The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
52 € 89 €
Voir le deal

Partagez
- Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 787
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 3 EmptyMer 3 Juin 2020 - 21:38
Les bras croisés contre ma cage thoracique, mes poings se serrent quand Isha avoue que Gemma lui manque également, même si je le savais déjà avant qu’il ne se sente obligé de le préciser. Je tressaille sous l’effet de ses mots, et pourtant, je ne lui réponds rien, me contentant de continuer à regarder au dehors. Tout est calme et silencieux de l’autre côté du carreau, d’un immobilisme presque anxiogène. A moins que ce ne soit que moi, qui reporte mes angoisses concernant ce qui se passe ici sur l’extérieur. Je sais qu’Isha est prêt à tout pour Gemma, il a malheureusement déjà eu l’occasion de le prouver par le passé, mais je sais aussi que chaque jour sans elle a dû être une torture sans fin depuis qu’on est parties. Est-ce que je m’en veux, pour cela, pour la douleur infligée par ma décision ? Au-delà de ce que les mots peuvent l’exprimer. Et pourtant, il suffit de voir la petite bouille ravie de Gemma quand elle sort de l’école pour comprendre qu’il n’y avait pas d’autre possibilité. L’aurait-il vu vivre ici ? Dans la taverne de Mallowe ? Dans la distillerie d’Allia ? Dans la Love Mobile jusqu’à sa majorité ? C’est insensé.

Sans avoir bougé de position, je reste silencieuse, alors que la question a été lâchée, celle qui m’a semblé être une évidence au vu de la situation, et de la séparation du père et de sa fille. Et pourtant, si je pensais qu’Isha allait sauter sur la proposition, accepter avec un entrain non feint de revoir notre fille, quand le sens de sa réponse imprègne peu à peu mon cerveau, mon visage se tourne immédiatement vers lui. Il n’est quand même pas en train d’insinuer que… ?? Mes yeux se ferment brusquement quand il poursuit, et la fêlure dans ma cage thoracique, celle qui reste accrochée à moi comme mon ombre en plein soleil, gagne encore quelques millimètres, et pendant de trop longues secondes, la douleur est si intense que mon souffle se coupe, aussi sûrement que si on tentait de me compresser la poitrine entre les mâchoires d’une broyeuse. Mes ongles s’enfoncent dans la paume de ma main, mais la douleur provoquée par les petites lunes sanglantes dans la chair tendre n’est rien comparée à celle qui me déchiquète à l’instant le cœur. De toutes les réactions de sa part que j’aurai pu imaginer, celle qu’il me propose, de renier Gemma, n’était clairement pas dans la liste.

La douleur se diffuse dans chaque cellule de mon corps, et emporte avec elle la moindre chance que cette soirée se finisse bien. Stupide, stupide Joey d’y avoir cru ne serait-ce qu’un tout petit peu. Je voudrais pouvoir me taper sur la cage thoracique pour annihiler cette douleur, trop bien anesthésiée depuis mon arrivée à The Haven à grands renforts de faux semblants. J’imagine qu’à force de prétendre devant les autres que tout allait bien, j’ai fini moi-même par m’en persuader. Qui aurait cru qu’il n’aurait rien fallu d’autre qu’une étincelle de ce genre pour mettre le feu aux poudres ? Mes yeux se remplissent de larmes, et je n’ai le temps de faire aucun mouvement qu’elles dévalent mes joues, sans retenue. « -Tu veux punir Gemma pour la décision que j’ai prise ? » Ma voix se brise, et si ce n’était pas vraiment ce que j’avais prévu de dire, ce sont pourtant les premiers mots qui parviennent à se frayer un chemin au travers de mes lèvres. D’un geste rageur, j’essuie les trainées mouillées sur mes joues, et lui jette un regard qui se veut noir, mais qui doit surtout refléter tout ce que ses mots ont provoqué en moi : colère, tristesse, incompréhension, injustice, aussi. S’il veut me faire payer mon départ, il y a mille autres façons de s’y prendre que de faire payer les pots cassés à la petite. Je sens une rage sourde monter en moi, parce qu’après nos diverses histoires sur les parents merdiques qu’on a eu, tous les deux, sa décision est la dernière que j’aurai pu imaginer.

J’ai un méchant hoquet qui me rend incapable de parler pendant quelques instants, tant ma gorge est nouée par le chagrin. Je pense que si un troupeau d’éléphants entreprenait de me piétiner le thorax, ce serait sans doute moins douloureux que cet instant que nous sommes en train de vivre. « -C’est ce que tu veux vraiment ? Que ta fille t’oublie, ne plus être son père ? » Malgré moi, le ton est monté, sec et rude, parce que je bouillonne littéralement. Si quand j’étais dans ses bras je ne pensais qu’à cette proximité soudaine et inattendue, désormais, je me vois en train de serrer mes mains autour de son cou. Pensées dérisoires et sans intérêt quand on sait le peu d’attrait que j’ai pour l’usage des poings de manière générale. Je déglutis péniblement, et continue sur ma lancée, en tendant un index accusateur vers lui : « -Parce que si c’est le cas Isha, si c’est vraiment ce que tu veux, il faudra que tu le lui dises toi-même. Que tu expliques à ta fille pourquoi tu préfères être « tonton Isha », et pourquoi elle doit arrêter de t’appeler « papa »…ne compte pas sur moi pour faire ton sale boulot ! » Ma poitrine se soulève rapidement, et je dois serrer la mâchoire pour contenir les mots, durs et guidés par ce maelstrom de sentiments qui montent en moi. J’essuie une nouvelle fois sans aucune douceur les larmes qui ont coulé malgré moi sur mes joues, et détourne le regard vers la fenêtre, la respiration lourde, les poings se serrant et se desserrant en rythme.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1254
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 3 EmptyJeu 4 Juin 2020 - 5:03
Celui qui n'a plus sa place


Je ne suis pas sûr de comprendre sa réaction, comme je ne suis pas sûr qu’elle ait compris la mienne. Je reste à la regarder pendant qu’elle fond en larme. J’essaye de la suivre dans ce qui ressemble a une colère pleine d’injustice. Pourquoi voudrais je punir Gemma ou Joey ? Je me sens un peu perdu. Pendant qu’elle a le dos tourné, le regard plongé vers la fenêtre je me redresse avec un immense sentiment de fatigue. Je pose les précieux dessins avant d’avancer vers la petite silhouette de celle qui fut ma femme.

Sans un mot je me contente d’arriver doucement derrière elle et l’enlacer. Oublié la prudence, la peur de la faire fuir, je ne fais confiance qu’a une chose : Joey est blessée, elle a mal, et je ne sais pas trouver les mots pour cela. Je reste un long moment, mon ventre appuyé dans son dos, mon visage dans ses cheveux, à contempler cette rue qui semble avoir toute son attention.

On s’est fait tellement de mal. Elle est à vif comme une grande brulée, et sans le vouloir, je viens d’appuyer sur ces plaies. Elle ne comprend pas que c’est un geste d’amour que je suis en train de faire vis-à-vis de Gemma. Parce qu’au final, au-delà des incompréhensions, de la colère, de la souffrance, c’est bien ce qu’il y a : de l’amour. Quelque chose qui a été beau quand il a été partagé avant de devoir un souvenir douloureux.

« Joey… s’il te plait. Il n’y a rien à punir. Tu as fait ce qu’il fallait pour toi et Gemma. Je n’ai aucun reproche à te faire… »

Je la resserre un peu plus contre moi dans un geste protecteur. J’ai peur d’être maladroit de lui faire encore plus de mal.

« Le jour où je t’ai juré de tout faire pour votre bonheur, à toi et Gemma, j’étais sérieux. Je n’avais pas mesuré que ça voulait dire être sans moi… »


J’essaye de sourire comme si cette ironie du sort avait quelque chose de comique. Comme quoi, il faut toujours se méfier des vœux et serments que l’on fait. Je pensais vraiment qu’on allait y arriver, que l’on resterait tous ensemble. Je suis content d’être dans son dos, au moins elle ne voit pas les larmes qui coulent sur mes joues. Je parle doucement pour essayer de lui expliquer :

« J’aime Gemma, elle me manque… vous me manquez. Et c’est dur de me dire qu’elle m’a peut être déjà oublié ou qu’un autre se fait déjà appeler papa à ma place. Vas pas t’imaginez que je le vies bien ou que j’en ai rien a foutre. Mais je suis prêt à tout pour qu’elle et toi ayez une belle vie, même disparaitre de la sienne s’il le faut. Je ne veux pas que lorsque tu vas trouver le mec qui te rendra heureuse, elle ne sache pas former une famille avec lui a cause de moi… Elle et toi méritez mieux que ça… »


Mieux que moi.  C’est un triste constat mais je crois que je suis plus réaliste que jamais sur le déchet que je suis. A Detroit, je pouvais encore me mentir. Ici, on je ne suis plus rien et ou j’ai eu le temps de me retrouver seul avec moi-même pour faire le point, j’ai mieux compris que derrière mon côté grande gueule, il n’y avait rien de bon.

« Après je respecterais ta décision, mais je veux que tu prennes le temps d’y réfléchir. Est-ce que j’ai encore une place dans sa vie ? Je suis toujours le même et on a bien vu que je ne sais pas changer. »



Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 787
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 3 EmptyVen 5 Juin 2020 - 23:51
Je rage et peste contre moi-même de me montrer si faible, et de me laisser aller à quelques larmes malvenues. J’ai beau me soustraire à la vision d’Isha assied par terre, cela ne tarit pas pour autant les sentiments qui se mêlent en moi, et me donnent le tournis, me rendant incapable de réfléchir, ou de fixer mon attention sur une idée plus de quelques secondes. D’un geste raide de l’épaule, j’essuie ma joue gauche, et prends une longue inspiration, comme pour essayer de juguler ces émotions que je ne parviens clairement pas à contrôler. Enfermée dans ma coquille, comme à chaque fois que je me laisse dépasser par les événements, ou que je ne suis pas au top de ma forme, je n’entends pas le brun se rapprocher dans mon dos, et je me fige une seconde en sentant soudainement ses bras autour de moi.

Pourtant, cette réaction première ne dure pas, et je ne mets pas bien longtemps à me laisser aller contre son torse en fermant les yeux. Ses paroles que je sais vouloir être apaisantes ne font que comprimer ma mâchoire, et alors qu’Isha me serre davantage contre lui dans un geste protecteur, je pose mon bras sur le sien, noué autour de ma taille, et glisse mes doigts sur les siens, ma paume contre le dos de sa main. Sa vision du bonheur, sans lui, me noue davantage la gorge, et mes épaules se crispent contre lui. Au milieu de tout ce chaos que je ressens, les mots qu’il m’a soufflé ce soir-là viennent me hanter, laissant échapper quelques larmes sur mes joues. Je vous libère. Il n’avait fallu rien d’autre qu’une balade sous la pluie et trois mots pour détruire toutes mes convictions que notre nouveau départ résidait ici, à Seattle, et qu’on aurait l’occasion de s’accorder cette seconde chance tant méritée. Je pensais sincèrement qu’ici, on parviendrait de nouveau à être une famille, quand on revivrait une nouvelle fois à trois, avec un toit sur nos têtes, un endroit à appeler « chez-nous », et qu’on laisserait derrière nous tous les mauvais moments vécus au cours de ces deux ans et demi de galère, pour être heureux à nouveau. Puis la désillusion était tombée, implacable, broyant mes rêves de meilleurs lendemains, et mon cœur par la même occasion.

L’idée qu’il s’imagine que j’ai déjà refait ma vie auprès d’un autre me crève, et cette pensée est si douloureuse que je ne parviens même pas à m’offusquer de cette remarque, tant elle fait mal. Mes doigts se crispent sur les siens en réponse aux dommages subis par mon organe cardiaque, mais je ne m’en rends pas compte, pas vraiment. Je sais d’avance quels mots reviendront se frayer un chemin au milieu du chaos de mes pensées au cours des longues insomnies à venir, et ceux-là en feront clairement parti. « -Toi tu nous rendais heureuses. » Ma voix chevrote, c’est un supplice même à mes propres oreilles. J’ai dû mal à déglutir, et il me faut de longues secondes de plus pour réussir à desserrer mon bras du sien, et à me tourner pour lui faire face, mon front venant se poser contre son épaule.

Tant pis pour ma propre douleur, j’aurai bien le temps de lécher mes plaies plus tard, quand Isha sera parti. Pour l’heure, je refuse de le laisser penser que ce qu’il y a de mieux pour Gemma c’est d’oublier son père. Aucun d’entre eux ne mérite ce triste sort. Grandir sans son père je sais ce que c’est, et même si j’ai toujours clamé haut et fort que je m’en étais très bien sortie sans lui, et que je n’avais jamais eu besoin de lui, la vérité, c’est que c’est une situation à chier. « -Je refuse qu’elle t’oublie, et ça risque pas d’arriver, on parle de toi quasiment tous les jours. Et t’es sur beaucoup des dessins que Mallowe a fait. » que j’ajoute au bout d’un très bref silence. Avec difficultés, je finis par relever la tête, pour poser les yeux sur son visage, baigné de larmes. Avec des gestes doux, et sans doute déplacés au vu de notre séparation, j’essuie les trainées humides sur ses joues, avant de nouer mes mains au creux de ses reins. « -C’est toi aussi sa famille, Isha. Et je laisserai jamais aucun autre homme se faire appeler « papa » par elle…Gemma n’a qu’un seul père, et c’est toi. Ma décision est déjà toute prise. » Ma voix se fêle, puis se réduit à un murmure, et même si affronter la douleur d’Isha, celle que j’ai causé, est un défi, je ne détourne pas le regard.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1254
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 3 EmptySam 6 Juin 2020 - 5:33
Celui qui aimerait plus


Quelque chose en moi se brise un peu plus quand elle me dit que je les rendais heureuses. Alors pourquoi ? Pourquoi cette situation incompréhensible ? Pourquoi se mourrait elle avec moi ? Pourquoi ces mois d’agonie sans elles ? Pourquoi ce départ aux allures de fuite ? Trop de questions qui me semblent sans logique et que je préfère remettre à plus tard, si tant est qu’il y ait un plus tard. Ma main lui caresse le visage et finit sa course le long de son cou sur cette chevalière qu’elle porte toujours. Je reste à la regarder pensivement avant de souffler un :

« Je regrette que ce n’ai pas été suffisant… »

Pas la peine de ressasser le passé, surtout dans l’état où elle se trouve. Elle me fait penser à un petit animal apeuré qui tente de se battre coute que coute dans un combat perdu d’avance. Je la laisse se retourner et me fixer. Je sens bien que ça ne sert à rien de négocier avec cette bourrique et de toute façon je n’en ai pas la force. Quelques soient mes résolutions, Gemma me manque plus que tout et j’ai envie de la revoir.

« J’espère que tu sais ce que tu fais… »

Parce que moi je n’ai plus la force d’être raisonnable. Je devrais lui dire que ma place de mécano est provisoire, que je survie en me faisant payer pour me laisser cogner dessus dans la cage, que les gens du coin me prennent pour un fou quand je sors Mauricette. Oui je devrais, mais pas maintenant. Ce n’est pas le moment. Quel qu’ait été le programme du jour pour Joey, je pense que la journée a dû être suffisamment éprouvante pour que je n’en rajoute pas une dose. Je ne sais pas comment ça c’est passé avec les filles, mais qu’elle ne dorme pas à la taverne est une réponse en soi. Je me contente de l’enlacer et de la regarder dans les yeux.

« C’est toi qui vas décider d’accord ? On fera comme tu voudras… »


Elle avait bien montré que je n’avais pas grand-chose à dire quand elle était partie. Cette décision de visite, je me doute bien qu’elle pourra revenir dessus quand elle le souhaitera. Peut être qu’après une vraie nuit de sommeil sa raison aura déjà repris le dessus. J’essaye de ne pas trop m’emballer dans l’immédiat. Je me contente de me pencher vers elle et de déposer un baiser sur son front. J’ai eu du mal à ne pas aller plus bas embrasser ses douces lèvres tremblantes de colère.

« Tu es épuisée Joey… tu devrais te mettre dans ton sac de couchage, à moins que tu ne veuilles que je t’y mette quand tu tomberas de fatigue. »

Je lui dis cela avec un petit sourire espiègle avant de me reprendre. Ce n’est pas le moment de faire ce genre d’humour. Je me reprends vite en précisant :

« Et ne t’inquiète pas j’irais monter la garde dans la pièce d’a côté, tu ne risqueras rien. »

Est-ce que je parle de moi, d’éventuelles intrusions ? Je vous dirais bien un peu des deux voir même pour me protéger aussi. Je ne me sens pas prêt à dormir comme ses derniers mois de voyage. Mentalement je pense que je n’y survivrais pas et d’ailleurs je sais que je me retrouverais contre elle avant la fin de la nuit. Je l’accompagne doucement vers son sac, m’attendant a une ruade de protestation de mon ex epouse.

« Et je veux vraiment que tu me dises comment toi tu vas, comment ca se passe a Tocama… »


Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 787
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 3 EmptyLun 8 Juin 2020 - 0:58
Je déteste le voir pleurer. Contrairement à moi, c’est quelque chose qu’il n’a jamais eu l’air d’avoir du mal à faire devant moi, comme s’il acceptait cette partie de lui, alors que moi j’ai toujours eu tendance à voir mes propres larmes comme une marque de faiblesse. Merci à Marianne, qui n’a jamais vraiment pris le temps de m’aider à extérioriser tout ce que je pouvais ressentir étant môme, ou ado, elle qui était bien trop souvent absente pour me donner l’occasion de m’exprimer. Quelle plaie cela a été pour Naya de m’aider à mettre des mots sur ce que je ressentais…je n’ai malheureusement jamais pu devenir experte en la matière avant son décès. Quoiqu’il en soit, là, à cet instant, je déteste voir la douleur dans ses yeux, surtout lorsque je sais que c’est moi qui l’ai provoquée. Je me contente de hocher doucement la tête quand il a l’air de douter du fait que je sache ce que je fais, alors que de mon côté, je n’ai jamais eu le moindre doute sur ce qu’il convenait de faire concernant Gemma vis-à-vis de son père.

Je ne bouge pas quand le brun m’enlace contre lui, bien au contraire. Je sens bien que toute la tension accumulée au cours de la journée, est en train d’atteindre son point culminant, et moi vraiment très proche de craquer. Les lèvres d’Isha sur mon front sont à la fois réconfortantes, et font un mal de chien, et en réponse, mes mains se crispent au bas de son dos. Je pose mon front contre le sien, et serre la mâchoire de toutes mes forces de le sentir si proche, et si loin. Isha a préféré mettre fin à notre relation, et aussi douloureux cela soit-il, je dois respecter sa décision. Il y a tellement de choses que je voudrais dire à cet instant précis, tellement que je voudrais faire, mais je reste immobile entre ses bras, et mon front retrouve une nouvelle fois son épaule. Il a parfaitement raison, je suis épuisée, je ne peux pas le nier, je n’en ai même pas la force. La journée a été au final bien plus éprouvante que celle que j’avais pu imaginer, même dans sa pire version. « -Tu peux rester ici si tu veux. » Je me laisse docilement conduire jusqu’à mon sac de couchage, et là, mon visage se lève une nouvelle fois vers celui d’Isha, qui réclame des nouvelles de cette nouvelle vie sans lui, à The Haven.

Escortée jusqu’à ce qui sera mon couchage pour la nuit, je me détache d’Isha pour poser mon cul sur le sac de couchage, avant de me passer les paumes de main sur le visage, comme si cela suffisait à chasser les vestiges de larmes, la peine, la fatigue. « -J’ai fini la période de probation d’un mois, et j’ai un poste à l’infirmerie maintenant. Gemma et moi on dort dans une chambre, avec Daniella et son fils, et une autre femme. » Je lève mon visage vers lui, avant de hausser légèrement une épaule. Je reste silencieuse un instant, avant de finalement poursuivre après quelques secondes à tergiverser : « -Je suis devenue émissaire pour mon groupe, aussi. Ça veut dire que je pourrais vous voir, de temps en temps, les filles et toi. » Et organiser ces fameuses visites dont on discutait un peu plus tôt. Je connais suffisamment Isha pour savoir qu’il va développer des tas d’arguments pour que je ne prenne pas tant de risques, ou ce qu’il va juger comme tel, et que je reste plutôt sagement derrière les barricades de The Haven. De arguments que je serai prête à contrer, un par un, et jusqu’au bout de la nuit s’il le faut. Que dire d’autre sur cet endroit… « -C’est pas Fort Hope, c’est un peu plus…rudimentaire, on va dire. Mais c’est un chouette endroit malgré tout. Ils sont organisés, le camp est sécurisé, on est à l’abri, là-bas. » Des rôdeurs, des pillards, de tout ce qui pourrait mal tourner quand on survit tout seul.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Expendables | Chasseur de primes
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/02/2020
Messages : 1254
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 3 EmptyLun 8 Juin 2020 - 4:38
Celui qui oublie sa place


Que je reste dormir dans la même pièce qu’elle… est sage ou prudent ? Ce n’est parce que c’est mon ex que je ne ressens plus cette attirance qui m’avait fait souffrir depuis qu’elle m’a repoussé. Sa docilité pour aller vers son sac de couchage m’étonne et m’inquiète à la fois. Je pense que j’ai sous-estimé son épuisement et m’en veut immédiatement de ne pas avoir compris plus tôt.

Elle s’assoit sur son sac de couchage avant de me répondre. Ce camp ressemble bien à ce qu’il y a surement de mieux pour les deux filles. Bon sauf que ça me fait chier qu’elles aient pas leur chez elles a elles. A l’arène elles auraient été des reines, elle aurait eu leurs propres chambres et tout le confort que j’aurais humainement su leur offrir. Une fois de plus le retour a la réalité de Seattle est violent… surtout dans se squatte poussiéreux, sans matelas et ou j’ai un peu peur qu’on croise un rat si on s’endort a mène le sol.

« Je suis content que tu sois bien là-bas… maintenant mets-toi dans ton sac le temps que je trouve s’il y de quoi rentre ton « lit » plus agréable. »

Une fois de plus mon cœur se serre de la voir obtempérer aussi docilement. Ma fougueuse Joséphine aurait râlé au moins pour la forme… au lieu de s’exécuter avec lassitude. Je ne trouve pas grand-chose de mon côté, j’arrache des doubles rideaux qui avaient connu une meilleure époque et les secoue pour virer la poussière avant de revenir vers elle en prenant mon sac. J’ai rien pour dormir dedans, mais autant sa me révulse que mon ex dorme sans matelas autant j’ai repris mes habitudes de clebs depuis son départ.

Sans lui demander son avis, je la soulève alors qu’elle est dans son sac a viande, je m’assois en tailleur et l’adosse contre mon torse. Je pose le rideau sur ses jambes et ma veste sur elle. D’une main je la maintiens contre moi, de l’autre je sors de mon sac son maigre contenu alimentaire une boite avec des patate cuite mais froide, un bout de pain et un reste de saké. Je le laisse à sa portée.

« Essaye de manger un peu, tu en as besoin. Désolé j’ai pas de flotte. »


J’essaye de la caler le plus confortablement possible tout en parlant. Avec un peu d’humour, j’ajoute :

« Et va pas te plaindre, c’est toi qui m’a invité à rester pour la nuit. Sans compter que mes tarifs de bouillotte et de garde du corps ne sont pas donnés. Si en plus on ajoute le repas servi au lit, tu es surendettée. »




Codage par Libella sur Graphiorum


I'm a survivor
    Isha Cornwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Cornwell-Duprès
Joséphine Cornwell-Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/02/2020
Messages : 787
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 3 EmptyLun 8 Juin 2020 - 19:55
Rendre mon lit plus agréable ? S’il savait comme l’idée de confort est la dernière chose qui m’intéresse, là tout de suite ? Je garde cependant pour moi mes remarques, et me glisse à l’intérieur du sac de couchage en silence, alors qu’Isha s’éloigne pour se diriger vers les fenêtres. Il arrache sans état d’âme les rideaux ternis par les rayons du soleil avant de revenir vers moi de nouveau, en attrapant son sac au passage. Je n’ai pas le temps d’esquisser le moindre geste, ni de prononcer le moindre mot, que je me retrouve dans ses bras, puis contre lui, alors qu’il nous installe par terre, mon dos contre son torse. Même séparés, il faut quand même qu’il se sente obligé de me materner, et j’avoue que je ne sais pas forcément quoi en penser. De toutes manières, je ne sais pas quoi penser de tout ce qu’il s’est passé depuis son arrivée tout à l’heure, alors un peu plus, ou un peu moins, de bordel dans ma tête, on est franchement plus à ça près. Je n’ai toujours pas réagi qu’il m’étale dessus les rideaux, ainsi que sa veste, avant de trifouiller dans son sac. « -Non, gardes-la. Tu vas avoir froid sinon. » En me redressant légèrement, je repousse sa gamelle, fronçant un peu le nez. « -J’ai pas faim. Toi, mange. Et j’ai de l’eau dans mon sac. Sers-toi si t’en veux. » Pendant quelques secondes, cet instant me fait penser à certains qu’on a pu vivre à bord de la Love Mobile, mais je repousse rapidement les souvenirs, alors qu’Isha se lance dans un trait d’humour douteux, sa spécialité.

Face à ses mots, je reste silencieuse quelques secondes, avant de me décider à gigoter un peu, pour trouver ma place plus facilement contre lui. Il a raison sur un point, il a toujours fait une bouillotte de compétition, depuis que l’on se connait, même si je sais qu’il s’est malicieusement servi de cette excuse pour me garder collée contre lui pas mal de nuits. Non pas que ça m’ai dérangé, bien au contraire. Ma tête part légèrement, jusqu’à ce que l’arrière de mon crâne se pose contre son épaule, et un léger soupir quitte mes lèvres. « -Pourquoi tu fais tout ça, Isha ? Prendre soin de moi, je veux dire. » Les arguments dans ma tête pour appuyer mes propos sur le fait que son comportement est irrationnel, quand on sait ce que j’ai fait, ne parviennent pas à franchir le seuil de mes lèvres, et celles-ci se serrent l’une contre l’autre, comme pour m’empêcher de prononcer le moindre mot supplémentaire. Au lieu de quoi, je reste silencieuse, et finis par attraper la bague ornée d’un soleil qui n’a jamais quitté mon doigt depuis qu’Isha me l’a offerte, le jour où il m’a rendu ma liberté, et je la fais tourner inlassablement autour de mon index, comme souvent ces derniers-temps lorsque je ne suis pas très à l’aise.


Storm in her eyes, peace in her smile.
They've promised that dreams can come true, but forgot to mention that nightmares are dreams, too.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha    Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha  - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Sometimes love is not enough and the road gets tough || Isha -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: