The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -29%
Jeu d’ambiance Dobble
Voir le deal
7.12 €

Partagez
- That's who i am x Zelda -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: That's who i am x Zelda    That's who i am x Zelda  - Page 2 EmptyDim 7 Juin 2020 - 4:31
Eh ! India a remarqué qu'elle était observatrice. Et en plus, elle n'a même pas l'air de se moquer ! Peu douée pour la fausse modestie, l'adolescente bombe légèrement la poitrine en arborant un sourire satisfait. Il faut dire qu'elle est assez sensible à la flatterie. Le pire, dans tout ça, c'est qu'elle en est consciente. Mais c'est tellement rare que l'on remarque ses qualités qu'elle ne va certainement pas faire la fine bouche et se réfugier derrière une fausse indifférence, non ? « Oh, tu sais... J'essaie ! » Est-ce qu'elle est en train de rougir ? Oui, sûrement. Elle hoche la tête lorsque son interlocutrice la corrige sur le nom du syndrome qu'elle vient d'évoquer :  « Ouais, voilà ! Tourette ! » Un nom aussi drôle que la maladie en elle-même. Et presque aussi marrant que le prénom de la jeune femme qui lui fait face ce soir. « Mais non, j'me moquais pas d'ton prénom ! J'trouve juste ça rigolo les gens qui appellent leurs gosses avec des noms d'pays, d'villes ou d'machins comme ça ! » nuance-t-elle d'un air un peu emprunté avant de se fendre d'un autre sourire. « Et puis tu t'en sors bien, hein ! T'aurais pu t'appeler Washington, Texas ou Caroline du Sud ! Et puis c'est cool, tu viens un peu compléter la collection qu'on a déjà ! Faut qu'on t'présente Arizona, d'ailleurs !  ».Par contre Zelda décide de ne pas relever la remarque sur son propre prénom et sur le jeu vidéo qui lui a pourri la vie quand elle était encore sensible aux remarques des autres jeunes de son âge. Ça va, elle a eu sa dose à ce niveau-là !

La gamine manque toutefois de s'étouffer avec son propre verre - d'eau - lorsque India lui donne le nom de la personne qui l'a ramenée au Fort. Forcément, parmi toutes les personnes du groupe, il a fallu qu'elle tombe sur le psychopathe de service... Et si elle est là, c'est qu'elle a été séduite par l'israélien, sa tête de con et ses arguments. « Ah oui, Levi... » souffle-t-elle, à la fois surprise et résignée. Il est peut-être temps d'opter pour une nouvelle stratégie ? « C'est un mec... bien ! Genre il adore les... heu... les animaux ! Et il déborde d'amour pour son prochain, en plus ! » Elle a presque envie de se vomir dans la bouche en cet instant. Mais si cette femme est proche de ce taré, il vaut mieux ne pas trop en dire du mal. Et qui sait ? S'il apprend qu'elle a proféré des petites choses élogieuses à son sujet, il pourrait peut-être arrêter de la regarder comme s'il avait envie de l'enterrer dans son jardin ? Toujours est-il que l'adolescente laisse échapper un petit rire quand India lui partage son avis sur le camp. « Surprenant, c'est le mot ! » approuve-t-elle. « Et encore, j'suis sûre que t'as pas tout vu ! » Mais elle pourra demander à son ami le tueur de lui faire visiter le reste du Fort. Elle ne se fait pas de soucis pour ça !

Par contre l'australienne affiche un air franchement déçu quand son aînée lui indique qu'elle se contentera d'un seul verre et que, donc, elle ne trempera pas ses lèvres dans la Spéciale Z. Parce qu'elle se lève tôt le lendemain. C'est quoi cette excuse de vieille ? « Ton entraînement ? Tu vas être formée à quoi ? Ils t'ont trouvé une utilité ? » Que pouvait-elle bien faire avant tout ceci ? Elle hésite à lui poser la question mais se ravise lorsque la curiosité de son interlocutrice s'oriente sur son passé. L'adolescente hausse les épaules. « Oh, tu sais... Rien d'bien passionnant ! Mes parents sont disparus voir morts, j'ai passé quelques temps chez des natifs, j'ai crapahuté un peu pour la forme et j'me suis retrouvée prise en otage ! T'ajoutes un peu d'Australie dans tout ça et ça te donne une Zelda ! Un grand classique ! » Elle répond pour la forme davantage que par envie. S'il est facile de creuser dans le passé des autres, évoquer le sien relève de la torture. « Et si j'étais si débrouillarde que ça j'serais sur le terrain, pas en train de servir des verres dans un bar... » Elle se réjouit vraiment de pouvoir partir en expédition et d'être perçue comme une véritable adulte par ses pairs. Mais pour l'heure, il semblerait que c'est un honneur dont elle ne soit pas digne. « Comment t'as rencontré Levi, en fait ? Est-ce que lui et toi vous... ? » Elle préfère ne pas terminer sa phrase et trouve bien plus facile de glisser son index dans le cercle formé par l'union des doigts et du pouce de l'autre main. Est-ce qu'ils copulent ? Et puis, surtout, est-ce qu'il tient un peu à elle ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Indiana Crawford
Indiana Crawford
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/04/2020
Messages : 274
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: That's who i am x Zelda    That's who i am x Zelda  - Page 2 EmptyDim 7 Juin 2020 - 20:04

Elle parlait beaucoup trop, même pour elle qui avait l'habitude des longues conversations dans l'urgence. S'amusant en silence de la voir toute gonflée de fierté à l'idée de recevoir un compliment, tandis qu'elle continuait de pépier sur les gens à lui présenter, ou l'idée que les parents nomment leurs enfants selon des noms de pays soit amusant. Pas plus que ceux qui les nommaient d'après un jeu vidéo, mais la brune préféra garder la remarque pour elle, d'avantage intéressée par le changement drastique de la petite en entendant le nom de Levi.

Parfaitement neutre alors qu'elle semblait chercher des adjectifs positifs pour le définir, lui donnant néanmoins la sensation qu'elle ne le connaissait pas si bien que ça - jusqu'à preuve du contraire, elle n'avait jamais vu Levi déborder de sentiments pour qui que ce soit ici - mais n'en dit mot, se contentant de hausser les épaules.
Elle n'était pas ici pour commérer à la base. Mais Zelda n'était définitivement pas de cet avis, quand elle enchaîna en s'intéressant désormais à ce qu'elle pourrait avoir comme rôle ici, non sans faire un tableau de ce qu'elle avait manqué ou devait encore visiter à Fort Ward.

Définitivement, la prochaine destination serait l'église, pour entendre moins de bruit qu'à l'heure actuelle. Revenant prendre une gorgée d'alcool en écoutant la nouvelle question, songeuse. Les missions en extérieur. Ravitaillement, ce genre de choses.

Comment avait-elle dit un peu plus tôt ? Chair à canon ? Ca devait être comme ça qu'elle la considérerait, mais qu'importait ce qu'elle pouvait bien penser. Elle n'était pas là pour être sensibles aux avis d'une jeune adulte qui lui tenait la jambe. Pour le moment c'est combat au corps à corps, et continuer de m'améliorer dans le parkour.

Pour elle, c'était de la grimpette. Qu'elle avait apprise sur le tas, à coup de cordages, puis de rapidité à force de ne plus avoir le choix. Mais Levi semblait insister sur ce type de vocabulaire, elle n'allait pas le fâcher pour si peu. Mais écouter parler Zelda parler de son propre passif était bien plus intéressant que de parler du sien. Ecoutant la perte de ses parents jusqu'à son arrivée ici en mentionnant une prise d'otage qui lui fit froncer les sourcils. Je vois... S'était-elle contenté de souffler sans émettre le moindre avis sur la question. Elle n'était qu'une gosse après tout. C'était facile, de s'en prendre à plus faible que soi. Bien que pour elle, elle la voyait d'avantage comme dangereuse future femme politique, à vouloir endormir sa clientèle avec toutes ces paroles parfois trop aimables pour êtres sincères.

Surprise, même, d'apprendre qu'elle n'était pas autorisée à aller en extérieur. Tu pourrais faire un bon atout sur le terrain, de par ta taille et ton âge. Avait fait remarquer la brune en haussant les épaules. C'était un fait après tout. De par sa taille encore adolescente, elle pouvait se faufiler n'importe ou. Si elle était digne de confiance, du moins. Ca c'était encore une autre question. Ton heure viendra si c'est vraiment ce que tu veux. Laisse toi un peu de temps encore.

Elle ne serait pas ado éternellement. Viendrait un jour ou elle irait sur l'extérieur, sans même s'y attendre. Par contre, t'emballe pas. C'est rempli de ruines sur le point de s'écrouler, et de cadavres. avait-elle marmonné non sans revenir boire un peu d'alcool. Et heureusement qu'elle avait terminé sa lampée, au vu de la question que Zelda posait en mimant un geste qui se voulait certainement de mimer un acte sexuel.

Sourcils froncés en l'observant sans mot dire, avant de finalement reprendre. Pourquoi ? Etait-ce la nouvelle mode, que de demander ouvertement aux autres s'ils étaient sexuellement actifs, au même titre que de se faire la bise en Europe ? Si oui, elle avait passé définitivement trop de temps en extérieur.

Je l'ai rencontré dans Seattle. Déclara t-elle sobrement, effleurant de son index le cercle de son verre. Il m'a fait une offre intéressante, j'ai accepté Ca s'arrête là. Et toi, avec qui tu couche ?

C'était elle qui avait commencé à poser les questions gênantes après tout. Pourquoi se priver ?


you dont want none of what I have.
Good lord give me peace, from life long of pain and greed but not yet I'm not done payin for my crimesr
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: That's who i am x Zelda    That's who i am x Zelda  - Page 2 EmptyLun 8 Juin 2020 - 6:17
Oui, donc, elle est bien sacrifiable... L'adolescente sait bien que les gens importants pour le camp et son avenir ne sont pas envoyés à l'extérieur. Dans un monde parfait les gens n'auraient pas à choisir qui peut mourir et qui doit survivre. Mais celui-ci est rongé par la mort, forgé par la nécessité et la cruauté. Les groupes qui ont placé la morale avant le pragmatisme n'existent plus. Il y a sûrement toujours eu une forme de sélection naturelle au sein même de l'humanité. Mais les rôdeurs l'ont rendue plus évidente, moins pernicieuse. Et ont forcé les survivants à faire des choix aussi difficiles que nécessaires. Malheureusement il faut que les soldats meurent pour que les idées survivent... « La chance ! » L'adolescente parvient malgré tout à s'extasier. Le monde extérieur, pour elle, ne symbolise pas seulement la mort. C'est une aire de liberté et une opportunité qu'elle devra elle aussi, un jour, saisir pour faire ses preuves. Avant d'être une cheffe, il faudra prouver aux autres qu'elle en a l'étoffe. Pour le moment du moins, la peur est compensée par l'enthousiasme. Et elle espère qu'il en restera ainsi longtemps encore... « Tu fais du parkour ? C'est chouette, ça ! » relève-t-elle avec sincérité quand son aînée lui expose le programme de sa matinée. « Et puis c'est pratique vu qu'les rôdeurs sont aussi agiles qu'des légumes... » Mais elle ne lui apprendra rien, pas vrai ? « Ceux des hôpitaux, hein ! Pas ceux qui poussent dans la terre ! Quoique... En vrai ça fonctionne avec les deux quand on y pense ! » Simple constatation, rien de plus...

La discussion s'oriente à nouveau sur l'adolescente - ce qui n'est pas pour déplaire à l'intéressée - alors que cette dernière expose son impatience de partir arpenter l'extérieur. Les gens qui la considèrent encore comme une enfant désapprouve cette volonté de se porter au-devant du danger. Ils ne comprennent pas. Indiana, elle, se montre un peu plus pragmatique. Au lieu de tenter de la dissuader, elle se contente d'exposer ses atouts et d'évoquer la patience. Zelda, bien sûr, hoche la tête pour approuver les propos de son interlocutrice. « C'est c'que j'me tue à leur dire ! » maugrée-t-elle. « Jj'pourrais vraiment être utile, je l'sais ! D'autant plus que j'sais plutôt bien manier un flingue et qu'j'ai déjà buté quelques rôdeurs. Ok, c'est sûr, j'suis pas une terminator d'l'apocalypse mais... J'me débrouille, quoi ! » Et de toute façon, il lui faudra bien de la pratique si elle souhaite se perfectionner. Quoi qu'il en soit la nuance qu'apporte la jeune femme à l'aspect du monde extérieur ne parvient pas à entamer l'enthousiasme de l'australienne. Bien au contraire ! « Mais justement ! » s'exclame-t-elle. « C'est comme un immense terrain d'jeu rempli d'trésors abandonnés ! On n'sait jamais sur quoi on va tomber, ni même si on va tomber ! C'est... C'est tout l'intérêt d'la chose ! » L'adrénaline. La nouveauté. Et puis, surtout, la liberté. Elle a tremblé nombre de fois à l'extérieur. Mais c'est aussi là-bas, en dehors des remparts du camp, qu'elle s'est sentie le plus vivante. Peut-être qu'India peut comprendre ce genre de sentiments ?

Mais ce sujet, aussi passionnant soit-il, ne saurait écarter Levi des pensées de la jeune espionne. Elle revient à nouveau sur le sujet en demandant ouvertement à sa cliente si elle couche avec lui. L'idée qu'elle puisse avoir trouvé une personne à qui l'israélien tient n'est pas pour lui déplaire. Il est sûrement plus facile de l'atteindre à travers ses proches qu'en s'en prenant directement à lui. Mais l'information que Zelda convoite, India ne semble pas prête à la lâcher facilement. C'est une question qui répond donc à la sienne. Pourquoi ? « Par curiosité, c'est tout ! J'imagine qu'tu connais l'adage : dis-moi avec qui tu couches et j'te dirai qui tu es ? » répond-t-elle en haussant les épaules, sourire taquin à l'appui. Sourire qu'elle perd, d'ailleurs, assez vite quand son aînée lui retourne la politesse. La gamine n'a pas vraiment besoin de se forcer pour afficher un air outré, alliant étonnement et désapprobation. « M'enfin ?! » Qu'est-ce que c'est que ces manières ? « J'ai quinze ans, hein ! C'est malsain d'me demander ça ?! » Difficile, pourtant, de jouer la vierge effarouchée alors que c'est elle-même qui les a entraînées sur cette pente glissante. Et puis elle suppose aussi que c'es en faisant preuve de transparence qu'elle parviendra à obtenir un peu de la confiance de son interlocutrice. « Si tu veux tout savoir j'ai un p'tit copain mais... on l'a pas encore fait ! » lâche-t-elle tandis que ses joues se teintent à nouveau - et malgré elle - d'une jolie teinte cramoisie. C'est quand même super personnel...

N'empêche qu'elle commence a bien l'apprécier, cette fille. Elle ne se laisse pas faire et en plus, elle semble avoir mauvais caractère. Ce qu'il y a de chouette, c'est qu'elle a aussi l'air de l'assumer. Il n'y a rien de pire que les gens qui se cachent derrière les sourires et la politesse, qui tentent de paraître pour ce qu'ils ne sont pas. « C'est quoi ? » demande-t-elle, sautant un peu du coq à l'âne. « Cette offre que Levi t'a faite, j'veux dire ? » Forcément, elle imagine déjà un pacte avec le diable. C'est d'ailleurs plutôt pertinent comme comparaison si l'on considère que l'israélien, à défaut de voler l'âme des gens, est parfaitement capable de prendre leur vie. Zelda ne croit pas trop s'avancer en imaginant qu'une personne capable de tabasser une adolescente ne sourcillerait pas à l'idée de tuer quelqu'un... « Tu l'as acceptée parce qu'elle te paraissait honnête ou juste parce que t'avais pas vraiment l'choix ? » Difficile de revenir sur ses propos élogieux à l'égard de Levi. Elle ne peut pas arguer tout et se contraire. Mais quelque part elle espère qu'Indiana est aussi méfiante qu'elle en a l'air...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Indiana Crawford
Indiana Crawford
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/04/2020
Messages : 274
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: That's who i am x Zelda    That's who i am x Zelda  - Page 2 EmptyJeu 18 Juin 2020 - 20:32

Je pourrais te montrer. Le parkour.
Ca, c'était dans ses cordes, à un certain niveau. Si elle n'était pas des plus sociables, être capable de s'enfuir en direction des hauteurs restait en revanche, un atout certain.

Zelda était une sorte d'énigme à ses yeux. Tantôt avenante et souriante, tantôt espiègle voir ... vicieuse. Qu'il s'agisse de ses sourires, ou de sa gestuelle, la brune ne parvenait pas à se détendre face à elle. Les gosses de maintenant avaient cette fâcheuse tendance à grandir bien plus vite encore. Et se révéler capable d'être de redoutables adversaires, si on y faisait pas suffisamment attention.

C'est une façon de voir les choses... Avait-elle soufflé d'un presque amusé bien qu'aucun sourire ne vint s'étirer sur ses lèvres suite à sa comparaison. Les morts avaient cet avantage d'être, profondément stupides. Ce qui laissait quelques portes ouvertes quand ils ne se déplaçaient pas en marées humaines, tout du moins. Relevant les yeux vers la serveuse qui continuait de maintenir qu'elle pouvait être utile, et capable de bien faire en extérieur. C'était à se demander si elle avait conscience de l'extérieur, vu comme elle le décrivait. Là ou elle ne voyait que désolations et point de vue, Zelda semblait y voir un vaste parc d'attraction ou était possible.

D'avantage proche de l'enfant que l'adulte, finalement. Observant ses yeux briller à l'évocation du dehors, comprenant néanmoins son point de vue. Être libre de ses mouvements lui manquait. Pouvoir sentir l'air des hauteurs également.
Peut-être assez adulte, pour qu'elle ne continue sur sa lancée. Tu veux être libre, quoi. Si elle était capable de servir des soiffards, elle pourrait être capable de tuer des mordeurs, non ? Enfin, pour ce qu'elle en pensait, ce n'était pas ses affaires. Et elle n'était pas sûre de vouloir trop s'engager sur ce terrain glissant. Elle aurait parfaitement été capable de dire qu'elle l'avait poussé à sortir dehors. Loin de là son but, en somme.

Montre que t'es capable d'agir en groupe. La survie n'est pas la même en équipe.

Seule, tout était plus simple. Mais ça, elle se garderait bien de le lui faire remarquer. Manquerait plus qu'elle fasse le mur tiens. En revanche,elle n'aimait pas cette manie de savoir ce qu'elle pouvait faire de ses nuits avec Levi. Et si la question en souleva une centaine dans son esprit, Indie se contenta de plisser légèrement les yeux alors qu'elle parlait de cet adage dont elle n'avait eu vent. Dis moi qui tu fréquente, je te dirais qui tu es. La corrigea t-elle sobrement, en prenant parfaitement la peine de ne pas répondre à ses curiosités dérangeantes.

Mais au moins fit-elle mouche en lui retournant l'interrogation, une brève esquisse de sourire naissant au coin de ses lèvres en la voyant s'outrer de la sorte. Tu veux être traitée en adulte, je te traite comme tel. Fit remarquer Indie comme si sa question n'avait rien de dérangeant, et qu'il s'agissait là d'une discussion parfaitement normale entre une ado et son aînée. A quelques années près, Zelda aurait pu être sa petite soeur après tout. Intrusive, et qui voulait se vieillir. Exactement comme Tara à son âge, avec cette même fougue à la fois amusante et épuisante.

L'écoutant parler de ce petit ami qui était encore assez chaste pour ne pas l'avoir jeté dans son lit, venant poser son visage dans sa main en l'observant avec amusement. Ca fait longtemps ? Elle s'amusait en silence de ces petites joues cramoisies et de cet air prude sorti de nulle part, bien que son visage ne conserve son éternel air neutre. C'en était presque vivifiant, de la prendre à son propre piège. D'ici peu, elle pourrait presque l'apprécier tiens. Enfin. C'était avant qu'elle ne revienne à l'attaque concernant Levi.

Une offre. A nouveau la sobriété. Peu avide de parler de son rôle d'agent double, de ces camps abandonnés de New Eden qu'elle avait exploré. De Tara, Javier, et leur destination vers New Eden. De ces discussions nocturnes à apprendre à se connaître, jusqu'à tisser un lien qu'elle n'avait plus eu depuis trop longtemps pour se rappeler de l'époque. Une personne de confiance, qui couvrait ses arrières, et avec qui elle pouvait fermer les yeux. C'était une chose bien rare.

Et la nouvelle question de Zelda la fit légèrement tiquer. Une offre intéressante, ou forcée ? Drôle de façon de décrire une personne dont elle clamait l'éloge un peu plus tôt. Un peu des deux. Admit-elle néanmoins en haussant les épaules.

Si elle aimait sa liberté et son indépendance, retrouver Tara restait sa priorité. Je cherche quelqu'un. Levi me permet de m'en occuper plus rapidement.

Et ils faisaient une bonne équipe, aussi. Ramenant ses yeux bruns sur la jeune adulte, plissant légèrement les yeux. T'aurais pas un petit crush sur Levi toi ? Se moqua t-elle avec sérieux, curieuse de connaître sa réaction sur la question. Il y avait trop de contradictions dans ses propos, pour que les deux soient sincères. Elle devait forcément mentir sur un des deux tableaux, et elle doutait fortement qu'il ne s'agisse de celui ou elle le pensait visiblement traître.


you dont want none of what I have.
Good lord give me peace, from life long of pain and greed but not yet I'm not done payin for my crimesr
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: That's who i am x Zelda    That's who i am x Zelda  - Page 2 EmptyVen 19 Juin 2020 - 13:18
Lui apprendre le parkour ? Oui, pourquoi pas ! C'est le genre d'activités que l'adolescente estime saines, susceptibles de lui sauver un jour la vie. Une occupation qui lui sera utile, contrairement à l'éducation qu'on lui distille à l'école. Ou plutôt, qu'on lui distillait. « J'suis grave motivée ! » s'enthousiasme-t-elle, le regard brillant de motivation. Et puis elle se dit aussi que si Indi lui fait une telle offre, c'est qu'elle doit bien l'apprécier. Elle n'a pas l'air d'être le genre de personne qui agit par pure politesse. Un sourire se dessine très vite sur les lèvres de l'australienne. « Tu vois ? On est déjà en train d'sympathiser ! » Oui, même si les statistiques n'étaient clairement pas en leur faveur au début de leur conversation. Tant mieux ! Les mathématiques, quand elles vont dans son sens, ont tendance à satisfaire la jeune espionne. « On fait ça demain après-midi vu qu'le matin t'es déjà occupée ? Disons treize heures sur la place centrale ? » propose-t-elle, comme un chien qui vient de trouver un os et ne compte pas le lâcher. « Tu vois où c'est ? C'est... au centre ! » Oui, comme son nom l'indique. Forcément, Indiana n'a pas pu passer à côté. Il vaut néanmoins mieux s'assurer qu'elle ne se trompe pas d'endroit et, en cas de besoin, lui fournir les informations dont elle aura besoin pour la retrouver sur ce lieu de rendez-vous improvisé. C'est ce que font les gens cools, en général, pas vrai ? Et elle, elle est cool ! Oh que oui !

Dans la foulée, Zelda doit composer avec le manque de loquacité de son interlocutrice. C'est un peu déroutant. Voir même un peu bizarre. Mais elle commence à s'habituer. Ainsi l'adolescente hoche la tête pour confirmer - ou infirmer - les sobres remarques de son interlocutrice. Oui, elle veut être libre. Et oui, évidemment, la survie est différente en équipe. Plus facile, sûrement. Puisqu'il y a moins de chance qu'un rôdeur jette son dévolu sur vous en particulier. Les autres sont là pour se faire manger à votre place, pas vrai ? Bon, bien sûr, elle garde cette réflexion pour elle. Il faut dire qu'elle ne connait pas grand chose sur le sujet. Les rares fois où elle est sortie du camp, tout s'est plutôt bien passé. Sauf, bien sûr, la fois où June l'a fait combattre un rôdeur et qu'elle a failli se faire mordre... Mais c'était une bonne leçon ! L'adolescente finit par esquisser un sourire lorsque Indiana la corrige au sujet de sa phrase qui se voulait philosophique. Oui, d'accord, l'originale n'avait pas grand chose à voir avec le sexe. Cela dit...« Ce qu'il y a d'cool avec cette phrase, c'est qu'on peut la transformer pour la faire coller avec à peu près n'importe quoi ! C'est pratique ! » relève-t-elle. En tout cas, elle, elle ne se gêne pas pour la mettre à sa sauce. En plus, comme ça, elle a l'air d'une sage qui dit des trucs sensés. C'est trop bien ! Même si, pour le coup, son aînée semble plutôt désapprouver. Et bien sûr, cette dernière ne lui donne pas les détails croustillants qu'elle espérait. Triste ! Cela dit, oui, elle ne peut pas se plaindre d'être considérée comme une adulte alors que c'est précisément ce qu'elle souhaite. Prise à son propre jeu...

Et puis le sujet dérive sur Sean. De quoi gêner l'australienne et teinter se joue d'une jolie couleur rosée. Le sujet semble intéresser son interlocutrice puisque cette dernière lui demande depuis combien de temps ils se fréquentent. Zelda réfléchit un instant puis abandonne vite l'idée de calculer au jour près le temps passé ensemble. « En vrai, ça dépend ! J'sais pas trop à partir de quel moment c'est devenu officiel, tu vois ? » C'est d'ailleurs une question qui mérite d'être approfondie. Car s'ils doivent faire un jour comme les boomers et fêter l'anniversaire de leur premier baiser, ça va vite être embêtant sans une date précise. « Mais en gros on a qu'à dire qu'ça fait depuis l'début d'mon stage au labo ! Donc l'premier mai, m'semble ! Le jour d'la fête des communistes ! » s'amuse-t-elle. C'est assez pratique comme date, ça. Ce sera plus facile de s'en souvenir même si la fête du travail n'a plus vraiment grand sens en temps d'apocalypse. Les jours fériés n'existent plus...

Pour finir elle n'set qu'à moitié étonnée lorsque son aîné lui explique que la fameuse offre faite pas Levi lui a été en partie imposée. Tiens donc ! Encore une victime du Levinisme... L'australienne esquisse une petite moue compatissante mais décide de ne pas relever. Du moins jusqu'à ce que son interlocutrice lui en dise en peu plus sur la nature de la proposition de l'israélien. Retrouver quelqu'un ? Forcément, là, d'un coup, la gamine se montre tout de suite intéressée. Son regard curieux se pose immédiatement dans celui de sa cliente : « Tu veux r'trouver qui ? Ton copain, c'est ça ? P't-être ta soeur ou ton copain ? Tu sais... J'peux t'aider ! J'suis plutôt douée pour r'trouver des gens ! Sans m'vanter j'suis plutôt une bonne enquêtrice... Ou enquêteuse ? Bref, tu vois c'que j'veux dire ! » Et elle, elle le fera presque gratuitement. Juste par goût du challenge. Bon, bien sûr, elle lui demanderait sûrement une petite compensation un jour ou l'autre. Mais en tout cas, elle n'aura pas à coucher avec elle. Et ça, franchement, c'est plutôt cool ! Nan ? Et puis vient cette question, celle qu'elle n'a pas du tout vue venir... « Moi ?! Crusher sur Levi ?! J'vais t'dire : j'préfère encore me taper une troupeau d'kangourous qu'de tomber amoureuse d'ce... d'ce... » Et merde ! « De ce charmant monsieur plein d'qualités et... d'autres trucs comme ça ! » Bon, là, c'est sûr : elle est grillée. Ses épaules s'affaissent. « Non, en vrai, j'peux pas l'saquer c'mec ! Et c'est même pas parce qu'il est juif... » se sent-elle obligée de préciser, désireuse de ne pas être accusée à tort d'antisémitisme. « Mais ça reste entre nous, ok ? » Manquerait plus qu'elle aille tout raconter à ce psychopathe...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Indiana Crawford
Indiana Crawford
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/04/2020
Messages : 274
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: That's who i am x Zelda    That's who i am x Zelda  - Page 2 EmptyDim 21 Juin 2020 - 18:03

C'est qu'elle allait vite en besogne celle-la. A peine avait-elle émis l'éventualité de lui montrer le parkour, que déjà Zelda annonçait qu'elles s'entendaient, et en prime lui proposait de commencer ça dès le lendemain avec même un rendez-vous au niveau de la place centrale. Si ses sourcils se froncèrent face à tant d'enthousiasme, elle n'avait, de toute manière, pas réellement le choix. Ses après midis étaient relativement libres le temps de sa période d'essai, après tout.

Ouais, là tout le monde zone. Avait-elle répondu simplement à l'ado qui déjà s'enthousiasmait, et assurait que son adage mal exprimé collait à toutes les situations. L'observant sans mot dire, pour ne pas lui faire remarquer que c'était complètement stupide et insensé. Elle restait encore jeune, après tout. Et sa propre mère faisait d'avantage de fautes et avait été constamment reprise au cours de sa vie pour qu'elle ne se permettait de faire subir la même chose à Zelda, qui agissait d'avantage comme Tara au même âge.

Et il fallait l'admettre, c'était bien plus amusant de la voir se mettre dans tout ses états à l'évocation de son crush du moment, qui avait démarré le jour d'une fête communiste, comme elle venait de le dire. Il est stagiaire avec toi au labo ? avait-elle demandé en revenant prendre une gorgée de son verre, cherchant à en savoir un peu plus sur ce petit ami. Des gens de son âge, il y en avait pas mal dans ce campement. Ca avait le don de la surprendre, par ailleurs. Cela faisait bien trop longtemps qu'elle n'avait plus été amenée à rencontrer autant de gosses dans son secteur. Au moins quelques années, persuadées qu'ils s'étaient tous faits bouffer. Mais Fort Ward avait cette capacité exceptionelle à posséder familles, bébés, et animaux de compagnie. Comme si le virus s'était stoppé aux abord de l'île...

A contre coeur, elle avait fini par hocher la tête face à l'insistance de Z, venant un instant pianoter contre le comptoir. Ma petite soeur, ouais. Pas la peine de parler de son éventuelle allégeance aux New Eden, elle préférait garder ça entre elle et Levi pour le moment. Et son fils, aussi. Il doit avoir dans les ... Cinq ans ? Javier avait dû naître peu de temps après son arrivée au stade après tout, au vu de ses huits mois et demi de grossesse. Le stress et l'angoisse ambiantes n'avaient pas dû aider à arriver au terme.

Et de toute manière, la suite fût bien plus intéressante, alors qu'elle avait taquiné à demi mot la jeune femme sur ses éventuels sentiments vis à vis du militaire, et que déjà la sincérité franchissait le seuil de ses lèvres pour cracher une verve des plus rares. Une sorte de haine limpide, qu'elle ne parvint pas à cacher une seule seconde, alors qu'elle la perçait enfin à jour, haussant néanmoins un sourcil interrogateur quand à la question de sa culture. Si le fait qu'il soit juif n'était pas un problème, ou le problème pouvait-il bien se situer ?

A son sens, Levi était tout, sauf un monstre tueur d'enfant. Un gang bang de kangourou doit être pas mal douloureux, tu sais ?

Savait-elle seulement ce que pouvait être un gang bang ? Elle préférait ne pas en rajouter, alors qu'elle admettait clairement ne pas le supporter, et la supplier presque de ne pas lui en parler. Ca devait rester entre elles, alors ? L'observant avec suspicion, sans répondre à sa question, avant de reprendre.

J'ai confiance en lui.

Pas besoin de rentrer dans le détail. Il lui avait sauvé la vie, était son partenaire. Avait même dormi à ses côtés dans tenter de la violer. Ca faisait pas mal de points positifs pour une seule et même personne. C'est vos affaires, j'suis pas là pour ça. elle avait haussé les épaules, l'air de dire que ça lui faisait une belle jambe les inimitiés des uns et des autres, revenant prendre une gorgée d'alcool. On peut pas plaire à tout le monde, après tout.


you dont want none of what I have.
Good lord give me peace, from life long of pain and greed but not yet I'm not done payin for my crimesr
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 2580
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: That's who i am x Zelda    That's who i am x Zelda  - Page 2 EmptyLun 22 Juin 2020 - 18:07
En fait, avec Indiana, il faut savoir interpréter le silence. C'est un exercice plutôt difficile pour lequel l'adolescente n'est guère préparée. Est-ce de la désapprobation ? Ou au contraire une manière d'approuver ? Peut-être simplement la preuve d'un profond désintérêt ? Puisqu'elle n'est pas Champollion et qu'elle n'a encore moins une Pierre de Rosette en sa possession, elle est obligée de se laisser guider par son intuition. Ce qui, dans le fond, est bien plus simple. Alors quand son aînée se contente de confirmer qu'elle sait où se trouve la place centrale mais s'abstient de rétorquer quoi que ce soit à sa demande d'entraînement, Zelda part tout simplement du principe que sa requête est acceptée. Parce que ça l'arrange ! « Parfait ! » Un sourire satisfait vient éclairer ses traits juvéniles. « Treize heures tapantes, hein ! » lui rappelle-t-elle. Ce n'est pas qu'elle est une chantre de la ponctualité mais elle préfère ne pas avoir à attendre des plombes avant de pouvoir enfin escalader quelque chose. Elle se réjouit déjà de sauter de toits en toits, de faire des pirouettes et toutes ces choses qui rendent les gens trop stylés. Elle aura la classe ! Et puis elle pourra fuir le danger plus aisément avec un tel entraînement, peu importe s'il adopte la forme de rôdeurs ou de gens à qui elle a causé du torts. Non, vraiment, il n'y a que du positif dans tout ceci !

Ce qui est sûr, en tout cas, c'est qu'elle préfère largement évoquer les singeries urbaines que sa relation avec Sean. C'est un peu étrange parce qu'Indiana, trouve-t-elle, à une fâcheuse tendance à montrer de l'intérêt pour ce sujet. Bon, il est vrai que les potins sont toujours amusants et que l'amour est un sujet qui fascine les adultes. Et les adolescents aussi, oui, d'accord. Mais ça force l'australienne à s'exposer, à évoquer une part de son intimité. Cela dit la dernière question de son interlocutrice est plutôt sobre et n'a rien de bien intrusive. C'est pour cette raison qu'elle y répond avec une légèreté retrouvée : « Ouais, il a commencé son stage en même temps qu'moi  ! » Et lui, il était plutôt content de se retrouver avec tous ces gens qui utilisent des mots compliqués et qui adorent calculer des choses, mélanger des trucs et inventer des bidules. « Il est plutôt doué pour ça, d'ailleurs ! Mais bon... Il est un peu doué pour tout ! C'est un peu un génie, t'vois ? Le problème, c'est qu'il en est conscient... » Et parfois, disons-le, il peut être carrément insupportable, Sean ,quand il s'y met. Ce n'est pas pour rien qu'elle ne pouvait pas le voir en peinture avant tout ça. Mais il n'est pas que ça ! Sinon elle serait toujours en train d'ourdir des plans pour lui pourrir la vie plutôt que de trépigner d'impatience avant chacun de leurs rendez-vous...

Puis Zelda a enfin droit à un semblant d'explication quant aux personnes que recherche son aînée. Sa soeur ! Rien que ça ! Et son neveu, en plus. Il y a peut-être une chose pire que de ne pas avoir de famille : en avoir une mais ne pas savoir si ses membres sont encore en vie. Quant à l'âge du petit... « Cinq ans ? Ben tu parles d'un mauvais timing ! » s'amuse-t-elle. Il n'y avait certainement pas un pire moment pour mettre au monde un enfant qu'au début de l'épidémie. « Ben j'espère qu'il a survécu, hein ! Parce qu'il paraît qu'les bébés ont la chair hyper tendre ! Pis comme ils peuvent pas trop courir et qu'en plus ils chialent tout l'temps, leurs chances de survie doivent au moins être à... » Et c'est l'instant où elle s'interrompt, où elle comprend que l'autre n'a pas besoin d'entendre ça. « Non mais il va très bien, c'est sûr ! » affirme-t-elle en tentant de mettre un peu de conviction. Heureusement elles changent vite de sujet pour repasser à cet enfoiré de Levi. Zelda ayant catégoriquement nié une quelconque attirance pour l'israélien et avoué préférer copuler avec des kangourous, elle est gratifiée en retour d'une remarque étrange. « Un.... Gang Bang ? Tu veux pas plutôt parler du Big Bang ? » Parce que ce terme, en tout cas, lui est inconnu. Et que si elle veut bien concevoir qu'un Big Bang puisse faire mal, elle voit pas trop le rapport avec des kangourous... « Peu importe, va ! » Elle n'est pas certaine de vouloir parler encore longtemps de rapports sexuels avec des animaux. C'est un peu crade, non ?

Quoi qu'il en soit elle semble avoir fait une erreur en se livrant à la jeune femme. Car elle apprécie Levi. Ouais, logique. Il lui a sauvé la vie et lui a promis de retrouver sa soeur et son rejeton. Il a visiblement réussi à lui insuffler un peu d'espoir alors qu'elle, elle a déjà de la peine à lui faire gober de la Spéciale Z... Elle ne peut pas lutter ! Comme souvent lorsqu'elle est confrontée à l'israélien ou à l'influence qu'il réussit à obtenir sur les gens ! « Non mais ouais c'est une histoire d'atomes crochus, tout ça, là !  » élude-t-elle, se retenant de dire qu'à son avis la plupart des gens ne crocheraient pas beaucoup avec un mec qui les tabasse dans une allée sombre. Mais tout ce qu'elle pourrait dire maintenant sur le sujet la desservirait. Elle en a conscience. « Et puis c'est sûr qu'on peut pas plaire à tout le monde ! » confirme-t-elle. Ca aussi, elle s'en est rendue compte. En fait les gens qui l'apprécient sont bien moins nombreux que ceux qui ne parvienne pas - ou plus - à la supporter. Elle a parfois l'impression que c'est un peu elle, le problème... « Bon ! J't'en r'mets une p'tite couche - c'est pas négociable - et puis j'vais voir si les autres clients ont b'soin d'moi, ok ? » indique-t-elle avant de remplir le verre d'Indiana et voguer vers d'autres horizons. C'est à dire à l'une des tables proches, celles où deux militaires qui viennent d'entrer dans le bar viennent de s'installer.


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: That's who i am x Zelda    That's who i am x Zelda  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- That's who i am x Zelda -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: