The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- To school or not to school ? -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aodhan Kaines
Aodhan Kaines
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/07/2019
Messages : 476
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: To school or not to school ?   To school or not to school ? - Page 2 EmptyVen 24 Juil 2020 - 0:15
Le professeur ne put s'empêcher de faire un léger sourire à son, désormais, ancienne élève quand elle lui fit la reproche d'en avoir rien à foutre de ses élèves vu qu'il ne prenait pas mal le fait qu'elle parte de l'école. Oui, il en avait rien à faire qu'elle s'en aille. Parce qu'elle n'avait rien à faire ici de toute façon, elle était pas de celles qui reconstruiraient l'humanité, vu son comportement, elle serait sûrement morte bien avant. Le professeur fit glisses ses mains sur son bureau avant de regarder la petite blonde avant de lâcher sans un seul remord. "C'est surtout de toi que je me fous, les autres, ils ont un avenir." Le professeur figea son visage un instant de rire doucement, ça l'amusait d'embêter Zelda, l'occasion était trop belle mais bon, il allait pas trop pousser en lui faisant comprendre qu'il en avait réellement rien à faire. C'était juste histoire de détendre l'atmosphère. "T'aurais tout de même pu faire quelque chose ici si t'avais moins été borné." Il haussa les épaules. "J'espère simplement qu'on viendra pas m'annoncer ta mort avant quelques années maintenant que t'as décidé de te jeter dans la gueule du loup." Et le loup allait sûrement la broyer parce que la connaissant elle allait rapidement vouloir sortir accompagner les adultes et mourir à 15/16 ans ou même à 18 d'une balle ou dévorée vivante c'était pas ce qu'il y avait de mieux en général.

Quand il remit sur le tas, la situation qui c'était déroulé entre May, Roza et Zelda, la petite chercha à se défendre, arguant qu'elle voulait sortir May d'une mauvaise situation, passant à la limite d'insulter Roza et le professeur ne put s'empêcher de froncer doucement les sourcils à sa remarque. "Personne n'a besoin de toi pour sauver qui que ce soit, met toi ça dans la tête, Zelda." Il posa son regard sur la petite blonde une nouvelle fois. "T'es une enfant, profites d'être une enfant, beaucoup dans ce monde n'ont pas cette chance, laisse ces choses-là aux adultes." C'était moraliste mais il en avait pas grand chose à branler, Zelda devait impérativement comprendre qu'elle n'était pas une adulte, d'autant que si elle quittait l'école il n'y avait plus rien qui la retiendrait à la compréhension de sa position d'enfant. C'était sûrement le plus gros des pièges que son ancienne élève allait devoir affronter et le plus gros des pièges que Clayton allait devoir affronter mais bon, après tout, il n'était pas son père et si la petite venait à se prendre pour une John Rambo édition minimoys, ça ne lui ferait pas grand chose et c'est pas lui qui aurait à subir les conséquences des actes de la petite malotrus pour le coup.

La suite de la discussion se fit... plus intime. La petite se mit à poser directement la question au professeur de s'il voulait baiser Madisson. Arquant les sourcils, la claque faillit partir mais il se retint avant de répondre calmement. "Madisson est une très jolie fille mais je suis pas sûr qu'elle chercher quelqu'un pour ce genre de choses et de toute façon, elle est beaucoup trop jeune pour moi." D'autant que s'il avait souvenir il était prédestiné à autre chose selon la petite blonde. 'De toute façon tu n'étais pas occupée à essayer de caser ma colocatrice dans mes bras ?" Il haussa presque les sourcils naturellement à la fin de sa phrase. "à moins que tes étranges facultés intellectuelles aient encore décidé de changer leurs plans et de m'imaginer avec quelqu'un d'autre puisque visiblement mes relations intimes sont le fantasme de tes jours et de tes nuits." Ce qui était, d'ailleurs, très particulier et pas du tout au goût du professeur al proportion de la petite demoiselle à s'occuper de ces choses-là.

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 3330
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: To school or not to school ?   To school or not to school ? - Page 2 EmptyVen 24 Juil 2020 - 7:08
Elle ne sait pas s'il pense ou comprend ce qu'il est en train de lui dire. On dirait qu'il cherche à lui faire du mal... Zelda hausse tout d'abord les épaules quand son ancien professeur lui annonce que c'est surtout d'elle dont il se fout. Que les autres élèves, eux, recueillent son intérêt. Que contrairement à elle, ils ont un avenir. Ce qui la blesse ? Elle ne saurait le dire avec précision. Le fait d'être ainsi exclue ou d'être considérée comme une inapte qui finira bien vite par mourir ? L'adolescente cille et se renfrogne un peu. Elle ne lui fera pas le plaisir d'arborer une moue de déception. Oh ça non ! Elle se force même à sourire avec un semblant de malice. « J'm'en fous qu'tu t'en foutes ! » rétorque-t-elle avec arrogance. Une phrase qui n'aide guère au débat et qui marque encore son immaturité. Et qui, en plus, ne charrie pas l'ombre d'une vérité... Cela dit le professeur nuance bien vite ses propos et l'australienne fait de son mieux pour s'en contenter. « Oh mais j'ferai quelque chose ! Sauf que ce s'ra pas c'que la majorité des gens attendent de moi ! » À savoir être une enfant comme ceux qui, autrefois, pouvaient s'épanouir dans ce monde. On lui fait constamment comprendre qu'elle doit rester à sa place. Mais laquelle ? Celle que d'autres entendent choisir pour elle ? C'est hors de question ! « Et t'en fais pas pour le loup, va ! J'en fais mon affaire ! C'est moi qui viendrai à ton enterrement, pas l'inverse ! Sorry not sorry ! » Elle ne compte pas mourir. Et même si elle est consciente que cela ne dépend pas uniquement d'elle, l'adolescente porte encore en elle des espoirs altérés par le prisme de la jeunesse. Non, elle ne mourra pas. Elle est immortelle !

Cela dit elle ne prêche pas un convaincu. Aodhan la perçoit comme une petite chose fragile, semblable à celles et ceux auxquels il a autrefois enseigné. Les adultes sont pour la plupart restés ancrés dans un passé révolu, qui a trop longuement eu de l'influence sur eux pour être balayé. Elle, elle a l'impression d'avoir presque toujours vécu dans un monde arpenté par les morts. C'est peut-être pour cette raison que leur opinion diverge tant ? « T'as toujours pas compris, hein ? » relève-t-elle avec une touche de douceur. « J'aimerais bien être une enfant, crois-moi ! Pouvoir aller à l'école, m'amuser avec mes amis et ignorer le futur ! Oui, bien sûr qu'j'en ai envie ! Mais j'peux pas ! » Parce qu'il ne suffit pas d'ignorer le monde pour qu'il vous ignore en retour. Ce serait bien trop facile. Et si elle a pu le comprendre, Zelda est convaincue que le professeur le peut aussi. « Être une enfant, ça n'a rien d'une chance ! C'est une putain d'malédiction ! » Surtout sur cette planète qui n'octroie plus aucune concession. Les jeunes du temps jadis devaient très vite aider leurs aînés. Ils devenaient adultes avant l'heure. Eux non plus n'avaient pas le choix. Et tout comme elle, ils devaient sûrement l'accepter avec un certain stoïcisme. Sauf qu'à l'inverse des enfants d'aujourd'hui, les générations qui les précédaient considéraient que c'était normal. Combien faudra-t-il de temps avant que les adultes d'aujourd'hui en fasse de même ?

La suite de la discussion, quant à elle, à l'avantage de se centrer sur des sujets plus légers. Et, c'est vrai, plus intimes aussi. Zelda lâche un petit soupir quand le professeur lui fait comprendre qu'il ne s'intéresse pas à Madisson. Notamment en raison de son âge. « Et alors ? Les mecs aiment les filles plus jeunes, non ? » C'est quoi le soucis ? Et puis ce n'est pas comme s'il était très âgé, lui. Il n'a qu'à trois sur l'Échelle de Terrence. Maximum ! Quant à la tentative de l'adolescente pour le caser avec Layla... « En vrai j'commence à croire qu'elle n'est pas intéressée. Sinon elle aurait déjà accepté d'jouer avec toi si tu vois c'que j'veux dire ? J'imagine qu'elle t'a toujours pas sauté dessus ? » Il faut bien se faire une raison, non ? Cela dit elle va quand même continuer d'essayer. Parce que ça l'amuse et aussi parce qu'il a bien besoin d'un coup de main .Un peu comme Nathan, en fait. « Bref ! Arrête juste d'faire du charme à Madisson parce qu'ça risque d'compliquer sérieusement les choses ! Sérieux, Ao'... T'aides pas, là ! » Il faut qu'il y mette du sien sinon ça fonctionnera jamais... « T'approches plus d'elle, ok ? C'est l'démon ! Et si jamais tu t'sens tenté d'la voir alors rappelle-toi qu'c'est elle qui t'a balancé pour le flingue ! Ça d'vrait t'remettre les idées en place ! » Ce n'est pas la vérité mais qui s'en soucie. « Et juste comme ça, j'fantasme pas sur tes relations sexuelles ! Pour ça, faudrait déjà qu'elles existent ! » Non, vraiment, elle ne l'a jamais imaginé nu. Ou alors juste une fois, peut-être. Elle ne se souvient plus. « Maintenant viens, j'vais t'faire un vrai truc à manger pour fêter la fin d'nos relations professionnelles ! » Ils ne peuvent quand même pas se quitter comme ça, non ? Ils doivent célébrer la fin de leur histoire commune. Ou du moins d'une partie de celle-ci...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Aodhan Kaines
Aodhan Kaines
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/07/2019
Messages : 476
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: To school or not to school ?   To school or not to school ? - Page 2 EmptyMar 11 Aoû 2020 - 18:34
Elle pensait sûrement qu'elle était intouchable, immortelle, que tout lui glisserait dessus pendant toute sa longue vie. C'était pas surprenant les enfants avaient cette proportion à toujours oublier que du jour au lendemain dans ce monde, votre vie pouvait basculer et vous pouviez passer de tout à rien en un seul claquement de doigt, en une mauvaise rencontre. C'était ça qui semblait être le plus dur de leur inculquer, Aodhan après tout leur inculquer principalement les sciences humaines et biologiques, de leur monde mais quand il parlait il essayait aussi de leur apprendre la réalité de ce qu'il y avait dehors et de ce qu'il risquait, certain le comprenait vite d'autres étaient incapables de tout simplement visualiser la situation dans laquelle ils se trouvaient. Elle lui confia qu'elle ferait quelque chose que les gens n'attendaient pas d'elle et Aodhan se contenta d'un petit sourire, c'était pas ce qu'elle voulait faire mais ce qu'elle pourrait faire dans le temps plus ou moins long que la vie allait lui donner. La suite l'amusa d'autant plus qu'elle lui annonça que ce serait elle qui viendrait l'enterrement et pas l'inverse alors le professeur se contenta de répondre simplement : "ça arrivera peut-être plus vite que tu ne le crois." Pas de quoi affoler la petite mais il n'était guère du genre à faire attention et il avait de moins en moins envie d'être prudent plus les événements se déroulaient comme si tout lui glissait dessus.

Puis la discussion dériva sur le fait qu'elle était une enfant ou non, elle prétextant comme toujours qu'elle n'en était pas une alors que le professeur savait éperdument que c'est ce qu'elle était et qu'elle ne pouvait qu'essayer de se convaincre du contraire de la même façon que ses étudiants avant l'apocalypse essayaient de se convaincre qu'ils étaient des adultes et qu'ils pouvaient agir et faire la même chose qu'eux. Mais elle soulevait une question intéressante pouvait-elle encore être une enfant ou non ? Le professeur pensait que oui et il allait lui faire savoir de la façon la plus douce possible. "Tu peux être une enfant Zelda." Il l'avait dit d'un ton sérieux malgré tout. "Tu n'es plus dehors maintenant, tu as une famille, une sœur, un père adoptif, t'es nourris, blanchis, logé, on t'offre l'eau et l'électricité." Il racla un peu sa gorge avant de continuer. "Tu avais même un accès à l'éducation, tu vis exactement la même vie que tu vivrais si on était avant l'apocalypse." à peu de choses près c'était ça. "La seule différence c'est que tu ne peux pas sortir sans autorisation, la même chose que t'aurais eu avec tes parents s'ils avaient été encore là." Il posa son regard un peu plus sur la petite. "Alors arrête de croire que tu ne peux pas être une enfant, n'importe quelle personne qui te dit le contraire est un imbécile absolu. C'est pas non plus une malédiction d'être un enfant ici, ce qui est une malédiction c'est d'être un enfant hors de ces murs parce que, eux, ils n'ont personne pour veiller sur eux et ils ne peuvent pas se permettre d'être des enfants alors que toi, tu as Clayton, tu as madame Phelbs, tu as Misha, tu m'as même moi." Il s'agissait de rétablir la vérité un petit peu et de la secouer, elle qui semblait croire que la vie était si dur que ça.

Puis c'était autour de sa relation présumée avec Maddie, relation qui n'existait absolument pas autre part que dans les fantasmes de la petite mais celle-ci semblait croire dure comme fer qu'elle était belle et bien réelle. "Je veux de personne, Zelda." Il la défia du regard, histoire de lui faire comprendre que tout ce qu'elle disait n'était qu'un beau tas de conneries. "Je ne veux ni de Maddie ni de qui que ce soit, je suis très heureux tout seul." C'était faux mais il n'allait clairement pas lui parler de May, surtout pas à elle et de toute façon elle n'avait pas l'âge pour comprendre la situation ou ce qu'il pouvait vivre, il n'était même pas sûr qu'elle ait déjà eu un petit copain de sa vie au vu de son âge donc elle n'était clairement pas bien placer pour parler de ça. "Maintenant si on pouvait arrêter de parler de ce genre de choses, je peux te laisser avec Ela pendant 10 minutes si tu souhaites parler de ton déni de fantasme ou de ta projection constante sur ma personne." Non pas que sa collègue serait ravie de le faire mais c'était une femme et elle pourrait répondre à toutes ses questions tant qu'elles ne portaient pas sur la sexualité du professeur. Enfin, la petite blonde proposa d'aller manger quelque chose qu'elle avait fait et le professeur haussa un sourcil. "Je suis curieux de voir ça." Il était pas certain de manger ce soir et il espérait que Layla ait prévu quelque chose au cas où il rentre parce que là, il allait peut-être en avoir besoin.

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 3330
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: To school or not to school ?   To school or not to school ? - Page 2 EmptyMer 12 Aoû 2020 - 3:35
Peut-être qu'il mourra plus vite qu'elle ne le pense mais ce qui est sûr c'est qu'elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour qu'il vive le plus longtemps possible. Mais ça, bien sûr, elle n'ose pas le lui dire. Elle n'a pas envie qu'il se sente un peu trop important à ses yeux. Il en profiterait, c'est certain. On a le droit d'aimer les gens et d'agir dans leur intérêt. Mais pas de le leur dire ouvertement. Parce que c'est difficile, déjà. Et aussi parce que ça leur donne un trop grand pouvoir sur vous... « Oublie pas d'me mettre sur ton testament, en tout cas ! » plaisante-t-elle en arborant, coutume oblige, ce petit sourire au coin des lèvres. En revanche le sujet sur les enfants et leurs places dans ce monde ne recueille guère ses faveurs. Si elle comprend le point de vue d'Ao', elle ne le partage clairement pas. Et comme bien souvent, elle saisit l'opportunité de le faire savoir : « J'veux pas vivre dans un rêve ! Le monde a changé et j'compte bien m'y adapter avant d'me faire bouffer ! » indique-t-elle, catégorique. « La qualité d'vie qu'on a ici va pas m'faire oublier c'qui s'trouve en dehors d'nos murs ! » L'adolescente est consciente de sa chance, oui. Mais elle sait aussi que ces autres enfants, ceux qui vivent dans le dénuement et face à un danger constant peuvent devenir les ennemis de demain. C'est à sa génération de faire en sorte d'être capable de les affronter. La belle vie, celle dont elle rêve malgré tout secrètement, ne peut que la rendre faible. Elle deviendra une guerrière, non une intellectuelle. Parce que le monde de demain aura aussi besoin de gens pour le défendre...

Le sujet étant sensible, probablement capable de devenir tendu, l'australienne dévie sur Madisson et la relation qu'il pourrait bien tenter d'entretenir avec elle. Il lui assure qu'il ne veut personne. Ni elle, ni une autre. Elle aimerait pouvoir le croire. Les sentiments sont destructeurs et il vaut mieux éviter de s'en embarrasser. Ce qui est plus facile à dire qu'à faire puisque l'adolescente attache encore de l'importance à trop de gens dans son entourage. Seulement elle doute sincèrement qu'Aodhan puisse être sincère lorsqu'il lui annonce qu'il n'a besoin de personne. Pourquoi ? « T'es un mec... » Et les mecs ont besoin d'être soutenus et épaulés par les femmes. Tout le monde le sait même si les premiers le nient et que les secondes sont suffisamment malines pour ne pas le rappeler à tout bout de champ. « Bien sûr qu'tu veux une femme ! Si c'est pas Maddie ou Layla, c'est forcément quelqu'un d'autre ! » Et elle compte bien trouver qui ! Par ennui autant que par curiosité. Il faut bien s'occuper au sein du camp et connaître avec précisions les différentes natures des liens qui unissent les résidents de Fort Ward est primordial pour l'aider à mieux déceler les dangers. Après tout c'est son travail, non, de repérer les menaces potentielles pour que June puisse désamorcer de probables conflits ?

Par contre il va falloir qu'il arrête de la saouler avec cette histoire de fantasmes et de déni. Et puis, surtout, elle ne compte pas parler de tout ça avec Ela. L'australienne voit d'ailleurs mal comment elle lui exposerait la chose et, en prime, elle serait forcée de lui expliquer qu'Aodhan possède quelques troubles psychologiques d'envergure. Ce ne serait pas une bonne chose pour lui et pour son avenir dans l'enseignement. Non, envers et contre tout et sans réellement savoir pourquoi, elle tient à protéger cet homme de ce monde sûrement un peu trop cruel pour lui... « Si tu m'laisses avec Ela, j'lui raconte que tu fantasmes sur toutes les jeunes du camp ! C'toi qui vois ! » Au moins c'est clair, non ? Alors oui, il vaut mieux pour lui qu'ils aillent chez elle pour manger. Zelda indique donc la direction à l'intéressé - au cas où il ignorerait où elle habite ! - et trottine à ses côtés. « T'as des allergies ? Quelque chose qu'tu préfères ? » Quitte à lui faire à manger, autant éviter de l'empoisonner ou de lui préparer quelque chose qu'il déteste. Quoique... Dans ce dernier cas, ce serait quand même plutôt marrant. La politesse l'obligerait à manger, pas vrai ? « Hey, en fait ! Ils ont été utiles les cadeaux qu'Roza et moi on t'a offerts ? » Il a fait quoi des capotes, en vrai ? Pas des bombes à eau quand même ?!


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Aodhan Kaines
Aodhan Kaines
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 08/07/2019
Messages : 476
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: To school or not to school ?   To school or not to school ? - Page 2 EmptyDim 16 Aoû 2020 - 0:48
Il se pinça doucement les lèvres quand elle lui rappela de ne pas oublier de la mettre sur son testament, il aurait bien rigolé si seulement elle y était, ce qui n'était évidemment pas le cas. Et puis de toute façon, son testament était sûrement chez son notaire, quelque part coincé en ville avec sûrement tous les salariés devenus des rôdeurs, ce qui laissait peu de chance qu'un jour on le retrouve que ce soit Zelda ou n'importe qui d'ailleurs même Aodhan n'avait pas vraiment la foi ni l'intérêt d'aller le chercher et puis de toute façon toutes les personnes qui y figuraient étaient sûrement mortes. Quoiqu'il aurait pu en refaire un et le confier à June juste au cas où, précisant qu'il laissait à Zelda le droit d'aller se faire foutre niveau héritage, parce qu'elle n'aurait rien, tout serait à Layla ou à Roza et rien pour la petite australienne. Si, il acceptait peut-être de lui laisser son flingue mais de toute façon, elle serait incapable de s'en servir correctement et serait capable de se mettre une balle, ce qui l'ennuierait d'autant que ce qui avait été le flingue de Neil valait franchement le coup et avait sauvé le professeur une ou deux fois depuis la mort de son compagnon de galère des American Dreams. Elle parle ensuite du monde d'extérieur et tu souris doucement. "Si un jour, y a plus de Fort, Zelda, je te donne environ dix minutes de survie à l'extérieur vu ton incapacité à rester discrète." Et le pire, c'est qu'il était sûr que ça se passerait vraiment comme ça.

La discussion est vraiment gênante, il n'a pas envie de parler de quoique ce soit de sentimental d'autant plus à une gamine qui n'y connaissait rien. Autant dire que sa seule envie était qu'elle le laisse tranquille mais quand elle lui dit qu'il était un mec et qu'il était, de ce fait, obligé de trouver quelqu'un, le louisianais ne pu s'empêcher de lâcher entre les deux. "ça c'est vachement sexiste, Zelda." Il tapa des doigts sur le bureau avant de continuer. "Et puis j'ai suffisamment de toi à surveiller pour avoir une femme, il faudrait qu'elle attende tous les soirs que j'ai vérifié que t'es pas en train de brûler le camp." Il haussa les épaules. "Donc ça me servirait à rien, en plus j'ai déjà une classe entière que j'ai du mal à surveiller alors j'ai pas non plus besoin de procréer avant que tu poses la question." C'est sûr qu'elle comprendrait p'têt que tout ça était suffisamment fatiguant pour qu'il n'ait pas à s'infliger quoique ce soit de plus.

Puis elle le menace de dire à Ela qu'elle dira qu'il fantasme sur tous les jeunes du camp et Aodhan leva les yeux vers le ciel avant de répondre simplement : "Ela n'est pas encore complètement stupide, elle te connaît un minimum." Et elle connaissait son collègue aussi, autant dire que y avait peu ou aucune chance qu'Ela puisse croire le moindre mot qui sortirait de l'immondice australienne sur pattes qui leur servait d'ancienne élève. D'autant qu'elle enchaîna, encore une fois, de sujet. "Je suis allergique à toi, mise à part à ça, tout va bien." C'était gratuit mais en même temps elle venait de le menacer de dire qu'il était pédophile alors bon, c'était un peu de sa faute si les choses venaient à s'envenimer d'abord. Puis le professeur se contenta d'hocher la tête pour dire non quand elle lui posa la question suivante, maintenant si son interrogatoire pouvait se terminer, qu'ils mangent et qu'il l'abandonne, enfin, à son sort, ça l'arrangerait.

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 3330
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: To school or not to school ?   To school or not to school ? - Page 2 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 9:47
Dix minutes de survie ? Seulement ?! L'adolescente arque un sourcil, franchement vexée par cette pique. Parce que c'est bien une blague pas drôle, ça, pas vrai ? Il ne le pense pas vraiment ! « J'te trouve un peu pessimiste, là ! » grogne-t-elle. « J'me donne au moins le double ! Facile ! » Et même beaucoup plus en réalité. Elle a déjà survécu seule alors quelques années plus tôt. Et même s'il est vrai qu'elle a failli mourir, qu'elle n'a dû sa survie qu'à cette patrouille du Ranch et que son périple fut tout sauf glorieux, il n'empêche qu'elle n'est plus la même aujourd'hui. Elle sait tirer. Et sa volonté s'est amplifiée. « De toute façon tu seras le premier à te jeter sur les rôdeurs qui voudront me bouffer, pas vrai ? » Tu parles ! Il ne se sacrifierait pas pour elle. C'est sûr que non ! Tout comme elle ne se jetterait pas sur un mort qui entendrait dévorer son professeur. « Donc le temps qu'il te bouffe, je serai déjà en sécurité... » Après il faut encore voir s'il est comestible. Si ça se trouve les cadavres ne voudront pas de lui. Un peu à l'instar de Layla...

Et puis maintenant il la trouve sexiste. Elle plisse les yeux ! Vraiment ? Elle se contente d'exposer la réalité, la dure condition des mecs. On dit qu'ils ont deux cerveaux. Et que le plus gros ne se trouve pas dans la boîte crânienne mais plutôt au niveau de leurs entrejambes. Elle n'a pas réellement vérifier. Mais si elle se base sur sa propre expérience, sur ce qu'elle voit lorsqu'elle travaille au bar, alors ce n'est pas vraiment éloigné de la réalité. À ce qu'elle en sait, une femme telle que Lisa n'existe pas dans les rangs masculins. « C'est pas sexiste ! C'est réaliste ! » corrige-t-elle sur un ton parfaitement pédagogique. « Y'a quand même une nuance ! » Mais elle la lui expliquera si d'aventure il n'est pas capable de faire la différence entre ces deux termes et les concepts qu'ils charrient. Puis, lorsqu'il lui dit qu'il a déjà des élèves à gérer et qu'il n'a pas pour projet d'en faire davantage, elle enroule ses bras autours de son bras pour donner corps à une complicité qui n'existe pourtant pas vraiment : « C'est vrai, ça ! On est un peu tous tes enfants, en fait ! » L'idée ne pas lui plaire, c'est sûr. C'est précisément pour cette raison qu'elle la met en valeur. « Papaodhan ! » Ça lui va bien ! Elle va l'appeler comme ça à présent !

La voici qui ricane alors qu'il lui dit qu'Ela la connait bien et qu'il suppose donc qu'elle ne croira pas un mot de ses inepties. Ah, Ela... Celle qui, avant June, occupait le rôle d'une mère à ses yeux. Elle reste une merveilleuse amie et leur complicité ne s'est pas atténuée bien qu'elles se voient moins qu'auparavant. « J'en s'rais pas si sûre à ta place ! » relève-t-elle, espiègle. « T'oublies un truc important : elle te connaît aussi ! » C'est du cinquante-cinquante à peu près au niveau des chances. Zelda décoche ensuite un petit coup de coude dans le flanc du trentenaire lorsque ce dernier lui stipule qu'il est allergique à elle. C'est pas cool ! Même si c'est pour rigoler. Et puis ce n'est pas vrai non plus sinon il n'aurait pas accepté son invitation ! « Essuies-toi les pieds avant d'entrer ! J'ai fait l'ménage c'matin ! » Il n'a pas intérêt à tout saloper ! Le duo entre dans la demeure et l'australienne désigne le canapé à son invité avant de revenir avec un pichet d'eau qu'elle dépose en face de lui. « Bon ! Essaie de rien casser pendant qu'j'nous prépare un truc à manger ! Promis, j'vais essayer de pas te tuer mais faut qu'tu saches : j'suis pas la meilleure cuisinière du monde... » Mais ça, il s'en rendra compte bien assez vite ! De toute façon il n'a plus le choix, maintenant : il ne peut plus fuir !


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: To school or not to school ?   To school or not to school ? - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- To school or not to school ? -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: