The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Support Téléphone Voiture à Fente ...
Voir le deal
12.99 €

Partagez
- La tête retournée [Zelda et Adrienne] -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrienne De Castel
Adrienne De Castel
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/06/2020
Messages : 38
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: La tête retournée [Zelda et Adrienne]   La tête retournée [Zelda et Adrienne] - Page 3 EmptyJeu 25 Juin 2020 - 11:25
L’air de Zelda semble se fermer quand je lui pose la question, « à qui va sa première pensée ? ». Je suis parfois une idiote, j’ai oubliée, l’espace d’une seconde que j’ai en face de moi, une enfant. Même si elle fait la fière et qu’elle semble désireuse de prouver le contraire, elle reste une enfant et je comprends que ses parents lui manquent. J’aurai dû faire plus attention et choisir mes mots avec attention. J’ai un léger pincement des lèvres en l’écoutant, heureusement, mais également un léger pincement au cœur, son attitude est touchante. Je ne vais pas l’infantiliser et lui faire un câlin bien évidement, ce n’est de toute façon pas mon genre, mais je ne peux retenir une petite parole de sympathie : « Ceci est normal Zelda, tu n’es pas différente des autres survivants à ce niveau et ce n’est pas de la faiblesse. Moi aussi le matin, il m’arrive penser à mes parents, il me manque terriblement… Je ne parlerai à personne de cette conversation cependant, si tu veux garder cela secret. »

La jeune femme en face de moi semble vraiment faire beaucoup d’effort pour ne pas craquer, elle cherche à se montrer comme une adulte forte et digne d’intérêt. Elle n’a pas besoin de faire tout ce cinéma, mais je m’abstiens de faire le moindre commentaire à ce sujet, si elle juge qu’elle doit agir comme ça. Je ne suis pas sa mère, je n’ai pas d’opinion à donner. Quand bien même, elle me décrit ce qui ressemble à une jeune femme amoureuse en effet. Penser à lui… être elle-même. Se montrer « faible. » Oui, je comprends tout à fait. J’ai un léger sourire sur le visage à l’écouter et c’est sans aucune hésitation que je peux dire : « Oui Zelda, tu es visiblement amoureuse de ce petit chiot de Sean. Une jeune femme qui découvre ses sentiments et peut-être bientôt la sexualité, j’espère qu’il y aura déjà quelqu’un qui l’aura briefer sur le sujet car il est hors de question que je lui apprenne.

Mais heureusement, ce n’est pas sur faire l’amour que je vais devoir la briefer mes sur les chagrins d’amour… Malheureusement pour elle, je ne vais pas pouvoir réellement l’aider, je n’en ai jamais eu. Je n’ai aimés que deux hommes et… Et… En fait si, je pense que je vais pouvoir comparer la chose. C’est sinistre à dire mais il est probable que ce soit assez proche. Perdre l’homme que l’on aime et se faire quitter par cette personne. Je vois que cette conversation la touche énormément, la façon dont elle roule son joint de cannabis… Nous sommes dans une phase très sensible, je peux presque déjà dire que c’est ici que notre relation va se construire. Si je lui réponds correctement, elle et moi pourrions être des amies et si je lui réponds mal, notre relation risquerait d’être compliquée.

A sa question, sur le cannabis : « Tu es libre de fumer ce que tu veux, je n’ai pas à te juger. Mais je n’en voudrai pas, si tu avais l’intention de m’en proposer. » Je n’ai jamais fumé de ma vie et je n’ai que rarement bu. Mon corps est un temple, si j’ai gardé les mains aussi sûres en dépit des années, c’est bien car j’ai toujours fait attention. Puis, je me penche un peu en avant, il est temps de lui donner la réponse à sa question : « Je ne peux pas répondre avec…exactitude à ta question Zelda, je n’ai jamais eu de chagrin d’amour. Pas au sens où tu l’entends. En réalité… Je sors mon collier avec la bague de Bastien et celle de Dany : « En réalité, j’ai enterré les deux hommes que j’ai jamais aimés. Dany… est mort en 2015, durant l’apocalypse. J’ai… je ne pense pas que je puisse être utile en te parlant de lui. En revanche, Bastien… Bastien… Une mort injuste, sans lui je ne serais pas ce que je suis maintenant, je ne me serai peut-être pas relevé de la mort de Caroline sans lui.

« Bastien est mort en Afghanistan, il a été exécuté par des talibans. Il était pilote dans l’armée. Je ne sais pas ce qu’est un chagrin d’amour Zelda, mais la rumeur dit que c’est comme un deuil. Que ton cœur se déchire, te fait mal, que tu te réveilles en pleins milieu de la nuit. Que tu cherches la personne que tu aimes encore du regard… que tu la vois dans des personnes qui ne sont pas elle. » Je joue un peu avec la bague en baissant la tête : « Il n’y a pas de thérapie miracle Zelda… Moi j’ai retrouvé la paix aux commandes de mon avion. Chaque personne est différente, je sais que certains de mes amis ont bu, beaucoup, d’autres se sont trouvé une passion. On affronte tous un chagrin d’amour de la façon qui nous est propre. »

Je la regarde dans les yeux et je lui dis, presque pour conclure ma tirade : « Accepte ta faiblesse si un jour tu es dans cet état. Accepte l’aide et les mains tendues car le chagrin pourrait te détruire si tu n’arrives pas à aller de l’avant. »



En dépit de mes ailes brisées, j'ai retrouvé le ciel
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La tête retournée [Zelda et Adrienne]   La tête retournée [Zelda et Adrienne] - Page 3 EmptyVen 26 Juin 2020 - 1:28
Adel semble considérer que les sentiments qu'elle éprouve, ceux qui l'ancrent au passé et font tout simplement d'elle une humaine sont normaux. La normalité... C'est un concept qui a tendance à irriter l'adolescente. Elle n'aime pas le conformisme, cette chose qui entend la transformer en une copie d'une autre copie. Elle suppose que son interlocutrice cherche à lui remonter le moral. Que tout ceci est une manière plutôt douce de la rassurer. « Si, c'est d'la faiblesse ! » s'entête-t-elle dans un souffle, cristallisant ainsi la pensée de June et l'influence que cette dernière a obtenu sur elle. « Tous les sentiments sont dangereux. Même les plus beaux d'entre eux. Surtout les plus beaux d'entre eux, même, en fait... » Elle le déplore mais refuse de considérer autre chose que ce qui est désormais devenu comme une évidence à ses yeux. Elle affectionne sa relation avec Sean. C'est sûrement la plus belles choses qui lui soit arrivée. Mais c'est peut-être aussi ce qui causera sa perte. Ou qui, du moins, l'empêchera un jour de devenir comme June. Oui, cette dernière entretien une relation avec Valentine. Zelda est loin de comprendre ce qu'elle peut bien trouver à la française, d'ailleurs. Mais la Boss maîtrise ses émotions, en est maîtresse. Si l'amour existe, l'adolescente doute qu'il puisse avoir sa place dans le couple de son idole. Elle a tout simplement l'impression de... fauter. Et le pire dans tout ça ? C'est qu'elle adore ça...

Il y a un bref interlude dans leur échange lorsque l'australienne demande à l'aviatrice si la fumée ne la dérange pas. Ce n'est pas le cas. Tant mieux ! Elle glisse le joint entre ses lèvres et l'allume avant de s'allonger, de dos, dans l'herbe. La caresse du soleil couplée à celle de ce vent doux rend ces instants particulièrement agréable. Son esprit s'embrume, les soucis s'estompent pour laisser place à un relativisme forgé dans les volutes de fumée qu'elle expire. La vie est tellement plus simple qu'on on parvient à en altérer le filtre et à se détourner du prisme de la réalité... « T'sais pas c'que tu loupes... » glisse-t-elle, un sourire absent au coin des lèvres. « D'la Z Weed ! Un pur produit d'l'apocalypse made in Fort Ward ! » Mais elle n'entend pas la forcer à en fumer si elle ne le souhaite pas. Et puis à son âge ce n'est sûrement pas très indiqué, d'ailleurs. La dernière chose qu'elle souhaite en cet instant, c'est encore que la quarantenaire lui clamse entre les doigts. Elle aurait de la peine à expliquer ça à June ou à ses lieutenants... Et puis, surtout, elle ne pourrait plus bénéficier des conseils avisés de cette femme qui a l'avantage de posséder une solide expérience. Elle n'a pas connu de chagrins d'amour mais elle a perdu deux des hommes qu'elle aimait. C'est pire qu'une rupture. Ou plutôt, ce sont des ruptures vraiment définitives. Ce que Zelda retient de tout ça ? « Putain, ça craint... » maugrée-t-elle en imaginant éprouver des sentiments pareils. Que laisse l'amour dans son sillage lorsqu'il vient à disparaître sinon des champs de ruines ? « M'reste plus qu'à prier pour qu'Sean meurt pas ou qu'il n'tombe pas sur une fille encore plus cool que moi ! Cela dit pour c'dernier point ça risque d'être dur vu qu'je suis tout simplement géniale ! » conclue-t-elle avec un petit sourire.

Vient l'instant où Adel l'encourage à accepter sa faiblesse et les mains qu'ont lui tendra lorsqu'elle sera au fond du trou. Parce que le chagrin pourrait la détruire. L'adolescente n'hésite qu'un bref instant avant de hocher la tête de gauche à droite : « C'est dans l'adversité qu'on peut vraiment comprendre qui on est, non ? » demande-t-elle, récitant une phrase qu'elle a dû entendre ou lire quelque part. « Si j'arrive pas aller de l'avant seule, si j'ai b'soin d'l'aide des autres pour m'tirer vers l'futur alors... c'est sûrement qu'je mérite pas d'le voir ! J'arriverai p't-être jamais à être une leader mais c'qui est sûr, en tout cas, c'est qu'je deviendrai jamais un boulet... » Lui tendre la main, c'est reconnaître qu'elle est faible. C'est une insulte avant d'être une forme d'aide. « Ou une boulette, j'sais pas trop ! J'crois pas qu'ça s'accorde, si ?» Une réflexion spontanée, née de l'altération momentanément de sa psyché. « Au pire on a qu'à dire qu'on s'en fout... » Elles ne vont tout de même pas disserter là-dessus pendant des heures, pas vrai ? Zelda fait l'effort de se rouler sur le côté et prend appui sur son coude pour venir déposer sa joue dans le creux de sa paume. « Tu dois connaître des insultes en français, j'me trompe ? Pas celui qu'tu parles dans la noblesse mais celui qu'les gueux utilisent, j'dis ! » Les remarques désobligeantes des personnes fortunées sont souvent trop... molles ? Elle, elle veut quelque chose qui claque, qui remette les idées en place à Madisson si un jour cette dernière lui donne une véritable raison de s'énerver contre elle. « Apprends-m'en une ! » Elle dépose un regard brillant aussi bien de curiosité qu'à cause de la substance qui parcourt son organisme. Elle lui a donné des cours de vrai anglais. Il ne serait que justice qu'Adel en fasse de même en retour, n'est-ce pas ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Adrienne De Castel
Adrienne De Castel
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/06/2020
Messages : 38
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: La tête retournée [Zelda et Adrienne]   La tête retournée [Zelda et Adrienne] - Page 3 EmptyVen 26 Juin 2020 - 20:56
De la faiblesse, les sentiments, j’ai longtemps pensé comme elle et je dois avouer que mon histoire semble le prouver. La douleur de la perte… la peur même de perdre et le doute… Oui, je comprends tout ça. C’est assez sinistre de me dire qu’à son âge, je repoussais les gens par peur de ne pas pouvoir assez m’entrainer afin d’obtenir ma licence de vol ou les meilleures notes possibles. Je la laisse rouler son joint en l’écoutant, ne relevant pas sa proposition à peine voilée de me faire fumer. Je ne sais pas ce que je rate et tant mieux. Ce n’est pas mon genre d’altérer mon esprit. Non, très peu pour moi. D’une voix neutre, je lui réponds simplement : « Libre à toi de penser ce que tu veux à ce sujet. » Je n’ai aucun commentaire à faire sur sa façon de voir le monde, elle le veut robotique et elle veut être la plus forte. C’est son droit, j’y vois là le signe d’une jeune femme qui veut devenir une adulte comme les autres et prouver au monde, se prouver qu’elle est digne d’être une survivante. Je peux comprendre ce sentiment.

Je l’observe fumer et je grimace sous l’odeur, elle n’est pas désagréable en soit, mais je ne l’apprécie pas plus que cela, c’est une odeur illégale… Elle me renvoie à mes camarades renvoyés du lycée pour avoir fumés, elle me renvoi à Krystina, qui s’est crashée en 2011 alors qu’elle avait fumé un joint. L’effet de l’herbe ne se fait d’ailleurs pas attendre sur l’esprit de la jeune fille, son discours commence à devenir un peu plus décousu, il n’est pas confus, mais elle alterne entre sujet triste, humour et moquerie en peu de temps et elle finit par me demander de lui apprendre des jurons en français… Je l’observe en silence, ne sachant pas trop quoi lui répondre. Je décide de simplement la taquiner et de ne pas tenir compte de son point de vue sur le fait qu’accepter de l’aide c’est être faible. Je ne pense pas être quelqu’un que l’on puisse qualifier de faible, mais si Caroline ne m’avait pas aidé, je n’aurai peut-être jamais réussi ma carrière…

« Tu es une jeune femme très intéressante, mais je ne crois pas que tu puisses être la plus cool. Au lycée, j’étais cool car je savais faire des choses que personne d’autre ne faisait. D’ailleurs, je crois que Sean me trouve très cool… » Evidement, pour éviter qu’elle ne le prenne mal, je lui montre très largement mon sourire ironique. « Si un jour cela est possible, je pourrai peut-être t’aider à être cool. Tu sais combien de femmes sont capable de faire un vol relatif avec un avion ? Ou qui sont capable de passer… là dans cette rue a plus de 350 km/h ? C’est simple, je suis la seule dans mon domaine. Pour ne pas la perdre, j’ai ensuite entrepris de lui expliquer les subtilités du vol relatif et des villes contrôlées. C’était un sujet que je trouvais passionnant et ça comptaient comme certaines des manœuvres les plus compliqués dans la voltige.

Savoir faire ça ne l’aidera évidemment pas à être la nouvelle dirigeante du monde, mais je n’ai jamais vu quelqu’un rester indifférent face à cette insulte aux lois de la physique. J’ai largement souris après mes explications et j’ai décidé de récompenser la jeune femme : Hé Zelda… Va niquer ta mère, connasse de merde, salope de bas étage ! Voilà des mots que je ne prononce pas beaucoup quand je suis au sol, par contre, en l’air, si je ne chante pas, je suis en train d’insulter le vent et les conditions météo. J’éclate de rire devant son air médusé avant d’aller lui traduire : « Pour te récompenser d’avoir écouté mon discours, je t’ai dis « motherfucker », vous n’avez pas d’équivalent pour connasse… « Shit Cunt » serait le plus proche et le dernier c’était « cheap whore ». ça te plait plus ce genre de leçon ? Je gagne quoi en échange d’autres insultes ?

Je me permets même une petite tape sur son genou pour lui montrer ma bonne humeur, parler d’aviation me fait toujours du bien… même si c’est pas le cas de la personne en face.



En dépit de mes ailes brisées, j'ai retrouvé le ciel
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La tête retournée [Zelda et Adrienne]   La tête retournée [Zelda et Adrienne] - Page 3 EmptySam 27 Juin 2020 - 6:11
Le sujet semble déjà clos concernant l'herbe. Adrienne aime garder l'esprit clair. En fait, elle a plutôt raison. Elle aura sans doute bientôt l'occasion de partir en expédition puisque Zelda suppose qu'elle appartient au groupe des sacrifiables. Ceux dont le métier n'est plus, aujourd'hui, indispensable. Elle n'aimerait pas que la française meurt. Elle est chouette, pour une bouffeuse de grenouilles. Bien plus que Valentine. Mais c'est June qui décide ce genre de choses. Et probablement Stan', aussi, en sous-main. Donc l'australienne se contente de savourer tranquillement la morsure de la drogue sur son esprit et de recracher la fumée en direction des cieux, loin des nasaux de son interlocutrice. Question de respect. Enfin, il paraît... « Attends ?! » interrompt-elle son aînée lorsqu'elle se lance sur le sujet de la coolitude. « Toi ?! T'es plus cool que moi ?! » C'est plus ou moins impossible, ça, non ? Être cool, c'est un truc de jeunes. Pas quelque chose qui est à la portée des anciens. Ou même des quarantenaires. « Et Sean te trouve pas cool ! Il... C'est juste qu'il est poli ! » argue-t-elle, malgré le sourire de son aînée qui laissait présager qu'il s'agissait d'une simple taquinerie. « Voilà, ouais... Il est poli ! » répète-t-elle comme pour se convaincre elle-même. Et, ce faisant, repousser les assauts d'une jalousie qu'elle a beaucoup de mal à apprivoiser. C'est que c'est un sentiment tout aussi nouveau que celui de l'amour. Car avec la chance d'aimer vient la peur de perdre la personne convoitée...

Quoi qu'il en soit elle doit bien reconnaître que les exemples d'Adel sont plutôt convaincants. C'est vrai que c'est plutôt badass de pouvoir voler dans une rue ou de faire ce truc, là, ce fameux vol relatif. Oui, même si elle ne sait pas ce que c'est elle suppose que la française lui en a parlé parce quec 'est sensé être impressionnant. « Ok, admettons... » cède-t-elle à moitié, laissant toutefois présager qu'elle n'a pas dit son dernier mot. « Mais... à quoi ça sert, concrètement ? » Car la seule question qui compte aujourd'hui, celle qu'elle se pose à chaque fois qu'elle doit faire un choix pour son avenir, se résume à l'utilité. « C'est bien beau d'savoir faire la pitre à bord d'un avion mais c'est pas ça qui nourrira les gens ou qui apportera un truc utile au camp ! C'est cool, ok, mais surtout inutile ! T'vois c'que j'veux dire ? » Le summum de la classe, c'est lorsqu'on arrive à la cumuler avec quelque chose à même de favoriser la survie. «
À la limite et pour t'faire plaisir, on peut dire qu't'es à moitié cool seulement ! J'crois pas qu'tu puisses vraiment t'la péter, du coup ! À part si tu dis ça normalement mais qu't'as l'air snobe à cause d'ta noblesse ! Là c'est culturel donc c'est pas ta faute et t'as l'droit ! »
Bon, à la limite, elle pourrait piloter l'hélicoptère. Mais elle ne va tout de même pas lui parler de cet appareil alors qu'elle vient tout juste de la rencontrer, toute demi-cool qu'elle soit... Faut pas déconner non plus !

Et la voici finalement récompensée par des insultes qu'elle aura, il est vrai, elle même demandée. Mais elle s'attendait à un simple mot. Peut-être deux. Pas à une phrase complète. Elle fronce les sourcils, signifiant à son interlocutrice qu'elle n'a rien compris. Et les explications viennent bien vite soulager sa curiosité. « C'était quoi, l'premier truc ? Va nakouer ta merle ? » C'est un peu compliqué à prononcer. Surtout la lettre R que les français s'acharnent à massacrer et à transformer en borborygme. « Hey, Adel ! Va nakouer ta merle !! » Il faut qu'elle s'entraîne et ensuite, quand elle aura assimilé l'insulte, elle pourra passer aux suivantes. « Va nakouer ta merleuuuu ! » Oui, elle s'entête ! Mais c'est la clef du succès, pas vrai ? Mais elle se lasse tout aussi vite et se penche un peu en direction de son aînée. Il est temps de passer à autre chose. Et ça tombe bien parce que Zelda a une mission sacrée ! « On est d'accord qu't'en as plus rien à foutre de ton ex maint'nant, hein ? Donc... J'me demandais... T'es prête à coucher avec des mecs de quel âge à peu près ? J'demande surtout pour c'qui est des jeunes, en fait ! Genre si un mec à des poils, c'est bon ? » Sa question doit lui sembler un peu étrange et elle le conçoit parfaitement. Il convient donc de lui donner un complément d'informations. « J'ai un pote... Non, j'ai un ami qui traverse une sale passe en c'moment. Il a super besoin d'affection et l'problème c'est qu'une pétasse du camp a décidé d'abuser d'lui ! C'est une fille jolie, j'dis pas. Mais elle va finir par l'sucer jusqu'à la moelle ! Et j'parle pas seulement au sens propre, là... » Nathan est en danger ! Il faut le sauver ! C'est ce que l'amitié commande et ce que le bon sens ordonne. Le laisser entre les mains de Madisson Summer ? Jamais ! « Tu sais c'que c'est une.. MILF, en fait ? Si oui, sur une échelle de un à dix, tu t'situerais à combien environ à l'idée d'en d'venir une ! Dans un cadre humanitaire, hein, j'dis ! Et sachant qu'le mec à sauver il est ultra mignon et giga cool ? » Est-ce qu'une aviatrice peut aussi jouer le rôle de bénévole ? Et donner un peu de bonheur à un pâtissier dans le besoin ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Adrienne De Castel
Adrienne De Castel
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/06/2020
Messages : 38
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: La tête retournée [Zelda et Adrienne]   La tête retournée [Zelda et Adrienne] - Page 3 EmptyDim 28 Juin 2020 - 1:00
Aussi douloureux que ce soit à admettre, il est vrai que mes talents de pilote ne sont pas des plus utiles par les temps qui courent. En réalité, ils sont même complètement inutiles, en particulier si je n’ai pas d’avion. Je suis tout à fait consciente de ce fait et je l’accepte, c’est bien pour ça que j’accepte ces remarques sans rien dire… d’autant plus qu’elle est sous l’influence de l’herbe. Je la regarde avec un air légèrement amusé et je dis d’une voix taquine : « Qui peut le plus peut le moins Zelda, si Mme Phelb me trouve un appareil, je suis certaine qu’elle aura une meilleure vision de mes talents et saura leur trouver une utilité. Mais dans l’état actuel des choses, je ne suis qu’une rampante, comme vous. »

Qu’elle ne voit pas de malice ou d’insulte envers elle, je pense d’ailleurs qu’elle s’en fiche, Zelda semble avoir des idées très arrêtées sur elle-même et sur le monde qui l’entoure. Je pousse même le vice à marmonner pour moi-même : « J’aimerai réellement qu’elle me trouve un avion… Sean m’a dit que vous aviez un hélicoptère et même en admettant qu’on me laisse m’en approcher. Piloter un hélico… ce n’est pas ce que j’aime. Je sais le faire, j’ai une formation là-dessus, mais c’est si… ennuyeux. Enfin… Laissons tomber pour le moment. Il est inutile de débattre à ce sujet actuellement. Dans les faits, j’aurai certainement une meilleure utilité pour le groupe en étant avec mon springfield ou en travaillant dans un domaine demandant une grande précision.

Je ris doucement quand elle me dit que j’ai l’air snob à cause de ma noblesse mais que j’ai le droit car c’est culturel. J’ai un peu de mal à suivre son fil de pensés mais ce n’est pas très important. Je veux bien paraitre snob, être l’exception culturelle et d’ailleurs, en parlant de ça… Je tente surtout de faire taire Zelda car elle massacrer un grand classique des insultes françaises !

« Ni…que ta… mère. Mère Zelda. Va niquer ta mère, pas ta merle. Un merle c’est un oiseau… hé tu vas encore changer de sujet comme un disque rayé ou bien ? » J’ai a peine eu le temps de lui expliquer les subtilités de l’insulte qu’elle change totalement d’idée dans la conversation se met à parler de mon ex… C’est… voua ! Je ne me laisse que rarement surprendre par les gens, mais sa phrase et sa tirade. Je ne savais plus vraiment où me mettre, c’était très vulgaire, grossier et indélicat. Mais c’était tellement inattendu également et elle semble si sincère et sérieuse en me posant la question.

Zelda me brosse un portrait très… personnel de la situation de son ami et je commence à comprendre ce qu’elle attend concrètement de moi. Que puis-je répondre ? Je n’ai pas… de problèmes pour faire l’amour… pour « coucher ». Ce n’est pas car j’ai une éducation élitiste que je ne suis pour autant une coincé qui ne sait pas s’amuser ! Mais je ne m’amuse pas avec n’importe qui ! Je regarde la jeune femme avec un air faussement sévère et je dis : « Es-tu seulement certaine qu’il soit malheureux avec cette fille et qu’elle le pompe jusqu’à la moelle ? Zelda… Cette fille, tu ne l’aime pas, je me trompe ? Tu veux bien m’en parler ? Je n’ai pas l’habitude de prendre une décision sans avoir tous les tenants et les aboutissants d’une situation. Quand à devenir une Milf… je ne peux pas en être une, vu que je ne pourrai jamais avoir d’enfant. Mais si elle parle d’être une femme d’expérience qui guide un jeune homme dans sa couche… J’ai déjà fait ça il y a moins de deux semaines.

Mais je pense que Zelda n’est pas obligée de le savoir ça. Je lui souris et je fini par lui répondre : « Sois convaincante dans ce que tu me dis, je m’en voudrai de m’immiscer dans un couple, je viens à peine d’arriver je te rappelle. Je ne peux pas me permettre de causer du tort à qui que ce soit. »



En dépit de mes ailes brisées, j'ai retrouvé le ciel
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: La tête retournée [Zelda et Adrienne]   La tête retournée [Zelda et Adrienne] - Page 3 EmptyDim 28 Juin 2020 - 7:00
Qui peut le plus peut le moins ? Elle n'est pas certaine que c'est à cause de la drogue qu'elle ne comprend pas un traître mot au sens de cette phrase. L'adolescente plisse les yeux, arbore une petite moue sceptique et évalue le pourcentage de chance que son aînée soit en train de se moquer d'elle. Non, elle a l'air sérieuse. « P't-être en France, ouais ! Mais dans les pays civilisés on dit plutôt qu'ceux qui peuvent en faire le plus... ben... en font l'plus ! Tout bêtement ! » Parce que c'est plus logique comme ça. Aujourd'hui tout le monde doit mettre la main à la pâte. Il n'y a pas de tires aux flancs. Pas à Fort Ward, en tout cas. À part peut-être l'adolescente elle-même, de temps en temps. Mais c'est parce que des fois elle a la tête dans le cul après une longue soirée passée au Summer's... « Cela dit c'est pas cool d'nous traiter d'rampants ! C'est... péjoratif !  » Et puis les gens ne rampent pas, en général. À part les rôdeurs avec les jambes brisés ou les cul-de-jattes qui, en plus, sont manchots. Mais ces gens-là sont plutôt rares. Et certainement tous mort, d'ailleurs. Difficile d'éviter les rôdeurs sans membres pour se déplacer... « On est plus des bipèdes, tu vois ? Ça veut dire qu'on marche sur nos deux jambes ! À n'pas confondre avec les quadrupèdes qui, eux, marchent sur.... suuuur ? » Adel doit trouver la réponse. Ce sera une manière de s'assurer qu'elle suit bien le fil de la discussion et qu'elle est aussi perspicace qu'elle semble l'être...

Elle a en tout cas bien noté que l'autre ne semble heureuse qu'aux commandes d'un avion. À tel point qu'elle imagine déjà June lui dégoter un appareil pour s'amuser à faire des pirouettes dans le ciel. C'est... mignon ! Mais d'un autre côté, c'est aussi un peu utopique. Le mieux, concernant les espoirs, c'est de les briser au plus vite. On souffre moins, comme ça. « À mon avis tu peux faire une croix sur un avion... » glisse-t-elle, un peu gênée de devoir briser les attentes de la française. « June est cool mais son délire, c'est pas vraiment d'offrir des cadeaux aux gens ! Elle est plus... Mère Fouettard que Mère Noël, t'vois ? » Et c'est tout à son honneur. Ce n'est pas avec la magie de Noël que le groupe parviendront à remporter la guerre ou même, tout simplement, à perdurer. C'est en tatannant la tronche des humains pas sages ! « Pis ça sert à rien un avion qu'on peut pas armer, d'toute façon ! C'est un peu comme des fraises sans chantilly ! » Mais ce n'est que son avis. Peut-être que la rouquine en aura un différent. Ce n'est pas comme si c'était à l'adolescente de décider de toute façon... Elle transmettra néanmoins l'information à la Boss. Parce que c'est son travail. « Mouais... Sean parle trop ! » souffle-t-elle quand l'autre lui avoue qu'elle est au courant pour l’hélicoptère. « J'pense qu'il y a des chances que tu te r'trouves à l'piloter ! Sucre a pris un peu c'qu'il trouvait pour apprendre à l'conduire mais avoir une vraie pilote, même si elle sort d'un cirque, ce s'rait quand même super utile ! Mais à voir... » Là encore, ce sont les responsables qui décideront de l'utilité que pourrait avoir Adel. En tout cas, Zelda espère qu'elle ne se mettra pas en tête de fuguer avec leur précieuse acquisition. Ce serait relou !

Le duo passe aux insultes et grâce aux conseils avisés - kof kof - de la française, l'australienne parvient gentiment à maîtriser l'intonation du terme qu'elle essaie de s'approprier. « Ni-keu ta-mèr-eu !! » C'est vraiment bizarre d'apprendre à parler une autre langue. Le plus simple ça aurait sûrement été que tout le monde se mette à parler anglais. Comme ça les gens auraient pu se comprendre plus aisément et il y aurait peut-être eu moins de guerres... « C'est bon, tranquille ! J'suis bilingue ! » Elle répète encore quelques fois l'insulte dans sa tête pour bien l'y inscrire et ensuite, effectivement, change de sujet. Adel n'a qu'à suivre, eh ! Les jeunes ont des idées qui fusent dans tous les sens, c'est comme ça ! « Là, on va être confrontées à un problème délontolologique, t'vois ? Parce que techniquement j'ai plus vraiment l'droit de dire du mal des gens à d'autres personnes ! » June lui a bien fait comprendre qu'elle se calme et l'adolescente considère que parler des gens, dans leur dos, en des termes peu élogieux faisait partie de ce nouveau contrat. « Donc j'peux pas t'dire ouvertement que j'aime pas trop Madisson ! Par contre... » Son visage s'éclaire très vite d'un sourire malicieux. « Par contre j'peux penser très fort que c'est une espèce de sangsue qui lèche l'cul d'June toute la journée, qui joue à la fille parfaite mais qu'elle est tout juste bonne à jouer avec ses classeurs et qu'en plus, elle fait des phrases trop correctes pour être honnêtes ! » Quoi ? Penser, c'est pas tricher !

Toujours est-il qu'Adel ne semble pas formellement opposée au sauvetage de Nathan. Seulement il faut... la convaincre ? Zelda fronce les sourcils. Si elle avait vu le jeune homme elle n'aurait pas besoin d'être convaincue. Tout le monde craque face à une bouille pareille ! « J'te l'montrerai ! Ça d'vrait suffire à t'convaincre ! Allez, quoi, Adel ! T'es plus toute fraîche non plus ! Fais pas la fine bouche alors qu'en plus, c'est pour la bonne cause... » glisse-t-elle, implorant un peu de discernement de la part de son aînée. Elle s'accorde une pause pour tirer une bouffer. En attendant qu'elle pose le regard sur Nathan, Zelda va devoir trouver d'autres arguments pour entretenir son intérêt et la pousser à s'immiscer dans le couple qu'il forme avec Madisson. Enfin, le faux couple... « Bon ! On est d'accord qu'les animaux, par exemple, ils s'accouplent avec les spécimens d'la même espèce qu'la leur, non ? Genre nous aussi, d'ailleurs. On couche pas avec des chèvres, tu vois ? » Enfin pas qu'elle sache en tout cas ! Jusque-là, c'est sûr, l'aviatrice aura réussit à la suivre. « Ben maintenant imagine qu'Nathan c'est un chaton et qu'Madisson, c'est une espèce de... qu'est-ce qu'on peut dire... une espèce d'araignée ! » Une veuve noire, par exemple. Qui dévore le mâle après l'acte. Oui, la comparaison semble judicieuse. « Toi tu passes à côté et tu vois que l'araignée essaie d'baiser l'chaton ! Ben tu vas pas rester là, sans rien faire, à assister au viol, alors qu't'as les moyens d'empêcher ça ! Pas vrai ? » C'est contre-nature. Et si les humains sont les êtres les plus évolués de la planète, c'est à eux qu'incombe le devoir de veiller sur les espèces plus faibles. C'est comme ça ! « Ben voilà ! Là, c'est pareil ! En gros, Madisson essaie d'violer l'chaton ! Et du coup, pour l'sauver, va falloir qu'tu l'violes toi-même ! T'vois ? » Oui, c'est sûr, elle verra...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Adrienne De Castel
Adrienne De Castel
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/06/2020
Messages : 38
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: La tête retournée [Zelda et Adrienne]   La tête retournée [Zelda et Adrienne] - Page 3 EmptyDim 28 Juin 2020 - 21:39
La France, un pays pas civilisé ? Je vais mettre sur le compte de l’herbe ces paroles idiotes et visiblement peu pertinente. Je ne vais pas me laisser perturber et me sentir insulter par une jeune australienne sous l’emprise de la drogue. Sans compter que je l’ai visiblement vexée en la traitant de rampant… Je n’y suis pour rien si elle est condamnée à rester sur le plancher des vaches et à se trainer, alors que je suis capable de voler vite, haut et loin. C’est typique des rampants ce genre de réactions offusquées. A ses commentaires quelques peu décousues, je ne réponds que par un énigmatique sourire et une laconique réponse à sa question : « Sur quatre pattes Zelda, mais ce n’est pas péjoratif, c’est simplement du jargon de pilote. N’y vois pas d’insultes ou d’esprit mal placé. Il ne manquerait plus qu’elle se braque et se vexe pour simplement une question de vocabulaire.

Quant à la question de l’avion, Zelda ne semble pas vouloir démordre du fait que je n’aurai pas d’avion et que je devrai me contenter de seconder Sucre dans le pilotage de l’hélicoptère… Mais ces remarques m’arrachent surtout un sourire et je ne peux pas m’empêcher de lui rire doucement. C’est une vision bien étroite des choses qu’elle semble avoir, ignore-t-elle donc autant de choses pour considérer qu’un avion non armé est inutile. D’ailleurs… : « J’ignore quel est l’hélico dont vous disposez Zelda, mais je peux déjà te dire qu’un avion comme le mien consomme très peu de kérosène et qu’il peut décoller sur quelques mètres à peine. Pour l’exploration et la reconnaissance c’est l’idéal. » Je me tais une seconde car la revoilà repartie sur son histoire de veuve noire et de son ami Nathan.

Une histoire de dingue d’ailleurs… plus je l’écoute, moins cette histoire me plait, surtout que Zelda me dit clairement que j’ai quarante ans et que je ne peux plus me permettre de sélectionner mes partenaires avec soin. C’est une réelle insolence à ce niveau et une insulte gratuite. Je ne suis peut-être pas une femme parfaite, mais je peux prétendre d’être encore très belle et de faire plus jeune que mon âge réel. Je ne comprends d’ailleurs pas la colère de Zelda envers cette Maddison, en quoi faire de belles phrases est une mauvaise chose ?... Puis je comprends ce qu’il ne va pas. Zelda est simplement jalouse de Maddison, ce n’est pas tant qu’elle sorte avec ce Nathan, mais qu’elle ait visiblement une relation privilégiée avec cette June. A la fin de son exposé, où elle compare Nathan à un chaton et Maddison à une araignée, après l’avoir comparée à une sangsue… Je la regarde avec un sourire qui commence à s’éteindre, je n’apprécie pas du tout ces propos.

Je l’apprécie d’autant moins qu’il est question de viol dans cette affaire ! Cependant, je tâche de me montrer quelques peu pédagogue dans ma façon de refuser de façon définitive ces avances et de les enterrer : « Ton amis est un jeune chaton, il va bientôt devenir un chat dans la force de l’âge et je pense qu’il n’est pas faible au point d’avoir besoin de l’aide de quelqu’un d’autre non ? Ce n’est pas ce que tu m’as si éloquemment dit il y a quelques minutes ? De plus Zelda… Ce ne serait pas bon pour lui non plus que je m’occupe de lui. » Je vais filer la métaphore animalière, qui pour le coup est parfaitement adaptée et je reprends : « Je suis un faucon Zelda, un faucon d’un certain âge qui plus est. Cela nous ferait du mal à tous les deux. Je crains qu’il te faille trouver quelqu’un d’autre.

Si après cela elle insiste encore, alors je m’énerverai mais dans l’attente, j’avais une question à l’esprit et j’espère avoir maintenant une réponse : « Zelda, dis-moi, pourquoi il serait nécessaire d’avoir un avion armé, je ne comprends pas en quoi ce serait nécessaire contre les dévoreurs.



En dépit de mes ailes brisées, j'ai retrouvé le ciel
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: La tête retournée [Zelda et Adrienne]   La tête retournée [Zelda et Adrienne] - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- La tête retournée [Zelda et Adrienne] -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: