The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Gone gone gone -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1574
Age IRL : 27
MessageSujet: Gone gone gone   Gone gone gone EmptyVen 12 Juin 2020 - 17:55
Le 11 juin.

Valérian ferma doucement la porte de la chambre de Dame Sety derrière lui et, avec un soupir, s’adossa lourdement contre le mur le plus proche. Dans la pénombre du couloir, personne n’aurait été capable de discerner ses yeux brillants ni ses lèvres serrées dont il s’efforçait, en vain, de maitriser les tremblements.

Il avait craqué. Plus qu’il ne s’en serait jamais cru capable. Lui qui avait toujours su garder la tête haute en toutes circonstances et affronter l’adversité sans ciller, sans se démonter le moins du monde. Comme si, quoiqu’il ait pu arriver, le grec avait toujours eu l’intime conviction de maîtriser la situation et d’être en mesure de la retourner à son avantage. Quelque chose s’était cependant brisé en lui, ce soir-là, comme un verre sur lequel est exercé une trop forte pression et dont les fragments s’éparpillent dans un grand désordre - sans espoir de retour en arrière. Il avait tout simplement implosé. De son arrogance, sa suffisance et sa désinvolture ne subsistait qu’un vide affreusement douloureux au fond de sa poitrine. Comme s’il avait jusqu’alors échappé à des sentiments particulièrement éprouvants et que, tout à coup, ceux-ci l'avaient rattrapé pour le submerger de leur froide étreinte. Dans cette chambre impersonnelle - face à cette inconnue, Valérian Zacharias avait ainsi craqué.

Une expiration saccadée échappa brusquement au grec. Comment avait-il pu merder à ce point-là ? Comment pouvait-il vicier tout ce qui l’entourait et empoisonner les relations qui lui importaient, sans en avoir pourtant la moindre intention ? En lui, couvait cette colère, cette amertume dont il peinait à contenir les élans, tels de violents ressacs contenus dans sa poitrine, qui menaçaient perpétuellement de lui échapper et de faire jaillir de sa bouche des propos regrettables, blessants. Combien de personnes avait-il blessées à cause de son incapacité à maîtriser cette âcreté, cette espèce de tumeur qui semblait peu à peu grossir en lui et prendre le dessus sur ses propres résolutions ? Certes, il avait toujours été de nature colérique, mais plus le temps passait et moins il se reconnaissait.

La relation entretenue avec Yulia tous ces mois l’avait peu à peu consumé. À tel point que sa peau lui semblait à présent à vif et ses nerfs en feu. S’ils s’étaient aimés, tous deux s’étaient également détruis en s’adonnant à des sentiments aussi puissants que nocifs. Une étrange frénésie les avait en effet poussés l’un vers l’autre, sans qu’ils puissent y résister, pour ensuite brutalement les séparer. La russe était finalement partie, suite à cette nouvelle fausse-couche qui les avaient tous deux éprouvés et, semblait-il, à jamais dissociés l’un de l’autre. Impuissant face au désespoir de la jeune femme, Valérian s’était cette nuit-là relu dans sa chambre, en proie à une muette stupeur, et avait longuement réfléchi - tandis que lui parvenaient depuis la chambre voisine les sanglots étouffés de Yulia.

« Merde alors… » maugréa Valérian d’une voix douloureuse, avant de s’immobiliser lorsque lui parvinrent soudain des bruits de pas feutrés à l’autre bout du couloir. Sur le qui-vive, il se redressa et demanda bêtement : « Qui est là ? »


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Leader | Reign of Venus
Administrateur
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 492
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Gone gone gone   Gone gone gone EmptySam 13 Juin 2020 - 17:18
Depuis l’attaque, elle dormait peu. L’ancienne mannequin portait sur son visage les marques de la fatigue qui la dévorait. Ce n’était pas de la peur – du moins pas pour elle – c’était simplement qu’elle était… « préoccupée ». Ceux qui avaient osé s’en prendre au motel n’avait pas fait que quelques dégâts, ils avaient aussi lancer le message qu’en dépit de leur importance dans le réseau de Seattle, elles n’étaient pas intouchables.

Entre ses mains tournaient le dernier de ses paquets de clopes. Ces deniers jours, elle avait torpillé ses réserves. La gorge irritée par le tabac desséché, Oxana hésitait pourtant à s’en griller une autre. Ce qui la retenait, c’était l’idée qu’il s’agissait peut-être des dernières cigarettes, non pas seulement de son paquet, mais aussi du monde. Finalement, peut-être aurait-elle dû imiter Kara et essayer de se sevrer ; la souffrance n’en sera que moins grande le jour de la pénurie absolue.

Accoudée à l’entrée de sa piaule, la proxénète avait une vue imprenable sur toute la cour. Grâce aux lumières installées par Ruby, elle pouvait voir tous les balcons et l’entrée de chaque chambre. Rien ne lui échappait, pas même cet homme qui se croyait visiblement à l’abri des regards en quittant l’antre de Lucy. L’ombre portée du toit empêchait de voir son visage, mais il semblait… disons un peu trop effondré pour quelqu’un qui venait de se faire plaisir. Est-ce que ça s’était mal passé ? Oxana préférait vérifier ; autant pour sa clientèle que pour sa protégée.

Le push dagger déjà caché dans la manche de son chemisier, elle n’avait pas besoin de plus en prenant la direction de l’inconnu. A pas feutrés, la quarantenaire approcha, jusqu’à ce qu’il l’entende et se redresse. Maintenant, elle pouvait voir ses traits – maintenant, elle le reconnaissait. Le baratineur du No man’s land… il n’avait pas l’air dans son assiette mais elle ne put s’empêcher de constater à haute voix :

- Je savais bien que tu finirais par venir, elle ne répondit pas à sa question, tout comme elle ne lui avait pas dit son nom à l’époque, ça s’est mal passé là-dedans ? Ou c’est juste… le bad trip après l’extase ?

La question n’était pas agressive en réalité. Il y avait une part de business et… impossible de faire autrement, cet homme lui rappelait son mari. Un mari qu’elle avait fait l’effort de détester sur les dernières années, mais aussi un mari qui l’avait sortie de la misère. Elle ne savait plus ce qu’elle ressentait pour Charles, pas plus qu’elle ne savait ce qu’elle devait ressentir pour lui.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1574
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Gone gone gone   Gone gone gone EmptyLun 15 Juin 2020 - 20:11
À la lumière des spots extérieurs, Valérian vit Oxana s’avancer sans un bruit vers lui et se tendit légèrement à sa vue. Leur précédente rencontre avait été marquée d’un palpable mépris, de la part de l’un comme de l’autre, et ils s’étaient quittés sans cérémonie, comme on se dégage d’une conversation aussi encombrante qu’agaçante. Le grec avait à cette occasion fait preuve d’une arrogance bien particulière, ce qui expliquait qu’une certaine appréhension le gagne à la vue de cette femme qui se dirigeait vers lui d’une démarche à la fois silencieuse et tranquille. Comme un fauve s’approcherait en catimini d’une proie.

Si la proxénète était aussi belle qu’à son habitude, Valérian ne manqua pas de remarquer ses traits tirés par la fatigue et son attitude alerte, manifestement prudente. S’ils avaient été en terrain neutre lors de leur rencontre, le grec avait bien conscience de se trouver sur le territoire de la proxénète ce soir-là. Aussi ne pipa-t-il mot et laissa-t-il à Oxana le soin d’engager les hostilités. Car c’était ce à quoi il s’attendait. Des hostilités. Il était en effet évident aux yeux de Valérian que la proxénète n’avait pas la moindre intention de le ménager. Qu’elle le testerait et le bousculerait jusqu’à le pousser dans ses derniers retranchements. Froide et implacable, telle était l’impression qu'elle lui avait laissée, après qu'il se fut en vain mesuré à la proxénète, ce jour-là au No man's land, pour au final se heurter à une froide et immuable impassibilité. Elle l’avait impressionné, c’était certain.

Tandis qu’Oxana approchait, Valérian se redressa rapidement et prit soin de recouvrer une certaine contenance. Il serra la mâchoire, leva le menton et chassa tant bien que mal les traces de larmes qui brillaient encore dans ses yeux. Il était hors de question d’apparaitre faible face à elle. Hors de question !

À la remarque de la proxénète, Valérian ne répondit rien et se contenta de la contempler d’un air défiant, comme s’il s’attendait à ce que survienne une remarque désobligeante. Une échauffourée sous couvert d’amabilité glaciale à laquelle il était prêt à riposter. Lorsqu’elle reprit la parole, le grec fut cependant quelque peu surpris de ne déceler aucune agressivité dans le ton de la voix d’Oxana. La question de la proxénète semblait en effet sincère, dénuée de venin ou de jugement. Aussi, Valérian consentit-il à baisser légèrement ses gardes et émousser la méfiance qui brillait dans son regard sombre.

« Mal passé ? » répéta t-il avant de secouer la tête. « Non, elle a été parfaite. J’ai juste… » Et soudain, le besoin stupide et inexplicable de se justifier. « Enfin, il ne s’est rien passé. Rien du tout ! C’est simplement que… » Pourquoi était-il incapable de s’exprimer, bon sang ? Et pourquoi se sentait-il aussi benêt face à cette femme ?

« Je n’aurais simplement pas dû venir. » acheva Valérian avec un vague haussement d’épaules, en évitant soigneusement de croiser le regard inquisiteur d'Oxana.


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Leader | Reign of Venus
Administrateur
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 492
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Gone gone gone   Gone gone gone EmptyVen 19 Juin 2020 - 20:51
Est-ce qu’il… pleurait ? Ça avait été fugace et elle n’en dirait rien. Pas par égard pour sa fierté – ou plutôt si mais pas pour lui, juste parce que c’était un client. L’ukrainienne savait que les hommes avaient parfois de drôle de réaction en venant ici, parce que l’endorphine les aidait à relâcher la pression et que les larmes refoulées pouvaient être une réaction mécanique. Elle n’avait pas apprécié ce type à sa première rencontre, mais comme tous les autres. Il avait été arrogant, vantard, macho… rien d’inhabituel, rien qu’elle n’attendait pas d’un mâle.

- Tu n’aurais pas dû venir ? Rebondit-elle en terminant de réduire à un pas la distance qui les séparait, pourquoi ? Parce que tu as l’impression que c’est mal d’avoir cédé ? Que ça te rend moins gentleman d’avoir passé une bonne soirée ?

Les hommes étaient à la fois plus compliqués qu’ils n’y paraissaient et affreusement simple à déchiffrer. Pourquoi ne culpabilisaient-ils pas d’objectiver les femmes quand il était question de les draguer dans un entrepôt dégueulasse – exemple au hasard – mais que venir voir des prostituées ou des danseuses légères les bouleversait ? Une question de contrôle, probablement. Ici, ils ne contrôlaient rien. Alors toute l’ampleur de l’horreur de leur patriarcat leur sautait au visage.

- Si ça peut te rassurer, les gentlemen n’existent pas. On prend les hommes tels qu’ils sont ici, on ne les juge pas.

Un instant, les yeux bleus d’Oxana le détaillèrent. Ainsi, lorsqu’il perdait ses expressions d’insupportable baratineur, il ressemblait plus à Charles que jamais. Ce fut peut-être la raison pour laquelle elle consentit à ne pas profiter de l’occasion pour l’enfoncer – ou parce qu’elle sentait que sa fêlure pourrait faire de lui un client intéressant.

- Oxana. C’est mon nom, déclara-t-elle d’un coup, en écho à leur dernière rencontre où elle n’avait pas daigné se présenter, je t’invite à boire un truc avant que tu t’enfuis loin d’ici.

Un sourire en coin ponctua sa petite pique. Elle était honnête toutefois : il pouvait la suivre dans l’ancien « restaurant » du motel qui leur servait de salle commune, il restait un peu de leur alcool artisanal de pomme. Aucune arnaque là-dedans…



Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1574
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Gone gone gone   Gone gone gone EmptySam 20 Juin 2020 - 17:19
« Je n’aurais pas dû venir parce que je n’en avais pas envie. » répliqua Valérian à Oxana d’un ton brusque en confrontant son regard froid. « Je n’ai pas la prétention d’être un gentleman. »

Elle s’était avancée d’un nouveau pas vers lui, rompant allègrement la distance qui les séparait ; si bien qu’ils se dévisageaient désormais depuis une certaine proximité. Peut-être, en d’autres circonstances, Valérian se serait-il obstiné à se montrer sous son meilleur jour face à la proxénète ? Peut-être se serait-il réfugié derrière un sourire de façade ? Toujours est-il qu’il n’en avait en cet instant pas la moindre envie.

Si Valérian ne parvenait pas à puiser en lui les ressources nécéssaires à une telle désinvolture, il devinait, en outre, qu’il aurait été vain d’y prétendre en présence d’Oxana. D’une certaine manière, il sentait effectivement que cette femme était capable de voir à travers ses simagrées et aurait, de ce fait, été plus agacée qu’autre chose de le voir se réfugier derrière un masque d’arrogance. Le grec l’avait très vite réalisé - et quelque peu à ses dépens, lorsqu’il l’avait rencontrée au No man’s land.

« Tels qu’ils sont ? » répéta ensuite Valérian, quelque peu décontenancé par les propos suivants d’Oxana. À en juger l’expression dédaigneuse à laquelle il avait eu droit lors de leur rencontre, conjuguée à quelques commentaires méprisants, le grec se doutait du peu de considération qu’avait Oxana pour lui et ses confrères masculins. Cette nouvelle remarque ne le surprit donc pas outre mesure. Le grec ignorait cependant tout du parcours de la proxénète et se doutait que gérer un business comme le sien devait conduire Oxana à fréquenter une frange de l’humanité peu reluisante. Nul doute que ses aprioris étaient donc fondés. Lui-même avait, après tout, eu l’occasion de croiser la route d’ordures au cours de ses pérégrinations ; tout comme il avait conscience de ne pas être irréprochable.

Valérian papillonna ensuite des yeux d’un air surpris lorsqu’Oxana consentit à se présenter pour ensuite l’inviter à boire un verre sa compagnie. Il aurait en effet juré que la proxénète ne pouvait pas le voir en peinture, aussi peinait-il à saisir ce brusque revirement de situation, ni ce qui pouvait bien motiver la blonde à lui faire une telle proposition.

Intrigué, le grec inclina alors la tête sur le côté et la dévisagea un instant avant de se présenter à son tour. « Valérian. C'est le mien. » Les commissures de ses lèvres tressaillirent. « J’admets qu’un verre ne serait pas de refus. » Le grec plissa les yeux d’un air inquisiteur. « Mais... Je ne peux pas m’empêcher de me demander ce qui me vaut un tel traitement de faveur ? » À sa connaissance, les hommes n’étaient effectivement pas invités à s’attarder au motel après y avoir fait leur affaire. Sans doute s'agissait-il d’une manoeuvre de la part d’Oxana qui sentait un client lui filer entre les doigts et cherchait, par conséquent, à le retenir dans ses filets en l’amadouant de la sorte ? Soit.

Jusqu'à présent méfiant, Valérian fit l’effort d’afficher une expression plus amène. « Ceci dit, j'accepte ta proposition. »


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Leader | Reign of Venus
Administrateur
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 28/12/2019
Messages : 492
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Gone gone gone   Gone gone gone EmptyMar 23 Juin 2020 - 20:27
- Quelle importance ? Fit-elle malicieusement quand Valérian lui demanda ce que lui valait cette invitation.

Bien sûr qu’il suivrait, parce que c’était un homme. Aucun ne saurait résister à ce genre d’appel. Un verre avec une belle femme, ça cachait forcément une promesse de séduction – voire d’érotisme – dans leur inconscient. Oxana précéda donc le grec, de l’étage à la cour éclairée artificiellement, puis dans le restaurant qui leur servait de salle commune.

- Attends-moi là, dit-elle simplement avant de s’éclipser en cuisine pour trouver la fameuse bouteille d’alcool et deux verres.

En revenant, l’ukrainienne avait toujours ce sourire en coin fugace et mystérieux. En réalité, elle était surprise du calme de son comparse masculin, lui qui avait la langue si bien pendue lors de leur première entrevue. En silence, elle déposa les deux shots, les servit, puis s’assit face à son invité. Elle leva un premier toast à hauteur de visage et déclara :

- Au fait que tu n’aurais pas dû venir.

Cul-sec. L’éthanol lui écorcha la gorge mais elle avait l’habitude des breuvages corsés, elle grimaça à peine. Ses yeux bleus se plantèrent dans ceux de Valérian, le détaillant un peu comme un chat le ferait avec une souris. Ici, il était à sa merci, sur son territoire. Elle se permettait de l’étudier, de le taquiner, plus qu’elle ne le faisait au No man’s land. Oxana se versa un second verre et fit un signe de tête vers celui de son partenaire :

- A ton tour : à quoi tu veux trinquer ? Anticipant son hésitation, elle précisa : si tu as besoin de parler de ce qui ne va pas… vas-y. Les putes sont supposées avoir une bonne oreille, pas vrai ?

Ce n’était ni vraiment de l’autodérision, ni complètement une attaque. C’était un fait. Si elle avait aujourd’hui l’image de la mante religieuse tueuse de mâle, la proxénète avait eu son temps de confidence post-coït. Libérés par l’endorphine, mais pas seulement, les hommes se libéraient régulièrement dans les bras d’une prostituée. Probablement car elles n’étaient que des « femmes d’un jour » ; une fois qu’on les avait quittées, les secrets qu’on leur avait confiés disparaissaient avec leur absence.

Pourquoi accorderait-elle du temps à Valérian ? Peut-être pour s’assurer sa clientèle. Peut-être pour une autre raison, tout aussi égoïste.



Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1574
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Gone gone gone   Gone gone gone EmptyDim 28 Juin 2020 - 17:17
Quelle importance ? Effectivement, Valérian se moquait bien en cet instant de l’intérêt que pouvait trouver la proxénète à lui faire une telle proposition. Proposition qui n’était certainement pas désintéressée. Oxana n’était en effet pas réputée pour son affabilité, ni sa prévenance à l’égard de la gente masculine. Bien au contraire. Au No man’s land, la reine avait par ailleurs la réputation d’être une excellente manipulatrice et de gérer son business d’une main de fer, si bien que rien ni personne ne semblait échapper à son attention au motel. Valérian comprit ainsi à l’éclat de ses yeux clairs, aussi malicieux qu’incisifs, qu’Oxana s’amusait à ses dépens, comme s’il avait été un moucheron pris dans sa toile.  

Soit. Valérian avait, quoiqu’il en soit, envie d’un verre et ne comptait pas donner satisfaction à la proxénète en prenant la fuite. Il avait besoin d’oublier ce moment d’égarement et comptait sur l’alcool pour en effacer le souvenir dans son esprit. Un verre devrait suffire, n’est-ce pas ? Oui, un verre suffirait largement à inhiber ses sens et alléger le poids qui comprimait sa poitrine. Un verre. Et rien de plus. Connor n’attendrait pas bien longtemps.

Les mains dans les poches de sa veste, Valérian suivit donc silencieusement Oxana jusque dans l’ancien restaurant du motel, où la proxénète s’éclipsa un instant avant de revenir avec une bouteille et deux verres à shot dans les mains. D’accord. Peut-être plus d’un verre dans ce cas ?

Après avoir jaugé l’endroit d’un coup d’oeil curieux, Valérian s’installa sur une banquette face à la proxénète et soutint sans sourciller son regard scrutateur. Le grec sentait, en vérité, un mélange de curiosité et d'appréhension le gagner à mesure que s’écoulaient les secondes. Il ne l’aurait jamais avoué, mais la présence de la blonde l’intimidait. Oxana n’avait pourtant pas encore engagé les hostilités. Ce qui était en soi plutôt surprenant. Attendait-elle qu’il commette une erreur pour profiter de l’occasion et le railler ? C’était fort probable. Nul doute qu’il s’aventurait à partir de cet instant sur un terrain particulièrement glissant.

En dépit de tout ceci, une certaine curiosité brillait dans le regard de Valérian tandis qu’Oxana remplissait les verres. Elle porta aussitôt un premier toast qui fit apparaitre des rides amusées au coin des yeux du grec : « Salute. » dit-il simplement après que la proxénète ait vidé d’une traite son shot.

Elle l'incita ensuite à porter à son tour un toast, à se confier quant-à ses problèmes, et Valérian parut un instant indécis, les yeux rivés à son propre verre. « Je ne sais pas trop… » Il confronta à nouveau le regard bleu d’Oxana. « Je sais que… » Le grec hésita un instant. « Que tu ne m’aimes pas. Du tout. Et à juste titre, je dois dire. Et, euh… J’ai du mal à comprendre... » Cette invitation, ces verres, cette incitation à s'épancher au sujet de ses problèmes. « Si tu voulais te foutre de moi, tu aurais pu le faire là-bas, sur le balcon. Inutile de te donner tant de mal. » ajouta t-il avec faible sourire.

Après avoir un instant contemplé son verre, Valérian poussa un soupir, puis dit : « Enfin, tu sais quoi ? Je vais te le dire. Ça nous fera rire tous les deux. » Il attrapa son verre et regarda Oxana dans les yeux : « La femme que j’aime est partie avec un autre homme. Et sans me laisser le moindre mot. » Le grec fit mine de s’esclaffer : « Amusant, n'est-ce pas ? »

Il leva son verre : « Je vais trinquer à ça : à cette hilarante plaisanterie ! » À son tour, Valérian but alors cul-sec son tord-boyau et ne put, quant-à lui, réprimer une grimace écoeurée après l’avoir avalé : « Bah ! Mais qu’est-ce que c’est que ça ? » s’exclama t-il ensuite, les yeux brillants, en désignant la bouteille d'un air effaré.


You wear your honor like a suit of armor. You think it keeps you safe, but all it does is weigh you down - George R.R. Martin.

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Gone gone gone   Gone gone gone Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Gone gone gone -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: