The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces ...
Voir le deal

Partagez
- Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaughn O'Mucrhúlu
Chasseur de primes
Vaughn O'Mucrhúlu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 538
Age IRL : 24
MessageSujet: Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn]   Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] EmptyMar 9 Juin - 3:41
Dimanche 31 Mai – Industrial District - S Hinds Street – Aux alentours de 18 heures.
 
 
Bon on ne va pas se mentir, c’est la dèche. Les réserves sont au plus bas et ça fait quelques jours que je saute des repas afin que Dan’ puisse manger correctement même si je le soupçonne qu’il fasse de même. Le départ d’Indie va pas arranger la situation, vivement que les Barnett commencent à me payer. Après avoir fait mon service j’irais chercher des vivres un peu au nord du No man’s Land dans un petit quartier résidentiel, même si je pense qu’il a déjà été fouillé plusieurs fois, on ne sait jamais des fois que je tombe sur un rôdeur frais qui a encore quelques affaires échangeables sur lui.
 
Au bout d’une bonne demi-heure de marche, je finis par atteindre le quartier en question, mis à part quelques rôdeurs que j’évite en toute discrétion. Fouillant quelques maisons, je ne trouve rien de bien terrible mis à part quelques vis et autres outils pour la rénovation de la taverne. Sortant d’une maison j’aperçois un groupe de trois personnes. Aucune arme à feu visible, c’était déjà bon signe ils ne m’ont pas repéré. Regagnant discrètement la maison, je finis par me retourner et je tombe sur un gars qui me pointe avec son pistolet.
 
Les gars j’ai trouvé un pigeon à plumer ! Ne bouge pas où je t’allume.
 
Il était à l’intérieur de la maison que je venais de fouiller, par où il est passé ? Il est a environ un pas de distance pour que je puisse le désarmer. Jetant un coup d’œil vers ses potes qui se ramènent, va falloir se décider vite. Mon pied droit venant s’avancer d’un pas, je tends ma main gauche pour venir le faire dévier et dans un réflexe il tire une balle en l’air. Mon bras droit venant asséner un lourd coup de poing qui le fait chanceler, j’enchaine d’un low-kick et le voilà au sol. J’écrase de tout mon poids sa main armé afin qu’il lâche son arme, l’écarte de lui, pose mon pied sur sa jugulaire et sort mon pistolet de son holster pour venir le menacer.
 
Un pas de plus et je lui explose le crâne ! Dis-je à ses deux potes qui s’arrêtent sur le coup. Maintenant vous retourner d’où vous venez.
 
L’un deux venant lever son arme, je tire avant lui une balle venant se loger dans son épaule. Mais il avait déjà tiré et sa balle vient me frôler le visage.
 
La prochaine est pour toi, alors soit tu pars sans poser de soucis, soit je te bute toi et tes potes.
 
Le type commence à se débattre et j’appui un peu plus de mon pied sur sa trachée pour le calmer. Les deux gus décident de partir. Je relève le type qui essaie alors de me désarmer en me donnant un coup dans le ventre. Surpris je profite de mon mouvement pour lui mettre un coup de tête et il se retrouve ainsi assis contre le mur le nez certainement pété et tordu. Le voilà qu’il se calme, je fouille alors ce qu’il a sur lui, un peu de bouffe, une bouteille de scotch et trois clopes. Son flingue lui est chargé que d’une balle que je garde précieusement et lui rend son arme déchargée avant de le laisser partir voir ses copains. Après lui avoir fait passer l’envie de me suivre d’un bon coup de genou dans le pli intermusculaire de sa jambe droite, il va boiter quelques jours avec ça.
 
Repartant en faisant quelques tour et détour, je finis par croiser au coin d’une rue une silhouette familière, je reste un instant sur mes gardes m’avançant vers elle une main sur mon pistolet et quand je vois qu’il s’agit de Sam, je me détends un peu. Relâchant mon pistolet, je fais alors un signe de la main tandis que quelques mètres nous sépare encore et lui dit :
 
Hello Sam, tu feras gaffe, les voisins dans le coin ne sont pas très coopératifs !
 
Je dois avoir fier allure avec ma balafre sur la joue et une main qui vient tenir mes côtes.


Award 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 126
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn]   Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] EmptyMar 9 Juin - 12:15
C'était plus par simple désir de me promener en essayant de trouver un potentiel endroit qu'on pourrait réquisitionner pour les consultations de Billie que par réel besoin de trouver quelque chose que j'avais décidé de partir faire un tour au nord du No Man's Land. Je sais que ce n'est pas forcément très malin de partir aussi souvent toute seule et assez loin tout de même du train. Surtout que je ne fais pas toujours l'effort de prévenir d'où je vais. Un jour ça finira par me jouer des tours, j'en suis presque sûre. Mais bon, disons que pour l'instant je croise les doigts en espérant que cela continue d'être aussi bon pour moi que ça l'est ces dernier temps.

De toute évidence, tout se passait bien jusque là. Mais en arrivant vers S Hinds Street, j'ai soudainement entendu un bruit déchirer le silence. Ce genre de bruits que l'on déteste entendre, surtout lorsqu'on a aucune idée d'où il provient. Un coup de feu, provenant certainement de l'un des bâtiments alentours. Mais impossible de savoir lequel. Du coup, par réflexe, je me suis contentée de me mettre à l'abri, attendant certainement que cela passe. Et j'ai eu raison de le faire. Des éclats de voix résonnent, des menaces, et bientôt des bruits de pas assez pressés passent juste devant l'endroit où je m'étais cachée. Décidément.

Une fois les deux hommes passés, je m'apprête à sortir jusqu'à ce que j'en vois un troisième qui passe devant moi en courant. De quoi me faire sursauter et lâcher quelques jurons à voix basse. Mais à en juger par la vitesse à laquelle il passe devant moi sans prêter la moindre attention à ce qui l'entoure, il est plus en train de fuir que de poursuivre. Enfin. Toujours est-il qu'une fois qu'ils sont à bonne distance, je sors de ma planque pour reprendre ma route.

Je tourne au coin d'une rue, et quelques instants plus tard je viens instinctivement poser ma main sur mon couteau en voyant une silhouette s'approcher de moi. Un signe de la main, quelques bouclettes, et il ne me faut pas longtemps pour reconnaître Vaughn. Il s'approche, et c'est là que je vois qu'il est blessé. Merde. Il était vraiment sympa avec moi la dernière fois et grâce à lui j'ai reçu deux ampoules de morphine. Je me vois mal l'envoyer chier.

T'es blessé? Viens par là. Je ne lui laisse pas le choix, m'approchant pour attraper son bras et l'entraîner dans une maison abandonnée. Comment savoir s'il n'y a pas de morts à l'intérieur? Je ne peux pas, raison pour laquelle je le laisse à l'entrée après avoir refermé la porte et que j'attrape mon couteau au cas où. Qu'est-ce qui t'est arrivé?




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Vaughn O'Mucrhúlu
Chasseur de primes
Vaughn O'Mucrhúlu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 538
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn]   Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] EmptyMar 9 Juin - 12:59
Putain si je m’attendais à ces trois gugus ? Absolument pas. Me voilà forcer de mettre l’un des leur au sol, de blessé à l’épaule un autre pour finalement m’en sortir pour le moment après avoir désarmé celui que je tenais en otage. Une balle m’avait presque amoché la joue, mais on dirait que mon heure n’était pas venue, pas tout de suite, un coup dans les côtes m’ayant aussi atteint je pense que j’aurais mal quelques jours à ces dernières. Quand je serais rentré je me ferais les soins nécessaires mais je ne peux pas me permettre de rester plus de temps dans les parages. Faisant un petit détour pour être sûr de pas retomber sur les 3 mecs, je tombe alors sur une silhouette qui me semble familière, j’ai toujours été physionomiste pour le corps des femmes.
 
Ma main étant naturellement venue se loger contre le manche de mon arme, je me retrouve rapidement à sourire comme un niais et lui faire de grand signe alors qu’il y a peut-être des rôdeurs dans le coin qui ont été attirés par le bruit. La brune elle semble bien plus sérieuse et vient rapidement se saisir de ma main en me demandant comment je vais, oh je peux mourir heureux maintenant. Me faisant entrainer dans une maison abandonnée juste là a deux pas je me laisse faire sans grand mal gardant même mon petit sourire bête sur le visage. Bon si c’est un piège des trois gus, au moins y’en a deux de blessés dans le tas la plus dangereuse restant Sam.
 
Boh, ce n’est trois fois rien ne t’en fais pas pour ça.
 
Elle sort un couteau alors qu’on pénètre dans la maison et qu’elle referme la porte derrière nous. Elle aimait les jeux coquins avec un couteau ou c’était vraiment un piège. J’entends alors le bruit si typique d’un rôdeur, la brune se dirigeant vers le bruit, je tente de suivre le pas mais la douleur de mes côtes me rappelle à l’ordre m’immobilisant un instant je vois la demoiselle partir dans la cuisine. Un coup de couteau plus tard et la voilà qui revient avec un peu de sang coagulé sur les mains tandis que je me tiens comme un abruti sur un meuble qui était là. Elle veut alors certainement poser de nouveau sa question et je lève une main pour l’interrompre, lui pointe le salon et vient trouver une place dans une fauteuil juste à côté poussant un léger souffle de soulagement. Mon sac venant trouver sa place non loin de moi, je finis par répondre à la brune :
 
Je cherchais des ressources dans le coin et je suis tombé sur des gus. Je crois qu’ils n’ont pas aimé mon discours sur la politique puisqu’ils sont partis en courant. Et toi tu fais quoi dans le coin ?
 
Me relevant pour ouvrir mon sac, je viens prendre un peu de coton et verse de l’alcool dessus.


Award 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 126
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn]   Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] EmptyMar 9 Juin - 20:48
Je ne m'attendais pas vraiment à ce que ma soirée se passe comme ça. Déjà, je pensais que je pourrais faire tranquillement mon repérage sans que personne ne vienne me traîner dans les pattes, et qu'ensuite je pourrais rentrer au train pour passer la soirée tranquillement en compagnie de ma soeur. Mais non, forcément. C'est jamais comme ça que les choses peuvent se passer. Faut toujours que quelque chose vienne perturber mes plans. Et ce soir, cette chose s'appelle Vaughn.

J'ai un peu de mal à savoir pourquoi est-ce que je tiens tellement à m'occuper de lui. A ne pas le laisser seul dans l'état où il est. C'est pas comme s'il avait réellement de l'importance à mes yeux. Mais faut dire que je lui suis peut-être un peu reconnaissante d'avoir tout de même accepté de me refiler de la morphine alors qu'il avait grillé que mon histoire de fille éplorée par l'état de santé de son père n'était rien d'autre que du vent. Alors je peux au moins me montrer sympa avec lui. Et puis, ça permettra sûrement de lui faire penser que je suis quelqu'un de bien. Et la plupart des gens veulent aider les gens biens. Je suis quand même gagnante au final. Mais sur le long terme.

A peine entrés dans la maison, il ne faut pas longtemps pour qu'un râle se fasse entendre. Oui, un. Un seul. Je ne sais pas trop si ça veut dire qu'il n'y en a qu'un ou si c'est le seul qui a décidé de se manifester. Toujours est-il que je ne laisse même pas le temps à l'infirmier de faire quoi que ce soit que déjà je me dirige vers la cuisine avec mon couteau en main. C'est de là que semblait venir le bruit et en arrivant dans la pièce je constate que je ne me suis pas trompée. Il est dos à moi, c'est presque trop facile. Mais ça m'arrange. Je viens donc planter sans aucune douceur ma lame dans son crâne, le transperçant comme on le ferait avec l'opercule d'un plat sous vide. Une petite résistance puis l'intérieur qui gicle partout parce qu'on y est allé trop fort. Oui, je compare un mort à un couscous industriel. Et alors? Oh la vache... Qu'est-ce que je mangerais bien un couscous. On se concentre Sam, aller.

Je reviens vers le bouclé, l'accompagnant au salon pour que l'on s'installe un peu plus confortablement. Lorsqu'il sort de quoi désinfecter sa plaie de son sac, je me relève et lui prend ça des mains sans même lui demander son avis. De ma main libre, je viens la placer sur son torse pour le faire se mettre en arrière, puis je m'assois sur l'accoudoir du fauteuil. J'écoute ce qu'il me dit, hochant légèrement la tête pour lui prouver qu'il ne parle pas dans le vent. D'ailleurs, quand il essaie à son tour de me faire prendre des vessies pour des lanternes, je m'arrête un instant de nettoyer sa joue pour l'observer en haussant un sourcil et lui faisant une moue prouvant que je ne crois pas à sa version des faits. Mais je m'abstiens de tout commentaire.

Reprenant mon travail du moment, je hausse les épaules légèrement tout en restant concentrée sur ce que je fais. Pareil. Enfin, sans la partie où ça parle de politique mais avec celle où je m'improvise infirmière... Je marque une petite pause, un sourire au lèvres en plantant mon regard dans le sien. C'est un sourire charmeur, qui semble franc. Il le serait presque, enfin si c'était mon genre.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Vaughn O'Mucrhúlu
Chasseur de primes
Vaughn O'Mucrhúlu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 538
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn]   Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] EmptyMar 9 Juin - 23:02
Après être tombé sur les 3 gus voulant causer de politique en cette belle soirée, je tombe sur la délicieuse Sam et je ne vais pas m’en plaindre. Surtout qu’elle vient se saisir rapidement de ma main afin de m’attirer dans une maison non loin de nous. Si c’est un piège on dirait bien que je suis foutu car je cours dedans. Une fois à l’intérieur elle scrute les environs tout en sortant son couteau, bon on dirait un peu moins un piège mais je reste quand même un peu trop submergé par la situation pour vraiment distinguer le vrai du faux.
 
Le bruit si typique d’un rôdeur venant finalement nous interrompre, je vois la brune se dirigeant vers la cuisine, dans mon armure du chevalier blanc je vais pour la suivre mais mes côtes me rappellent à l’ordre. Enfin j’entends un coup de couteau et le dernier soupir d’un mort revenu à la vie, puis Sam qui revient avec une main pleine de sang coagulé. Au moins elle sait se défendre et quelque part je suis autant rassuré qu’inquiet.
 
Prenant place dans un fauteuil du salon la situation me rappellerait presque mes débuts à Seattle mais une bouteille de vin en moins. Prenant de quoi me désinfecter la plaie, je lui explique alors mes péripéties d’avant sa rencontre. Mais elle vient se saisir de mon matériel et prend place sur l’accoudoir juste à côté de moi, me pousse au fond du siège de sa main libre pour finalement se pencher sur moi et tapoter légèrement ma blessure avec une attitude qui se voulait séductrice … Comment dire que ça fonctionnait plutôt bien. Me laissant faire docilement, elle répond alors à ma question, un sourire venant se glisser sur mes lippes quand elle me dit qu’elle s’improvise infirmière.
 
Infirmière ? Rien que ça … Enfin ça tombe bien j’ai terriblement mal aux côtes depuis ma discussion sur la politique, après avoir m’avoir mis un pansement bien évidemment. Un petit clin d’œil. Et sinon ton « paternel » va mieux avec ce que je lui ai donné ?
 
Au moins que je pense que mes ressources ait servi a quelque chose d’utile …


Award 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 126
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn]   Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] EmptyMer 10 Juin - 13:38
En un sens, je me demande vraiment pourquoi est-ce que je perds du temps à m'occuper de lui. Il n'est pas vraiment en train d'agoniser et j'aurais très bien pu me contenter de continuer mon chemin après l'avoir salué. Mais d'un autre côté, me montrer gentille avec lui m'aidera sûrement à le garder dans ma poche. Un type qui, à la première rencontre et face à une histoire bidon, vous refile deux ampoules de morphine gratuitement, c'est le genre de pigeons qu'on a pas envie de perdre.

Alors du coup je m'applique à désinfecter la plaie qu'il a sur la joue, tapotant avec le coton sur l'entaille pour essayer de ne pas lui faire mal. C'est pas vraiment le but. Je continue de sourire pour me montrer rassurante et charmeuse comme la dernière fois. C'est généralement ce qui marche le mieux avec les hommes. D'autant plus lorsqu'ils connaissent certainement mieux les estimations de mon tour de poitrine que la couleur de mes yeux. Si prévisibles.

Je le regarde sourire et lâche un petit rire discret face à sa remarque. J'aurais pas la prétention de dire que j'ai les capacités d'une infirmière. C'était loin d'être mon boulot avant. Il n'a pas vraiment la tête d'un type qui regardait le tennis ou qui s'y intéressait. Je ne suis donc pas surprise qu'il ne m'ait pas reconnue. Enfin, c'est pas si grave que ça. Il me parle de ses côtes et sur l'instant, je me demande s'il dit ça pour me forcer à lui demander de se mettre torse nu ou si c'est vraiment parce qu'il veut que j'y jette un oeil.

Quoi qu'il en soit, après avoir fini avec sa joue, je me relève tout en attrapant le bas de son haut, le remontant en faisant attention de ne pas lui faire plus mal qu'il n'a déjà histoire de vraiment regarder l'état dans lequel il se trouve. C'est là que je l'entends parler de mon "paternel". Il y tient vraiment à me rappeler que mon petit mensonge était merdique? Quel crétin. Il a encore mal, mais ça l'a beaucoup soulagé. C'est grâce à toi. Voilà, un bon petit coup de flatterie et ça devrait le faire.

Maintenant arrête de bouger et laisse moi regarder si t'as rien de cassé. Quoi? Si déjà je joue les infirmières, autant le faire jusqu'au bout. Dommage que j'aie pas le costume qui va avec, je suis sûre que je l'aurais pas laissé de marbre le bouclé. Enfin, encore moins que maintenant. Parce que ça se voit à sa manière de me regarder qu'il aime ce qu'il voit.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Vaughn O'Mucrhúlu
Chasseur de primes
Vaughn O'Mucrhúlu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/02/2020
Messages : 538
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn]   Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] EmptyMer 10 Juin - 14:26
La brune m’ayant fait m’asseoir au fond du fauteuil, je la regarde d’abord surpris (agréablement surpris), je m’attends quand même à une couille dans le potage car ce n’est clairement pas le genre des filles du coin de faire ça sans raison. Mais je me laisse faire, certainement trop aveuglé par le côté angélique de la demoiselle qui tapotait légèrement sur ma plaie. Elle continue son petit jeu de séduction en se faisant passer pour une infirmière, on est vraiment dans le cliché de l’infirmière sexy qui prend un peu trop soin de son patient ? On va voir jusqu’où elle va, je parle alors de mes côtes qu’elle devrait ausculter après avoir fini avec ma joue ….
 
Et c’était quoi ton boulot avant l’épidémie ? Attends laisse moi deviner … Une si jolie jeune femme avec du goût et une bonne dose de charme… Je dirais quelque chose en rapport avec la mode … Je me trompe ?
 
Et je dois très certainement être à côté de la plaque, enfin j’ai quand même réussi à glisser un compliment ou deux dans ma remarque et c’était bien le seul but de ma manœuvre. Ma nouvelle infirmière venant se saisir du bas de mon haut afin de le faire remonter gentiment, j’en profite pour lui demander ce que son paternel devenait … Bon s’il va mieux je ne peux qu’être content que mes ressources ait servi à quelque chose de « bien » et la flatterie est prise. Me tortillant un peu de douleur, la brune peut certainement remarquer une trace rouge au niveau de mes côtes gauche mais rien de grave, j’aurais mal quelque jour et un beau bleu mais rien de vital et je le savais très bien.
 
Sentant alors ses mains ausculter mon corps meurtri, je fronce un sourcil lorsqu’elle passe sa main sur mes côtes blésées, une de mes mains venant intercepter la sienne dans un réflexe pour m’éviter plus de douleur que nécessaire. Serrant sa main délicatement je finis par la déposer sur ma joue pour profiter de l’agréable contact chaud de sa peau contre la mienne. La dévorant des yeux, je préfère détailler son visage que le reste de son corps, car comme mon oncle disait « un corps peut changer au fil des années par contre si on a une tête de cul c’est à vie » et il fallait dire que les fines lignes qui traçait ses contours et ses lèvres étaient terriblement envoutantes. Ma main remontant le long de son bras pour finalement faire miroir avec la sienne, je viens caresser sa joue et lui dit :
 
J’espère que je ne rends personne jaloux avec cette session de soin privé …
 
Ouais moyen plus ou moins discret pour savoir si elle était disponible ou non. Au moins ça a le mérite d’être plus classe qu’un conseil de mon oncle.


Award 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn]   Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Le bienfait revient toujours à la porte de son auteur. [Sam & Vaughn] -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» La passion...[Shi Raynid] Hentaï
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: