The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Get back on his feet -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3511
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Get back on his feet   Get back on his feet - Page 2 EmptySam 27 Juin 2020 - 12:09
La prothèse pour Lisandro ne serait pas prête tout de suite. C’était en tout cas ce qu’Emerson avait compris. En attendant, elle avait laissé le soin à Teresa de lui fabriquer quelque chose pour compenser, fait en cuir et d’un cache pour lui donner l’impression d’avoir le bon prolongement de son bras. Ça n’était qu’une illusion évidemment, mais dès qu’il l’avait eu, Lisandro s’était montré plus appliqué dans ses exercices. Et de même, ça avait mis du temps de trouver les bonnes méthodes pour lui faire faire les sutures qu’elle lui demandait.

Un exercice qu’on apprenait très tôt lorsqu’on rentrait à l’école de médecine. Le chilien ne voyait pas toujours l’intérêt des demandes qu’elle lui faisait, mais Emerson creusait sa pédagogie jusqu’au bout. Une heure avant, l’homme était en train de faire de la broderie pour reproduire un modèle qu’elle lui avait dessiner. Ça avait pour but de creuser sa patience et de lui permettre de se concentrer pour être minutieux avec cette main seule. Il s’appliquait évidemment, mais il lui semblait parfois difficile de poursuivre la besogne sans s’agacer de ne pas être plus rapide.

Le travail était propre cependant, et elle n’avait de cesse de le souligner. Terminant de ranger son étagère avec application, elle revint vers Lisandro qui était en train de coudre une plaie qu’elle avait fait sur une peau de cochon qui sentait fort. L’homme était contraint de porter un masque pour s’empêcher d’être écœurer, et elle aussi. L’odeur emplissait l’espace de la tente :

Tes points ne sont pas assez serrés, souffla-t-elle en saisissant son scalpel. Elle les trancha sèchement : Recommence.

Un soupir lui échappa et elle s’éloigna. Elle devait s’occuper l’esprit. Ses yeux se posèrent sur Lisandro un bref instant, et elle songea à tout ce dont il se privait pour être ici et rattraper ses compétences. Elle ne l’enviait pas évidemment, mais Emerson le trouvait vraiment courageux.

Et comment le vit ta famille, que tu sois ici plutôt qu’avec eux ? s’inquiéta-t-elle soudainement.

La question pouvait se poser. Il disait faire ça pour lui, qu’il financerait tout avec l’aide de Teresa. Néanmoins, elle aurait été étonnée que ça ne soit pas discuté avant.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 759
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Get back on his feet   Get back on his feet - Page 2 EmptySam 11 Juil 2020 - 23:36
Ils n’avaient pas beaucoup de temps. Cette formation était courte, mais surtout intense. Le rythme que la chirurgienne lui imposait lui rappelait cette année d’internat qu’il avait passée, il y a une vie de cela. Littéralement, une vie. Juste avant que la réalité financière de ce genre d’études – surtout pour un immigré comme lui – ne le rattrape et ne le force à revoir ses ambitions. Il avait déjà dû abandonner une fois. Il mettait à présent toute sa patience et toute son expérience de ces dernières années dans le travail que lui confiait Emerson. C’était difficile de tout réapprendre. Sa nouvelle prothèse n’était pas encore terminée et il se faisait difficilement à celle que Teresa lui avait fabriquée en attendant. Il oubliait – constamment – sa main manquante, c’était frustrant et irritant. A défaut de jurer trop fort, le chilien marmonnait des litanies hispaniques à chaque fois qu’il terminait et qu’elle lui faisait tout recommencer. C’était comme ça qu’il apprenait, mais comme il était frustrant de ne pas réussir à faire ces gestes qui ne lui demandaient même plus d’y réfléchir avant. Sa main gauche travaillait pour deux, le rendant tantôt gauche, tantôt imprécis. Mais parce qu’il prenait très au sérieux ce qu’Emerson lui apprenait, il prenait sur lui. Avec le temps, les choses iraient mieux.

Encore une fois, la blonde passe derrière son travail et coupe tous ces points sur lesquels il avait passé de trop longues minutes. Si un soupire lui échappe, pourtant il s’y remet avec application et concentration, soignant ses points du mieux qu’il pouvait. Ce ne serait pas demain qu’il pourrait reprendre ce qu’il faisait avant, mais rien que le fait de réaliser qu’il pouvait le faire, qu’il pouvait être ce qu’il désirait… Cela valait toute la volonté du monde. Il s’applique en silence, jusqu’à ce qu’Emerson prenne la parole. La question l’arrête net, quelques secondes, avant qu’il ne jette un coup d’œil à la chirurgienne. Il prend le temps de peser ses mots, et c’est en se remettant précautionneusement à ses points qu’il lui répond. « Je ne sais pas… Cela fait presque de trois semaines que je suis parti déjà. » Dit-il, prudemment. Il se rend bien compte qu’il n’arrive pas à continuer ses points, la question le rend fébrile et honteux. Il y a de quoi. Alors il pose son aiguille et baisse la tête. « Je… Je n’allais pas bien… Et je n’y arrivais pas. J’n’arrivais pas à… à me regarder dans un miroir et j’ai… Disons que je ne mérite pas vraiment qu’ils s’inquiètent pour moi. » C’était peu de le dire. Il se mord la lèvre, regarde ses premiers points qui étaient pourtant bien partis mais qui s’étaient relâchés quand il avait hésité. « Ce n’est pas avec ma famille que j’ai pris la décision de partir, ou de venir ici… » Il ne savait pas trop s’il en aurait encore une, en rentrant chez lui. Mais il se devait d’essayer, c’était pour eux qu’il était là. Peu importe ce que ça valait aujourd’hui. Il garde le nez baissé, n’ose pas vraiment regarder Emerson, alors qu’il avouait à demi-mot avoir abandonné sa famille dans une crise identitaire qui l’avait mené tout au fond du gouffre. Sur ça aussi, il aurait énormément de travail à fournir, mais… Comme lui soufflait Teresa, il fallait qu’il se remette d’abord sur les rails avant d’aller demander pardon.
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3511
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Get back on his feet   Get back on his feet - Page 2 EmptyLun 13 Juil 2020 - 16:45
Emerson écouta. Dans les mots de Lisandro, elle ressentit la honte qu’il éprouvait, le chagrin évidemment, mais également la résolution qu’il éprouvait à avoir pris cette décision. Elle hocha la tête, ça faisait trois semaines qu’il les avait quittés, pour lui, et il estimait qu’il ne méritait pas l’inquiétude qu’ils pourraient avoir pour lui. Elle n’afficha aucune émotion en réponse, parce que Lisandro n’avait pas véritablement besoin de ça…

C’est une bonne chose que ça soit pour toi que tu le fasses, assura-t-elle alors d’une voix douce à son ami, l’invitant à reprendre ce qu’il faisait et à ne plus s’arrêter. Elle le laissa décontracter son poignet : Tu sais…

Emerson se stoppa, prit une profonde inspiration pour se laisser le temps de trouver la bonne tournure de phrase. C’était toujours maladroit, elle n’était pas à sa place. Emerson était empathique évidemment, extrêmement, mais pour autant ça ne voulait pas dire qu’elle savait ce qu’il traversait. Elle l’avait vu, connu, mais pas vécu. Et c’était toujours différent à envisager si on ne faisait pas preuve d’un peu de retenu à ce sujet. Aussi préférait-elle passer par le biais de ses propres expériences :

Avec Kendale, il y a des hauts et des bas, mais c’est normal, assura-t-elle en se confiant. Encore aujourd’hui, elle aimait son mari, profondément, mais il arrivait qu’ils se disputent. Pour la cage notamment, qui était le sujet récurrent : Quand Kaycee s’est enfuie, on a failli éclater totalement, et disparaitre, souffla-t-elle d’une voix plus sombre.

Lisandro avait été là à cette période, et peut-être avait-il vu cette chute. Peut-être se souvenait-il de sa propre douleur. Sans l’avoir vécu littéralement, il pouvait comprendre néanmoins, parce qu’il avait de l’empathie :

Pour autant, je sais que si je ne peux pas être vulnérable avec lui, ou Kaycee, alors je ne peux l’être avec personne, fit-elle en relevant le nez vers lui, l’invitant d’un sourire encourageant à ne pas douter de ça : Ta famille t’a accepté avant, elle doit réapprendre à te connaitre, mais elle t’acceptera après.

D’autant plus parce que c’était la famille qu’il avait choisie. Et elle avait probablement des qualités.

C’est à toi de t’accepter comme tu es, ajouta-t-elle.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 759
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Get back on his feet   Get back on his feet - Page 2 EmptyMer 12 Aoû 2020 - 15:52
Lisandro ne savait trop quelle serait la réaction d’Emerson vis-à-vis de son histoire. Il en avait dit suffisamment pour qu’elle comprenne que la situation était mauvaise, il espérait juste ne pas avoir à rentrer dans les détails. Le chilien faisait – et ferait pénitence – des conneries qu’il avait proférée à l’encontre de sa compagne et des siens, mais à partir d’un certain stade… Cette histoire n’appartenait qu’à eux, et il ne voulait pas embêter Emerson plus que de raison. Il ne put cependant, cacher sa surprise quant aux mots qu’elle prononça en retour. Il la regarda, un court instant, avant de piquer du nez sur ses sutures défaites. Oui, c’était pour lui qu’il faisait tout ça. Pour elles également, mais en priorité pour lui. Parce qu’il avait besoin de savoir qui il était vraiment. Devenir soi-même, ça fait peur. On a peur de ses erreurs, de tomber, trébucher, se faire mal… mais c’est ça qui est beau. Il s’était fait mal dans cette quête, il en avait fait autour de lui. Il n’y avait plus qu’à espérer que tout ce mal n’était pas en vain, qu’il trouverait ce qu’il était venu chercher en quittant les siens. Lui-même.

Elle se tait à nouveau et il prend ça comme une invitation à se remettre aux exercices. Jusqu’à ce qu’elle prenne la parole, et parle d’elle. De son couple et de sa famille. Ses gestes deviennent alors plus lents sur ses sutures, pour mieux l’écouter. Il se souvenait, effectivement, de la tension entre les Barnett au départ de Kaycee. Il s’était simplement tenu loin de leurs disputes, parce qu’il n’y avait pas sa place et que c’était bien quelque chose qui lui échappait à l’époque – et qui lui échappe encore. Mais cette fois-ci, il pouvait entendre et comprendre ce qu’elle lui disait. Elle avait raison, évidemment. Et au fond de lui, il savait bien que son accident n’avait rien changé pour Andrea. Mais c’était lui qui n’avait pas su accepter ce nouveau reflet dans la glace, et en brisant le miroir, il avait fait voler en éclat sa famille. « J’y travaille… » Dit-il, en un soupir. Cela prendrait du temps, mais il finirait par parvenir à se regarder en face.

« Concernant ma famille… J’espère juste que ce n’est pas trop tard. » Dit-il, avant de lui jeter un coup d’œil. Un sourire bref étire ses lippes, mais il s’agissait plus d’un vieux réflexe pour donner le change que d’un réel sourire. « Je ne peux pas retirer les mots que j’ai dit… Je ne sais pas si Andrea pourra me pardonner ce que j’ai dit, ou fais. » Il se concentre sur son point de suture qu’il réussit plutôt bien tant une part de lui préférait se concentrer sur cet exercice que de ressentir à nouveau cette honte et ce chagrin. « Je suppose qu’il n’y a qu’en rentrant que je le saurai. » Au moins était-il déterminé à rentrer, à demander pardon. Du reste cela dépendrait de lui, d’elle et du temps qu’il faudra



( i'll always find you )
tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.


Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3511
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Get back on his feet   Get back on his feet - Page 2 EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 11:58
Au moins avait-il fait du chemin, plus que son attitude parfois défaitiste le laissait penser. Elle esquissa un sourire de circonstance en fixant l’homme, il avait désormais les bonnes réponses sans avoir besoin de le demander aux autres :

Je ne la connais pas mais… Tu as sans doute raison : il n’y a qu’en rentrant que tu sauras où ils en sont, ajouta-t-elle.

D’un signe de la tête, elle l’invita à reprendre. Ils ne pouvaient pas trainer davantage, le temps était précieux, et celui d’Emerson couteux pour Lisandro. Se perdre en discussion ne lui permettrait pas de progresser avec ce nouveau corps dans lequel il habitait. Il fallait, de fait, ne pas perdre une minute.

____________


Toi, tu n’as pas beaucoup dormi, constata Emerson, elle-même cernée comme jamais. Elle lui offrit un sourire avant de lui tendre un mug de café qu’il put saisir. C’est pour potasser le bouquin que je t’ai laissé, j’espère, ajouta-t-elle.

La blonde venait tout juste de laisser partir un patient, elle retourna sur place pour ranger les ressources qu’on lui avait laissé en paiement. Une fois cela fait, elle scruta un temps Lisandro en train d’apprécier ce café sans sucre et au bon goût de chaussettes. Elle s’excusa d’un petit regard en coin avant de rire doucement. L’instant d’après, elle fouilla dans son sac à dos et en sortit une petite balle qu’elle tendit à Lisandro. L’homme eut le réflexe de tendre son bras absent, et ils échangèrent un regard complice :

Tiens, fit-elle quand il récupéra l’objet. J’aimerais que tu fasses plusieurs exercices pour te muscler et prendre l’habitude de n’utiliser qu’une seule main, expliqua-t-elle. Une balle rebondissante, ça te permettra de faire ça régulièrement et de l’avoir toujours sur toi, ne la perds pas.

D’un autre signe de la tête, elle l’invita à s’asseoir et elle prépara avec lui son espace de travail longuement, voyant avec lui comment il voulait disposer les objets pour que ça soit le plus pratique possible pour lui.

Le prochain patient qui rentrera, c’est toi qui l’ausculteras, fit-elle finalement avec un air sérieux. Tu passeras avant, et je regarderais après toi pour vérifier tes conclusions.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 759
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Get back on his feet   Get back on his feet - Page 2 EmptyDim 30 Aoû 2020 - 10:25
« Evidemment, pour quoi d’autre ? » Répondit-il, dans un demi-sourire. La douleur à son bras peut-être ? La cicatrice qui continuait encore à le tirer, de temps à autre, et ces cauchemars qui revenaient fréquemment. Ceux qui le faisaient se réveiller en sueur, à la recherche de cette main qu’il n’avait plus. Une douleur fantôme, qui mettrait longtemps à disparaitre. Le mauvais rêve l’avait tiré violemment de son sommeil et n’osant pas y retourné, il avait en effet, pris le livre qu’Emerson lui avait laissé pour s’instruire et occuper son esprit sur quelque chose qu’il pouvait maitriser, là, tout de suite. L’apprentissage trompait suffisamment son cerveau pour lui éviter de s’appesantir une fois de plus sur son amputation. Il n’avait pas le temps pour ça, il devait avancer. Alors oui, ce matin il avait une sale gueule. La formation qu’Emerson lui donnait était intensive, très riche, très exigeante aussi, et il ne se ménageait pas pour suivre le rythme.

Le café était dégueulasse, mais il passait bien. Il était fascinant de voir à quel point le cerveau pouvait se tromper lui-même en associant un souvenir satisfaisant à une boisson aussi infecte. Mais il en était de même avec la cigarette, n’est-ce pas ? Un instant plus tard, après avoir entendu le rire rafraichissant de la chirurgienne, cette dernière lui envoya quelque chose… Qu’il eut le réflexe d’essayer de rattraper de sa main libre, mais cette dite-main était absente et la balle rebondit sur la prothèse. Leurs regards se croisent et si Lisandro rougit quelque peu de honte, il sourit également. Un peu plus indulgent avec lui-même. Il se penche alors pour la récupérer, après avoir posé sa tasse de café, et la fait jouer entre ses doigts pour l’observer. Il était fasciné. « C’est une excellente idée... Merci. » Dit-il, avec sincérité. Il la presse dans sa main, avant de la glisser dans sa poche, tandis qu’elle l’invitait à s’assoir et à s’installer à son tour. Ensemble, ils disposèrent son espace de travail comme il le jugeait le plus pratique avant qu’elle ne le surprenne de quelques mots. « Vraiment ? » Argue-t-il, un léger sourire aux lèvres. Un peu de crainte et d’excitation se nichent dans son cœur. Evidemment, il fallait bien se lancer à un moment donné.

Le prochain patient à franchir le pas de la tente médical est un jeune homme plutôt grand et dégingandé, à peine la vingtaine. Il se tient le bras, grossièrement bandé, et s’avance avec un peu d’hésitation en posant son regard sur le chilien. « Approche gringo, personne ne va te manger. » Dit-il, dans un accent qui lui rappelait son attitude d’autrefois. Il en avait besoin, de renouer avec cette partie de lui. Sa nonchalance pouvait mettre mal à l’aise, mais elle avait tendance à assurer ses gestes et motiver sa concentration. Le jeune homme posa un regard sur son bras, avant d’interroger Emerson du regard. Evidemment, elle était la figure médicale du No Man’s Land, sa réaction cassa quelque peu son sourire avenant, mais il tâcha de ne pas s’en formaliser. Un signe de la part de la chirurgienne incita le jeune homme à s’approcher de lui pour qu’il puisse ausculter son bras. Le chilien, un peu maladroitement, défit le bandage pour découvrir une coupure irrégulière un peu infectée et pas recousue surtout. Le chilien croise son regard qui se fait fuyant. « J’suis tombé… » Le croque-mort hoche la tête. « Les escaliers sont dangereux en cette saison. » S’amuse-t-il pour rassurer le jeune homme. Il n’était pas là pour l’embêter avec des questions indiscrètes, ce qui eut l’air de détendre son patient, un chouia du moins.

Lisandro invita le jeune homme à s’approcher, pour qu’il puisse prendre ses constances et l’ausculter à la recherche d’autres blessures, un autre signe d’infection. Il le fait dans une apparente nonchalance mais ses gestes sont évidemment gauches et maladroits. Parce qu’il essaye de bien faire, il fait vite, rate peut-être quelque chose. Mais la blessure du jeune homme est profonde, et il risque l’infection – si ce n’est pas déjà le cas. « Je pense qu’il va falloir nettoyer cette plaie et recoudre… » Puis il jette un coup d’œil à Emerson. « Et soigner ce début d’infection, également. » Dit-il, avec sérieux. La crainte qu’il avait était d’avoir manqué quelque chose, mais d’un geste il s’effaça quand, à son tour, Emerson s’approcha pour ausculter le jeune homme à sa suite. Perdre son bras ne lui avait pas ôté ses connaissances ni son expérience, mais bien cette confiance qui pouvait l’induire en erreur sur certains cas plus élémentaires.  



( i'll always find you )
tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.


Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3511
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Get back on his feet   Get back on his feet - Page 2 EmptyDim 30 Aoû 2020 - 13:02
Vois ça comme un saut dans le vide avec un super parachute, souffla-t-elle avec un regard rassurant pour Lisandro, l’air amusé. Tu ne seras pas seul, et je ne te laisserais pas tuer quelqu’un par mégarde, promit-elle.

De toute façon, les actions du chilien étaient de sa responsabilité, il n’était donc pas question qu’elle le laisse faire n’importe quoi avec tout ça. Mais même sans ça, il fallait qu’il progresse et qu’il regagne confiance en lui. Un petit pas à la fois, sur le même rythme, comme une constante nécessaire. Le patient en question ne mit pas très longtemps à arriver auprès d’eux, et s’il attendit l’approbation de la blonde pour s’asseoir, ce fut bien Lisandro qui fit les premières observations et gestes techniques pour vérifier ce qu’il se passait.

Sans intervenir jamais, elle laissa à l’homme toute l’occasion de faire le point avec ses connaissances. Puisque celles-ci, Lisandro les avait ! Il n’avait pas besoin de douter de ses capacités, même si son amputation avait sabré avec une partie de sa confiance. Esquissant un sourire pour terminer de l’encourager, l’homme proposa un traitement dans l’immédiat et elle hocha la tête :

Tu as pris sa fièvre ? Demanda-t-elle alors qu’elle ne l’avait pas vu faire. Dans la seconde, l’homme s’exécuta, attrapant un thermomètre, changeant l’embout de ce dernier, et venant prendre sa température. Trente-sept cinq. Ok, c’est très léger, confia-t-elle alors.

Elle réfléchissait. Léger certes, mais c’était au-dessus de la température normale, donc il ne fallait pas écarter le symptome. L’infection était donc là, il fallait la prendre de court :

Nettoie la plaie, prend le temps qu’il te faut pour ça, fit-elle à Lisandro en se rapprochant de lui : On va la recoudre ensemble, assura-t-elle alors dans la foulée, sur son tabouret roulant, elle fit face aux deux hommes. Sur la table d’auscultation, il y avait ce bras tendu qu’elle observa. Parlons plutôt vous et moi, le temps qu’il fasse le travail, fit-elle au patient. Tu as une idée de sur quoi tu t’es embroché ? Du métal ? Quelque chose de rouillé peut-être ?

Ils échangèrent tous les deux, ce qui permit à Lisandro de se concentrer sur sa tache et de prendre les informations et son temps pour bien faire. L’histoire n’était pas hyper claire, mais elle avait néanmoins les détails importants. Ça faisait déjà quatre jours que c’était comme ça, le bandage était le même depuis le début, il avait eu du mal à ne pas se rouvrir les croutes aussi. Elle avait bien heureusement avec elles les concoctions d’Hannah : de la pate d’orties qu’il faudrait appliquer sur sa plaie en changeant les bandages au moins une fois par jour, du thym et du tilleul qu’il faudrait préparer en infusion pour l'infection et la fièvre…

Ça occupa suffisamment le patient pour que Lisandro lui fasse un signe de la tête : ils étaient prêts à recoudre.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get back on his feet   Get back on his feet - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Get back on his feet -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: