The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- La Dérive -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/07/2020
Messages : 170
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 6 EmptyMar 18 Aoû 2020 - 21:35

Elle s'était joint à lui, écoutant avec un intérêt certain les origines du campement, bâti sur une ancienne ferme. Hochant la tête en l'écoutant, alors que l'hiver semblait leur avoir pris leurs dernières grandes réserves de viande. Grimaçant à l'évocation des coyotes. Et si vous mettiez en place un système de piège, pour les empêcher d'approcher d'un certain périmètre ? Sauf si vous en avez déjà, évidemment. l'avait-elle interrogé, se remémorant ceux qu'ils avaient confectionné près de la scierie. De simples rats en cage, attirant les morts qui chutaient quelques mètres plus bas dans le sol. Il ne suffisait plus qu'à les cueillir dans la foulée, et la paix était assurée pour un temps.

Sa seconde remarque lui arracha un rire, alors qu'il parlait de leur mise en beauté exceptionnelle. Tu n'étais déjà pas si mal, à notre rencontre. Lui rappela t-elle en lui rendant son sourire. Bien plus propre sur lui qu'elle, et ses vêtements déchirés. Non pas qu'elle se sentait complexée, loin de là. Mais les faits étaient ainsi. Horacio était un homme séduisant, et malgré les beaux discours rempli de modestie, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'il était parfaitement conscient de son charme.

Quelque part, c'était quelque chose qui lui plaisait.

Prenant place à ses côtés à la grande table alors qu'elle saluait d'un signe de tête les convives déjà attablés, l'écoutant parler de nouveau de cette possible alliance entre eux deux, lui lançant un regard entendu. Tu parles d'eux, mais j'ai l'impression que celui qui veut le plus me convaincre, c'est toi. Un sourire amusé naissant au coin de ses lèvres en lui faisant la remarque, hésitant un instant avant de rajouter. On ne retournera pas à la morgue. Pas après ce qu'il s'est passé. Au cas ou tu ne t'en douterai pas...

Michelle et Kofi avaient choisis leur chemin. Aveugle, à l'idée de comprendre que sa fille n'avait fait ce geste que dans le but de défendre les siens. Mais la pensée négative fût rapidement chassée par cet air complice qu'ils commençaient à développer entre eux, et de l'entendre évoquer l'eau froide suivi du repas du soir lui arracha un rire sincère.

L'eau froide n'a plus d'effet sur moi depuis bien longtemps. Plaisanta t-elle, ravie d'apprendre que ce soir, ils mangeraient quelque chose de consistant. Je me demande bien qui l'a chassé, tiens. souffla t-elle avec malice au blond, avant de sentir le regard insistant de Ludmila dans son dos, surprise de ne pas la voir attablée avec eux. N'en soufflant cependant mot, observant Kaya qui dévorait son assiette du coin de l'oeil avec satisfaction.

Donc. Vous êtes une vingtaine, vous arrivez à vous nourrir, et vous laver. Et pour dormir ? Vous avez suffisamment de place ? Il y avait encore milles et une chose à savoir de ce camp après tout. Et si Frances ne semblait pas disposée à y rester indéfiniment, elle voyait en tout cas dans le regard de sa soeur d'arme qu'elle commençait doucement mais sûrement à être séduite par la discussion animée qui ne semblait jamais s'arrêter avec Donald.



   
the end of times for all
And every hand will reach for
The power that lies untold
The time of axe and sword is night
Blood-red seeds of war are down
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1339
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 6 EmptyMar 18 Aoû 2020 - 22:45
Il y en a quelques-uns, mais si tu as d’autres idées, nous sommes évidemment preneurs, souligna Horacio avec un sourire de circonstances.

Il fit comme si de rien, profitant du repas et des quelques conversations qui se lançaient à droite et à gauche. Durant tout le repas, il ignora également Ludmila, qui par moment venait lui lancer quelques regards appuyés qu’elle détournait généralement lorsqu’il levait le nez vers elle. A raison, elle savait qu’il n’appréciait pas l’insolence. Encore plus quand ça venait d’elle, après tout ce cirque qu’elle lui faisait pour se rapprocher de Joseph puis finalement revenir vers lui. Sa vengeance était encore en préparation, mais il ne comptait pas en parler.

Horacio partagea tout juste un regard brillant avec sa voisine de tablée quand elle souligna qu’il était sans doute celui qui appuyait le plus leurs venues au sein de son groupe. A l’évidence oui, il usait de diplomatie et de longs discours pour attester qu’elles seraient un investissement avantageux. Et pourquoi en douterait-il ? Une chasseuse et une combattante ? C’était du pain béni pour eux. La petite Kaya ? Pas forcément un poids mort, c’était déjà un avantage.

Peut-être, en effet, souffla-t-il avec un sourire de circonstance. Alors, puis-je dire que nous sommes vingt-trois ? Demanda-t-il dans la foulée.

Il l’espérait, sans pour autant l’énoncer à haute voix. Il avisa Frances plus loin, toujours en discussion avec Gerald, avec ce sérieux inébranlable qui semblait la caractériser. Elle était probablement une femme redoutable, il préférait ne pas la sous-estimer. Rentrer dans ses bonnes grâces n’allait pas se faire en un jour. Et combien de temps de temps avait-il pour la convaincre qu’il n’était pas un monstre ?

Avec la dépendance, et les autres fermes autour, oui, c’est suffisant. Il reporta son attention sur sa voisine. La soirée passait lentement mais sûrement, et il en profitait : Tu pourras rester avec Frances et ta fille, assura-t-il.

Puisqu’il se doutait qu’il serait difficile pour elle de s’en séparer. Qu’importait. Dès qu’il aurait l’affirmation claire de la brune qu’elle restait avec eux, avec lui, ici, il saurait quoi faire pour faire d’elles des reines. En attendant, sa main effleura celle de sa voisine et sans s’appesantir, Horacio se saisit de sa fourchette pour poursuivre son plat.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/07/2020
Messages : 170
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 6 EmptyDim 23 Aoû 2020 - 15:33

Creusez des fosses, et recouvrez les de branchages. Attirez les avec du bruit, comme des rats en cage. Une fois qu'ils seront coincés dans le sol, vous n'avez qu'à les achever. On le faisait pendant un moment, à la scierie. Ca marchait bien.

Pour quelqu'un qui prétendait n'avoir pas encore réfléchi, elle était tout de même peu crédible. A proposer déjà des idées de pièges, songer aux terrains de chasse avoisinant ce campement. A toutes ces opportunités de voir Kaya reprendre du poids, et retrouver l'énergie d'antan. Ou même, retrouver une trace d'apaisement dans le regard froid de Frances. Souriant à la question insistante de son interlocuteur en conservant un temps de latence, avant d'hocher la tête à son égard.

J'en ai envie. Laisse moi parler à Frances, et tu pourras considérer que le nombre du groupe à augmenté.

C'était quelque chose d'un peu fou, d'insensé, même. Et pourtant, cela lui donnait envie d'y croire d'avantage encore. L'écoutant parler de cette dépendance ou elle pourrait dormir les jours prochains, accompagnée de sa famille, alors qu'un sourire naissait sur son visage. Pourquoi pas la nuit prochaine. On doit d'abord se décider d'ou dormir ce soir...

Entrant dans son petit jeu de non dit, se demandant s'il oserait lui proposer de passer la nuit ici dès l'instant, avant que sa main ne vienne frôler la sienne. Délibérément ? Elle n'aurait su le dire, mais la sensation qui s'empara d'elle un instant lui fit tourner le regard en direction de son voisin, qui fit comme si de rien n'était. Ne disant mot, avant de terminer son assiette, pesant le pour et le contre en se mélangeant par instants aux questions qu'on venait lui poser. Énonçant brièvement son ancien campement, leur habitude à survivre, ou encore les capacités de Frances qui se contenta de l'observer avec un air neutre, avant de confirmer les dires de la Lakota. Prévenant néanmoins l'auditoire que Kaya prenait part à leurs combats au même titre qu'un adulte, bien qu'elle en vit plus d'un grimacer face au jeune âge de sa fille, tout en faisant pourtant comprendre que Kaya était loin d'être une bouche à nourrir inutile. Gratifiant au passage l'adolescente d'un regard fier, avant que Frances ne reprenne la parole en énonçant les divers endroits qu'elles avaient été amenées à parcourir.

Et cette fois-ci, ce fût à son tour de venir frôler le chasseur. Le repas touchait à sa fin, et il n'avait fallût qu'un hochement de tête de l'afro américaine pour comprendre qu'elle consentait à passer une première nuit ici. Une phase de test, comme elle aimait à désigner les potentiels endroits ou vivre.

Sa main venant se poser une seconde à peine sur celle d'Horacio, avant de reprendre après s'être assuré que personne ne les écoutait. Nous accorde tu l'hospitalité pour une première nuit ?



   
the end of times for all
And every hand will reach for
The power that lies untold
The time of axe and sword is night
Blood-red seeds of war are down
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1339
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 6 EmptyLun 24 Aoû 2020 - 15:36
Pour une personne qui avait besoin d’y réfléchir, Nima semblait particulièrement inspirée par le sujet. Horacio lui offrit un sourire sans le relever, la brune savait très bien ce qu’il en pensait actuellement. Le diner avança jusqu’au bout, permettant de nouer des liens entre chaque personne en présence – exceptée Ludmila qui resta inlassablement silencieuse, scrutant sa nouvelle adversaire longuement pour discerner les failles. Quand l’amérindienne revint le voir, plus tard, pour lui demander s’il lui acceptait la nuit, il lui offrit un sourire :

Bien sûr, vous êtes les bienvenues, les trois filles furent amenés dans une partie de la dépendance, où il y avait un lit deux places, un autre superposé ainsi qu’un canapé de disponible pour elles. Les draps étaient pliés sur le sommier du grand lit, elles avaient accès également à une petite salle de bain qui ne fonctionnait plus mais qui apportait un peu d’intimité néanmoins. Passez une bonne nuit, leur souffla-t-il en refermant derrière elle, laissant la clé à Nima pour qu’elle puisse se sentir en sécurité.

En revenant dans la chambre qu’il partageait avec Ludmila, il ne fut pas surpris de la voir, encore moins de croiser son air vexé. Ils se disputèrent légèrement avant que la rousse s’offre à lui en désespoir de cause. Est-ce qu’il en profita ? Oui, évidemment. Mais pas en pensant à elle, et elle s’en rendit compte.

________________


Quatre heures du matin. Rester éveillé était difficile mais Horacio passa par la cuisine pour se refaire rapidement un café. Il serra sa veste un peu plus contre lui alors que l’eau bouillait et qu’il s’en prit une grande tasse avant de rejoindre l’extérieur. Il revenait de son troisième tour du terrain, à la recherche d’un quelconque rôdeur trop entreprenant. Fusil sur l’épaule, il gagna l’extérieur pour entamer son quatrième tour, quand il entendit du bruit non loin. La porte de la dépendance s’ouvrit sur la silhouette de Nima, qui le retrouva, emmitouflée dans un pull propre qui appartenait à la femme de Gerald.

Cela faisait plusieurs jours qu’elle était là, avec Kaya et Frances. Plusieurs jours donc, qu’elle s’acclimatait progressivement. Horacio n’avait pas oublié l’idée qui avait germé dans son esprit d’aller s’occuper des anciens de la morgue. Il se fixait en tout cas une deadline évidente : d’ici la fin de la semaine, on n’entendrait plus parler de Michelle et Kofi.

C’est toi qui me relèves ou tu fais juste une insomnie ? demanda-t-il alors qu’elle arrivait à ses côtés.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/07/2020
Messages : 170
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 6 EmptyLun 24 Aoû 2020 - 19:25

Les jours s'étaient écoulés, doucement mais sûrement. Prenant le temps de s'habituer aux autres, bien qu'elle ne soit pas friande des grands repas en communauté depuis longtemps. Mais elle parvenait à s'acclimater. Apprenant doucement à connaître Donald, Gerald ou encore Joseph. Conseillant les endroits de chasse en fonction des gibiers qu'ils recherchaient, quand Frances ne se gênait pas pour entraîner les moins doués au maniement des armes. Leur faisant remarquer à quel point certains pouvaient être mauvais, ce qui arrachait parfois des sourires amusés à Kaya qui reprenait doucement du poil de la bête.

Tout allait bien, techniquement. Alors, pourquoi se réveiller en sursaut à l'aube ?

Elle aurait été bien incapable de le dire, avant de comprendre doucement. Des semaines passées à guetter, survivre et se méfier, revenaient à la charge, son cerveau peu coopératif à l'idée qu'elle puisse enfin dormir de tout son soul sans prise de panique subite à l'approche d'un bruit un peu suspect. Avisant Frances, qui dormait profondément, la respiration régulière de l'afro américaine au même rythme que celle de Kaya. Venant un instant poser une main contre les cheveux de sa fille endormie contre elle, embrassant brièvement son front avant de se relever.

Elle ne risquait de toute manière pas de se rendormir de sitôt. Enfilant par dessus son débardeur le pull généreusement prêté par la femme de Gerald pour affronter les nuits fraîches, alors qu'elle refermait la porte de la dépendance dans son dos, tombant nez à nez avec Horacio.
Croisant son regard en hochant la tête, venant naturellement à sa rencontre. Il y avait peut-être un peu de ça aussi, dans ses nuits courtes. Ca ne faisait que quelques jours, et elle ne pouvait s'empêcher de songer qu'elle appréciait bien sa présence. Tout les opposait, pourtant. Mais elle n'aurait su mettre les mots sur cette sensation de bien être qui s'emparait d'elle par instant.

Amusée de sa remarque alors qu'elle baissait un instant le regard, avant de reprendre.

Insomnie. Mais si je peux me joindre à toi, on peut partir du principe que je te seconde dans ton tour de garde.

Elle ne dirait pas non. Avisant son arme à feu, avant de commencer à marcher à ses côtés, appréciant l'air froid contre ses pommettes qui acheva de la réveiller.

La nuit à été calme ? S'était-elle enquise, se demandant s'il était là depuis longtemps. Sans doute, s'il l'avait considérée comme sa relève. Venant ramener brièvement ses cheveux derrière ses épaules, pas encore nattés pour la journée, alors qu'elle reprenait avec douceur.

C'est encore un peu étrange de pouvoir... Dormir. Souriant avec gêne face à son regard, précisant d'avantage. Ca faisait longtemps que je n'avais plus eu l'occasion de fermer les deux yeux sur plusieurs heures.



   
the end of times for all
And every hand will reach for
The power that lies untold
The time of axe and sword is night
Blood-red seeds of war are down
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1339
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 6 EmptyMar 25 Aoû 2020 - 14:45
Pas un chat, répondit Horacio sobrement et avec un sourire qui se voulait rassurant. Le lit ne te convient pas ? S’inquiéta-t-il néanmoins.

Toujours donner le change, en toutes circonstances, n’est-ce pas ? ça impliquait, parfois, donner l’impression de s’intéresser à ce genre de détails. Nima vint préciser sa pensée peu après, en témoignant que ça faisait longtemps, et il hocha la tête en réponse :

Je comprends, promit-il dans la foulée avec un sourire en coin.

Il comprenait parce qu’il s’était toujours senti en terrain ennemi de toute façon. C’était pour ça qu’il avait confié la clé de la chambre à Nima, pour qu’elle ait l’occasion de se croire à l’abri. Dans tous les cas, l’ennemi frayait souvent parmi les alliés, il ne fallait pas se faire d’illusion à ce sujet. Ils marchèrent l’un à côté de l’autre. Horacio en profita pour reprendre une gorgée chaude de son café, qui lui permettrait de gagner encore une heure ou deux d’éveil avant de retrouver son lit.

Ludmila est capable de dormir sur ses deux oreilles quasiment n’importe où à partir du moment où je suis là pour veiller sur elle, témoigna-t-il doucement. Sans une once d’hésitation ou de tabou à ce sujet, il disait ça comme un père protégeait son enfant des cauchemars. Mais moi, ça doit faire depuis le début de tout ceci que je n’ai pas réussi à faire une nuit de plus de quatre heures.

Il exagérait, à peine. Pour se faire plaindre aussi. Ou donner l’impression de partager encore quelque chose avec elle. Parfois, Horacio était capable de dormir paisiblement sur ses deux oreilles. Sans avoir à renoncer à une minute de sommeil. Mais mentir était comme une seconde veste chez lui, qu’il pouvait retirer et remettre à tout instant.

C’est pesant et à la fois nécessaire, poursuivit-il. Je ne sais pas si je parviendrais un jour à redevenir comme avant ? Cet endroit est bien, je pense que ça viendra avec le temps, c’est juste difficile de baisser la méfiance, témoigna-t-il.

Là encore, le banquier était sûr qu’elle comprendrait, qu’elle appuierait ses mots. Ça n’était pas grand-chose, certes, mais ça poserait les bases de quelque chose. Ce monde où ils n’étaient que deux, ensemble, à pouvoir tout se dire pour se comprendre en toute liberté et tendresse. Les fils de sa toile étaient tendus.

Tu n’as pas froid ? S’enquit-il alors d’un bref regard dans sa direction.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/07/2020
Messages : 170
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 6 EmptyMar 25 Aoû 2020 - 18:46

Il comprenait.

C'était quelque chose qu'elle appréciait, chez lui. Cette sensation de ne pas avoir à se justifier, jamais. Sous aucun prétexte. Ca changeait de la morgue, ou tout n'avait été que jugement, et disputes en tout genre. Profitant du silence alentour avant qu'il ne reprenne la parole, faisant un parallèle avec Ludmila, qui semblait capable de s'endormir n'importe ou, lui arrachant un léger sourire. Lui, à l'inverse, semblait ne pas avoir cette possibilité. Tout comme elle...

Ca fait longtemps qu'on ne dort plus que quelques heures par nuit. Souffla t-elle en parlant de Frances et Kaya. C'était un peu un rythme particulier qui s'était crée, chacune se réveillant toujours ou les deux autres dormaient. Comme une sorte de relais inébranlable.

Je comprends... Malheureusement, on doit toujours rester vigilant. Lui fit-elle remarquer en relevant les yeux vers lui, avec un sourire néanmoins désolé sur le visage. C'est comme ça que tu restera en vie.

Et pourtant, elle même ne suivait pas à la lettre ses propres principes. En se promenant par exemple de nuit, avec quelqu'un qui était encore un inconnu, quelques temps plus tôt. Peut-être que ça viendra avec le temps. Comme tu l'as dis, l'endroit prête au repos. Soupira doucement la brune, avant d'expliquer. Parfois... Il faut juste se sentir vraiment en confiance avec quelqu'un. Peut-être que ça viendra, pour toi.

Ludmila n'en était-elle pas la preuve incarnée, de ce qu'il disait ? Capable de s'endormir de longues heures dans un sommeil profond, sans avoir à craindre une quelconque attaque ?

Quand à avoir froid, elle n'aurait su dire. L'air frais contre son corps la maintenait éveillée, alerte. Si la sensation n'était pas des plus agréables, elle n'était pourtant pas du genre à se plaindre pour si peu. Pas après les courants d'air de la morgue, ou les nuits à la belle étoile. Ca va. Mensonge éhonté, avant de reprendre. Je ne serai pas contre un peu de café, en revanche.Depuis que tu m'en as fait boire, je retrouve mon addiction d'avant. admit-elle en observant la tasse qu'il tenait encore, se demandant s'il ne serait pas mal vu pour elle d'aller s'en chercher en pleine nuit. Pas tellement friande de passer pour une voleuse de ressources, ou quelque chose dans ce goût là.

Tu n'as ... Pas confiance envers Ludmila ? N'avait-elle pu s'empêcher de s'enquérir en ramenant à nouveau les yeux dans les siens. Elle semble plutôt protectrice, avec toi.

Pour ne pas dire obsédée par son protecteur. Elle n'avait pas crée de vagues, fidèle à elle-même. Mais elle sentait bien que quelque chose coinçait avec la rouquine, à chaque fois que leur regard s'échangeaient au détour d'une pièce.



   
the end of times for all
And every hand will reach for
The power that lies untold
The time of axe and sword is night
Blood-red seeds of war are down
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- La Dérive -
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: