m’en plaindre.  Rien qu’a son minois je sens que Dr Bill va avoir un autre patient. Je lui fais signe de nous rejoindre sur le lit.

« Viens donc te joindre a nous, j’essaye de tirer les vers du nez de cette entêtée pour savoir qui nous devons traquer, mais à voir ta tête je vais avoir une autre personne a faire pourchasser. Qu’est ce qui ne va pas Chris ? »






Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 351
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  EmptyMer 5 Aoû 2020 - 0:33
The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs.
Comment qu'on fait pas les bébés..?

Quelques jours étaient donc passés depuis le retour fort peu glorieux de notre Zola.Un retour qu'on avait attendu avec impatience, certains tournant en rond dans notre QG, d'autres à mon instar partant bêtement arpenter les rues à la faveur du hasard en espérant tomber sur la fuyarde.
A vrai dire, j'étais un peu vexé. On se parlait peu, mais on se parlait de l'essentiel, Zola et moi. Et là.. Elle aurait pu. Elle aurait DÛ m'en parler. Qu'elle ne veuille pas déranger Bill, passait encore. Mais moi, je n'étais pas dérangeable. Moi la seule raison pour laquelle elle pouvait ne pas me prévenir c'était.. le manque de confiance ? Le fait que je ne comptais pas assez ? Pour sur qu'ils ne s'en rendaient pas compte l'un et l'autre, mais cet événement tragique qui nous avait rendu la belle hispanique avec un maquillage façon Picasso, m'avait poussé à me poser énormément de questions sur ma place dans la faction.
J'étais proche du Duo de tête, à n'en pas douter. Mais l'amitié pesait bien peu dans la balance des affaires. Et Bill et Zo.. faisaient affaire avant tout. Horacio avant la place du Prince quand je me contentais de celle du Valet dans l'ombre du Roi et de la Reine. C'était une réflexion interne, personnelle, assez douloureuse et que je ne pouvais pas me permettre de leur partager. Je m'étais simplement octroyé une place qui n'était pas mienne.

Quoi qu'il en soit, ce ,n'était pas ce sujet qui me poussait vers leurs chambres ce jour-là, là où je pensais sans trop me tromper pouvoir les trouver. Et ça ne manqua pas. Je glissai la tête par la porte de chez Zola. En sous-vêtements et couverte d'hématomes, ce n'était pas tant sa tenue -qui me laissait indifférent- que de la voir dans cet état qui me fit baisser les yeux. J'aurais dû... J'aurais dû.. mais je n'y étais pas.
A son côté, Nurse Bill et son petit tablier chantonnait l'hymne à la Reine en soignant la blessée. Le sens du détail et du spectacle jusque dans les moindre détails.Et jusque dans les situations les plus.. improbables.

Toujours est-il qu'ils me firent tous deux signes d'entrer, ce que je fis, trouvant place sur un siège, pouf, ou tout autre équivalent non loin du lit. Salut vous deux. En fait.. j'ai personne à faire traquer. Mais si j'peux t'aider à tirer les vers du nez de Zola, par contre.. Je promets de pas les tuer avant de les apporter. J'promets pas de pas les amocher un peu, par contre. Je lançai un regard sombre vers la brune. Je lui avais déjà passé un sacré savon à son retour, fou d'inquiétude que j'étais.

Je me raclai la gorge pour reprendre, le ton plus léger : A vrai dire, pour ma part je.. venais.. hm. Demander des.. des conseils.. et quelques.. trucs. De.. 'voyez ? A en croire leur tête, non, il ne voyaient pas. Je gonflai mes joues et laissai échapper un soupir en continuant à patauger dans mes explications.
Je suis célib' depuis 27 ans. J'ai même.. genre. Jamais embrassé quiconque, ok ? Alors.. je sais pas. Je sais rien. Comment on.. on drague ? Comment on réagit si on te drague ? Comment tu sais qu'un mec te plait et comment tu sais que.. que tu lui plais ?

Pour avoir l'air bien con jusqu'au bout, je précise que j'avais pris mon calepin et un crayon avec moi. Prêt à prendre des notes et tout.


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 405
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  EmptyDim 9 Aoû 2020 - 22:32
Bill s’est mis en tête d’être aux petits soins avec moi depuis que cette malencontreuse mésaventure, et puisqu’il est aussi têtu que moi, je laisse faire mon infirmier préféré, quand il me désinfecte les plaies au dos, puis celle à l’épaule, alors qu’une fois face à moi, je ne le quitte pas du regard. « -Quoi, t’es pas déjà noyé de bonheur avec moi ? » Le ton est sarcastique, tout comme le sourire que je lui envoie. Non, en ce moment, je suis de bien trop mauvaise humeur pour faire le bonheur de qui que ce soit. Les paroles que Bill prononce ensuite me laissent…envieuse, je l’admets. Je n’ai jamais été trop du genre à pratiquer le « œil pour œil, dent pour dent », mais Cage a éveillé une part de moi dont j’ignorais encore l’existence jusqu’à maintenant. Et ouais, peut-être bien que l’idée évoquée par Bill de faire avec cet enfoiré de motard comme bon me semble quand il aura été capturé me plait un peu trop.

Je n’ai pas le temps de répliquer, que Chris arrive à son tour, alors que je l’invite à entrer nous rejoindre. Bill y va de son petit commentaire, et je ne peux que me renfrogner davantage. Je vois bien à la mine de Chris que ma petite sortie en solitaire n’est pas encore totalement digérée, et qu’il ne m’a pas encore pardonné d’être rentrée un peu abîmée quelques jours plus tôt. Je soutiens le regard sombre qu’il me jette à l’évocation de ces types qui m’ont un peu amochée, et finalement, récupère les compresses dans les mains de l’anglais, pour le pousser vers l’autre pouf. « -Assieds-toi. Allez, maintenant. » J’attends que Bill se soit exécuté, et me glisse dans mes vêtements en attendant, puis les regarde, à tour de rôle. « -J’ai été imprudente, vous avez parfaitement raison sur ça. J’aurai pas dû sortir toute seule, et je suis désolée de vous avoir inquiétés. » Est-ce que m’excuser me fait mal à la bouche ? Je suis obligée de constater que pas tant que ça, au final.

Face à moi se trouvent deux des personnes qui comptent le plus pour moi, et ça me fait vraiment chier qu’ils se soient fait un sang d’encre par ma faute. Pour autant…je sais aussi que ce ne sera sans doute pas la dernière fois que ça arrivera, mais ça, je vais éviter de leur dire. « -Mais vu comme ça a tourné, je suis bien contente qu’aucun de vous ai été là, parce que je m’en serai voulu à vie qu’il vous arrive quelque chose à cause de moi, ou de ma témérité. Je supporterais pas que quiconque touche à un seul de vos cheveux. » Le ton est plus dur que ce que j’aurais voulu, alors que mes yeux sombres glissent de l’un à l’autre. Je soupire doucement, avant de hausser les épaules. « -Je vous promets de vous en dire plus quand je serai prête. Et quand on les chopera, vous pourrez les cogner un peu, vous aussi…enfin…Chris pourra les cogner, et toi…tu pourras toujours leur chanter God Save the Queen en boucle, jusqu’à ce que leurs oreilles saignent. » Je leur adresse un petit sourire qui a surtout vocation à détendre l’ambiance. D’ici quelques jours, toute trace d’hématome aura quitté mon corps, et ne subsistera plus que l’envie de rendre chacun des coups subis.

En attendant, si Chris s’est joint à nous, ce n’est sans doute pas pour rien, et Bill ne tarde pas à le questionner, alors que le tatoueur semble subitement peu à l’aise. Je le fixe en plissant légèrement le regard, incapable de comprendre où il veut réellement en venir. Non, on ne voit pas, je crois que c’est plutôt évident à nos expressions. Le jeune homme finit donc par nous livrer le fond de sa pensée, et la raison de sa présence ici…que je n’aurais jamais pu imaginer. Mon regard glisse sur le carnet qu’il a entre les mains, alors que mes sourcils se haussent. « -Je vais nous servir un verre. Et prenez vos aises, la conversation risque de prendre du temps. » Parce que, clairement, il va nous en falloir, aussi bien de l’alcool, que du temps. Pendant que je débouche la bouteille de whisky apportée par Bill, dont j’hume longuement le parfum, je réfléchis aux questions posées par notre jeune garde du corps. Le whisky coule dans chacun des trois verres, et j’en tends un à mes deux acolytes, avant d’en boire une gorgée. Je vais m’installer sur le canapé, et mon regard se pose une nouvelle fois sur le calepin, alors qu’un léger sourire en coin se pose sur mes lèvres : « -Désolée de te dire que tu vas pouvoir ranger ça…je suis pas certaine qu’il y ai un mode d’emploi unique en la matière… »

Je prends quelques secondes pour faire tourner le liquide, me perdant quelques instants dans mes pensées, peut-être avec une certaine nostalgie. Je crois que je ne saurais même pas dire de quand date la dernière fois que j’ai été amoureuse, même si ce n’est pas vraiment la question posée. Un léger sourire affleure à mes lèvres, sans que je m’en aperçoive, alors que je me laisse envahir de souvenirs agréables. Comment savoir si je plais à quelqu’un ? « -Le regard. Moi je me fie toujours au regard. Il ment jamais. » D’ailleurs, le mien revient se poser sur celui du tatoueur, qui a vraiment l’air paumé…et terriblement touchant, aussi. Je lui adresse un nouveau sourire, et reprend, après une seconde : « -Et…je pense que quand quelqu’un te plait…tu te poses pas vraiment la question, en fait. Tu le sais, tout simplement. Tu…le ressens…dans…tes tripes. T’as envie de sourire comme un idiot, de passer du temps avec cette personne, de…toucher la peau de l’autre, de tout savoir de lui, de te perdre dans son regard…ces trucs-là. »




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Bill Roth
Leader | The Gentle Bastards
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 22/06/2020
Messages : 204
Age IRL : 34
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 14:00
Celui qui est prêt a donner de son corps



Zola et moi, à force d’être plus fusionnels qu’un couple de siamois, nous avons finis par développer une forme de langage nous verbale. Un langage basé sur des regards en coin et le miens, quand Zola résume ses déboires pourrait être soutiré par une : « si tu penses t’en tirer comme cela, remercie Chris mais tu ne perds rien pour attendre ma grande. » Je n’ai aucun doute qu’elle a très bien compris le message, même si elle se fera un malin plaisir à l’ignorer. J’ai presque l’impression d’être parodie de vieux couple parfois avec elle tellement on devient prévisible l’un pour l’autre.

Je sens Chris mal a l’aise, autant les premiers jours j’avais perçu en lui une certaine réserve vis-à-vis de mon exubérance et il est fort possible que j’ai pu profiter de certaines occasions pour le taquiner quelques peu avec ça. C’est toujours amusant de le voir se sentir gêné, néanmoins, avec le temps, nous avons tous les trois appris à nous connaitre et Chris est devenu, surement malgré lui, un morceau de notre famille, dès lors j’avais arrêté mes petits jeux avec lui. Je ne sais pas m’empêcher de lancer avec humour en remarquant qu’il a pris un bloc note :

« Ton calepin c’est pour faire une partie de dessiner c’est gagné ou parce que tu veux que je t’explique l’art de croquer les gens sur papier ? »


Autant dire que de le voir aussi nerveux ce soir m’intrigue, je m’attends à tout, ou presque. Car quand il nous annonce ses 27 ans de célibat, je crois pouvoir affirmer que je ne m’attendais pas a une telle confidence. Oui, a coté de moi, tout le monde semble un tantinet coincé mais malgré tout, je trouve cette situation assez incompréhensible. Chris est plus que très agréable a regarder. Cela fait partie de son charme et c’est aussi ce pourquoi je le voulais lui plus qu’un autre comme garde du corps. Ses compétences, sa loyauté et mon attachement ont été les bonus au fait de pouvoir admirer son petit fessier aussi souvent que je le voulais.

« Comment un aussi bel étalon que toi n’a pas déjà été pourchassé et a su se préserver aussi longtemps ? tu nous avais caché que tu portais la soutane ou la robe de bure avant la fin du monde ? »

Zola me devance sur l’impératif de la soirée : il nous faut des verres. Des confidences sentimentales sans alcool, ce n’est plus une vraie soirée « partageons nos secrets les plus intimes ». Je lance un nouveau regard a sous tire quand Zola apporte un verre de whisky. « Darling, c’était un cocktail sucré qu’il nous fallait », certes elle n’a pas moins doigté pour ce genre de composition et elle va toujours droit au but dans la vie comme dans le verre. Que deviendrait elle sans moi ? je me le demande ! Elle finirait comme une Texane a tous les coups. Je vais m’assoir sur le siège a côté de lui, une jambe légèrement posée sur l’autres et je prends un air presque paternel pour lui dire :

« Tu as bien fait de nous en parler mon petit Chris, je ne connais pas meilleurs spécialistes en amour que nous. »

Vu le nombre de personnes qui nous ont pensé amoureux d’elles, une base en arnaque, j’estime que nous avons un niveau professionnel. Zola enchaine en indiquant qu’il n’y a pas de mode d’emploi, affirmation que je saluts en levant mon verre.

« Amen darling »,

La suite est très… touchante. Oui, Zola m’étonne parfois par son romantisme, qu’il soit feint ou sincère, on ne sait jamais vraiment avec elle. A force de regarder des séries hormonales sur netflix ont a gardé de mauvais réflexes. Je me reteints de ricaner quand elle dit que le regard ne ment jamais. J’ai envie de lui rappeler que nous sommes, alors, l’exception qui confirme la règle. Chaque parcelle de notre corps est capable de faire vibrer un mensonge. La suite m’étonne un peu venant d’elle, c’est assez rare quand ca arrive, sans que j’arrive a savoir si elle joue ou pas. Comme quoi, nous ne sommes pas un si vieux couple que cela et nous arrivons encore a nous surprendre l’un l’autre. Sur un ton faussement outré j’ajoute :

« Zola, aurais tu des choses à m’avouer ? As-tu aussi un amoureux secret ? Et toi aussi Chris ? y a t’il un soupirant dont tu ne nous as pas encore parlé ? Méfiez vous tous les deux, je vais finir par faire mon jaloux.»

Je reste à leur sourire a tous les deux. Evidement que non je ne sais pas être jaloux, déjà parce que je suis parfait, mais surtout parce que leur bonheur fais le miens. Je reste curieux de savoir qu’elle homme a fait chavirer Chris avant moi. Je me penche vers Chris pour reprendre plus sérieusement :

« Déjà, je rejoins Zola sur le fait qu’il y a une grande partie de feeling, tout va dépendre de la personne. Chris, fait moi plaisir, range se calpin tout de suite, trop de formalisme tue la spontanéité, ensuite, le vrai secret a toutes tes questions, c’est la pratique. Plus tu observes et tu entre dans le jeu de la séduction, plus tu excelleras. Déjà, spoile alerte, tu ne sais pas réagir quand on te drague parce que tu ne le vois pas, je suis bien placé pour en parler. Ensuite, pour t’expliquer comment on drague… »

Je réfléchis une seconde avant de dire, avec le formalisme de mon ancien professeur de stand up :

« Et bien montre nous comment tu t’y prendrais. Zola et moi nous te dirons ce qui va ou ce qui est a améliorer. Imagine que tu me rencontre au bar et que je te plaise, que fais tu ?»



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/06/2020
Messages : 351
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  EmptyLun 17 Aoû 2020 - 17:43
The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs.
Comment qu'on fait pas les bébés..?

Ok. Peut-être que le carnet et le crayon, c'était un poil too-much. Qu'est-ce que j'espérais écrire dedans, franchement ? "on couche pas au premier rendez-vous", "ne mange jamais d'oignons pendant un repas en tête à tête" ?
Aux regard et remarques des deux compères, je le fis glisser mine de rien dans mon dos avec un très peu crédible : ... nan mais.. c'est juste que j'étais en train de dessiner, avant d'venir... Qui a dit qu'on n'arnaque pas les arnaqueurs, déjà ?

Bref. Ma venue avait été un soulagement pour l'une, temporaire vu le regard de l'autre, mais malgré tout ça permit qu'on se dise enfin quelques mots sur la sortie incognito de Zola. Bill lui en voulait très certainement encore plus que moi, à la différence que lui ne s'en tenait sans doute pas responsable pour partie. La brune donna quelques explications, justifications, et finalement excuses. Bien sur le sujet reviendrait sur le tapis, ne serait-ce que parce qu'on était tous très impatients de saluer, de très très près, les auteurs de cette infamie.
Mais. Mais. Maiiiis. Les histoires de cul -ou leur absence en l'occurrence- avaient clairement la priorité sur les histoires de vengeance, ici.

Zola entama les hostilités avec un verre, que je récupérai sans piper mot. Excellente idée. J'en pris directement une longue et brûlante gorgée, alors que Bill lançait ses premières piques en me comparant à un "bel étalon". Sans grande surprise je tournai lentement mais surement au rouge écarlate.

- C'est ça, voilà... une soutane et une ceinture de chasteté, dont j'avais avalé la clef. D'ailleurs j'l'ai encore sur moi, là. Je désignai mon entrecuisses avant de lui lancer un regard en coin, un peu grognon. Zola renchérit en confirmant que mon carnet ne servirait pas à noter le mode d'emploi -dommage, ça m'aurait vachement arrangé, quand même-, et l'anglais en déclarant qu'ils étaient les interlocuteurs tous désignés pour cette discussion. Est-ce que c'était censé me rassurer ? Parce que je doutais un peu de ma démarche, d'un coup.

La danseuse s'adressa à moi à nouveau, alors que je noyais mon angoisse montante dans une nouvelle gorgée d'alcool. C'était romantique et doux, comme vision. Est-ce que ça collait à mes questions ? Pas totalement, en revanche. Elle en était déjà au stade où on est sur que l'autre nous plait. En fait, au stade où on en est amoureux, quoi. Mais je n'eus pas le temps d'y répondre que notre British jouait les jaloux, m'arrachant malgré moi un sourire.
Ok alors.. Non. Enfin. Non. En fait y'a pas longtemps.. j'ai embrassé un mec. Mais on avait bu, fumé, c'était une ambiance particulière, ça s'est fait... comme ça. Et c'est pas allé plus loin. Puis.. c'surtout lui qui était entreprenant, faut dire. Rien que d'en reparler, je sentis un petit reste de chaleur dans le ventre. Et ça s'est pas reproduit depuis, 'fin.. voilà. Il est en couple en plus maint'nant. Je fronçai un peu le nez, le débit de parole plus rapide et embrouillé qu'habituellement. C'est juste que.. du coup. Ça m'interroge ? La seule fois où j'suis réellement assez attiré et .. et où j'ai le 'courage' de provoquer un simple baiser, c'était en étant défoncé. C'pas glorieux.

Je me tournai d'avantage vers Zola en ajoutant : C'que tu décris.. l'envie d'être avec l'autre et tout ça. Être amoureux, quoi. Ça j'connais.. C'était un mec rencontré avec les Robison. En fait, c'est lui qui m'a fait me rendre compte que j'étais gay. J'avais du désir et des sentiments pour lui. Mais.. on s'est jamais dragué, on a jamais vraiment.. flirté. Puis il est r'parti de son côté. Et voilà.

Pourquoi j'avais l'impression d'être un ado attardé en train de parler de ses sentiments à ses parents ? Bill m'acheva d'un violent crochet du droit, en me disant de leur "montrer" comment je me comporterais avec un mec à draguer. Me mettre en scène. Me ridiculiser de manière certaine. C'était impossible, tout bonnement impossible pour moi. cette seule idée réveillait la pire de mes angoisses Un malaise que je n'avais pas ressenti depuis une éternité et me figeais sur place.
J'évaluai la distance entre la porte et moi. Peut-être que si je sautai en arrière, que je réussissais un salto arrière, une pirouette, un petit entrechat, et que je courrais très vite, j'arriverais à leur échapper. Et peut-être que s'ils buvaient assez, ils oublieraient que j'étais venu. ... La réflexion dut durer plus que prévu, puisque quand je reportai mon regard sur le duo... ils avaient manifestement compris ma volonté de fuite.
Zola me comprenait certainement assez pour saisir que l'exercice était au-dessus de mes forces. Pour Bill en revanche, c'était bien moins sur.

- N... n-nan, c'est pas possible comme exercice. Putain, à tout les coups il allait se dire que je le trouvais pas à mon goût. Ce qui n'était pas totalement vrai, il n'avait rien d'un laideron. Mais là maintenant, je n'avais rien de mieux pour m'expliquer. On peut pas rester sur du théorique ? Ou .. ou tu m'montres avec Zo ?

:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Zola Saltzman
Bras droit | The Gentle Bastards
Chasseur de primes
Zola Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/07/2020
Messages : 405
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 16:53
Spécialiste de l’amour, moi ?! J’ai mis beaucoup de conneries sur mes CV, à l’époque où ces morceaux de papier avaient encore la moindre valeur, mais je ne me serais pourtant pas aventurée à une telle bêtise. Faisant tourner l’alcool dans mon verre d’un geste songeur, je me perds dans mes pensées quelques instants, essayant de me rappeler de la dernière fois où j’ai ressenti cette délicieuse sensation au creux de l’estomac, ce désir de plaire, dans le regard de l’autre. Une éternité, à n’en pas douter, et une certaine vague de nostalgie m’envahit, que je chasse d’une gorgée d’alcool fort. Mon regard sombre se tourne vers Bill, et mes sourcils se froncent légèrement quand il me demande si je lui cache quelque chose. Pour toute réponse sur cet amoureux secret évoqué, je lève les yeux au ciel, et affiche une moue dépitée. Bien sûr que non. Je ne faisais que répondre à la question de Chris.

Le jeune homme attire d’ailleurs de nouveau toute mon attention quand il reprend la parole, et je penche légèrement la tête quand il nous parle de ce survivant qui lui a causé bien des émois, et dont il a fait la connaissance quand il fréquentait les Robinson. Je reste pensive quelques instants, comme méditant ses paroles, m’enfonçant un peu plus dans le canapé. Portant le verre à mes lèvres une nouvelle fois, je reste à réfléchir longuement aux paroles prononcées par Chris, à cet élan de sincérité dont il fait preuve avec nous. Je hausse un sourcil quand j’entends Bill proposer à notre ami de faire un espèce de sketch, et d’essayer de draguer l’un ou l’autre, pour voir comment il s’y prend. Rien dans cette idée ne me semble convenable, et je vois à l’expression sur le visage de Chris que c’était sans doute la pire idée que Bill aurait pu avoir, pas loin derrière celle de s’entraîner à embrasser sur l’anglais. « -Okay…on oublie les mises en scène. Personne ne va faire semblant de draguer personne. » Pourtant…ce ne serait pas vraiment la première fois que je me livre à l’exercice. Flirter sur commande était d’ailleurs l’une des spécialités de Foxy, ce nom de scène que je portais au stripclub où Bill et moi on s’est connus.

Je finis par m’installer en tailleur, le verre d’alcool entre mes jambes, et mon regard se repose sur un Chris tout sauf détendu. « -Au risque de te faire rougir une nouvelle fois, je rejoins l’avis de Bill. Tu es un homme très charmant, et séduisant, et ce type devait le penser aussi, puisqu’il t’a embrassé. » Mon intention n’est pas de le mettre mal à l’aise, ni même de le faire rougir, simplement de pointer l’évidence, même si je sais que des années de manque de confiance en soi ne seront jamais comblées par quelques belles paroles. Je m’humecte les lèvres, et après un léger silence, reprends la parole : « -Tu t’es laissé embrasser, donc c’est qu’il te plaisait aussi. Au moins un peu…tu te souviens de la sensation que tu ressentais à ce moment-là, ce qui t’a plus chez lui ? Parce que bon…l’alcool ou l’herbe ont beau aider à se détendre, Shrek ressemblera toujours à Shrek. » Je hausse les épaules, avant d’avaler une nouvelle gorgée qui me pique la gorge. Je ne demande pas qui, quand, comment c’était. Non, à vrai dire, ces questions ne m’effleurent même pas l’esprit.




La vida no es la fiesta que habiamos imaginado, pero ya que estamos aqui, bailemos
Some days I am goddess. Some days I am wild child. Some days I am a fragile mess. Most days, I am a bit of all three. But every day, I am here, trying.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris    The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The best way to a man's heart is through the 4th and 5th ribs || Bill & Chris -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: