The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- La Dérive -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 3 EmptySam 1 Aoû 2020 - 23:09
Effectivement. Horacio hocha la tête à la remarque de la femme sur le fait qu’un vétérinaire était toujours mieux que rien, d’autant plus qu’elle n’avait croisé aucun membre du personnel soignant depuis la fin du monde. C’était donc une aubaine pour elle qu’il puisse lui livrer sur un plateau au moins deux personnes capables de l’aider, ou ayant les connaissances pour le faire. Il lui adressa un bref sourire :

Conduis, je t’indiquerais la route, fit-il.

Ils arrivèrent d’ailleurs tous deux dans le vieux 4x4 qui avait servi à transporter le sanglier, et qui en avait plus que la moitié dans le coffre désormais. De quoi entretenir la conversation. Il avisa sa voisine longuement :

Pourquoi ne marcherait-il pas ? Demanda-t-il prudemment. Pourtant, il savait parfaitement la réponse à cette question : Tu crains pour les deux autres qui se sont montrés plus que réticents, c’est ça ? Questionna-t-il dans la foulée.

Ça n’était pas seulement de la réticence, c’était de l’hostilité assumée. Et pour le coup, Horacio se doutait que ça ne serait pas facile de les inclure, d’une quelconque manière, dans ses magouilles. Nima et Frances convaincues, c’était déjà un bon début. Au moins pourrait-il apporter davantage à son groupe, et passer à nouveau pour le sauveur. Quand le véhicule se mit en marche, il contempla longuement la femme à ses côtés, la guidant à travers les routes dans la pénombre.

Ils arrivèrent au bout d’un long moment chez lui, à pied : il en aurait eu pour des heures. Bien heureux d’être à destination, encore plus avec le repas dans le coffre, il avisa sa voisine d’un regard sérieux :

Suis-moi, dehors, l’accueil était déjà là. Joseph était sorti avec son arme pour venir les chercher. Il la baissa en voyant Horacio sortir en premier du véhicule. Son oncle a côté s’approcha également et constata alors ce qu’il se passait, questions au bord des lèvres : Je vous présente Nima, je l’ai rencontré aujourd’hui et elle m’a aidé à ramener, ceci, le coffre s’ouvrit dans la foulée.

Dans celui-ci, le fameux sanglier.

Nous avons de quoi faire un bon repas, en échange, nous avons des choses à discuter entre nous, fit-il aux siens, surpris, méfiants, mais qui baissèrent leurs armes. Nima, si tu veux bien, allons à l’intérieur de la maison.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/07/2020
Messages : 170
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 3 EmptyDim 2 Aoû 2020 - 0:58

Si on l'écoutait, il n'y avait aucune raison que tout foire. Y'avait toujours un truc qui foirait à un moment pourtant. Et ce, depuis les débuts à la pharmacie, ou la perte de la scierie qui pourtant était devenu un excellent campement.
Lui offrant une esquisse de sourire en coin, secouant légèrement la tête. J'ai plus l'habitude des bonnes nouvelles. Pas après tout ce qu'ils avaient vécu. Conduisant selon les indications qu'il lui donnait, reprenant pour Kofi et Michelle. On s'entendait bien, au début. Mais on à tous fini par changer, prendre des chemins différents. Michelle avait toujours été manipulatrice. Et Kofi suivait très souvent son avis, sans même s'en rendre compte, ou penser qu'elle le menait par le bout du nez sous couvert de bons sentiments.

Les relations étaient devenues tendues, froides. Et même avec la meilleure volonté du monde, rien ne pourrait réparer ce qui avait été brisé entre eux. Les cannibales n'avaient fait que percer une blessure d'avantage profonde et qui peinait à cicatriser, la faisant supurer d'avantage.

Ils avaient fini par rejoindre le camp d'Horacio, alors qu'elle se garait en suivant ses directives. Hochant brièvement la tête aux présentations, sa main non loin du manche de sa hache. Par chance, personne ne l'attaqua alors qu'elle retirait enfin sa main du pommeau quand ils baissèrent leurs armes, suivant le blond comme une ombre parmi l'obscurité ambiante. Jetant un dernier regard aux hommes qui les avaient accueilli pour s'assurer qu'ils ne tenteraient pas de l'attaquer par derrière avant de reprendre sa marche fluide, côte à côté avec le blond. Attendant d'être éloignée du petit comité d'accueil pour relever le regard vers son coéquipier.

C'est toi, le chef de ce groupe ?

Parce que ça y ressemblait quelque peu tout de même. Personne n'avait bronché quand il avait parlé de négociations, encore moins du fait qu'il ne ramène une parfaite inconnue. Pénétrant dans la bâtisse, bien plus accueillante que la morgue alors qu'elle croisait des regards fugaces, curieux de voir une nouvelle tête dans leur petit cocon savamment organisé.

Ou est-ce que tu m'emmènes ?

Non pas qu'elle s'impatientait. C'était d'avantage de la curiosité, alors qu'elle re découvrait une communauté gigantesque en comparaison de la sienne. Et de ce qu'elle en avait vu, celle-ci ne semblait pas manger de la chaire humaine.

Pour le moment, tout du moins.



   
the end of times for all
And every hand will reach for
The power that lies untold
The time of axe and sword is night
Blood-red seeds of war are down
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 3 EmptyLun 3 Aoû 2020 - 11:26
Pas le moins du monde, souffla Horacio alors qu’il conduisait Nihima jusqu’au salon : Mais ils me font confiance, assura-t-il.

C’était l’avantage d’avoir une bonne réputation au sein d’un groupe, même si ça ne faisait pas si longtemps qu’il y était. En rentrant, Ludmila l’attendait d’ailleurs et lui adressa un regard inquiet. Il avait tardé à rentrer visiblement, mais qu’importait, il était là. Le voir d’ailleurs avec une autre femme semblait l’agacer, sans qu’il ne cherche à la rassurer à ce sujet. L’instant d’après, Nima et lui se retrouvèrent avec le leader du groupe, et les explications furent données. Nombreuses, l’histoire se déroula et suivit une discussion laborieuse pour bien tout comprendre.

Une proposition fut également jetée sur le tapis. En entendant les positions de Michelle et Kofi, Gerald, l’oncle de Joseph et leader de cette petite communauté, assura à Nima que si elle souhaitait se joindre à eux, définitivement, avec sa fille, elle serait la bienvenue. Une chasseuse supplémentaire, c’était toujours un avantage, et elle bénéficierait du confort qu’il avait à lui offrir.

Peut-être qu’elle en ferait quelque chose, Horacio ne pouvait pas le dire. Dans tous les cas, ce fut vers les une heure du matin qu’il raccompagna la brune à sa voiture pour qu’elle puisse rentrer chez elle.

Tu peux rester pour la nuit, si tu le souhaite, assura-t-il d’une voix ferme.

Ludmila serait bien la seule à y voir un problème. Pour autant, Nima repartit, comme elle était venue.

_________________


La nuit fut courte, et les découvertes de la veille entrainèrent forcément d’autres conversations au sein du groupe d’Horacio. Ludmila lui avait d’ailleurs posé une tonne de questions au cours de la soirée, pour s’assurer de ne pas être à côté de ses chaussures. Elle se montra étrangement gentille aussi et soucieuse, elle qui depuis peu passait beaucoup de temps avec Joseph, l’avait délaissé pour retrouver son intérêt à lui.

Ne t’approche pas trop de Nima, quand elle reviendra, souffla-t-il à son amante avec fermeté. Elle vient seulement pour sa fille et n’a pas pour habitude de trop fréquenter des gens, tu pourrais l’intimider ou l’empêcher de remettre les pieds ici, il força son air sévère : Sa fille a vraiment besoin de soin, elles doivent se sentir accueilli.

L’avertissement passé, Horacio s’enquit des activités à l’extérieur en laissant la rouquine où elle était. Il serait au plus proche pour accueillir la brune quand elle viendrait. Parce qu’il le savait : elle viendrait forcément.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/07/2020
Messages : 170
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 3 EmptyLun 3 Aoû 2020 - 20:47

J'apprécie la proposition, Gerald. Mais je ne suis pas seule décisionnaire. Une de mes amies est au camp, et je ne peux l'abandonner la-bas.

Le visage dur de Frances vint instant s'imager dans sa mémoire, imaginant la réaction de l'afro américaine si elle osait l'abandonner avec Kofi et Michelle. Sans doute qu'elle l'aurait assassiné sans lui laisser le temps de terminer sa phrase. Se contentant d'un bref sourire à Horacio qui lui proposa de passer la nuit au campement, alors qu'elle réfutait pour rejoindre la morgue. La nuit fût courte, alors qu'elle rassurait Frances et son avalanche de question. Leur communauté semblait droite, sage. Loin des cannibales qu'ils avaient rencontré des mois plus tôt, quand tout s'était écroulé. Murmurant la fin de ses paroles en Sioux, en réalisant que Kofi et Michelle ne semblaient pas si profondément endormis qu'ils ne le prétendaient. Ne dormant qu'une heure ou deux, avant de venir réveiller Kaya à l'aube en glissant sa main dans ses boucles brunes. Sentant son coeur se serrer en constatant qu'elle peinait à tenir debout, la laissant terminer de s'habiller avant de la porter en direction de la voiture après l'avoir forcé à avaler l'un des fruits frais que leur avait généreusement accordé Gerald.

Je reviens vite. Avait-elle promis à Frances, venant l'enlacer rapidement avant de sauter à son tour dans la jeep, enclenchant le contact.

__________________________________


Le trajet fût moins long qu'à l'aller, sans doute parce qu'elle avait accéléré la cadence. Surveillant régulièrement Kaya avant d'enfin reconnaître les abords du campement, baissant la vitre pour leur faire signe qu'il s'agissait d'elle. Surprise, de constater que parmi les inconnus, Horacio était là.

Se jetant presque en dehors du véhicule après que Kaya n'ait ouvert les yeux, l'aidant à descendre sur le sol en ignorant certains regards de compassion. Sous son t-shirt noir, les bras blancs lézardés de veines apparentes de la petite brune laissait entendre sa sous-alimentation plus que tout le reste. La soutenant d'une main contre ses côtes pour la tenir collée à elle, avant de se retrouver face à face avec le blond. Une esquisse de sourire naquit sur son visage en le voyant, lui tendant sa main libre pour la serrer. Peu à l'aise à l'idée de le saluer à la manière Sioux, bien que son regard n'indique qu'elle était soulagée de sa présence.

Est-ce que ton médecin est disponible ? s'était-elle enquise par pure politesse, alors que Kaya saluait brièvement le grand blond. Elle est épuisée. La mine soucieuse, alors qu'elle quittait le regard bleu d'Horacio pour raffermir sa prise sur sa fille. Et... Si tu peux me dire ou je peux patienter. Je ne veux pas déranger.




   
the end of times for all
And every hand will reach for
The power that lies untold
The time of axe and sword is night
Blood-red seeds of war are down
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 3 EmptyMar 4 Aoû 2020 - 12:14
Il l’est, trancha Horacio en lui faisant un signe de la tête. Viens, assura-t-il, en adressant qu’un bref regard à la petite fille.

Celle-ci était maigre, effectivement. Difficile de dire le contraire dans son état. Elle n’était pas en bonne santé. Il fit quelques pas et sur le palier de la maison principale, Donald les attendait. C’était un homme pas bien grand, plutôt trapus, qui avait eu pour habitude de vadrouiller et de porter des charges lourdes. Derrière ses petites lunettes se cachaient pourtant un homme intelligent et qui avait ce qu’il fallait pour palier au problème. Evelyn a côté était une femme d’un certain âge, les cheveux grisonnants ramenés en un chignon lâche, les traits tirés par la fatigue et les années écoulées. Elle adressa un sourire à Kaya, tendant la main pour qu’elle soit en confiance et l’attrape.

Rentre avec moi, tu peux être là, c’est plus comme avant ou on isolait le patient pour discuter avec, tu as besoin de savoir ce qu’il lui faut, souffla Donald.

Les quatre protagonistes s’éclipsèrent dans une chambre au rez-de-chaussée de la maison, et Horacio attendit tout juste devant la porte de celle-ci. Les bras croisés, il patienta, sans tenter d’écouter ce qu’il se tramait à l’intérieur. La discussion n’était de toute façon pas bien animé, parfois la grosse voix de Donald perçait à travers le bois, mais sans rien trahir d’une envolée d’agacement. Quand la porte se rouvrit, ce fut Evelyn qui se présenta en première, puis les autres :

Alors, diagnostique ? Demanda-t-il.
Elle n’a pas de vers, c’est déjà une bonne nouvelle, trancha Donald avec un air satisfait. Vous mangez pas à votre faim, pas vrai ? Reprit-il tout simplement.

C’était une évidence. Même Nima avait les traits légèrement émaciés. L’inquiétude et le manque de nourriture y étaient pour beaucoup, mais ça n’enlevait rien au fait qu’elle était une très belle femme.

On pensait commencer un élevage de lapin, ou de lièvres non ? Fit-il. Donald hocha la tête : Disons que si tu parviens à nous en ramener quelques-uns en vie, nous pourrons te donner ce qu’il faut pour qu’elle mange à sa faim, souffla-t-il à Nima. Une proposition pour un échange de circonstances. Donald semblait convaincu aussi.
Il faut qu’elle réapprenne à s’alimenter, les quantités vont devoir varier et grossir pour qu’elle reprenne du poids… Mais l’appétit semble être là, fit Evelyn enfin avec un sourire. Tu viens ? On va te préparer un petit déjeuner, souffla-t-elle à Kaya en l’invitant à la suivre.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/07/2020
Messages : 170
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 3 EmptyMar 4 Aoû 2020 - 21:04

Elle avait été invitée à rentrer à la suite de Donald et Evelyn, appréciant presque instinctivement la douceur des deux protagonistes alors qu'ils auscultaient Kaya. Hochant la tête à chaque question posée par les deux survivants pour inciter sa fille à leur répondre franchement, même à certaines questions qui laissèrent la petite brune mal à l'aise. Venant poser une main apaisante sur l'épaule de sa fille alors que le diagnostic était finalement rendu, et qu'au moins, Nima pouvait soupirer de soulagement d'apprendre qu'en dehors de la faim, sa fille ne souffrait d'aucune autre maladie pénible à soigner. Des vers, du scorbut. Elle n'aurait plus été à ça près avec tout ce qu'elles avaient vécu jusque lors.

Surprise de constater qu'Horacio avait patiemment attendu la fin de la session, alors que Donald et Evelyn lui faisaient un rapport de la situation. Silencieuse un instant avant d'hocher silencieusement la tête à sa question rhétorique.

Notre camp est tombé il y à quelques temps de ça. Depuis, on fait ce qu'on peut pour survivre, mais même avec la chasse il nous manque pas mal d'aliments nécessaires...

Des fruits frais, des fibres, des lipides. Se contenter de viande à chaque repas n'était pas suffisant pour affronter les épreuves quotidienne. Un infime sourire venant naître sur son visage en écoutant parler de cette proposition de trouver quelques lièvres pour en récolter de quoi nourrir Kaya à sa faim. Ils ne sont pas difficile à ramener vivants, une fois que le terrier à été découvert. Tu les auras bientôt. S'il y avait bien un animal qui survivait aux coyotes, c'était celui-ci. Une fois au terrier, il restait hors d'atteinte en fonction des saisons. Et bien trop vif pour la majorité des carcasses décomposées qui se traînaient désormais.

Revenant à la réalité en écoutant Evelyn parler d'un petit déjeuner alors qu'elle posait les yeux sur Kaya. Vas-y. Lui intima t-elle avec douceur pour répondre à sa question silencieuse, la poussant avec douceur vers Evelyn qui vint attraper sa main pour l'amener en direction du futur déjeuner. Merci à tous les deux. Avait-elle soufflé en hochant légèrement la tête, avant de se retrouver seule avec Horacio. Et à toi aussi. Ce n'était pas si mal comme rencontre, comparées aux précédentes.Restant un instant silencieuse face à lui, se contentant de l'observer sans mots dires avant de reprendre. Je te dois la vie de ma fille. Je ne sais pas encore comment je pourrai te remercier, mais tu pourras compter sur moi si tu as besoin. Avait-elle soufflé.

Peu à l'aise avec les dettes, il n'en restait pas moins une question de fierté. Elle n'était pas sûre que Kaya aurait pu tenir encore très longtemps en extérieur de cette manière. Venant un instant poser une main contre ses tempes pour chasser le vertige qui la menaçait. Je peux t'offrir un café soluble en attendant ? Proposa t-elle avec une ébauche de sourire en sortant les sachets solubles qui ne la quittaient jamais.



   
the end of times for all
And every hand will reach for
The power that lies untold
The time of axe and sword is night
Blood-red seeds of war are down
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 3 EmptyMer 5 Aoû 2020 - 14:59
C’est tout naturel, Nima, répondit Horacio à sa remarque.

Alors que.. Non, ça ne l’était pas tant que ça. Pas pour lui en tout cas. Il se faisait passer pour un humaniste, laissant croire qu’il avait le cœur sur la main. Tout ce qu’il faisait, c’était imiter le comportement de ces idiots pour se faire bien voir des autres. Après tout… Qui ici viendrait porter atteinte à son intégrité alors qu’il venait d’aider une enfant à retrouver la santé et une mère à ne pas perdre son enfant ? Qui oserait seulement douter de sa bonne foi ? Bien sûr que son attitude allait contrarier Joseph, mais qu’importait. C’était d’autant plus amusant qu’il n’avait aucunement l’intention de changer.

Si nous nous comportons seulement comme des bêtes, nous ne méritons pas le nom d’humain, ajouta-t-il alors solennellement. Il capta par ailleurs son trouble, en comprenant qu’il était physique avant tout : Tu as besoin de manger, toi aussi, fit Horacio.

Attrapant Nima par les épaules, il l’invita à le suivre jusque dans la cuisine où Kaya et Evelyn avaient déjà pris place. La petite voyait se dresser devant elle un petit déjeuner qui aurait pu vendre du rêve à n’importe qui. L’aide-soignante était par ailleurs en train de faire des œufs brouillés pour la petite, qui avait déjà deux tartines de confiture devant son nez et un verre de jus de pomme.

Viens, fit-il après avoir saisi les tasses et de quoi faire aussi. Eux allèrent se mettre sur la terrasse, en vis-à-vis avec la cuisine par la fenêtre qui donnait directement sur eux. Nous n’avons plus de sucre alors… ça sera café noir, pain frais du jour et de la confiture, souffla-t-il.

Horacio avait déjà mangé pour sa part, aussi se contenta-t-il de son café en scrutant Nima. D’un regard, il l’invita à nouveau à se servir. Avec tout ce qu’il y avait devant elle – fait main ! – elle devait être en plein supplice de Tantale. Mais la stratégie était constante : s’il lui montrait qu’ils avaient des moyens, peut-être prendrait-elle l’idée de quitter sa morgue pour ici.

Les gens ici se débrouillent depuis quasiment le début, ils se connaissent d’avant pour la majorité, expliqua-t-il sans qu’elle ait besoin de demander : Je ne suis arrivé qu’il y a quelques semaines, et j’ai proposé mes services de chasseur pour payer mon loyer et celui d’une amie avec qui j’ai fait la route, fit-il en parlant de Ludmila.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: La Dérive   La Dérive - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- La Dérive -
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: