The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1486
Age IRL : 38
MessageSujet: Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby   Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby EmptyMar 14 Juil 2020 - 19:45
J’inspire longuement, alors que je regarde autour de moi. Ca commence à se calmer petit à petit. Chacun commence à rentrer chez lui et Ruby est redescendue du toit. On pourrait rentrer nous aussi. Aller se reposer après cette nuit et cette journée bien merdique. Sauf que ce serait zapper le petit tête à tête avec notre chef adoré. Et ça, c’est juste hors de question. Qu’il pense même pas à se tirer ce petit enfoiré, pas tant qu’il aura pas déballé ce qu’il a derrière la tête. Ou qu’il assume de perdre ses dents et plus encore s’il nous a vraiment trahis. Alors, quand Ruby se ramène vers moi, je me contente de souffler, dans un murmure. « Il est par là. Je pense qu’il nous attend. Sinon il se serait carapaté à la première occas’. » J’ajoute, avant qu’elle ait le temps de dire quoi que ce soit. « Ouais, ouais, je le laisserais parler avant de cogner, c’est promis. » Ca m’a un peu arraché la gueule de le dire, mais vu le regard que je lui lance, je pense qu’elle a compris que je me fous pas d’elle et que je tiendrais ma parole.

Alors on y va tous les deux, avant que Yulia décide qu’au final, elle veut toujours le saigner ou que Raina lui tire dessus. Même si on a déjà eu des explications via Dana, c’est pas suffisant, y a toujours trop de trucs qui m’échappent mais qui, surtout, me mettent dans une colère noire. Qu’il mette ma tête sur un plateau pour l’offrir à ces fils de pute, pourquoi pas. Mais pas les autres. Il aurait pas dû faire ça comme ça. Je réalise que j’ai serré les poings sans même m’en rendre compte et j’ai un sourire qui ressemble plus à une grimace à l’attention de Ruby. Faut pas trop m’en demander non plus hein. Bon, forcément, avant qu'on finisse par l'atteindre, on tombe sur notre petite teigne de cheffe. Et vu sa gueule, l'option esquive est pas permise. Donc, elle se joint à nous sans même avoir à dire quoi que ce soit. De toute façon, j'ai pas spécialement envie de me faire insulter en russe.

Et, dès qu’on arrive à hauteur de Valérian, je l’attrape par le col sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, pour le plaquer contre un mur sans le moindre ménagement dans un coin de l’entrepôt. Personne ne fait plus attention à nous et c’est très bien. Peut-être, je dis bien peut-être, que je le tiens un peu trop longtemps par le col et que je le serre un peu trop avant de le relâcher. Mais au moins, j’ai pas cogné. Je finis par laisser échapper un soupir, la mine fermée. « Tu nous as esquivés une fois. Pas deux. Alors on t’écoute. » Enfin, je suppose que Ruby ou Yulia auront des choses à lui balancer avant. Moi et ma gueule en vrac on a plus grand-chose à dire, si ce n’est lui dire d’aller se faire foutre. Mais parait que ce serait pas hyper constructif.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1563
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby   Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby EmptyJeu 16 Juil 2020 - 15:30
Les traits tirés par la fatigue et creusés par une non moindre contrariété, Valérian s’était éloigné du rassemblement après que Jackson ait finalement été abattu et que Lily… À vrai dire, il n’était pas certain du sort qui lui avait été réservé. D’après ce que lui avait rapporté Connor, la Scarecrow aurait été confiée aux bons soins de Bill dans le but de lui tirer les vers restants du nez. Pourquoi pas, après tout ? Si le grec doutait qu’il parvienne à apprendre quoi que ce soit de la jeune femme - d’autant plus après la mort de son frère, il ne perdait rien à essayer. Si ce n’était du temps et de l’énergie.

Toujours est-il que Valérian s’était éloigné du reste du rassemblement, les mains dans les poches et la mine renfrognée, et avait traversé d’un pas vif les rayons de l’ancien dépôt - conscient d’être suivi de près par Ruby et Joaquin, à qui il avait promis des explications. S’il avait jusqu’alors évité d’être vu en leur compagnie - hormis au cours des négociations, pendant lesquelles il avait sciemment et ouvertement affirmé sa loyauté à leur égard, Valérian savait qu’il n’avait désormais plus d’autre choix que de leur livrer des explications. Quelques éclaircissement leur avaient probablement déjà été apportés grâce à Dana. Mais ce n’était pas suffisant. En témoignait le mépris que l’hispanique et Ruby lui avaient manifesté au cours de cette nuit. Si le grec était conscient d’avoir mérité un tel accueil, il avait cependant à coeur de confronter une fois de plus le duo pour s’expliquer auprès d’eux. Parce que, au delà de la nervosité qu’il sentait grandir en lui à cette idée, il le leur devait. Le grec n’escomptait ainsi pas se faire pardonner d’eux - mais au moins se faire comprendre.

Dans un coin de l’entrepôt, Valérian s’était donc tourné pour faire face au duo et poussa un grognement étouffé lorsque Joaquin l’attrapa par le col pour le plaquer contre le mur le plus proche. Le souffle coupé, le grec entr’aperçut alors la petite silhouette de Yulia talonner Ruby et grimaça franchement. Parfait. Vraiment : « Si tu veux cogner l’autre joue, vas-y. Je t’en prie. » feula Valérian en soutenant le regard féroce de l’hispanique : « Je peux même te la tendre, si c'est ce que tu veux. » Oui, bon. Il avait sans doute perdu une occasion de se taire. Si Valérian ne disposait pas de miroir pour le constater, il sentait que la partie gauche de son visage était complètement enflée et ankylosée. Putain. Non seulement ça faisait un mal de chien, mais en plus il devait avoir une mine affreuse.

À sa surprise, l’hispanique consentit finalement à le lâcher et Valérian tituba un instant avant de recouvrer son souffle et de planter à tour de rôle un regard courroucé dans celui de Joaquin, Ruby puis Yulia : « Trop aimable. » commenta t-il d'un ton aigre. Il n’était certainement pas en position de faire le malin. Pourtant, le grec refusait de se laisser malmener sans râler. Qu’on le laisse d’abord parler. Les exilés aviseraient ensuite s’ils voulaient ou non l’épingler au mur comme un insecte dans une collection.  

Après avoir pris une profonde inspiration, l’expression mécontente de Valérian disparut et il porta sur ses interlocuteurs un regard grave : « Je n’ai pas eu d’autre choix que de vous éviter, hier soir. Il n’y avait trop d’yeux - trop d’oreilles susceptibles de leur être affilés. Je ne voulais pas prendre le risque d'être vu en votre compagnie. » Il fit une grimace et dit à Joaquin : « Quoique l’accueil que tu m’as réservé devrait dissiper leurs doutes à mon sujet. Peut-être que je devrais t'en remercier, tout compte fait ? » ajouta t-il avec ironie.

Bon, en soi : il l’avait bien mérité. À en juger son visage tuméfié, Joaquin avait écopé de bien pire entre les mains de ces salauds. Valérian se pinça les lèvres et entra dans le vif du sujet : « Je t’ai vendu à Jerry, Joaquin, parce que c’était la seule solution que j'avais pour approcher son groupe. Il lui fallait un os à ronger. Et je lui en ai fourni un. » Il fronça les sourcils : « Mais pas comme tu sembles l’entendre. Je lui ai dit que j’avais aperçu Ruby dans le quartier de Stevens - en compagnie d’un homme typé aux yeux bleus. En sachant pertinemment qu’ils feraient aussitôt le lien avec toi. Et que cette information vérifierait aux yeux de ces salopards le reste de mes allégations. » Le grec soutint le regard de l’hispanique : « J’ai tout fait pour fausser leurs recherches. J’espérais qu’ils ne te retrouveraient pas. Vraiment. Mais je savais que ce risque existait. Et je l'ai pris. »


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1550
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby   Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby EmptySam 18 Juil 2020 - 15:32
Les agressions avaient cessées. Les coupables étaient désignés. Si certains courraient encore dehors, ils s’étaient faits suffisamment discrets. Je laissais mener à l’intérieur une parodie de justice, bien plus à mon aise sur les hauteurs. Je me décidais enfin à quitter le toit quand j’aperçus Valérian quitter la scène à son tour. Il se doutait bien qu’on ne le laisserait pas repartir tranquillement. Joaquin avait été le plus rapide à le rattraper, même si notre ancien chef ne donnait pas du tout l’impression de vouloir fuir ses responsabilités encore une fois. Le mexicain l’avait bien remarqué lui-même, mais ça ne l’empêcha pas de le plaquer brutalement contre le mur à défaut de le frapper encore une fois. « Mais arrête, Joaquin… » Je poussai un soupir en lui rendant un regard désapprobateur. On n’obtiendrait rien de lui s’il le maltraitait de la sorte sans autre forme de procès. Sauf que Valérian n’était pas en reste. Je lui assénai un regard noir. « Et ne le provoque pas, toi aussi. » Ils ne me facilitaient pas la tâche, tous les deux. Je m’étais arrêtée à quelques pas d’eux. Ca serait bête de se prendre un coup perdu. Même contre Valérian, je ne faisais clairement pas le poids. Du coin de l’œil, j’aperçus Yulia qui allait pour nous rejoindre également. J’avais encore un doute sur le fait qu’elle m’aide à en apprendre davantage ou qu’elle se joigne plutôt à Joaquin pour le rouer de coups.

En même temps, Valérian le méritait bien. Trop aimable ? Mais il se moquait de qui, au juste ? Il était mal placé pour se révolter face au traitement qu’on lui réservait. « Tu devrais plutôt t’estimer heureux qu’il n’essaie pas de te mettre dans le même état qu’on l’a laissé, après que tu l’aies vendu à nos ennemis. Je ne suis même pas sûr que tu y survives, toi. » Il y avait quand même une sérieuse différence de gabarit, après tout. Au moins, les choses étaient claires comme ça. Joaquin se serait contenté de cogner, alors c’était mieux si je lui expliquais les raisons de son déchaînement. Lui ne le ferait pas.

Au moins, Joaquin était prêt à le laisser s’exprimer. J’écoutai sans mot dire Valérian, sans l’interrompre une seule fois. C’était bien ce qu’il nous semblait, notre ancien chef avait décidé de se mouiller en se chargeant lui-même de l’infiltration de leurs rangs. Je me retournais vers Yulia, pour lâcher sur le ton de l’ironie : « Toi qui disais qu’il serait bien capable de se faire recruter… Tu avais raison de croire en lui, apparemment. » Il avait réussi, oui. Mais à quel prix ? Je ne savais pas ce qui était le plus raisonnable entre le laisser poursuivre son enquête jusqu’au bout ou le traîner de force jusqu’à la distillerie pour qu’il prenne ses responsabilités. Maintenant qu’il était aussi impliqué, et après tous les risques qu’il avait pris sans même nous en informer, je préférais autant que nous n’en restions pas là. « Ca t’aurait tué de nous tenir au courant ? Joaquin et Allïa ont bien failli y laisser leur peau ! » Je le croyais quand il disait avoir fait tout son possible pour l’éviter, pour brouiller les pistes… Mais ça n’avait pas suffi. Je me rapprochai de lui en quelques pas, dans un élan de colère. « Tu es parti sans un mot, du jour au lendemain. Tu parles d’un chef ! Tu la joues solo, et c’est nous qui en payons le prix, Valérian ! Qu’est-ce que tu comptes faire maintenant ? C’est quoi la suite de ton merveilleux plan ? » J’avais craché ce mot avec hargne. Il avait intérêt à savoir mieux ce qu’il faisait, parce que ses initiatives audacieuses étaient à double-tranchant. « Il faut que tu reviennes. Tu ne peux pas rester avec eux. »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 3215
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby   Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby EmptyMer 22 Juil 2020 - 14:58
Cette soirée a été éprouvante, moralement, émotionnellement, même physiquement. Je me sens épuisée, après tous ces bavardages et ces explications, ces questions qu’on s’est posés, tout ça pour pas obtenir les réponses qu’on attend forcément dans ce genre de circonstances. J’ai à peine eut le temps de croiser Kara et de voir avec elle des détails sans grandes importances quand on a tout juste envie de rejoindre son lit et de plus entendre parler de rien. Pourtant ici, j’ai conscience qu’encore, on va devoir discuter, et je crois que c’est le dernier truc que j’ai envie de faire.

Joaquin et Ruby s’éloignent, on me fait signe et savoir qu’il faut que je les retrouve, et c’est ce que je finis par faire quand j’ai le cœur moins lourd et le courage rassemblé. Les bras croisés contre ma poitrine, les cernes marqués par ce temps sans sommeil, mais surtout l’expression qui se fait aussi impassible que possible, c’est près d’eux que je plante finalement mon regard sur Valérian et que mon palpitant manque un battement. C’est donc la première fois qu’on se revoit, et qu’on se reparle, depuis mon départ. Moi qui m’attendais à pouvoir poser une conversation à mon retour, elle sera pas pour aujourd’hui.

De toute façon, Joaquin et Ruby ont trop les crocs pour se contenter d’une esquive, et Valérian a l’air de comprendre qu’il y échappera pas cette fois. Les explications viennent, les détails d’un plan jusqu’ici inconnu, puis des invectives, des doutes, des peurs. Ruby est sans doute celle qui fait preuve le plus de bons sentiments là-dedans, qui s’inquiète sincèrement pour le grec. Je m’en soucis aussi mais… Je crois que c’est un mal nécessaire qu’il soit avec eux. Il y a « sa place » pour l’instant, il est en sécurité, caché au milieu de tout le monde.

Ils ont pas cherché à savoir comment toi tu pouvais savoir tout ça ? Je peux pas m’empêcher de poser la question. Parce qu’au fond, ça peut flairer bon le piège, qu’ils fassent comme si Valérian était accepté et qu’ils se méfiaient plus alors qu’en fait, ils l’ont dans le viseur. Et cette grande idée t’est venue quand ? que j’enchaine finalement, plus sèchement que voulu. J’ai du mal à pas être tendu, mais ma nuit a été courte et c’est sur mes épaules que reposent la survie de Ruby. Qu’est-ce que tu comptes faire ? que j’enchaine.

Je vais pas lui demander de rentrer. Au fond, maintenant que les détails sont plus clairs, je comprends la démarche, et je l’entends. Ça fait sens. Je garde de fait mon calme pour poursuivre, inutile de se prendre la tête ou de monter la voix.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
The Exiles
Trader
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/12/2019
Messages : 1486
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby   Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby EmptyMer 22 Juil 2020 - 17:59
Je grimace au regard que me lance Ruby et je secoue la tête, laissant filer des jurons dans ma barbe alors que Valérian reprend de plus belle. J’ai pas le temps de lui répondre qu’elle l’envoie un peu bouler mais je lâche quand même, d’un ton sec. « Me tente pas Valérian. » Je suis vraiment pas d’humeur à l’entendre jouer au petit con comme ça. Et autant dire que ça va pas en s’arrangeant à mesure qu’il parle. Et, quand il en rajoute une couche, je souffle, un peu plus vivement. « Mais putain, si tu veux vraiment que je t’éclate la tête, continue comme ça, y a pas de soucis. »

Pourtant je bouge pas. J’attends. J’écoute. Les poings serrés alors que chacun des mots qu’il me prononce me met un peu plus en colère. Oh, qu’il ait décidé de s’infiltrer dans le camp ennemi me pose pas de souci. L’idée est totalement dingue mais c’est pas mal du tout. Sauf que c’est le reste qui me tue. Le putain d’enrobage, ses décisions et la façon dont il a eu de les prendre. Je garde le silence alors que Ruby arrive une fois de plus à mettre des mots là où j’en serais foutrement incapable, alors que je sens juste mes mâchoires se contracter davantage. Yulia est vachement calme je trouve et je sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise chose.

Je me rends compte que je dois quand même dire un truc. N’importe quoi. Je me frotte l’arrière du crâne, la mine fermée. « J’suis un os à ronger, ravi de le savoir. » J’ai un rire sans joie alors que je me rapproche de Valérian et que je le fixe longuement sans rien dire. Avant de reprendre, mon regard ancré dans le sien et les sourcils froncés. « Donc… Tu savais qu’il y avait un risque. Que forcément ces fils de pute allaient me chercher. Et ça t’est venu à l’idée de me prévenir d’une façon ou d’une autre ou je suis juste un dommage collatéral acceptable dans ton putain de plan parfait que TU as élaboré dans ton coin ? » J’inspire longuement avant de reprendre, ouvrant et refermant le poing sans même m’en rendre compte. « Et t’aurais bien vécu ta putain de prise de risque s’ils avaient ramené Allïa ? Parce que c’était ça leur plan. Me buter et la ramener. Ils ont pointé un putain de flingue sur ma tempe Valérian. Tu pourrais AU MOINS faire semblant que ça t’a emmerdé, même une demie-seconde ! Merde ! »

Et je me détourne, fixant les filles alors que je déglutis. « Je peux pas. Démerdez-vous avec lui mais j’ai pas envie de causer avec un mec qui savait que sa décision pouvait me tuer et qui en a clairement rien à carrer. Je vous attends dans la voiture. » J’ai un dernier regard en direction de Valérian. « Va te faire foutre. Et j’espère pour toi que ça sauvera Ruby tout ton merdier, sinon je te garantis que rien de ce que tu pourras imaginer sera à la hauteur de ce que je ferais s’ils touchent à un seul de ses cheveux. » Et je me tire sans même attendre leur réponse. Parce que je risque vraiment de l’emplâtrer ce connard.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1563
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby   Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby EmptyMer 12 Aoû 2020 - 16:19
Les yeux plongés dans ceux pleins de colère de Joaquin, Valérian sentit son estomac se nouer lorsque Ruby mentionna l’état dans lequel les hommes de Jerry l’avaient laissé. Si la culpabilité le gagna à cet instant, le grec n’en laissa rien paraitre et soutint le regard de l’hispanique, incapable de se résoudre à ployer l’échine ou admettre ses regrets. Un mélange de fierté et d’obstination l’en empêchait en effet. Il ne trouva cependant rien à rétorquer à la brunette et se tut, les traits tordus de façon indéchiffrable. « Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. » répliqua-t-il finalement d’un ton sec à Joaquin, lorsque celui-ci souligna le fait qu’il avait été un simple outil dans le plan du grec. Un os à ronger. Oui. Si la tournure de Valérian avait été malencontreuse, elle avait cependant été intentionnelle. Quoiqu’il puisse en dire, le grec s’était bel et bien servi de Joaquin pour parvenir à ses fins. Pas de bon coeur. Mais tout de même.

Lorsque Joaquin s’approcha de lui, Valérian se tendit sensiblement, prêt à recevoir un nouveau coup. Il garda cependant son regard ancré dans celui de son vis-à-vis et fronça légèrement les sourcils lorsque Joaquin reprit la parole. « J’ai essayé de… » commença-t-il par se défendre, avant d’être coupé par l’hispanique qui s’enflamma alors de plus belle et l’accusa de se moquer éperdument de ce qui leur était arrivé. À lui et à Allïa. Désarçonné par la fureur de Joaquin, Valérian resta stupéfait tout le long de sa tirade, les yeux écarquillés, et fut incapable d’articuler quoi que ce soit après celle-ci. « Je… » balbutia-t-il, avant de se raviser et de serrer les dents. Oui, il avait su qu’il y aurait un risque. Oui, il avait su que ces fils de pute chercheraient Joaquin. Oui, il avait essayé de le prévenir. Et oui, il se mordait les doigts de ce qui était arrivé à l’hispanique et Allïa. Si ces aveux manquèrent de lui échapper, aucun d’entre eux ne franchit cependant les lèvres de Valérian qui se contenta de toiser avec défiance Joaquin. Son coeur battait à tout rompre, ses entrailles étaient douloureusement nouées. Pourtant, il fut incapable de dire quoi que ce soit.

À la menace de Joaquin, un souffle ironique échappa à Valérian qui haussa les épaules, comme si tout ceci lui était égal. Une grimace resta cependant suspendue à son visage, sans qu'il en ait conscience.

Après le départ de Joaquin, ce fut au tour de Ruby de le confronter et d’avancer vers lui, frémissante de colère. À ses invectives, Valérian perdit de sa superbe et une ride coupable creusa son front. Si les propos de Joaquin l’avaient secoué, ceux de Ruby l’ébranlèrent d'autant plus. Il en avait toujours été ainsi avec elle. La brunette avait toujours su déterrer et exhiber chez lui une culpabilité qu’il s’efforçait d’étouffer. Il leva cependant le nez à la dernière demande de Ruby et lui répondit d’un ton implacable. « Non. » Ses yeux noirs trouvèrent ceux de Yulia. « Je dois rester avec eux. » Si la russe resta silencieuse, Valérian sut à son expression qu’elle comprenait, comme lui, cette nécessité. « Si j’arrête maintenant, tout ceci aura été vain. » Du reste, il ne risquait rien ; caché au milieu des serpents.  

À la question de Yulia, Valérian secoua la tête. « N’importe quel idiot aurait pu prétendre avoir aperçu Ruby. Tout comme n’importe quel idiot aurait pu prétendre l’avoir aperçue en compagnie d'un mexicain aux yeux bleus. » Il haussa les épaules. « Je ne leur ai pas donné davantage d’informations. » Ça avait été suffisant pour les faire mordre à l’hameçon. « Ils cherchaient à recruter des hommes. J’ai dû faire mes preuves. Après quoi, je n’ai eu aucun mal à intégrer leurs rangs. » Valérian se mordit la lèvre inférieure, puis reprit. « Ils m’ont gardé à l’oeil un long moment. Pendant plusieurs semaines, en fait. Ce qui m’a empêché de vous contacter. Mais, d'une certaine manière, m’a également assuré qu’ils ne cultivaient pas de doute particulier à mon sujet. » En effet, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, s’ils avaient cherché à lui tendre un piège, ils n’auraient pas exprimé des soupçons à son sujet et l’auraient laissé aller et venir à sa guise. Pour mieux le ferrer le moment venu.

Le grec poussa un soupir. « L’idée de profiter de la prime m’est venue il y a un moment. Mais je n’avais pas sérieusement songé à le faire. Pas avant de croiser Jerry au No man’s land en tout cas. » Jerry dont ils avaient eu une description détaillée grâce à Joaquin et Ruby. « Il venait relever des informations au sujet de la prime. J’ai profité de l’occasion pour me présenter à lui. » Valérian regarda Ruby. « Ce jour-là, j’ai laissé un message à votre intention sur le tableau des chasses. Mais j’imagine que vous ne l’avez jamais découvert. » À vrai dire, seul Anton aurait été en mesure de le décrypter. « Après quoi, je n’ai trouvé aucun moyen de communiquer avec vous. Jusqu’à récemment en tout cas. Jusqu’à ce qu’ils me lâchent un peu la bride. Ce qui m’a permis de me rendre au No man’s land où j’ai appris que Dana me cherchait. » Il eut un mince sourire. « Je me suis arrangé pour qu’on lui souffle discrètement où me trouver. Ce qu’elle a fini par faire. » Et autant dire qu’il avait cru voir sa dernière heure arriver ce jour-là.

« Après quoi, j’ai tenu à participer à ce banquet. Non seulement pour transmettre aux autres groupes les informations que j’avais apprises en compagnie de ces salopards, mais également, et plus particulièrement, pour vous mettre en garde vous. » Valérian fronça les sourcils et planta une nouvelle fois son regard dans celui de Yulia. « Jerry sait pour la distillerie. Il en connaît la localisation. Et compte l’attaquer sous peu. » La détermination fit alors briller les yeux du grec. « Mais j’ai une idée. Je pense savoir comment nous tirer d’affaire. »


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
The Exiles
Trader
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 02/01/2020
Messages : 1550
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby   Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby EmptyMer 19 Aoû 2020 - 14:14
Je poussai un profond soupir, plus las qu’autre chose. J’hochai simplement la tête sans un mot, quand Joaquin nous indiqua qu’il retournait attendre à la voiture. C’était plus raisonnable. Je n’avais clairement pas envie d’avoir à les séparer parce que le mexicain aurait décidé de refaire son portrait à Valérian encore une fois. Ce serait un coup à me démener pour rien sans parvenir à le faire lâcher sa prise, au risque de finir en dommage collatéral. Si j’avais bien appris quelque chose en un an de vie commune avec Joaquin, c’était de ne jamais intervenir si sa colère explosait pour de bon.

Valérian n’avait strictement rien à dire pour sa défense. Il s’en était plutôt bien tiré, pour quelqu’un qui avait été incapable de ravaler sa fierté. Peut-être que ça serait mieux passé s’il s’était excusé ? Ce n’était même pas dit. Joaquin avait eu uniquement besoin de passer ses nerfs. Je n’avais rien besoin de rajouter d’autres. La culpabilité se lisait clairement dans son regard, comme une ombre épaisse qui le voilait peu à peu. Inutile d’en rajouter encore une couche, je voulais qu’il garde les idées suffisamment claires pour nous dire une bonne fois pour toutes ce qu’il avait en tête.

Son ton, sans appel, me fit hausser un sourcil interrogateur : « Non ? » Comment ça, non ? Il n’était pas question qu’ils restent avec eux après ce qu’il venait de se passer ! J’avais envie de le secouer dans l’espoir vain de lui faire entendre raison, mais c’était Yulia qu’il fixait désormais, comme s’il voulait uniquement son assentiment. « Mais arrête ! C’est trop dangereux. Tu vas juste réussir à te faire tuer, à nous faire tuer. » Je n’avais pas assez confiance en son plan qui nous avait déjà présenté ses quelques lacunes. Bien entendu, les informations qu’il leur avait livrées n’étaient pas d’une importance capitale. N’importe qui, au no man’s land, aurait pu en dire autant. Joaquin et moi nous déplacions souvent par deux pour régler des affaires de troc. Nous avions su nous faire un nom, en tant que récupérateurs. « Que leur as-tu dit d’autres sur nous, Valérian ? » Ils avaient dû savoir et quand attaquer Joaquin et Allïa. Leur avait-il dit aussi ? Non, ça me semblait impossible… Comment aurait-il pu savoir, s’ils l’avaient gardé à l’œil aussi longtemps ?

Je secouai la tête négativement. Un message sur le tableau de chasse ? Non… Ca aurait tout changé. Valérian avait profité d’une occasion pour se faufiler dans la brèche laissée. Il ne s’était pas caché vouloir se servir de cette prime comme une occasion de les ferrer, mais de là à mettre à exécution son plan sans nous prévenir ? Tout ce temps, on avait cru qu’il nous avait seulement lâchés, et l’information aurait été devant nous ? Bordel. « On n’a pas reçu ton putain de message. » Ca changeait quoi au fond ? Joaquin et Allïa n’auraient pas pris davantage de précautions de leur côté. On avait pu tenir sans lui, grâce au retour de Yulia… Même si son départ sans un mot avait provoqué un beau bordel dans la distillerie. Il se croyait à ce point dispensable à son bon fonctionnement, peut-être ? Il aurait mieux fait de confier cette mission d’approche à un autre… Mais difficile de lui en vouloir, sachant qu’il l’avait fait pour s’assurer de me mettre à l’abri. Valérian avait appris des informations capitales sur les forces en présence. Mais au final, tout ce qu’on savait, c’était à quel point nous étions dans une merde noire.

Je relevai la tête à sa mise en garde. « Quoi ? » Je me figeai, livide. Jerry connaissait l’emplacement de la distillerie ? « Mais comment il a eu cette information ? » Peu importe, au fond. « Quand compte-t-il attaquer ? » J’avais la tête qui tournait un peu. Je n’étais pas certaine de vouloir connaître les idées qu’il avait en tête pour nous sortir d’affaires. Ses plans étaient toujours risqués, un peu trop audacieux. Il y avait souvent de la casse avec lui, même s’il avait de la suite dans les idées. « Alors vas-y, on t’écoute. » Est-ce que j’étais prête à placer de nouveau ma confiance en lui ? Je ne savais pas vraiment… Mais une part de moi voulait encore se fier à ses plans. J’avais envie de croire qu’on arriverait à s’en sortir, avec son aide.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby   Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Just a little talk... | Valérian, Yulia & Ruby -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: