The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
15.99 €
Voir le deal

Partagez
- long way back from hell -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Hortos
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/05/2020
Messages : 125
Age IRL : 25
MessageSujet: long way back from hell    long way back from hell  EmptyVen 29 Mai 2020 - 1:30

La douleur était diffuse, continue. Elle se propageait sous son épiderme froid, péniblement réchauffé par l’amas de couvertures posé sur elle. L’humidité laissait un sillon désagréable dans l’air, chargeait celui-ci d’une moiteur glacée qui encombrait ses poumons. Sous ses paupières closes, la grecque s’éveillait, s’extirpait d’une longue léthargie. Elle dut réfléchir avant d’affronter la lumière qu’elle devinait sans peine. Où était-elle déjà ? Les songes hésitantes valsaient entre ses tempes souffrantes. Elles s’entrechoquaient bruyamment dans une cacophonie infernale et étourdissante. Se concentrer pour y faire le tri lui demandait un effort considérable, tant et si bien que les souvenirs se rappelaient à elle en bribes détachées, par petits morceaux aléatoires. Des images. Les arbres. Le sang dans l’habitacle, la sonnerie stridente de l’alarme déclenchée de la voiture étouffée par le torrent de pluie qui martelaient la carcasse fracassée. Des voix. Elle s’y accrocha malhabilement. Elles n’étaient pas dans sa tête, elles soufflaient, murmuraient de l’autre côté de la cloison. Elles les distinguaient tout juste. Comme le froissement des vagues sur le sable. Indécises.

Blake. Les traits inquiets de la blonde penchés au dessus d’elle lui revenaient dans un flash éblouissant. Elle l’avait ramenée oui. Elle se souvenait de l’agitation autour d’elle ce soir-là. De l’urgence dans leurs gestes pour la conduire jusqu’ici, des consignes dispersées par l’ancienne kinésithérapeute. Le choc crânien l’avait assommée presque sur le coup. Elle n’avait aucun souvenir du chemin qui l’avait conduite jusqu’ici. À son premier vrai réveil, elle avait à peine pu tenir une discussion, à peine pu échanger avec son amie ; sa soeur et elle avaient survécu à Tacoma. Elles avaient survécu tout ce temps. C’était tout juste imaginable, trop invraisemblable pour son cerveau traumatisé. Elle avait de nouveau sombré, peu de temps après sa brève conversation. Entraînée dans tréfonds ténébreux de son inconscient pour de longues heures, peut-être jours ? Elle avait perdu la notion du temps. Tout lui paraissait confus. Peut-être que si…

Elle se hasarda à ouvrir un oeil, avant de sentir la clarté lui brûler la rétine, la forçant à le clore de nouveau. Elle réessayerait plus tard. Morphée lui sifflait une tentatrice mélodie, un appel autrement plus attirant… Sa maigre volonté la quitta définitivement. Son corps retrouva sa pleine inertie. Son subconsciente l’invita dans des contrées vierges de souffrances et d’horreurs, tellement plus agréables que la réalité qui l’attendait de l’autre côté du rideau. C’était paisible ici. Elle aurait voulu y rester lovée pour toujours…

Le bruit de la porte, malgré les précautions de l’invitée extirpa violemment la grecque à ses rêveries. Un sursaut secoua sa silhouette éreintée, lui fit brusquement chercher du regard l’intruse avant de grimacer de douleur quand toutes ses blessures se manifestèrent en même temps. L’épaule brisée qui allait demander à Blake un long et fastidieux travail. Ses côtes meurtries. Les plaies déchirées par les débris de verre durant l’accident. Et les nombreux ecchymoses, qu’elle n’aurait pu compter. Elle serra les dents, se surprit à ce qu’une de ses incisives propagent une brûlure dans ses gencives. Probablement le coup de l’airbag… Elle retint un soupire pour s’éviter des maux supplémentaires et n’essaya même pas de se redresser. Elle planta son regard sombre mais pour la première fois depuis son arrivée d’il y avait quelques jours, limpide. Elle avait retrouvé ses esprits, sans avoir retrouvé la forme encore. « Bonjour… » souffla-t-elle à l’adresse de la jeune Rhodes. « J’ai dormi longtemps, pas vrai ? »





what is dead may never die but rises again
- harder and stronger
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: long way back from hell    long way back from hell  EmptyVen 29 Mai 2020 - 20:56
Décembre. Saison qu’affectionnait Hayley. Cela lui rappelait Noël et tous ces repas de fêtes partagés entre sa famille. Une époque qui était lointaine et pourtant intacte dans sa mémoire. Ce qui lui manquait le plus outre ses parents, c’étaient les repas de sa mère. Très bonne cuisinière qui ne révélait jamais ses secrets. Elle intégrait un ingrédient spécial, mais c’était l’amour lui avait-elle dit un jour. Cette révélation avait fait sourire la gamine. La complicité qu’elle avait avec sa mère lui manquait terriblement surtout depuis que le groupe avait été attaqué. Elle s’efforçait de ne plus y penser, d’oublier ce tragique accident, mais ce n’était pas facile. C’était plus facile à dire qu’à faire. Ceux qui disaient qu’il fallait oublier, passer à autre chose ne pouvaient pas comprendre son calvaire. Hayley n’avait pas explosé en public, elle s’était contentée de rester sourde à toute émotion et pourtant... une fois seule, elle laissa sa peine la consumer. Des pleurs silencieux, des larmes qui coulaient dans un silence quasi olympien. Elle avait mal, terriblement mal, mais la vie ne s’était pas arrêtée pour autant. La vie continuait. Mais elle, voulait-elle continuer à vivre tout en gardant avec elle le souvenir de ce jour qui ne cesserait de la hanter ?

Suicide. Elle y avait pensé, pas qu’une fois, mais plus d’une fois. Un matin, elle s’était réveillée en larmes. Ce cauchemar n’en finissait pas et elle peinait à trouver la paix dans les méandres du sommeil. Même la présence de sa sœur ne semblait pas pouvoir la consoler, ni même la rassurer. Ces gens avaient été ignobles, cruauté sans nom qui avait animé ces monstres. Sans pression aucune, il lui avait tranché l’oreille. Un acte sadique, un acte machiavélique. Elle ne se rappelle plus vraiment rien de cette journée, elle se souvient juste de flashs qui viennent parfois éclairer sa lanterne. Par contre, son rêve qui se mue en véritable cauchemar, n’a oublié aucun détail. La peur sur le visage de Blake et des autres. Son cœur qui battait la chamade et le sang... l’odeur âcre du fer. Elle n’aimait pas la vue du sang et ce depuis toute petite. Une fois, elle s’était coupée le doigt avec une feuille et elle était tombée dans les pommes. Certains camarades avaient même dit qu’elle faisait du chiqué pour attirer l’attention sur elle. Non, elle ne faisait pas de cinéma, elle était bien sensible au sang. Même une goutte de sang alors là, quand son oreille tomba et que le sang se mit à gicler, ce n’était plus une goutte, mais presque une mare. Elle s’était évanouie.

Blake avait tué pour elle, une espèce de vengeance froide. Blake s’était transformée depuis cet épisode et pourtant, Hayley l’avait remerciée du fond du cœur. Elle n’adhérait pas à toute forme de crime, mais ça, c’était légitime. Hayley en aurait fait de même si c’était sa sœur qui avait fini avec une oreille en moins. Ce n’était pas la folie qui coulait dans ses veines, c’était plus un instinct maternel. Avec sa jeune sœur, elle s’était comportée en véritable mère. Elle avait veillé sur elle comme personne d’autre. Et l’idée de quitter ce monde sans penser à la peine qu’elle pourrait faire naître en son sein, lui était insupportable. Elle n’avait pas le droit d’abandonner. Elle le faisait plus pour Blake que pour elle-même. Si Blake n’était plus de ce monde, Hayley aurait bien grand peine de continuer à vivre. C’était plus un lien fraternel qui unissait les deux frangines. Un lien plus fort encore.

Quand Blake partait en mission, c’était une torture pour Hayley qui s’inquiétait à tout bout de champ. Elle avait peur, peur de la perdre. Depuis ce jour, elle n’était plus tranquille. Elle avait beau se raisonner, elle avait beau se dire que Blake n’était pas elle, mais une femme forte, combative, cela ne suffisait pas. Deux jours qu’elle était partie avec Ben. C’était long. Elle garda foi en sa grande sœur, mais la peur était toujours présente. De toute façon, elle s’était dit qu’elle ne la quitterait plus du tout. Blake revint et Hayley en fut soulagée. Deux jours qui lui parurent l’éternité. Mais ils n’étaient pas seuls. Elena Hortos. Ce nom ne lui disait rien, mais ce visage ne lui était pas inconnu. En piteux état suite à un accident de voiture. Blake prit les choses en main alors que Hayley lui proposa de la seconder. Au moins, elle évita ainsi d’être narcissique puisque quelqu’un d’autre qu’elle avait besoin d’aide. Et l’état d’Elena était plus critique que le sien. Elle suivit les indications de Blake et pour la toute première fois, elle n’eut aucun étourdissement quand elle pansa les plaies de la brune.

Hayley prit son travail bien à cœur et chaque matin, elle retrouva Elena pour venir la rafraîchir un peu et vérifier que ses blessures se soignaient bien. Elle n’avait quasi pas ouvert les yeux et au moins, elle respirait ce qui était bon signe. Elle n’allait pas mourir de sitôt ou tout du moins, Blake ferait ce qu’il faut. C’est là aussi que Hayley regretta de ne pas s’être intéressée plus que ça à sa frangine. Blake était tout ce qu’elle n’était pas. Elle l’admirait énormément. Son aînée devait le savoir, du moins se rendre compte et pourtant, elles ne parlèrent jamais de ça. Blake était beaucoup plus secrète que Hayley et la cadette respectait cela, même si elle était parfois un peu frustrée. Chacune avait son jardin secret, mais quand même ! Souvent alors qu’Elena roupillait, elle s’installait à son chevet pour lui raconter les péripéties du groupe. Et parfois, elle resta silencieuse tout en lui tenant la main.

Elle s’était même confiée à Elena sur son désir d’en finir. Après tout, elle ne la jugerait pas puisqu’elle était endormie. Sans soute qu’elle ne s’en souviendrait pas et d’un côté, cela arrangeait beaucoup la jeune Rhodes. Quand Hayley apparut dans la chambre d’Elena, elle fut agréablement surprise de la trouver réveillée. Elle s’est même mise à rire alors qu’elle approcha du lit de la blessée. Elle était heureuse de la savoir sortie de ce long rêve. Bon, elle n’était pas non plus sortie d’affaire, mais c’était bon signe qu’elle ait enfin émergée !

-Heyyyy Elena !!

Hayley prit un linge humide qu’elle passa délicatement sur son front. Elle lui sourit aimablement. Elena s’était battue et même si elle n’était pas à l’article de la mort, elle était saine et sauve.

-Tu as dormi le temps qu’il fallait à ton corps pour se remettre de l’accident.

D’ailleurs, se rappelait-elle de l’accident ? N’était-ce pas prématuré de parler d’accident alors qu’elle venait à peine de se réveiller ?

-Tu te souviens de quelque chose ?

Elle ne voulait pas faire de boulette, ni même raviver de mauvais souvenirs. Et c’était un accident aux yeux des autres, mais si elle avait tenté de mettre fin à ses jours... Personne ne pouvait savoir, seule Elena le savait.

-C’était un accident, hein ?

Pourquoi lui sautait-elle dessus comme ça, alors que la pauvre avait peut-être mal quelque part ou peut-être qu’elle était encore fatiguée ?

-Tu as soif ? Tu as mal ? Y a quelque chose que je peux faire pour toi ?

Et si elle avait perdu la mémoire ? Faut dire qu’Elena et elle n’avaient pas vraiment pris le temps de parler avant. Et si elle avait subi un grave traumatisme crânien ? C’était fort possible même.

-Tu sais qui tu es ? Et là, dis-moi, j’ai combien de doigts ?

Elle lui désigna trois doigts. Dans les séries médicales ça marchait et c’était souvent le premier truc que les médecins faisaient pour s’assurer que le patient allait très bien.

-Je fais vraiment une piètre infirmière ! Si tu veux, je peux aller chercher Blake ?

Non, elle ne voulait pas aller chercher Blake de suite. Elle voulait savoir de quoi se rappelait Elena et surtout savoir si elle avait entendu quand elle li avait parlé de son souhait d’en finir avec tout ça. Non pas qu’elle en avait honte, un peu beaucoup quand même, mais elle avait peur qu’elle puisse en parler à Blake. Elle s’en voudrait énormément et ne voulait surtout pas avoir Blake sur son dos à la surveiller matin et soir...
Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/05/2020
Messages : 125
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: long way back from hell    long way back from hell  EmptyDim 14 Juin 2020 - 17:45


Hayley était une personnalité qui dénotait beaucoup avec leur environnement. Elle traînait toujours avec elle malgré la gravité, un enthousiasme à la fois déroutant et rafraîchissant qui, déjà à l’époque de Tacoma surprenait la grecque. Elle n’avait jamais trop su comment se positionner face à cette attitude déconcertante et peut-être était-ce la raison qui avait favorisé un rapprochement avec l’aînée des Rhodes plus qu’avec la cadette dans un premier temps. Elena était trop sérieuse, trop pragmatique. Connor le lui avait déjà à de nombreuses reprises reproché ; cette austérité permanente qu’elle renvoyait et qui rendait les relations plus difficiles. Ce n’était pas un secret ; elle n’avait jamais été une survivante très avenante, particulièrement bavarde. C’était l’inverse depuis le début de cet apocalypse : elle était méfiante, observatrice, froide même. Les responsabilités dont elle avait hérité n’avaient fait que renforcer cet aspect de sa personnalité. Elle accueillit néanmoins la jolie blonde en essayant de forcer un sourire. C’était la moindre des choses pour celle qui avait joué les infirmières pour elle. Quelques bribes se rappelaient à elle difficilement dans la pénombre. Des éclats de voix qu’elle devait encore assembler. Mais il s’agissait bien de Hayley, elle en était persuadée maintenant qu’elle s’adressait à elle.

Elle tenta de ne pas bouger lorsqu’elle passa soigneusement le chiffon humide contre sa peau dont la température s’était finalement stabilisée. Puis, fidèle à elle-même la jeune femme l’assaillit de questions qui firent froncer la sourcils à Elena. Elle eut un sourire, amusée par la spontanéité de l’ancienne stagiaire en marketing. Elle dut se concentrer pour les traiter toutes dans l’ordre d’arrivée. « Hum… » Elle réfléchit sérieusement, rassemblant ses souvenirs pour reconstituer le puzzle éparpillé dans sa tête. « L’accident oui. Je… Il pleuvait. » Elle entendait encore le crépitement de l’eau contre la carcasse métallique de la voiture encastrée dans l’arbre. Elle s’y accrocha pour remonter le fil. « J’ai fait une sortie de route, je cherchais à… » Fuir. Elle y était arrivée. Elle s’était échappée de ce camp, avait semé les hommes de New Eden. Mais à quel prix ? Qu’était-il advenu de Eli et Caroline qu’elle avait été contrainte de laisser derrière elle ? « Je cherchais à rejoindre Seattle mais la route était mouillée et il y avait cet arbre… » Bien entendu que c’était un accident. Elle ne laissa pas de place au doute. La seule fois où elle avait cherché à mettre fin à ses jours remontait à fin Octobre et c’était pour une raison bien précise qui lui remua l’estomac. Elle ferma les paupières, vit des flashs de Simon, de la blessure de Caroline. De sa cellule. De son fou trajet cette nuit orageuse.

« Non, non, ne t’inquiète pas Hayley, tout va bien. » tenta de rassurer la grecque, les lèvres ourlées pour apaiser la jeune femme.  Elle pouffa de rire devant les tentatives pour s’assurer qu’elle n’avait pas de séquelles. « Bien sûr. Je suis Elisabeth II et toi… Oh mon dieu, tu as un sabot à la place de la main ! » Faire de l’humour était peut-être un signe d’endommagement cérébral à bien y penser mais Elena rit doucement, tentant de se redresser difficilement sur son lit pour s’asseoir. Sa tête sembla tournoyer aussitôt. Elle était sans doute rester longtemps alitée et elle devrait procéder en douceur. Elle leva néanmoins une main vers la blonde. « Je vais bien, rassure-toi. Je me souviens de mon accident et de qui je suis. J’ai juste… quelques trous pendant ma convalescence. » Qui avait été principalement rythmée par de longues phases de sommeil et entrecoupées par des sursauts de lucidité qu’elle touchait du bout des doigts. « Tu es une infirmière très dévouée et compétente Hay. » affirma d’une voix encore fatiguée la brune. « Bavarde peut-être, mais tu es très bien et je te remercierai jamais assez d’avoir pris soin de moi comme tu le fais. » Elena accrocha les prunelles de son amie des siennes. Elle était sincère et chanceuse que son chemin ait croisé celui des filles.





what is dead may never die but rises again
- harder and stronger
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: long way back from hell    long way back from hell  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- long way back from hell -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: