The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -56%
Trottinette électrique pliable – GO RIDE ...
Voir le deal
110 €

Partagez
- What are we? -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8361
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: What are we?   What are we? - Page 2 EmptyJeu 4 Juin 2020 - 23:32
Et il vida son sac. Enfin. Au moins, elle n’avait pas tort sur un point : c’était bien de la jalousie. Sauf qu’elle n’était pas ciblée sur une personne mais sur un groupe tout entier. Joey lui en voulait de sa proximité – son exclusivité même – avec les anciens survivants de la prison. Et elle n’était même pas en état de nier, parce qu’il avait raison : quelque chose, un mur invisible, indicible et infranchissable, séparait ses partenaires de longue date de ceux qu’elle avait connu après. Alors à ce moment, son petit-ami lui demandait quelque chose qu’elle ne saurait pas lui donner. Elle avait besoin de temps, elle lui avait dit… mais visiblement, ils arrivaient au bout de sa patience.

- Non, tu ne comprends pas…, souffla-t-elle du bout des lèvres, fixant un point indiscernable à travers lui, tu ne peux pas comprendre, parce que tu n’étais pas , la pianiste savait désormais qu’il détestait ce terme, mais elle n’en avait pas d’autre, Andrea, Duncan, Juliet, Lisandro, Isaac, Joachim et Ruben… on s’est battu ensemble, on a eu faim ensemble, on a saigné ensemble, on a perdu des tas de gens ensemble, on a failli y passer et on s’est sauvés les uns les autres…, elle expira bruyamment, lâcha une bribe de rire amère, ça n’avait rien à voir avec un camp de plusieurs dizaines de personnes, avec un lieu idéal, une sensation de sécurité et l’impression qu’on peut se réapproprier le monde. C’était… c’était nous contre tout le monde, et quand elle clignait des paupières, elle revoyait tous ceux qui n’étaient plus là mais qui avait marqué leur parcours : Abigail, Hernando, Breann, William, Sarah, Alma, Eli…, dans le meilleur des cas, on a été 11 ou 12… entourés de toutes les emmerdes du pays. Ça… ça crée des liens plus fort que tout le reste.

Même si elle devait être la dernière à y croire, la dernière à les ressentir, Selene ne pouvait faire autrement. C’était ancré en elle. Et bien sûr que Hope n’avait pas les mêmes attentes : elle n’était pas de la prison et elle avait perdu toutes les personnes dont elle était proche. Toutes. La gamine cherchait à se reconstruire un univers rassurant et ça n’avait rien d’évident.

- Je suis désolée, c’est juste… pas un club dans lequel on entre sur demande. C’est beaucoup plus profond que ça…, la pianiste se pinça les lèvres ; elle regrettait de dire ça, mais c’était la vérité, ça n’a rien à voir avec le fait que je ne voudrais pas de toi dans ma vie. Ça me semblait juste plus honnête de te prévenir… je ne suis pas le genre qui s’attache.

Plus maintenant. Ou plutôt, elle ne l’avait jamais été. Sa vie l’avait simplement amenée à connaître deux belles exceptions, dont l’une d’elle avait donné naissance à Elizabeth. Autrement, elle avait toujours été cette amante trop froide et trop distante, probablement pour s’éviter de souffrir. Si elle ne prenait pas de risque, l’aurait ne pouvait pas la blesser…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 512
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What are we?   What are we? - Page 2 EmptyVen 5 Juin 2020 - 10:02
What are we?
Feat Selene


Les mots de Selene résonnaient en Joey qui ne cligna presque pas des yeux en l'écoutant parler. Il sentait en lui une colère, jusqu'alors insoupçonnée, monter en lui. Selene parlait d'elle, d'elle, d'elle, de son petit groupe qui pourtant s'intégrait parfaitement au reste du Fort. Joey le savait : il était intervenu dans des petits travaux ou du moins de la maintenance, avait donné des coups de main à tout le monde à travers le campement. En presque un an, il avait discuté avec à peu près tout le monde et n'avait jamais ressenti cela chez les autres, hormis Juliet & Selene. Et pourtant, il avait essayé, chaque jours, de rentrer dans leur vie, parce qu'il tenait à Hope et s'était aussi attaché à la petite Effy. Il ne pouvait pas simplement claquer des doigts, laisser tomber et retrouver sa vie, car on la lui avait prise.

« Selene... Tu crois sincèrement que tu es la seule à avoir survécu avec d'autres personnes, à avoir tissé des liens très forts avec d'autres ? » Sa voix n'était pas méchante, cela sonnait presque comme une question rhétorique alors que Joey se positionnait mieux sur son lit, les coudes enfoncés dans le matelas. « Tu me racontes ça comme si, avant d'apparaître devant tes yeux, j'avais été dans un bunker ou que je n'avais tout simplement pas existé. » C'était vrai. Selene n'était pas vraiment du genre à mentionner autre chose que le petit monde sécurisé qu'elle avait construit autour d'elle. Et si Joey n'était pas un spécialiste, il savait que voir les autres tenter de mener leur vie la rendait sensible : elle avait un besoin d'action sur la vie des autres, il ne pouvait l'ignorer. « Tu es simplement en train de me faire la liste de toute la chance que tu as dans ton malheur, d'avoir conservé auprès de toi des proches de longue date. C'est super, vraiment, je suis heureux que tu es encore ces personnes là dans ta vie, c'est précieux. » Encore une fois, il ne parlait pas méchamment, même si on sentait que Joey n'allait pas s'en tenir à là. Cependant, le jeune photographe était loin d'être malintentionné et pensait sincèrement que Selene avait de la chance.

Il secoua seulement la tête quand elle mentionna un "club". « Mais tu penses quoi en fait ? Que je serais jamais aussi important qu'eux ? Que si moi, je venais à disparaître, ce serait moins grave ? Que ma présence n'est pas essentielle à ta vie ? » Il secoua la tête et lâcha un petit rire, amer, accusant le coup de cette vérité qui n'avait pas eu besoin de grands discours pour sortir. « Arrête de dire ça Selene... Bien sûr que tu t'attaches... Sinon tu ne seras pas aussi entourée. Sinon nous n'aurions pas la relation actuelle que nous avons, sinon tu ne serais pas venue toutes ces fois dans mon lit juste pour discuter et... Pour d'autres trucs. » Bien sûr qu'il y avait aussi la question de leur relation intime, mais à cet instant, elle n'était pas évidente à amener sur le tapis. Depuis la veille, ils ne s'étaient même pas touchés, rien. Ni une main sur l'épaule, ni une bise sur le front, la joue, ni des mains qui se frôlent. Rien. « Tu crois sincèrement que je peux simplement m'attacher à toi et me détacher aussi facilement ? Toutes ces journées passer avec les filles, à inventer mille choses pour les occuper, leur apprendre des trucs. Toutes ces discussions avec Hope depuis qu'elle a retrouvé la parole... Même Juliet me fait de plus en plus confiance et arrive à discuter avec moi ! » Il se passa une main sur le visage en soupirant. « Au final de tous, tu es celle qui m'a le plus rejeté alors que d'autres m'ont donné une chance, parce qu'ils ont compris qu'ils n'étaient pas les seuls au monde à avoir souffert. »

Un nouveau rire lui échappa, plus triste, alors qu'il reposait les yeux sur elle. « Et Dieu sait à quel point je tiens à toi c'est fou putain... » Joey n'était pas du genre à jurer, ni même à s'emporter si facilement ni même à parler autant. Cependant, il avait besoin d'extérioriser tout cela, il ne pouvait pas garder ces sentiments, à la fois si euphoriques et si tristes, tout à l'intérieur de lui, sans livrer ce qu'il ressentait à la jeune femme qu'il n'arrivait pas à se sortir de la tête. « Tu sais très bien que j'veux pas une exclusivité de je-ne-sais-quoi. Je t'ai jamais forcé la main en quoi que ce soit, j'ai respecté ce que tu me disais. Mais je m'intègre vraiment à ce groupe, à ces gens. Je voudrais juste que tu arrêtes de faire semblant de ne pas m'aimer... »




JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8361
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: What are we?   What are we? - Page 2 EmptyVen 5 Juin 2020 - 11:32
La musicienne pencha la tête en arrière, les yeux levés au ciel et soupira. Elle en revenait à ce sentiment que quelque chose ne marchait pas. Qu’entre elle et lui, un voile les empêchait de se comprendre. Pourtant, dans tous ces mots lâchés par Joey qui sonnaient faux à son oreille, il avait raison sur une chose : pour Selene, il était moins important que sa famille. Elle tolérerait sa mort, comme elle avait toléré celle de Simon. Parce que personne ne pouvait égaler en quelques mois ce qu’elle avait construit en plusieurs années – parce que personnes ici n’avait partagé les mêmes épreuves tragiques.

- Arrête de parler comme si tu me connaissais ! Avait-elle grondé lorsque le photographe contredit le fait qu’elle ne s’attachait pas.

Mais il continuait, alors elle secouait la tête. Non, non, non, non. Ça n’avait rien à voir tout ça. Le jeune homme noyait le poisson et elle avait l’impression de perdre de vue la rive de cette discussion. Que voulait-elle dire au départ ? Que voulait-il dire ? A son tour de laisser échapper un semi-rire amer, à son tour de s’emporter parce que les émotions étaient toujours plus puissantes que les digues qu’elle érigeait.

- Mais de quoi tu…, elle en perdait ses mots tellement elle ne savait pas par où commencer, je fais semblant de rien du tout ! Je ne t’ai jamais menti, je ne t’ai jamais rejeté ! Que je sache, je t’ai prévenu dès le départ que je… que « je » venais avec tout un package de complications et… et… à ce moment, tu n’as pas dit non, tu te souviens ?! C’était juste ici ! Ce même dortoir qu’elle désignait d’un geste de la main, et c’est vrai, j’ai eu de la chance d’avoir des gens avec moi avant Nisqually et je ne vais pas m’excuser pour ça, tout comme je ne m’excuserai pas qu’ils soient ma priorité ! Si c’était ça qu’il voulait entendre, voilà, c’était dit ; elle poussa même dans un souffle : si je devais sacrifier tout le reste de ce groupe pour les sauver eux, je le ferai.

C’était froid, c’était ferme, mais c’était ce qu’elle était au fond. Selene avait été trop loin pour se souvenir du chemin retour vers une humanité pleine et entière. Elle errait à mi-chemin, entre la malade et la convalescente, entre la criminelle et l’égide.

- Je tiens à toi… mais faire une crise de jalousie comme ça, car son discours trahissait bien cela en tout cas, ou te servir des filles et de Juliet comme prétexte pour me faire culpabiliser de ne pas t’intégrer assez vite c’est…, elle n’avait même plus les mots, mais c’était contre-productif, c’était sûr, c’est égoïste, elle avait trouvé finalement, c’est égoïste…, elle haussa les épaules, il y a une chance que le père d’Effy soit en vie. Si tu m’aimais autant que tu dis… tu comprendrais et tu m’aiderais, ne put-elle s’empêcher de conclure tristement.

Mais peut-être était-elle le problème. Peut-être était-elle inapte à vivre de nouveau avec d’autres. Peut-être Joey avait-il raison… et elle était une cause perdue.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 512
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What are we?   What are we? - Page 2 EmptyVen 5 Juin 2020 - 17:18
What are we?
Feat Selene


Le sang tambourinait dans les tempes de Joey qui faisait de son mieux pour contenir son agacement. Il ne la connaissait pas ? D'accord. Très bien. Alors toutes ces heures passées à apprendre à se connaître, à quoi servaient-elles ? Est-ce que Selene était simplement condamnée à vivre uniquement au creux de son petit foyer, dans sa petite famille, en excluant tout et tout le monde, Joey y comprit ? Celui-ci hocha la tête en pinçant les lèvres, hochant la tête. « Ah ok. »

Voilà qu'elle utilisait une carte que Joey sentait planer au dessus de sa tête, depuis le début. Le coup de tu as accepté les choses comme elles sont avait été joué. Joey comprenait aussi pourquoi elle n'était plus la leadeuse du campement. Lorsqu'elle s'emporta, Joey comprit une chose : Selene n'en avait que faire de ce campement, du Fort. Tout ce qui lui importait, c'était ses proches, personne d'autre. « Du coup dans l'histoire je suis quoi ? Juste un truc remplaçable ? » C'était une vraie question, posée paradoxalement de manière très calme, comme un professeur qui poserait une question à une élève. Il arqua un sourcil et soupira à son tour, lassé d'avoir à entrer en conflit avec la pianiste pour que les choses soient dites.

« De quelle manière Selene ? Tenir à moi, ça veut dire quoi dans ta bouche ? Je ne comprends pas. » Joey se leva en lui faisant face, s'emportant un peu comme la fois où ils s'étaient disputé, les sourcils froncés, la mine déconfite. Il garda la bouche entrouverte quand elle le traita d'égoïste. « Sérieusement ? » Demanda-t-il en fronçant encore plus les sourcils, si c'était possible. « Sérieusement ?! » Il s'approcha un peu plus d'elle, pas agressivement mais pour lui faire face directement. Il ne pouvait mettre de côté ce visage ciselé qui lui plaisait tant et ferma un instant étroitement les yeux, en essayant de mesurer ses propos. Elle avait ouvert les valves de l'esprit de Joey, qui à cet instant paraissait plus adulte, plus maître de sa parole et de ses émotions. « Je les utilise pas bordel ! J'me suis attaché à elles ! J'me suis attaché à toi ! J'me suis attaché à ces gens du Fort qui comptent pour moi ! »

Il retomba assit sur le lit en se plaquant les deux mains dans les cheveux, la tête baissée. Ses paroles avaient rebondis dans le dortoir où les quelques personnes présentes dans quelques recoins s'étaient éclipsées poliment, gênés par la scène dont ils étaient témoins. « Tu sais que j'ai été comme toi un jour. » Il releva lentement la tête avec un demi-sourire, triste et à la fois rassuré. « J'ai aussi eu des proches, un groupe, une famille. Et j'ai tout perdu. Ici j'ai réappris à vivre en m'intéressant aux autres, en m'investissant auprès des autres, auprès de toi. Me dis pas que je suis égoïste, pas après tous ces mois. Réfléchis deux minutes. » C'était une demande très polie après ses précédentes paroles. Il se passa une nouvelle main dans les chevuex en essayant de retrouver son calme. Il s'assit en tailleur sur son lit, le dos contre le mur et observa un instant la pianiste sans rien dire. Il se rappelait de la nuit dernière où ils avaient fini leur étreinte par un long moment, doux et savoureux, sans rien dire. Il le savait, à cet instant, elle n'avait pas pensé aux autres, à ses préoccupations quotidiennes : elle avait simplement plongé son regard dans celui de Joey et cela lui avait suffit. Alors pourquoi cette complicité ne pouvait pas être constante ?

« Tu crois vraiment que j'ai pas commencé à en apprendre plus, de la part de Duncan ou Juliet ? Effectivement, j'crois que toi non plus tu me connais pas... » Effectivement, le jeune photographe avait voulu en savoir plus sur les conditions de la dispariton des proches de la pianiste tout simplement parce qu'il voulait proposer son aide, mais aussi en apprendre plus sur l'historique de toute cette histoire parce que lui-même n'était pas encore là, qu'il survivait lui aussi à l'époque avec son groupe à lui.




JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8361
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: What are we?   What are we? - Page 2 EmptyVen 5 Juin 2020 - 17:59
La pianiste n’avait ni bougé ni ciller devant le photographe venu se planter devant elle. Elle confronta son regard de ses prunelles glacée, ni intimidée, ni affligée. Il ne se servait pas des filles et de Juliet ? Heureusement qu’il le précisait alors, parce que son discours ressemblait fortement à quelque chose comme je me suis lié à tes proches, maintenant c’est trop tard, tu dois me garder. Elle n’aimait pas ça. C’était intrusif, c’était lui forcer la main, alors qu’elle était de nature à avoir besoin de son jardin secret. Un environnement supposé inviolable. D’autant qu’elle lui avait déjà dit qu’Elizabeth n’avait pas besoin d’un autre père que le sien, fut-il disparu. La place qu’essayait de prendre Joey flirtait drôlement avec ce rôle, même si l’intention était inavouée.

Il était retourné s’asseoir, Selene le toisait toujours. Elle détestait la tournure de cette conversation et maintenant, c’était comme si on venait de renverser une marmite d’eau bouillante dans ses entrailles. Ça brûlait, ça voulait sortir, mais tout était trop violent, trop définitif, trop blessant. En vérité, le calme apparent de son ami ne la trompait pas, elle n’arrivait à s’ôter de la tête qu’il lui réclamait son affection. Comme si elle avait une dette et se devait de lui rendre ce qu’il lui donnait. Non, elle n’aimait pas ça.

- Arrête de nous comparer, on a jamais été pareil, trancha-t-elle froidement, sans répondre à ses questions, tu n’as aucune idée de ce que ça m’a coûté d’être encore là aujourd’hui.

Qu’elle lui ait parlé de certains épisodes ne changeait rien. Elle avait été violée avec une cruauté traumatisante, elle avait été torturée et marquée au fer, elle avait vu ses proches être blessés, tués ou mutilés par d’autres personnes. Elle s’était retrouvée enceinte sans père pour la soutenir, rejetée par presque tous, sa maison lui avait été volée par une pluie de balles, trahie peur ceux qu’elle était supposée protéger. Oui, Joey avait souffert – comme tout le monde encore vivant – mais qu’il ose les comparer prouvait qu’il était à côté de la plaque.

- Ce que je veux dire quand je dis que je tiens à toi… c’est que je t’aime bien, pour ce que tu es, répondit-elle avec un calme étrange, chargé de mélancolie, tout a l’air plus léger avec toi, plus facile ; ça me fait du bien… et si tu as besoin de moi un jour, je serai là pour toi, elle se pinça les lèvres avec l’amère sensation que ce qu’elle s’apprêtait à dire ressemblait à un au revoir, mais toi… je crois que tu es amoureux de ce que tu voudrais que je sois, Selene retint sa respiration et la relâcha profondément ; elle n’était plus en colère, désormais, elle était triste, quand tu es arrivé à Nisqually, tu avais perdu ta famille… tu étais renfermé et solitaire. Depuis qu’on…, la musicienne hésita un instant sur le terme à employer, depuis qu’on est ensemble, tu essayes de te reconstruire autour de moi… moi, Elizabeth, Hope, Juliet… tu voudrais qu’on soit ta famille, une expression sincèrement navré plissa ses traits tandis qu’elle fit un pas vers là, ça ne peut pas marcher comme ça… je suis désolée. Ce n’est pas… si simple…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joey A. Adams
Joey A. Adams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/12/2019
Messages : 512
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: What are we?   What are we? - Page 2 EmptySam 6 Juin 2020 - 14:10
What are we?
Feat Selene


Complètement fermée au dialogue, telle était Selene, celle qui faisait tourner la tête à Joey lorsque la nuit tombait. Pendant un instant, il eut l'impression de se prendre une claque en pleine figure, puis esquissa un sourire. « Non, on a jamais été pareil, c'est p't'être pour ça qu'on s'est plu finalement. » Marmonna-t-il en haussant les épaules d'un air indifférent. Il n'y avait rien d'agressif dans sa voix, ni même de triste : c'était simplement un constat, malheureux dans un sens, car cela confirmait que leur relation n'irait sûrement pas plus loin que ça, du moins pas avant longtemps. En y réfléchissant, Joey se demanderait plus tard si tout cela en valait la peine. Puis, il retrouverait Selene dans l'intimité de sa chambre et oublierait un instant cette histoire, profitant du moment présent mais ne se dépêchant pas autant qu'avant pour s'éclipser le matin. Pourquoi fuir ? Il secoua cependant la tête et haussa les épaules. Non, il ne pouvait pas connaître les épreuves de Selene dans le détail, tout simplement parce qu'ils avaient chacun leur lot de péripétie. Joey ne voulait pas s'encombrer des siennes.

Il leva le tête vers elle, encore une demi-sourire sur le visage, lorsqu'elle lui avoua bien l'aimer et apprécier ses instants passé avec lui. Bien entendu, Joey savait que ça n'était rien, juste un bonus, quelque chose de parfaitement remplaçable, mais tant pis. Que pouvait-il dire de toutes façons ? Il n'allait quand même pas la forcer à avoir une relation exclusive. Quel en serait l'intérêt ? Plaçant avec patience ses mains sur ses genoux, retrouvant un certain calme après avoir déversé ce qu'il avait en tête, peu importe les conséquences, il écouta la jeune femme, qui en un sens n'avait pas tort. Que croyait-elle ? Qu'il allait s'énerver, devenir violent avec elle ? Bien sûr que non. Seulement, il fronça les sourcils lorsqu'il mentionna Hope et Juliet.

« Je crois que tu ne saisis pas qu'on peut s'attacher à des gens sans avoir envie de se les approprier... » Ça n'était pas une remarque envers sa propre perception de l'attachement, bien qu'en un sens, Joey semblait certain qu'il disait vrai. Elle lui reprochait de vouloir s'accaparer la pianiste elle-même ainsi que ses proches, mais elle aussi agissait de manière possessive envers les autres qui pourtant avaient une existance propre, sans elle, quand bien même avaient-ils traversé vents et marées ensemble. Joey secoua la tête et lui fit signe d'approcher, il ne voulait plus se disputer, il ne voulait plus crier. Ils étaient deux adultes consentants et disposant de leur pleine pensée. Et quand bien même, le photographe n'était pas du genrer à apprécier la tension qui régnait entre eux quelques minutes auparavant. « Vous n'êtes pas ma famille. Vous ne le serez jamais. » Encore une fois, ce n'était ni une menace, ni une agression, simplement un constat. Il l'invita à s'asseoir à côté d'elle, sans pour autant la toucher, tapotant simplement le matela sà côté de lui, toujours dos au mur. « Mais je dois avouer que je me suis énormément attaché à Hope, j'ai eu l'impression qu'elle osait me dire des choses qu'elle ne disait pas aux autres. Peut-être justement parce que j'étais en quelque sorte à part du reste de ceux qu'elle connaissait. » Il haussa les épaules et lâcha un petit rire qui n'avait rien d'amer cette fois-ci. « Et comment veux-tu ne pas s'attacher à Effy ?! Sérieusement, t'as vu la bouille qu'elle a ! » Il osa croiser longuement le regard azur de Selene en souriant.

À les regarder, cette scène était triste à pleurer. Bien sûr, ils confirmaient ne pas pouvoir un jour former un vrai couple, soudé, solide. Peut-être qu'avec le temps, les choses changeraient ? Joey ne pouvait pas prétendre connaître l'avenir, mais il ne pouvait pas arrêter de côtoyer ni les petites, ni la pianiste, simplement parce qu'ils ne formaient pas une paire conventionnelle. « Juliet par contre, c'est simplement pour pouvoir te remplacer si jamais tu te lassais de moi... » Joey n'était pas un grand orateur ni quelqu'un de particulièrement hilarant, mais il toisa d'un coin du regard Selene en espérant la faire au moins sourire. « Ça va je plaisante... Non vraiment... Je sais pas, au début oui, c'était vraiment parce que je vous sentais proche, je me suis dit "si elle l'aime tellement, c'est que ça doit être une bonne personne" et j'me suis lancé à discuter davantage avec elle. Puis finalement j'aime bien la croiser et discuter avec elle à l'occasion. Mais... Ça n'a rien à voir avec toi. » Joey se passa une main dans les cheveux et tendit une main vers Selene. Sentant son regard sur lui, il esquissa un sourire et secoua de nouveau la tête. « Arrête de faire cette tête, je veux simplement t'embrasser la joue, c'est tout. Je veux pas qu'on finisse fâché. » C'était la stricte vérité.

« Tu sais, je t'ai jamais menti et je n'ai pas de pensées cachées à ton égard... Je pense que je suis juste transparent. J'ai dit ce que j'avais à dire et je comprends certaines de tes justifications. Après... On ne peut pas être d'accord sur tout de toutes façons. Tu es toi... Et je suis moi, c'est tout. » Une résiliation dont Joey était un fin spécialiste. Il se conservait ainsi, minimisant l'impact de cette relation qui, il le savait, pouvait s'avérer nettement plus explosive et destructrice. Ce n'était pas le souhait de Joey. Il se frotta distraitement l'avant bras et regarda ailleurs l'espace d'un instant, réprimant un nouveau sourire en coin.

« Tomas m'a parlé de types, du No Man's Land, qui pourraient être chargé de retrouver des personnes... Il m'en a parlé... Pour Izzie ; peut-être qu'il pourrait y avoir une chance pour le père d'Effy aussi... »




JOEY ALBERT ADAMS

Revenir en haut Aller en bas  https://mielisonaclod.home.blog/ 
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8361
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: What are we?   What are we? - Page 2 EmptyLun 8 Juin 2020 - 11:59
C’était elle qui ne comprenait pas alors que c’était lui qui faisait la crise de jalousie ? La pianiste resta bouche bée devant ce culot. Elle avait raté quelque chose ou le cerveau de Joey fonctionnait réellement à l’envers. Ne pas trouver quoi lui répliquer lui laissa le temps de poursuivre. Pour Hope, il avait tort : il n’était pas à part, c’était simplement que tous les visages du ranch qu’elle avait connu étroitement n’étaient plus là. A propos d’Elizabeth par contre, elle ne pouvait pas répondre : oui, sa fille était adorable.

Selene n’avait pas encore bougé d’un pouce, en dépit de l’invitation du photographe et le toisa longtemps quand il parlait de la remplacer par sa protégée. C’était étrange… ce n’était pas d’imaginer Joey la quitter pour une autre qui la dérangeait, c’était l’idée qu’il pose la main sur sa Juliet. Les années avaient passé, elles n’avaient que peu d’écart, mais la musicienne voyait toujours en elle une adolescente farouche. Assez égoïstement, elle l’aimait en sauvageonne ; c’était la garantie que personne n’oserait l’approcher de trop près.

- Hum… moi non plus, concéda-t-elle finalement dans un grognement.

Alors elle se laissa prendre par la main et vint cueillir le baiser de son petit-ami. Assise à ses côtés désormais, elle fixait un point invisible. Maintenant que l’orage s’éloignait, elle avait la nausée. C’était toujours pareil quand ses émotions la submergeaient, elles lui retournaient les tripes. Joey lui glissa une opportunité, pour retrouver Eli, et elle poussa un soupir triste. Selene ne savait déjà plus si elle avait eu raison de s’emporter ou non et se contenta de hausser les épaules.

- Je ne leur fais pas confiance. Les gens du No man’s land… je suis d’accord avec Andrea là-dessus : on échange des ressources, c’est tout. Ils ont leurs problèmes, on a les nôtres.

Non ce qu’il fallait, c’était convaincre la régisseuse d’envoyer d’autres personnes enquêter. Si ce n’était au nom de Nisqually, la pianiste espérait que son amie le fasse au nom de la prison. A l’époque où ils vivaient au pénitencier pour femmes, jamais ils n’auraient jeté l’éponge pour retrouver l’un des leurs. Jamais. D’un regard en coin, elle posa ses prunelles claires sur le photographe et murmura :

- Je suis vraiment désolée. Eli c’est… j’avais 14 ans quand je l’ai rencontré et 15 quand je suis tombée amoureuse, sa voix était lente, pensive, à mesure qu’elle extirpait de sa mémoire ces souvenirs brumeux, ça n’a jamais vraiment donné quelque chose. J’étais une fille à problème et il avait mis le grappin sur une rouquine mille fois plus raisonnables que moi…, un vague rire s’échappa de ces lèvres. Leurs histoires était si profonde, si interconnectées. Kate, Eli, elle-même, c’était un de ces triangles qui n’apporte rien de bon et à l’époque, ça m’a foutu en l’air, elle en avait sacrifié son cœur et sa virginité, par déception, Eli ne s’est mis avec moi qu’après que Kate soit morte. Et… et je sais qu’il aurait mille fois préféré qu’elle ait survécu à ma place, ce n’était même pas une spéculation ou une fausse interprétation : c’était vrai, il lui avait dit sur un coup de colère, mais il m’aimait. Il m’aimait, aussi… dérangée que je suis… et il aime Effy plus que tout. Alors…, Selene renifla doucement, retenant les larmes en serrant les mâchoires, alors je ne sais pas de combien de temps j’aurais besoin pour faire mon deuil, je ne peux pas te promettre d’un jour te donner plus que je te donne maintenant. Et… je ne peux pas abandonner, tant qu’il reste même une simple fraction de chance qu’il soit en vie.

Elle lui devait au moins ça ; elle qui avait sacrifié leur couple pour reste aux commandes du groupe. Mais elle ne le sacrifierait pas lui… c’était trop lui demander.



« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: What are we?   What are we? - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- What are we? -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: