The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- There is one thing stronger than magic: sisterhood -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 3378
Age IRL : 27
MessageSujet: There is one thing stronger than magic: sisterhood   There is one thing stronger than magic: sisterhood EmptyMar 21 Juil 2020 - 1:23
Elle est drôlement satisfaite. Le sourire malicieux qu'elle arbore brièvement avant de se pencher sur la rambarde qui la protège d'une chute dans le salon tend d'ailleurs à le prouver. Elle arbore plutôt une mine embarrassée au moment où elle s'adresse à Clay' et Misha. « Désolée, y'a plus d'eau chaude ! » indique-t-elle simplement. C'est à la rouquine qu'elle s'adresse mais c'est pourtant son père adoptif qu'elle regarde. Son regard s'est, tout au plus, égaré l'espace d'un infime instant sur le ventre rebondit de sa colocataire. Oui, le message lui était destiné. Car c'est elle qui est sensée aller prendre sa douche maintenant. Son comportement est immature et elle en est consciente. Mais qu'est-ce qu'elle ça l'amuse... La gamine pousse le vice jusqu'à arborer un petit air contrit avant d'emprunter un chemin qu'elle connaît par coeur, qu'elle pourrait retrouver les yeux fermés. Elle pousse la porte sans autre forme de procès et se rue sur le lit de son amie, la bousculant quelque peu au passage. L'australienne s'obstine un instant à observer le plafond. Il faut dire qu'elle n'est pas venue dans un but particulier si ce n'est celui de pouvoir profiter de la présence de sa sœur adoptive. Car c'est bien ce qu'elle est devenue au fil du temps. Elles n'ont pas le même sang, pas les mêmes parents. Mais c'est un détail sur lequel Zelda ne s'attarde plus depuis longtemps. Elle se sent toujours coupable envers Mary, oui. Elle a parfois l'impression de la tromper, de l'avoir remplacée. Mais cette dernière n'est plus de ce monde. Et les morts, qu'ils soient animés ou non, ne portent pas de jugements à l'encontre des vivants. Et c'est probablement mieux ainsi...

La gamine glisse une main en appui sous sa tête et lâche un petit soupir de satisfaction. Ici, elle se sent en sécurité. Elle peut être elle-même sans crainte d'être jugée. Oh bien sûr elles ne sont pas toujours d'accord, Kass' et elle. Mais leurs désaccords sont toujours gommés par le temps, balayés par la force de leur amitié. Elle reste - et restera - toujours son alliée la plus fiable. Elle en est persuadée. Et cette conviction lui donne régulièrement la force de faire face au quotidien et, surtout, au futur. « C'que j'peux m'faire chier aujourd'hui... » Elle doit retrouver Sean dans quelques heures, à la nuit tombée. Quand elle ne risquera plus vraiment de réveiller Levi en se glissant par effraction dans la chambre de l'adolescent. Mais dans l'intervalle - et depuis le début de la journée - elle trouve le temps particulièrement long. L'école lui manque presque... Au moins, en cours, elle pouvait profiter de la présence de son amie et des autres membres de l'Armée de June. Elle en vient à se demander si elle n'a pas commis une erreur en décidant de se focaliser sur son apprentissage militaire plutôt que sur les connaissances distillées par les enseignants du Fort... « Misha d'vient d'plus en plus ronde... À c'rythme, c'est sûr, elle va exploser ! » glisse-t-elle sur un ton nimbé d'un espoir qu'elle ne parvient pas - ni ne cherche - à cacher. Non, Zelda n'est pas ravie à l'idée d'accueillir bientôt au sein de la maison une petite âme innocente. Elle craint que cette dernière ne les supplante, Kass' et elle, dans le coeur de Clayton. Elle s'en veut de considérer un enfant comme une menace. Est-ce que cela fait d'elle quelqu'un d'horrible ? Quelqu'un d'égoïste ? Et si c'est le cas, est-ce une mauvaise chose si l'on considère le monde dans lequel ils évoluent ? Elle suppose qu'elle devrait ressentir de la joie, être heureuse pour son père adoptif et plus généralement pour l'espèce humaine, menacée, qui s'enrichira bientôt d'un nouveau membre. Et pourtant...

Elle imagine encore un instant les regards attendris des gens qui finiront tôt ou tard par se poser sur ce petit têtard. Elles n'existeront plus ! Les gens préfèrent les bébés aux adolescents. Ce qui l'ennuie dans tout ça, au final ? C'est que cet enfant ait la chance de pouvoir avoir ses deux parents alors qu'elles, elles sont privées des leurs. C'est... une injustice. Quelque chose dont le futur nourrisson n'est pas responsable mais qui ne le rend pas pour autant sympathique. Le seul réconfort qu'elle trouve dans tout ceci ? Le fait que quoi qu'il arrive, Kass' et elle seront toujours unies pas un lien que cette créature ne parviendra jamais à chambouler. Zelda finit par se tourner sur le ventre de manière à s'allonger à côté de son amie. Elle l'observe alors de l'un de ces regards malicieux dont elle a le secret. Un regard qui annonce déjà la couleur de ses intentions : « Hey, Kass' ? » l'interpelle-t-elle malgré tout et ce, même si ce n'est pas nécessaire. « Ça t'dirait pas qu'on aille s'en fumer un p'tit avec Dean et Connie ? » Ce n'est jamais gagné d'avance, avec Kass'. Il faut dire que des deux, c'est incontestablement elle la plus sage. L'australienne incarne la débauche et l'américaine, la tempérance. C'est peut-être pour ça, au final, qu'elles s'entendent si bien ? Deux facettes, une seule pièce...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kassandra Taylor
Kassandra Taylor
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/06/2020
Messages : 289
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: There is one thing stronger than magic: sisterhood   There is one thing stronger than magic: sisterhood EmptyMer 29 Juil 2020 - 18:57
Elle avait deux idées de choses à faire, l’une était plus attirante que l’autre, mais l’autre restait tout de même plus productive… Et la productivité, ça reste sacrément important pour une gamine comme Kassidy. La matinée s’est close après les deux heures de jogging habituelles de Clayton et Kassidy ; Zelda aurait pu les rejoindre. Elle l’a déjà fait, mais Kassidy a jeté l’éponge il y a un bon moment déjà, faut être armé de patience pour réveiller Zelda le matin, encore plus pour la motiver à enfiler des baskets pour aller courir. Pourtant, c’est pas l’énergie qui lui manque… Globalement, ça se passe toujours bien. Père et fille adoptive courent. T’en as toujours une qui traine les pieds derrière au bout d’une trentaine de minutes, qui se sent sur le point de cracher ses poumons. Ils s’arrêtent un peu, boivent et mangent un petit truc pour récupérer un peu. En général, c’est ce petit moment qui définit l’ambiance qui rythmera le reste de la journée.

Elle aurait pu roupiller un petit moment, faire l’une de ces petites siestes qu’elle aime faire de temps en temps lorsqu’elle n’a rien à faire, lorsque l’ennui prend le contrôle de toute son âme… ou juste quand elle est pas d’humeur à se bouger. Aujourd’hui, ‘faut dire que la journée est assez calme. C’est simple, il ne se passe pas grand-chose. La bibliothèque est fermée, les cours ne sont pas donnés… et Kassandra ne se sent pas d’humeur à sortir. Il fait bon, il faut chaud… peut-être un peu trop chaud. Elle pensait que cet après-midi pourrait être une bonne opportunité de terminer l’un des derniers bouquins que Clay lui a ramené de l’une de ses excursions à l’extérieur. « Si je reste » de Gale Forman. Un bouquin à l’eau de rose, un truc un peu cliché… l’histoire d’une ado de son âge qui tombe dans un coma et qui doit décider si elle préfère vivre ou mourir. Un truc qui l’a bien faite chialer, en fait… alors qu’elle n’aime globalement pas ce qui s’y raconte. C’est trop cliché, c’est un peu débile… Une histoire d’amour comme Clayton lui en ramène beaucoup dernièrement. Des histoires d’adolescence qu’elle ne supporte pas, des trucs qui ne lui inspirent rien mais qui sont quand même assez puissants émotionnellement parlant pour la plonger dans des moods impressionnants. Non, elle l’aime pas ce bouquin… mais elle déteste commencer des lectures sans les finir.

Allongée sur le ventre dans ce lit qu’elle a fait avec soin ce matin, elle bouquine dans le silence le plus complet. Ce silence qu’elle aime, celui qui lui permet de penser correctement, de s’imaginer avec précision tout ce qu’elle arrive à tirer de ces lignes manuscrites, de ces pages qui sentent la poussière et puent le renfermé. 220 pages, il lui en reste une bonne trentaine. Elle prend son temps, tire de bonnes choses d’une lecture qui pourtant ne l’attire pas. Et c’est en lisant ce genre de bouquins qu’elle se demande si le monde actuel n’est pas mieux que celui d’avant… Comment est-ce qu’une histoire d’amour peut-elle être aussi niaise ?

Au final, elle en veut même pas à Zelda d’avoir pris le relais avec Sean. Si c’est à ça que ressemble une histoire d’amour entre deux adolescents, c’est pas ce dont elle a envie… Ses pensées et son court moment de répit prennent fin lorsqu’une petite forme humaine vient pousser sa porte sans ménagement pour venir s’écraser sur son lit. Pas besoin de se tourner ni même de tourner l’œil pour savoir de qui il s’agit… Ce serait pas la première fois que Zelda vient s’incruster dans son pieu, et ce à n’importe quel moment de la journée. La blonde la bouscule, manquant de faire tomber le bouquin qui vient, à la place, s’écraser sur ses bras. Kassidy en profite pour le poser sur sa table de nuit ; adieu le calvaire. Faudra qu’elle parle à Clay et qu’elle lui demande de lui ramener d’autres bouquins… « Y a jamais rien à faire, t’façon. Tu devrais te mettre à bouquiner, toi aussi… ça fait passer le temps. » Elle lui conseille la littérature sans trop penser que ce soit une bonne idée… Franchement, elle imagine pas sa meilleure-amie plonger son regard dans un livre, mais on sait jamais…

En général, quand Zelda débarque en annonçant qu’elle se fait chier, ça se passe jamais très bien. La dernière fois que c’est arrivé, les deux filles se sont fait punir… Après, c’était la fin logique d’une soirée passée à boire, fumer des joints et qui s’est terminée par un petit incendie. C’était certes mérité, mais c’était encore et toujours une idée de Zelda…

L’observation de Zelda sur Misha la fait glousser de rire. Elle aime Misha, elle déteste ces tensions entre elles… mais faut avouer que la petite australienne a toujours les bons mots pour la faire marrer, même quand cela concerne les sujets les plus sensibles. « T’en as pas marre d’être méchante comme ça avec elle, sans déc ? » Et le pire, c’est qu’elle est même pas sûre que Zelda ne le pense pas. Elle connait déjà son ressenti sur le futur nouveau-né, elle sait qu’elle le voit comme une « menace »… mais quand même. Ça reste un bébé, un petit innocent qui n’a rien demandé. « … Mais en vrai, ce serait quand même marrant. Un bide qui explose… pluie de paillettes et de confettis ! » Elle lève les bras avec beaucoup d’énergie, mais tout de même moins qu’elle en avait ce matin. C’est ça qu’elle aime quand elle est avec Zelda… elles sont toutes les deux bien différentes l’une de l’autre mais parviennent tout de même à bien s’entendre. Il y a cette alchimie entre elles… Quelque chose d’inexplicable, mais quelque chose dont elle avait bien besoin avant qu’elle ne débarque dans sa vie.

Kassidy, de ses yeux d’adolescente mature et peut-être un peu trop innocente, voit cette future arrivée comme une bonne nouvelle. Une surprise, une bénédiction. Quelque chose de positif, non pas qu’il manquait d’un chiard dans la maison… mais elle se dit que ce serait peut-être bien d’en avoir un. Non pas parce que c’est cool de se faire réveiller à trois heures du matin par des pleurs ou de se faire vomir dessus quand t’as la gentillesse de vouloir le tenir dans tes bras (elle a même pas pensé à ces possibilités, en fait)… mais elle se dit qu’il manque d’un peu de douceur sous leur toit. Un bébé, ça peut être qu’une bonne nouvelle. Et dès qu’il sera là, Misha et Clay savent d’avance qu’elle sera là pour s’en occuper comme s’il s’agissait de son propre petit-frère, de sa propre petite-sœur.

« Mh ? » lui répond-t-elle pour la prévenir qu’elle a toute son attention. Les bras croisés, déjà quasi sûre de savoir ce que Zelda est sur le point de lui proposer. Une connerie, encore et toujours des conneries. C’est tout ce que Zelda veut faire. Parfois elles sont grosses, parfois elles sont drôles. Tout ce que Kass sait, c’est qu’elles se terminent rarement très bien. Elle l’écoute, elle lui livre son idée comme si elle parlait d’une simple après-midi autour d’un Uno. Kassidy a envie de lever les bras pour lui montrer son incompréhension mais n’en a pas la force… « T’es pas possible, je te jure, Z. »

Depuis leur rencontre, c’est toujours la même chose. Zelda propose des trucs totalement barrés, Kassidy refuse, lui dit que c’est pas ouf et qu’elles vont se faire détruire… mais elle finit par acquiescer. « Un p’tit comme la dernière fois… ? » Elle repense à ce joint qu’ils ont décidé de faire tourner entre eux la dernière fois. Petit, c’est le pire mot pour le décrire tellement il était gonflé, énorme… Grande erreur de Connie, mais ils s’étaient tous dit que ce serait pas un problème, que plus il y en aurait, plus fun ce serait… Tu parles. Heureusement que Kassidy a arrêté d’y toucher après quelques minutes, elle aurait terminé totalement retournée.

Elle y pense, elle y réfléchit. Les mots qui sont sur le point de passer la barrière de ses lèvres vont surprendre Zelda… mais elle a trouvé cette idée bonne. « On peut l’faire, mais à une seule condition… » Elle marque une pause, attend que le regard de l’australienne croise le sien. « Je veux qu’tu me promettes que tu vas te calmer un peu avec Misha et être plus sympa… » Elle sait même pas comment ça a commencé entre elles… elle peut juste plus supporter ces conneries entre l’adulte et l’adolescente. Puis calmer des tensions, c’est un peu son truc. « Elle va bientôt accoucher. Elle douille déjà assez, elle a plein de trucs dans la tête… même si t’as la haine contre elle ou que tu lui en veux pour je sais pas quoi, faudrait essayer de calmer le jeu, Z. » Elle l’aime Zelda, elle l’aime plus que tout au monde. Mais quand elle fait des conneries, quand elle fait quelque chose de travers, elle sait le lui dire correctement, et ce sans filtre. « Si tu me promets ça, bah… on peut aller faire une connerie puis se faire démolir ensuite. Mais pas avant, Zézé. » Elle en regrette déjà l'idée, mais dans tous les cas... elle sait pas dire non à Zelda. Alors, quitte à se mettre dans la merde, autant que ça serve à quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 3378
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: There is one thing stronger than magic: sisterhood   There is one thing stronger than magic: sisterhood EmptyDim 9 Aoû 2020 - 8:10
Elle lâche un petit rire lorsque son amie lui suggère de se mettre à bouquiner. Elle suppose immédiatement qu'il s'agit d'une blague. Mais elle comprend que la proposition n'est pas dénuée d'un certain sérieux. « Attends ! T'veux dire lire en pleine journée ? » demande-t-elle comme pour s'assurer qu'elle a bien entendu ce qu'elle vient d'entendre... C'est une drôle d'idée, ça ! Zelda bouquine de temps à autre avant d'aller se coucher mais c'est surtout pour trouver le sommeil ou pour chasser de ses pensées des souvenirs aussi agréables que douloureux. « Non merci ! J'ai pas envie de d'venir une intello ! » Le visage de Cole apparaît un instant dans l'écrin de ses pensées. Non, clairement, elle ne souhaite pas finir comme ça. En fait elle se trouve plutôt bonne dans le rôle de la mauvaise élève, celle qui n'est pas réceptive aux enseignements théoriques et qui s'affranchit aisément de tout ce qui pourrait faire d'elle, plus tard, une femme respectable. « Et puis y'a d'autres moyens d'tromper l'ennui, pas vrai ? » Comme par exemple fumer un joint, donc ! Cela dit l'australienne lâche un petit soupir quand sa soeur adoptive lui demande si elle n'en a pas marre de se comporter de cette manière avec Misha. Elle hausse les épaules tandis que son regard s'attarde un instant sur le plafond de la chambre. « Si, un peu ! Mais c'est une question d'principe ! » avoue-t-elle. Si n'importe qui d'autre lui posait la question, elle se contenterait d'affirmer qu'elle vit très bien la situation actuelle. Mais là, il s'agit de Kass'. Les faux semblants n'ont pas leur place au sein de leur sororité... « Qu'elle commence par v'nir s'excuser et on verra après ! D'toute façon, c'est pas à moi d'faire l'premier pas ! » C'est la rouquine qui a levé la main sur elle la première. C'est donc à elle de venir lui présenter des excuses. Ce n'est que l'expression d'une logique teintée de bon sens...

Quoi qu'il en soit et même si elles ne partagent pas le même avis sur la question, les deux adolescentes restent parfaitement capable d'éviter les sujets fâcheux et de se concentrer sur les choses plus légères. Zelda ricane et opine du chef lorsque que son amie évoque à son tour le ventre de Misha, une éventuelle explosion et une pluie de paillettes et de confettis. « Marrant, j'sais pas ! Mais pratique, ça oui ! » Il n'y aurait plus de rouquine et puis, surtout, plus de bébé ! Kass' et elle resteraient à jamais les deux seules filles de Clayton ! Dans un monde parfait un tel scénario se serait déjà produit. Mais leur monde n'a décidément rien d'idyllique. Il faudra bientôt composer avec l'arrivée d'une nouvelle âme au sein du camp. Et puis, surtout, avec ses pleurs et ses caprices... « Un d'ces quatre faudrait organiser une messe noire ! Si ça s'trouve Satan s'rait d'accord d'exploser Misha contre une âme ou deux, non ? » Elle plaisante. De toute façon elle ne croit pas en une quelconque divinité si ce n'est le temps. Zelda soupire et propose finalement un joint à sa soeur avant d'adopter un air angélique lorsque cette dernière lui fait remarquer qu'elle n'est pas possible. C'est un schéma classique, maintes fois répété. Kassidy finira par céder tôt ou tard. c'est simplement une question de minutes. Ou peut-être d'heure si elle est vraiment décidée à être sage aujourd'hui. Ce qui ne semble pas être le cas. « Nooon, pas comme la dernière fois ! Celui-là il sera vraiment petit, promis ! On est que deux, en plus... » Le fameux joint auquel son interlocutrice vient de faire référence était clairement trop corsé. Celui qu'elle fumeront, lui, sera à peu près convenable. Elles planeront mais elles n'iront pas mettre le feu à un canapé. Enfin en théorie en tout cas...

Ce qui doit arriver, arrive : Kassidy accepte l'offre mais l'assortit d'une condition. Zelda l'encourage à préciser le fond de sa pensée puis lâche un soupire désabusé lorsque son souhait est exaucé. Elle enfuit alors son visage dans les draps du lit de son amie pour y étouffer un semblant de grognement. « Sérieusement ? » Être gentille avec Misha ? La femme qui l'a frappée devant tout le monde au Summer's pour le simple fait d'avoir fourni une arme à May afin de se débarrasser une bonne fois pour toute de Roza ? Aujourd'hui elle n'est plus vraiment fière de ce geste. Autant à cause de la semaine prison que son acte lui a coûté que parce qu'elle s'est rapprochée de la russe. Mais ce que lui demande Kass', là, c'est quand même un peu abusé. « Bon ! J'veux bien essayer d'être plus sympa avec elle ! Genre lui laisser d'l'eau chaude et arrêter d'lui cacher des choses ! Mais j'garantis rien ! » C'est un bon compromis, non ? Et c'est déjà une grande concession quand on y pense... Mais elle ne va pas jouer à l'hypocrite avec cette femme qu'elle ne supporte plus. « Et puis c'est pas d'ma faute si elle douille ! Elle avait qu'à y songer avant d'se faire Claytoniser, hein ! » Elle voit mal en quoi les aléas de la grossesse sont sensés lui insuffler de la pitié à l'égard de la rouquine. Zelda se redresse avec cette vivacité habituelle et se retrouve bien vite sur ses deux jambes, à côté du lit. « On s'retrouve en bas dans deux minutes ! Faut juste qu'j'aille changer d'fringues ! » Elle ne va quand même pas sortir vêtue de son pyjama, non ? L'australienne disparaît bien vite de la chambre pour rejoindre la sienne ! Avant, bien sûr, que sa soeur ait eu l'occasion de manifester le moindre désir de refuser ou de négocier davantage les termes de leur sortie crapuleuse...

Et puis deux minutes plus tard, donc, elles se retrouvent à l'endroit indiqué. Enfin deux minutes... Plutôt quatre ou cinq, en vrai. Il faut dire que l'australienne n'est pas bien ponctuelle et puis qu'elle a eu un peu de mal à choisir sa tenue. Depuis qu'elle sort avec Sean, elle accorde un peu plus d'importance à son apparence. Elle n'est pas sûre de le croiser mais... on ne sait jamais ! L'adolescente s'excuse pour son retard avec un petit sourire, lâche un « On sort ! » destiné aux âmes présentes dans la maison puis se retrouve à l'extérieur avec son amie. Elles rejoignent bien vite le bord de l'eau, à un endroit stratégique puisque caché partiellement au regard des gardes perchés sur leurs tours de guet. Zelda sort alors le nécessaire pour rouler l'objet de leur futur délit tout en conversant de tout et de rien. Mais surtout de rien, en fait. La légèreté est, après tout, le privilège de la jeunesse... « Sean me saoule ! » indique-t-elle après quelques bouffées à son amie. Elle a toujours de la peine à évoquer sa relation avec son petit copain. Elle a un peu peur de gêner Kassidy puisque c'est elle qui, la première, a embrassé l'irlandais. Mais à qui l'australienne peut-elle se confier sinon à elle ? « Sérieux tu trouves qu'c'est normal qu'il aille vivre avec l'homme qui m'a tabassée ? Des fois j'me dis que j'devrais le larguer mais... j'ai pas envie ! Par contre faut bien qu'je marque l'coup, tu vois ? Histoire d'lui faire comprendre que c'qu'il fait, là, c'est pas normal ! J'dois lui imposer des sanctions, j'pense ! C'est c'que l'ONU faisait avec les pays rebelles, non ? Et sur ce coup-là, Sean m'fait un peu penser à la Corée du Nord ! » Elle ne demande pas seulement l'avis de l'américaine mais également ses conseils. Des deux, c'est incontestablement celle qui possède la plus grande sagesse. « Tu f'rais quoi, toi, à ma place ? T'accepterais ça ? J'sais pas, hein... Si ça s'trouve c'est moi qui suis en tort mais franchement, j'pense pas ! » indique-t-elle en lui tendant dans la foulée le joint. Une bonne discussion avec l'esprit un peu embrumé et le coeur ouvert, voilà bien une chose agréable en ces temps incertains...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kassandra Taylor
Kassandra Taylor
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/06/2020
Messages : 289
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: There is one thing stronger than magic: sisterhood   There is one thing stronger than magic: sisterhood EmptyVen 14 Aoû 2020 - 16:49
« Maaaaaaaaaais… » La logique de Zelda finit parfois par lui échapper. Elle sait que leurs personnalités, leur façon de vivre sont carrément incomparables. Mais de là à penser que lire en pleine journée rend intello… ça lui donne juste envie de rouler des yeux et de lui forcer à lire un bouquin qui fait partie de sa bibliothèque. « C’est pas en lisant un bouquin romantique que tu vas devenir intello, t’sais… » C’est pas sa came, mais elle est sûre que ça pourrait lui plaire quand elle voit la petite routine amoureuse que Sean et elle ont su adopter. Ils sont mignons à voir quand ils trainent tous les deux, quand ils se tiennent la main ou lorsqu’ils décident de se rouler des pelles aux moments les moins improbables. C’est ce genre de choses qui rassurent Kassidy dans l’idée qu’elle a bien fait de couper court avec Sean… Ce baiser qu’ils ont échangé n’avait rien de fantastique, n’était pas aussi « fameux » qu’on aimait lui répéter… puis le romantisme, ça l’intéresse pas tant que ça non plus. Elle aime le voir chez les autres mais n’a pas l’impression d’être la fille idéale pour occuper cette place. Peut-être que ça changera lorsqu’elle trouvera le prince charmant, mais faudrait-il qu’elle croie encore à cette idée…

Cette fois-ci, elle roule vraiment les yeux, Kassidy. Zelda a l’habitude de se mettre dans la merde, parfois des pires façons possibles… donc il est naturel pour sa meilleure amie de s’en plaindre, de vouloir l’aider à trouver des solutions. Parfois, elle lui demande de faire le premier pas. Parfois, elle lui propose de juste laisser couler et d’ignorer la personne. Mais avec Misha, elle trouve leur histoire un peu tirée par les cheveux.
Elle l’écoute essayer de se justifier, user de mille et une raisons pour expliquer un tel conflit… mais ça parait tellement poussé pour Kassidy, tellement injustifié qu’au fond, elle pige pas vraiment comment elles ont pu en arriver là. Elle l’écoute à peine, plus occupée à froncer les yeux qu’autre chose, comme pour essayer de comprendre un minimum ce qu’elle lui baragouine… mais elle y comprend rien. « En vrai de vrai… t’en as pas marre de te mettre dans la merde pour rien, à chaque fois ? » qu’elle lui demande avec le plus de franchise après avoir posé son bouquin sur sa table de chevet.

Elle s’assied en tailleur sur son lit, regarde l’adolescente d’un air blasé… Le truc qui l’embête un peu, c’est qu’elle l’aime bien la rouquine. Elles sont pas meilleures amies, mais elles s’entendent bien… Mais bon, il est pas rare pour Kassandra de bien s’entendre avec les gens qu’elle côtoie alors, au final… ça change pas grand-chose. Peut-être qu’il y a un truc qu’elle ignore à propos des relations négatives… ‘Faudrait qu’elle essaie de se faire détester de quelqu’un, un jour. Elle kiffera peut-être.

« Tu vas trop loin, Z. Puis… faut laisser le bébé en dehors de ça. » Elle soupire. Elle a déjà lu un bouquin qui parlait de rituels sataniques, c’était pas joyeux du tout. Puis si Satan l’explosait, adieu le bébé… et le bébé, elle a quand même hâte de l’avoir dans les bras. « Puis tu vas voir… je suis sûre que tu vas adorer le bébé. » qu’elle lui dit aussi, comme pour essayer de la rassurer. Elle sait qu’elle a des doutes quant au futur nouveau-né, doutes que Kassidy trouve eux aussi injustifiés… Comme si un bébé allait voler l’attention que Clayton leur apportait, franchement… « Puis ça va nous faire un p’tit frère, ou une p’tite sœur… c’est cool. » Kassidy en est heureuse. Elle se visualise déjà dans le futur, en train de porter le gamin, en train de le chouchouter et de le dorloter avec plein d’amour… puis Zelda y trouvera certainement son compte elle-aussi, ça lui ferait quelqu’un d’autre à qui faire faire des conneries. Ce serait un peu comme un héritage qu’elle pourrait lui donner.

Kassie peut pas s’empêcher de sourire quand elle l’entend approuver (à moitié, certes) son idée. Si elle fait des efforts, c’est déjà ça de gagné. Et au pire, la tension sera toujours moins intense qu’elle l’est actuellement. Parce que même sans faire partie de leur conflit, K a quand même l’impression qu’elle a un rôle à y jouer, un camp à choisir… et elle déteste ça. « Si tu me jures d’essayer… même si ça aboutit pas, c’est déjà cool. » Ce serait bien, mieux. Peut-être qu’elle les entendraient moins gueuler dans la maison. Puis peut-être même qu’elles pourraient devenir meilleures potes… enfin, moins qu’elles le sont déjà, Kassidy et elle. Sa deuxième remarque la fait rire, c’est sûrement le propos le plus vrai de monologue… c’est elle qui l’a choisie, la grossesse. « Ça, Zelda… J’sais pas. Peut-être que Clayton est une machine de guerre et que c’était inévitable, entre elle et lui. » Elle sourit en coin, se met à imiter le bruit d’une mitrailleuse tout en s’agitant sur le lit, elle pousse un peu son amie avec ses pieds pour la forcer à bouger de son matelas. « T’imagines si ils ont des jumeaux ? Ou même des triplés ? » Elle en rit, mais elle a des lumières dans les yeux rien qu’en y pensant. Ce serait TROP bien.

Zelda s’éclipse rapidement sa chambre pour aller se débarrasser de son pyjama et enfiler quelque chose de plus… normal pour sortir. Kassidy elle, finit par la suivre avec quelques minutes de retard. Elle se glisse dans sa chambre pour la voir déjà fringuée, peut-être un peu trop bien… comme si elles allaient en soirée, comme si elle allait voir Sean. « C’est bon, on va pas croiser ton beau gosse… » Pas besoin de sortir le grand jeu. Elle a qu’à faire comme elle, un pull et un short, c’est carré.

Elles rejoignent assez rapidement leur petit Eden habituel, même si elles aiment se retrouver dans pas mal d’endroits qu’elles aiment garder secrets. Pour pas se faire déranger par des adultes, pour pas laisser de traces en cas de grosses conneries. Parfois, elles se font cramer, mais c’est toujours mieux de jamais laisser de traces. Assises au bord de l’eau, Kassidy l’observe sortir le grand jeu. Comme d’habitude, c’est Zelda qui va rouler, qui va tout préparer… parce que même si Kassandra prend un peu goût aux excès, elle a pas envie de savoir comment préparer ça… sinon, ça lui donnerait envie d’y participer encore plus souvent. Et comme elle a pas prévu de devenir junkie... Zelda a l’honneur d’y toucher en premier, Kassidy attend un peu impatiemment qu’elle ait pris quelques bouffées pour lui prendre elle-même des lèvres. « Eh oh, prends pas tout non plus. » Elle commence à y prendre goût… et c’est peut-être pas aussi mal qu’on aime lui faire penser. Elle le met entre ses lèvres, tire dessus comme Zelda le lui a appris. Premières bouffées, premières impressions de bonheur… Dans quelques minutes, elle sait qu’elle se sentira bien, encore mieux qu’habituellement.

Leurs joints font délier les langues et ce genre de soirées donnent très souvent lieu à des discours plus décomplexés, plus honnêtes qu’habituellement. « Tu sais que si tu veux faire parler quelqu’un, t’as juste à lui faire fumer ça… c’est trop bien. » Peut-être que si elles faisaient fumer Misha, ce serait plus calme entre les deux. Pas sûr que ce soit bon pour le bébé, cependant.

« Hein ? » Elle fait de gros yeux aux révélations de Zelda, lui tendant le joint qu’elles se partagent après l’avoir bien consommé. Elle parait surprise mais l’est pas vraiment. C’est un sujet qu’elles connaissent toutes les deux, un truc dont elles ont déjà toutes les deux parlé. Et le pire, c’est qu’elle sent bien que ça la démange, Zelda. Qu’elle est plus dérangée par cette idée qu’elle le laisse croire, avec son humour et ses blagues qui viennent colorer le tout… « Tu sais, Zelda. Moi, je pige rien à ses histoires. C’est pour ça que j’évite d’en parler… » Elle connait une certaine partie de l’histoire de Sean. Elle sait ce qui se trame sous son toit, elle a envie d’agir mais en même temps… elle a pas l’impression que Sean y soit favorable puisqu’il vit lui-même avec cet homme, de plein gré. « T’as essayé d’en parler avec lui, de voir ce que vous pouvez faire ? » Si elle pouvait rouler des yeux à nouveau, elle le ferait… mais elle en a pas spécialement envie. Elle veut l’écouter, elle veut l’aider. Mais elle peut pas s’arrêter de penser qu’elle va parfois trop loin… et c’est sûrement pour ça qu’elle l’aime. « S’il a besoin de ton aide, c’est pas pour que tu le largues, Z. ‘Faut essayer de l’aider, quitte à en parler à quelqu’un ou à lui faire comprendre que c’est pas normal, c’qu’il fait. » C’est dans ce genre de moments qu’elle se sent heureuse d’être avec Clay, mais aussi d’avoir eu un bon père en grandissant. Elle n’envie pas Sean, loin de là. Elle réfléchit, Kassidy. Elle y pense un peu, haussant les épaules. « J’en sais rien… mais j’vivrais pas avec, moi. » Encore une fois, elle lui pique le joint, comme si elle en avait besoin à l’instant T. C’est qu’elle commence à bien y prendre goût, la gamine…

« T’es pas en tort… mais faut juste lui faire comprendre qu’il est con, mais aussi que t’as raison. T’es sa copine, il devrait t’écouter un minimum quand même… surtout qu’on parle d’un truc important, là. Peut-être que si t’en parlais à June, elle ferait un truc ? » Ou peut-être que c'est une mission pour l'Armée de June... mais elle est sûre que c'est une mauvaise idée, que c'est pas un truc à prendre à la légère.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 3378
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: There is one thing stronger than magic: sisterhood   There is one thing stronger than magic: sisterhood EmptySam 15 Aoû 2020 - 5:33
Si elle en a marre de se mettre dans la merde constamment ? Oh ben oui, c'est pas un truc qui lui fait particulièrement plaisir. Et elle n'a même pas l'impression de le faire volontairement. C'est simplement son caractère qui lui commande de ne pas baisser les yeux ou les bras lorsqu'une situation ne lui convient pas. L'adolescente hausse les épaules. « C'est surtout les ennuis qui ont une fâcheuse tendance à m'tomber d'ssus, si tu veux mon avis... » explique-t-elle. Mais ça, ça reste encore à prouver. La discussion dérive sur Misha et le futur habitant de la maison. Elle aimerait bien, elle, laisser le bébé en dehors de tout ça. L'ennui c'est que ce petit être va directement impacter l'équilibre de leur famille. Zelda sait bien qu'il n'y est pour rien et qu'il n'a même pas demandé à venir au monde suite à ce qu'elle imagine être une soirée alcoolisée ou quelque chose de ce genre-là. Elle peut difficilement ignorer l'influence que le bébé aura inévitablement sur la vie dans la maison. « Non mais bon... » souffle-t-elle, ne voyant guère comment justifier le fait d'en vouloir à leur future petite soeur. L'australienne ricane ensuite lorsque son amie lui dit qu'elle va adorer le bébé. « Mouais... On verra ça, hein ! » Elle réserve encore son jugement même si elle sait déjà qu'elle aura du mal à résister à la bouille fripée qui va venir agrandir leur sororité. C'est cool, ouais... Mais juste un peu !

Le rire de l'adolescente raisonne dans la chambre lorsque Kass' conteste avec humour la responsabilité de Misha dans cette grossesse. C'est vrai que Clay' semble être un insatiable amant. Il parle tellement des femmes que l'on peut parfois se demander s'il lui arrive de penser à autre chose... « Faudrait p't-être le castrer lui aussi, ouais ! » plaisante-t-elle. Mais à moitié. Et puis elle perd immédiatement son sourire lorsque son amie évoque la possibilité qu'il y ait plus d'un seul bébé. « Non mais dis pas ça ! Oh putain... Non, hein ! Y'a juste pas moyen ! » Elle qui parvient à peine à imaginer la vie avec un bébé à la maison se retrouve maintenant face à une probabilité particulièrement effrayante. « Ah non non non ! J'refuse ! » Même si, bon, ça ne dépend pas vraiment de sa volonté. Elle espère qu'Ivy sait compter correctement et qu'elle n'a pas oublié un morpion ou deux dans les tréfonds du tiroir de la rouquine. Il lui faut se changer les idées. Et c'est exactement ce qu'elle fait en proposant à son amie de sortir pour prendre l'air et fumer un joint. Elles se retrouvent un peu plus tard dans le vestibule. Zelda lâche un « Ça n'a rien à voir ! » qui sonne un peu faux lorsque sa camarade sous-entend que c'est pour Sean qu'elle s'est fait belle. Puis elles sortent, donc.

Elles se retrouvent bien vite à l'endroit propice pour se dévergonder un peu. L'australienne lâche un petit « Eh ! » amusé lorsqu'elle se fait piquer le joint mais ne proteste pas davantage. Ce qui est à elle appartient aussi à Kass', après tout. La discussion dérive sur Sean et son amie lui prodigue ses conseils. Elle est sage, sa soeur de coeur. Suffisamment pour forcer la jeune Anderson à considérer ses conseils. « On a pas vraiiiment parlé, non ! Mais j'lui ai fait comprendre que ça m'gênait ! Avec des regards noirs et c'genre de trucs, tu vois ? » explique-t-elle avant de faire une petite moue. « J'ai l'impression qu'je devrais pas avoir à lui d'mander de quitter Levi, en fait. Il devrait le faire de lui-même, sans qu'j'aie à lui dire ! S'il me comprend pas ou qu'il est pas prêt à faire quelques petits sacrifices pour moi alors... On va où, hein ? » Sinon dans le mur, peut-être... C'est trop compliqué l'amour ! L'australienne ricane à nouveau lorsque son amie abonde dans son sens et lui dit que Sean devrait effectivement l'écouter. « M'écouter et m'obéir, ouais ! » Oui, bien sûr, elle plaisante. Mais cette fois encore à moitié. « Eh mais en fait j'ai presque dû t'convaincre mais tu vas tout fumer si j'te laisse faire ! » rigole-t-elle à en récupérant à son tour le joint avant de frisonner lorsque son interlocutrice évoque l'hypothèse de parler de tout ceci à June. « Non, c'est impossible ! C'est elle qui a approuvé la demande de Sean donc c'est qu'elle y est favorable. Et puis de toute façon June ne comprend rien à l'amour et aux sentiments. » Sauf qu'elle, elle arrive à les ignorer. Une prouesse que Zelda s'acharne à égaler. Elle tire sur le joint, recrache la fumée et le glisse entre les lèvres de son amie : « Tu m'en veux vraiment pas pour Sean, hein ? Tu t'en fous vraiment ? » souhaite-t-elle s'assurer. « Et c'est quand qu'on te trouve un copain, à toi aussi ? » Elle a envie de partager la découverte de l'amour aux côtés de sa soeur. Parce qu'elle a parfois l'impression de la saouler lorsqu'elle évoque son - relatif - bonheur.


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kassandra Taylor
Kassandra Taylor
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/06/2020
Messages : 289
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: There is one thing stronger than magic: sisterhood   There is one thing stronger than magic: sisterhood EmptySam 15 Aoû 2020 - 15:45
Même si Kassidy aime de tout son cœur le groupe qu’ils sont parvenus à mettre en place durant tout ce temps, elle ne peut s’empêcher de préférer ces petits moments d’intimité avec Zelda. Quand elles sont seules, quand elles peuvent tout se dire et surtout parler de ce qu’elles ont sur le cœur, de ce dont elles se retiennent de parler en présence d’autres. Parce que même si Zelda ne semble avoir aucun filtre, Kassidy se retient parfois de prononcer certains mots. De peur de s’attirer des foudres, de mettre en péril leur sécurité à Clayton et elle.

Ça fait maintenant un peu plus d’un an que Zelda a mis les pieds pour la première fois à Fort Ward. Ça fait un an que la vie de Kassidy a changé, qu’elle a l’impression d’avoir rencontré cette personne qu’il lui fallait connaitre pour pleinement s’épanouir. Bien sûr, il y a toujours Sean, Connie, Dean… mais c’est pas pareil. Elle a pas cette connexion qu’elle a avec Zelda avec eux, c’est quelque chose d’unique, de puissant… et c’est pas vraiment imitable. « Nan mais Z… C’est pas avec des regards noirs que tu vas lui faire comprendre quelque chose, tu vois ? » Et ça, ça l’embête un peu de lui expliquer… mais qu’est-ce qu’elle est heureuse de pouvoir l’écouter lui raconter ses petits problèmes, ces trucs qui la taraudent. « C’est un garçon. Et j’veux pas dire, mais… parfois, ils ont le cerveau qui tourne un peu plus lentement que nous, tu vois le genre ? » lui explique-t-elle dans un hochement de tête, comme persuadée par ce qu’elle parvient à déblatérer. Le problème de Sean, elle le connait sans trop le connaitre, au final. S’ils parlaient plus souvent, s’ils étaient aussi ‘’proches’’ qu’avant, peut-être qu’elle aurait plus d’informations, peut-être qu’elle pourrait plus l’aider… mais c’est fini, c’est plus pareil entre eux depuis qu’elle lui a dit qu’elle l’aimait pas, pas comme elle le croyait au départ et que Zelda a mis le grappin sur le bel adolescent. « Après, Zelda… C’est pas un sacrifice pour toi qu’il devrait faire là, mais surtout pour lui. Si c’est vraiment si… chaud que ça pour lui, je comprends pas qu’il veuille pas partir non plus. Mais ptêtre qu’il a ses raisons, tu vois ? » Elle connait pas l’histoire. Elle sait juste qu’il y a des histoires de violence, qu’il se fait cogner… Zelda lui en a déjà touché un mot, mais elle a pas vraiment suivi… Zelda est parfois compliquée à suivre.

Elles dérivent bientôt vers cet amour pour les joints que Kassidy, à ses dépends, commence à développer. Elle sait que c’est pas bon, qu’il y a une histoire de perdre des neurones à chaque bouffée… mais elle a pas l’impression de devenir plus conne. Puis des neurones, elle en a plein. « C’est ptêtre mieux pour toi ! Je veux pas que tu deviennes une junkie, Zelda… » Elles ricanent toutes les deux, les yeux rivés sur l’eau qui sépare leur petite île de Seattle. Parfois, elle aimerait y retourner, voir comment ça a bien pu changer.

Kassidy évoque la possibilité d’en parler à June, mais son amie n’a pas l’air bien d’accord. « Tu crois qu’elle était au courant de ces trucs-là lorsqu’elle a accepté ? » À cette idée, elle grimace un peu. Elle a quand même du mal avec cette idée… mais l’histoire a l’air complètement tordue. Elle est sûre et même certaine qu’il lui manque quelques fragments pour être capable de la comprendre complètement. « Cette histoire, elle est compliquée de toute façon… ‘va pas falloir s’attendre à ce que ça bouge, surtout que Sean est hyper têtu. » Elle l’aime bien, hein… mais il faut reconnaitre qu’il a son propre caractère et que si il a une idée en tête, il est parfois compliqué de l’y enlever.

Zelda recrache un peu de sa fumée à la figure de sa sœur de cœur. Kassidy se met à toussoter un tout petit peu, les doigts fins de Zelda viennent brièvement frotter contre ses lèvres alors qu’elle lui rend le joint. « On va encore se faire punir, tu le sais, hein… ? » Parce qu’elles vont finir ailleurs, parce que même si Zelda sait peut-être le cacher, c’est pas le cas de Kassidy qui ne sera plus la même personne dans un petit moment… puis il y a l’odeur, les yeux qui deviennent rouges… « On est vraiment foutues. » Elle se met à glousser comme une gamine fière de ses conneries… C’est fou ce qu’elle a changé. Elle aime remettre la faute sur l’adolescence, Zelda n’y est absolument pour rien.

« Hein ? » Elle se met à secouer la tête frénétiquement, le rose lui monte quand même lentement aux joues. « On en a déjà parlé… et honnêtement, il m’intéresse pas. C’est un bon copain, enfin, ami, tu vois ? Mais… je l’imagine pas en petit-ami. » qu’elle lui explique le plus honnêtement possible. Ça peut paraitre bancal, mais c’est comme ça qu’elle voit les choses. « Au début, j’étais… genre un peu à fond sur lui. » Elle lui avoue d’un ton un peu embarrassé, d’un regard qui cherche à fuir des yeux qui pourraient s’avérer jugeur. « On s’est un peu tourné autour, on s’est embrassé… et ce baiser, il était pas si mal, tu vois ? » Son premier baiser, la première fois qu’un garçon est venu effleurer ses lèvres avec les siennes. « Mais… je sais pas, ça collait pas. Peut-être que je suis pas prête, ou peut-être bien que c’est pas mon type de garçon. Je sais même pas, en fait. » Elle se sent basculer petit à petit dans un sentiment qu’elle voit un peu comme de la nostalgie… mais Zelda rattrape le coup. « C’est pas une priorité, je m’en fous un peu, moi… » Elle ricane à nouveau, arbore un sourire amusé. Elle aimerait bien en avoir un, tenir la main d’un garçon, réellement découvrir ce qu’est l’amour… mais elle connait personne, et elle s’est jamais vraiment concentrée là-dessus au point d’en faire une priorité. « Tu sais que pendant un moment, j’ai un peu pensé à Dean ? » qu’elle admet, tirant à nouveau sur le joint avant de venir le glisser entre les lèvres de Zelda… Elle commence à le ressentir, l’effet. Ça devient plus sérieux. « Mais il s’est mis avec Connie, et j’peux te dire que dès qu’elle me voyait faire… genre, ne serait-ce que lui parler, elle se mettait à grogner comme un chat sauvage. » Une fois, elle a même eu peur de la voir lui bouffer la main lorsqu’elle a osé la poser sur l’épaule du garçon.

C’est de l’histoire ancienne, un truc futile qui commence bien à dater, au final… puisque Zelda n’était même pas encore au camp lorsque c’est arrivé. « Mais avec Sean, à part ça, ça s’passe bien ? Genre… c’est l’amour au paradis ? » Elle sait qu’ils ont leurs petits problèmes, mais au fond… c’est toujours autant l’amour fou ? Sean, c'est de l'histoire ancienne. C'est qu'une petite expérience qui a pas tourné aussi bien qu'elle le voulait... et elle est heureuse de voir sa copine "heureuse". « Et genre, vous avez déjà fait des trucs ? » qu'elle ose lui demander d'un ton totalement banal... parce qu'elle se pose aussi la question, parfois. Est-ce que ça se passe aussi bien que ça pour eux ?

Et c’est dans un grand soupir qu’elle s’allonge dans l’herbe, se laissant basculer en arrière… Elles devraient fumer tout les jours.


just survive

you're either living or you're not,
you ain't little, you ain't a girl,
you ain't a boy, you ain't strong or smart,
you're alive.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 3378
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: There is one thing stronger than magic: sisterhood   There is one thing stronger than magic: sisterhood EmptyMar 18 Aoû 2020 - 6:45
Et pourquoi les regards noirs ne fonctionneraient pas ? C'est une technique éprouvée, que l'australienne a maintes fois exploitées pour transcrire sa désapprobation. Mais il est vrai que les choses sont souvent plus compliquées dès l'instant où il s'agit des garçons. Elle rigole lorsque Kassy lui dit qu'ils sont un peu lents. « Un peu ? C'est un euphémisme ! » Il y a bien des choses qu'ils ne comprennent pas. À commencer par les filles... Mais c'est réciproque, ça. Elle doit bien le reconnaître. Son amie évoque le sacrifice que Zelda attend de Sean, lui rappelle qu'il devrait le faire pour lui et non pour elle. L'étrangère hoche la tête, un peu à regret. « T'as raison ! J'suis sûrement un peu trop égoïste pour être en couple, en fait ! C'est p't-être June qui avait raison au fond ; c'est une belle connerie, tout ça ! » Mais elle doit cependant faire ses propres expériences, voir de ses yeux et ressentir avec son coeur pour s'abandonner pleinement à ce qui semble être une évidence pour la rouquine.

Il y a pourtant une chose dont l'adolescente est sûre : elle ne deviendra pas une junkie. Lorsqu'elle aura l'impression que le cannabis se mettra à dominer son rythme et plus simplement son existence, elle l'abandonnera. Elle décoche un regard rassurant à sa voisine : « T'inquiètes ! » Et puis si elle venait tout de même à s'enfoncer dans la dépendance, Kassy sera là pour la prévenir et l'en extirper. Elle peut tout affronter, Zelda, avec l'américaine à ses côtés ! Ce moment de légèreté s'envole lorsque son amie lui demande si June était au courant au moment de prendre sa décision pour Sean et Levi. Elle hoche presque immédiatement la tête en retour : « Oui ! June sait tout ! Elle peut parfois donner l'impression que ce n'est pas l'cas mais... Elle voit et entend plus de choses que l'papy barbu d'là-haut ! Crois-moi ! » assure-t-elle en désignant le ciel de son index. L'australienne expire la fumée en même temps qu'un soupir quand son interlocutrice lui rappelle que Sean est têtu. « Ouais, ça... Il serait même capable de rendre une mule jalouse ! » Elle échangent un regard, rigolent et s'affalent dans l'herbe pour observer le ciel resplendissant de l'été. C'est si calme, là-haut...

Zelda ne partage pas le pessimisme de son amie lorsque cette dernière lui annonce qu'elles vont se faire punir. Et puis cette idée ne lui fait pas vraiment peur. Les punitions sont toujours plus drôles à deux. « Seulement si on s'fait choper ! Et ça n'arrivera pas si on évite de rigoler comme des idiotes dès qu'on nous parle ! » assure-t-elle avant de décocher un petit coup de coude amical dans le flanc de sa voisine. « Eh ! Relax ! Ça va bien s'passer ! On aura qu'à dire qu'on est allées se baigner et voilà ! » Mais pour l'heure l'adolescente entend être à nouveau soulagée sur les sentiments de Kassy à son égard, à celui de Sean et puis, surtout, du couple qu'ils forment : elle s'en fout. Un poids s'envole de la poitrine de l'australienne. « Tant mieux ! J'ai pas envie qu'un garçon s'immisce entre nous ! » souffle-t-elle. « Mais d'toute façon ça n'arrivera jamais ! » Elle en est persuadée : l'amitié survivra toujours à l'amour ! Il doit en être ainsi !

C'est maintenant au tour de son amie d'exposer ses attentes ou ses éventuels sentiments à l'égard d'un garçon. Zelda l'observe d'un regard rond lorsqu'elle évoque Dean. Elle oublie parfois que Kassy était là bien avant elle. Et que, donc, elle a vécu des choses avec le groupe alors qu'elle-même en était encore à arpenter le monde extérieur. « Dean ? Vraiment ? » Elle ne désapprouve pas mais ça l'étonne. « En vrai j'pense qu'vous auriez pu former un beau couple ! Il est sympa, Dean ! Et puis vachement beau, aussi ! » Ca, tout le monde doit bien le reconnaître. C'est l'atout muscle du groupe. Et Zelda elle-même a déjà eu envie d'effleurer ces muscles qu'il arbore avec classe. L'australienne lâche un rire enfantin lorsque c'est au tour de Connie d'être évoquée .« Ouais, elle fait ça des fois ! Grogner ! » L'adolescente adore cette fille. Mais il lui arrive parfois de la détester, aussi. Elles sont comme chien et chat. Et de temps à autre il leur arrive d'en venir au main. Mais ça, Kassy ne l'ignore pas !

Et puis c'est à nouveau sur son couple que la discussion se concentre. Son amie souhaite savoir si tout se passe bien. Zelda hésite puis hoche la tête doucement. « Oui ! Enfin si l'on excepte l'fait qu'il me trahisse pour aller habiter avec le psychopathe du coin, évidemment ! Mais dans l'ensemble on passe de bons moments ensemble ! Il me manque quand il est n'est pas là donc... c'est plutôt bon signe ? » Elle découvre tout ça, elle. Elle ne peut qu'estimer la santé de son couple. C'est difficile à dire. « Eh ! T'es vachement curieuse ! » s'offusque-t-elle faussement quand son amie la questionne sur leur vie sexuelle. « On a pas couché ensemble encore si c'est ta question ! Mais... on a déjà fait quelques trucs, ouais! Quand je vais dormir chez lui il nous arrive de... tu sais... se toucher ! » Ça a beau être son amie, Zelda est particulièrement gênée en cet instant. Et le rouge qui lui est monté aux joues le prouve bien. Elles peuvent pas changer de sujet, là ? « On va s'baigner ? La dernière à l'eau fait la vaisselle ce soir !! » Et elle ne propose pas ce défi parce que c'est elle qui est sensée s'en occuper normalement. Non non non !

Au final le stratagème ne fonctionne guère puisque le duo, en sous-vêtements, entre dans l'eau à peu près en même temps. Elles s'aspergent, rigolent, attirent brièvement l'attention des gardes perchés sur les différentes tours de guet. Il n'y a rien d'anormal à se baigner en été, non ? Personne ne veut lui dire de retourner sur la terre ferme en tout cas. « T'imagines ? Si un rôdeur s'trouve sous nous pied et qu'il est essaie d'nous attraper ? » Elle expose cette possibilité comme une gamine qui aime se faire peur. N'empêche que ça commence à la travailler. Elle perçoit tout juste ses pieds qui battent l'eau. Qu'y-a-t-il en dessous ? Alors forcément, elle lâche un petit cri quand quelque chose la percute. Quelque chose de dur. La panique menace de la submerger. Mais au bout de quelques secondes, elle comprend que c'est une fausse alerte. Elle plonge récupère entre deux eaux un morceau de plastique et le remonte à la surface. Un fusil à eau rempli, suffisamment lesté pour ne pas flotter, trop plastifié pour couler entièrement. Elle exhibe sa trouvaille à son amie et l'asperge allègrement poru vérifier qu'elle fonctionne. Elle la fait ensuite glisser vers elle avec un petit sourire espiègle. « Eh ! Tu penses à c'que j'pense ? » Et si ce n'est pas le cas, alors à quoi peut-elle bien penser ? C'est qu'il y en a, des possibilités, avec une arme factice comme celle-ci...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: There is one thing stronger than magic: sisterhood   There is one thing stronger than magic: sisterhood Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- There is one thing stronger than magic: sisterhood -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: