The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- It's time to work ! | Joséphine -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 509
Age IRL : 38
MessageSujet: It's time to work ! | Joséphine   It's time to work ! | Joséphine EmptyLun 22 Juin 2020 - 19:34
Sourcils froncés, j’essaie tant bien que mal de comprendre cette fichue grille de sudoku. J’ai jamais eu de mal avec les casse-tête et ce genre de trucs mais là, j’avoue, je sèche totalement. Et ça fait vraiment bizarre d’être devant un truc que je suis pas capable de résoudre. Enfin, un truc qui demande pas de la force physique évidemment. Ca j’ai l’habitude. Je laisse échapper un grognement de frustration avant de gommer pour la énième fois la ligne et je finis par m’étirer longuement, plus pour me remettre les idées en place qu’autre chose.

La matinée a été vraiment calme. Quelques petites visites de routine et des pansements à refaire. J’ai eu aussi droit à ma séance de massage privée et j’ai la jambe qui me lance un peu. Mais j’ai l’impression que ça va mieux. Ou alors c’est psychologique, allez savoir. Les deux n’étant pas incompatibles, j’évite de trop me focaliser dessus, savourant le fait que ça s’arrange. Entre les soins de Juliet, ceux de Tom et Cassidy qui m’oblige à me dégourdir l’autre patte au moins deux fois par jour, ce serait un comble si c’était pas le cas.

Mais j’avoue, je commence un peu à m’ennuyer. Ou j’ai faim. Ptet même les deux en fait. Je me tâte sérieusement à aller piquer un plateau repas à Olivia pour manger tranquillement ici, vu que tout le monde est occupé à faire quelque chose d’important, d’intéressant ou d’encore plus chiant que ce que je fais moi là, de suite. Et ce serait un coup à ce que je me fasse embarquer pour une corvée quelconque. Donc je suppose que je devrais prendre un air affairé pour éviter de me faire avoir.

D’autant que j’entends qu’on ouvre la porte, je lève le nez de ma revue donc, pour reconnaître Joséphine. Et j’ai un large sourire à son attention. On se connait pas encore très bien mais, depuis son arrivée, le courant passe bien avec elle. Elle est super compétente et sympa comme tout, ça fait un bon combo pour avoir envie de bosser avec elle. Et elle est jamais contre l’idée que je lui explique des trucs, contrairement à Juliet. Enfin, la petite s’est adoucie quand même avec le temps, je vais pas m’en plaindre. Même si Lisandro me manque et que j’ai hâte qu’il revienne à sa place à l’infirmerie. Je sais bien que ça pourra pas être exactement comme avant, à mes débuts, et qu’il faudra bien l’aider mais, au moins, il sera là. « Hey salut ! Alors, cette virée dans le monde du dehors, c’était comment ? » J’essaie de me rappeler de la dernière fois où je l’ai vue et je crois que ça remonte bien à quelques jours. « Je sais pas trop si je dois t’envier ou pas d’aller te balader en dehors d’ici. Ca fait des mois que j’ai pas passé le portail. » Je me frotte le nez, songeuse, avant de me rappeler qu’elle doit pas être là uniquement pour une visite de courtoisie, même si ma compagnie est formidable. Ou un truc du genre quoi. « Oh, t’es là pour le check-up ? Tu viens tout juste d’arriver ? » Ouais, je suis même pas trop long à la détente, vous avez vu ça ? Je m’épate moi-même parfois. Et j’attends quelques instants, lui laissant le temps pour en placer une alors que je me dis que ce serait bien que d’autres que Juliet ou moi soient capables de faire le fameux check-up. Juste histoire d’être sûr qu’on sera parés au mieux. Même si ouais, on peut jamais l’être autant qu’on le voudrait.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1385
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: It's time to work ! | Joséphine   It's time to work ! | Joséphine EmptyJeu 25 Juin 2020 - 22:53
Le chemin de retour jusqu’au Fort Nisqually s’était déroulé sans la moindre encombre. La brune aurait pu flatter son égo d’un « comme toujours », satisfaite de n’avoir rencontré aucun souci, et d’avoir su se fondre dans le décor pour se faire la plus discrète possible, mais dans les faits, la jeune pompier savait que n’importe quelle sortie pouvait être la dernière, même en redoublant d’une extrême prudence, à chaque instant. C’est donc heureuse que tout se soit bien passé, aussi bien sur le chemin la ramenant à son nouveau chez-elle qu’au cours de cette sortie, que Joséphine entra dans le camp, se dirigeant presque aussitôt vers l’école, pour y observer en toute discrétion Gemma, au milieu des autres bambins. La mère resta à regarder sa fille insouciante quelques instants, avant de s’arracher à cette vision, passant par la chambre pour y déposer son sac à dos, et récupérer un Bandit joueur, ravi de la retrouver.

A genoux par terre, la brune eut toutes les peines du monde à se décider à se montrer sérieuse et suivre le protocole, alors que son berger allemand lui faisait la fête, content de la retrouver après ces quelques jours d’absence. De caresses en gratouilles, les deux comparses finirent par retourner à l’extérieur, Joey prenant la direction de l’infirmerie, pour son check-up spécial retour de sorties. Devant les portes du bâtiment, elle s’attarda encore quelques instants pour profiter de son chien qui s’occupa de lui nettoyer les mains de sa langue, sans que la pompier ne puisse retenir un léger rire amusé. Puis, sans se retourner, Joséphine entra dans l’infirmerie, son regard noisette tombant rapidement sur Nolan, présent dans les lieux. « -Salut Doc ! » lâcha-t-elle avec son enthousiasme habituel, se rapprochant du médecin, visiblement occupé avec un magazine. Il ne devait donc pas y avoir foule aujourd’hui, entre les murs de l’infirmerie. Ce dernier ne tarda pas à la questionner sur sa petite sortie, alors qu’un sourire en coin venait étirer les lèvres de la jeune femme. « -C’était…inattendu. Mais tout s’est bien passé ! » souffla-t-elle après les quelques secondes qu’il lui avait fallu pour trouver la réponse adéquate. Son sourire perdura quelques instants sur son visage, alors que la pompier s’avançait dans la pièce, observant tout autour d’elle, sans pour autant que de gros changements ne lui sautent aux yeux.

Posant une fesse sur le bord du lit, la brune n’eut pas à forcer l’expression de surprise qui se posa sur ses traits face aux confessions de Nolan. « -Attends…des mois, tu dis ? A cause de ta blessure, ou c’était encore avant ça ? D’ailleurs, comment ça va, du côté de ta jambe ? » enchaîna-t-elle, en faisant un petit coup de menton en direction de la jambe blessée du médecin. Joséphine en profita pour retirer son éternelle veste, la déposant au bout du lit, hochant lentement la tête en signe d’acquiescement aux paroles que lui adressait Nolan. « -J’ai dû rentrer…je sais pas, y’a peut-être une demi-heure. J’ai pas pu résister à l’envie d’aller voir Gemma, à l’école, et Bandit attend sagement devant la porte ! » expliqua-t-elle, sans pouvoir retenir un sourire amusé. Alors oui, autant dire qu’elle venait tout juste de rentrer de sa sortie, se présentant à l’infirmerie comme on l’attendait d’elle, ce que Joey comprenait parfaitement, la sécurité du camp, et de ses habitants, passant avant tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 509
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: It's time to work ! | Joséphine   It's time to work ! | Joséphine EmptyJeu 2 Juil 2020 - 11:11
C’est cool de croiser Joséphine. Même si on se voit pas souvent parce qu’on a tous les deux mille trucs à faire chacun de notre côté, quand on bosse ensemble, ça se passe carrément bien. Et je me dis qu’elle peut avoir une sacrée progression au niveau médical, qu’elle a envie d’apprendre et de se former. Ca c’est carrément cool. Parce qu’on va pas se mentir, aucun de nous n’est éternel et on peut pas trop se permettre de pas dispenser le peu de savoir qu’il reste. Si pour moi Juliet reste le meilleur médecin qu’on pourra voir à l’avenir, des personnes comme Joséphine peuvent être de sacrés atouts dans notre infirmerie.

Mon sourire se fait plus large à son arrivée, alors que je suis plus que ravi de bazarder mon magazine. Et d’y foutre le feu dès que j’en aurais l’occasion. Là, voilà. Non mais. C’est pas une grille de sudoku qui va m’apprendre la vie hein. « Inattendu ? Dans quel sens ? » J’avoue, je suis curieux et je me dis que je vais quand même devoir songer à affronter de nouveau le monde extérieur. Rester dans une bulle comme ça, c’est jamais bon. Même pour me remettre de mes blessures ou de mes deux ans dehors, à un moment, je peux pas continuer comme ça. Je réprime un soupir à cette pensée, même si je peux pas m’empêcher d’en parler tout haut.

Ca la surprend d’ailleurs et je hausse une épaule, comme si de rien était. « … les deux ? En fait, je suis arrivé en novembre ici. J’ai passé quelques jours enfermé vu les … circonstances particulières de mon arrivée. Après, le camp est resté fermé tout l’hiver. Et ma première sortie c’était… » Je désigne ma jambe avec une grimace, avant de souffler un rire. « Je t’avoue que ça fait un peu bizarre vu que j’ai passé près de quatre ans à vadrouiller dont deux ans ou pas loin tout seul… mais maintenant, l’idée de sortir est tout aussi incongrue. » A noter que j’ai esquivé avec subtilité la question sur ma jambe, je suis fier de moi. Je me frotte la tête avant de regarder en direction de la porte par réflexe. « Gemma va bien ? Je l’ai croisée tout à l’heure, elle avait l’air hyper occupée à courir avec un ballon entre les mains. » Elle est chouette cette môme. Bon, après, Cassidy dira que je suis pas objectif vu que j’adore les gosses en général et qu’il en faut vraiment beaucoup pour que je les trouve insupportables. A l’inverse d’elle donc. « Par contre, vaut mieux que Bandit mette pas les pieds ici. » Tout en parlant, je désigne la boule de poils endormie juste derrière elle. Alpha a décidé de venir ronronner ici toute la journée, faut dire que c’est la bonne planque pour être tranquille.

Mon sourire se fait plus taquin alors que je reprends, non sans la regarder de bas en haut. « Donc t’as presque été une bonne élève et t’es venue presque directement me voir. » Je sors une fiche et je m’appuie contre le bureau, toujours aussi amusé. « Alors, tu te souviens de comment ça marche ou pas ? »  




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1385
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: It's time to work ! | Joséphine   It's time to work ! | Joséphine EmptySam 4 Juil 2020 - 19:06
Une fesse posée sur le bord du lit, Joséphine ne tarda pas à grimacer ouvertement face à cette question que lui posait Nolan, et qu’elle aurait sans doute pu anticiper. Elle se gratta l’arrière de l’oreille d’un geste légèrement gêné, alors que son épaule se haussait maladroitement. « -Il y a quelques temps, j’ai participé à une chasse à la prime, qui ne s’est pas très bien terminée pour l’une de mes amies…et euh…il se pourrait que j’ai donné mon point de vue sur ce qu’il s’était passé ce jour-là à une autre survivante qui nous accompagnait, et qui a merdé…et…disons que j’ai peut-être oublié la diplomatie… » expliqua-t-elle, en grimaçant une nouvelle fois. Les choses étaient cependant restées softs, du moins Joey l’estimait-elle, puisqu’à part des mots sans doute un peu durs, de part et d’autre, les deux brunes n’en étaient pas venues au point de se battre. La violence n’était pas sa tasse de thé, la pompier l’avait prouvé à de nombreuses reprises, et pourtant, lorsque la situation l’exigeait, elle pouvait s’y résoudre.

La jeune femme n’avait pas tardé à interroger Nolan sur les quelques mots qui avaient provoqué sa surprise, et les sourcils de Joey, tout d’abord légèrement haussés, finirent par se froncer d’incompréhension aux mots employés. « -Comment ça, les circonstances particulières de ton arrivée ? » demanda-t-elle, bien qu’elle avait entendu chacun des mots prononcés par le survivant. D’ailleurs, d’autres avaient également retenu son attention, bien malgré elle. « -Le camp était fermé…tout l’hiver ? C’est comme ça tous les hivers ? » demanda-t-elle presque aussitôt, appuyant inconsciemment sur le « tous ». Face à ces explications, à ce qu’elle percevait comme un manque d’enthousiasme pour aller à l’extérieur, Joséphine fixa longuement le médecin, sans trop savoir comment réagir. Elle savait qu’elle faisait partie de cette partie infime de survivants qui avaient besoin de sentir le danger pour avoir encore l’impression de faire plus que simplement survivre, qui avaient besoin de libertés, et de ne pas rester derrière des barricades, à longueur de journée. Pourtant, elle comprenait aussi le point de vue du jeune homme, dont la présence ici était bien plus précieuse que la sienne, pompier de son état.

Les pensées de la brune furent vite détournées par la petite remarque sur Gemma, qui lui arracha un léger rire. « -Je lui ai pas parlé, je voulais pas perturber la classe, mais ça avait l’air d’aller. Et oui…Gemma et les ballons, c’est une grande histoire d’amour ! » souffla-t-elle, un sourire attendri sur le visage à l’évocation de la Minimoy qu’elle avait déjà plus que hâte de serrer contre elle. Son regard suivit celui du médecin, pour se poser sur le félin derrière eux, totalement insensible à leur présence, et plongé en plein somme. « -T’en fais pas, Bandit m’attend sagement devant la porte ! » expliqua-t-elle, ne résistant pas à l’envie de se lever pour aller embêter un peu l’animal endormi, et lui dispenser quelques caresses.

Son minois se releva vers Nolan au moment où le regard du barbu parcourait son corps, comme s’il possédait des yeux bioniques qui pourraient lui faire part d’une quelconque blessure qu’elle aurait cachée, et Joséphine ne tarda pas à se redresser, sans pouvoir retenir un sourire amusé face à la note d’humour déployée. « -Presque, oui. Mais c’est pour me laisser une marge de manœuvre pour la prochaine fois. Je peux pas être irréprochable dès le premier essai. » répondit-elle avec un sourire assumé, qu’elle ne chercha pas à cacher. Son regard se posa quelques instants sur la fiche sortie par le médecin, qui lui demandait si elle se souvenait de la procédure. Le sourire déjà présent sur ses lèvres s’étira encore davantage, alors que la pompier lançait presque aussitôt : « -Une interro surprise, Doc ? Mince alors, moi qui n’ai pas révisé… » Pour autant, la pompier comprenait la démarche du jeune homme, qu’elle approuvait d’ailleurs complètement.

Aussi, Joey prit appui sur le meuble derrière elle, et fouilla sa mémoire, commençant déjà à énumérer : « -Fièvre, pouls, respiration. » lança-t-elle, avant de glisser ses doigts à l’arrière de sa nuque, les souvenirs affluant sans grand effort dans son esprit. « -Ensuite, les questions habituelles : une douleur inhabituelle, une blessure à déclarer, le pire du pire, une morsure, une griffure, ou un risque de contamination quelconque. » poursuivit-elle, en bonne élève, avant de reposer son regard sur Nolan appuyé contre le bureau. Une fois cela fait, et les constantes prises, la personne en poste à l’infirmerie se chargeait de l’examen physique, rendu nécessaire par quelques « non non, tout va bien » de survivants ayant pourtant côtoyé d’un peu trop près un ou des rôdeurs, et ne tardant pas à venir grossir leurs rangs. « -Puis la dernière étape : sous-vêtements, et vérification que tout va effectivement bien. Et ensuite, on écrit tout ça, là-dessus ! » acheva-t-elle avec sérieux, tout en haussant une épaule, alors qu’elle désignait la fiche du bout de l’index.

Dans les faits, ce système ressemblait quasiment trait pour trait à celui qui avait été mis en place à Fort Hope, où elle avait résidé après sa blessure par balle, et durant les premiers mois de sa grossesse, et qu’elle avait tenté d’imposer également à l’arène, malgré les réticences des frères Caulfield. Si bien que Joséphine comprenait parfaitement les mesures de protection mise en place vis-à-vis des survivants du camp, face à ceux qui revenaient de l’extérieur. « -Alors…j’ai une bonne note ? J’ai réussi le test ? » relança-t-elle au bout d’un instant, les yeux pétillants de malice, tandis qu’elle croisait les bras sur sa poitrine.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 509
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: It's time to work ! | Joséphine   It's time to work ! | Joséphine EmptyJeu 16 Juil 2020 - 8:47
Je la regarde, curieux, alors qu’elle a l’air un rien mal à l’aise. Visiblement, j’ai posé la question qu’il fallait pas. En même temps, elle a titillé ma curiosité, j’y peux rien moi. En tout cas, elle se décide à me répondre et, au final, ne fait que rajouter des questions à celles que j’avais déjà. « Tu participes à des chasses à la prime. Wow… ça marche comment ? Tu fais ça souvent ? » Ouais, ouais, je parle peut-être un peu trop. J’ai quand même un sourire amusé au reste de ses propos. « La diplomatie c’est surfait parait-il. Après, c’est normal que t’aies été énervée non ? Surtout si ton amie a été touchée. Elle va bien ? » Je sais pas pourquoi, mais j’ai aucun mal en train de l’imaginer passer un savon à des gens qu’elle connait à peine.

Sauf que là, d’un coup, c’est à moi de pas être super à l’aise. En même temps, j’étais persuadée qu’elle était au courant, que Selene se serait fait un plaisir de prévenir tous les gens avec qui je pourrais bosser que je suis un ennemi, de pas se laisser avoir par ma tête de gentil garçon. Comme quoi, elle est ptet passée à autre chose. Ou je suis pas assez important à ses yeux, ce qui me va tout autant. J’ai quand même une grimace avant de reprendre, à mi-voix. « Je sais pas si t’as entendu parler de ce qui s’est passé en novembre. La marina a été attaquée par les scarecrows et des gens ont été kidnappés aussi. Y avait des gens de The Haven mais aussi des gens qui, comme moi, étaient tous seuls. Je t’épargne les détails sordides mais on a fini par sortir de là malgré tout. Et… au moment de ma fuite, je suis tombé sur Hope. La gamine un peu mutique que gère Selene. » J’ai un temps avant de reprendre. « Je suis retourné la chercher quelques jours après, je pouvais pas la laisser là. Sauf que des gens de The Haven avaient eu la même idée. J’ai failli me faire flinguer parce qu’ils ont cru que j’étais du côté des méchants et, sans Cassidy, je pense que j’y serais passé. » J’écarquille les yeux avant de soupirer doucement. « J’ai passé une grosse semaine enfermé, le temps qu’ils décident quoi faire de moi. Que Hope s’interpose entre eux et moi a joué en ma faveur je suppose. Mais j’ai pas eu le droit de sortir du camp au début. Enfin, comme tout le monde, même si j’étais un peu plus surveillé. » Au reste et à son inquiétude visiblement sur la vie du camp en hiver, j’ai un sourire qui se veut rassurant. « Non. Enfin je crois pas. C’est juste que là, suite aux attaques, ils ont décidé de faire un break avec le monde extérieur. La vie a repris son cours plus ou moins normalement depuis. » Mon sourire se fait plus large alors que je continue. « Certains sont toujours persuadés que je suis un traitre qui se fait passer pour un gentil, je préfère te prévenir. »

C’est plus simple quand même de change de sujet et je peux pas manquer de voir l’air attendri de Joséphine quand elle parle de sa fille. « Elle est bien ici, ça se voit. » Et elle est en sécurité, ce que je pensais pas possible dans le monde où on vit. Ptet qu’un jour, ça donnera des envies à Cass’. Ou pas ouais. Je regarde Alpha rouler sur le dos et réclamer des caresses en ronronnant quand elle s’approche avant de regarder la jeune femme, les yeux pétillants. « Merci bien. Après je vais complexer si t’es trop parfaite directement. » Et je m’appuie contre le bureau, non sans laisser filer un rire. « Je suis un prof diabolique, t’as vu ça ? J’ai toujours détesté les interros surprises perso, ça cassait ma routine. Du coup, je me venge comme je peux. »

Et je hoche la tête quand elle reprend la parole, qu’elle se prête au jeu avec sérieux malgré son sourire. « Petit détail en plus, mais ça reste en off. Les traces de piqûres. » J’ai une grimace et j’ai moi-même retrouvé un semblant de sérieux. « On a pas eu de souci avec la drogue ou autre, pas que je sache en tout cas. Mais ça coûte rien de vérifier. Et d’anticiper si besoin. Si on doit sevrer des gens, ça va être… compliqué. » Je continue, toujours aussi sérieux. « Plaques et boutons aussi. Des fois qu’on nous ramène la variole ou un truc tout aussi festif. Les vaccins pour la plupart des maladies sont encore actifs mais je m’inquiète surtout pour les gamins qui ont pas fini de les faire avant le début de l’épidémie. Et pour ceux qui venaient d’un milieu qui croyait pas aux vaccins. » Pour y avoir eu droit un nombre incalculable de fois, je sais qu’ils sont… qu’ils étaient… partout. « Alors au moindre doute, c’est quarantaine obligatoire. » Je retrouve mon sourire, même si j’ai un peu peur de l’avoir inquiétée surtout pour Gemma. « T’as presque tout bon ouais, même si on avait pas encore abordé tout ça. Et tu fais quoi si la personne refuse de se mettre en sous-vêtements ? » Ca va surement arriver, j’ai pas de doutes là-dessus.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 1385
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: It's time to work ! | Joséphine   It's time to work ! | Joséphine EmptyJeu 16 Juil 2020 - 16:46
Sa tête fit quelques aller-retours de droite à gauche quand Nolan sembla s’étonner qu’elle se lance dans des chasses à la prime, demandant si ça lui arrivait souvent, et la brune ne tarda pas à rétablir les faits. « -Pas exactement, non. Enfin…ma présence était plus un hasard, en fait. J’étais là, et mes amies se sont impliquées, alors…j’ai suivi. » expliqua-t-elle en haussant les épaules, glissant son index à l’arrière de son oreille. A vrai dire, Joséphine n’y avait pas réfléchi bien longtemps. Mallowe était partie avec Nina, Allia et elle ignoraient totalement ce qui s’était passé au cours de leurs recherches, et après les quelques révélations de Roxanne, et l’état dans lequel elle avait été retrouvée, Joey n’avait pas hésité longtemps. Elle était inquiète pour Mallowe, bien sûr, mais elle savait aussi qu’Allia irait, coûte que coûte, quitte à prendre des risques et se mettre en danger, et la pompier voulait être là pour tempérer ce caractère de feu qui coulait dans les veines de sa meilleure amie. « -Ca a l’air d’aller mieux, oui. Mais elle m’a vraiment fait peur…elle a eu une sacrée commotion, et… » Joey ne termina pas sa phrase, les yeux dans le vague quelques secondes, se souvenant de ce lendemain de mission où la blondinette était alitée sous la tente des Barnett, le corps couvert de pansements, la mémoire semblable à un gruyère, et ce qu’elle avait ressenti face à ce triste spectacle. Joséphine avait bien été contente de voir, quelques jours plus tôt, qu’elle s’était remise, et qu’elle allait désormais mieux.

Vint le tour de Nolan de donner quelques éclaircissements sur les paroles qu’il avait donné un peu plus tôt, celles qui avaient aiguisé la curiosité de la pompier, et Jo ne chercha pas à l’interrompre, hochant la tête de temps en temps pour lui signifier qu’elle écoutait chacun des mots qu’il prononçait, sans le quitter du regard. La brune était étonnée, elle ne pouvait le nier, elle n’avait jamais ressenti la moindre hostilité de la part des autres survivants à l’égard du jeune homme, ne savait pas non plus qu’il avait été isolé durant toute une semaine. Et pourtant, elle n’était pas surprise de ne pas avoir été au courant de tout ça jusqu’à maintenant. Elle était encore relativement nouvelle dans le coin, après tout. « -Merci de l’avertissement, mais… » commença-t-elle, avant de laisser glisser son regard tout autour de la pièce. « -T’es ici, alors…ils doivent te faire quand même plus confiance maintenant…non ? » dit-elle en haussant une épaule, laissant même un petit sourire affleurer sur ses lèvres quelques secondes.

Le ton de la conversation redevint alors plus léger, alors qu’ils se taquinaient gentiment, puis que Nolan se lançait dans une espèce d’interrogation surprise. « -J’étais pas assez assidue en cours pour en avoir quoi que ce soit à faire d’éventuelles interros surprise… » souffla-t-elle dans un sourire, juste avant de se prêter au jeu, et d’expliquer finalement comment elle mènerait un retour de sortie, si un survivant se présentait à l’infirmerie pour ça pendant qu’elle était là. Alors, la pompier lui débita toutes les étapes du processus, sous l’air attentif du médecin, qui reprit vite la parole une fois que la brune eut terminé. Joséphine écouta à son tour, hochant la tête face au complément d’informations qu’il lui communiquait. Les explications qu’il lui donnait lui firent détourner le regard, même si elle lâcha à voix basse un : « -Traces de piqures, boutons, plaques. C’est noté. » pour attester qu’elle ne loupait pas un mot de ce que lui disait Nolan. Il n’avait pas tort, évidemment, la prudence restait toujours de mise, quoi qu’il arrive. Il ne leur restait plus grand-chose d’autre pour se protéger d’ailleurs, qu’une bonne dose de prudence, à toute épreuve. Ne disait-on pas qu’il valait mieux prévenir que guérir ? Malgré tout, Joséphine fit le vœu silencieux que la situation ne se produise jamais, et qu’ils n’aient pas besoin de créer une zone de quarantaine pour isoler un patient aux symptômes suspects du reste du groupe.

Son regard foncé retrouva le visage de Nolan lorsqu’il reprit la parole, lui demandant ce qu’elle ferait si la personne en visite dans l’infirmerie refusait de quitter ses vêtements, pour passer l’examen de retour. Longuement, la brune observa le jeune homme face à elle, avant de hausser les épaules : « -Je l’assomme, je le désape moi-même s’il refuse de coopérer, puis je le ligote à un lit. » répondit-elle avec un sérieux à tout épreuve, avant de laisser un sourire gagner ses traits. « -Relax Doc, je plaisante. J’essayerais d’abord de voir ce qui coince. Peut-être que c’est juste un souci de pudeur…un homme pourrait refuser que je l’examine, par exemple. » poursuivit-elle après quelques secondes de silence, avant de soupirer doucement. « -Et si le survivant refuse de coopérer, j’imagine que si moi, ou personne d’autre n’arrive à le faire changer d’avis, on aura pas beaucoup d’autre choix que d’employer la manière forte. Une espèce de quarantaine forcée. Je veux dire…si tu sais que ça fait parti du protocole, y’a pas 36 raisons qui expliqueraient un refus de coopérer…alors…on pourrait imaginer le pire facilement. Et on peut pas prendre le risque de laisser un survivant potentiellement infecté se balader librement dans le camp…trop dangereux. » ajouta-t-elle en secouant légèrement la tête sur la fin, ayant retrouvé son sérieux. Certes, si un tel cas de figure devait se présenter, ce ne serait pas de gaieté de cœur que Joséphine se montrerait dure, mais il n’y avait pas vraiment le choix. L’intérêt du groupe passait avant celui d’un seul individu.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 509
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: It's time to work ! | Joséphine   It's time to work ! | Joséphine EmptyMar 4 Aoû 2020 - 13:11
Je me dis que, même avec la fin du monde, j’arrive encore à être un peu … parfois beaucoup… en décalage avec le reste des gens. Je sais que je dois ma survie principalement à mes capacités médicales. On a pas été beaucoup à survivre et des médecins diplômés, c’est devenu rare. Précieux même. Alors ouais, forcément, y a un paquet de trucs que j’ai pas eu besoin de faire pour m’en sortir ou pour manger. Quelques heures de soins et j’avais un toit, de quoi me nourrir et j’en passe. Donc ouais, forcément, les histoires de chasse à la prime et compagnie, c’était pas trop mon délire. Même si, à la réflexion, je me dis que j’aurais pu payer des gens pour essayer de retrouver Tom et Cassidy… suis un peu con quand j’y pense. Enfin bref… « Normal si tes amies étaient dans le coup. Que t’aies pas eu envie de les lâcher. Ca te fait pas bizarre, d’être sans elles ici ? » Je suis curieux j’avoue et je sais pas à quel point elle peut ne pas avoir envie d’en parler. Parce que, perso, si on me laissait le choix entre rester dans la rue avec mes amis ou venir en sécurité ici sans eux, je sais que je resterais dehors. Après, j’ai pas de gamin sur qui veiller, donc ça doit pas mal jouer. Au reste de ses propos, j’ai une grimace compatissante et je souffle, d’une voix plus douce. « Elle va se remettre. C’est tout ce que tu dois retenir. » Même si ouais, c’est toujours compliqué de relativiser quand on a peur pour les gens à qui on tient.

Je finis quand même par lui raconter la façon dont s’est passée mon arrivée ici. C’est pas aussi clair ou simple que je le voudrais et elle a l’air plus étonnée que je l’aurais pensé. Faut dire que ça commence à dater au final et que j’ai fini par m’intégrer, même si ça a dû passer par une jambe pétée. J’ai un sourire en réponse au sien, même si je hausse les épaules. « Je suppose que oui, sinon l’infirmerie serait vide. Et puis, j’ai tellement une tête de paumé qu’à la longue, les gens peuvent pas passer leur temps à se méfier de moi, c’est une perte sèche d’énergie. » Faut dire que deux ans tout seul, ça aide pas vraiment à être totalement… normal.

On devient un peu plus pro, même si le ton reste léger. Ca reste cool de voir qu’elle écoute, quand bien même je sais qu’elle est tout sauf débutante dans le domaine. Et j’ai un rire à sa répartie. « J’ai toujours été le petit intello binoclard qu’on trouve dans toutes les salles de cours du monde. Qu’on trouvait… » Je hausse un sourcil avant de reprendre, toujours d’un ton léger. « C’était moi qui filais les infos à Tom ou Cassidy quand on avait des interros surprises. » Je me demande à quel point j’ai encore la tête de l’emploi. Il est loin le temps où Tom venait à mon secours quand je me faisais trop emmerder et que je finissais dans un casier ou la tête dans les toilettes. Je lève un sourcil à ce souvenir avant de me focaliser de nouveau sur ce qu’on raconte. Et je hoche brièvement la tête quand elle confirme ce que je viens de lui dire. « Et, bien entendu, faut faire ça l’air de rien, comme si on était pas en train de les inspecter ou de douter de ce qu’ils racontent. Histoire de ménager les susceptibilités et les « tu me fais pas confiance, c’est ça ? » Tu vois l’idée ? » Je suppose que oui. Elle est très observatrice et j’ai pas de doute sur le fait qu’elle a repéré déjà les gens plus compliqués à gérer que les autres.

Quand elle me répond, je la fixe un instant cillant sans rien dire. « … je veux voir ça. Sans déconner. » L’imaginer en train de ligoter un des mecs baraqués qu’on a en stock, ce serait marrant. Enfin, je sais qu’elle plaisante, mais l’idée me fait bien marrer. Je reprends quand même mon sérieux quand elle continue et je hoche de nouveau la tête. « Bon, en vrai, vaut mieux essayer de piger pourquoi les gens réagissent comme ça en effet. Comme t’as pu le voir, t’en as qui sont plus à l’aise avec un homme qu’une femme. Ou inversement. On a l’avantage d’être plusieurs et de pouvoir régler ce genre de problèmes rapidement. Pas besoin de le prendre personnellement. » Même si ça peut aussi devenir personnel mais ça, je vais éviter de me lancer là-dedans. Un problème à la fois comme on dit. « Je suis pas là depuis très longtemps mais, jusqu’à présent, on a jamais eu de souci de ce genre. Sauf qu’avec l’élargissement du camp et les nouveaux venus, on sait pas si ça va continuer de se passer aussi bien. Notre boulot aussi est important pour … connaitre la psychologie des gens. Veiller de loin sur ceux qui risquent de craquer, ce genre de trucs. On a une psy, c’est toujours utile. Mais la médecine qu’on pratique aujourd’hui se limite encore moins qu’avant à juste donner une boite de médocs sans chercher plus loin. » Et même si j’ai l’air à l’ouest, dès que ça devient pro, je suis bien plus observateur que j’en ai l’air. Je sais pas à quel point Joséphine veut s’investir à l’infirmerie et je la fixe, curieux, comme si elle allait me répondre sans que j’ai vraiment à poser la question.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's time to work ! | Joséphine   It's time to work ! | Joséphine Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- It's time to work ! | Joséphine -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: