The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Goin' out with ya -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Goin' out with ya   Goin' out with ya - Page 3 EmptyMar 4 Aoû 2020 - 15:46
- Euh… ouais…

C’est effectivement ici que je dors. Je ne sais pas trop si sa remarque ensuite est méliorative ou moqueuse mais comme elle rit, je ne peux retenir une hilarité un peu béate. Cette fille est incroyable. J’en reviens pas qu’elle soit pute. Je veux dire… on imagine toujours les putes comme des meufs usées d’avoir été trop « utilisées », fatiguées, tristes, sans saveur. Johanna est tout le contraire. Elle a l’air pure et moi, je me sens comme le dernier des connards.

- Oui tout seul ! Mon majordome n’est pas r’venu d’vacances d’puis presque 5 ans alors…

J’étais parti pour raconter des conneries mais m’arrête net devant mon invitée qui se confie avec enthousiasme. Son premier rendez-vous amoureux ? Genre ever ?! Je vais pas mentir, mon premier sentiment, c’est la fierté. Celle du mâle qui réussit à ferrer « LA » jolie nénette la plus convoitée du coin. Les autres ont beau lui passer dessus en payant, moi je crois que je commence à compter et ça… wow, ça me ragaillardis. Encore un peu, je ferais un salut militaire.

Ensuite seulement, je me dis que c’est un peu triste. Je ne connais pas son âge – ça ne se demande pas aux dames ! – mais elle a quoi, 22 ans ? 23 ? Je veux bien que l’épidémie de moches a foutu le bordel mais quand même… à son âge, je passais pas un week-end sans pécho. Pas beaucoup en tout cas. C’est un peu la vie, non ?

- Et bah je… euh… c’cool, j’espère que c’sera pas l’dernier ! dis-je finalement en gardant mon masque d’assurance.

Pis franchement, l’emmener dans un bar abandonné pour jouer du piano, c’est un truc de pédale ça, non ? En plus ça devait sonner faux, mais bref. Aujourd’hui elle est invitée par un vrai homme, et le vrai homme à un diner à servir.

- Bouge pas du coup.

J’ouvre l’armoire aux portes coulissantes – que j’avais nettoyée à fond pour l’occasion bien sûr – et j’en sors deux tupperwares. Dans l’un, il y avait des crudités du genre tomates, carottes, concombres et dans l’autre, de la viande en charpie, un peu dans le genre pulled pork britannique. Elle était déjà cuite, je suis pas con.

- Voilà, fis-je en français avec un terrible accent, c’du lapin et… alors en fait, mon réchaud n’fonctionne plus d’puis c’matin, du coup j’peux pas l’réchauffer. Mais j’me dis qu’c’est comme l’poulet, ça doit pas être si terrible froid.

Je déconne bien entendu. Enfin, non, le repas sera effectivement froid parce que mon putain de réchaud à gaz de mes couilles est tombé en rade, mais je sais bien qu’un lapin et un poulet n’ont rien à voir. Je ressens une vague de chaleur en la servant et pas le genre sexuel – même si elle est bonne à se taper le cul par terre – mais parce que je stresse. Premier rendez-vous et le repas n’est pas chaud… c’est presque aussi nul que le coup du piano, non ? Mais aller, j’me laisse pas démonter. Une fois les assiettes servies, je sors un briquet de ma poche – il fonctionne lui – je prends deux bougies de l’armoire, les pose sur la table et les allume. BIM. +20 points de romantisme par bougie, ça compense. Et en plus, on peut se voir un peu mieux.

Putain. Elle est belle.

- Alors… c’vraiment ton premier rendez-vous ? Même avant t’as jamais vu quelqu’un ? C’est la danse qui t’prenait trop d’temps ? supposé-je naïvement.

J’ai juste envie qu’elle me parle d’elle. J’ai un peu beaucoup parlé de moi sur la route. A la base, j’étais persuadé de la draguer juste pour son physique. Mais en fait… genre… pour la première fois, je n’ai pas pensé à Lou depuis plusieurs minutes.
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Reign of Venus
Administratrice
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/02/2020
Messages : 1427
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Goin' out with ya   Goin' out with ya - Page 3 EmptyMar 4 Aoû 2020 - 18:23
Ça a l’air super, souffla Johanna avec un grand sourire.

Elle était déjà conquise, et les petites intentions de Victor y étaient pour beaucoup. Elle ne faisait pas attention au lapin froid, attendit tout juste l’autorisation du maitre des lieux pour pouvoir y goûter et se satisfaire de ça. Ça n’était, certes, pas le meilleur repas qu’elle avait pu goûter – sa mère cuisinait vraiment bien ! C’était de fait, incomparable – mais ça n’était pas non plus immangeable et elle était capable de s’en satisfaire. Elle scruta les bougies avant que Victor ne revienne avec une nouvelle question qui lui arracha un petit rire amusé :

Je sais que c’est difficile à croire mais j’ai eu une période un peu ingrate où j’avais des boutons sur le visage et où les garçons ne m’aimaient pas beaucoup, plaisanta-t-elle. J’ai échappé de peu à l’appareil dentaire, pour tout te dire ! Rit-elle ensuite.

Bon, elle n’avait jamais été vraiment vilaine non plus, Johanna avait toujours eu la chance d’un physique agréable, ses cheveux blonds et longs y étaient pour beaucoup, de même que son allure ingénue.

J’ai eu un petit copain au lycée mais c’était… Plutôt sage à cause de mes deux frères et de mon père, expliqua-t-elle ensuite : Disons qu’il n’osait pas vraiment m’inviter à sortir tout seul, et je devais me faire accompagner de toute façon si j’y allais : une fois au cinéma avec lui, il y avait mon frère Wyatt sur les sièges derrière alors…

Elle rigolait aujourd’hui de la situation mais à l’époque ? Elle avait détesté ! Elle qui était tombée amoureuse si fort de Jules. Au moins avait-elle pu lui tenir la main durant le film, et s’émouvoir de cette sensation un peu moite alors qu’ils n’osaient rien faire d’autre.

On n’avait pas une famille catholique hein – j’ai des copines pour qui c’était « pas un rendez-vous avant le mariage » et tout – mais comme je suis la première fille de la famille, y’avait quand même l’idée qu’il fallait absolument me « préserver », et puis, grandir entourée seulement de garçon – ou quasiment puisqu’Abigail était une fille mais n’agissait pas vraiment comme telle et encore moins aujourd’hui – ça n’était pas si facile. Du coup, c’est un premier rendez-vous mais, je trouve que c’est vraiment bien comme ça !

Elle lui fit un sourire. Il planta sa fourchette dans un morceau de tomate, et elle ne manqua pas de lui piquer avec un air complice. Son rire s’échappa à nouveau, d’autant plus quand elle enfourna tout ça en essayant de ne pas partir dans un fou-rire devant l’air de Victor. Finalement, elle parvint à se calmer :

Raconte-moi ton pire rendez-vous et ton meilleur rendez-vous ! Fit-elle soudainement. Promis, je ne serais pas jalouse, ou pas trop disons !


Décimer l'amour avant de l'avoir vu
T'en fais pas pour moi, je connais ce petit jeu : J'ai pas l'air comme ça mais je sais c'que j'veux. On est bien d'accord, j'vais pas m'attacher, juste crier encore après tes fessées. J'veux pouvoir me dire que j'suis pas trop conne, que j'ai bien fait de jouir sans qu'on s'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Goin' out with ya   Goin' out with ya - Page 3 EmptyMar 18 Aoû 2020 - 12:32
Je l’écoute tellement que j’en oublie de manger. Elle de l’acné ? Vraiment ? Difficile d’y croire quand on la voit si fraîche et si belle, quand le reste du monde est... dégueulasse. Enfin, mention à part pour les créatures du motel d’où elle vient : la rouquine est plutôt graou, la brunette masquée donne envie de se faire tailler une p… non mais merde, je vais pas penser à ça maintenant. Je suis avec Johanna en tête-à-tête !

- Mais nooon, que je m’exclame alors qu’elle me raconte que son frère la suivait à ses rendez-vous galants.

Vraiment pas fun ! A sa place, je crois que j’aurais pété un plomb. Genre imagine si là, je m’enjaille, et y’a son bro assit sur le lit qui me fixe ? Mais laisse tomber, je le balance par la fenêtre. Après pour être honnête, elle m’explique et je comprends un peu. Du point de vue du copain, je voudrais juste me taper la meuf mais de celui de son père… même pas en rêve un gars la dessape avant ses 50 ans – au moins. Le pauvre, heureusement qu’il est mort aujourd’hui – je suppose qu’il est mort en tout cas.

Je trouve enfin la force mentale de connecter mon cerveau pour manger. Je plante ma fourchette dans une tomate… que mon invitée me pique avec complicité. Je la fixe, je bug même un peu. Putain je suis carrément sous le charme en fait. Elle ma poser une question ; RELANCER LA MACHINE, VITE. Je ricane bêtement, m’éclaircis la gorge et…

- Euh… alors l’pire, c’était quand j’avais genre 18-19 ans. J’avais emballé une meuf en boite, une latina, brune, grand yeux et un super c…, wowowo, juste à temps, elle dansait bien quoi, je me rattrape comme je peux, on a passé la nuit ensemble et elle était pas partie le matin. J’me suis senti prince, j’l’ai invitée à un brunch, mais… ‘fin une fois retombée l’alcool et l’exta, on avait littéral’ment rien à s’dire. J’te raconte pas l’malaise à manger mes œufs pochés dans un silence quasi parfait.

Melina qu’elle s’appelait. Je crois qu’elle faisait des études de droits, un truc du genre. Une meuf intellectuelle quoi, qu’avait pris du bon temps mais qu’était clairement pas là pour mon esprit. Je crois que c’est la première fois de ma vie où je me suis senti con ET que j’en ai une honte. Genre… elle me faisait sentir qu’on était pas du même monde rien que dans ses manières et moi, pour ne pas perdre la face, je suis resté jusqu’au bout du déjeuner et je l’ai invitée. Quel pigeon.

- Et l’meilleur… bah c’est maint’nant !

Et j’ajoute un clin d’œil là-dessus. Bon, c’est pas forcément vrai… mais c’est mal avisé de rendre une fille jalouse en lui parlant d’autre conquêtes à un rendez-vous. Et c’est pas forcément faux aussi, ce moment avec Johanna est spécial.

- Et t’as… t’as déjà eu envie de voyager ? Genre avant ou maint’nant ? S’tu pouvais partir pour un roadtrip, t’irais où ?

Je sais pas ce qui me pousse à demander ça, peut-être parce que je m’en vais bientôt moi-même et que mon inconscient nourrit l’espoir de trouver un véhicule et des ressources, pour ensuite tracer la route avec elle. Un doux rêve qui ne se réalisera probablement jamais.
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Reign of Venus
Administratrice
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/02/2020
Messages : 1427
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Goin' out with ya   Goin' out with ya - Page 3 EmptyMar 18 Aoû 2020 - 13:14
Je crois que je vois ce que tu veux dire, souffla Johanna avec un petit sourire. Parfois ça ne colle juste pas, et elle haussa les épaules. Elle avait lu tellement de bouquins qui traduisaient ce sentiment de ne pas être avec la bonne personne, forcément, ça lui inspirait quelque chose. Mais outre ça, c’était de toute façon compliqué de coller parfaitement avec ceux qu’on aimait. Souvent, j’ai l’impression que les gens sont très intelligents et je ne comprends pas grand-chose à ce qu’ils disent, et que je ne suis pas très maline aussi, confia-t-elle avec une petite moue.

Pourquoi lui disait-elle ça ? Elle ne savait pas. Parce qu’elle était en confiance et qu’elle avait l’impression que Victor arriverait également à la comprendre. Pas qu’il était idiot ! Loin de là l’idée d’affirmer ça. Plus… Qu’il l’écoutait vraiment, et qu’il pouvait comprendre ce sentiment d’étrangeté. Ils mangèrent à nouveau, quelques bouchées, s’amusèrent du bout de leurs fourchettes avant que Johanna réfléchisse à la question de Victor :

Avant oui ! Je voulais rejoindre un conservatoire de danse en Russie, mais il y en avait un autre en Angleterre qui aurait été bien aussi ! Elle en avait des étoiles plein les yeux en parlant de ça : Mais Julliard aurait probablement été mon choix, mon père n’avait pas forcément les moyens de faire mieux…

Mieux, c’était déjà une très bonne école ! Les danseurs qui sortaient de Julliard étaient vraiment excellents, elle y aurait eu sa place à coup sûr. Ensuite, elle aurait pu fréquenter d’autres cours, d’autres formations, voire certains ballets.

Après, je serais probablement allée en Amérique latine pour apprendre d’autres danses ! Il y en a beaucoup spécifiquement qui viennent de là-bas et qui sont trop cool ! fit-elle avec enthousiasme. Tout ça ressemblait à des rêves révolus, qui n’auraient jamais cours. S’enthousiasmer pour si peu rendait la chute encore plus terrible à son sens, mais elle tâcha de ne pas l’évoquer. Tant pis pour son avenir. Maintenant… Je ne sais pas ? Confia-t-elle avec hésitation. Je ne saurais pas où aller de toute façon, ajouta Johanna.

Elle soupira, aussi parce qu’elle ne savait pas quoi faire. Un road trip pour aller où ? Pour découvrir quoi ? Elle n’en savait rien, et ça lui faisait peur.

Et toi alors ? S’enquit-elle avant de poser sa fourchette et fouiller dans son sac à dos quelques secondes. Elle dégaina un vieil ipod et des écouteurs : Tiens, fit-elle en en donnant un à Victor. Celui-ci tonna bientôt une chanson qu’elle connaissait par cœur. Les écouteurs un peu courts les forcèrent à se rapprocher, mais Johanna ne s’en formalisa pas. Sur le ton de la confidence, elle ajouta : Je l’écoute en boucle, c’était la chanson préférée de ma mère et mon père, ils passaient leur temps à danser dessus tellement ils l’adoraient, murmura-t-elle. Tu l’aimes bien, toi ?


Décimer l'amour avant de l'avoir vu
T'en fais pas pour moi, je connais ce petit jeu : J'ai pas l'air comme ça mais je sais c'que j'veux. On est bien d'accord, j'vais pas m'attacher, juste crier encore après tes fessées. J'veux pouvoir me dire que j'suis pas trop conne, que j'ai bien fait de jouir sans qu'on s'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Goin' out with ya   Goin' out with ya - Page 3 EmptyJeu 27 Aoû 2020 - 21:01
J’ai ricané un peu bêtement quand elle a dit qu’elle ne se trouve pas maligne… avant de percuté que ce n’était peut-être pas de l’auto-dérision. Putain le con. A ma décharge, je ne la trouve pas bête ! En vrai, je ne sais pas si elle est intelligente ou non. Faut dire qu’en vérité, on se connait assez peu… enfin, je connais son corps par cœur, on s’est envoyé en l’air suffisamment de fois pour ça. Mais je ne la connais pas. Bref. Je la trouve ni bête, ni fine. Juste… cool et compréhensible. Tout ça, je suppose que je devrais lui dire mais à la place, je bois ses paroles. Je me perds dans ses choix de conservatoires, je n’ai aucune idée duquel était le meilleur autrefois alors je ne sais pas trop quoi répondre. Heureusement qu’après, elle embraye sur un truc que je connais un peu mieux. L’Amérique latine et la danse…

- Ah, mais bien sûr ! On a même inventé la danse… et les beaux mecs, que je plaisante non sans exagérer un air fier.

Faut dire que je ne suis qu’un quart latino et je n’y ai en vérité jamais mis un pied. Mais bon, je crois que ça m’a toujours plus arrangé de jouer les mexicains de service. La vie ne m’a pas trop laissé le choix surtout : faut dire que le métissage, c’est comme un café au lait. Il suffit d’une goutte de café dans un verre de lait pour donner à a boisson une gueule plus foncée. Du coup, bah… dans le même genre, si tu n’as que quelques gouttes de sang hispanique mais que tu es 75% américain, les gens te rangent quand même dans la case « basané ». Du coup je me suis toujours senti plus proche des minorités que des blancs-becs. L’histoire de ma vie. Mais on s’en fout.

- Moi ? Alors…

Je suis interrompu dans mes réflexions par l’Ipod qu’elle dégaine. J’écoute et… bon on va pas se mentir, c’est de sa sacré musique de blanc ça quand même. Et du blanc du nord hein, pas d’Albuquerque. Pas du tout mais came, mais pour faire plaisir à Johanna, je fais semblant de dodeliner de la tête en souriant.

- Ouais, j’l’aime bien.

Un petit mensonge n’a jamais fait de mal à personne et je me rattrape en saisissant l’opportunité pour prendre la main de la jeune femme dans la mienne. Elle me semble aussi douce et délicate que la mienne est caleuse et abimée. Je pourrais la briser d’un coup, facilement, et ça me fait peur. Je ne veux pas la blesser, je ne veux pas qu’elle termine qu’elle Lou.

- Moi je kiff’rais faire réparer une cadillac. J’passerais te chercher au motel, j’aurais d’quoi bouffer pour toute une vie dans l’coffre et on partirait. On trac’rait à travers l’Oregon, la Californie, l’Nouveau-Mexique, l’Mexique-Mexique et… hum… J’dirai bien qu’on se pose qu’une fois au brésil, je rigole déjà à cette vision impossible, j’parie qu’là-bas, même les rôdeurs ont un maillot d’bain et verre d’tequila en main, rah putain, ce que je boirais bien un coup encore…, on passe au dessert ?!
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Reign of Venus
Administratrice
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/02/2020
Messages : 1427
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Goin' out with ya   Goin' out with ya - Page 3 EmptyVen 28 Aoû 2020 - 9:31
J’aime beaucoup cette idée oui, souffla Johanna avec les yeux brillants.

Qu’importait si l’image de la Cadillac faisait un peu beauf, qu’importait qu’elle ne parle pas un mot d’espagnol et de fait ne soit pas capable là-bas de causer à qui que ce soit. Qu’importait si ça n’était qu’une idée en l’air ou qu’un rêve, la blonde avait de toute façon toujours été du genre à investir tous les rêves, même ceux des autres. A les encourager, à les creuser. Ça lui semblait être le mieux, parce qu’il fallait des rêves pour aller plus loin et se sortir la tête de cette réalité cruelle. Parfois, ils se transformaient en objectif, et c’était pour le mieux.

On pourra faire ça dans quelques années alors ? Que tu trouves la Cadillac et que tu la répares ! Et… C’est le temps que ma sœur grandisse et devienne indépendante ! Précisa-t-elle. Il ne fallait pas que ça devienne trop long non plus ! Si ça pouvait lui permettre de s’enfuir et de se mettre en sécurité, d’ici deux ans par exemple, Johanna n’avait aucune idée de ce que serait le monde, ni d’où elle finirait mais… Elle avait bon espoir que la situation soit très différente. Qu’elle n’ait plus besoin de moi, quoi, ajouta-t-elle.

Elle eut un sourire complice à l’égard du brun, sa main dans celle de l’homme, elle lia doucement ses doigts aux siens avant de le regarder droit dans les yeux :

Et je n’ai jamais vu les pays du sud alors, j’ai vraiment envie de tout découvrir là-bas ! Ce que ça fait que de se poser sur la plage, de boire de l’alcool de là-bas, des cocktails ! Quitte à finir saoule absolument tout le temps ! Qu’importait, il fallait en profiter non ? Elle se demandait si là-bas, il restait encore des communautés. Peut-être des gens qui faisaient la fête, avec une musique entrainante sur laquelle on pouvait danser durant des heures. Victor passa à un autre sujet qui piqua évidemment son intérêt. La blonde leva un regard pétillant sur lui, curieux. Tu as un dessert ?

S’il fallait vraiment autre chose pour dire qu’elle était conquise pour la soirée, le dessert suffisait amplement. Ses joues rosirent légèrement, c’était comme si Victor venait de lui faire le plus beau des compliments. Alors, pourquoi hésiter ?

Il parait qu’il faut plusieurs rendez-vous avant un premier baiser, souffla-t-elle avec hésitation.Mais tu crois qu’après le dessert, ça serait possible ?


Décimer l'amour avant de l'avoir vu
T'en fais pas pour moi, je connais ce petit jeu : J'ai pas l'air comme ça mais je sais c'que j'veux. On est bien d'accord, j'vais pas m'attacher, juste crier encore après tes fessées. J'veux pouvoir me dire que j'suis pas trop conne, que j'ai bien fait de jouir sans qu'on s'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Goin' out with ya   Goin' out with ya - Page 3 EmptyMer 2 Sep 2020 - 9:39
- T’sais quoi ? Deal. Dans quelques années, on s’barre d’ici avec une putain d’décapotable !

C’est un sacré rêve éveillé, mais j’y crois quand même. Faut croire que j’ai besoin de ça : un objectif, une raison de vivre autre que celle de voir le lendemain. Là, en plongeant mes yeux dans les siens, je comprends que j’ai peut-être une chance de rattraper tout ce que j’ai manqué avec Lou. Je pourrais l’emmener loin de cette ville pourrie, loin d’une vie où des enfoirés comme moi lui passaient dessus toute la journée. Je l’aimerais à m’en faire péter le crâne et je la protégerai à chaque seconde. Sans dormir, sans ciller même. Comme je pense à tout ça, j’ai un souri béat qui reste fermement accroché un ma face. Je réalise qu’elle me pose une question un peu trop tard.

- Oui-oui, un dessert d’dingue ! T’vas voir.

Ça me fait chier de lâcher sa main, mais je me lève pour trouver ce que j’avais planqué dans un des tiroirs du bureau. Je me retourne en cachant mon trésor dans mon dos et revient m’assoir avec un air triomphal. Johanna me pose une question qui, une fois n’est pas coutume, me déstabilise.

- Euh…

J’ai envie de l’embrasser, c’est un fait. Et j’ai suffisamment payé pour coucher avec elle pour savoir qu’elle ne donne pas ses lèves à n’importe qui. C’est une partie de son corps encore préservée, pure, pratiquement inexplorée. J’en ai envie. Et probablement que si elle avait été n’importe quelle autre nana avec une plastique à se damner, j’aurais déjà fondu sur sa bouche sans autre forme de procès. Mais c’est Johanna… et elle a ce truc si spécial qui me pétrifie – même moi.

- C’pas vraiment une règle qu’j’ai respecté dans ma vie, j’avoue, j’ai eu des premiers baisers au premier rendez-vous, avant, pendant, sans rendez-vous… et je m’arrêtais rarement à des bisous de collégien, mais… j’crois qu’le truc universel, c’est d’le faire quand t’as envie. J’veux dire… embrasser quelqu’un, c’comme prendre un bonbon, sauf qu’ça va pas t’faire grossir, j’improvise la métaphore au fur et à mesure, je l’admets, alors… si t’as envie, si l’autre à envie… p’quoi attendre ?!

Je m’arrête là. Finalement, je me demande si j’ai utilisé la meilleure des images. Je me sens un peu con là, à la regarder après ma morale naze, les mains dans le dos. Ah oui, le dessert ! J’en profite pour faire diversion et pose sur la table une grosse conserve de crème au chocolat. Elle est intacte, donc je suppose qu’elle sera pas dégueu à l’intérieur. Dans l’autre main, j’ai deux cuillères et un ouvre-boîte.

- Je m’suis dit qu’t’aimerais ça, 9 filles sur 10 aiment le chocolat, non ? Et la dixième est une menteuse.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Goin' out with ya   Goin' out with ya - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Goin' out with ya -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: