The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Dites au revoir à demain -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Warrington Talley
The Gentle Bastards
Warrington Talley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/05/2020
Messages : 97
Age IRL : 65
MessageSujet: Re: Dites au revoir à demain   Dites au revoir à demain - Page 2 EmptySam 8 Aoû 2020 - 14:12
- Du désert, de la montagne, et quelques survivants comme un peu partout sûrement, répondit le vieil homme, en haussant simplement les épaules. Les gens, c'était les gens qui vous faisaient rester. Et parfois partir. Même si avant d'arriver en ville, je n'avais croisé personne depuis le début de l'hiver ! S'exclama-t-il. C'est vraiiiment long, admit-il, et vu le caractère qu'il laissait paraître, Horacio devait pouvoir l'imaginer !

Il énuméra ensuite les quelques mots de français qu'il maitrisait et arracha par la même occasion un rapide rire à son interlocuteur.

- Au petit déjeuner à l'hôtel ! Oui il séjournait jadis dans le genre d'établissements qui vous proposait des salades de fruits frais au réveil... J'ai aimé la sonorité - pamplemousse - c'est si joli ! Alors je m'en suis rappelé. Le seul problème, c'est qu'en vrai, je n'ai jamais trop aimé ça, précisa-t-il sur le ton de la confidence. L'acidité comme ça : bof. Mais bon...

L'homme s'excusa alors pour aller chercher la fameuse bouteille et Warrington resta sagement l'attendre dans le bureau, sans fouiner davantage. Il s'approcha de la fenêtre pour observer le décor : le jour qui disparaissait de plus en plus sur un jardin comme tant d'autres, laissé à l'abandon. Il se retourna au retour d'Horacio.

- Magnifique ! S'enthousiasma-t-il en entendant la référence du vin. Si on m'avait dit ce matin que je boirais un grand cru ce soir ! Il s'approcha du quadragénaire, en l'observant s'appliquer pour l'ouvrir. Où je peux trouver les verres ? Au même moment, le français lui posait quelques questions et le bouchon de liège sortit dans un poc caractéristique. L'envie de bouger, de voir du pays. Je ne m'étais pas approché encore des grosses agglomérations comme celle-ci. Là-bas, peu importe l'endroit, on finit par croiser toujours les mêmes visages, ça lasse un peu, puis il arrive que ça pose aussi problème...

Inutile de rentrer de trop dans les détails et de mentionner les déboires de son précédent groupe, qui à force de pillages et attaques gratuites successives, avait fini par se retourner tous les environs contre eux et en avait payé le prix fort lors d'un règlement de compte sanglant... Il leva les yeux de la bouteille, vers Horacio. Il n'avait pas pris le temps d'aller chercher les verres, si bien que son hôte s'y colla de nouveau.

- Vous êtes resté dans les parages depuis le début ? Ici-même ? Ajouta-t-il en évoquant la maison. L'instant suivant, il avait un ballon large entre les mains, et le huma en le faisant tournoyer dans son verre. Il ne se vanterait pas d'être un expert, mais il en avait suffisament bu dans sa vie pour connaître ses préférences et savoir apprécier l'excellence. Et celui-ci avait une odeur divine ! Il trempa ses lèvres dedans, et ne masqua pas une moue satisfaite. Excellent !
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dites au revoir à demain   Dites au revoir à demain - Page 2 EmptySam 8 Aoû 2020 - 15:24
Je veux bien y croire, oui, souffla Horacio en faisant semblant de comprendre.

En fait, la compagnie des gens la lassait le plus souvent, alors, il n’était pas non plus trop à même de savoir ce que ça faisait de se sentir seul. Il avait besoin des autres pour se distraire, quand la compagnie des livres ne suffisait plus. Jamais il n’avait été au point de se parler tout seul, trop vicieux pour ça de toute façon. Horacio était ce genre de parasite qui savait où se greffer, et qui trouvait toujours un hôte capable de l’accueillir quelque part.

Je peux vous en apprendre d’autres, des mots français, mais je ne crois pas qu’ils vous seront très utiles dans la région, fit-il avec un sourire complice après avoir désigné les verres à son invité. Ceux-ci ne tardèrent pas. Horacio les remplit et apprécia déjà l’odeur de l’alcool remontant par le goulot de la bouteille : Il y a bien quelques québécois, mais je ne suis pas persuadé qu’ils soient vraiment au fait de toute la subtilité de la langue française, ajouta-t-il.

Lui, chauvin ? Légèrement. Il fallait dire que la France lui manquait résolument. Quand c’était lui l’étranger en terre inconnue, d’autant plus. Il fit l’impasse sur le reste, offrant tout juste un sourire de circonstances à Warrington, alors qu’il trempait ses lèvres dans son verre pour s’en remplir le palais. Le vin était bon, effectivement. Pas le genre avec lequel on se mettait une gueule de bois, mais Horacio ne consommait de l’alcool que par passion :

Mon ex-femme est née dans la région, elle y a monté son business, je suis coincé sur le continent depuis 2011 pour être précis, expliqua-t-il. J’ai cependant eu l’occasion de vadrouiller un peu depuis le début de tout ça. J’ai surtout pratiqué le sud de l’état et la ville de Seattle. Je ne suis revenu m’installer ici que l’année d’avant, après avoir quitté mon ancien groupe, fit-il.

Oh, un départ avec pertes et fracas, mais avait-il vraiment besoin d’en parler ? ça n’était pas le sujet, Horacio avait de toute façon une version des faits qui le mettait lui à son avantage. Il comptait la livrer que s’il était impossible de détourner l’attention.

Et que faisiez-vous avant, Warrington ? Pour vus permettre de voyager, vous deviez être… Quelqu’un, déduisit-il alors.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Warrington Talley
The Gentle Bastards
Warrington Talley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/05/2020
Messages : 97
Age IRL : 65
MessageSujet: Re: Dites au revoir à demain   Dites au revoir à demain - Page 2 EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 9:22
A eux deux, ils avaient visiblement ratissé une bonne partie de l’état de Washington. Aucun ne s’était pourtant réellement aventuré au-delà. Comme si passer la frontière vers l’Oregon au Sud ou le Montana à l’Est impliquait un autre type de voyage.

- A long terme, je m’imagine bien continuer davantage vers le Sud : la Californie, peut-être le Mexique. Mais au rythme où je vais, d’ici là je serai probablement centenaire ! Ce qui revenait à dire qu’il serait mort. Il ne se faisait clairement pas d’illusions de ce côté-là !

Mais après tout, l’objectif n’avait que peu d’importance, tant que la route était belle et surtout parsemée d’expériences et de rencontres ! Comme celle-ci, autour de ce Château Petrus. Et qui l’amènerait bientôt à rencontrer également Bill et sa bande. L’homme apprécia la seconde gorgée du vin, qui le ramenait un peu en arrière. Il n’était pas du style à ressasser un passé perdu, si bien que cela ne le fit pas plonger un instant dans la nostalgie. Et en parlant du passé, Horacio le questionna justement sur ce dernier. Warrington esquissa un sourire.

- Oh non, c’est beaucoup dire, commença-t-il à répondre, toujours de son accent bourgeois teinté de britishisme. Il n’avait pas besoin de mentionner sa bonne naissance, elle s’entendait. J’étais professeur à l’université, dans un domaine assez précis. La cryptologie, précisa-t-il. Ça amène à voyager pour des conférences, et pour les recherches aussi. J’étais spécialisé dans les tribus amérindiennes. Je connais nettement plus la forêt amazonienne que les cafés - en français - de Paris ! Il afficha un sourire. Il aimait pourtant jadis participer à ces colloques. Échanger avec ses pairs sur sa passion, c’était aussi délicieux qu’un bon vin. Voire bien davantage ! Et vous Horacio ? Votre maison est charmante et vos goûts « raffinés », dans quelle domaine évoluiez-vous ?

C’était tout naturellement qu’il avait retourné la question. Parce qu’inconsciemment, on s’intéresse à ce qu’on aime nous-même mettre en avant. Et la démonstration du quadragénaire sous-entendait une certaine réussite sociale et intellectuelle. Après tout, lire Proust n’était pas à la portée de tous ! A moins qu’il ne se donne qu’une image…
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dites au revoir à demain   Dites au revoir à demain - Page 2 EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 12:26
La Cryptologie ? Répéta Horacio avec étonnement.

Même s’il n’en montra rien, tentant de rester impassible, voire curieux en écoutant son voisin, l’homme songea expressément dans son esprit : mais qu’est-ce que c’est que ces conneries encore ? Il offrit un sourire à son invité quand celui-ci lui expliqua un peu mieux le sujet, et Horacio ne comprenait pas comment, de un, cet homme avait réussi à survivre jusqu’à deux-milles quinze, de deux, qui était véritablement intéressé par la cryptologie.

Je vois, ça a sans doute son charme également, fit-il en commentaire, avec un rire complice. Nous en sommes rendus au même point, je ne crois pas que nos anciennes professions nous soient particulièrement utiles, ajouta-t-il.

Il regarda autour de lui, attestant que toute cette richesse n’était plus à l’ordre du jour. Quel dommage. Cette vie faste lui manquait incroyablement. Il aurait aimé pouvoir retourner en France, s’isoler dans un chalet luxueux et ne plus avoir jamais à parlementer avec des américains idiots. Qu’importait, c’était trop tard pour les regrets. Il fallait désormais faire son miel de ce qui existait :

Ma maison a été décoré avec goût par mon ex-compagne, elle avait au moins cette qualité, plaisanta-t-il, même si ça n’était pas la question de Warrington. Je n’ai fait que remplir les meubles de mes affaires puisque je n’avais pas voix au chapitre, il haussa les épaules, se permit une autre gorgée de vin : Cependant, j’étais banquier et je gagnais en effet extrêmement bien ma vie.

Dès qu’il avait pu prendre clairement son indépendance de sa famille, Horacio n’avait pas hésité longtemps à voler de ses propres ailes et à réussir. Son père était mort depuis longtemps, certes, mais avait laissé une marque indélébile dans l’esprit du banquier : il ne fallait pas porter son nom pour être médiocre. Le vieux médecin avait toujours eu ce complexe de toute puissance, à la limite de se prendre pour Dieu. Mais Horacio railla à ce sujet seulement dans sa tête, épargnant à Warrington cette faiblesse d’éducation.

J’ai commencé à Paris, je suis parti en Suisse ensuite, et finalement, je suis arrivé à Seattle pour travailler avec de grosses sociétés, expliqua-t-il. Je ne pensais pas dire un jour que ces réunions, ces comptes et ces chiffres me manqueraient, mais tout de même… Un peu aujourd’hui, de même que pour son ambition. J’ai l’impression que nous sommes destinés à vieillir dans un monde en ruine, si ce n’est à y mourir sans aucun but.

Voilà qui valait le cou de reprendre une gorgée.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Warrington Talley
The Gentle Bastards
Warrington Talley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/05/2020
Messages : 97
Age IRL : 65
MessageSujet: Re: Dites au revoir à demain   Dites au revoir à demain - Page 2 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 7:49
Warrington n'était pas juste un vieux barbu perché, complètement à l'ouest sur le monde. Au contraire, il restait un bon observateur et savait composer avec les gens qu'il rencontrait. Il ne doutait pas que son hôte forcé n'était pas un baroudeur et que ses révélations le laissaient certainement de marbre. Il aimait le faste et les belles choses. Aucune importance. Un banquier donc... Il se délecta d'une gorgée de vin à son tour. Son ancienne passion ne lui manquait pas, parce qu'elle voyageait avec lui comme auparavant. Il s'en nourrissait, comme de toutes les rencontres qu'il faisait. Il eut une pensée fugace pour cette Allïa rencontrée deux jours plus tôt et qui lui avait adressé cette remarque.

- Dans ce No Man's Land, et cette société qui se dessine autour, je ne vois pas quelque chose de bien différent de ce qu'il se faisait avant... Il y a les faibles et les puissants. Ceux qui ont la connaissance, ou les ressources. Les cartes ont été redistribuées, mais le but peut être le même qu'avant, vous ne pensez pas ? Son intonation n'avait pas réellement changé, mais l'ancien professeur parut devenir toutefois plus sérieux. Il regarda Horacio l'oeil pétillant, avant de tremper ses lèvres dans le millésime. Cela ne faisait que deux semaines qu'ils observaient cette faune nouvelle, mais il en avait déjà compris une bonne partie des rouages. C'est d'ailleurs passionnant ! Quel était votre objectif auparavant Horacio ? Y a-t-il surtout vraiment quelque chose qui vous empêche aujourd'hui d'oeuvrer pour l'atteindre ?

Il ne demandait pas réellement les détails de ce qui animait le français, ses intentions. Le luxe qu'il semblait chérir n'avait probablement plus la même saveur. Mais il pouvait deviner sous son profil et les choses dont il se vantait, que son ancienne réussite faisait sa fierté. Il ne lui semblait pas trop tard pour réussir de nouveau. D'une façon ou d'une autre. Les possibilités lui parraissaient même plutôt nombreuses.

- Vous fréquentez l'endroit ? Je ne suis pas ici depuis longtemps, mais je pense m'y attarder un moment, enchaîna-t-il. Si je peux me montrer d'une quelconque utilité... Il haussa les épaules. Il offrait ses services. Son regard coula ensuite de nouveau vers la fenêtre et le noir qui s'installait. Il s'approcha de cette dernière pour sonder les ombres. Hum dites moi, vous connaîtriez une maison sûre dans les parages pour que j'y passe la nuit ? A savoir une maison vide, sans rôdeur... Il ne pouvait partir du principe qu'Horacio lui permettrait de rester dormir ici.
Revenir en haut Aller en bas  
Horacio P. Renard
The Gentle Bastards | Trader
Administratrice
Horacio P. Renard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/05/2020
Messages : 1337
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Dites au revoir à demain   Dites au revoir à demain - Page 2 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 16:31
Une retraite tranquille, répondit Horacio avec une moue songeuse. Et toujours plus de richesse, voilà qui posait les bases du personnage.

Il fit une petite moue, conscient que ce qu’il voulait à l’époque n’était plus vraiment au goût du jour. La retraite notamment, personne ne pourrait lui faire croire que ça allait évoluer en si peu de temps. La sienne aurait dû déjà être prise quasiment, tout ça pour finalement se retrouver au bout du monde, dans un pays qu’il n’appréciait pas, à devoir combattre des morts et se coltiner des vivants sans une once de lueur intelligente dans le regard.

C’est transposable évidemment à ce que nous sommes aujourd’hui, disons plutôt que c’est différent, ajouta-t-il. Du moins pour les richesses. Horacio tenait à son confort de vie, même si ça semblait superficiel.

Horacio fronça un sourcil devant la question de Warrington. Il fréquentait l’endroit ? Quel endroit ? Parce que justement, il en fréquentait plusieurs, suffisamment d’ailleurs pour pouvoir faire une longue liste. Il pouffa légèrement en haussant les épaules en réponse, comprenant alors que Warrington lui parlait du quartier.

Le quartier est hupé, très peu de commerce, mais quelques ressources conséquentes dans les maisons des alentours si vous parvenez à y rentrer évidemment, c’était le problème central, même. Peu importe celle du voisinage, mes voisins ont été rapatrié ailleurs il y a bien longtemps de ça, vous ne devriez pas être embêté, ajouta-t-il.

Lui proposer de rester dormir ici ? Il ne fallait pas abuser. Warrington était trop intelligent sur le principe, donc inutile de tendre une perche et de se passer d’une bonne nuit de sommeil. Il aurait été un second Otis, passait encore ! Mais c’était bien loin d’être le cas.

Connaissez-vous la taverne ? Et la cage ? S’enquit finalement Horacio, en scrutant son vis-à-vis. S’il était arrivé récemment, peut-être que ces endroits lui avaient échappé, voilà qui pourrait lui permettre d’aller le distraire ailleurs. Je vous conseille, non, disons que je vous conjure d’aller voir cette dernière, je suis persuadé que vous adorerez la faune qui y vit, fit-il avec un sourire encourageant, à peine éclairée par la lueur des bougies. Vous aurez beaucoup à noter par ailleurs, souffla-t-il.


« Non serviam »
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Warrington Talley
The Gentle Bastards
Warrington Talley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/05/2020
Messages : 97
Age IRL : 65
MessageSujet: Re: Dites au revoir à demain   Dites au revoir à demain - Page 2 EmptyMer 9 Sep 2020 - 17:13
L’endroit que mentionnait Warrington était ce No Man’s Land. Ce carrefour si plein de vie au cœur de la ville morte. Il proposait donc ses services à cet étranger, s’il désirait lui trouver une quelconque utilité pour partir en quête de toujours plus de richesse. Une offre bien naturelle en échange de cette brève hospitalité.

Le vieil homme fit un hochement de tête rassuré pour ce qui concernait le voisinage. Il ne s’attarderait pas à outrance ici et choisirait certainement une maison proche pour passer la nuit. Avant de repartir à l’aube, rejoindre son abri. Ce quartier était joli, mais Talley n’avait pas l’intention de s’y installer. Il ne faisait pas dans le joli. Il préférait effectivement la compagnie.

- J’en ai entendu parler. La Taverne est ce bâtiment qui a brûlé, n’est-ce pas ? A cette époque, il était cependant encore en travaux et n’avait pas rouvert suite à la rixe monumentale qui s’y était déroulée ! L’homme patienterait donc un peu pour y faire son curieux. Quant à la cage… Mais je me suis glissé jusqu’à cette piscine en effet, admit-il. En deux semaines, ils avaient effectivement pris le temps de faire le tour des lieux de rassemblement du centre-ville. J’ai assisté à un match il y a quelques jours. Un peu rapide à mon goût, il a été plié en un tour de main… mais oui, c’était une expérience que je n’avais jamais faite ! Je n’ai pas parié… Vous jouez un peu là-bas ?

Il fallait certainement commencer à être un peu expert pour jouer des paris. Connaitre certains combattants et leurs atouts, se familiariser avec les règles. Ça pouvait être amusant, mais notre barbu n’avait jamais été très joueur. Il avait toujours trouvé des bonnes excuses quand des amis ou des collègues avaient essayé de l’embarquer au casino ou voir des courses hippiques. Il ne voyait aucun intérêt à jouer le hasard ou suivre aveuglement les conseils de quelqu’un d’autre. Il serait pourtant amener d'ici peu à fréquenter assidument cette cage...

Il but son verre et s’en fit servir un deuxième. La bouteille était ouverte, autant la finir n’est-ce pas ? Les deux hommes discutèrent encore un peu, avant que le plus âgé ne prenne enfin congés. Il remercia Horacio pour son sens de l’accueil, en dépit de son intrusion. Les deux hommes se doutaient qu’ils se recroiseraient. Ils allaient effectivement gagner la confiance l'un de l'autre pour devenir « amis ». Suffisamment du moins pour que le français l’accepte dans son entourage et lui présente bientôt du monde : Bill, Yue et les autres.

- FIN –
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Dites au revoir à demain   Dites au revoir à demain - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Dites au revoir à demain -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: