The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -31%
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 ...
Voir le deal
449 €

Partagez
- Pretty little liars -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1256
Age IRL : 26
MessageSujet: Pretty little liars   Pretty little liars EmptyMar 2 Juin 2020 - 22:52
Celui qui a dérapé




Je tombe violement au sol pendant qu’on me déclare perdant. Le combat a été rude, enfin, non en vrai pas du tout, c’est même hyper décevant. Moi qui aime l’adrénaline, on va pas dire que j’ai tripé ma race. Le nez dans le lino, entre mes paupières mi clauses, j’observe mon adversaire sortir de la cage, enfin, de la piscine qui sert de cage, avec un air triomphal façon Rocky qui a gagné le match de sa vie. Ça m’agace un peu mais il a bien longtemps qu’il me reste plus grand-chose de fierté alors… Putain, mais il va arrêter de chantonner avec sa chorée de merde ce débile?!!! Calme toi crétin !! T’as même pas capté que c’était truqué. Pfff gros con. Ah, ouai, y’en des nanas qui couchent pour du fric, je fais presque pareil, mais en combat. Un accord avec Bill, le patron du coin fait que je suis pas trop mal récompensé si je me laisse un peu malmener avant de tomber le plus théâtralement possible.

Pour le moment je reste allongé au sol genre « il m’a trop mis ma race », dès que les gens font plus trop gaffe, je me redresse et sors à mon tour. Je repars tranquillement vers le fond du hangar récupérer mes fringues (ouai, caprice de Bill, exposer mes cicatrices dégueulasses seraient plus impressionnant pours les paris, alors j’y vais torse nu) et aussi mon épée : Mauricette. Je vais vous épargner le marasme de ma vie depuis qu’on est arrivée à Seattle Je savais bien, même avant la fin du monde, que la côte ouest était un ramassis de hippies qui faisaient rien comme tout le monde, pour le coup, j’ai pas été déçu. Je dis « ON » parce qu’à la base, je n’ai pas fait le voyage de Detroit a ici seul, j’avais une famille… mais il aura pas fallu plus de 48h pour que je paume tout. Je vais éviter de sortir les violons mais comme je me sens d’humeur a radoter et vous a subir encore cette histoire je me lance, alors ma femme a couché avec mon frère et ils sont partis avec ma fille pendant que…

« Mec, joli combat…»

Je sursaute et regarde, un peu indigné, le type qui vient d’oser interrompre mon monologue de mimi geignarde nombriliste et dépressive. Mais d’où qu’il ose ? J’ai la main qui serre le pommeau de mon épée en me demandant si ça justifie que je ne saigne ou pas. J’ai toujours une incertitude pour doser mes réactions dans ce genre de situation. Dans le doute, j’attends un peu… je sais bien que je ne suis dans le groupe du camping paradis de Connor que le temps de payer mes dettes, mais je l’aurais mauvaise de me faire virer parce que j’ai trucidé comme il fallait pas. Je ne suis pas trp sur d’avoir bien biter le règlement sur le fait de tuer hors mission. C’est donc avec toute la délicatesse et la politesse adéquat que je lui réponds :

« Qu’est ce que ça peut te foutre, dégage bouffon. »

Oui, c’est pas une meuf avec des gros nichons et une bouche a pas tomber enceinte, du coup, je vois pas pourquoi il m’aborde. En plus, je sens qu’il cherche les problèmes et je pense que j’en ai assez comme ça en ce moment. Le type ricane, ce qui me fait encore plus hésiter à le fumer, avant de me sortir.

«  Dis moi, t’as pas trop les boules d’être toujours ici ? Il parait qu’ils cherchaient un mécanicien à la brasserie, c’est une nénette qui a eu la place alors que t’es toujours a lécher le lino pour Bill… p’être que t’aime ça en fait.
- A ta place je fermerais mon clapet a merde, vu que t’as l’air bien informé, je suis déjà mécano ailleurs, alors c’est le moment de te barrer je pense.»


Ici on sait que je suis mécanicien à la base, pas que j’aime parler de moi, mais ma nouvelle Harley est pas passée inaperçue, deux mois que moi et Millow on taffe dessus. Bref, le type là, il cherche ? non ? Parce que je suis déjà pas de bon poil au naturel, le syndrome des couilles bleus, surement, a force de ne dormir qu’avec Mauricette et d’être macqué à ma main droite. Je respire un grand coup et va vers la sortie en essayant d’ignorer le moustique. On respire... on se maitrise, tout va bien… je suis zen... je vais partir tranquillement et ça va le faire. Pas de violence, du contrôle de soi. Sans rire je suis pas loin d’y arriver, sauf que l’autre suicidaire me colle pire qu’une mouche a merde et continue de baver en se marrant :

« T’as pas les boules alors ? Attends t’es pas dans le groupe de tafioles au nom débile ? En fait t’aime réviser leur gros tuyau d’échappement sans outils c’est ça ? Hein… ? Hey… !! Je te cause… !! Pis c’est vrai ce qu’on dit ? T’es tellement gay que ta femme s’est faite limée par ton frère avant de se bar… »

Il ne finit pas sa phrase, et la finira jamais… mon couteau est passé de ma manche à son bide et il reste comme un con a me regarder comme s’il si attendait pas. Il ouvre la bouche mais ça se termine comme un poisson hors de l’eau sans que je sache s’il voulait parler ou juste essayer de respirer. Putain sa mere la pute en short !! En plus, au nez, je sens qu’il a déjà commencé à se chier dessus. Et après on dit que c’est moi qui fais de la merde ?!! Sans déconner ! C’est le moment de chanter “oups i did it again”. Sans rire et sans mauvais jeu de mot, c’est vraiment la merde là. J’imagine que vous me croirez pas si j’essaye de faire passer ça pour un accident ? Pas sûr que je fasse mieux auprès de Connor, Bruce ou Bill. Mais bordel !! Voilà quoi ! Je fais des efforts et on va encore dire que c’est de ma faute. Il a touché un nerf et j’ai eu un mauvais réflexe, ça arrive à tout le monde non ?

D’instinct je le chope genre : « c’est mon pote bourré » et je le traine vers la sortie sans que les gens ne semblent faire trop gaffe. Y’a même un imbécile qui nous tient la porte en disant qu’il y en aura un qui aura mal à la tête demain. Je rigole avec lui le temps d’être dehors. Non, il aura plus mal nulle part, ça, j’en suis sûr. Dès qu’on est assez éloigné de la cage, je large le cadavre dans une ruelle « ni vu ni connu ».

« J’aime pas qu’on cause mal de ma femme ou du groupe de Connor, mais au moins, je sais que tu regrettes et que tu le referas plus, alors on est quitte.»

Je lui jette un regard plein de regret… dire que j’aurais pu le faire exprès ou mieux prendre le temps de lui faire vraiment mal. Tant pis. Je rebrousse chemin comme si de rien était, faisant confiance aux rats et aux opportunistes, quand ils trouveront le corps, pour le faire disparaitre. Naïvement, je pense avoir été discret.


Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 127
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Pretty little liars   Pretty little liars EmptyMer 3 Juin 2020 - 19:21
Histoire de varier un peu les plaisirs, il faut parfois savoir changer de coin pour pêcher de nouveaux poissons. Enfin, je ne me suis pas beaucoup éloignée non plus. Mais à force de toujours essayer de trouver quelque chose d'intéressant au No Man's Land, je trouve que ça perd un peu de sa saveur. J'ai besoin de nouveauté moi. Et quoi de mieux pour ça que d'aller faire un petit tour à la cage? Un endroit rempli d'hommes galvanisés par leur désir primitif de voir des gens se taper dessus. Je ne doute pas un seul instant que j'y trouverai certainement un ou deux pigeons capables de tout pour satisfaire une jeune demoiselle dont ils ne connaîtront même pas la couleur des yeux.

Observant le combat d'un oeil distrait, je dois dire que je suis plus intéressée par ce qui peut bien se passer dans la foule que par ce qui se trame dans la piscine. Je ne sais pas à quel point ceux qui observent sont stupides, mais il ne m'aura fallu qu'un rapide coup d'oeil pour me rendre compte que l'un des deux hommes n'est pas réellement en train de se battre. Certains coups sont tels que même moi j'aurais pu les esquiver. Pourtant, celui qui vient d'être désigné comme perdant suite à un KO a encaissé comme s'il n'avait pas d'autre choix. D'ailleurs, rien qu'à voir la pseudo danse de la victoire du gagnant, il est immédiatement rayé de la liste de mes potentielles cibles du jour. Je pense que même en faisant tous les efforts du monde, je n'arriverai pas à passer outre ce que je viens de voir. Est-ce que ça existe encore des gens qui pensent que ça va augmenter leur charisme de faire des choses pareilles? Pathétique.

Mes doutes quant au combat truqué sont confirmés lorsque je vois, alors que personne ne regarde, le perdant se relever et s'éclipser comme si de rien n'était. Il n'était donc pas ko comme il voulait le faire croire. C'est que j'ai l'oeil pour les arnaques à force. Mais ce n'est pas mon problème, je ne fais pas partie de ceux qui parient sur ce genre de choses. Quoi qu'il en soit, il serait temps de trouver quelque chose de croustillant à me mettre sous la dent. Une information utile. Qui me permettrait de ne pas revenir bredouille.

J'ai les oreilles qui traînent, et c'est sûrement pour ça que je parviens à entendre les bribes d'une conversation entre le brun ayant "échoué" au combat et un autre homme décidément mieux doté en muscles et en odeur de sueur qu'en neurones. De toute évidence, le ton est loin d'être à la plaisanterie. Mais avec le brouhaha ambiant, difficile de savoir ce qui se dit exactement. Du coup, discrètement, je m'approche. Heureusement pour moi, avec ma carrure je passe rapidement inaperçu. Faut dire que je suis loin d'être assez grande pour dépasser de la foule. C'est là que j'entends quelque chose qui m'intéresse particulièrement. Un mécanicien? Hm... En voilà une nouvelle qui n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde.

Je lève les yeux au ciel lorsque l'autre lourd attaque le brun sur sa virilité, le traitant d'homosexuel comme si c'était une véritable insulte. Mais apparemment, il finit par tirer la corde sensible sans que je ne sache trop ce qu'il a dit, une action dans la piscine ayant provoqué des hurlements de la part de la foule. Merde. Tournant la tête après avoir sursauté malgré moi, histoire d'être sûre que je n'ai rien raté, c'est là que je vois quelque chose qui est passé à l'as aux yeux de tous les autres. La trace de sang qui se forme sur le haut de celui qui vient de se prendre un coup de couteau dans le ventre. L'astuce de le soutenir pendant qu'il se vide comme s'il avait trop bu. Oh, et en plus quelqu'un leur tient la porte. Que c'est mignon.

Ne voulant pas perdre de vue cette potentielle cible, je sors à mon tour quelques secondes plus tard, restant à bonne distance sans pour autant les perdre de vue. Il faut dire que les petites gouttes de sang me permettent d'avoir une magnifique piste à suivre. Au bout d'un moment, je me retrouve dans la même ruelle que là où le corps inerte vient d'être déposé. Et en fait, j'arrive pile au moment où le brun fait demi-tour pour revenir sur ses pas. De toute évidence, je lui barre la route. Un petit sourire au coin des lèvres, je l'observe et glisse ma main dans ma poche pour en sortir mon couteau papillon, avec lequel je commence à jouer comme à mon habitude.

Ton ami va mieux maintenant qu'il a pris l'air? Je ne peux m'empêcher de ricaner légèrement, en toute discrétion, avant de passer simplement à côté de l'homme qui se trouve en face de moi pour aller planter ma lame dans la tempe de l'homme et ainsi m'assurer qu'il ne risque pas de se relever dans quelques minutes pour préparer l'after. Le truc, c'est que j'ai entendu sa dernière phrase. Il a parlé d'un certain Connor. Et c'est ce même nom qu'avait utilisé l'autre crétin de Marksman l'autre jour. Donc soit c'est un prénom hyper répandu, soit il va falloir que je sois extrêmement prudente.

Avant que tu essaies de me menacer ou quoi... Il l'avait mérité. Tout se mérite de nos jours tu crois pas? La vie, la mort... Le silence... Je me redresse en posant mon regard sur lui, arborant un sourire en rien menaçant, presque amical. Oui, le silence dont je parle est le mien. Parce que quelque chose me dit qu'il n'a pas forcément envie qu'on apprenne qu'il venait de tuer quelqu'un au milieu de la foule de la cage. Enfin, c'est juste ce que me souffle mon petit doigt. Je me trompe peut-être.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1256
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Pretty little liars   Pretty little liars EmptyJeu 4 Juin 2020 - 5:02
Celui qui aime pas que le silence



Je ne sursaute, pas physiquement, enfin j’espère, mais intérieurement, quand une bonasse m’interpelle un peu trop rapidement après avoir larguer l’autre suicidaire. Ben oui, on est d’accord, il voulait mourir de m’avoir parlé comme ça ? Hein ? C’est même limite s’il s’est pas jeté sur mon couteau quand on y pense bien. On est d’accord qui si on vous demande vous direz que vous le sentiez fatigué de la vie... ok ?

En attendant, à part la main sur le pommeau de Mauricette, j’essaye de ne pas laisser transparaitre ma surprise de : 1, croiser quelqu’un pas au bon moment et 2, que la personne ait le physique à pas trop me calculer en temps normal. Généralement, les foufounes qui viennent vous voir spontanément, c’est la garantie de plein d’emmerdes, mais celle qui arrivent à vous faire oublier ce détail a cause de leurs poumons, c’est les pires. Sauf que voilà, la brunette en face de moi a vraiment des arguments mammaires à un peu me faire oublier la prudence élémentaire du bon survivant, à savoir « cause pas aux filles trop belles pour être honnêtes ».

Elle sort un couteau, ce qui m’arrache un demi sourire et un froncement de sourire. C’est quoi ce petit joujou ? Elle veut que je sorte Mauricette pour voir qui a la plus grosse ? Je serais un mec cultivé avec du vocabulaire, je vous dirais que sa pue la question rhétorique sa réplique, mais comme je ne suis qu’un mec « culturé » qui sait même pas les règles du scrabble, je sais pas vous dire ça. Par contre j’ai compris qu’elle savait que ça puait, ce qui revient un peu au même. Avec un air détendu, me gardant bien de trop approcher la foufoune je la vois passer a coté de moi pour planter la tête du mort. Ouai donc est d’accord sur le fait qu’elle sait ? Ou on garde un doute légitime. J’essaye de pas trop mater son cul quand elle se penche parce que je sens qu’il faut que je garde mes idées claires vue la situation.

« Comme tu le vois il ne souffre plus, je dirais donc qu’il va mieux. A croire qu’’il avait juste besoin de se vider la panse et s’aérer la tête.»

Je préfère pas vous expliquer mon mécanisme de « je suis stresser, je fais des blagues de merde ». J’imagine que vous aviez déjà deviné. Et oui, rigoler sur un pauvre type même pas encore tiède, c’est pas un soucis pour moi. N’oubliez pas que mon géniteur était un psychopathe confirmé et que j’ai une morale très discutable. Ce qui me gêne vraiment c’est de l’avoir dit a haute voix devant un canon. Je sens que c’est pas encore ce soir que je vais baiser moi.

J’arrive quand même a un peu me détendre, plus à sa réaction qu’a ses mots. Elle est pas en train de paniquer, de juger ou quoique ce soit. Pire, elle a pas l’air de flipper. Je lâche le pommeau de mon épée, sachant que mon couteau est planqué dans ma manche et que je sais aussi vite m’en servir, pour demander, sur le ton de la plaisanterie.

« Ca t’es pas venu a l’idée que je puisse ajouter un autre cadavre a celui-ci ? En admettant que je sache ce que fait celui que tu viens de finir… »

J’apprécie qu’on ne fuie pas devant moi ou que ne me regarde pas comme un monstre ou un fou. Vous pouvez pas imaginer a quel point. Pas que je ne le sois pas, mais j’ai besoin, juste un peu, de ressembler à autre chose que ce que « les gens biens » voient en moi.

« J’imagine que tu vas rapidement me dire à combien tu estimes ce petit silence sur l’aide, que tout le monde pensera conjointe, apportée a un homme visiblement malade et suicidaire. »



Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 127
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Pretty little liars   Pretty little liars EmptyJeu 4 Juin 2020 - 11:10
Il n'y a pas besoin d'être devin pour se rendre compte que l'homme qui se trouve en face de moi est complètement sur les nerfs. Déjà, il n'a pas hésité un seul instant avant de poser sa main sur l'arme qu'il a à la ceinture, prêt à dégainer au moindre mouvement suspect de ma part. Est-ce que sa remarque pseudo humoristique qu'il lâche après que j'aie enfoncé la lame de mon couteau dans le crâne de l'homme qui se vidait de son sang par terre me fait rire? Il ne faut peut-être pas pousser. Mais ça a le mérite de m'amuser tout de même.

Par contre, ce qu'il dit par la suite, alors que je viens de me redresser pour lui faire face à nouveau, me fait hausser un sourcil. C'est une menace? Non, voyons, pourquoi est-ce qu'il ferait quelque chose d'aussi stupide? Surtout que je viens de l'aider. Sans perdre le sourire qui étire le coin de mes lèvres, je range mon couteau dans la poche de mon pantalon après en avoir rangé la lame dans un geste souple et assuré. Je croise un instant les bras, montrant qu'ainsi je ne risque pas de pouvoir sortir mon arme une seconde fois pour la lui planter quelque part. C'est une preuve de bonne foi, n'est-ce pas?

Tu ne tuerais quand même pas une jeune femme qui n'est pas armée, si? Tu as quand même l'air de valoir mieux que ça... Tant qu'on ne parle pas mal de ta femme, si j'ai bien compris? Comme ça, il saura que j'ai entendu la dispute ayant mené à l'exécution de cet homme là-bas. Et donc que, si je le souhaite, je pourrai sans mal balancer les informations que j'ai pu glaner à ce moment là.

Soupirant un peu, je décroise les bras pour passer une main dans mes cheveux avant de m'avancer vers le brun. Délicatement, je viens poser ma main sur son torse en relevant le regard vers lui pour plonger mes iris dans les siens. Je te l'ai dit, il l'a mérité. Et pour ce qui est de ce petit échange de bons procédés... Je marque une petite pause, penchant la tête sur le côté. Discrètement, je rapproche un tout petit peu mes bras pour accentuer mon décolleté déjà bien plongeant au naturel.

J'ai pas pu m'empêcher d'entendre que tu étais mécanicien? En même temps, en voyant ces bras... je ne suis pas surprise. Et il se trouve que j'aurais vraiment besoin de trouver un véhicule en état de marche. Histoire de ne pas avoir besoin d'être tout le temps piétonne. Une femme seule, dans les rues, de nos jours... C'est pas toujours une bonne idée, tu ne crois pas? Pas de demoiselle en détresse ce soir. Pas de chantage. Simplement une bonne dose de charme. Et puis, si je peux avoir droit à une voiture et une partie de jambes en l'air... Je vais sûrement pas dire non.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1256
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Pretty little liars   Pretty little liars EmptyJeu 4 Juin 2020 - 22:48
Celui qui ne sais plus a quel sein se vouer



Les foufounes ont une arme redoutable, en fait deux, contre nous, ouai… vous voyez de quoi je parle ?… Heu… Non, pas de leur regard de biche en détresse… Non, pas de leur paire de fesses non plus… Remarquez en y pensant bien, ca devrait faire partie du kit. Mais non ! Non !!! Moi je vous parle de leurs nénés. Pas de ceux format Johanna, qui doit encore attendre une poussée de croissance, ceux de la taille de la minette devant moi.

J’ai encore plus de mal à la regarder dans les yeux quand elle croise ses bras en dessous de ses roploplos. Encore une technique de fille pour être sure qu’on a bien remarqué qu’elles ont des poumons imposants. Je fais des efforts hein… je suis sûr qu’elle a des yeux de la couleurs mar...Non bleu.. heu… ok elle fait au moins 90 B pas sur même pour un C. Vous me faites chier là. Bon au moins, j’arrive à me concentrer sur ce qu’elle me dit. Ça aurait pu être pire.

Je pousse un ricanement quand elle me dit qu’elle est pas armée, outre ses airs bag et sa langue bien pendu, je suis prêt à parier qu’elle a plus qu’un petit couteau sur elle. Je me garderais bien d’aller la fouiller sans son consentement. Je vous le dis, elle est trop belle pour être honnête. Pis … d’où qu’une nénette s’intéresserait à moi sans que je lui ai offert un peu de ma poésie de flirt ? Comment ça, c’est mieux avant qu’après pour avoir des chances de serrer ? Mais même pas vrai ! Comme un con je la rectifie par reflexe :

« Ex-femme ! »


Et merde !!! Ca fait  pas un peu crevard qui a faim non ? On va finir par croire qu’à par une nana que je paye pour ça, j’ai pas l’habitude de parler aux meufs… bon, en y réfléchissant bien, je suis quand même dans un camps qu’avec des mecs, la cage c’est pas très féminin et Allia, je suis toujours pas trop sûr de son sexe en fait. Peut être qu’effectivement depuis le départ du quota féminin de l’équipe, à savoir mon ex, Gemma et Vaughndemort, c’est possible que j’ai perdu la main, enfin, la langue quoi, pour causer le foufoune.

«Ta maman t’as jamais dit que c’était pas beau d’écouter aux portes… même s’il y a pas de porte en fait… »

Putain, cette fille et ses loches me mettent super mal à l’aise. Fais chier, ça va être festival du rire je le sens. Et maintenant elle me fait le truc de la pub l’Oréal avec ses cheveux, manque que le ralentie tiens. Je me raidis quand elle pose sa main sur mon torse, et non, pas de là où vous pensez. Ca aurait pu, mais c’est pas ma teub là qui s’est contractée. Le soucis d’avoir été violé c’est de réussir à se laisser toucher sans mauvais réflexe. Heureusement pour la brunette, je l’ai vu venir et j’ai pas trop mal gérer.

Alors qu’elle me colle presque, elle reste a me mater comme si j’étais Dieu le père, d’ailleurs ils sont bleu !! et non pour le coup de parle pas de ses sous vet’ mais bien de ses yeux, j’ai su résister au décoté quelques minutes. Je sais pas ce qu’elle veut me demander et mon cerveau me hurle de me méfier pire qu’une alarme nucléaire…. Et pourtant… vous voyez l’ado boutonneux qui va se prendre tous les devoirs à faire de la cheerleader trop bonne (qui ne sortira jamais avec lui) parce qu’elle lui a dit qu’il était mignon avec ses lunettes et son appareil dentaire ? Ben je crois que j’ai le rôle. Non pas de la cheerleader, mais du puceau tête d’ampoule.

Je soupire, conscient de ma bêtise mais réaliste sur le fait que de toute façon, je vais pas la laisser dans la merde ou ses autres excuses parce que mon cerveau est resté coincé sur ses arguments mammaires. Et puis c’est vrai ça, même si elle a l’air TRES dégourdie, elle a un physique a problème… traduisez par elle est bonne. Sans compter qu’elle est un peu imprudente, faut bien l’aider non ? Ca sera ma BA pour faire oublier le cadavre auquel je ne pense déjà plus. Je soupire en sachant que je fais surement une putain de connerie :

« Bon écoute, on va regarder rapidement si on trouve un truc de viable dans le coin… et… pour infos, un mécanicien, c’est avec ses mains que tu sauras s’il en est ou pas… pas avec ses bras. En attendant je te suis princesse… tu as une idée d’où trouver ton carrosse ? »

Parce que je sens que non seulement je vais lui servir de mécanicien mais si c’est loin, je vais faire aussi moto taxi.



Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 17/05/2020
Messages : 127
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Pretty little liars   Pretty little liars EmptyVen 5 Juin 2020 - 12:30
C'est presque adorable la manière qu'il a de me rectifier presque immédiatement en ajoutant qu'il s'agit de son ex-femme. Tant mieux pour moi, au moins je sais que je peux continuer mon manège de séduction. Et en plus, avec cette simple précision, il vient de me confirmer qu'il n'est pas totalement insensible à mon apparence. C'est chou. J'en aurais presque envie de lui ébouriffer les cheveux et de lui pincer la joue. Mais c'est pas vraiment le genre de choses qui plait généralement aux hommes. Alors je vais m'abstenir. Pour l'instant en tout cas.

Sans perdre mon sourire, je hausse les épaules quand il me parle de ma mère. S'il savait à quel point j'ai pu haïr cette femme toute ma vie, il saurait certainement que l'éducation qu'elle a pu tenter de m'inculquer est vraiment le dernier de mes problèmes. Rien que de repenser à cette connasse de bigote à la mords moi le noeud, j'ai des envies de meurtre. Je crois bien que si je recroisais le chemin de nos chers parents aujourd'hui, ils n'auraient même pas le temps de m'insulter encore une fois que déjà je leur aurais tranché la gorge. Allons, du calme Sam. C'est pas le moment de penser à ça.

Je sors rapidement de mes pensées, reportant toute mon attention sur le brun face à moi, le sourire toujours aux lèvres. J'imagine que c'est comme ta maman qui a dû te dire qu'on ne devait pas tuer les gens pour une simple petite paire d'insultes... Mais on est grands maintenant, alors on fait ce qu'on veut. Je hausse les épaules, un air innocent au visage. C'est vraiment pratique d'avoir des airs d'ange quand on en est pas un en réalité.

Mon sourire s'élargit lorsqu'il accepte ma proposition en me demandant si j'ai déjà une petite idée du véhicule que je souhaite. Je me recule un petit peu et hoche la tête en passant mes mains dans mes cheveux pour les attacher avec l'élastique que j'ai autour du poignet. J'ai ma petite idée, oui. Une Jeep Patriot qui a pas l'air en trop mauvais état, dans l'International District. Et si jamais tu te poses la question... Si tu prends bien soin de la voiture, je prendrai bien soin de toi... Un rapide clin d'oeil à la fin de ma phrase, charmeuse, et il ne reste plus qu'à se mettre en route.




- Sanity, where have you gone? -
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1256
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Pretty little liars   Pretty little liars EmptyVen 5 Juin 2020 - 23:17
Celui qui fait taxi moto pas cher


Elle a l’air bien mignonne, trop ? J’en sais rien. Peut-être que c’est juste une grande gueule qui a été mega protégée par son groupe, se la joue un poil de cul je suis une grosse dure, mais elle est vraiment dans la merde… quoique… elle est pas dégueulasse… ouai attendez, je cause pas que de son cul, ses nichons et sa bouche à pas tomber enceinte là !! Non, je veux dire, elle est pas puante de crasse, ses fringues tiennent pas debout de pas avoir été lavées depuis des semaines et elle a pas l’air de manquer de bouffe… un luxe rare quand on a pas « un groupe » pour organiser sa survie. Quelle est son véritable « degrés de détresse » ? Impossible de le deviner, et la profondeur de son décolleté n’aide pas à me concentrer.

Je ricane quand elle me dit que mes vieux auraient pu me dire de pas tuer pour une insulte… putain si elle savait. Mon géniteur a pas attendu la fin du monde pour s’amuser a torturer des gens dans notre cave et nous mettre littéralement le nez dans les cadavres en nous traitant de fiottes de pas forcement adhérer a ses « lubies ». Autant dire que l’arrivée des morts à juste changer son mode opératoire : plus besoin de se cacher, plus de danger de polices ou de prison, en résumé, c’était la fête du slip façon boucherie. Il m’avait retrouvé à Detroit, tué ou torturé tous les gens qui comptaient pour moi et même laissé pour mort sous une benne a ordure. C’est donc assez trivialement que je lui balance :

« Crois moi, il en fallait moins que ca à mon vieux pour taillader des gens, jusqu’à ce qu’il tombe sur un os… ou plutôt une épée… et la preuve que oui, j’étais grand maintenant.»

En fait une pierre, des poings, un pommeau d’épée et oui, il a chèrement défendu sa peau. Je n’ai pris aucun plaisir à buter mon géniteur, mais la délivrance que sa mort, trop tardive à mon gout, m’a procuré en valait la peine.

Attendez… elle sait déjà quelle voiture elle veut et où la trouver ? Oui ca pue, mais bon…je crois encore que le loup dans ce duo improbable, c’est moi, et qu’elle a le rôle de l’agneau innocent. Je vous jure pourtant qu’en vrai j’ai de l’instinct, c’est juste que la petite dose de compliments, le regard genre « tu es le sauveur du monde », plus que la plastique avenante de la brune, font que j’ai envie de croire à cette situation improbable. Je tique un peu quand elle sous-entend qu’elle saura être « gentille » et finis par lui faire signe de me suivre en grognant.

On arrive à ma moto, Gisele II, la I est morte à Detroit… un coup de mon vieux. Le pire ? Peut être pas. Je pense savoir où est le quartier dont elle parle. Oui je prends le risque de tomber dans un piège a con, mais une fois de plus, j’ai ce sentiment d’être plus fort que tout le monde. Avant de grimper, sur la moto, pas ailleurs, je me plante devant elle et la regarde droit dans les yeux :

« Ecoute je vais être direct, déjà, je suis pas un faiseur de miracles, donc on va aller mater ta caisse et je verrais ce que je sais faire. Par contre, je suis pas contre m’amuser, mais pas si parce que la nana se sent obligée, alors pas de panique, tu seras pas tenue d’être « gentille » pour avoir ta caisse. »

Je suis con ? Oui certainement… j’enchaîne rapidement sur l’importance de se tenir au dossier et pas au conducteur et attends qu’elle soit prête pour faire taxi moto vers son carrosse.


Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Pretty little liars   Pretty little liars Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Pretty little liars -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: