The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

Partagez
- Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1181
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 2 EmptyJeu 28 Mai 2020 - 3:56
Celui qui a été a peine égratigné


Je ne suis pas sûr d’avoir su comprendre son premier mouvement. Est-ce qu’elle allait vers moi ? Est-ce que je l’ai surprise ou voulait elle fuir ? C’est affreusement frustrant, après autant d’année de complicité de ne plus savoir lire en elle comme j’avais toujours su le faire. La voir après tout ce temps est presque douloureux. Elle est toujours aussi merveilleusement belle et attirante, sauf que maintenant elle est inaccessible. Je suis obligé de me raidir pour ne pas oublier ce détail. Ce n’est plus ma femme, c’est juste Joey pour moi.

Je la regarde opiner du chef. Je la crois quand elle signifie que ça va, a première vue du moins. Elle est un peu pale, certes, elle a l’air fatiguée, mais elle reprit du poids et son regard a retrouvé un peu de son éclat, celui que j’avais fini par tuer. Je vois aussi autre chose dans ses yeux dorés… de l’inquiétude ? autre chose ? Est-ce à cause de moi ?
Je la vois me détailler du pied à la tête, enfin, surtout la jambe. Fut un temps où j’aurais fait un peu d’humour en me dandinant, façon « chat noir », comme le fameux soir de son anniversaire, mais je n’arrive pas a me détendre. Il y a quelque chose en moi qui a été cassé et je ne sais pas si j’arriverais a le réparer. Je reste donc immobile, même quand elle me pose ses questions. Je trouve cela un peu étrange, surtout après la façon dont elle est partie, sans attendre de mes nouvelles, mais je sens que ma réponse a vraiment de l’importance pour elle.

« Allia en a fait un flan et est en train de virer mère poule. C’était pas si grave que ça mais elle aurait jamais accepté d’aller avec ses potes si j’avais pas été avec Connor et elle méritait pas de rester coincer avec moi. »

Je ne sais pas trop si je me rends bien compte que sans Connor je serais peut être mort, pas forcément qu’à cause de la blessure, rembourser une dette c’est se donner un but, même à court terme. J’aime à penser que non, j’ai survécu a tellement de trucs depuis la fin du monde, et même avant. J’essaye de me montrer rassurant sans trop savoir si c’est ce qu’elle veut entendre. Très doucement j’ajoute :

« Qu’est ce que tu fais la toute seule ? C’est un endroit dangereux ici. Je te pensais heureuse avec Gemma chez les éleveurs de légumes… pourquoi tu es ici ? »




Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 785
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 2 EmptySam 30 Mai 2020 - 23:36
J’ai l’impression qu’il prend tout son temps pour daigner répondre à ma question, et peut-être bien que pendant ce temps, mon cœur s’est mis à battre à cent à l’heure dans ma cage thoracique. Je connais cette tête de bourrique, même avec tout ce qui a pu se passer, au cours de notre survie, ou entre nous, je sais qu’il est dû genre à refuser les mains qui se tendent à cause de ce putain d’égo à la con. Monsieur « je peux me débrouiller tout seul » dans toute sa splendeur. Alors oui, forcément, pour qu’Allia confie Isha à une tierce personne, c’est que la situation était loin d’être rose, j’en ai parfaitement conscience. Et l’idée qu’il aurait pu se laisser mourir plutôt que d’accepter de l’aide me rend amère. A sa réponse, je plisse les yeux, parce qu’on sait très bien tous les deux que la chasseuse du groupe n’est pas du genre à faire un flan pour rien, ni à être mère poule. Elle est protectrice, tout simplement, et est prête à faire beaucoup pour les membres du groupe. Enfin…ancien groupe. « -Elle s’est inquiétée. » Et moi aussi. Mais ça, bien sûr, je ne le dis pas, et ravale la remarque, avant de détourner légèrement le regard. La tension entre nous grimpe, bien palpable, et me serre le cœur plus que je ne l’admettrais.

Quand Isha reprend la parole, mon regard se pose immédiatement sur son visage, alors que je hausse les sourcils, sans pouvoir m’en empêcher. Heureuse…c’est bien le mot qu’il a employé ? Je reste à le fixer un moment, sans parvenir à prononcer le moindre mot, un peu comme si j’avais oublié le mode d’emploi. J’imagine que ce serait plutôt malvenu de lui répondre que ça fait un moment que je n’ai pas eu le sentiment d’être heureuse. Me rendant compte que ça fait un moment que je n’ai pas prononcé le moindre mot, et que ça commence à devenir étrange, je finis par bredouiller légèrement : « -J’avais pas de vos nouvelles, alors…je suis venue en chercher. » Je sais ce qu’il doit penser à cet instant précis, que j’avais qu’à pas me barrer, que si j’étais restée avec le groupe, la famille comme on l’appelait à l’époque, j’aurai toujours su, en permanence si lui et les filles allaient bien. Il faut dire que les choses ne se sont pas déroulées exactement comme on l’avait prévu lors de notre arrivée ici, et que j’en suis largement responsable.

A cette pensée, j’ai toutes les difficultés du monde à déglutir, et je me balance légèrement sur mes pieds, d’avant en arrière. Je ne peux pas taire cette petite voix dans ma tête qui me dit que si Isha était mort de ses blessures, je n’en aurai peut-être jamais rien su. Cette idée m’embrouille les idées depuis qu’Allia m’a mise au courant, et rien à faire, je ne parviens pas à la chasser de ma tête. Je ne me rends pas tout de suite compte que j’ai fait deux pas dans sa direction, et quand je m’en aperçois, je n’ai absolument plus aucune envie de m’arrêter. Sans y réfléchir plus longtemps, j’avance jusqu’à lui, et me dresse sur la pointe des pieds en serrant mes bras dans son dos, ma poitrine collée contre son torse. Sans réussir à doser ma force, ce dont je ne me rends pas compte non plus, je le serre contre moi fort, ne pensant pas une seule seconde aux conséquences de cet acte.



Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1181
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 2 EmptyDim 31 Mai 2020 - 7:54
Celui qui espère trop


Je la vois tiquer et je me raidis. Ai-je fait une boulette ? Si ca se trouve elle se sent fliquée, elle ne savait pas que j’avais de ses nouvelles ou que je savais ou la trouver…. Son psychopathe d’ex qui risque, maintenant de débouler a n’importe quelle heure pour les traumatiser. Bordel, que je suis con, j’aurais dû fermer ma gueule !!! La fatigue, l’émotion aussi. La revoir après tant de temps, sans savoir la toucher, l’embrasser… c’est pas si simple. Même si on est parti en mauvais terme, enfin si elle est partie en mauvais terme et moi je suis resté à ruminer, elle reste la seule femme que j’ai vraiment voulu épouser.

Le silence s’éternise et je reste sans bouger à redouter qu’elle se barre. Je vois bien qu’il se passe des choses dans sa petite tête, mais cette fois, je n’y ai juste pas accès. C’est étrange d'aussi mal vivre ce moment alors que ceux où nous ne partagions aucun mot avaient toujours été les plus apaisants pour moi… enfin, ça c'était avant.

Elle finit par ouvrir la bouche pour m’expliquer les raisons de sa venue. Je grimace un peu en imaginant l’accueil qu’a dû lui réserver la patronne. Depuis des mois elle est en boucle à ressasser la perte de Vaughn, j’ai même eu le droit de m’en prendre plein la gueule, au sens figuré comme premier, de sa part car elle m’estimait responsable de son malheur, en libérant Joséphine de ses engagements. Mallow n’a pas compris, et ne comprendra surement jamais, que c’était un geste d’amour et non une façon de tout détruire. J’ai l’impression que personne n’a fait attention à la détresse de Joséphine pendant le voyage, trop occupés à baiser, ronchonner ou surement préparer le terrain pour baiser encore plus.

« Écoute Joey je… »

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase que je me retrouve avec Joséphine dans les bras. Elle m’étreint presque avec la force du désespoir. Je m’attendais a beaucoup de chose mais pas a ça. L’instant de surprise passée, l’instinct prend le dessus, enfin une partie seulement, j’arrive à brider le reste. Je l’enlace presque timidement avant de la serrer un peu plus fort contre moi. C’est assez irréel, au point que je me demande si je ne suis pas juste en train de délirer avec une nouvelle forme d’hallucination. Je penche ma tête contre elle et respire son odeur en me rendant compte a quel point elle m’avait manquée. Une partie vicieuse de moi se réveille, et non je parle pas de ma teub, je parle d’un espoir complétement fou. J’essaye de l’étouffer dans l’œuf en me doutant bien que ça me conduira à ma perte.

Je me contente juste de la garder contre moi, incapable de savoir ce qui l’a poussée à ce geste, mais devinant en partie ses émotions. Je lui caresse le dos doucement en lui murmurant.

« Ca va aller… je suis là… tout va bien se passer…»

Plus que le contenu de ce que je lui dis, c’est le ton que je veux réconfortant. Je ne sais pas s’il s’est passé un truc ou pas, je ne sais pas si les gestes d’avant quand elle allait mal, marchent encore maintenant. J’arrive au moins à ne pas lever son visage pour qu’elle me regarde dans les yeux, devinant que j’aurais un mouvement forcement « inapproprié ». Je reste un long moment dans cette position sans avoir les couilles de briser cet instant et en me demandant si c’est « une nouvelle dernière fois » ou pas. Je prends enfin le risque de tout briser en disant avec autant de douceur que je le peux :

« Est-ce que tu as faim ? Ca te dit qu’on se trouve a manger et un endroit pour que tu puisses passer la nuit tranquillement. On est pas obligé de parler si tu n’en as pas envie et je sais partir des que tu es en sécurité si tu préfère… »

Ca me plait pas de proposer d’arrêter cet étrange moment et je n’esquisse aucun geste dans ce sens. Il aura suffit qu'une petite bouffée d’oxygène avec elle pour que l'idée même de me retrouver, à nouveau, en apnée me semble impossible et inhumaine.



Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 785
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 2 EmptyDim 31 Mai 2020 - 11:56
J’ai l’impression qu’il se passe un temps fou avant de sentir les bras d’Isha se refermer sur ma silhouette, et me serrer, enfin, contre lui. Mon cœur bat toujours aussi vite dans ma poitrine, je suis même quasiment certaine qu’il peut le sentir contre son torse, mais j’essaye de ne pas y prêter attention, et juste de profiter de cet instant, aussi étrange soit-il. Pour l’heure, je me contente de le serrer aussi fort que je le peux, mon visage plongé dans son cou. Putain, ce que ça m’avait manqué. A cet instant, je ne réalise pas encore que ce geste irréfléchi sera peut-être à l’origine d’autres moments pénibles, quand je serai de nouveau seule, mais peu importe. J’y réfléchirai plus tard. Sa main glisse dans mon dos dans un geste réconfortant que je ne mérite sans doute pas, alors qu’en réponse, je me serre davantage contre lui. Mon esprit me renvoie à cet instant un mot, celui « d’égoïste », mais je le chasse aussi facilement que je l’aurai fait avec une mouche d’un petit geste de la main.

Est-ce que j’ai faim ? Non, pas vraiment. Je suis trop nerveuse pour ça. Et je trouve aussi qu’il prend bien trop de gants avec moi, surtout au vu de ce qu’il s’est passé. D’ailleurs, s’il émet la possibilité de faire autre chose que se serrer l’un contre l’autre au beau milieu d’une ruelle, Isha ne bouge pas pour autant, et on reste comme ça encore un peu. Ma gorge est nouée par ses attentions, que j’estime ne pas mériter, et je reste silencieuse un long moment, avant de me reculer légèrement, sans parvenir à desserrer énormément mon étreinte. Nos visages aussi proches l’un de l’autre, je n’ai aucun mal à plonger mon regard dans le sien, sans avoir pu prédire un seul instant que ce serait si douloureux. « -Viens, on peut aller dedans, si tu veux. » Et après de nouvelles secondes, je finis par détacher doucement mes bras de sa taille, en me mordillant la lèvre inférieure.

Je ne sais pas trop dans quoi on s’embarque, je dois bien l’admettre, mais au bout d’une seconde ou deux, je me détourne pour revenir sur mes pas, et grimper une nouvelle fois à l’étage, dans cette pièce qui contient encore mes affaires. Je referme la porte derrière Isha, et me pince les lèvres quelques instants, avant de remonter mon visage vers lui. Dans un coin, contre un mur, j’ai étalé mon sac de couchage au sol, en prévision de la nuit à venir, et mon sac à dos est juste à côté. Un peu mal à l’aise, ce qui est à la fois douloureux et ridicule, je finis par prendre appui sur la table poussiéreuse présente à côté de la porte, avant de demander : « -Comment ça se passe, dans ton groupe ? » Etrangement, je l’imagine assez mal cohabiter avec Milow, mais peut-être que je me trompe, et qu’en fait, tout se passe au mieux pour eux trois.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1181
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 2 EmptyDim 31 Mai 2020 - 14:07
Celui qui veut pas tout dire


J’ai peur de tout casser, comme si j’étais un ours dans une forêt de cristal. C’est beau, c’est douloureux et ça me parait tellement fragile. J’ai l’impression qu’elle aussi n’ose pas bouger de cette étreinte complétement surnaturelle au regard des derniers mois. Je savoure presque ce moment, tout en sentant déjà la douleur que ça ne soit qu’une accolade amicale malgré les doux effluves d’un passé encore trop frais pour moi.

J’essaye de lui sourire quand elle lève la tête mais ca doit pas ressembler à grand-chose parce que c’est compliqué de lutter contre le réflexe de ne pas me pencher pour l’embrasser. Quelques mois c’est encore un peu léger a côté de tant d’année j’imagine. Ca ne doit pas être trop grave. Ca finira bien par passer et elle me donne peut être l’occasion qu’on puisse au moins communiquer, que je ne sois pas tributaire des autres pour avoir quelques brides de nouvelles. Aussi, de lui dire que je ne leur aurais jamais fait de mal, que je comprends ce qu’elle a fait mais que je me tuerais plutôt que de faire quoique ce soit contre elles. C’est ridicule de dire ça maintenant que j’ai tout cassé, mais j’ai tellement eu peur de crever sans qu’elle le sache.

Elle finit par se détacher de moi, c’est vraiment pire que je le pensais. Je reste, une nouvelle fois, immobile à me contenter de la dévorer des yeux craignant qu’elle disparaisse bientôt. Elle m’invite a la suivre dans le bâtiment. Je fronce les sourcils, ici c’est pas le mieux pour passer la nuit, mais je ne me sens pas de la contrarier. Je n’en ai pas la force et, avouons-le, j’ai tellement peur qu’elle se souvienne de pourquoi elle est partie et me rejette, que je la suis docilement. Elle ferme la porte et, par reflexe, je vérifie plutôt deux fois qu’une avant de me retourner et d’aviser son sac de couchage. Je me sens étrange de me dire qu’elle va dormir ici et que je suis dans la même pièce. Après, je partirais quand elle me dira de partir et sans faire d’histoire.

Je la regarde s’appuyer comme un vieux meuble pendant que je m’adosse, un peu mal a l’aise, contre la porte, en tailleur. Je ne suis pas loin et au moins je ne vais pas la reprendre dans mes bras comme j’en crève d’envie de le faire. Je sors avec précaution Mauricette, pour ne pas faire peur à Joey, pour la poser a portée de main. Pendant toute cette « opération » je garde mes yeux dans les siens, un peu inquiet de sa réaction. Je ne veux pas qu’elle se sente menacée d’aucune façon qu’il soit et je montre au mieux qu’il y a rien d’agressif dans cette sortie d’arme.

Sa question me surprend un peu et je me rappelle du baratin que j’ai sorti a Allia. Ouai, je lui ai pas expliqué que j’étais la que pour payer une dette et que je parlais a personne en attendant que mon temps soit écoulé, a part à Millow et Connor. J’essaye de prendre un air enjoué.

« Isha dans un groupe, qui l’eut cru. Finalement en étant mécano j’ai pas eu trop de mal a trouver. Je forme même Millow. C’est vraiment… heu… bah chouette en fait. Ca se passe vraiment bien. »

Mensonge mensonge et mensonge. A croire que l’apocalypse avait surtout épargné les mécanos, ca pullulait presque si on écoutait les ragots du MNL. Je m’étais fait tej de partout où j’avais essayé, parce que j’avais vraiment essayé à un moment où j’espérais encore son retour, pour lui montrer que je pouvais lui offrir la vie qu’elle voulait. Mais ça n’avait pas marché. Après, peut-être, aussi, que les gens avaient pas osé me dire que c’était juste que j’étais complétement secoué en disant qu’ils avaient déjà ce qu’ils voulaient. J’avais même eu espoir d’aller avec Allia, sauf qu’au final, ils avaient préféré une fille dans leur garage. Oui, vous lisez bien, une fille. Coté égo, Seattle me donnait chaque jour une petite leçon de vie depuis notre arrivée. Il était bien loin le champion de Detroit. Curieux d’en savoir plus sur elle, je ne m’étends pas et change vite de sujet.

« Et toi ? J’ai les éleveurs de légumes ? On m’a dit que Gemma adorait, qu’elle avait des amis, qu’elle allait à l’école… que toi aussi tu t’étais fait des amis… ca se passe bien ? Il y a des balançoires ? Tu te plait ? »



Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 785
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 2 EmptyDim 31 Mai 2020 - 18:41
Alors que je finis par poser carrément mes fesses sur le meuble, Isha lui, décide de s’installer contre la porte de la pièce, et par sortir son arme, sans me quitter des yeux une seule seconde. Je pourrais trouver ça étrange, cette insistance, mais dans les faits, ces yeux foncés m’ont trop manqué pour que je détourne le regard malgré tout. Je le vois poser la lame à côté de lui, et sans que je n’y puisse rien, mon sourcil se hausse, même si je ne fais aucun commentaire sur le sujet. Il a peur de quoi, exactement ? Que je me mette à courir dans la pièce en hurlant qu’il veut essayer de me tuer ? Ridicule. A la place, je reste silencieuse, et attends sa réponse, avant de lâcher un petit soupir quand il finit par prendre la parole. Je grimace ouvertement, sans chercher à me cacher, avant de quitter le meuble pour aller me poster devant la fenêtre une nouvelle fois, les bras croisés. « -Tu sais Isha…si tu voulais pas répondre, il suffisait de me le dire, plutôt que de me raconter des salades. » Je sais bien que je ne mérite aucune réponse de sa part, mais j’aurai préféré une réponse franche et directe, plutôt que ce simulacre qu’il m’offre, et qui génère encore plus de questions et d’inquiétudes.

A mon tour, j’ai droit à plusieurs questions, et je ne doute pas un seul instant à ses paroles que Connor et lui ont dû discuter. Il n’y a pas de souci sur le sujet, le blond et moi avons pris le temps de parler de ce qu’Isha pouvait savoir ou non sur notre nouvelle situation, et il n’y a rien concernant Gemma que je voudrais lui cacher de toutes façons. « -Ça se passe bien. Gemma s’est vite trouvé une place là-bas, c’est vrai. Y’a pas mal d’enfants, ça lui a fait tout drôle au début, et puis…elle s’est adaptée, tu la connais. » Cette gosse était née en pleine apocalypse, elle n’aura connu que ça, toute sa vie, et je suis d’avis que de ce fait, elle saura mieux que n’importe quel adulte rebondir dans cet univers, peu importe les embûches qu’elle rencontrera sur son chemin. Rapidement, je me dirige vers mon sac à dos, et en tire une enveloppe faite de feuilles pliées entre elles, que je tends à Isha. « -C’est sa façon de te remercier pour les petits poneys, et tout le reste. Elle a adoré. » Je reste devant lui encore quelques secondes après qu’il ai pris les dessins, et après un petit moment, retourne devant la fenêtre, calant ma hanche contre celle-ci, pour pouvoir regarder en contrebas. « -Tu lui manques beaucoup. Elle pose pas mal de questions. » Je n’ai pas pu dire ces mots à voix haute, ils ont quitté mes lèvres dans un chuintement, et pourtant, je sais qu’Isha les a entendus. Je reste silencieuse, de nouveau, comme pour lui laisser le temps de découvrir les dessins, ou de me laisser à moi celui de rassembler mon courage pour dire la suite de mes pensées. « -Je savais pas trop comment ça allait se passer, ici, alors j’ai préféré la laisser en sécurité au camp. Mais…je…on pourrait prévoir une sortie, pour que vous puissiez vous voir… » Il me faut quelques secondes de plus pour que mon regard quitte la rue et se pose sur Isha, à quelques pas de là.



Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1181
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 2 EmptyDim 31 Mai 2020 - 21:54
Celui qui n'a plus sa place


Je ne tique pas quand elle me signifie qu’elle ne me croit pas. Pipo ou pas, actuellement c’est bien ce que je suis, même si c’est temporairement, mécano pour le groupe de Connor… ou du gros black dont je sais plus le nom, enfin le mec qui répare les moteurs dans le camping du coin quoi. Je ne relève pas et ne détourne pas les yeux.

Elle finit par me répondre à mes questions, enfin, a celles sur Gemma. Ça me fait sourire d’imaginer cette petite frimousse vivre sa nouvelle vie heureuse et épanouie, même si c’est sans moi. Le prix a payer pour qu’elle puisse avoir cette chance de connaitre tout cela et qu’elle ne soit pas qu’un petit cadavre enterrer au bord du chemin nous menant ici. C’est dur mais ça en valait la peine. C’est ce que je me dis tous les matins. Si c’était à refaire, même en sachant ce qui allait se passer, je le referais sans hésiter. Je prends délicatement les petits dessins que je reste à regarder avec émotion avant de passer du doigts les courbes plus ou moins suggestives de ce que je pense être des poneys… ou une grosse tache colorée qui sourit… peu importe, c’est beau à mes yeux.

« Merci… »


Ma minute de tendre rêverie ne dure malheureusement pas. Joey enchaine que je manque à Gemma et je la fixe, a nouveau, avec toute la douleur et l’incompréhension du monde au fond des yeux. Une envie de lui dire qu’il ne fallait pas partir comme ça me taraude avant que je l’étouffe. Elle a fait ce qu’il fallait, point barre, je n’ai pas à juger.

« Moi aussi elle me manque… »

Doux euphémisme pour parler du cauchemar que je vie depuis février. Perdre ses amis est compliquée, perdre sa femme et son frère est une épreuve mais perdre le lien avec son enfant… je n’ai pas encore trouvé de mot pour cela. Je me raidis quand elle propose de la voir. Une nouvelle vague de détresse m’envahi et je me sens encore plus perdu. Ca le ferait si je disais oui ? Si je lui imposais un père de passage de temps en temps, la bloquant dans la possibilité de se projeter dans une vraie famille ? Est-ce que c’est vraiment ce que je veux et surtout est ce que c’est vraiment ce que veut Joey. Pourquoi serait-elle partie pendant mon absence, fuyant presque comme une voleuse avec Gemma sous le bras ?  

J’aime à me voir fort mais j’ai déjà pas mal de fois prouvé que je suis faible. Je suis tellement fracassé de partout que je me demande parfois comment j’arrive a tenir encore. Pourtant, de la même façon que j’ai réussie a trouvé la force de pas me foutre en l’air pour de bon, ou de ne pas faire une connerie juste pour voir Gemma, au risque de leur causer des emmerdes, je me surprends une nouvelle fois. Après un long silence, nécessaire a réussir a ne pas juste dire oui, c’est presque en murmurant que je lui dis :

« Dans les livres ils disent qu’avant les trois ans les enfants oublient tout. Dans quelques temps Gemma ne saura même plus qu’il y avait un type qu’elle appelait papa… »

Dire cela me fait mal. Je serre les poings et lutte contre ma gorge qui se noue avant d’enchainer. Je ne sais pas si elle me haïra ou pensera que je suis un connard qui abandonne sa gosse… peu importe, comme pour les médicaments, mon seul souci n’est pas ce que moi je vais encaisser mais ce que ca va lui apporter a elle.

« Quand tu auras trouvé la bonne personne, ca sera plus facile pour elle de l’accepter et de l’appeler papa que de rester avec l’ombre d’un sale type comme paternel que sa mère a dû fuir. »


J’essaye de sourire comme si je faisais de l’humour. Mais voilà, je ne suis pas un Jedi, la force n’est pas avec moi, et rapidement mon égoïsme reprends le dessus.

« Peut être que tu pourrais lui parler d’un tonton Isha et que je pourrais la voir un peu… si tu le veux bien, et sous bonne garde évidement. »


Pas que j’ai peur de faire du mal a la petite, mais plus de pas savoir la lâcher ou d’avoir des idées a la con qui ne seraient pas bonnes pour elle. J’arrive à peine a vivoter tout seul, j’ai failli crever il y a peu, a aucun moment je ne saurais faire, pour elle, ce que sa mère a réussi a faire. Sentant mes yeux un peu trop piquer pour un mec censément fort comme un rock, j’ajoute vite, toujours les dessins à la main :

« Mais tu ne m’as pas répondu encore. Et toi Joey ? Ca se passe comment ? Connor dit que tu es bien intégrée, Daniella a l’air de le penser aussi… mais est ce que tu te plais vraiment là-bas ? C’est un peu comme Fort Hope ? Tu t’y sens comment ? »



Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: